Partagez | .
Raiponce
 MessageSujet: Raiponce   Jeu 17 Oct - 10:59

avatar
Invité


Click

Il était une fois une belle et jeune princesse à la longue chevelure brune, prisonnière d'une tour et condamnée à y vivre pour le restant de ces jours. Il n'y avait rien n'y personne dans la tour sauf la belle demoiselle en détresse. La seule sortie était cette fenêtre qui donnait sur les montagnes voisines mais c'était bien trop haut pour s'y aventurer, qui plus est le sol était joncé de ronces et la chute pourrait être fatale.

Se voyant sans d'autre choix que de rester toute seule, la demoiselle commença à brosser ses longs cheveux qui s'étaient emmêler dans la charpente de la tour. Il y en avait au moins pour des heures, de longues heures.

C'est alors qu'une voix retentit.

"- Raiponce, Raiponce. Descends moi tes cheveux!"

La voix provenait d'en bas et la jeune fille se précipita à la fenêtre, voyant là un espoir d'être sortie de cet endroit étrange où elle se sentait bien seule. Elle prit ses cheveux et les lança par la fenêtre pour laisser entrer une personne encapuchonnée. C'est à ce moment là que la femme baissa son capuchon et déposa son manteau sur une chaise en bois.

La mère-marraine de Raiponce..Femme cruelle, sorcière sans remords mais personne ne le savait. C'est cette femme qui interdisait à Raiponce de sortir de la tour sous peine de mourir quand elle serait face au monde extérieur.

Les deux femmes se regardèrent longuement et avec une grande intensité..Comme si quelque chose en elles avaient changés. Un détail peut-être? La mère de Raiponce était un homme et Raiponce était brune mais il n'en restait pas moins que les rapports étaient rester les mêmes.

Pendant ce temps au Royaume, le jeune prince du Royaume se promena dans la forêt, chassant le gibier ou peut-être..Cherchant la femme de sa vie?

Trouvera t-il sa promise? Raiponce arrivera t-elle à sortir ? La Sorcière permettra t-elle cette trahison?

Attention à vous.
 MessageSujet: Re: Raiponce   Mar 22 Oct - 12:07

avatar
Invité


Click


Le réveil ne fut pas très agréable… Non vraiment pas… Se retrouver la tête à l’envers, enroule dans un cocon fait… De ses propres cheveux. On se débat mais ça tire, le crâne se fend… Une horreur ! Un petit prince cinglé qui s’amuse à faire je ne sais qu’elle bêtise avec un bouquin… Dans quoi me retrouvais-je encore ?
 
-Un cocon !
 
La bestiole en bas, à me fixer d’un air réjouit… Encore là à se foutre de la tête des gens…
 
-Merci Kanomy mais actuellement je suis bien enrobé ! Tu ne veux pas m’aider ?
-J’ai déjà tout essayé, rien n’a marché !
-Veux-tu dire par tout ?
-Bah les ciseaux là-bas, et mes dents… Rien trouvé de plus pour couper tes cheveux ! Sont plus dures que de l’acier !
 
… Des cheveux de 15mètres emmêlés dans la charpente du toit d’une tour immense et… incassables… on aura tout vu… Me restait qu’un espoir. Cette petite dame si adroite avec tous les outils approchant de proche ou de loin à la mode…
 
-Shing !
 
Dans un nuage lumineux rose, emplit de pétales de rose en sort la dite Shing, toujours si réjouissante.
 
-Coucou ma Lolo chérie !!! Oh mon amour ! C’est quoi que ce carnage ?! Des cheveux si jolis si mal peignés… Pour qu’ils poussent autant soit tu as utilisé une super lotion, soit ma grande ça fait des mois que je ne t’ai pas vu !
-Ni l’un ni l’autre… un gamin cinglé, je t’expliquerais ça plus tard, en attendant, DECROCHES MOI DE LA !
-Ma chérie, ce n’est pas possible, ils sont Ma-Gni-Fique !
-Rien à faire ! Décroche-moi de là ! Le sang me monte au cerveau !
-Ça c’est parce que tu es énervée ! Hohoho !
-…Shing…
-Ok ok restes calme ! Voyons ce que j’ai dans mon sac…
 
Elle me sortit alors des ciseaux pour le moins… XXL.. Essayant de couper… En vin, seulement des ciseaux bon à jeter à la poubelle… Puis vint les couteaux, tondeuses et autres attirails censés venir à bout de tous les poils humains… Théoriquement…
 
-Bon, attaquons les choses sérieuses !
 
