Partagez | .
Geronimo! [Pv : Fryleï]
 MessageSujet: Geronimo! [Pv : Fryleï]   Jeu 2 Jan - 10:44

avatar
Invité


Click


La Course de l'Empreur
Feat Fryleï ~

♦ Comme je l'avais imaginé, les petites tâches que l'on me confier étaient réellement épuisantes et salissantes. Mais bon avec tout ce que j'accomplis depuis quelque temps, je ne devrais pas tarder à monter en grade. Il ne manquerait plus que je reste simple soldat toute ma vie. Cela serait un déshonneur sur ma personne qui s'était promise de se faire un nom dans le milieu de la loi et l'ordre.

Après avoir commencer mon petit tour touristique pour mieux connaître le Royaume de Fiore, je me suis arrêté à la ville de Paldora. Pourquoi cette ville alliez-vous me demander? Eh bien tout simplement parce que je suis un éternel curieux voyez-vous. J'adore écouter les bruits qui cours, les rumeurs, les ragots. Tout ce que j'ai pu apprendre jusqu'à maintenant était basé essentiellement sur ce genre de faits. J'adore écouter les gens parler. Pourquoi? Parce que la moitié du temps nous savons tous qu'ils mentent et qu'ils cherchent juste à attirer l'attention d'autrui mais rien que pour ce genre de démarche stupide j'admire les hommes. Dans ce domaine d'ailleurs, nous notons que les femmes sont beaucoup plus évoluées que nous...Elles organisent même des réunions secrètes qu'elles osent camoufler en après-midi thé et petits gâteaux pour ne pas éveiller les soupçons de leurs maris en sachant très bien qu'elles viennent toutes...à s'en plaindre. C'est pour cette raison que j'ai décidée de ne jamais me marier quand j'étais enfant. Ma mère était extrément douée pour se plaindre de mon père...Enfin tout ce qu'elle n'a jamais aimer chez lui était son porte-feuille. C'est malheur d'ailleurs qu'il est finit ainsi ce dernier.

J'aurais pu alors rester chez moi et profiter de mon héritage à Joya mais j'avais tellement soif d'apprendre, de découvrir, de faire que j'ai finis par quitter le berceau familial pour me rendre ici à Fiore. Les autres royaumes ne m'inspirais guère en faite et Fiore faisait beaucoup parler d'elle. J'étais curieux de découvrir pourquoi jusqu'à ce que je découvre ce qu'est une mage de guilde et que je croise un de ces fameux mage d'ailleurs. Un idiot mais bon, je ne peux guère lui en vouloir de ne pas avoir mon intelligence et ma subtilité.

Donc pour en revenir à mes propos, me voilà arrêter dans la charmante ville de Paldora qui organise en ce jour et pendant trois jours, une course. J'étais curieux de découvrir quelle genre de course était-ce. Comment cela était-il organisé? Combien de participants?

Je déambulais dans la ville, les murs placarder par diverses affiches et prospectus en tout genre. D'ailleurs plusieurs fois je dus me contraindre à faire des détours, des rues étant bloquées pour la course. A croire que le Maire n'a négliger aucun détail.

Je pris alors un café sur une terrasse et regarda les habitants s’affairaient aux derniers préparatifs avant le grand moment. Apparemment la course commencera demain pour ce que j'ai ouïe dire. Eh bien j'aurais le temps d'aller me chercher une chambre plus tard dans l'après-midi.

Soudain je le remarquais. Juste là parmi les habitants. Ce jeune homme aux cheveux rouges...Il y avait quelque chose chez lui qui me semblais familier...Je ne saurais quoi dire...Peut-être...Son regard. Oui ça doit sûrement être cela. Il a le même regard que moi. Pleins de curiosité et d'étonnement tel un enfant.

C'est plaisant de savoir que l'on est pas le seul au monde à ressentir ce genre d'émotions. Je le suivais du regard, intrigué de voir ce qu'il allait faire.

 MessageSujet: Re: Geronimo! [Pv : Fryleï]   Dim 5 Jan - 11:21

avatar
Invité


Click










Course de nobles, que la Noblesse soit !



-Gamin ! Aujourd’hui t’as une mission !
-Le gamin il vous met une raclé comme il veut alors venez pas faire chier !

Provoquer son supérieur est généralement une mauvaise idée, ça l’est encore plus si celui-ci a des sorts spécialement conçu pour vous exploser en un coup…

-Tu dégages et va faire cette saleté de course !

Comme à notre habitude de moyen de transport est tout trouvé. Monsieur aux poings géants me bloque le corps entre ses mains géantes et me balance par la fenêtre… Un joli vol plané, on peut le dire !

-Sale chieur ! Un jour je le démolirais et là on rigolera !

