Partagez | .
Y'a du soleil et des p'tis gars lalalalala~ [Chris]
 MessageSujet: Y'a du soleil et des p'tis gars lalalalala~ [Chris]   Dim 27 Oct - 7:09

avatar
Invité


Click

Rencontre Surprise au Soleil.
♦ ♦Le train que j'avais pris pour revenir jusqu'à Fiore fit un premier arrêt à Caldonal...Jolie station balnéaire. Il y faisait bon, il y avait la plage, les hommes torse nues...Et moi. Je n'ai pus résister à l'envie de m'arrêter également après avoir toucher une somme aussi grosse que celle que je venais d'avoir de ma mission précédente. Je m'étais donc résolue à faire un arrêt ici histoire de profiter de la vie.

Aaah un peu de soleil et de chaleur en ce bas monde..Et puis matez moi ces paires de fesses!!! Ouuuuh du régale pour les yeux c'est moi qui vous le dis.

Couchée, me prélassant tranquillement au soleil, j'en profitais pour peaufiner mon bronzage..Je me trouvais un peu pale et blanche en ce moment. Mon dieu même un fantôme fait moins peur. Un peu de couleur avant de rejoindre Crocus ne ferra pas de mal. Cela leur ferra croire que j'ai été en vacances. Quoi que..J'ai été en vacances : J'ai tuée 8 personnes, menacer un noble, toucher une grosse récompense. C'est comme si c'était le paradis ou noël avant l'heure...Tout dépend du point de vue qu'on peut avoir sur la question.

L'ombre du transat était parfaite...recouvrant juste ce qu'il fallait et le soleil n'était même pas agressif, il chauffait avec une chaleur assez douce ce qui fut profitable à ma peau de fantôme. Mon dieu, je suis entrain de dormir au soleil pendant que les autres sont certainement très occupés à comploter contre le Conseil..Hmm...Tant pis!

Je pensais encore à Senji et ses recrutements...Si il prend des membres comme Damaz le chaton..Cela risque d'être la fête tout les jours. Il fallait avouée que notre échec était monumental et honteux mais notre séparation restait mémorable. J'avais entendu dire par les autres qu'il y avait eu des recrutements assez récents..Du moins..Je n'étais pas là pour regarder la tête du dernier bouffon qui se ferrait avoir par le baratin de Senji mais je voulais seulement voir si cela n'allait pas être une gêne pour lui. Face à la Garde et au Conseil on fait très vite moins le fier et j'en ai déjà fais l'expérience.

Bon il faudrait s'en doute que j'arrête de penser à tout ça le temps d'une journée et que je profite d'être ici. Pourquoi je ne fais pas ce genre de journée une fois par mois? Cela fait tellement de bien de ne penser qu'à soi et pas au groupe ou à autres choses.

Autre chose...L'orphelinat..Ursula...La magie...

Aaaaah passons à autre chose!!

Je vis alors des hommes au loin massant le dos des femmes sur les transats et le spectacle était assez...plaisant. Cela me donnait même des idées.

Je vis alors un jeune homme juste à côté de moi...Mais bon avec mes lunettes de soleil j'ai pas le temps d'examiner son visage.

"- Garçon! Massez moi le dos s'il vous plaît et faites attention je suis fragile"

Je tendis la crème solaire pendant que je me retournais sur le ventre.

"- Bah alors? J'attends!"

Je secouais le bras intensément pour qu'il se bouge. Mais qu'est-ce qu'il fous? J'attends moi et je suis une cliente toute aussi importante que les autres dindes là-bas!

Aller au travail mon grand!
 MessageSujet: Re: Y'a du soleil et des p'tis gars lalalalala~ [Chris]   Ven 1 Nov - 15:35

avatar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click





Y'a du soleil et des p'tis gars lalalalala~
Un sable pourpre


Précédemment…
Il y a plusieurs semaines Bob, Ichiya, Eve, Ibiki, Ren ainsi que Jenny partent pour un lieu gardé secret par Blue Pegasus pour préparer et organiser l’examen de rang S pour le groupe sortant. Hier, en y allant par curiosité, j’ai trouvé les membres du Conseil identifiant la zone : les membres de Blue Pegasus partis n’ont pas été retrouvé dans ce lieu complètement dévasté. Le reste de la guilde au courant, le choix général a été de mettre à la tête de la nouvelle génération de Blue Pegasus trois différentes personnes dont les défauts et les qualités seront regroupées afin d’assumer la guilde : Abigail Phoibos, Kôta Hirata, Daryan Chris Tsukiyo.