Elle sortit alors une tronçonneuse …
 
-Ahhh mais t’es cinglée !
- Hihihahahahahahha Ne bouge pas, je ne voudrais pas te couper la tête !
-Elle est folle…
 
Elle attaqua alors mes cheveux avec ses outils… En vint… Le seul résultat fut mes cheveux embobinés à l’intérieur de la machine, l’empêchant de fonctionner, ayant pour résultat une fumée abominable sortant du moteur…
 
10kg en plus sur mes cheveux… Rien de plus… Comment dire… Je n’ai plus de crâne ? Non mais sérieusement, c’est quoi que ces trucs ?! De plus… Mes racines doivent au moins être encré jusqu’à mes pieds pour ne pas avoir déjà lâché !
 
La voilà qui sort… Un chalumo ?
 
-Raaaahhhh ! Je vais crameeerrrr !!!!
-Mais non j’ai l’habitude ! J’adore faire des crèmes brulées !
-JE NE SUIS PAS UNE CREME !!!!!!
 
La voilà qui attaque… De nouveau… Rien… Ah si une coloration noire montrant l’essai infructueux…
 
-Désolé mon chou… je n’y arrive pas…
-Ce n’est pas grave…
 
Shing repartie alors dans son monde… Heureusement en partant elle n’oublia pas d’emmener avec elle ses outils de torture…
 
-Et pourquoi pas Yubaba ?
-Yubaba ? …. Ah oui la grand-mère ! Yubaba !
 
A ce moment… Une musique étrange comparable à des sifflements accompagnant un air de « Qui va chez Oui-oui » se fit entendre… Accompagné d’hurlements plus terribles les uns que les autres…
 
-Aller Chaton ! Plus vite ou je te fais les fesses au carré !
 
En me dandinant je vis par la fenêtre, au loin, le chat « cat-bus » de Yubaba sauter sur les collines et arbres avant d’arriver à ma fenêtre.
 
-Raaaahhh ! Saleté des contes ! Je prenais un thé bien sympathique avec la reine aux cœurs et là… TU m’appelles ?! Mais ce n’est pas possible ça ! On ne peut même pas se reposer un petit peu ?!
-C’est la première fois que je t’appelle…
-Et alors ?! Je déteste les humains ! Tous plus imbéciles les uns que les autres ! Et à en voir ce que je vois d’observer en venant ici, tu vas t’amuser m’a grande ! Je te le garantie !
-Tu as vu quoi ?
-Mystère ! Je ne te dirais pas ! T’as beau m’avoir appelé, t’es une sale humaine dégoutante puérile et stupide ! Regarde dans quoi tu t’es engouffré !
-Mais ce n’est pas ma fauteeee …
-Rien à faire ! Tait toi que je réfléchisse à comment te sortir de là !
 
Après mure réflexion, elle sortit des chouchous qu’elle envoya dans les airs. Ceux-ci s’attachèrent à divers brins de cheveux avant de les faire voler, lévitant les cheveux et les poutres du toit, déplaçant le tout minutieusement jusqu’à obtenir l’effet escompté …. Moi qui tombe par terre comme une imbécile, les cheveux déroulés.
 
-Voilà qui est fait ! Sur ce, j’ai mes petits biscuits qui m’attendent !
 
Sans demander son reste, elle entra de nouveau dans cat-bus puis repartit.
 
-Aller Chaton ! Plus vite que ça ! Retour chez la Reine cœur !
-Hihihahaha Elle est trop drôle !
-Mouai tu parles… Au moins maintenant, je suis tranquille pour mes cheveux…
-Appelle Shing pour qu’elle te les brosses tout comme il faut !
-Pas bête, au moins, je serais quitte de me les remmêler… Shing !
 
De nouveau un nuage de fumée… mais cette fois-ci violette fit apparaitre une Shing qui semblait avoir… 40ans en moins ?
 
-Ma chérie ! Tes cheveux sont magnifiques ! Heureusement que tu ne les as pas coupé ! Hihi toute façon tu n’aurais pas réussi ! Bien, je vais m’en occuper !
 
