Le Deal du moment : -15%
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
Voir le deal
849 €
Le Deal du moment :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros ...
Voir le deal

Quand le Conseil s'en mêle...[Triade de Leaders]
 MessageSujet: Quand le Conseil s'en mêle...[Triade de Leaders]   Quand le Conseil s'en mêle...[Triade de Leaders] EmptyVen 1 Nov - 22:19

Sybilia Philips
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Assise à mon bureau, je me creusais les méninges devant un rapport. Je tournais les pages les unes après les autres, tentant de faire un lien entre les événements, mais rien ne concordait. Les sourcils froncés, l'air concentrée, le patron devait être fier de moi qu'à cet instant, je fasse descendre la pile de dossiers qu'on me remplissait deux fois par jour. J'avais le cerveau complètement mort, mais je persévérais, me disant que j'allais trouver la bonne piste, les indices nécessaires pour régler mon problème. Je soupirais, pris une gorgée de mon gobelet... vide, me vengeant en le lançant juste derrière moi sur un employé qui passa par là. J'ignorais son commentaire. Alors que je me parlais toute seule à commenter ce dossier affreux, il se passa cette scène:

Psssst. Philips...

Non, mais ça colle juste pas: ce truc là et ce truc là... Comment ils auraient pu-

Hé! Philips!

Est-ce la possibilité d'une sorte de Doppelgän-

Arrête de faire semblant et retourne-toi!

Y'a que ça qui concorderait.. JE SUIS UN GÉ-

PHILIIIIIIPS!

AAAAAAAAAH! CHEF! OUI CHEF!

Il était temps... Y'a quelque chose dont je voudrais te parler. Viens dans me bureau.

Ouh là, ça a l'air important...


Je suivis mon patron vers son bureau sans poser de questions. C'était bien la première fois qu'il me parlait correctement. Il devait avoir quelque qui l'inquiétait ou d'anormal. Toujours en prenant cet air de Sherlock Holmes, je m'assieds juste en face de lui et vis cette anxiété qui le démangeait. Il sortit un dossier de son classeur et le lança juste en face de moi. Des photos, des preuves, un rapport d'espionnages, une crainte, une perte, une anormalité à tout ça. J'écarquillais les yeux alors qu'il m'expliquait les grandes lignes:

Blue Pegasus s'est récemment retrouvée sans maître de Guilde. Avec l'écho de l'espion, on a pu confirmer que lui et le groupe d'Ichiya était porté disparu à quelque part dans cette région de Fiore. On est donc en discussion de savoir si la Guilde devrait rester ouverte ou non. Le dernier rapport prouve qu'ils ont nommé trois gars de cette Guilde pour s'occuper des fonctions de Bob. J'aimerais que t'aille là-bas et que tu juges par toi-même si cette Guilde doit être dissoute ou non... Philips, c'est très important, et pour eux, et pour nous. Tu saisis?

Oui Chef...


J'avais retenu l'essentiel du contenu. Le patron était sûrement venu vers moi parce que j'avais fait partie d'une guilde juste avant de venir ici et qu'il supposerait que mon jugement, comparé à un autre sans expérience, serait le meilleur. J'hochais la tête pour moi-même en me disant que ces trois-là, ils devaient être forts, mais même forts, ils devaient avoir des arguments-béton pour que cette guilde tienne le coup. Bordel Bob et les autres, dans quel pétrin vous êtes tombés? Je secouais la tête et me la cogna sur un garde. Je m'excusais avant de poursuivre ma route en soupirant, en tentant de comprendre par moi-même ce qui aurait pu se passer...

À bord du train, j'étais songeuse, tellement songeuse que je faillis passer mon arrêt. Les portes se refermèrent juste derrière moi, frôlant une mèche de cheveux. Mon coeur débattait pendant que je marchais en accéléré vers ce superbe bâtiment de guilde. Quand on dit que Blue Pegasus était un guilde qui avait du goût en manière d'esthétique, ils ne disaient pas de connerie. Je ne me laissais pas impressionner et entrai en l'intérieur poliment. Loin de moi l'idée d'engager les hostilités avec une guilde. Le Conseil comptait sur moi et je ne voulais pas ternir d'avantage cette réputation qui faisait d'eux des bourreaux.


Hellooooo~? Y'a quelqu'uuuun~? Je viens au nom du Conseil de la magie!