« Chris ?
- T’inquiète, je reviens dans la soirée, j’ai une course à faire vers le Sud ! »

Dans la soirée, sûrement… Il est très tôt, du genre neuf heures du matin. Nous n’avions pas eu le temps de reparler des évènements d’hier avec les autres. Honnêtement, je préfère attendre ce soir, voire demain. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’hier les évènements ont été officialisés au sein de notre guilde et je ne donne pas un jour de plus - donc aujourd’hui - pour que la rumeur se repende jusqu’aux oreilles du conseil. Le premier jour il a lieu, le deuxième jour ils le savent, le troisième jour ils agissent ! Clair, net, précis ; chiant. C’est pour ça que je vais essayer d’aller rapidement. Où ? En parler au premier intéressé.
Après quelques minutes de marche, presque une heure, pour atteindre la prochaine grand ville, je me dirige directement dans le train pour partir vers Crocus. Alors que j’entre dans la gare, je prends un billet pour ma direction. Finalement, en arrivant sur le quai, j’entends un sifflet. Sourd, grand, puissant, qui dure. L’homme habillé d’un costume sombre signalées par une ou deux bandes vertes ou jaunes a le bras droit levé, l’autre emporté un sifflet à sa bouche ; signe que le train allait partir. Le son de la machine crie et je cours pour sauter dans le premier wagon qui s’offre à moi. Arrivé au premier siège vide, je m’écroule sur le cuir, les jambes envoyées vers l’avant, décontracté. Normalement, il doit bien y avoir une ou deux heures de chemin, donc autant faire un petit somme…

Mes yeux s’ouvrent, je regarde la grande montre sur le mur. Plus de deux heures sont passés. Quoi ? Mon corps se relève sur le siège et ma main frappe la vitre du wagon pour concentrer mes yeux sur le paysage. Nous n’avions pas dépassé Crocus, nous sommes juste passés de l’autre côté de la moitié, rien d’inquiétant. Euh… Rien d’inquiétant ? Je ne pars pas vers Crocus mais vers l’extrême Sud de Fiore là. La plage, les cocotiers, les bikinis… La tête se secoue rapidement pour évaporer ces idées stupides.
A ma descente du train, je soupire. Finalement, j’avais tellement été surpris par le départ du train brusque que je n’ai pas réfléchi une seconde que ça pouvait ne pas être le mien. Mon dieu, quelle erreur de débutant… Bref, j’irai faire cette course une autre fois. Bruit par l’estomac, me voilà marchant sur la plage, une crêpe à la main, déchirée par mes dents, aux environs de midi. Midi. Midi c’est plutôt sandwich, soda, salade. Mais nan, j’ai un tout autre avis sur les repas. Crêpe le matin, gaufre le midi, cupcake l’après-midi, et alcool le soir accompagné d’une petite glace. Tout en vagabondant vers un but infixé, je passe devant des gosses jouant pour la possession de château de sable, devant un terrain de jeu de balle où des hommes en short de bain frappent dans un ballon, dans l’espérance de dégommer un ou deux adversaires à travers un grand filet. Rapide coup d’œil sur certains d’entre eux, les bras en l’air en train d’attendre quelques passes mais sans succès, que je continue de regarder vers l’infini sable doré au loin. Et puis mes yeux se posent sur mon bras droit. De base, c’était cinq marques foncées débutant à mon poignée sur un centimètre de largeur chacune et de nouveau un centimètre entre chaque, qui se départageaient la zone de mon bras. Sur le reste, avant le coude, sur l’intérieur du bras, c’était la marque de Blue Pegasus qui avait pris place il y a deçà longtemps désormais. De nouveau, sur le bras voisin, les mêmes sortes de marques, plus claires cette fois-ci. La marque débutant au poignet avait cassée, comme les quatre premières du bras droit. Alors que normalement il s’agit d’un cercle entourant toute la peau, une petite entaille de deux à trois centimètres est née sur la partie intérieure du membre. L’entaille de gauche possède au milieu une blessure cicatrisant, une marque de dents ayant attaqués sauvagement la peau…
Décision faite, direction l’océan. Bras plongé dans l’eau et magie activé, sel supprimé et liquide purifié, cicatrice qui perd sa place et corps qui se redresse ; des mouvements simples n’ayant fait, j’espère, la remarque de personne. Et puis sortant de l’eau, je dévore la fin de ma pâtisserie. A ce moment, une pensée me vient. Je me mets à courir à l’opposé de l’étendu immense aquatique, vers les palmiers, lieu où je m’adosse à un tronc pour activer mon tatouage. Non. Pas celui de Blue Pegasus, celui en dessous, invisible, dont la couleur ne m’est détectable que par la pensée. Alors que je voulais activer son mécanisme de communication à distance, une femme un peu plus loin se voit accorder mon attention. Pourtant sur le ventre, cette silhouette me dit vaguement quelque chose. Sur la pointe du roux et cette peau d’un beige frappant, elle avait déjà dévalé de sa grande gueule et de son physique avantageux les grands tapis rouge de Blue Pegasus il y a un certain temps. Enya. Enya ; c’est son nom. Alors que je l’approche, je sens mon bras brûlé. N’en prenant pas d’attention, je m’avance encore un petit peu, étant maintenant à seulement quelques centimètres d’elle.

