Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
What You Waiting For ? [PV Bastian]
 MessageSujet: Re: What You Waiting For ? [PV Bastian]   Dim 3 Nov - 1:37

avatar
Invité


Click


What You Waiting For ?



PV Bastian Tomaso

Il lui expliquait que rien n'était de sa faute. Qu'il n'y avait qu'une personne à blâmer. Blâmer pour des erreurs, horreurs qu'ils n'avaient pas commises ? Dont il ne se doutait pas ? Non, elle ne pourrait pas. Mais pourtant, elle le détestait d'avoir été complice de cette atrocité, parce qu'elle n'avait pas l'esprit assez fort pour supporter tout ça, il avait été normal qu'elle flanche. Et elle n'arrivait pas à le détester réellement. Il lui avait quand même sauver la vie, l'avait empêché de sombrer dans une démence meurtrière. Je t'aime mais je te déteste.

-Beau travail pour les soins et le pansement.
-... Merci.

Elle ne réagissait pas. Réagir alors qu'elle était perdue dans ses pensées. Elle sentit la main de son partenaire l'attraper par le menton et lui redresser le visage pour lui offrir un sourire. La blonde se contentait de le fixer dans les yeux, quand il fit glisser sa main sur sa joue et colla un baiser sur la seconde. Un frisson remonta le long de sa colonne vertébrale, elle ne s'y attendait pas. Et surtout, elle se demandait qu'est-ce qu'il avait poussé à faire ça. Trop de questions se bousculaient dans sa tête, mieux valait ne plus y penser. Bastian expliqua à la mage le nombre de personnes qu'il restait à tuer, ainsi que qui exactement. Une autre question vient remplacer toutes les autres, pourquoi est-ce qu'il était autant renseigné ? Bien-sûr, ils n'avaient pas plus le temps de discuter, de toute façon elle le suivrait. Rester seule ici équivaudrait à aller de son propre gré en Enfer. Et pourtant, elle était de nouveau d'aplomb. Ayant récupérée tout ce qu'elle voulait en force mentale. De nouveau en route, ils trouvèrent rapidement l'emplacement des vraies danseuses et de la gérante. Au bout d'un couloir, semblaient les attendre deux hommes. Mouvement montrant l'attente, il y allait. La blonde tourna les yeux en voyant les deux têtes se détacher des corps. Elle rejoignit rapidement Bastian qui expliqua ensuite aux filles la situation. Encore une fois, il lui proposa de rester ici, ce qu'elle refusa d'un mouvement de tête de gauche à droite. Voulait-il se débarrasser d'elle ou quoi ? Sûrement que non, c'était pour sa sécurité, elle le savait, et même si sa fierté en avait prit un coup quand elle avait joué à l'enfant dans le dédale, il lui en restait encore assez pour rester debout et se battre. Elle n'avait plus rien à y perdre après tout. Le décompte de nouveau fait, ils se dirigèrent vers la salle de spectacle étrangement vide. Les deux mages continuèrent leur chemin en suivant le long couloir contenant toutes les salles de suite de spectacles. Un bruit sourd et rapide provenant du couloir, le partenaire de la blonde avait déjà compris qu'il la poussa dans l'une des salles. Elle se releva, faisant face à deux grosses brutes.

*-Il manquait plus que ça...
-J'vais avoir besoin de toi, j'ai pas mon épée rappelle-toi.
-Compte sur moi !

Un grand sourire s'était dessiné sur le visage de chacun des deux hommes, Célia sentait le sang à plein nez. Odeur particulièrement désagréable. Mais elle ne se laissa pas impressionner. Après tout, il y avait de l'eau tout autour d'elle, comme dans sa suite. Restant concentrée, l'eau se mouva autour d'elle, créant la faux aquatique. Sans attendre son reste, elle s'élança contre les brutes, s'en suivit des coups donnés dans tous les sens. L'un d'eux la projeta contre le mur où un miroir était accroché. Elle se couvrit le visage avec ses bras, recevant quelques morceaux de verres dans la chair, la faisant saigner. La blonde grimaça et roula sur le côté en voyant une sphère d'énergie foncer droit sur elle. Ah oui c'était donc comme ça, il maîtrisait la magie celui-là ? Elle se releva, puis envoya des jets d'eau avec celle qui se rassemblait au sol. Ils foncèrent sur les deux hommes qui ne virent rien arriver, puis elle vint leur asséner un coup de chandelier trouvé dans un coin sur le crâne. Il fallait qu'elle les tuent. Mais comment ? Célia regarda autour d'elle puis ses yeux se posèrent sur les débris de miroir. C'était vil, méchant, bas, sadique. Seulement, elle n'avait pas le choix. Eux ou elle. L'une des deux armoires à glace était en train de se relever, la mage se précipita pour attraper un morceau de miroir qui se planta dans le torse de l'homme au moment où elle se tourna. Elle lui susurra quelques mots à l'oreille avant qu'il ne tombe dans les Limbes de la Mort.

-Désolée mon gars, on se voit dans une autre vie.

Le morceau de verre retiré, elle l'enfonça dans le cœur du deuxième homme qui était déjà à terre. Ses doigts relâchèrent leur étreinte du verre, Célia fixa le sang qui coulait entre ses doigts. Une entaille s'était creusée dans sa paume, répandant tout le liquide vermeil que possible. Elle attrapa un bandage dans l'armoire à pharmacie tombée au sol et enroula rapidement sa paume avec. Ce n'était pas gênant dans les mouvements qu'elle effectuait, c'était parfait, même si c'était plutôt douloureux. Elle ferait avec, elle avait eu pire, ressenti presque le Diable en personne, alors la coupure ce n'était rien à côté. La blonde avança prudemment vers la porte, entendant des bruits de lames qui s'entrechoquaient. Le combat devait être rude là-bas. Elle tenait toujours en main l'arme que lui avait prêté Bastian, et avança en le serrant fort dans sa main. Alors qu'il était en train d'achever une femme, une autre se ruait sur lui. Instinctivement, Célia lança le couteau dans le dos de la femme qui s'effondra en faisant à peine quelques pas. Elle s'avança, puis récupéra la lame plantée dans le dos et l'essuya sur le peu de tissu qu'il restait sur la jeune femme.

*-Eh ma fille, tu t'es améliorée au lancé de couteau dis-moi !
-Si tu le dis.
-Mais si je t'assure !*

Elle leva les yeux au ciel puis fixa Bastian qui semblait lui aussi la regarder depuis son arrivée. Quelques secondes de silence, de vide. Ils se regardent dans le blanc des yeux. La parole est d'argent mais le silence d'or, c'est ça le dicton ? Eh bien, cela prenait forme. Célia risque un sourire peu mal assuré puis, sans comprendre pourquoi, sans savoir réellement pourquoi est-ce qu'elle faisait ça, s'approcha et lui fit une étreinte. Les bras autour de sa nuque et la tête posée sur son épaule, elle se retenait de pleurer, fermant les yeux jusqu'à en voir des couleurs. Elle ne savait même pas quoi lui dire, ni encore pourquoi elle venait de faire ça. Elle se fichait totalement de ce qu'il pouvait en penser, ou dire, elle en avait juste besoin. La blonde se sentait si petite à côté, plus grand qu'elle de facilement une tête, elle avait cette impression d'être une petite fille toute frêle. Et pourtant elle ne l'était plus depuis longtemps. Remerciement silencieux, plainte silencieuse ? Que cherchait-elle au final ? Elle-même ne le savait pas. Mais repenser à tout ce qui s'était passé la tuait, à quel point elle avait vite flanchée, comment elle s'était effondrée devant toutes ces accumulations d'immondices. Elle serra un peu plus fort son étreinte, refermant ses poings dans son dos.