Tiens, peut-être que ce genre de phrase allait les sortir de leur cachette. Je voulais bien les aider, mais s'ils ne s'aidaient pas, je ne pouvais rien faire pour eux...
 MessageSujet: Re: Quand le Conseil s'en mêle...[Triade de Leaders]   Quand le Conseil s'en mêle...[Triade de Leaders] EmptySam 2 Nov - 0:32

Hirata Kôta
Hirata Kôta

Silver Sword

Click


Conseil
X
Triade



L'air s'était refroidi ces derniers temps à Blue Pegasus, mais ce n'était pas le fait de l'automne, plutôt celui de l'absence combinée de plusieurs mages qui peuplaient normalement les lieux. Une semaine plus tôt, l'annonce de la disparition de Bob et des plus puissants mages de la guilde avait sonné dans la salle principale, figeant la scène, glaçant la pièce. Abigail, Chris et Kôta avaient tous les trois été désignés comme suppléants. On ne savait pas trop comment les appeler. Les nouveaux leaders, les nouveaux maitres. Quelqu'un avait proposé la Triade, et sans rendre ça réellement officiel, on avait opté tacitement pour désigner le trio ainsi. Les jours qui suivirent la terrible nouvelle furent douloureux encore pour tous. Certains réalisèrent pleinement ce qui arrivait, d'autre appréhendaient l'avenir. Parfois, quelques-uns disparaissaient sans avertir et ne revenaient que le lendemain, ayant préféré une nuit en solitaire pour mieux réfléchir. Mais tous, au final, étaient restés à la guilde. Ils étaient groupés, soudés les uns avec les autres, sans vraiment parler, profitant juste de la présence de leurs camarades pour tenir bon. Le temps avait passé et le quotidien s'était remit petit-à-petit en marche. La triade avait commencé à se manifester, à ré-organiser un peu tout ce qu'ils trouvaient, à motiver les mages.

Kôta avait toujours cette drôle d'impression de vivre en décalage. Il se sentait annexe à tout ça, il avait l'impression d'être extérieur à son corps, que ce qu'il disait, en réconfortant les mages de la guilde, ne pouvait sortir de lui-même; en clair qu'une autre personne avait prit sa place pour palier ce drame. Il ne savait pas si c'était une bonne chose ou pas. Néanmoins il savait qu'il n'aurait pu gérer d'une telle manière cet évènement (et pourtant il - du moins celui qu'il était devenu - l'avait fait). Il se demandait quand est-ce que lui aussi, à son tour, il allait réaliser pleinement la situation dans laquelle il s'était mise, mais tout allait trop vite pour qu'il s'accorde le temps de se remettre sur les rails, de repartir à bonne vitesse. En attendant, il restait dédoublé.

Il n'avait pas encore pu discuter sérieusement avec Abigail et Chris de ce qu'ils allaient vraiment faire, car chacun était trop occupé ici et là à réconforter tel ou tel mage. Pourtant, un fait nouveau accéléra encore les choses. Alors qu'ils ne s'étaient pas réellement préparés, la porte d'entrée s'ouvrit pendant ce matin glacial, et une femme aux accoutrements du Conseil Magique de Fiore s'avança. Kôta ferma les yeux quelques instants, digérant cette nouvelle donne le plus rapidement qu'il pouvait. Tout allait trop vite, il avait l'impression qu'il allait tomber à tout moment et entrainer dans sa chute tout le monde.

Il rouvrit pourtant les yeux et s'avança lentement vers la femme pour l'accueillir. Avant, il se serait incliné devant elle, mais aujourd'hui il se contenta de lui serrer fermement la main. « Nous attendions votre venue », lui dit-il sérieusement. C'était vrai, ils savaient tous pertinemment que le Conseil allait débarquer un jour ou l'autre, et ils n'avaient aucune idée de comment la situation de la guilde allait être traitée. Accepterait-il le fait qu'il y ait une triade pour supplanter l'absence de Bob ? Kôta avait la gorge sèche et n'osait pas déglutir pour garder contenance face à l'émissaire du Conseil Magique. « Je suis Hirata Kôta, j'ai été nommé pour faire partie de la Triade qui gèrera Blue Pegasus pendant l'absence de Bob. »