« Garçon ! Massez-moi le dis s’il vous plait et faites attention je suis fragile. »

Crème solaire tendue, lunettes de soleil sur le nez qui cache la vue à mon visage, je le reconnais, elle non. L’instant semble comique. Je me suis trompé de chemin et me voilà en compagnie d’Enya, sur une des plus belles plages du pays, sous un soleil de feu, en tenue décontractée et on me propose de faire un petit massage à la crème solaire.

« Bah alors ? J’attends ! »

Sourire sur le coin du visage, grande main qui attrape le cosmétique, bouchon ouvert et substance entre les mains se frottant, je pose celles-ci sur son dos, massant, et puis remontais jusqu’au cou et aux épaules sans faire attention aux attaches de son cache, appuyant sur les pouces pour protéger peau blanche.
Puis d’une voix grave et heureuse, d’un sourire en évidence et d’un rire entendu, je m’exclame de façon à faire entendre ma voix et de but d’être remarqué.

« Je ne m’attendais pas à masser qui que ce soit ici et encore moins une femme comme toi, Enya. »


Ne vaut pas un soleil rouge


© Daryan Chris Tsukiyo. Tous droit réservés



_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Y'a du soleil et des p'tis gars lalalalala~ [Chris]   Mer 6 Nov - 1:48

avatar
Invité


Click

Rencontre Surprise au Soleil
♦ ♦Détendue sur mon transat, je profitais de la journée que je venais de m'offrir loin de ce monde de fous. Aaaah qu'est-ce que ça faisait du bien. Le soleil, la plage, la chaleur...Les masseurs. En parlant de ça, celui que je venais de réquisitionner avait un toucher plutôt fort mais agréable. Je devrais venir ici plus souvent je pense.

C'est alors que contre toute attente, j'entendis une voix.

"-Je ne m’attendais pas à masser qui que ce soit ici et encore moins une femme comme toi, Enya"

Cette voix m'étais familière...Je me redressais alors brutalement en me retournant et fis face au jeune homme en face de moi. AAAAAH!!! LUI! LUI ICI!!!

"- Chris! fis-je surprise"

J'enlevais alors mes lunettes pour vérifier que mes yeux ne me trompait pas et ce fut effectivement bien le cas. Il s'agissait bien de Chris....La dernière fois que j'ai du le voir ce fut à mon entrée à Blue Pegasus. Il s'était chargé de faire les quelques politesses d'arrivée. Pour quelqu'un que je venais tout juste de rencontrer, je le trouvais plutôt sympathique mais le voir ici fut une surprise encore plus grande.

Le monde est bien petit décidément.

Je mis mes lunettes sur ma tête pour relever mes mèches et le regardait souriante. Hmm au moins je lui reconnais un talent de masseur.

"- Qu'est-ce que tu fais ici?"

Je venais de le prendre pour un masseur...Bon d'un certain côté je ne regrette pas du tout mais c'était assez troublant. Blue Pegasus...Mon dieu qu'est-ce que ça avait changer depuis le temps. Je n'y foutais jamais rien et je passais mon temps à dormir...Comparer à maintenant.

Les soeurs avaient été si fiers de moi quand je leur appris que je fus acceptée dans une guilde légale que maintenant je me demande ce qu'elles penseraient de moi. Aaaah c'était le bon temps mais on s'amuse encore plus maintenant.

Curieuse et surprise de voir le mage ici, je ne trouvais même plus mes mots. Qu'est-ce que je pourrais lui dire? Mise à part les quelques banalités que je venais de sortir.

"- Je ne m'attendais pas à ce que mon masseur soit quelqu'un comme toi...Au moins je te ferrais le simple compliment que tu es plutôt doué. Ne t'attends pas à plus."

Je ne le connaissais pas vraiment mais il n'empêche que j'aimerais en apprendre plus.

Lui...La plage...Moi...Que d'événement. Aaaah je pensais me détendre en sortant loin de ce monde de fous qu'est le monde de la magie et voilà que je tombe sur lui. Mon plan tombe à l'eau. On dirait bien que je suis tout le temps rattrapé par le boulot ou mes obligations.

Un jour..Je me prendrais de vrai vacances, loin d'ici.
 MessageSujet: Re: Y'a du soleil et des p'tis gars lalalalala~ [Chris]   Dim 26 Jan - 21:36

avatar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click





Y'a du soleil et des p'tis gars lalalalala~
Un sable pourpre


« Qu'est-ce que tu fais ici ? Je ne m'attendais pas à ce que mon masseur soit quelqu'un comme toi...Au moins je te ferrais le simple compliment que tu es plutôt doué. Ne t'attends pas à plus.
- J’ai besoin de vacances. Tu sais, ces trucs où l’on quitte tout pour se retrouver au soleil, ou tout seul dans une montagne, ou tout seul au soleil. Un truc du genre. J’aimerai bien te demander mon dû pour t’avoir massé, mais je ne vois pas trop ce que je pourrai dire. A part un massage en retour ? »

Je vois déjà son visage se transformer, d’une tête décapitée. Enya n’a pas l’air le genre de femme à apprécier ce genre d’humour. Et pourtant, ce n’est pas comme si je la prenais pour une esclave. Elle me demande un truc, je l’ai fait. Je demande un truc – et le même en plus – elle pourrait au moins le faire, non ? J’hausse les épaules, ma bouche part de travers, faisant signe et voulant faire comprendre que blague était blague. Je me pose à côté d’elle, ramenant mes pieds vers moi, enlaçant mes genoux avec mes bras, et regarde devant. Je réfléchis, encore et encore. Je me sens mal, je me sens idiot. Qu’est-ce que je fous là ? Je retrouve quelqu’un qui était dans ma guilde avant et qui est portée disparu depuis plusieurs mois, et je ne dis rien. Je mors doucement mes lèvres par embarras, et finalement, je me lève en forçant sur mes paumes contre le sable. Je ne dis rien et avance vers la plage, plus loin. Quelques pas après, je tape doucement sur l’épaule d’un homme portant un chapeau, montant mon index et mon majeur pour lui montrer deux doigts. Et finalement, je pointe une image du doigt, sourire aux lèvres. Il me regarde, lève un sourcil, et il rigole, criant mon nom comme un malade. Au secours… Je gratte l’arrière de ma tête et je souris, embarrassé. Au fond de moi, c’est comme si je le méprisais, que j’avais envie de partir tout de suite, là, maintenant. Il ne me donne toujours pas ce que j’ai demandé. Et si je le frappe, il dira quoi ? Ça commence à m’énerver. Alors qu’il m’attrape la main et me la secoue de bas en haut, je tourne ma tête vers l’arrière, regardant Enya, complètement désespéré de la vie que je suis.
Je lâche l’homme brusquement et plonge mes deux mains dans la glace, revenant avec déception sur le visage. Arrivé devant la femme, je lui tends une glace et puis je m’assois devant elle.