Des heures plus tard, mes cheveux étaient parfaitement brossés… Pendant ce temps Kanomy avait pris sa place dans la charpente, tel un chat et Shing partit pour un rendez-vous galant ou quelque chose du genre… C’est à cet instant que j’entendis ces paroles :
 
 
- Raiponce, Raiponce. Descends-moi tes cheveux
 
Sans en connaitre le motif, mon cœur se mit à battre, ce nom qui résonnait dans mes oreilles me semblait aussi familier que Loremy... Je me précipitai à la fenêtre, relâchant mes cheveux lisses brillants et d’un éclat magnifique, eux qui venaient d’être brossés. Tombant par la fenêtre, caressant les herbes au sol. Soudain, un poids horrible se fit sentir, tel un éléphant essayant de faire de la balançoire sur mes doux cheveux…
 
Je ne m’y attendais pas, la preuve fut ma tête jouant au tam-tam avec le rebord de la fenêtre, collée sur les planches de bois, mon corps qui commença à pencher puis…Alors que j’allais tomber, un mur invisible m’empêcha de basculer… pire, il m’empêchait de sortir de la tour… Horreur que fut la souffrance de nouveau occasionné à mon pauvre crâne… Si fragile…
 
Enfin, l’espèce de fou qui venait d’essayer de grimper à mes cheveux arriva au sommet. Quelqu’un de capuchonné…
 
PEAU LISSE ! … Non ses attributs étaient différents, celui à la peau si lisse et à la musculature si affinée venait d’avoir des seins énormes et pendant, une brioche légère mais présente et… Ce bouton horrible, ce blanc que l’on a envie de percer sur son front… Raaah ! Horrible ! Faut pas regarder…
 
-Belle-mère ! Quand pourrais-je voir le reste du monde ?!
 
Belle-mère ? Il est vrai que je ressens quelque chose de familier… Mais aussi de la haine… De la souffrance… Valse des émotions, toutes plus étranges les uns que les autres… Ils ne proviennent pas de moi et pourtant… Si… Frustration…Douleur…Solitude…Haine…Compassion…
 
-Raaahhh ! Saleté ! Laisses-moi sortir d’ici !
 
J’attrapai alors une lampe, non pas électrique mais bien avec cette bougie à moitié fondue en son cœur. Voulant le lancer sur la sorcière… Acte arrêté, regard fixe…
 
-Je ne peux pas… belle-mère… Connasse ! … Je ne puis… Salope ! … Que se passe-t-il ?!
 

Deux esprits en un… J’étais déboussolée… Mais qu’est-ce que c’est que ce délire ?! Non n’étions pas seulement dans un conte… Nous faisions belle est bien partie de celui-ci… Ces seins dégoûtants et pendants de belle-mère-peau-lisse me le confirmèrent… Ainsi que mes longs cheveux… le tout est désormais de savoir dans quel conte je me trouve…



Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: Raiponce   Mer 23 Oct - 2:15

avatar
Invité


Click



Haine Partagée



" My Favourite Game "


La spirale infernale, immonde scandale d'une main laissant tomber la capuche de son visage déformé, yeux écarlate venant toiser la traînée. Tel mère, tel fille à ce qu'il parait. Le visage masculin se pare d'un sourire sadique devant la déception sur ce visage de gamine attardée. Il la haït, la haït du plus profond de son être, et son jeu favoris est restera de lui faire payer son engeance dégénéré. L'amour bafoué de ce simulacre de père qu'il avait piégé, traînée de mère qui lui avait volé l'amour de sa vie d'un jeté de cheveux aux couleurs de blé. Le piège établie durant tant d'années, vengeance d'un coeur trahie et trompé, la sorcellerie pour se parer d'une vieillesse laide et difforme pour les tromper, un simple charme susurré à l'annonce de cet enfant qu'ils avaient tant désiré. Ils ne l'aurait jamais, passion dévorante pour le plaisir d'un fruit qu'elle cultivé, la passion dévorante jusqu'à tuer de ne pouvoir déguster le délicieux nectar des Raiponces de son potagé, l'amour transie d'un mari désespéré se chargeant de refermer le piège parfait par le vol de sa propriété. L'apparente clémence d'une sorcière borgne et voutée, la simple demande de ce bébé qu'ils avaient toujours désiré. La disparition avec cet enfant qu'il n'avait put tuer, l'unique chance au final de devenir mère avant de crever dans la solitude de son cœur brisé. Mère, père ? Déraillement des souvenirs l'espace d'un instant alors que la bouche de greluche vient s'agiter pour l'insulté, l'écho sanglant d'un visage qu'il reconnait, vague souvenir de la réalité, haine partagée de deux personnalités noyées alors que les présences s'éveillent dans son esprit avec un sadisme non dissimulé.