Que fallait-il dire à présent ? Il préféra se taire; il ne se sentait pas fait pour ça, pour cette relation diplomatique, et à défaut de contrarier le Conseil, il préféra attendre que son émissaire ouvre la bouche pour connaître ses réelles intentions. Plus encore, il croisa les doigts pour qu'Abigail et Chris ne tardèrent pas. Les mages s'étaient tous tus en regardant la scène, et Kôta, sous la tension, sentait ses jambes trembler et supporter difficilement son corps frêle.
© Lutèce Factory & Arranged by Kôta
 MessageSujet: Re: Quand le Conseil s'en mêle...[Triade de Leaders]   Quand le Conseil s'en mêle...[Triade de Leaders] EmptyLun 30 Déc - 22:53

Daryan C. Illunar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click





Quand le Conseil s'en mêle
La Bienvenue


Je rentre doucement par la porte de l’arrière, ayant longé les murs de la bâtisse à la vision horrible de l’insigne solitaire du conseil qui n’offre qu’hauts-de-cœur et autres absurdes réactions du corps humain par la vision de tel. Pulsion sur mes genoux, écrasement de la massa musculaire des jambes, énergie vers le bas du corps, doigts caressant en douceur le tissu rouge du sol, tête qui se lève ; regard vers le haut. Simplement. Provocant souplesse et relâchant la pulsion aux deux mollets afin de sauter sauvagement vers la rampe de l’escalier, de l’étage, me posant en douceur grâce à mes deux pieds sur l’objet ciré depuis peu. J’ai tout simplement sauté depuis l’arrière-guilde afin de mimer une descente de l’étage. Ce que je fais. Je saute de nouveau pour atterrir sur la partie plate de l’escalier qui se met à tourner pour accéder à l’étage.
Regard vers la droite, regard vers la gauche. C’est comme allié sûreté et crainte. Sûr de soi, simplement. Mes yeux se posent enfin vers le bar et je me fais une simple réflexion. Pour accueillir le conseil il suffit d’une entrée remarquée. Nous sommes à Blue Pegasus. Même si une énorme partie des membres a abandonné, même si les membres les plus puissants et connus a disparu, même si le maître n’est plus, nous sommes, nous. Remontons la tête. Nous sommes capable de le faire, de lever la tête, dépassons les autres guildes, dépassons ces faibles qui ne peuvent assumer la visibilité de plus d’un être seul. Ne jouons pas les spectres inutiles et idiots, volons plus haut que les cieux eux-mêmes, appuyons nous sur la tête des anges et écrasons-les pour prendre plus de hauteur, quelle qu’elle soit. En tout cas le seul fait de nous servir de sol devrait leur donne l’importance de leur existence.

Mes pas descendent un à un chaque marche du rouge luxueux qui arborent notre entrée. Un sourire amical, une entrée remarquable, une supériorité imposée. Ce n’est qu’une hypocrisie qu’est ce visage et cette façon, derrière tout ce qui arrive ici, le mot bienvenue n’est en fait qu’une façade que je désire effacer de toute expression qui pourrait, par le doute, être entendue et exprimée ici. Le bar tremble, le bois bouge, des bruits de porcelaine se font entendre, quatre tasses sortent du sous-bar et viennent flotter dans l’air tel un endroit de bal sous la musique apaisante de la cruauté du luxe. Les cuillères suivent et arrivent à se nicher à l’intérieur des objets à boire, accompagnées lentement par une théière d’un blanc pur dont la courroie de porcelaine laissait à regarder un doux filet bleu suivant sa course jusqu’à la coupe. Cette coupe s’ouvre légèrement, versant le liquide parfumé dans ces quatre récipients purs, annoncent un bienvenue, accompagnant ironie, et tout le reste. L’un vole au-dessus de Kôta, l’autre s’octroie la place et l’honneur d’en venir aux mains de la mage du conseil, l’une vient poursuivre son chemin vers moi qui arrive sans user de rapidité vers les deux autres, et la dernière tourne sur elle-même, cherchant une cible à découvrir, jusqu’à virevolter vers l’arrière des escaliers pour atterrir dans la main d’une belle blonde qui semblait écouter tendrement et attendant le simple moment où sa grâce et son pouvoir aurait pu forcer la main à l’œuvre, pour utiliser sa voix à la façon de se faire entendre, Ô maître de Blue Pegasus. Elle suit mes pas. Et les bras ouverts, j’officialise ce qui n’aurait pas dû être.