-Merci pour ce que tu as fais, pour... M'avoir sortie de ce cauchemar. Je crois que je n'aurais jamais pu bouger si tu n'avais pas été là.

Faible. Faible, elle n'en pouvait plus. Épuisée, les couleurs étaient remplacées par les perles rondes d'eau, salée, cristalline. Elle essayait de contrôler le hoquet des larmes, mais c'était encore mal parti. Pour quoi devait-il la prendre ? Quelqu'un au final de trop sensible, frêle, comme de la porcelaine. La blonde se haïssait, plus que tout. Haïr sa personne qui n'était que trop faible, impuissante. Franchement, elle ne faisait que pleurer. Sans bouger de cette étreinte agréable, elle pointa sa joue, en chuchotant, ses cordes vocales vibrèrent doucement.

-Pourquoi est-ce que tu as fais ça tout à l'heure... ?

Question idiote, puérile, elle le savait. Mais elle s'en fichait. De toute façon, elle était curieuse.

Spoiler:
 
© Yuka @ Fairy Tail RPG
 MessageSujet: Re: What You Waiting For ? [PV Bastian]   Mar 5 Nov - 18:07

avatar
Invité


Click

Sans vraiment user de stratégie, la grosse brute, les fausses danseuses et les deux serveuses. Sept contre un, un combat qui paraissait très déséquilibré mais la confiance inébranlable qui émanait du mage runique faisait penser qu’en réalité le combat était effectivement déséquilibré mais pas forcement dans le sens au quel on pourrait penser.

Les danseuses semblaient garder leur distance lançant différents couteaux vers le mage qui les repoussait avec sa lame. La brute et les deux serveuses étaient donc en première ligne. Il ne fallut pas longtemps à Bastian pour les tuer. Il les blessa à plusieurs reprises tout en évitant la plupart des attaques jusqu’au moment où leur gorge serait en mesure d’être atteinte. Quand le premier tomba, les autres ne firent pas long feu… Ce fut la mage aquatique qui termina ce combat éliminant la dernière fausse danseuse. Le mage runique avait été blessé à plusieurs reprises, des blessures légères, bras entaillé, une coupure sur la joue, quelques douleurs suite aux coups de la grosse brute, rien ne mettant sa vie en péril. Même sept, c'était beaucoup pour Bastian surtout sans magie.

Un mouvement de tête pour la remercier de son intervention. Elle le rejoignit. C’était fini. La jeune femme passa ses bras autour de sa nuque, elle venait se réconforter, avec une étreinte, chercher un peu de douceur après tant de violence.

Merci pour ce que tu as fais, pour... M'avoir sortie de ce cauchemar. Je crois que je n'aurais jamais pu bouger si tu n'avais pas été là.
J’avais dit que je te protégerai... Tu te souviens ?

Le mage runique ne trouva rien d’autres à dire, il rendit l’étreinte avec son bras non blessé.

Pourquoi est-ce que tu as fais ça tout à l'heure... ?
En remerciement pour le pansement. Après ce que tu as du enduré, je me suis dit que ce petit geste de tendresse serait le bienvenue. Puis fallait que je me fasse pardonner pour la gifle.

En réalité, Bastian aimait les jolies filles et Célia était une jolie fille… une simple envie au final. Il avait profité de la situation, Célia le détesterait après ça. Elle ne serait pas la première à détester le mage runique… ses propres équipières le détestaient alors une étrangère…. Il lui faudrait des mois pour s’en remettre, si elle s’en remettait un jour. Le mage runique fit un signe aux filles à l’étage, ces dernières allèrent au niveau du bar et commencèrent à vider l’alcool un peu de partout, l’incendie nettoierait tout. La gérante passa un coup de fil puis aida ses danseuses. Bastian ne bougeait pas, il restait là à éteindre la jeune femme. Il était entrain de réfléchir à l’alibi.

Il reste deux choses à faire, faire bruler cet endroit et confirmer notre version des faits aux autorités.

L’alibi était le suivant, un incendie accidentel s’était déclenché dans le cabaret. Célia qui passait par là après l’inspection d’un avant poste de Phantom Lord, tenta de maitriser l’incendie mais c’était trop tard. Elle empêcha qu’il se répandre au-delà du cabaret grâce à sa magie. Les filles et la gérante avaient pu évacuer à temps. La gérante appellera le propriétaire qu’elle ne connaissait pas pour le ou la prévenir de l’incendie. Bastian fuirait le lieu de l’incendie avant l’arrivée des autorités.

Tout ce petit monde était dehors après que Bastian déclencha l’incendie avec l’aide de sa magie. Il regardait les flammes entrain de détruire la bâtisse. Célia était restée très proche de Bastian depuis la fin du combat, si bien qu’elle était à coté de lui tenant sa main, certainement pour se rassurer et se convaincre que c’était bien fini.

L’équipe de reconstruction est déjà en route, les filles, vous avez crédits illimités pour la décoration interne et vos achats concernant le cabaret, n’allez pas me vider les boutiques de la ville…enfin pas trop, d’accord. Je vous laisserai une équipe de sécurité, quelques gars de confiance qui suivront tes ordres comme si c’était les miens.
Je surveillerai ça et merci pour tout.
Merci à toi Lisa.
Je peux faire ça nos vies sont sauves grâce à toi et ton amie.
Célia, je te laisse, le temps que tu racontes l’alibi aux autorités, je t’attendrai plus loin, d’accord ? Après je m’occupe de tes blessures et je te ramène chez toi, à Oak town.

Le mage runique s’éloigna du cabaret, disparaissant dans les rues sombres pour se dissimuler. Il observerait de loin. Les filles n'avaient qu'à répéter l'alibi et tout serait parfait... enfin presque...

 MessageSujet: Re: What You Waiting For ? [PV Bastian]   Lun 11 Nov - 13:01

avatar
Invité


Click


What You Waiting For ?



PV Bastian Tomaso

-En remerciement pour le pansement. Après ce que tu as du enduré, je me suis dit que ce petit geste de tendresse serait le bienvenue. Puis fallait que je me fasse pardonner pour la gifle.

Un fin sourire vint s'esquisser sur le visage de la mage de Phantom Lord. Il mentait encore. C'était déconcertant comme elle arrivait à le deviner. Mais au final, elle s'en fichait un peu, il lui avait donné une réponse et c'est tout ce qui comptait. Elle le sentit bouger, puis entendit des bruits autour d'elle, du liquide qui coulait un peu de partout. Ils allaient donc mettre feu à tout ça. C'était le meilleur moyen de destruction massive sans réellement laisser de traces. Mais qu'en resterait-il du dédale souterrain ? A la remarque faite, elle ne voulait pas savoir, elle se contenta seulement de garder les yeux fermés et de profiter de ce moment de pause, de bien-être. Pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de se concentrer sur tout. L'odeur forte et prenante de l'alcool, de la décomposition des corps qui a déjà commencé, la main du mage dans son dos, les bruits de pas. Tout, elle passait tout au peigne fin. Était-ce là une manière quelconque de se rassurer ? Elle ne savait pas mais ce n'était pas bien grave. Ça ne devait juste pas devenir maladif, ça lui boufferait la vie autrement. Célia écouta Bastian qui lui expliquait rapidement ce qu'il aurait du se passer, dans une situation tout bonnement normal. Tout était ok.
Une fois que tout le monde était dehors, le mage mit feu au cabaret, puis s'adressa à la gérante, pendant qu'instinctivement Célia avait attrapé la main de son partenaire. Les flammes qui embrassaient le cabaret dansaient dans ses yeux, alors qu'elle n'écoutait que d'une oreille distraite ce qu'ils se disaient jusqu'au moment où Bastian s'adressa à elle, elle sursauta et le fixa.