La main masculine qui part pour la gifler avec la violence d'une tapette pour l'écraser.
" Ne t'ais-je pas déjà dis de surveiller ton langage ? " Un sourire qui se dessine sur le visage déformé alors que les yeux d'opales jubilent de la scène auquel ils assistaient. La main passe devant le visage laid et défiguré comme pour le capter alors que revient la beauté d'une visage lisse et légèrement affiné, chevelure écarlate aux reflets d’obscurité comme fruit d'un démon du péché, yeux de flammes dansantes des âmes damnées dans une beauté glacée, sorcière masculinisée, enfant du diable dans toute sa perfide beauté alors qu'il lâche nonchalamment la longue cape noire sur une chaise abandonné dans un soupire exaspéré.

" Eh bien... Il faut croire que ta vision de moi ne changera jamais... Quand comprendra-tu que j'agis pour ton bien ma chérie. Veux-tu vraiment affronter le monde ? Finir comme ta défunte mère ? Une pute camée jusqu'à la moelle ? "

Immonde mélange des âmes dansantes alors que la confusion se fait grandissante, synchronisation parfaite avec sa tutrice dans sa tête... Tutrice ? Alliée ? Le vague échos de leçons sur l'humanité, le souvenir le frappant d'un combat contre cette fille qu'il aime dans la souffrance qu'il peut lui infliger. Pétasse aux beaux discours sur l'amitié. Son visage se part d'un sourire d'hypocrisie, apparente chaleur alors qu'il feint la compassion d'une mère aimante. Mère ? Son regard se perd un instant à vérifier son torse et son entre-jambe. Il n'a jamais était une femme et pourtant il sait être la belle-mère de cette pouffiasse au visage parfait.

" Ma chérie, tu sais ce qu'ils te feraient s'ils te voyaient ? " Les mains se tendent dans le vide pour y matérialiser le miroir ensorcelé accroché au mur. Qu'elles le redressent pour le placer devant le visage de la gamine attardée pour lui révéler un visage à moitié rongé par des plaques rougeâtres s'effilant en lambeaux de chaires pourries. " Pourrais-tu supporter leur regard sur cet horreur qui part ton visage ? Ton corps est pourtant si parfait... Ma chérie sais-tu ce qu'ils feraient si ils te voyaient ? Un sac sur ton visage pour vendre la seule partie de ton anatomie pouvant rapporter, ton vagin au plus offrant... C'est cela que tu désires ma chérie ? " Une larme simulée alors qu'intérieurement il jubile de la souffrance de cette gamine stupide, ingénue bâtarde et ignare au visage si parfait, portait craché de cette traînée qui l'avait porté, qui lui avait volé l'amour de sa vie... Et pourtant elle est cet enfant qu'il ne peut se résigner à tuer... Elle lui ressemble tellement qu'il voudrait l'égorger sans le pouvoir... Ah qu'avait-il fait pour mériter tout ça ? Puis il se fige alors que son propre visage se reflète dans le miroir, le sentiment d'amour plus fort que tout pour adoucir sa haine et sa peine, fugace alors que ses pupilles de flammes se refixent sur la pleurnicharde. Il se délecte de la souffrance qu'il lui inflige depuis toutes ses années, s'en délecte comme jamais.

This is my Favourite Game.


© Bebebe ♠ FTRPG
 MessageSujet: Re: Raiponce   Sam 28 Déc - 1:44

avatar
Invité


Click


La Quête de L'Amour
Feat Loremy Sky Dreamy & Altiel Rudraksha~

♦ Je n'avais guère suivit les événements qui venaient de s'enchaîner à une vitesse impressionnante. Moi même j'avais beaucoup de mal à me rappeler ce qu'il venait de se passer et tout fut confus dans mon esprit. Mon seul souvenir fut mon réveil dans cette forêt bien particulière alors que j'avais été convié chez ce Prince. Il y avait une grande fête en son nom et tellement de personnes avaient été réunis...Tous des mages importants si j'avais bien suivit et pourtant même si les plus grands mages avaient été réunis..Tous disparurent. On était dans ce salon immense qui me rappelais étrangement le mien à Joya puis maintenant...Me voilà ici. Je crû me souvenir d'une lueur blanchâtre, quelque chose d'éblouissant et pourtant. Je ne fus pas certain de ce que je venais de traverser.

J'étais assis là, dans l'herbe fraîche, l'ombre des feuillages me protégeant du soleil comme si j'étais soudainement plongé dans un doux rêve. Un rêve? Tout ceci ne serait alors qu'une vision? Une illusion produite par mon subconscient? Si c'est le cas...Je n'ai qu'à me réveiller!

Je me tirais la joue aussi fort que je le pouvais et malgré ça...Rien ne me sortis de là. Quelque chose me perturbais étrangement dans ce tableau bien trop beau pour exister. Quelque chose....Etait étrange. Serait-ce mon accoutrement qui..WOOOW!!! C'est quoi cette tenue? On dirait que je sors d'une maison de joie! Chemise en coton blanche, veston en cuir marron, pantalon léger, armer d'une épée...Quelqu'un m'aurait-il changé durant mon inconscience? Quel diablotin aurait pu me jouer ce tour bien grotesque?

Me voilà dans un habit changé et je ne me reconnais point. Que suis-je devenu? Qui suis-je?

Je me souvenu soudainement de ce livre gigantesque...On parlait d'histoires et d'aventures. De..Contes? Me serais-je fais également embarqué dans ce délire? Pourquoi moi? Qu'ai-je fais pour mériter un tel sort? Je croyais pourtant que je n'étais que là pour assurer la sécurié de la fête au vue des invités mais non..Je me suis fais piéger comme tant d'autres.

Je me relevais alors, me secouant et regardant autour de moi. Une clairière mais rien n'y personne à l'horizon.

Soudain je sentis quelque chose de visqueux et gluant parcourant ma joue. Beurk! Quelle est donc cette immonde chose qui ose léger mon royal visage? Je me retournais et fis un bond quand j'en avais plus fait depuis mon enfance. Un cheval? UN CHEVAL BON SANG???!!! Mais qu'est-ce qu'il fait ici? Et pourquoi il me regarde comme si j'étais la dernière des carottes bonne à être manger en guise de repas.

C'est décider. Je ne bougerais pas d'un pouce. Tant que cette histoire grotesque ne sera pas régler...Je ne bougerais pas de là. Je me rassis, les jambes croisées et attendit par terre.

"- Et ne me regarde pas de la sorte toi! J'ai horreur de ce genre de regard..."

J'attendis. Rien ne se passa. Bon et bien vue que personne ne se décide à venir sauver mon illustre personne il faut croire que je vais devoir me sauver tout seul. Comme d'habitude depuis que je suis arrivé dans ce fichu Royaume, il ne m'arrive que des malheurs.

"- J'en ai marre! Marre!! Marre!!!!"

Tapant du pied, je me redressais et monta sur la selle de mon fidèle destrier du nom de...C'est quoi son nom déjà? Hu...Hu....Hubert? Ahahahaha quel nom ridicule pour une bête! Mon dieu je plains cette pauvre chose qui s'est vue affublée d'un tel nom.

En montant sur mon ami, j'eus une drôle de sensation...Comme si un petit courant électrique avait traverser mon corps. C'était étrange comme sensation. Au fond, j'avais l'impression d'avoir quelque chose à faire. Quelque chose d'important. Cela ne me revient pas exactement en mémoire. Tant pis, je m'en souviendrais plus tard certainement.

"- Aller!! Huuuu Hubert!!! Allons explorer les environs!"

Et on partit au galop tandis que je pris une branche dans la figure au passage. Saleté de cheval, tu finiras en steack si tu continues à faire ce genre de choses.

Maintenant il ne me restait plus qu'à compter sur moi même et à voir où tout ceci pourrait me conduire. Quel tableau pitoyable quand on y pense.

 MessageSujet: Re: Raiponce   Dim 12 Jan - 20:16

avatar
Invité


Click

Pour mon bien ? Ceci est une blague ? Je ne peux le croire… Mère me tien prisonnière pour je ne sais quelle raison. Dehors ? Il fait beau, il y a des arbres et des animaux ! Quel danger pourrait-il en sortir ? Possession d’un être, oiseau en cage, voilà ce que je suis, voilà ce que je ne désires plus être.
 
La sorcière utilisa alors un tour de magie pour enchanter un miroir… reflet d’une horreur. La belle jeune femme que j’étais a disparu pour laisser place à une moche ?
 
-QUOi ?! Mais ce n’est pas moi ! Quel horreur…  QU’est-ce que je dis ?! Mère je comprends votre position plus que difficile… AHHHHH !!!
 
Dualité d’esprit, comportement et sentiments doubles… Que dois-je faire ? Que puis-je faire ? Je ne sais pas, je suis perdue…
 
-Mère pourquoi ? Pourquoi est-ce ainsi ?
 
Sans même attendre, une vague d’énervement, une bouffée d’air chaud sort de mon corps.
 
-CONNASSE !
 
Coup de poing dans la tête de la vielle femme… Ou du jeune homme, tout dépend du point de vue…
 
-Si tu es une magicienne, tu peux tout arranger ! Même cette figure si elle est réelle !
 
Soudain, vague de désarroi, tristesse et remords. Tel que mes yeux se figèrent, tombant à terre, mains posées au sol… Immobile, mes larmes m’échappent…
 
-Je suis désolée… Qu’ai-je fais ? Mère, vous qui avez toujours été si bonne… Pourquoi ? … Je ne supporte plus d’être enfermée ici… Mais je sais que vous êtes à une place difficile… Je suis si désolée… Désolée de mon acte… Désolé de tout… Veuillez me pardonner…
 

Je m’enfuis alors pour aller chercher une couverture et m’enrouler à l’intérieur. Me coupant du monde… Je sens que la journée va être longue dans ce drôle de monde…

Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: Raiponce   Lun 13 Jan - 16:05

avatar
Invité


Click



Haine Partagée



" My Favourite Game "


Sale pétasse hystérique ! La colère gronde alors que la main percute le visage parfait de la mère devenue père. Pouffiasse qui repart dans une scène comme issue de l'asile, et tu fulmines, fulmines alors qu'elle parle et te réponds de son ignoble voix de crécelle. Et la haine des deux esprits se mêle pour se transcendé, la haine en vers la gamine paumée d'Honatha, la haine en vers la belle fille trop parfaite pour être honnête, portrait crachée de sa catin de mère. Il veut la déchiqueté puis il sourit, compatissant et cruel à la fois, transcendée sous la jubilation de la fille des eaux observant la scène avec lui.

" Je ne peux que masquer la réalité mon enfant, changer l'image, mais pas ton réel visage. "

Un mouvement des doigts et le visage redevient jeune et beau dans les miroirs.

" Une simple illusion pour dissimuler ton infâme laideur mon enfant."

Il sourit, il et elle sourit alors qu'il veut la torturer, qu'elle part se réfugier sous ses couettes comme désespéré et il jubile de la souffrance infligée.

" Je sais mon enfant, je te laisse te reposer et méditer à tout cela, je reviendrai te voir demain. "

Un baisé factice envoyé dans l'air alors qu'il franchit la fenêtre pour s'éclipser, le conte continuant son épopée alors qu'il jubile de toute ta cruauté que le vide et le manque on créé, la jalousie d'une sorcière délaissée.

Spoiler:
 

© Bebebe ♠ FTRPG
 MessageSujet: Re: Raiponce   Mar 14 Jan - 3:58

avatar
Invité


Click


La Quête de L'Amour
Feat Loremy Sky Dreamy & Altiel Rudraksha ~

♦ Assis sur cette immonde bête sauvage, je dus me contraindre à chercher désespérément la sortie de ces bois enchanteurs. Quelque chose me donnais envie de rester ici mais au fond de moi...Il y avait quelque chose de plus fort encore. Ma situation était tout simplement inexplicable. Pourquoi moi? Pourquoi étais-je condamné à subir ces clowneries? Le destin me punirait-il pour mes actes d'une façon divine dont j'ignorerais la provenance? Me voilà déguisé en bon sauveur de ces dames, assis sur un destrier qui ne veut guère de son écuyer. Je suis réellement mal tombé....Même si d'un certain côté, j'aurais pu trouver mieux.

Je réfléchissais, tout en me promenant dans cette luxuriante forêt au phénomène que l'on subissait. Parce que oui, il fallait le dire, nous subissions un sort dont nous ignorons totalement la faiblesse...Le petit quelque chose qui pourrait nous faire sortir de là. Tous ensemble. J'avais crû comprendre quand je fus envoyé là-bas, qu'il y avait toutes sortes de mages réunit à cette mystérieuse soirée...Des criminels comme des soldats du Conseil...Aaah cela me perturber que trop pour que je puis me concentrer sur ce qu'il se passe en ce moment même.

"- Allons Hubert un petit peu de nerf s'il te plaît! Nous n'allons pas nous promener toute la journée! Nous avons encore tellement de choses à faire. Si tu ne te presses pas un petit peu, tu n'auras pas de carottes ce soir!"