« Bienvenue, Conseil. »

Une révérence et un signe de norme, je souffre de l’envie d’ouvrir la deuxième porte de l’entrée et de la jeter en violence dehors. Mais son teint pâle, ses cheveux lisses, ses yeux rares. Tout ce qui me vient à l’esprit est un Conseil dépravé qui prend des personnes au hasard pour travailler dans leurs rangs. Des personnes qui ne devraient sans doute pas, des personnes qui n’en ont pas la carrure, des personnes qui devraient être de notre côté au lieu du leur. Par côté, je ne parle pas des guildes. Guildes qui ô pourriture soit dans ce monde, ces guildes qui n’en valent que peu la peine, des guildes qui devraient fermer ou retenir leurs imbéciles membres de sortirent de leur antre afin de ne pas se montrer au monde. Une lourdeur tirant telle la balle de la honte dans la cible jaunâtre qui n’approuve qu’à devenir noire et sombre, se désintégrer sous nos yeux ébahis et heureux. Notre côté, croissance et indépendance, attaque et vengeance, pression sous nos pieds qui montre supériorité, c’est tout…

« Je vois que notre ami s’est déjà présenté. Voici à ma droite Abigail Phoibos, troisième maîtresse de Blue Pegasus. Connue par de-là Fiore j’imagine que vous la connaissez déjà. Je me présente, on m’appelle Chris. Troisième membre des Maîtres de Blue Pegasus. Je vous retourne la possibilité de vous présenter ».


Une norme


© Daryan Chris Tsukiyo. Tous droit réservés

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
 MessageSujet: Re: Quand le Conseil s'en mêle...[Triade de Leaders]   Quand le Conseil s'en mêle...[Triade de Leaders] EmptyJeu 2 Jan - 20:22

Sybilia Philips
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Un premier poney s'avança, quitta l'obscurité pour m'accueillir d'une ferme poignée de main, sérieux et probablement anxieux. L'état de Blue Pegasus était un sujet sérieux dont sa fermeture mettrait de nombreux mages à la rue, de nombreux mages sans logis, de nombreux mages sans famille ni amis. J'étais consciente de tout cela, j'étais de leur côté jusqu'à ce que je vois que ces gars-là perdent leur crédibilité et que cette guilde ne leur tienne pas tellement à coeur. J'étais là pour évaluer, pour juger de mon bon-sens: s'ils devaient continuer le bon travail de Bob. J'avais entendu parlé de ce maître de guilde sans le croiser. Des rumeurs, des secrets et de la paperasse, mais aucun contact humain avec sa personne et cela, je trouvais dommage. Ce qui est sur papier et ce qui fait qu'un individu est ce qu'il est, dépendamment de l'opinion de chacun diffère. On ne peut juger que par soi-même.

Puis, une entrée un peu plus vivante, mais des manières respectueuses, les deux autres membres de la triade firent leur entrée à leur tour. Ils se présentaient, enfin, le dénommé "Chris" les présentait, lui et Abigail. Une femme et deux hommes, enfin, des jeunes sans grande expérience de la vie, mais des jeunes qui cherchent à sauver les leurs, des jeunes de mon âge ou peut-être plus vieux même qui tenaient à garder cette ambiance, des jeunes qui s'étaient pris en main pour ne pas faire couler le moral des troupes en apprenant la disparition mystérieuse des plus forts de la guilde. Je les admirais. Ils avaient du courage, du coeur au ventre. Bien qu'en les regardant juste comme ça, j'aurais quitté le bâtiment tout de suite parce que j'étais déjà convaincue. Cependant, je me devais de poser des questions, je me devais de faire mon boulot et de voir si ces apparences si fortes n'étaient-elles pas trompeuses au final... On m'offrait un breuvage tout en me demandant mon nom, m'obligeant presque à révéler mon identité. J'eus un sourire en coin, amusée. J'avais plein contrôle de la situation et je trouvais ça... drôle.


Je suis Sybilia Philips, exécutante du Conseil de la magie... et ex-membre de la Guilde Phantom Lord. Vous comprenez n'est-ce pas? On ne m'a pas choisie par hasard. Je suis là pour vous aider, détendez-vous les gars. C'est sûr que je suis là pour vous "évaluer", mais aussi pour m'assurer que vous comprenez la situation critique dans laquelle vous vous trouvez présentement.