-Célia, je te laisse, le temps que tu racontes l’alibi aux autorités, je t’attendrai plus loin, d’accord ? Après je m’occupe de tes blessures et je te ramène chez toi, à Oak Town.
-D'accord, à tout à l'heure.

Elle lâcha sa main puis il se dirigea dans les rues sombres un peu plus loin. Une fois qu'elle l'avait perdu de vue, la blonde rejoignit les danseuses et la gérante qui lui lança un regard et un sourire triste. Elle se contenta de lui retourner un sourire tordu. C'était peine perdue, elle n'avait plus cette petite flamme de joie dans son cœur. Des bruits de roues se font entendre, les autorités venaient d'arriver. Sûrement l'une des branches du Conseil, le cabaret était plutôt connu et important. Un homme la prit à part, lui demandant de lui expliquer ce qu'il s'était et comment se faisait-il qu'elle soit là. Prenant un air de parfaite mage innocente, elle entama une explication, qui tombait debout dans tout les cas. L'homme l'écoutait attentivement jusqu'à la fin, sans l'interrompre, tout en écrivant ce qu'elle déblatérait. Une fois qu'elle avait fini, il continuait d'écrire et la fixait.

-Vous m'avez dit que vous étiez mage dans quelle guilde ?
-Phantom Lord.
-D'accord, merci mademoiselle, une équipe passera à la guilde pour poser quelques questions confirmant votre innocence. De toute façon, vous n'avez pas la tête d'une meurtrière ou un d'un bandit. Vous feriez bien de rentrer chez vous.
-Bien, merci. Bonne soirée et bon courage pour votre enquête.

Il s'éloigna alors qu'elle prit conscience de quelque chose. La phrase de l'homme tournait en boucle dans sa tête. « De toute façon, vous n'avez pas la tête d'une meurtrière ». Cela avait fait comme l'effet d'une bombe dans son esprit. Pas avoir la tête d'une meurtrière ? Elle n'était plus aussi candide qu'avant, elle avait tué, si. Elle avait vu des horreurs, elle avait perdue la raison, si. Mais apparemment, aucune étiquette ne s'était collée sur son front avec écrit en gros « Bonjour, je suis une de ceux qui ont incendié et tués les gens présents dans ce cabaret ». Quelle ironie. Quelle idiotie. Un signe de main vers la gérante pour lui indiquer qu'elle s'en va, la dame lui sourit tristement de nouveau. Célia sentait pertinemment qu'elle était désolée de ce qu'il s'était passée. Ce n'était pas de sa faute, c'est tout. La blonde s'enfonça dans l'obscurité des ruelles, remuant dans son esprit tout ce qu'il s'était passé. Elle sentit une main l'agripper et se retrouva face à Bastian, qui lui mima de ne pas faire de bruit pour ne pas attirer l'attention. Un regard jeté en direction de la scène de l'incendie, voyant que les autorités étaient encore là. Ça allait faire la une des journaux à ce rythme. Les deux mages s'éloignèrent un peu, histoire d'être tranquille, même si elle gardait toujours un œil sur le cabaret où le feu avait été éteint. Ils tournent à l'angle d'une ruelle et le bâtiment disparu de la vue de la jeune fille. A ce moment-là, elle se tourna vers Bastian qui était sous un réverbère. Cette fois-ci elle prit le temps de détailler ses traits plus longuement. Fin et dur à la fois, il avait du vécu derrière lui, elle le sentait. Il avait quelques blessures et certaines plus anciennes s'étaient remises à saigner. Elle s'approcha de lui et passa doucement les doigts sur l'entaille qu'il avait sur la joue. Un sourire vint se glisser sur ses lèvres, alors qu'elle avait planté ses yeux dans ceux du mage.

-Ça te donne un petit air rebelle, c'est plutôt sympathique.

Elle se moquait de lui bien-sûr, mais ça avait donné la justification au fait qu'elle l'avait totalement détaillé de haut en bas. Qu'il ne s'imagine pas autre chose, pensait-elle. Pourtant diable qu'elle le trouvait attirant, mais ça n'empêchait pas qu'elle le détestait quand même. Et quand bien-même ce n'était pas entièrement de sa faute, elle ne pouvait s'empêcher. C'était comme ça dans sa tête, même s'il l'avait aidé pendant tout le long de ce cauchemar qu'on avait osé appeler mission un jour. Remarquant qu'elle avait laissé sa main sur sa joue pendant qu'elle était perdue dans ses pensées, elle la retira bien vite, gênée. La mage détourna les yeux, les posant sur le mur d'en face. Maintenant, elle aurait aimé tout oublié et se réveiller dans son lit, sortant de ce calvaire qui n'avait été qu'éphémère. Malheureusement, tout ça était pourtant bien réel.
© Yuka @ Fairy Tail RPG
 MessageSujet: Re: What You Waiting For ? [PV Bastian]   Mer 13 Nov - 18:18

avatar
Invité


Click

Bastian était monté sur un balcon pour observer la situation. Les flammes de la bâtisse, le comportement des danseuses, de la gérante, celui de Célia, de l’inspecteur…. Tout se passait très bien. Il aurait bien profité pour se rafistoler mais il n’avait rien du tout, il resserra juste le bandage de la morsure pour stopper temporairement la perte de sang. Le mage redescendit dans la ruelle, attendant que son équipière vienne à sa rencontre.

Après une scène qui pourrait passer de loin pour un kidnapping, les deux mages s’éloignèrent en douceur de la bâtisse en flamme. Le mage runique pouvait enfin souffler, plus de danger, tout ne s’était pas bien passé mais tout le monde…enfin les gentils étaient vivants. Leur esprit, ça irait…. Sauf Célia…. Peu de chance qu’elle oublie ça, peu de chance qu’elle redevienne ce qu’elle était. Le point de non-retour avait été largement dépassé. Mais, elle n'était pas dans tombé dans la folie destructive incontrolable. Sous le réverbère, Bastian se sentait étudier…. La jeune femme était entrain de le dévisager et c’était pas un regard d’admiration mais plutôt de curiosité… Le mage de Silver Fang avait-il un truc de bizarre collé sur le visage ? De mémoire, c’était pas le cas ou pire, elle le déshabillait du regard, était-ce vraiment possible ? Bastian la regarda, attendant qu’elle finisse, il n’avait pas besoin de la déshabillait du regard, elle s’était retrouvée en mini-tenue devant lui, il avait tout le temps de le faire. Elle passa ses doigts sur la coupure présente sur son visage…. Ah…. Etait-ce la scène du baiser entre le mystérieux héros ténébreux et la jolie jeune femme innocente. Après une aventure… enfin un cauchemar pareil… ça ferait une happy end sympa…. Happy End, mes fesses… ça n’existait que dans les contes et ça c’était la réalité….