Les oreilles de la bête se redressèrent soudainement et nous voilà partit tout deux dans un galop sauvage et puissant. Où est-ce que nous allions? Je n'en avais pas la moindre idée. J'étais simplement assis sur ce cheval qui semblait parfaitement savoir où aller.

Au final, ce stupide poney se cambra et me revoilà sur les fesses une nouvelle fois. C'est décidée..Je le fais abattre à mon retour...Quoique non, il pourrait encore me servir si j'en ai besoin. Je le fixais alors, fronçant légèrement les sourcils et secouant mon index devant lui.

"- Tu vas voir un peu..."

Il avança alors en trottant devant des feuillages, me foutant le visage au passage avec sa queue pleine de feuilles. Ahahahaha c'est que c'est un petit rigolo notre ami.

"- Qu'est-ce qu'il y a encore? Tu ne cesses dont jamais de jouer PONEY ?! fis-je pour le provoquer"

J'avançais vers les feuillages et fut pousser lamentablement à l'intérieur de ce qui semblait être une grotte, montrant une vive lumière à son opposée.

Qu'est-ce qu'il peut bien y avoir là-bas qui aurait intrigué mon moyen de locomotion? Je m'avançais prudemment, sentant certainement le piège et finit par tomber nez à nez avec une immense tour..Perdue là..Dans cette clairière. Comme c'est étrange.

"- Il y a peut-être quelqu'un qui y vivrait...Une princesse!! fis-je en m'imaginant déjà le scénario mentalement. Attend moi là cheval et ne bouge pas!
- ....
- Assis j'ai dis!"

Il s'assit alors tandis que je m'avançais. Je fis le tour de la bâtisse mais rien ne semblait indiquer une quelconque entrée. Il y avait une fenêtre en hauteur en revanche...A croire que j'allais devoir me coltiner la traditionnelle épreuve de l'escalade.

Je grimpais alors progressivement, manquant de glisser à plusieurs reprises et finit par enjamber la dite fenêtre. L'intérieur était plutôt spacieux et grands...

"- Excusez moi! Est-ce qu'il y a quelqu'un? demandais-je en levant légèrement la voix"

Je ne souhaitais guère passer pour un voleur avec ma façon d'entrée mais c'était la seule solution que j'avais pour sortir de cet endroit qui ne m'enchantais guère...C'était le cas de le dire.

Spoiler:
 

 MessageSujet: Re: Raiponce   Jeu 16 Jan - 20:49

avatar
Invité


Click

La sorcière, vile et manipulatrice. Voilà qu’elle s’en va, part ! Part te dis-je ! Je ne veux plus te voir, plus t’entendre, fini, tu disparais de ma vie ! Du moins, jusqu’à ton retour prochainement…
 
Cheveux emmêlés par l’affrontement farfelu… Je m’assois alors pour les brosser, sur ce siège, devant ce beau miroir, brossant encore et toujours mes cheveux, infiniment longs.
 
« Oh miroir, mon beau miroir, suis-je aussi moche que le dit mère ? »
« Non tu es la plus belle de ces contrées, jalouse, votre mère vous tien prisonnière, n’ayez crainte Loremy, votre destin ne vous a pas oublié »
« Que… Tu parles ?! »
« Loremy, bientôt, vous vous souviendrez de qui vous étiez avant d’arriver dans ces contrés »
 
… Mon passé ? Mes souvenirs s’étaient éloignés, dévorés par la magie de ce conte. Envie de découvrir le monde extérieur, mais aussi le redouter, comment cela aurait été possible avec ces beaux et mauvais souvenirs de mon passé ? Ce qui me définissait venait de se volatiliser… Au fond, je savais qui j’étais, à la surface, la magie fourbe de ce jeune roi m’avait complètement envouté.
 
« Oh miroir, quel est ton nom ? »
« Auress »
« Dis-moi Auress, quand pourrais-je sortir d’ici ? »
« Demandez-lui »
 
La voix disparut alors qu’un jeune blond entra tel un voleur dans ma tour.
 
« Quoi ?! Qui êtes-vous ?! »
 

Je tendis alors ma brosse à cheveux devant, le menaçant de ses piques. Prête à en découdre… Du moins… Je le croyais…
 MessageSujet: Re: Raiponce   Sam 25 Jan - 21:49

avatar
Invité


Click



Haine Partagée



" My Favourite Game "


Et l'ombre marche, avance d'un pas lent, sourire mauvais sur ses lèvres alors qu'il remet son capuchon pour masquer son visage au teint de lait. Un sourire avant qu'il ne se fige. Comment avait-il put oublier ? Une dernière chose à dire à la trainée. Il fait demi tour avec un sourire sadique, marche et ses yeux écarlates luisent de mille feu alors qu'il rejoint le bas de la tour.