Mon but était de faire descendre cette tension intense qui s'était installée dans l'air, de voir ces personnes sous leur vrai jour parce que stressés par quelque chose, ils changent du tout au tout, portant un masque dans le but de se protéger, mettre une distance entre leurs émotions et la situation. Je voulais voir ces émotions trépasser leurs yeux et leur visage. Je fis un pas vers l'arrière et mis une partie de mon poids sur une poutre tout près pour être à mon aise et pris une gorgée pour me permettre d'en dire plus amplement sans manquer de salive.

Quel est votre rôle? Je veux dire, en tant que triade et en tant qu'individu à l'intérieur de la Guilde? Comment vous sentez-vous dans cette situation? Êtes-vous à l'aise à 200% dans votre rôle? Je sais que ça fait beaucoup de question... Prenez le temps de réfléchir si vous en avez besoin, j'ai tout mon temps pour écouter ce que vous avez à dire!
 MessageSujet: Re: Quand le Conseil s'en mêle...[Triade de Leaders]   Quand le Conseil s'en mêle...[Triade de Leaders] EmptyJeu 23 Jan - 18:42

Hirata Kôta
Hirata Kôta

Silver Sword

Click


Conseil
X
Triade


Chris et Abigail vinrent rapidement rejoindre Kôta, et la Triade entièrement réunie faisait alors face à Sybilia Philips, l'émissaire du Conseil Magique. Plein de complicité avec eux, la femme tenta de détendre l'atmosphère, et quand elle évoqua elle-même la détente qu'il devait y avoir dans leur échange, Kôta sentit comme tout un poids s'envoler de son corps. Empli par la légèreté, il s'empressa alors de répondre aux questions de la conseillère. Il avait eu si peur et il avait tellement appréhendé la rencontre avec le Conseil qu'il s'était littéralement figé (malgré ce stupide tremblement qui avait momentanément révélé son trouble), mais désormais il se permit de sourire et d'ouvrir la bouche.

« Critique, ça pourrait être le mot. » Ce n'était pas un rire joyeux, juste un rire qui accompagnait sa constatation, un rire ni triste ni heureux, mais un rire quand même, une sorte de petit signe d'espoir, quelque chose qui montrait, bien que la situation n'était pas à leur avantage, ils ne se démenaient pas. « Si on est à l'aise dans cette situation ? Je ne vais pas mentir - je ne suis pas hypocrite - en disant que c'est comme un enfer. Il y a une semaine nous vivions patiemment nos vies rangées et voilà que, en une seconde, nos destins ont totalement basculés. On a du apprendre à porter nos responsabilités, et celles de tous les membres de la guilde, sur nos épaules. Toute cette paperasse qui nous était inconnue nous est tombée dessus. Je ne sais pas vraiment pour mes amis présents, mais je n'ai que rarement fermé l’œil. Mais doit-on me blâmer pour ça ? Non, absolument pas. J'ai l'impression, en tentant de voir ce qu'on fait d'un regard extérieur, de voir, dans certains cas, Maître Bob. Comme s'il était toujours là. On a du mal, c'est vrai, à tout gérer. Mais avec nous, il y a cette volonté d'aider tout le monde, nos camarades, nos amis, nos frères. Ce n'est pas un job rangé, vous pouvez l'attester par vous-même : jamais un maître de guilde ne connaitra le repos. Car c'est un travail incessant que d'aller et venir entre les mages de la guilde pour les conseiller, les rassurer, les faire rire. Mais ce n'est pas fatiguant, absolument pas. C'est presque un plaisir. Oui, c'est ça, je suis heureux de voir que tout le monde met du sien pour faire vivre Blue Pegasus. » Kôta s'approcha du bar et se servit lui-même une grenadine. Il prit une paille et la trempa dans son long verre, puis sirota longuement avant de reprendre. « Est-ce que vous avez pensé à fermer la guilde, au Conseil ? J'imagine que oui. Nous aussi, nous avons eu peur pour l'avenir. Mais nous sommes trois à endosser le rôle, à nous porter garant, au prix de notre vie, d'élever la guilde au rang qu'elle mérite. »

