Partagez | .
Hansel et Gretel
 MessageSujet: Hansel et Gretel   Jeu 17 Oct - 10:56

avatar
Invité


Click

A l'orée d'une grande forêt s'étaient retrouvés deux mages. Il faisait sombre, la température était glaciale et les loups hurlaient au clair de lune. Que faisaient-ils donc là ces pauvres petits abandonnés de leurs parents au milieu d'un tel endroit?

Déboussolés, ils allaient devoir chercher la vérité. Le premier des deux était une petite fille ayant une chevelure blonde comme la couleur de l'or et le second un petit garçon ayant les yeux bleus comme le saphir. Vulgairement habillés de tissus déchirés les deux pauvres mages s'étaient retrouvés dans la peau de deux enfants connus sous le nom de...Hansel et Gretel.

Les poches de la jeune fille étaient pleines de bout de pain et celles du garçon, pleines de petits cailloux. Petits cailloux qu'il y avait au sol, traçant un chemin.

"- Suivez le chemin....murmura une voix dans le vent"

Ne sachant quoi faire, les deux compagnons se mirent en route pour découvrir ce qu'il pouvait bien se cacher au delà de ce sentier de petits cailloux. Il semblait en effet que ce dernier ai été fait par Hansel pour retrouver le chemin de la maison. Mais alors qu'ils marchèrent, impatient de découvrir la vérité derrière cette histoire, le petit sentier se mirent à disparaître progressivement et il n'eut bientôt plus un seul cailloux pour indiquer la bonne direction. Tout ce qu'il restait...C'était le désespoir. Ils étaient perdus, ils avaient froid et les bêtes sauvages étaient à l'affût de la moindre faiblesse de leurs parts pour les attaquer.

Qu'allaient-ils faire? Voici le début de leur aventure commune. Allaient ils survivre? Mourir? Personne ne le savait sur le moment, il en revenait à eux seuls de choisir quelle voix prendre. Quel chemin était le bon?

Mais alors que les rayons de la lune furent dissimuler par les nuages, les loups commencèrent à se rapprocher pour commencer leur festin. Les deux mages partirent dans une course folle pour assurer leurs survies. La magie semblait ne pas affecter les animaux enchantés de cette forêt ou que très peu.


Fatigués et morts de faim, ils finirent par trouvés une chaumière bien étrange au beau milieu de cette forêt. Décorées de bonbons en tout genre, les deux jeunes gens se rapprochèrent, ne laissant parler que leur estomacs.

Et tandis qu'ils s’empiffraient voilà que les portes de la demeure s'ouvrent...

 MessageSujet: Re: Hansel et Gretel   Dim 20 Oct - 8:38

avatar
Invité


Click

N'Abandonne Jamais.
♦ ♦Tandis que le vent glacé parcourait le moindre des pores de ma peau, je me sentie totalement désespérée. Je pensais avoir reçue une invitation pour une soirée normale mais me voilà piéger dans un livre énorme...Dans une forêt. Il faisait si sombre et pourtant la lune était pleine mais je ne voyais pratiquement pas où je mettais les pieds. J'avais beau regarder autour de moi en me retournant dans tout les sens, il n'y avait là qu'une forêt à perte de vue...Une forêt aux bruits étranges et non rassurants.

J'avais envie de crier mais tout ce que je ressentais mise à part de la colère et de la frustration était de la peur, du désespoir et ce sentiment d'abandon. Ce sentiment d'être seule...Cela me prenait au fond de moi comme si on m'arrachait un bout de moi-même. Il me manquait quelque chose, je ressentais quelque chose que je n'avais jamais connue auparavant sauf une fois...Au décès de ma mère. Pourtant là ce fut différent c'était plus intense, plus fort. Mes larmes descendirent en cascade sur ma joue sans que je ne puisse avoir le contrôle de mes émotions.

Il eu alors les loups qui hurlaient, les animaux nocturnes qui nous observaient et les brindilles des arbres morts qui craquaient. Je n'étais pas rassurée. J'avais peur de rester ici plus longtemps. Peur de mourir. C'était la première fois depuis mon intégration à Fairy Tail que je ressentie cela. En sachant mes amis toujours auprès de moi, je n'avais plus eu peur et quand bien même j'aurais eu peur, il aurait été là, veillant sur moi et me protégeant mais voilà qu'il n'est pas là...Qu'il n'est plus là. Aller Lucy, ce n'est qu'une vieille farce d'un gamin...Tu peux être plus forte que ça!