" Raiponce, Raiponce descends-moi tes cheveux "

Un temps qui semble long, trop long... Suspicion alors qu'enfin la chevelure noire jaillie le long de la tour. Il s’agrippe pour monter, fermement, prenant un malin plaisir a appuyer de son poids et à utiliser mains et pieds pour qu'elle sentent son crâne la tirer comme jamais. Enfin il est arrivé, et son regard balaye la pièce alors que raiponce fait comme si de rien était, trop suspect alors qu'enfin il discerne les pieds dépasser. La main part pour se refermer en poing avant l'impact avec la joue de la grognasse. Pétasse. Et déjà sa magie est lâché, il psalmodie alors que l'eau de la chambre s'anime pour former la silhouette d'eau constitué sous l'incantation. Calypso formant son corps avec un sourire carnassier. Haine partagée alors qu'elle le prince caché a la gorge pour le balancer du haut de la tour. Que sa colère se tourne enfin sur la pétasse des rêves et commencer à la tabasser. Qu'elle lui tire les cheveux sans vergogne avant de lui assener un violent coup de boule de ses yeux d'opale. Un sourire satisfait sur le visage masculin alors que l'esprit des ruisseaux dans un plaisir sadique saisit raiponce par la chevelure avant de la balancer dans le vide. Chassée.

" Et ne reviens jamais sale trainée ! "

Dans un petit rire cristallin le corps de Calypso éclate alors qu'elle retourne dans sa vallée de Bosco. Vallée des larmes qu'elle avait fait couler de sa légendaire cruauté. Tel s'achève l'histoire d'une enfant que personne n'aimait assez.

Spoiler:
 

© Bebebe ♠ FTRPG
 MessageSujet: Re: Raiponce   Dim 26 Jan - 12:10

avatar
Invité


Click


La Quête de l'Amour
Feat Altiel Rudraksha & Loremy Sky Dreamy ~

♦ Et nous voilâmes, projeter en dehors de cette tour magique et démoniaque à la fois. Je n'eus guère le temps et l'usage d'apprendre ce qu'il se passait et les personnes que je venais de croiser, semblait déjà bien intégrer. Etait-ce une illusion? Un rêve éveillé? Un cauchemars. Je ne saurais expliquer ce que je ressentais en ce moment, tandis que mon corps chutait dans le vide. J'allais tomber. J'allais m'écraser. Jeter par une fenêtre, projeter avec violence sans que je ne comprenne la raison pour laquelle on s'en était pris à mon corps doux et délicat. Pourquoi moi avais-je envie de crier et d'hurler dans cette chute sans fin?

Oui. Pourquoi moi? Je n'étais venu que m'informer de la présente situation que je l'avais croiser. Cette jeune femme me menaçant d'une brosse à cheveux et tandis que j'allais me présenter à elle, une autre femme, plus âgée, se présenta. Enfin je n'en fus pas si certain. J'hésitais à prendre l'homme en question pour ce que l'on appelait très vulgairement un "travestis". Vous savez donc de quoi je parle..Ces hommes déguisés en femmes. Idiot est celui qui n'a jamais fait l'expérience de croiser un tel amalgame. Je peux dire qu'au moins, tandis que je me diriges vers une mort rapide et efficace, je ne mourrais pas idiot, j'avais fait la connaissance, aussi bref soit-elle d'un de ces individus bien particulier.

Je me saurais certainement fait un certain plaisir à l'étudier car j'ai beau aimer les femmes, comme tout homme qui se respecte, que je n'arrive pas à comprendre ce qui pourrait me pousser à me déguiser...Même dans une situation dés plus extrêmes.

Adieu donc...Monde cruel et merveilleux. Adieu rêve de princesse et d'aventures chevaleresque.

Adieu monde auquel je n'ai jamais appartenu même si je commençais à sentir en moi, une légère pointe de changement. Ceci devait certainement être du au climat bien particulier et bien trop enchanteur.

Je fermais les yeux. Sentant le vent rapide et sauvage parcourir le moindre plis de mes vêtements.

Voici donc ma fin. Brève, sauvage et...Ecrasante.

 MessageSujet: Re: Raiponce   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5