Ça te donne un petit air rebelle, c'est plutôt sympathique.
Un rebelle sympathique, j’ai jamais été appelé comme ça mais pourquoi pas, j’aime bien. J’ai pas de surnoms pour toi… oh si… tu seras ma jolie danseuse étoile… oui strip-teaseuse… ça le fait pas.

En réalité, la belle rose que tu es, vient de perdre des pétales à cause de cette histoire… une étoile qui brille moins dans le ciel… une pierre précieuse qui perd une partie son éclat…

Elle retira sa main et se retourna légèrement gênée. Le mage souriait, elle ne l’avait pas poignardé… Elle ne le détestait pas assez pour ça…. Il aurait été dommage de devoir se battre contre elle. Le mage runique reprit sa marche à travers la ville, les mains dans les poches comme il avait l’habitude de faire. Sa tête balayait les intersections à la recherche d’un bâtiment particulier. Plusieurs intersections après où le mage finit par tourner à l’une d’entre elles. Il s’agenouilla au niveau de la poignée du bâtiment. Il ouvrit sans peine, l’enseigne était celle d’un centre de soin local.

Il entra avec Célia avant de refermer correctement la porte. Ils allèrent dans une arrière salle bien équipée pour les blessures des mages. Le mage alluma la lacryma-vision de la salle pour meubler ce silence sans vraiment prêter au contenu. C’était juste pour avoir un bruit de fond. Bastian tapota ensuite la table d’examen, il amena avec un lui un plateau avec le nécessaire pour panser les blessures de la jeune femme, assise sur le bord. Assis sur une chaise à la hauteur de ses bras, il nettoya et désinfecta avec une compresse les plaies les unes après les autres, prenant le temps de les observer correctement pour vérifier qu’il n’y avait pas de corps étrangers dans les plaies. Bandages, compresses, sparadrap, tout le nécessaire pour panser ses blessures avec délicatesse et précision.

Tu t’es bien battu, là-bas. C’est jamais évident avec ce genre de groupe. Si tu crois que tu as été faible et inutile, ce n’est pas le cas, on peut pas toujours être au top. C’est sur que à coté de ça, arrêter des brigands dans une forêt, un voleur dans un musée ou un meurtrier, c’est presque une formalité. La seule chose pire que ce groupe, c’est les nécromanciens ou les démonistes. La première fois aussi, je me suis à peine mieux débrouiller que toi et j’ai reçu un entrainement long et intense alors si on devait comparer… bin tu t’es mieux débrouillé que moi.

Un clin d’œil et le mage reprit les soins. Ce n’était pas la première fois que le mage de Silver Fang jouait l’infirmier de terrain. Les femmes étaient aussi dangereuses qu’une lame quand elles décidaient de planter leurs ongles dans la chair. Se rafistoler ou rafistoler des alliés, ça faisait partie des choses à savoir faire pour un mage comme Bastian. La dernière blessure sur son avant bras retint son attention. Elle semblait venir de leur combat contre la bestiole des souterrains. Un petit morceau d’une griffe, apparemment, était resté dans la plaie de la jeune femme. Le mage runique tiqua un peu, il n’était pas certains de son savoir sur ce genre de bestiole. Bastian s’occupa ensuite de la main de la jeune femme, il retira le pansement imbibé de sang.

Eh bin, eh bin, t’as pas fait semblant avec cette blessure à la main. Après je m’occupe des plaies sur ton visage. Il faudra recoudre celle là, je ne peux pas laisser ta jolie frimousse dans cet état.

Pansement tout neuf à l’intérieur de la main. Le mage commença à s’occuper des blessures sur le visage de la jeune femme. Il devait en recoudre une. Il retourna récupérer quelques fournitures pour le faire puis il vint s’asseoir à coté d’elle, tout près d’elle, de sa joue, pour la coupure qu’elle avait dissimulé derrière ses cheveux. Une proximité nécessaire pour ne pas rater les sutures. Instruments en mains, le soignant et le soigné avaient leur visage très proche l’une de l’autre, pour être plus près, la tête de Bastian et de Célia auraient du fusionné. Bastian en avait vu une autre, de l’autre coté, sur le front dissimulé par ses cheveux. Il tourna sa tête pour mieux voir, pas besoin de recoudre, juste un petit nettoyage et un petit pansement. Niveau proximité, un autre cap était franchi, quelques centimètres les séparaient, la jeune femme était quasiment assise sur lui. Quelques gestes de plus et le travail fut fini.

Voilà, c’est fini. Quelques jours de repos et ça ira mieux. Ne te sers pas trop de ta main, ça va rallonger le temps de cicatrisation. Prends ça pour les douleurs…D’autres bobos ailleurs ? Pas encore de grosse fatigue suite au manque de produit ? Plus ça tarde, mieux c’est, ça veut dire que le corps comble la fatigue au fur et à mesure que les effets du produit se dissipe. Mais tu n’échapperas pas au contrecoup du produit. Ça sera moins violent mais tout aussi efficace que prévu.

Les jolies filles, dur d’y résister pour Bastian, la tentation était forte, embrasser la jeune femme, dont les lèvres étaient là à quelques centimètres de lui, il aurait pu le faire et il l’aurait même fait, en temps normal, il serait même allé beaucoup plus loin. Cependant le cauchemar du cabaret était assez traumatisant comme ça, pas la peine de lui rajouter un coureur de jupons pour finir cette nuit catastrophique.

Bastian se leva, il devait s’occuper de ses blessures surtout celle de la morsure, c’était assez profond quand même. Il retourna vers les rangements, il jeta les compresses et tout ce qui avait servi au soin de Célia puis commença à se rafistoler.

On devrait pouvoir trouver un train pour Oak Town une fois que j’aurai fini. D’ailleurs…

Le mage runique posa une bourse de jewel, il dédommageait le centre de soin pour son emprunt dans l’infirmerie. Puis il reprit son pansement. La plaie avait été nettoyé, les compresses posées, il était entrain de d’enrouler la bande autour, un peu en galère d’ailleurs, les compresses qui bougeaient, la bande qui se mettait pas comme il faut.

Les blessures au bras… tu me donnais un petit coup de main pour finir ?
 MessageSujet: Re: What You Waiting For ? [PV Bastian]   Dim 17 Nov - 22:34

avatar
Invité


Click


What You Waiting For ?



PV Bastian Tomaso

Le mage reprit le chemin à travers la ville, suivit de près par la blonde platine. Les rues trop silencieuses ne lui inspiraient vraiment pas confiance, même si elle n'était plus à un drame près, avec tout ce qu'il s'était passé. Ils arrivèrent devant un bâtiment où ils rentrèrent pour se diriger vers une salle de soins. La lacrima-vision que Bastian avait allumé diffusait toutes sortes de nouvelles du pays. Célia y jeta un léger coup d’œil puis finit par aller s'asseoir sur la table d'examen que tapotait le mage brun. Il récupéra de quoi la soigner et vint s'installer en face d'elle, sur une chaise. La mage aquatique se mordait les joues à cause du désinfectant. Un flot de paroles sortit d'entre les lèvres du mage runique, qu'elle écoutait attentivement. Un sourire vient se ficher sur son visage, elle avait du mal à penser que cet homme avait été dans un état identique au sien, même pire. Mais après tout, personne n'était invincible. La jeune femme n'avait pas fait attention d'ailleurs à la tête que son partenaire avait tiré en s'occupant de la plaie où un morceau de griffe était resté incrusté. Elle-même ne s'était pas rendue compte de cette chose resté dans la blessure. Et pourtant ça lui faisait vraiment mal.