Le jeune garçon, assoiffé par ces paroles, termina son verre d'une traite. Puis il se tourna vers Abigail et Chris, cherchant leur approbation. Ils n'avaient pas pris le temps de se demander si tout allaient bien, chacun de leurs côtés. Il espérait que son discours leur conviendrait.
© Lutèce Factory & Arranged by Kôta
 MessageSujet: Re: Quand le Conseil s'en mêle...[Triade de Leaders]   Quand le Conseil s'en mêle...[Triade de Leaders] EmptyVen 18 Avr - 22:41

Daryan C. Illunar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click





Quand le Conseil s'en mêle
Blue Pegasus


Une conversation puérile qui n’allait s’en finir que bien trop tôt. Enfin j’espère. J’en ai marre du temps. Pourquoi avance-t-il dans les moments où on n’aimerait pas ? Quelle stupide personne a bien pu donner au conseil l’idiotie de pouvoir le pouvoir sur les guildes ? Il maintient l’ordre. Ok, super. Alors pourquoi il ne maintiendrait pas l’ordre dans les bordels à putains au lieu de venir nous chercher des noises à nous ? Une choppe, et vite, qu’on la boive et la fracasse contre la tête du conseil. Stupidité audacieuse qu’est la suprématie d’un tel ordre. Il n’a rien de divin, rien de solennel. Quoi que, si, peut-être. Mais aucun honneur. A-t-il un honneur ? Je ne pense pas. Mais bon, moi, ce que je peux dire… Moi je n’ai rien à dire. Oh non jamais rien à dire. Je suis un mage de bas rang, derrière l’ombre d’une jeune femme maîtresse de sa maison et ses cheveux blonds. Je reste à la parlotte et au discours discrets. Je reste au faussement sérieux et à la tête haute. Les doux mots et magnifiques discours d’une âme en peine bientôt soignée. Je ne sers qu’à la représentation des palabres qui peuvent sortir de ma bouche. Je ne reste qu’aux contrats et des lignes détruites par la plume s’enfonçant dans la chair du signataire.

« Blue Pegasus n’est pas morte. Ses larmes ont coulé. Si elle coule encore demain, c’est pour le travail qui sera accompli. Si les larmes coulent encore, c’est accompagné de sueur. Triade ou seule maîtresse, Blue Pegasus se lèvera encore plus haut que jamais. »

Une incompréhension dans ces mots, une incompréhension dans le visage de l’accusée, et je continue à parler, droit comme un pic, regardant Kôta de travers, ne détournant pas le regard vers Abigail, de peur de représailles sur moi-même. Je continue à parler.

« Pourquoi le Conseil trouverait-il à redire de la décision à l’humanité du nouveau flambeau de la guilde ? Vous voulez savoir pourquoi ? Parce que Blue Pegasus est en charge de protection de toute la zone environnante, et précisément les montagnes. Dans ces montagnes il y a des brigands. Dans les montagnes de l’Ouest vous avez construit des prisons. Vous voulez faire pareil ici n’est-ce pas ? Et deux propositions. Soit vous prenez le contrôle de la protection en choisissant vous-même un chef, soit vous détruisez la guilde. Et là, dans ce cas, adieu Blue Pegasus. Le territoire sera sur votre contrôle. Et qu’est-ce que la presse racontera ? Que Blue Pegasus est tombée et que c’est au Conseil de lever la tête. »

Je m’avance, déterminé devant la jeune femme, Sybilia. Je la fixe d’un regard monstrueux. M’avançant, imitant un baiser sur une de ses joues, je pause mes lèvres sur la zone de ses oreilles.

« Dites à vos supérieurs de fermer les yeux sur notre situation. Certains bâtiments des grandes villes dans les rues sombres méritent une meilleure attention. Et pour vous. Je vous invite à revenir, Sybilia Philips. Mais pas en tant que membre du Conseil. »

Je reviens à ma position, sans me tourner, marchant sur les talons, à reculons. Je me positionne cette fois-ci en retrait, au centre, derrière Abigail, à ma droite, et derrière Kôta, encore plus à droite. Faisant révérence et me pliant délicatement d’un sourire hypocrite et pourtant plein de vie, je salue, avant de retourner dans mes locaux.

