Partagez | .
Mélodies enneigées & Partitions oubliées ♪
 MessageSujet: Mélodies enneigées & Partitions oubliées ♪   Dim 3 Nov - 17:31

avatar
Invité


Click


Mélodies enneigées et Partitions oubliées ♫♪♫♪♫♫♪
Chaque âme a son propre Métronome.



Floush, floush, floush. Yäwé F. Libri marchait dans la neige, et ça faisait « floush » quand il marchait. Un bruit régulier, rassurant, qui accompagnait sa longue ascension de la montagne. Il s’arrêta un instant pour revisser son bonnet sur sa tête, vérifier la position de son écharpe et secouer la neige de son manteau. Il faisait froid, très froid. Dame nature semblait beaucoup s’amuser dans cet hiver permanent qu’était le col de Poccarah, et ça ne convenait pas vraiment au musicien. Il éternua une nouvelle fois. Floush Floush Floush, dans le blizzard, on entend résonner un rythme. Floush, Floush, Floush, une silhouette qui disparait dans un enfer de coton.

Pour ceux qui s’en soucierait, Yäwé n’aimait pas particulièrement la neige, et n’avait pas décidé soudainement de ce mettre au touriste à la montagne. Seulement, il avait beaucoup cherché, et après plusieurs « arrangements » (Comprenant en général, une place gratuite dans les prisons de Era), il pensait avoir enfin localisé une Sonate. En plus, son instinct semblait lui souffler qu’il était sur la bonne voie. Le mage était confiant. En bref, il avait donc pris son corbeau, trois écharpes, une mitaine et il était parti vers le Nord. En plus, comme ça, il pourrait passer faire un petit bonjour au tournoi des Anges, auquel il n’avait pas pris part, mais qu’il surveillait attentivement. C’était donc dans le froid que se trouvait le musicien blondinet, et maintenant, il était comme qui dirait...

« -Perdu.
- Wyrda.
-Complètement perdu. Tu ne veux pas m’aider ?
-Wyrda. »
-Oui forcément, t’as qu’à rester bien au chaud dans ta poche, pendant que moi je tente de trouver ce foutu temple, bonne idée.
« Wyrda. »

L’oiseau sembla approuver l’idée, et disparut entièrement dans la poche intérieure du garçon. Celui-ci leva les yeux au ciel. Comme d’habitude, il ferait sans son aide. En attendant, perdu, il l’était bien, et dans le sens littéral : comment se retrouver dans un désert entièrement blanc, et silencieux, que quelques rares arbres animaient de leurs sorts ? Et ce vent qui n’en finissait pas… Il haussa les épaules, tant pis, il avancerait en ligne droite. Le sort en était jeté, mais parfois, le Destin aime s’amuser…

C’est pourquoi, une heure plus tard, Yäwé Filia Libri se trouvait à l’intérieur d’un temple du style vieux, en pierre, et encore vieux, dans le genre pleindepiègescachéspartout, à trouver cela trop facile. Le lieu était vide, entièrement vide. Une petite porte permettait d’y entrer, une sorte de crevasse dans la montagne, après on suivait un long chemin, et là, juste au bout, on tombait sur une grande salle, sorte de demi-sphère, entièrement vide. En plein milieu, plus ou moins, deux bouts de papier, que le garçon s’empressa de ramasser. Il fit sortir l’oiseau de la poche, et après avoir longuement farfouillé à l’intérieur, en sortie un livre. Les feuilles, ou plutôt les pages, se mirent à luire, le livre s’ouvrit de lui-même, et ce fut après une petite bourrasque de vent magique que les deux fusionnèrent. Yäwé s’empressa de l’ouvrir, ignorant le corbeau à côté de lui qui s’agitait.

La fin commença très simplement. La malchance, le Destin qui se détourne. Un caillou qui tombe dans le mauvais endroit, entrainant, au-dessus de la tête d’un blond et de son oiseau, un effet de cause-effet des plus intéressants. Un caillou qui tombe. Un plafond qui s’écroule. Voilà ce que se tramait au-dessus de la tête de Filia Libri, bien que celui-ci concentré, n’y prêtait pas attention. Clac Boum Brr. C’est la mort qui sonne en dessus de toi, naïf petit musicien. Une dernière volonté ? Le corbeau claqua le bec. Et tout alla très vite. Le plafond qui s’écroule. Yäwé qui sort sa flûte, qui la fait claquer dans le vide, et qui l’anime de son souffle. Un rocher qui tombe près du corbeau. Une première note qui sort de l’instrument ; un musicien qui joue une nouvelle partition. Dans la terre au loin, une graine oubliée qui s’éveille d’un sommeil antique…

Un musicien qui rit, caché derrière un bonnet.

« Green Melody ♪ »

Un chêne qui perce la montagne et qui sauve deux âmes égarés. De ses larges branches, il solidifie le plafond, ne reste plus qu’un trou. De ses racines brutales, il creuse la terre, assure solidité. La graine est devenue grande. La partition est terminée. Le corbeau se réjouit : enfin, ils vont quitter ce pays de malheur, là où la neige est synonyme de bonheur. Ridicule non ? La neige pour lui, c'est juste un truc très froid.

The new song here ! ♫ :
 
And it's end. ♫
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mélodies enneigées & Partitions oubliées ♪
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» terrain enneigé
» Union enneigée, Union pour l'éternité
» Le Manoir Oublié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5