A genou dans la terre, je me relevais et essuyée mes mains contre mon tablier. Tiens? Comment est-ce que j'ai..? Mes poches étaient pleines de bout de pain et je compris immédiatement la subtilité du sujet. Revivre un conte hein? Voilà pourquoi nous étions dans un livre. Nous étions tous piéger dans un conte. Un conte qu'il fallait revivre et l'investigateur de tout cela était sans aucun doute entrain de nous regarder quelques parts. Il était là. Sale gamin!

En regardant derrière moi, j’aperçus alors une autre personne...Un petit garçon? Non une petite fille? Non un petit garçon? Portant à peu de chose près la même tenue vestimentaire que moi, je m'approchais délicatement..Sait-on jamais qu'une autre chose surprenante survienne tout à coup..Ce fut bien un petit garçon mais euh...Minute! Si c'est bien le conte auquel je pense...Moi je suis aussi?

OH NON! En regardant la taille de mes mains, je m’aperçus que j'avais également rétrécie. Qu'est-ce que c'est que ce bazar? Pourquoi est-ce que j'ai cette taille là?! RENDEZ MOI MON APPARENCE!!! VOYOU!!

"- Salut! Je m'appelle Lucy et toi? fis-je en lui tendant la main"

Je ne savais pas vraiment à qui je pouvais faire confiance mais il abordait ce même regard déboussolé. On allait devoir s'entre-aider.

"- On dirait bien que nous sommes coincés ici, fis-je en regardant le ciel puis la terre"

Finalement un courant d'air m'interrompa et je ne pus m'empêcher de serrer mes bras forts, morte de froid...Et de faim à en juger par le bruit de mon estomac.

Soudain, dans le vent, une voix se fit entendre...

"-Suivez le chemin....murmura une voix dans le vent"

Sans dire un mot de plus, on suivit tout les deux le chemin de cailloux en ignorant où ça pouvait nous mener.
La réponse on l'eut assez rapidement. On tomba nez à nez avec une maison en bonbons. Mon instinct me dis de faire demi tour mais c'était comme plus fort que moi. Je me surpris même à baver d'envie d'en manger. J'avais réellement faim.

Ignorant toute lois ou toutes pensées que je pouvais me permettre à ce moment là, je me jetais sur une fenêtre en pain d'épice et en pris un énorme bout..C'est alors qu'au même moment, la porte de la maison s'ouvrit délicatement, grinçante.

"Fuis" pensais-je mais je restais là, plantée à regarder ce qu'il pouvait bien y avoir à l'intérieur tout en m'approchant délicatement.

Y'a quelqu'un?
 MessageSujet: Re: Hansel et Gretel   Lun 21 Oct - 22:40

avatar
Invité


Click


♦ Clair-Obscur ♦
♠ Hansel & Gretel ♠




Le choc, la stupéfaction dans la scène obscurcie d'une forêt noircie, l'ombre sans lumière, les ténèbres sans père. Père ? Le trouble alors que me revient la vision, vision d'un père nous parlant, parlant puis disparaissant... Néant. Le choc alors que je prends conscience de la réalité, que mes yeux sont capable de voir, voir comme jamais, les couleurs, les textures et le monde m'entourant, une larme perlant, l'humidité d'un oeil d'enfant, enfant... Enfant alors que je prends conscience de mes mains rétrécies, que je prends conscience de mes vêtements de paysan, enfant alors que le contact soyeux à disparue, cheveux court et crasseux... Le drame dans l'éclat alors que mon sexe n'est plus celui que je crois... Fille ? Garçon ? Tout se mélange et sous bouscule, être ou ne pas être ? Être ou paraître ? Tel est la question... Et cette angoisse... L'angoisse saisissante, la peur et l'attente dans la désolation, la peur qui vous saisie aux tripes dans les fins fonds d'une forêt où nul lumière ne vient vous éclairez... Seulement cette lune que l'on ne peut s’empêcher de contempler... Un regard azuré pour s'y noyer...