« Merci de votre venue, la porte de la guilde est ouverte pour votre doux visage. »


Mais c'est pas un bordel ici


© Daryan Chris Tsukiyo. Tous droit réservés



_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
 MessageSujet: Re: Quand le Conseil s'en mêle...[Triade de Leaders]   Quand le Conseil s'en mêle...[Triade de Leaders] EmptyMar 22 Avr - 1:28

Sybilia Philips
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Francs, complètement francs ces pégases faisaient preuve. Kôta Hirata ouvrait la bouche en premier pour dire ce qu'il avait sur le coeur, ce qu'il avait ressenti, ses inquiétudes et ce qu'il ressentait toujours. J'écoutais avec attention ce coeur qui battait dans l'atmosphère précédemment lourde, j'écoutais tout en tentant de me mettre à leur place. C'était difficile pour eux comme c'était difficile pour moi de mettre les pieds ici dans cette situation dite «critique» comme Kôta l'avait si bien décrite. Je me sentais mal d'être présente ici comme si mon rôle était de leur mettre un bâton dans les roues, j'avais du mal à concevoir que le Conseil pouvait avoir une bonne réputation auprès de même les guildes légales. Je voulais effacer ces traces de noirceur pour les remplacer par la bonté et la générosité que je pouvais faire preuve, faire voir à tout le monde la véritable nature du bien et qu'il se sente protégés.

Chris ouvrit la bouche à son tour. Discours plus lourd qui me fit perdre mon sourire. Il avait raison de se poser de telles questions, de concevoir de telles craintes. Encore une fois, vérité par-dessus vérité: les dés étaient lancés. Avaient-ils réussi à me convaincre? Ils étaient tenaces, leur coeur était bel et bien à Blue Pegasus et le Conseil n'avait aucun droit de mettre leur nez ici, aucun droit de transformer cette famille en cage à brigands, de les dissocier, de les séparer à jamais, de les obliger à oublier leurs bons moments passés ici, leurs amis, leur histoire toute entière. Blue Pegasus s'était toujours montrée loyale en soi et ça, même avec ces nouveaux visages qui représentaient maintenant la triade, il n'y avait plus aucun doute: Blue Pegasus devait être protégée. Chris me tourna le dos en me disant que j'étais toujours la bienvenue dans leur humble demeure, mais pas pour enquêter, juste, comme une alliée, une civile, une mage qui offre son aide aux cheveux célestes. Je rougis lorsqu'il me complimenta, me déstabilisant les quelques secondes suivantes avant de secouer la tête pour me reprendre. Je levais ensuite la tête pour consulter du regard les deux autres membres et je souris.

La cape au vent, je leur fis dos à mon tour et j'eus un petit rire au fond de la gorge. Mes yeux fixèrent une statue de marbre accrochée juste au-dessus de la porte et ce souvenir où j'avais passé la soirée avec Jerenn postée en haut de la tour de Phantom Lord me revint. Eux aussi méritaient une chance, eux aussi, comme Phantom Lord, méritaient de se faire un nom malgré les disparus, malgré le passé et les obstacles difficiles. Ils étaient forts autant en caractère que physiquement. La triade méritait qu'on leur laisse la liberté d'exécution. Je me retournais une dernière fois dans leur direction avant de déclarer:


J'apprécie votre franchise, énormément. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que vous obteniez le soutien du Conseil. S'ils veulent s'en prendre à vous, ils devront me passer sur le corps d'abord. Soyez rassurés mes amis que Blue Pegasus est à vous et restera à vous tant et aussi longtemps que ce lien puissant vous unit. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, vous savez où frapper...

Sourire porté à mes lèvres dirigé une dernière fois vers eux. Je leur tournais le dos et me mis à marcher vers la sortie sans me retourner cette fois. Je quittais la lueur de leurs torches pour pénétrer dans la lumière du jour et retourner à Era où mes patrons se faisaient impatients. Je leur donnais un bref rapport de mission qu'ils prirent en arquant un sourcil. Ils me faisaient confiance, mais en même temps, ils me menaçaient que si un quelconque autre malheur devait se produire, j'allais devoir payer et Blue Pegasus aussi. Par contre ça, ils peuvent toujours rêver parce que je n'ai qu'une parole...
 MessageSujet: Re: Quand le Conseil s'en mêle...[Triade de Leaders]   Quand le Conseil s'en mêle...[Triade de Leaders] Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser