Partagez | .
The End...
 MessageSujet: The End...   Mer 23 Oct - 17:18

avatar
Invité


Click

Une lettre adressée au Master d’Eagle’s Claw, c’est ainsi que débuta le commencement de la fin. Un client requerrait l’efficacité et la discrétion de sa guilde pour une mission de la plus haute importance. La somme promise pour l’accomplissement de cette tâche était mirobolante, il n’en fallu pas plus pour que Nywell s’éclipse en catimini pour aller à sa rencontre. Le point de rendez-vous était situé sur l’archipel d’Ocelannon, non loin des territoires pirates. Après plusieurs jours de voyage, elle arriva enfin à destination, elle se restaura et prit un peu de repos dans une auberge locale avant de se rendre à l’endroit convenu ; une clairière en haut d’une falaise.

La jeune femme patientait assise sur un rocher, bénéficiant d’une brise marine vivifiante. La pleine lune était haute dans le ciel, mais malgré cela, la forêt semblait lugubre et la clairière bien étroite. Bras croisées, elle se demandait bien quand se montrerait enfin le commanditaire de cette mission. Elle soupira et dodelina de la tête, faisant ainsi onduler sa longue chevelure argentée. Elle grimaça, il y avait une sorte de tension dans l’air, quelque chose clochait, à tel point que son regard se durcit. Les sens en alerte, elle ne serait pas prise en défaut. Elle tourna nerveusement la tête à droite puis à gauche, elle scruta les abords du bois mais rien ne fit écho aux bruissements des feuilles. Elle se sentit tout à coup bien seule dans cet endroit isolé…

Song for Jacob by The Bravery on Grooveshark

Des quatre points cardinaux jaillirent quatre silhouettes encapuchonnées de petite taille. Nywell sourit en imaginant Grincheux, Simplet, Dormeur et Timide sous cet accoutrement. Ne sachant par où commencer, la belle fléchit sur ses appuis tout en préparant deux orbes de foudre avant de lancer sa jambe en avant avec la grâce d’une gymnaste. S’aidant d’une seule et unique puissante impulsion et d’Electric Impulse, elle quintupla sa vitesse et décolla dans les airs pour effectuer une rotation sur elle-même avant de se stabiliser. Les silhouettes stoppèrent leur élans et deux d’entres elles entrèrent en collision, les yeux luisants et le sourire aux lèvres, l’élégante Nywell les contemplait de haut, les mains vides. Deux explosions retentirent simultanément et un nuage de poussière se souleva. Ses assaillants ne s’en étaient surement pas sortit indemnes. En pleine descente, une lueur peu ordinaire attira son attention, un rouge vif qui tranchait avec l’obscurité latente ; une boule de feu filait droit sur elle ! Ses pieds n’ayant pas encore atteint le sol, elle n’avait aucune possibilité d’esquive. Elle opta donc pour son sort de déphasage et devint immatérielle l’espace d’un instant. Juste assez pour voir la nébuleuse de flammes passer au travers d’elle. Elle se réceptionna et se réincorpora en même temps qu’une nouvelle silhouette encapuchonnée émergea du bois. Sourire triomphant sur les lèvres et voix à la fois défiante et amusée, Nywell annonça :

« Je comprend le besoin de tester mes aptitudes avant de m’engager, mais je vous conseille vivement d’arrêter les frais. Je risquerais de vous blesser par inadvertance. »

A peine eut-elle finit de parler que l’une des petites silhouettes que Nywell avait savamment renommé mini-moi 1,2,3 et 4, plongea sur elle. Son attaque frontale fut facilement bloquée par sa main tendue, le métal de sa hache se plia aux pouvoirs de télékinésie de la Master d’Eagle’s Claw. Délaissant sa hache en suspension, il poursuivit son plongeon tête la première à la grande surprise de la mage aux cheveux d’argents, il sortit un coutelas d’ivoire (Rahan je t’aime) de sa ceinture et il lacéra la cuisse droite de la jeune fille. Perdant son équilibre et laissant échapper un cri de douleur, elle posa une main au sol. D’une demi-rotation bien sentie elle esquiva avec finesse l’assaut de numéro 2 et de sa dague de verre. Ils avaient apparemment fait des recherches préalables sur les capacités de Nywell. Toujours sous le coup de la surprise, elle eut à peine le temps de se remettre qu’elle du poser un genou à terre et lever ses bras en travers de son visage pour parer la tranche verticale de numéro 3 et de son épée courte en os. La peau de son avant bras fut cisaillée profondément et alors que Nywell s’apprêtait à laisser libre cours aux foudres de Magnetic Storm, le facétieux numéro 3 parvint à placer la garde de son épée face à son visage. Il appuya sur un bouton et le manche de son arme se détendit à vive allure pour heurter la jeune fille à la tempe droite. Elle recula d’un bond et porta sa main libre sur sa blessure, elle n’était pas si grave mais le sang coulait abondamment et se déversait dans son œil droit, transformant ainsi une partie de sa vision en un opaque rideau. Ses pensées fusèrent :
*Visibilité réduite, mobilité réduite… Ils ne veulent pas que j’en réchappe ou quoi ? Est-ce vraiment un test ?*


Elle hurla sous le coup de la colère : « MAGNETIC STORM »
Les vents soufflèrent et de puissantes décharges électriques parcoururent une sphère qui était maintenant devenu son royaume. Numéro 4 qui voulait tenter une perfide attaque par derrière fut prit dans la tempête et s’écroula à terre après avoir été électrocuté par trois fois. Nywell sentit soudainement son sort faiblir, elle en perdit le contrôle et la foudre se dispersa. Encore un autre mage ? Mais combien étaient-ils ? Elle réalisa subitement que ce n’était pas le lieu d’un rendez-vous mais celui de son exécution ! Son énergie magique semblait être drainée petit à petit, il fallait qu’elle en trouve la source et vite ! Les mini-moi restant se ruèrent sur elle, lui donnant du fil à retordre et quelques coupures supplémentaires.

Une odeur de souffre et une chaleur anormalement élevée attira son attention. Une autre boule fonçait droit sur elle, la puissance qu’elle dégageait n’était pas à prendre à la légère. Nywell posa une main à terre et érigea une barrière en utilisant la roche affleurant le sol. Les petites silhouettes usèrent de cette opportunité à bon escient, n’y voyant plus qu’un œil et haletante, la cible ne pourrait pas faire grand-chose. Un flash de lumière illumina l’obscurité, numéro 3 était aveuglé, numéro 2 empalé par de multiples pics de rocailles levés à la va-vite. Mais numéro 1 avait eut tout le loisir de loger son coutelas d’ivoire entre les deux omoplates de Nywell… Elle hurla de douleur lorsqu’il retira son arme et elle lui décocha un coup de pied, emprunté à Abigail, en plein abdomen afin de le renvoyer en arrière. Saignant abondement et couvertes de blessures, Nywell songea à utiliser Godspeed Recovery afin de régénérer son organisme pour pouvoir fuir, elle, la fière Master d’Eagle’s Claw. Lorsqu’elle se concentra afin de faire circuler la foudre dans son corps et d’ordonner la réparation de ses tissus internes, elle sentit une fois de plus son énergie se faire drainer… Elle stoppa net le processus afin de conserver ses forces, il fallait trouver cet ennuyeux trouble fête. Par curiosité, elle souleva la capuche de mini-moi numéro 2, elle écarquilla grand les yeux, arborant une expression horrifiée sur le visage… Un enfant… Elle jeta un regard ahuri au cadavre calciné de numéro 4 avant de revenir à celui en face d’elle. Il n’avait même pas dix ans… Elle se redressa d’une traite, tremblante d’une rage énorme, son expression abasourdie avait laissé place à une haine aveugle. La foudre crépitait autour d’elle, une aura électrique recouvrait l’entièreté de son corps, Nywell était dans un état second, elle était déchainée.

Le spectre énergétique de sa magie devint visible, de son unique œil elle suivit le flot du courant jusqu’à sa source ; le mage ennemi qui drainait ses forces depuis le départ. Telle une furie, elle s’élança droit dans sa direction. Dissimulé dans les fourrés, l’ennemi poursuivait son sombre office, il absorbait avec hâte, la puissance magique de Nywell. Il fut surpris de ressentir un tel regain d’énergie émaner de la furibonde jeune fille. De part son extraordinaire vitesse, la Master d’Eagle’s Claw couvrit la distance en quelques secondes, en dépit de ses blessures et de la douleur. Elle était obnubilée par l’idée de vengeance. Comment avait-il osé employer des enfants pour l’attaquer ? Ces personnes étaient le genre de monstres sortis tout droit de son passé. Elle avait concentré dans sa main droite, toute sa rancœur et sa colère, poussant au paroxysme la concentration d’électricité, elle avait obtenu une boule de plasma. Elle avait découvert cette terrifiante technique lors de son entrainement avec Laxus durant le tournoi. Le plasma était aussi nommé le quatrième état de la matière, aussi volatile et destructeur que peu de choses étaient connues à son sujet, Nywell en avait fait son arme ultime.

Avant même que l’adversaire ne puisse réagir, l’aigle foudroyant était sur lui, elle ancra son pied dans le sol et transféra tout le poids de son corps vers l’avant. Elle présenta sa paume ouverte vers l’ennemi, le plasma scintillant de mille feux et d’une puissance à donner des sueurs froides entra en contact avec le corps de l’adversaire. Nywell hurla :
« PLASMA CANON ! »
Une lumière aveuglante éclaira la nuit jusqu’à 50 kilomètres à la ronde. Le plasma jaillit de sa main pour former un trait d’énergie pure qui déchiqueta tout sur son passage. L’ennemi fut vaporisé, il ne restait plus rien dans le sillage de son attaque hormis une trainée étincelante semblable à celle que laisse les comètes dans le ciel. Une tranchée longue d’une centaine de mètres ornait maintenant le haut de la falaise, scindant en deux le bois ou l’ennemi s’était dissimulé. La douleur se rappela soudainement à son mauvais souvenir, elle serra les dents et grimaça avant de haleter à nouveaux. Elle avança lentement pour ne pas tituber, vers les deux enfants restants, elle espérait trouver un moyen de les raisonner. Sans surprise, ils s’écartèrent de son chemin. Non par peur mais par déférence, firent leur entrée, deux personnes de plus. La première personne portait comme les autres, un long manteau à capuche noir, sûrement le lanceur des boules de feu. A ses côtés se tenait un homme à la taille et à la musculature exagérée, un bœuf croisé avec un humain, voilà l’impression qu’il donnait. Il se saisit de la dague de verre que tenait encore le cadavre de l’un des enfants, puis sans forcer, il l’envoya droit sur elle. Son geste avait été si nonchalant qu’elle n’aurait jamais imaginé ne serait-ce qu’une seconde que cette simple attaque puisse être aussi rapide et précise. Nywell était exténuée, elle trouva néanmoins la force de sacrifier sa main plutôt que son autre œil. Laissant échapper un cri de douleur, elle retira d’un coup sec la dague coincée dans sa main gauche. Son teint avait bleuit sous l’effet de la cyanose, cependant, elle trônait fièrement face à ses ennemis. Son charisme et sa dignité ne sauraient être entachés par cette malencontreuse situation… Quitte à mourir, autant le faire avec panache. Elle se mentait à elle-même. En vérité, elle était terrorisée. Elle pensait à la guilde, à Misto, à Solis, à Miku, à Jerenn et bien d’autres. La Faucheuse l’avait-elle enfin piégé ?

L’homme avait le physique d’un catcheur, il avait des excroissances osseuses sur tout le corps, notamment sur les poings et le visage. Il était indéniablement un spécialiste du combat à main nue, Nywell ne pouvait rivaliser avec lui dans l’état actuel des choses, néanmoins… Usant de ses dernières forces, elle se rua sur son adversaire et leva la dague de verre afin de l’abattre au niveau de son cou. D’une gauche rapide il frappa le biceps de l’aigle qui lâcha son arme sous la contraction liée à la douleur. Puis de ses deux mains il saisit rapidement la tête de la belle et plongea ses yeux dans les siens. Ses yeux bleu-gris d’ordinaires si beaux et plein de vie, étaient maintenant vide de tout et emplit de désespoir et de sang. L’homme lui caressa le visage longuement, jouant avec les mèches argentées et passant ses doigts sur ses lèvres, nul ne savait s’il l’admirait ou s’il se nourrissait de son désespoir. La jeune fille était complètement désemparée, incapable de réagir, ni de l’électrocuté, car les os sont isolants. Il était rare de voir la Master d’Eagle’s Claw dans une telle position de faiblesse, si frêle et fragile… Soudainement il ramena ses bras vers son torse avec violence, la tête de Nywell heurta les pectoraux du mage et elle le ressentit comme si elle venait de heurter un mur de brique. Elle recula et se massa le front de sa main indemne, l’homme avança d’un pas avant de décrocher un crochet du droit directement au foie, la frappe était appuyée et violente. Tous s’approchèrent pour regarder le triste spectacle.

Green Bird by Cowboy Bebop on Grooveshark

Nywell en eut le souffle coupé, elle ne parvenait plus à inspirer peu importe combien de fois elle essayait, puis elle vomit un mélange de sang et de bile avant de s’effondrer sur ses genoux, le visage crispé par une douleur intense. Des larmes ruisselèrent de son œil encore ouvert, elle venait d’atteindre le comble de l’impuissance, elle la Master qui avait tant accompli des mois durant. Elle qui s’était vu confié le commandement de sa guilde par Tsuki, elle qui avait mené à bien tant de missions, elle allait chuter en ce jour à cause de son manque de discernement… Elle repassa le film de ses exploits dans sa tête afin d’échapper à l’agonie physique dont elle souffrait. Les vomissements reprirent, ses vêtements déchirés et dégoulinante de sang, ses formes attirantes semblaient plus visibles que jamais, sa beauté ternie par les coups la rendait encore plus noble et désirable qu’elle ne l’avait jamais été. Ils pourraient même la violer qu’elle ne sentirait rien tant la douleur qu’elle ressentait était immense, son corps était brisé mais son esprit ne l’était pas encore. Elle maudissait l’injustice en ce bas monde, pourquoi avait-elle était abandonnée après tout ce qu’elle avait accompli ? La satisfaction de ces exploits étaient une chose qu’ils ne pourraient lui prendre, une chose dont elle resterait fière jusqu’au bout ! Les deux enfants lui tinrent les bras et l’homme empoigna sa chevelure pour lui relever la tête et lui présenter son bourreau.

Sa vue trouble distingua une forme, elle pensa que cela devait être la personne derrière tout cela. Ne pouvant deviner son visage, elle partirait dans l’ignorance…
Éborgnée par sa blessure à la tempe, Nywell ne put maintenir qu'un œil vitreux ouvert pour observer la scène de sa mise à mort. A demi-consciente, prisonnière d'un temps qui s'écoulait au ralenti, elle gisait impuissante sur ces deux genoux, maintenue tête droite par l'ennemi, son destin n'était plus entre ses mains. Ses lèvres violacées entrouvertes, elle n'eut même pas la force de gémir lorsque l’ennemi lacéra sa joue de sa lame. Sa chevelure d'ordinaire si lisse et si belle n'était que bataille et saleté, son éclatante couleur argentée s’était muée en un gris terne. Brisée, l’aigle n'offrait comme ultime symbole de fierté que sa beauté ternie, dans cette scène qui ne semblait jamais vouloir en finir. L’épée de l’ennemi vint une fois de plus déchirer sa peau de pêche au niveau de l’épaule. Nywell écarquilla son unique œil encore ouvert et effectua un soubresaut vers l'avant, le sol enfin... Elle se sentit partir, comme plus légère, comme si tout autour d'elle les choses et les personnes semblaient s'évanouir. Mais elle fut rattrapée, comme si cela n'était pas assez, le bras musclé de l’homme la retint par les cheveux. Sa vision se limita à un ciel de pleine lune qui apparaissait étrangement lumineux, était-ce le signe qu'elle était déjà en route vers l’au-delà ? Elle pensait à Misto, les membres de la guilde, ses amis, ses compagnons, tout ceux qu’elle avait croisé au cours de ses aventures. Cette fin prématurée semblait si irréelle et pourtant, elle laisserait derrière elle tant de gens pour qui elle avait de l’affection.
L’assassin vint loger la lame de son épée dans la fine gorge de la belle, pas un son n'en sortit mais seulement du sang qui coula à flot.

Lorsqu’il retira sa lame, il se rendit compte que la vie commençait à quitter l'œil de l'aigle. Légèrement déséquilibré par ce dernier geste, le corps de Nywell bascula lentement sur le côté. Ses genoux s'affaissèrent et ses bras ballants retombèrent le long de ses hanches, puis dans ce qui sembla être une éternité, elle chuta... Dans la lumière, dans les ténèbres, dans un gouffre sans fond, dans l'espace et le temps, ce qui dans la seconde allait devenir un cadavre vivait encore ses derniers instants. Au moment même ou son épaule toucha le sol, l'âme de Nywell partit pour le grand voyage. Son corps inerte dont elle était si fière rebondit mollement avant de s'affaler sur l'herbe détrempé, puis sa tête heurta le sol. Ses yeux étaient fermés et ses cheveux recouvraient son visage tel un linceul, Nywell était vaincue. Puis l’homme apposa son pied sur sa hanche et d’un geste délicat la poussa vers l’arrière, le cadavre de la Master d’Eagle’s Claw chuta du haut de la falaise…

Cet évènement marque la disparition de Nywell Yutani, son corps perdu en mer ne fut jamais retrouvée. Qu’elle est expiée ou non son dernier souffle reste cependant à prouver…
   
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5