Mage du conseil… Qu’elle est cette folie ? Devenir un « toutou » du conseil comme je l’entends si souvent. Bien que je cherche des informations, je ne pense pas que c’était la meilleure idée que de venir ici. M’enfin, il est trop tard pour regretter.

Après mon atterrissage plus que maladroit, je me rendis dans cette fameuse ville où nous devons faire cette satanée course… Une course… Courir contre quoi, pourquoi et comment ? Il faut aider quelqu’un il me semble… Pourquoi avoir besoin d’aide pour courir un marathon ? Bref, je me rends enfin dans cette ville et là, magnifique. Des décorations partout, une foule gigantesque pour acclamer les coureurs. Tout semblait être parfaitement organisé. L’organisation et le parfait, voilà qui m’intéressait au plus haut point. Loin de ces petits gents, imbéciles et pervertis, nous nous retrouvions dans un vrai spectacle.

Sucette à la framboise dans la bouche, je commençais à me renseigner sur le but de la course. Tout ce que je recueillis comme réponse est.

-On l’attendait avec impatience !
-Ca va être génial !
-Le maire à mit les moyens et ça se voit !

Oui merci bien mais ça ne me renseigne pas vraiment sur le pourquoi du comment de la mission… Bref ils m’énervent assez pour que j’aille boire un coup. Peut-être qu’un petit saké me remontera avant le grand évènement.

A peine aux abords du café, je remarquais un jeune homme, blond et propre observer la foule avec un petit sourire. J’avais cette drôle impression de le connaitre et pourtant… Je ne le reconnu point.

Je m’asseyais alors à côté de sa table histoire d’en savoir plus sur cet inconnu. Alors que j’allais entamer la discussion, je remarquais un vieil homme bourré derrière nous.

-Pfff saleté ! Encore un bon à rien que l’on ferait mieux d’exterminer pour le bien de ce monde !

L’homme m’entendit et se leva. Joue contre joue, poings serrés, des éclairs jaissaient de notre altercation.

-Qu’est-ce que t’as dit connard ?!
-Tu n’es qu’une vermine qui ferait mieux de disparaitre ! Le monde tourne mal à cause des gens perverti comme toi et tous ceux de ton espèce !

Le bourré essaya alors de me donner une droite, ce que j’évitais assez facilement. Si un bourré ne sait pas faire, c’est vraiment tenir sur ses jambes. Je le fit alors tomber grâce à un croche pate puis, remit ma chaise en place à côté de lui, mettant ma botte sur sa tête histoire qu’il ne bouge plus.

-Imbécile…

Je me retournais alors vers le blond qui nous regardait.

-Désolé pour le dérangement ! Je m’appelle Fryleï, ne nous serions pas déjà croiser ? J’ai comme une drôle d’impression…








 MessageSujet: Re: Geronimo! [Pv : Fryleï]   Mar 7 Jan - 5:34

avatar
Invité


Click


La Course de L'Empreur
Feat Fryleï ~

♦ Voilà donc un combat de coqs. Deux hommes ne sachant retenir leurs poings et leur envie mutuelle de montrer sa puissance, sa force. Tout ceci est d'un ridicule. Qui plus est l'un des deux ne semblait pas être dans son état normal même si il s'avérait qu'il avait cherché la bagarre avec le second. Un combat de coqs. Criant et beuglant comme deux ivrognes, attirant l'attention de la foule passante, du public comme deux clowns d'un cirque.

Assis sur ma terrasse de café, je profitais alors du spectacle qui nous était offert en ce jour même si je dois dire que cela ne relève pas vraiment de la prestation théâtrale que j'aime tant regarder. Il s'agit ni plus ni moins d'une grossière altercation.

Les hommes sont si sauvages et si barbares au fond de mêmes. Ne sachant se retenir, ne sachant faire abstraction de ce qui les entoures. Voilà pourquoi ils sont si perturbés au fond. Voilà pourquoi ils ne savent rien faire correctement, se laissant toujours aller à leur émotions futiles.

C'est alors que tout pris fin. Le public alors en admiration, se dissipa et la vie repris son cours. Du moins c'est ce que j'aurais penser mais voilà que le second vient m'aborder. Peut-être avait-il remarqué que je le regarde depuis tout à l'heure? Que peut bien me vouloir un tel individu?

"- Désolé pour le dérangement ! Je m’appelle Fryleï, ne nous serions pas déjà croiser ? J’ai comme une drôle d’impression…"

Je posais alors ma tasse délicatement, en m'essuyant le coin de la bouche avec un bout de ma serviette. S'adressait-il à moi? Je soufflais exaspéré de me faire aborder par des personnes toutes aussi ennuyantes les unes que les autres.

"- Vous me parliez sans doute? Je suis désolé je n'ai guère fait attention à vos paroles."

Je venais de mentir. Je l'avais parfaitement entendu ce Fryleï. Quel nom étrange....Enfin pour un personnage étrange ça convient tout à fait. M'aurait-il déjà vue quelque part? Certainement pas. Je suis physionomiste par nature et j'aurais retenu alors la vue de cet couleur de cheveux rouge écarlate.

Je me levais de ma chaise et lui dis une dernière chose :

"- Vous savez, je n'ai pas pour habitude de donner mon nom au dernier des inconnus. Maintenant...Si vous voulez bien m'excuser j'ai à faire en ville et je ne souhaite pas être retarder."

Les mains dans les poches, je repris mon chemin, après tout la course commencerait demain et j'avais déjà hâte d'y être. Je me demande bien quelle genre de course est-ce? J'avais encore tellement de choses à apprendre des coutumes de ce Royaume que je ne savais plus par où commencer. Peut-être devrais-je retourner à Era pour voir si l'on ne pourrait pas me confier un quelconque travail.

Je passais donc le reste de l'après-midi en ville, me cherchant un hôtel quand je finis par en trouver un non loin du départ de la course. Fort heureusement pour moi, il y avait encore de la place même si l'aubergiste me confia qu'une personne avant moi avait réserver une chambre et que je pris la dernière. Cela m'apprendra à m'y prendre toujours et continuellement à la dernière minute. Ce n'est pas comme si j'avais eu la journée pour le faire.

J'aurais certainement dû y penser avant. On dirait bien que je vais devoir me contenter d'une chambre juste assez spacieuse pour contenir un lit et une armoire ainsi qu'un vulgaire bureau qui manquerait plus que de s'écrouler si on venait à y déposer le moindre livre dessus.

C'est malheureux.

Je descendis alors les escaliers puis vis cette...chose dans le grand hall. A croire que je suis poursuivis.

Cette chevelure rouge....Me suivait-il? Le faisait-il exprès? Qu'est-ce qu'il fait ici? Je devrais tout d'abord songer à me calmer avant de m'embarquer dans une série d'action que je pourrais regretter.

"- Vous? Eh bien il faut croire que le monde est petit"

Il n'est pas si petit que ça. Il suffit de se trouver un endroit où l'on ne pourrait être trouver.

 MessageSujet: Re: Geronimo! [Pv : Fryleï]   Dim 12 Jan - 21:18

avatar
Invité


Click










Course de nobles, que la Noblesse soit !



Nous y voilà ! Un individu qui semble se croire plus beau et plus fort que tout le monde sans doute. A en dire par sa réponse, je dirais que oui ! Il pête plus haut que son arrière train… Extrêmement volumineux d’ailleurs, il faut le dire ! Un régime ne serait pas de mal pour ce petit être… néanmoins, je n’ai que faire des individus dans son genre. Simple politesse de ma part, s’il ne sait pas se comporter comme un humain, dans ce cas, il ira nager dans la boue avec les porcs !
 
Calme… Il ne faut pas que je me laisse avoir avec mon envie de purifier ce monde des êtres impurs… Garder le sourire, garder cette superficialité qui plait à la majorité et continuer. Je ne suis pas ici pour mettre la ville en feu, bien que j’en sois tenté, mais belle et bien cette stupide mission.
 
Je laissais alors tomber ce mieux bourré, endormi par terre pour me chercher un endroit où dormir… Malheureusement, les festivités avaient emplit les hôtels, ce qui n’était pas très bon pour moi.
 
Encore un hôtel… encore un refus… Alors que je pensais finir dans la rue, le perroquet messager rose flashi de mon manager se pose sur mon épaule. Adoptant la voix du vieil homme poilu… ce qui m’hérissa comme ç chaque fois les poils.
 
-Mon chooooou ! Je suis sûr que tu es à la rue ! Toujours tête en l’air n’est-ce pas ? J’ai entendu parler de ta mission et j’ai réservé une suite ROYALE ! Tout confort, toutes les options ! Tout pour te  rendre heureux mon cœur !
 
Des étincelles s’installèrent dans mes yeux, imaginant un bon bain mousseux puis un bon massage avec de belles femmes bien proportionnées dans oublier un repas qui pourrait satisfaire tout mon appétit et un lit… un lit douillé et souhait… Mais mon bonheur fût de courte durée…
 
-Ah oui ! Il faudra que tu fasses un concert après demain pour me remercier ! DE TOUTE FACON T’AS PAS LE CHOIX PETIT MERDEUX !!! Voilà, c’est tout ! Gros bisous !
 
Le perroquet lâchât alors le papier attestant de la réserve et du payement.
 
Je me dirigeais alors dans l’hôtel et donnais le papier.
 
-Bien monsieur, veuillez me suivre.
 
Des escaliers… Encore des escaliers… il semblerait que la grande suite soit tout en haut de l’immeuble… Mais une fois à l’intérieur, mon épuisement d’évanouit… Du bling bling partout ! Une vraie suite de roi ! Dire que je dois cela à un vieux pervers !
 
-Pourrais-je avoir un massage ? Dis-je les yeux emplit d’étoiles et le poing serré.
-Bien entendu, veuillez-vous présenter dans le hall, quelque viendra vous chercher pour vous emmener dans notre institue au sous-sol.
 
Je descendis alors les escaliers en sautillant, montrant un visage radieux et chantonnant
 
-Je vais me faire masser ! Je vais dormir comme le roi que je ne suis pas ! Hihihihi !
 
Une fois dans le Hall, j’observais les alentours, étant stupéfait que certaines zones semblaient si dépravés alors que d’autres tout neuf… Alors que j’observais les alentours en attendant la masseuse, je revis le blond de cet après-midi.
 
- Vous? Eh bien il faut croire que le monde est petit
-Il faut croire oui ! Sur la quantité de rats qu’il y a dans la ville, c’est incroyable de tomber deux fois sur le même !
 
Je sentis alors un titillement sur l’épaule. La masseuse venait d’arriver.
 
-Si vous voulez bien me suivre.
-Mais bien sûr jeune demoiselle !
 
Je fis alors un clin d’œil à l’inconnu
 
-Si vous voulez bien m'excuser j'ai à faire et je ne souhaite pas être retardé.








 MessageSujet: Re: Geronimo! [Pv : Fryleï]   Lun 13 Jan - 5:26

avatar
Invité


Click


La Course de L'Empereur
Feat Freyleï ~

♦ Nous étions alors plongés tout deux dans un énième face à face ce dernier me répondis d'une façon qui m'étais bien familière.

"- Il faut croire oui ! Sur la quantité de rats qu’il y a dans la ville, c’est incroyable de tomber deux fois sur le même ! "

Ce gars jouer à mon jeu. Sa façon de me répondre, sa façon de se comporter telle une diva ou un prince capricieux et vanité. Vue sa démarche je me demanderais même si il était réellement de la gente masculine. Enfin bon...Un travestis à autant de droit qu'un homme.

"- Si vous voulez bien m'excuser j'ai à faire et je ne souhaite pas être retardé."

Retourner ma propre phrase contre moi même c'était vraiment puérile. N'avait il pas assez d'imagination et de matière grise pour construire lui même ses phrases? Fallait-il qu'il répète de la sorte les commentaires des autres tel un vulgaire perroquet de base étage. Enfin bon, je n'ai pas de temps à perdre avec ce minable.

Je me retournais et poursuivis mon chemin dans l'hôtel en regardant autour de moi et m'installant dans le salon principale je commandais une tasse de café pour passer le temps. Les gens se ruèrent comme si un grand événement avait lieu ici demain...Enfin apparemment cela devait en être un...Cette fameuse course. Je ne m'étais même pas renseigner sur le sujet.

Je me levais, ayant finit ma tasse et partis en ville pour faire un tour et profiter ainsi du spectacle et de l'agitation même si je n'en étais pas un grand fan. Sur le long terme je pourrais m'y faire même si tout ce bruit m'insupporte.

Il faut croire que j'allais devoir faire avec. Avec toute cette agitation, la température des rues avaient soudainement augmentée et je ne me sentais pas spécialement à l'aise et pris la décision de retourner à l'hôtel et de bénéficier ainsi de la piscine qu'ils mettaient au service des clients.

Je repensais alors à l'autre idiot du nom de...Ah...J'ai déjà oublié. Il faut croire que ce n'était pas si important que ça pour que je puisse me rappeler de son nom. Je Fr..Fry...Friands? Non...Si il portait un nom de nourriture je m'en serais rappeler...Surtout un nom comme friand même si j'étais persuadé que son nom d'origine s'en rapprochait. Ah bon tant pis...Je l'appellerais friand le temps que ça me revienne.

Et puis quelque chose me dis que l'on sera emmenés à se recroiser tout les deux...Après tout il n'y a que les rats pour traîner dans les égouts. Mais quelque chose me dis que cet égout çi n'est pas assez grand pour nous deux.


Enfin bon, je verrais ça plus tard, ce n'est pas comme si j'étais ici pour une quelconque tâche ou mission que l'on m'aurais refourgué à la dernière minute...

 MessageSujet: Re: Geronimo! [Pv : Fryleï]   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Geronimo! [Pv : Fryleï]
» parachutage d\'archives
» Adhésion d'individuels
» un nordiste
» le Muy 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5