-Eh bin, eh bin, t’as pas fait semblant avec cette blessure à la main. Après je m’occupe des plaies sur ton visage. Il faudra recoudre celle là, je ne peux pas laisser ta jolie frimousse dans cet état.
-Les miroirs coupent apparemment...

Bastian se leva pour aller récupérer du matériel de suture et cette fois-ci, s'installa à côté de la mage. Il commençait à s'occuper de recoudre, alors que Célia s'empêchait de grimacer. Un frisson parcourut son échine quand elle sentit le souffle régulier du mage concentré sur la blessure. D'un mouvement léger, il fit pivoter la tête de la blonde pour s'occuper des sutures sur le front. C'est là qu'elle se rendit compte que leur visage étaient trop près. Bien trop près. Elle tourna les yeux, totalement perturbée par cette proximité de leurs deux visages. Concentrée seulement sur sa respiration qui devait rester calme. Une fois fini, il lui posa toute sorte de questions par rapport au produit, elle se contenta de hocher doucement la tête. Le souffle chaud du mage venait caresser doucement les lèvres de la mage, ils étaient trop trop près. Ça la perturbait. Ils se fixaient dans les yeux. Elle allait devenir rouge pivoine, mais heureusement pour elle, il se releva pour jeter tout le matériel usagé et s'occuper de ses propres blessures.

*-On peut dire que c'en était moins une. Ça aurait été vraiment comique si...
-Tais-toi, je ne veux pas en entendre plus.*

Umi faisait résonner son rire cristallin dans sa tête, qu'elle secoua vivement. Il avait le don de toujours lui faire penser à des choses sordides. Stupide entité.

-Les blessures au bras… tu me donnerais un petit coup de main pour finir ?

Elle releva la tête et sourit devant la situation du mage. Il galérait, le pauvre. Elle se leva en un bond et s'approcha de lui en tirant la chaise avec elle. Assise en face de lui, ils venaient d'inverser les rôles. Et tout en s'appliquant à faire les pansements, elle s'adressa à lui.

-T'aurais du voir ta tête, elle était excellente.

Elle avait retrouvé un peu d'humour pour essayer d'oublier la soirée qu'ils venaient de vivre. Une fois qu'elle eut fini sur les avants bras de Bastian, elle regarda la cicatrice qu'elle avait effleuré des doigts tout à l'heure.

-Je pense qu'un simple pansement devrait suffire, ce n'est pas très profond.

Elle désinfecta quand même la coupure puis colla un pansement sur celle-ci. Ceci fait, elle se leva pour jeter tous les emballages et éteignit la lacrima-vision. Tout était revenu au silence. Sans perdre de temps, ils se dirigèrent vers la gare, ou avec le peu de chance qu'ils avaient eu, il restait un dernier train pour Oak Town. Les deux mages s'installèrent dans un wagon où il y avait seulement quelques personnes, la plupart étaient des hommes d'affaires qui rentraient chez eux, épuisés. Au final, en les voyant, sa vie de mage lui plaisait. Elle n'aimait pas la routine qui s'installaient chez ce genre de personnes. La vie de mage était bien-sûr très dangereuse, tant sur le plan physique sur le plan émotionnel, mais avec tout ce qu'elle venait de vivre, elle ne s'attendait pas à croiser pire.

Quand le train entra en gare à Oak Town, ils descendirent puis sortirent tranquillement du bâtiment. Une fois dehors, Célia prit quelques secondes pour respirer l'air frais de sa ville. Oh oui, Oak Town lui avait énormément manqué. Jamais elle n'avait été aussi heureuse de rentrer. Retrouver son appartement dans le centre, son lit douillet, son confort.

-Bon, je connais Oak Town comme ma poche et je ne pense pas rencontrer des gens mal attentionnés, je vais pouvoir me débrouiller toute seule maintenant.

Elle se contenta de lui sourire, enfin, essayer de sourire. Parce que là, ça ressemblait plutôt à une grimace. Ses prunelles étaient plantés dans celles du mage qui avait une mine sombre. Elle n'arrivait d'ailleurs pas à savoir ce qui passait dans son regard. Trop d'émotions, ou tout au contraire, aucunes émotions ?

-Merci encore pour tout ce que tu as fais pour moi. Je ne pourrais peut-être jamais te remercier assez, même si Jerenn autant que toi, je vous hais pour m'avoir envoyer dans un tel Enfer. Mais bon. Ça devrait finir par passer.

Et forcément, elle n'y croyait pas, lui non plus d'ailleurs, elle en était sûre. Mais elle s'en fichait. La blonde colla un baiser sur la joue du mage puis prit le chemin inverse, direction son appartement. En tournant à l'angle d'une rue, elle ne voyait alors plus Bastian. La jeune femme marchait rapidement, puis arriva dans le centre quelques minutes plus tard. Les escaliers grimpés deux par deux, elle s'empressa de rentrer dans son logement et de tout fermer à double tour, allant de la porte qu'elle verrouilla comme jamais aux fenêtres où pour une fois elle avait fermé volets et rideaux. Nuisette enfilée rapidement, elle se glissa ensuite sous la couverture, se pelotonnant dedans. Un soupir d'aise franchit ses lèvres, elle s'endormit ensuite. Une grande partie de la nuit avait été mouvementée, Célia se réveillant tout le temps en sursaut, revoyant sans cesse le même scénario, celui qu'elle avait vécue. Heureusement, après plusieurs heures de tortures nocturnes, elle dormit tranquillement, apaisée, étrangement, depuis qu'une présence avait fait son entrée dans la pièce...

Les rayons du soleil filtrait à travers le volet et le rideau de la fenêtre qui était placé juste à côté de son lit. Allongée sur le ventre, la couverture à hauteur de ventre, la mage blonde dormait encore quand les rayons réchauffèrent doucement son visage d'ange. Ange déchu oui. Ses yeux cernés s'ouvrirent difficilement puis elle tourna la tête pour essayer de se rendormir. Elle sursauta en apercevant une ombre sur le sol et se redressa dans son lit. Pour être sûre qu'elle ne rêvait pas, plusieurs fois elle frotta ses yeux. Non non, là encore c'était bien réel.

-Oh mon dieu !

Se rendant compte de la situation, elle attrapa la couverture qui avait été repoussé au pied de son lit et la remonta sur elle. Bien qu'il l'avait déjà vu dans une tenue un peu moins couvrante que celle-ci, le fait qu'elle soit en nuisette rendait la situation quand même extrêmement gênante. Les yeux bleus de Célia vinrent alors se planter dans ceux de Bastian.

-Ça... Ça fait combien de temps que... T'es là à... A me fixer ?!