« Maintenant, dis-moi pourquoi tu as quitté la guilde. Ça m’intéresse. Et bizarrement, j’ai l’impression qu’il y a quelque chose derrière ça. »

Croquant une première fois dans ma glace, je déguste le dessert au fruit en attendant ma réponse. Du sourire au rire, je passe au sérieux, regardant l’horizon et les enfants jouer, ne jetant pas un seul coup d’œil à la femme derrière moi qu’est Enya, une sorte d’accusée de la question. Je veux seulement une réponse claire et nette. C’est comme si elle était partie sans rien dire à personne. D’ailleurs, est-ce que Bob est au courant ? Aujourd’hui, c’est à moi de savoir ce genre de choses…


Ne vaut pas un soleil rouge.


© Daryan Chris Tsukiyo. Tous droit réservés

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Y'a du soleil et des p'tis gars lalalalala~ [Chris]   Lun 27 Jan - 6:24

avatar
Invité


Click


Rencontre Surprise Au Soleil
Feat Daryan C.Illunar ~

♦ Un massage. Voilà tout ce que je lui devais en retour tandis qu'il m'annonçait être en vacances. Je fus encore sous la surprise de le revoir ici après tant de mois passés. Songeant alors à son tarif pour le petit luxe qu'il venait de m'offrir, je ne fus pas contre le payer en lui faisant la même chose en retour mais bien sûr, ceci n'était qu'une blague. Une blague. Etant à la guilde de Blue Pegasus, je n'ai jamais eu trop le temps d'apprendre à connaître les membres, les modes de vies et d'apprécier la compagnie de certains mais ce qui m'avais le plus attirée dés le début ce fut lui. Je me souvenais alors subitement de mon arrivée et de sa présence...Il s'était occuper de me faire découvrir le bâtiment et deux ou trois trucs pour que je puisse "survivre" dans cet univers. La chose étant...Je me suis plutôt bien intégrée dans le monde de la magie.

Chris se leva alors, se dirigeant vers un homme...Un glacier? Il semblait aimer se donner en spectacle et se secoua dans tout les sens tandis que j'observais la scène, curieuse et amusée de voir ce qu'il trafiquait avec cet homme.

Finalement il revenu vers moi, s'asseyant à mes côtés, me tendant une glace. Il était vraiment plein de bonnes attentions et je ne m'attendais pas à avoir un moment de paix en venant ici. On regarda alors tout deux l'horizon, sans dire un mot de plus, se laissant aller par le décor de rêve et l'amusement des enfants en fond sonore.

"- Maintenant, dis-moi pourquoi tu as quitté la guilde. Ça m’intéresse. Et bizarrement, j’ai l’impression qu’il y a quelque chose derrière ça"

De l'amusement au sérieux. Assit devant moi je le regardais, stoppant mon mouvement tandis que j'allais croquer dans ma glace.

Pourquoi hein...Il était vrai que certaines choses étaient rester flous voir mystérieuses et je n'aurais su lui dire pourquoi j'avais quitter Pegasus. Devais-je lui dire la vérité? Devrais-je lui mentir? Pourquoi cet intérêt soudain pour mon départ? C'est de l'histoire ancienne après tout mais malgré ça il semblait avoir toucher au but...Il y avait bien eu quelques choses derrière tout ça. La peur de soi-même, la recherche des origines..Qu'est-ce que je pourrais bien lui dire?

"- Tu sembles porter un intéret pour les choses qui font partie du passé"

Voilà tout ce que j'avais à lui répondre. Non pas que je ne voulais pas lui dire la vérité mais je ne trouvais pas ça important à dire. Il s'agissait de ma vie...De mon histoire, ce n'est pas comme si quelqu'un aurait pu faire quelque chose pour moi à l'époque et maintenant...Il est bien trop tard pour revenir en arrière.

Je soupirais alors en regardant l'horizon. Je déteste vraiment ce genre de question.

"- Dit moi Chris...Est-ce que ça t'es déjà arriver d'avoir peur de ton reflet dans un miroir? De voir cette personne qui est l'exacte copie de toi mais...Qui n'est pas toi. Si je suis partie de la guilde s'était pour ça, parce que j'avais peur de moi, de ce que je pouvais faire et de ce que je deviendrais un jour ou l'autre...Jour qui est déjà arriver par ailleurs. Motivée par la recherche de mon père, j'ai certainement dû emprunter le mauvais chemin pour le trouver...Comment aurais-je pu rester à la guilde en sachant que j'allais devenir un monstre?"

Un dernier soupir. Il fut un temps où j'aurais pleurer en constatant le triste bilan de ma vie. J'étais effectivement devenue un monstre...Ou du moins une criminelle maintenant et je n'avais toujours pas retrouver ma famille. Rien...Pas indice malgré tout mes voyages sur le continent. Honnêtement, j'avais perdue l'espoir de trouver mes origines et de retourner sur le bon chemin.

On ne tue pas des gens en allant crier après au pardon.

 MessageSujet: Re: Y'a du soleil et des p'tis gars lalalalala~ [Chris]   Lun 21 Avr - 13:53

avatar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click





Y'a du soleil et des p'tis gars lalalalala~
Il faut trop en dire maintenant


Assis sur le sable, les jambes pliées, les genoux relevés, j’écoute le discours simple et court d’Enya sur sa vie, sur l’incompris, sur ce qui ne devrait jamais être entendu ou analysé. Elle est partie de Blue Pegasus parce qu’elle a peur de ce qu’elle allait faire ? Et moi, alors ? Je suis un membre de Blue Pegasus, désormais membre de la triade dirigeante, et aussi membre de Crimson Hound. J’accepte les missions d’infiltration et l’échange d’informations et de procédés. Pourquoi ? Pour qu’on m’offre un service en retour, pour me permettre quelque chose qui n’arriverait pas tout seul sans l’aide de ce groupe illégal. Au fond, on a une part de semblant elle et moi. Alors qu’elle cherche quelque chose quelqu’un, moi je cherche à savoir ce qu’il s’est passé, à récupérer une chose, une part de moi-même. Ce que je cherche à récupérer n’est pas une personne, mais des souvenirs. Depuis cette nuit, je ne me souviens de rien. Je me souviens d’avoir été enfant, je me suis souviens d’avoir été torturé, je me souviens de m’être endormi dans cette flaque de sang. Le reste, l’antérieur, avant, rien. Une brume noire…
Je plante mon poids à l’intérieur du sable et le relève, laissant s’écouler le minéral jaunis.

« Utiliser le mauvais chemin pour retrouver tes parents c’est perdre leur mémoire et présence dans leur cœur, Enya. »

Je ne sais rien d’elle, je ne sais rien de ses parents, mais je parle comme-ci je connaissais tout. Car au fond de moi, quand je laisse s’écouler le sable telle une main servant de sablier, quand je regarde le ciel bleuté couvert de quelques cotons blancs, quand je fais tout ça, c’est comme-ci j’étais connecté à tout être qui pourrait me parler. Je parle dans le vague pour toucher les sentiments, je parle dans le vent pour rafler des expressions, jusqu’à pouvoir m’en révéler.

« J’ai perdu mes parents moi aussi. Ils sont morts de mes mains… Qu’est-ce qui a réussi à me faire comprendre que la page pouvait et devait être tournée ? Blue Pegasus je dirais. Au départ, quand je suis rentré dans cette guilde, c’était juste comme ça. J’en ai entendu parler, on m’a dit qu’il y avait des personnes imposantes et puissantes d’esprit. C’est sûrement ce qui m’a attiré. Pourtant, je l’ai rejeté. Je me suis dit très souvent que j’en partirai. Et lorsque Bob s’est énervé contre mon attitude, tu peux être certaine que j’ai déchanté. Ça a toujours été un père au fond, celui que je n’ai pas eu en grandissant, celui dont je ne me souviens même plus. Les personnes de la guilde ? Des amis. Certains m’ont prêté leur épaule. D’autres je leur ai prêté mon pouvoir. Ok, on ne peut pas aimer tout le monde, je ferai bien goûter un coup de pied dans les couilles à certains. Mais… C’est Blue Pegasus… Je suis là pour toi si tu as besoin de quelque chose, en tant qu’ami. »

Et je ris doucement avant de me retourner et sourire à la femme derrière moi. Il n’y a qu’une seule personne qui pourra connaître ce qu’il m’est réellement arrivé dans les détails. Seulement si elle me le demande. Mais ce n’est pas toi Enya, on ne se connait pas tellement après tout. Cependant, si c’est pour te sauver, je serai prêt à aller plus loin. Juste un peu plus loin…

« Malheureusement le désespoir nait de l’espoir. Alors si tu n’es pas encore tombée dedans, essaye de t’en détacher le plus vite possible. Il ne faudrait pas que tu te causes toi-même des troubles que tu n’aimerais pas. Et si tu t’y trouves déjà, il y a toujours une main dans le ciel qui est prête à descendre pour te sortir de là. Attrape-la. »


Car la vie est précieuse


© Daryan Chris Tsukiyo. Tous droit réservés

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Y'a du soleil et des p'tis gars lalalalala~ [Chris]   Dim 25 Mai - 7:24

avatar
Enya Taylor

Crime Sorciere

Click


Rencontre Surprise au Soleil
Rp Libre ~

♣ Assise sur le sable chaud, écoutant les paroles de Chris j'eus envie de rire. Il était vrai que Blue Pegasus m'avais beaucoup apporté mais cela s'arrêter là. La mémoire de mes parents ? Comment pourrais-je la respectée alors que je ne les connaissaient même pas. Je l'écoutais parler comme si il savait tout de ma vie. L'homme qui ne m'a jamais parler, que je n'ai jamais connue plus que ça...On s'était seulement croiser quand j'avais franchis le seuil de la guilde durant ma toute première fois et c'était tout.

Je ne m'étais jamais intéressée à lui comme il ne s'était jamais intéressé à moi. Notre relation, si on devait appeler ça comme ça, s'arrêter au stade de simple connaissance et encore.

« - Tu sais...Je t'apprécie, du moins ce que tu essayes de faire là...Je l'apprécie à sa juste valeur mais j'aime ma situation, j'aime ce que je fais et je ne regrette rien pour l'instant. Peut-être que plus tard je viendrais à regretter mes choix, sans doute...Mais pour l'instant je me complet dans ce que je fais. Je connais le principe de solidarité et de soutien des guildes mais même si des gens sont là pour moi...Je ne pourrais jamais leur rendre ce qu'ils me donnent. Je suis quelqu'un d'égoïste et pour cela, j'avais besoin d'air frais. »

Peut-être pourra t-il comprendre ou tenter de comprendre. Qu'est-ce que ça pouvait bien me faire ? Ce n'est pas comme si j'allais le revoir prochainement...Ce n'est pas comme si nous étions amis après tout.

« - Cela t'as certainement aider d'un certain côté mais j'ai besoin d'une certaine liberté, une liberté que j'entends dans mon sens bien sûr. Blue Pegasus m'a apprit à survivre dans ce monde mais la leçon a une fin malheureusement. »

Je me retournais vers lui puis soupira. Je ne sais pas vraiment à quoi il pense....Je ne sais pas vraiment qui il est à vrai dire et j'aurais aimer le connaître dans ma période « J'aime tout le monde » mais j'ai connue un monde plus funeste et plus sombre. Un monde où l'individualisme et l'égoïsme dominent. Un monde où les trahissons sont reines tandis que les valeurs de l'amitié sont les bouffonnes. J'avais envie de rire...sincèrement. Quand j'y repense..suis-je une personne mauvaise parce que je ne fais pas partie d'une guilde ou parce que je refuse l'aide de quelqu'un ? Je ne veux juste pas me reposer sur quelqu'un. Je peux me débrouiller. Je peux y arriver seule.

La dernière fois que j'eus de l'aide et que je m'étais attachée...J'ai finis par tuer moi même cette personne à laquelle je tenais. Peut-être était-ce là le début de ma fin ? Je n'en sais trop rien. J'ai fais tellement de choses depuis.

Me retournant vers la plage, je scrutais les vagues venant s'échouer sur le sable et repartant comme si elles n'arrivaient pas à se fixer à un endroit précis, fuyant continuellement. Cela pourrait presque faire une jolie métaphore sur ma vie.

Presque....

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Y'a du soleil et des p'tis gars lalalalala~ [Chris]   Mar 3 Juin - 17:47

avatar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click




Rencontre surprise au soleil
Les cheveux d'une rousse


Je l’entends parler. Elle est si mélancolique, si ridicule, si jeune dans sa manière de penser. Elle se lève, s’assis, regarde les vagues. Le soleil se couche petit à petit, il reste peu de personnes sur la plage. Oui, le jour passait vite, les gens aussi, les individus semblaient avoir décampés, fuis. Dans mon coin de la serviette de plage, je suis encore assis, les jambes en arc, un sourcil méprisant la paupière demie-fermée à cause des ondes solaires et de la lumière, la main plongeant dans le sable pour le faire sortir par l’autre côté de la main extrême au pouce… Oui, je suis encore là à fermer ma bouche et me défendre bêtement du soleil.
Soudain, je me retourne vers la droite, attrape Enya au-dessus de sa poitrine, la retournant pour qu’elle plaque son ventre contre le sol, et je m’écrase sur elle, l’enlaçant avec mon bras et la bloquant comme deux gamins roulant dans le sable, et je ris. Nous sommes désormais tous les deux couchés sur le ventre, l’un à côté de l’autre. Et j’arrête mon rire pour faire peser un silence sérieux. Ma bouche se place à côté de son oreille bordée de son avant-bras.

« Tu sais Enya, j’ai tué mes parents. Mais ce n’est pas tout. Le Conseil crèvera comme il est né. Il sert à quelque chose, oui. Mais il ne se donne pas les possibilités de servir. Ce qu’il faut aujourd’hui c’est une révolution. Un jour il tombera. Et les gens qui le feront tomber seront des héros. Enya, je veux faire partie des héros. Néanmoins, si ces héros échouent alors que leur masque est tombé, tu sais ce qui arrivera ? Leur visage sera connu au grand jour. On les méprisera, on les fera porter garant des crises sociales et magiques de notre société. Ils seront méprisés. Ce ne seront plus des héros mais des bêtes ayant perdues toute foi en l’humanité. Ayant perdues l’humanité qu’elles avaient autrefois. Dans cette vie, soit t’es gentil, idiot, solo, dispensable… soit t’es un héros. Aujourd’hui, on ne peut plus être un héros. »

Je supprime mon étreinte de la jeune femme et de ses doux cheveux roux – qu’on ne me demande jamais mon type de femme s’il vous plait. Je me relève, droit, sérieux, un sourire et la tête en coin pour faire l’idiot, et je me retourne, face au soleil.

« Par contre, on peut être une bête… »

Un signe de la main pour lui annoncer mon départ, un nouveau sourire pour lui souhaiter une continuation qui lui plaira, lui faire parvenir mon envie de la revoir un de ces jours. Oui Enya. Je ne te connais pas, je ne t’ai sans doute jamais connu… Mais tu restes sympathique. Je suis peut-être idiot de penser ça de toi, mais tu resteras quelqu’un de mystérieuse pour moi, quelqu’un que j’aimerais continuer de côtoyer sans connaître. Parce que si l’on se connaît, on se détestera, tu peux en être sûre. Alors soyons faux. Soyons connaissances et soyons peu. Mais soyons existants.


Que j'aurai préférée cramoisie


© Daryan Chris Illunar. Tous droit réservés

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Y'a du soleil et des p'tis gars lalalalala~ [Chris]   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Y'a du soleil et des p'tis gars lalalalala~ [Chris]
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5