Elle perdait ses mots tellement sa présence l'avait perturbée. Il était là, et l'avait surveillé pendant combien de temps au juste ?
© Yuka @ Fairy Tail RPG
 MessageSujet: Re: What You Waiting For ? [PV Bastian]   Sam 23 Nov - 23:57

avatar
Invité


Click

Les deux mages ayant fini leurs affaires à Rinaul, ils prirent le train pour Oak Town. Le trajet fut calme et silencieux, aucun souci ne vint troubler ce retour. Les deux mages se quittèrent lors de l’arrivée à Oak Town, Célia le rassura concernant son retour jusqu’à son appartement et le remercia pour l’aide tout le lui faisant sa part de sa haine pour l’avoir emporté là dedans. Un au-revoir et la magicienne disparaissait au coin d’une rue. Le mage de Silver Fang, quant à lui, profita de cette nuit pour promener en ville ou pour suivre discrètement Célia, les mains dans les poches. Il culpabilisait un peu de l’avoir jeté là dedans mais il ne s’attendait pas à trouver tout ça. Trop tard de toute manière, c’était fait, elle vivrait avec ses horreurs pour longtemps. Le monde la magie était loin d’être le pays des bisounours.

Il suivit donc Célia, de loin, jusqu’à son appartement, il attendit dehors qu’elle s’endorme avant de passer à travers toutes les portes nécessaires pour entrer chez elle. En passant à travers la porte avec sa rune des ombres, le verrou bien fermé n’avait pas servi à grand-chose. M’enfin il était rare les mages à pouvoir passer la matière comme ça.

Bastian prit ses aises dans l’appartement de Célia. Il s’était dissimulé quand elle se réveillait en sursaut à cause de ce qu’elle avait vu. Le temps passa, le mage runique s’était aussi endormi à plusieurs reprises sur le fauteuil dans l’autre pièce. Il avait eu le temps de prendre quelques petits trucs à cuisiner pour lui et pour elle quand elle se réveillerait. Il fallait bien s’occuper pendant que la belle mage de l’eau récupérait.

Ça... Ça fait combien de temps que... T'es là à... A me fixer ?!
Je suis là depuis… un peu plus de vingt huit heures, j’ai éteint ton réveil pour que tu te reposes. Et je te fixe depuis environ une minute. Je faisais que passer voir si tu dormais encore et tu t’es réveillée. Laisse-moi deviner les questions suivantes… pourquoi je suis encore là et quand est-ce que je m’en vais…. Tout se résume à la blessure que tu as au bras. Si elle a évolué comme il faut, je serais bientôt parti.... tu dis "Oh mon dieu !" au réveil... j'avoue que c'est particulier... un simple bonjour aurait suffi.

Le mage runique ouvrit les volets. Les rayons vinrent éclairer et chauffer la pièce. Bastian vint s’assoir sur le bord du lit de la jeune femme, attrapant son bras tout en enlevant avec délicatesse le pansement. Il scruta la blessure.

Comme hier, ça suit son chemin. Dans quelques jours, cela aura complètement disparu, peut être une petite cicatrice ici. Une bonne chose que cela n’est pas empiré. Et pas de soucis pour les points de suture sur le visage, t’auras pas de marque, tant mieux, jolie frimousse préservée.

Elle regarda bizarrement le mage runique, elle avait été manipulé par Bastian sans rien sentir, il aurait pu faire bien pire. En même temps, tout le long de la mission il aurait pu faire bien pire, il avait même passé le meilleur moment pour l’embrasser.

Oui hier, pendant que tu dormais j’ai vérifié tes blessures, je n’ai rien fait d’autres. Parole d’équipier…enfin si ça un sens pour toi. Il y a deux repas que j’ai préparé pour toi. En fait c’est ta part pour les deux repas que j’ai fait pour moi pendant que tu dormais. Maintenant, sauf si t’as besoin d’aide, je peux m’en aller. Enfin après le petit déjeuner.

Bastian se leva du lit puis sortit de la pièce, Célia aurait tout le temps de faire ce qu’elle voulait. Elle n’avait qu’une phrase à dire et il serait parti ou encore là.
 MessageSujet: Re: What You Waiting For ? [PV Bastian]   Dim 24 Nov - 14:15

avatar
Invité


Click


What You Waiting For ?



PV Bastian Tomaso

Elle le regarde, désemparée et énervée en premier lieu, puis en l'écoutant elle détend ses muscles, au final il avait simplement veiller sur elle. Le mage ouvrit les volets, le soleil entra dans la pièce, faisant plisser les yeux bleus de la jeune femme. Bastian vint s'asseoir à côté d'elle et décolla doucement le pansement qu'elle avait sur le bras. Elle ne sentit presque rien. Et c'était donc comme ça qu'il l'avait toucher sans qu'elle s'en rende compte, elle devait vraiment être fatiguée. Il finit alors par se lever et se diriger dans l'autre pièce, en lui précisant qu'il serait parti au plus vite si elle en décidait. Célia ne savait quoi en penser et se leva puis attrapa des vêtements et se dirigea dans la salle de bains. L'eau coulait sur son visage, la détendant. Elle repensait à cette nuit qui avait paru si courte alors qu'elle avait été très longue. Ces cauchemars incessants. La mage finit par couper l'eau et s'habilla rapidement et coiffa rapidement ses cheveux. Une fois fais, elle traversa la chambre et alla dans la pièce où Bastian était assis sur une chaise. La blonde s'installa en face de lui où une assiette l'attendait. Elle l'a regarda et se résigna à la pousser, ayant plus envie de vomir le peu qu'elle avait dans le ventre que de manger.

*-Tu vas quand même pas faire une grève de la faim j'espère.
-Non, j'ai juste pas faim maintenant, détends-toi.*

Elle posa les yeux sur la rue qu'elle apercevait par la fenêtre. Tellement en effervescence, les gens respiraient la bonne humeur et la joie. Alors qu'elle n'était devenue qu'une sorte de coquille vide, renfermée sur elle. Elle n'arrivait pas à mimer un simple sourire, c'en était pitoyable. Mais en même temps, pourrait elle oublier tout ça ? En y pensant, elle n'avait presque plus de pitié pour ces gens qui étaient morts dans le cabaret. Après tout, c'était elle ou eux. Le choix avait été rapide. La blonde détourna finalement son regard et le planta dans celui de Bastian.

-Mais pourquoi tu...

Elle ne termina pas sa phrase et étouffa un cri, la main devant la bouche. Par réflexe, elle recula la chaise et finit par tomber sur le parquet. Elle posa ses mains sur ses tempes, essayant de reprendre ses esprits. Ce qu'elle venait de voir... C'était réel ou bien avait-elle des hallucinations ? La peur lui bouffait les entrailles, elle avait peur de devenir folle et se recroquevilla sur elle. Non, ça ne pouvait pas recommencer. Mais pourtant, tout tournait autour d'elle, beaucoup trop vite. Les voix résonnaient de nouveau dans sa tête, comme si elle y revivait. Les images, les personnes, ça défilait trop vite. La mage ne parvenait même plus à entendre ou sentir Umi. Littéralement disparu. Elle commença à paniquer, ayant peur qu'il soit parti, alors qu'il hurlait pour qu'il l'entende, en vain. Secouée par les sanglots de nouveau, elle cria. Crier à s'arracher les poumons, les cordes vocales. Elle en pouvait plus. Elle devenait dingue, elle en était trop consciente. Et quel spectacle elle donnait à son ancien partenaire. Comment la voyait-il après ça ? Une faible, une bonne à rien. Après tout, elle se dégoûtait elle-même. Et les mains qu'elle crut sentir sur elle n'arrangeait rien. Elle fit des grands gestes et recula sur le sol, ne voyant plus rien autour d'elle. Sa course se termina contre le mur de la pièce. Comme la première fois. Elle tremblait. Elle pleurait.
© Yuka @ Fairy Tail RPG
 MessageSujet: Re: What You Waiting For ? [PV Bastian]   Dim 24 Nov - 18:18

avatar
Invité


Click

Bastian mangeait lorsque Célia arriva. Cette dernière n’était pas vraiment en forme. Malgré les vingt huit heures de sommeil, des soins et une douche, ça ne lui donnait qu’un air de vivant. Les dégâts psychologiques étaient vraiment importants. Elle repoussa l’assiette et regarda Bastian. Encore des questions… Cependant autre chose se produisit. Quelque chose que le mage n’aurait pas cru possible.

Mais pourquoi tu...
C'est pas bon ?! Mais qu'est que....?

Envahie par la peur et la panique, elle tomba, elle se recroquevilla tout ça accompagné de tremblement et de pleurs dans un coin. Elle semblait revivre tout ça. Bastian se rapprocha d’elle, tentant de renouer le contact avec le réel. Le mage lui remit une claque qui n’eut pas d’autre effet que de faire rougir son visage à l’endroit de l’impact. Il regarda ses yeux, les pupilles avaient changé de forme.

Ne me dis pas que c’est vraiment entrain de se produire…

Le mage runique arracha le pansement au bras, il avait loupé quelque chose, cela n’avait pas été une simple morsure.

La légende sur cette déesse païenne ne peut pas être vrai… pas avec une simple morsure… qu’est que j’oublie ? Quand Célia a affronté pendant un instant la bestiole dans les souterrains, elle devait être déjà mourante, elle n’a pas trouvé d’autres réceptacles autres que Célia pour survivre. La résurrection de la déesse passe par le sacrifice d’une jeune fille. Elle est laissée en offrande à la bête qui en prend possession. Il faut aussi du sang souillé du mal, celui de la bête a du se mélanger au sien dans la bataille ou lors de la fuite. Il faut aussi un contact bref avec un homme et…..

Umi, ramènes-toi, j’ai une question…. Dans le laboratoire ou lorsque j’ai laissé Célia seul le temps de m’occuper des deux gardes, a-t-elle était en contact avec un produit ou quelque soit d’autres ?

Tout juste le temps de finir sa question que Célia réagit, se sentant en danger. Son bras blessé avait commencé à se transformer en sorte de griffe. Elle s’en servit sur Bastian, ouvrant une large blessure sur la cage thoracique. Il avait évité de peu qu’elle transperce son cœur en se jetant en arrière. Les cotes devant le cœur du mage furent certainement cassées à l’impact.

Ça a déjà commencé…. Je n’ai plus trop de choix.

Contrôlé par les pulsions animales et une faim de chair… Célia se rua sur Bastian tentant de le tuer. Le mage runique ne faisait que se défendre, préférant éviter ou se protéger des assauts. L’esprit de Célia était entrain de se perdre. Le mage de Silver Fang se résigna à attaquer Célia, lors du combat, il injecta à plusieurs reprises, un sédatif. Elle commença à tituber, le sédatif commençait à faire son effet. Il profita d’une ouverture pour sortir sa dague et avança vers elle. Sans hésitation mais avec remords, il poignarda la jeune femme. Le coup n’était pas mortel mais il la tuerait si l’hémorragie n’était pas arrêtée. A l’impact, l’animal disparut faisant réapparaitre l’esprit de Célia, complètement surprise de se voir poignarder par Bastian.

Je suis désolé…

Elle s’écroula contre lui quelques instants plus tard. le mage mit la main à sa poche et en sortit une carte. Il déposa son sang sur la carte. Elle s’illumina…

Moshi moshi, Bastian-kun.
J’ai besoin de ton aide maintenant…
J’arrive, pose la carte au sol.

Bastian s’exécuta, un homme arriva comme s’il était téléporté. Un druide ou un chaman, entre sa robe de mage, ses fioles, son bâton, son sac à dos. Il avait tout de l’érudit. Le mage runique la posa sur la table. Il expliqua ensuite toute l’histoire à ce nouvel arrivant.

Je vois, aucun problème pour moi. Je peux la guérir sans aucun souci.
Et pour les souvenirs de tout ça ?
Pour ça, mon jeune esprit, il va falloir que vous deux, vous alliez dans sa tête et que vous l’aidiez, si elle chasse l’esprit de la bête de sa tête, elle oubliera tout dès que cette prise de possession a commencé. Pour l’appartement, je n’ai besoin de te dire comment le nettoyer, Bastian.
En effet, ce n’est pas nécessaire.
Je stabilise son état et je vous envoie dans sa tête. Bastian je te rappelle que tu n’auras aucune magie dans sa tête. Tu ne seras qu’un soutien, Umi, une fois le contact renoué avec elle, sa magie ou ta magie sera disponible.

Le druide commença à sortir ses ingrédients de sa dimension, il stockait son inventaire de mage dans sa dimension personnel, comme Elsa stockait ses armes. Il posa plusieurs onguents et autres cataplasmes… il claqua des doigts envoyant les deux hommes dans l’esprit de Célia pour l’aider à combattre celui de la bestiole et par extension celle de la déesse.

Pauvre fille….

Le chaman commença à traiter Célia tout en la rafistolant. Onguents, potions et instruments, le mage sortait tout de son espace magique personnel. Bastian et Umi partirent donc dans l’esprit de Célia pour retrouver son esprit et l’aider à combattre l’autre.
 MessageSujet: Re: What You Waiting For ? [PV Bastian]   Mar 3 Déc - 19:47

avatar
Invité


Click


What You Waiting For ?



PV Bastian Tomaso

Elle ne comprenait plus ce qui lui arrivait, ses yeux étaient troubles et les larmes avaient pourtant stoppé leur course. Pourquoi est-ce que la claque que lui avait mis Bastian ne l'avait pas fait réagir ? Tous ses muscles étaient contractés, elle avait l'impression de perdre le contact avec elle-même, comme si une entité prenait son emprise sur elle. Rien ne lui semblait bouger, vivre, elle était une sorte de mirage au milieu de son corps, quelque chose avait prit le contrôle. Umi qui avait fait son apparition auprès de Bastian n'avait pas fait percuter Célia, plus rien ne la faisait réagir, elle était comme emprisonnée dans son esprit... Un court instant de "blanc", de vide. Que venait-il de se passer ? Elle se sentait faible, épuisée, comme si ses batteries avaient été vidées en quelques secondes.Et pourtant, au moment où elle avait reprit le contrôle, elle avait bien vu et ressenti le coup de poignard de celui qui avait été son coéquipier. Il était donc vraiment comme ça ? Elle ignorait bien-sûr le pourquoi du comment, elle sombra de nouveau.

* * *

-Bien, alors autant te prévenir tout de suite, c'est le foutoir dans son esprit, ses démons la hantent. Moi ils me connaissent et me feront rien, mais étant donné que tu es quelqu'un étranger au corps, je ne suis pas sûr du résultat...

Un regard lancé, hochement de tête et les voilà déjà parti pour retrouver Célia ou du moins son âme ainsi que cette fameuse déesse. Bien-sûr il lui en voulait. Non seulement, il l'avait embarqué la-dedans mais en plus de ça, il avait perdue son amie, celle qu'il connait depuis sa filiation dans son enfance, et, quelle ironie ! Il l'avait perdue dans son propre esprit, là où lui habitait. D'ailleurs, Bastian devait bien se rendre compte de la haine que lui portait Umi, l'aura de ce dernier était sombre.

En avançant, ils rencontraient les souvenirs de la jeune femme, trop troublée. Tout se mélangeait, tout était confus.

-Elle ne contrôle plus rien... Il faut qu'on se dépêche !

Ils continuèrent leur chemin, rencontrant à plusieurs reprise des entités représentant les cauchemars et les plus horribles peurs de la blonde. Umi se devait de protéger l'ancien partenaire de la mage, lui seul pouvait utiliser la magie, étant ici à son domicile. Malheureusement, ils tombèrent sur les souvenirs des parents de Célia, ceux qu'elle cherchait. Tous les sentiments étaient on ne peut plus réel. Abandon, tristesse, larmes, haine, manque.. C'était bien le dernier le plus fort. Umi n'avait jamais su combler ce sentiment, il attendait seulement les personnes qui combleraient ce trouble, en lui tenant compagnie, comme toujours.

-Topo rapide car je n'aime pas ce bout de son histoire. Quand elle était plus jeune, ses parents l'ont abandonnée chez une amie de la famille. Depuis, elle cherche des indices pour les retrouver. Je ne peux rien faire contre ces démons, ils sont trop imposants, trop puissants.

Un regard jeté alors que la scène se déroulait sous leurs yeux. Elle qui ne voulait pas qu'il connaisse toute sa vie, son passé, c'était raté. Mais, la n'était pas la question, il fallait la faire sortir de cet emprisonnement au plus vite.
© Yuka @ Fairy Tail RPG
 MessageSujet: Re: What You Waiting For ? [PV Bastian]   Ven 27 Déc - 17:53

avatar
Invité


Click

Bastian, accompagné de Umi l’esprit de Célia, arriva dans l’esprit de la jeune femme….. Première impression pour le mage runique, c’était très sombre. Une atmosphère étrange y résidait.

Bien, alors autant te prévenir tout de suite, c'est le foutoir dans son esprit, ses démons la hantent. Moi ils me connaissent et me feront rien, mais étant donné que tu es quelqu'un étranger au corps, je ne suis pas sûr du résultat...
Les démons connaissent la loi du plus fort et je le suis bien plus qu’eux…

Bastian regardait autour de lui comme s’il se promenait dans un magasin sans vraiment chercher quelque chose de particulier, les souvenirs de la jeune femme défilaient. C’était le bazar dans sa tête…. C’était peut être ça qui agitait l’aura de son esprit ou alors il n’aimait pas Bastian. Les autres démons de la jeune femme gardaient leur distance.

Elle ne contrôle plus rien... Il faut qu'on se dépêche !
Commence par contrôler ton aura…. Avec une haine pareil, tu vas exciter la déesse des païens. Même si c’est moi que tu détestes, ce n’est pas ce qu’il doit émaner de toi. T’es là pour elle, alors comporte-toi de la bonne façon.

Umi faisait son boulot. Bastian contemplait le passé de la jeune femme, rien à envier. Ils venaient tout juste d’arriver dans cette partie de son esprit que Umi s’arrêta.

Topo rapide car je n'aime pas ce bout de son histoire. Quand elle était plus jeune, ses parents l'ont abandonnée chez une amie de la famille. Depuis, elle cherche des indices pour les retrouver. Je ne peux rien faire contre ces démons, ils sont trop imposants, trop puissants.
Son passé ne m’intéresse pas, c’est son présent que je veux sauver. Quand on la trouvera, occupe-toi d’elle et seulement d’elle. Contre l’entité, je peux me débrouiller seul. Tu vas devoir balayer toute forme d’hostilité autour d’elle pour la mettre dans un contexte de sécurité et de confiance. Tu vas devoir sortir son esprit de cette peur. Je vais m’occuper du reste. Tu devras renforcer la défense de son esprit, on va jouer un rôle, les gardiens de la prochaine déesse des mers. Tu prends le rôle du gardien magique qui protège la déesse et son esprit ; je prends le rôle du gardien physique, celui qui protège la personne. J’attire l’attention et tu regonfles les défenses magiques de Célia jusqu’au moment où elle aurait assez de réserves pour lui botter les fesses.

Le mage runique et l’esprit de l’eau continuaient à avancer dans l’esprit sombre et chaotique de la jeune femme. Une sorte de dédale se dressa devant eux. Sans se poser de questions, Bastian entra à l’intérieur, marchant les mains dans les poches. Plusieurs couloirs se succédèrent avant que Bastian et Umi retrouvent Célia.

La déesse païenne tournait autour de Célia qui était recroquevillée protégeait par un fin dôme d’eau comme une ultime défense.

Ton esprit est aussi moche que ton corps.
Toi ?! Tu n’es pas mort !?
Je suis difficile à tuer. Sors de cet esprit.
Cet esprit et bientôt ce corps seront mien.
Je ne pense pas non.

Umi créa un second dôme autour de Célia quand Bastian arriva puis il continua en ajoutant quatre colonnes d’eau derrière lui. Le mage runique s’était placé entre Célia et la païenne.

Tu ne peux rien me faire ici. J’ai déjà pris le contrôle d’elle une fois, je pourrais recommencer.
Pendre contrôle… pendant dix secondes, t’appelles ça « prendre contrôle » c’était juste le temps nécessaire pour réveiller le gardien, t’expulser, et nous faire venir ici.
Tu mens…..
C’est possible. Dans ce cas, là…. Pourquoi il y a de plus en plus d’eau derrière moi, prêt à s’occuper de toi.
De la poudre aux yeux… je peux sentir…
Un souci de sensation dans ce corps ? Encore un effet de l’activation du gardien, tu es maintenant isolé, seul contre une future déesse des océans et ses deux gardiens. On t’a déjà mis une raclée lors de ta précédente version et t’avais pas encore réveillé le coté déesse de la jeune femme… je te laisse imaginer la suite.

L’esprit du monstre hurla de rage après les dires de Bastian. Des serpents d’eaux vinrent accompagner le mage runique. Bastian passa à travers l’eau pour rejoindre Célia.

Salut, sympa ton esprit, ça manque un peu de lumière par contre. Que dirais-tu de faire sortir l’autre de ton esprit ? Je l’ai un peu déboussolé, te reste juste à la raccompagner dehors.

Bastian prit place devant elle, devant les deux dômes d’eaux. Il mit un petit coup sur le dôme, cela fit une onde qui se repartit sur la bulle pour attirer l’attention de la jeune femme.

T’es la chef ici, et avec Umi, personne ne peut être plus fort que toi dans ton esprit. Alors lève-toi et fais lui regretter d’être venu ici. Deviens la déesse des mers et fait lui subir ton courroux divin. Ici ta puissance est immense et elle ne peut être égalée. Jette-toi dans la bataille sans peur.
Ce qui vient de t’arriver ici n’est rien par rapport à ton passé. Tu peux régler ça par la force… fais-le et n’aie aucune pitié.




Hrp : Désolé pour l'attente. Si un soucis, dis moi Smile
 MessageSujet: Re: What You Waiting For ? [PV Bastian]   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» What You Waiting For ? [PV Bastian]
» 05. What the hell are you waiting for.
» † Eden Yolan St-James ► Bastian Baker ! [OVER]
» Waiting for the miracle to come - Prio Morpheus.
» Bastian C. Ainsley - La perfection méprise le temps et la peine !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5