La peur, l'angoisse paniquant au premier hurlement raisonnant... Que suis-je, que fais-je ? La prise de conscience brutale d'un milieu inhospitalier, d'un milieu inconnue dans un corps d'une dizaine d'année, la vague conscience de quelque chose dans ma poche... Se perdre ? Retrouver ? L'éclat d'une voix alors que je l'aperçois, soeur et inconnue, confusion de l'ingénue dans l'impression vague de déjà vue confus... On en oubli le prince et sa voix nasillarde, on en oublie le jeu aux allures bâtardes et seule raisonne une question dans le tourbillon des sensations... Qui suis-je ? Lucy... Une voix tremblotante sans même avoir conscience d'être gelée, tourmente d'une confusion brutale dans la perdition des enfants égarés.

" Synn..."

Un gargouillement strident... La conscience de la faim qui vous ronge intérieurement, vient vous dévorer en dedans, la faiblesse d'un corps incapacitant, l'angoisse empêchant de savourer ce don paraissant pure banalité pour la deuxième conscience que l'on doit porter... La vue retrouvée... Puis la voix, murmure porté par le vent... Le chemin ? Machinalement je fixe le sol pour y chercher les restes d'un plan élaboré... Savant sans savoir comment ce que l'on y trouverai, et pourtant nul caillou ou miette de pain semées... Le chemin s'ouvre, on s'y engouffre saisit dans l'élan... Chemin menant à invraisemblable et pourtant bien présent, maison de pain d'épices et divers délices sucrés... La crampe dans l'estomac comme le choc provoqué par un coup de balais... L'envie furieuse de se jeter pour tout manger en sachant que c'était la dernière chose qu'il fallait, et pourtant l'on ne peut y résister, comme si le destin avait décidé que l'on ne pouvait y résister malgré notre aversion pour les délices sucrés. Un bruit sec, grinçant alors que la porte s'ouvre pour laisser échapper une lumière d'un jaune hypnotisant. Fuis crie la raison, entre hurle la faim dans sa passion... Ma main vient serrer celle de cette soeur retrouvée, rêvée ou fantasmée ? Réalité ? Un simple regard de complicité échangé comme possédés par les esprits oubliés d'âmes liées à jamais, un simple regard avant le geste d'unicité, deux enfants s'engouffrant dans l'entrée d'une maison aux odeurs de sucre acidifié...

Manger ?


♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: Hansel et Gretel   Mer 23 Oct - 13:08

avatar
Invité


Click

Bienvenue à Hariboland.... enfin presque, il n'y a qu'une maison en sucre, ça c'est la façade. Derrière une piscine rempli avec du diabolo fraise (ce qui explique la présence d'une paille dans la piscine), un gâteau de mariage en chantier sur trois étages qui sera relié à la maison par un quatre quart. Miss Tagada du Toblerone en dragibus construisait son château. Elle avait fait appel à une boite d'intérim "Les bâtisseurs du Crumble" pour terminer son chantier.

Elle rentra dans sa maison pour revenir à son plan d'architecte dessiné dans de la crème glacée à la vanille. Elle réfléchissait à la construction d'une fontaine à chocolat quand un courant fait s'envoler sa robe. Elle sortit de sa maison en toute hâte et croisa les enfants.

Eh dis donc, l'ouvrier, c'est pas ce mur là qu'il faut abattre, ça sera retenu sur ton salaire.... ou ajouter dans le plat pour te faire cuir..... Vos casse-croûtes sont sur la table, c'est léger pour ne pas vous empêcher de travailler. Vous mangerez pendant les instructions de chantier.

Elle dévisagea les deux enfants, un peu déçu de son équipe de construction.

J'avais demandé de jeunes ouvriers musclés avec leur biceps bronzés pour en faire mon goûter. Je crois que j'aurais du préciser un peu plus ce que je voulais vraiment. Venez c'est par là.

Le ton de sa réplique laissait paraître une certaine envie charnel qu'elle avait l'intention de combler. Miss Tagada fit entrer les deux jeunes pour leur montrer les plans et expliquer ce qu'elle attendait de son équipe d'ouvriers.

Au boulot, vous avez un château à construire et des biceps à faire sortir et bronzer. Je serai dans mon siège madeleine à prendre le soleil au bord de ma piscine. Tant que le soleil éclaire cette terre, vous bossez. JE VEUX MON CHÂTEAU. Vos prédécesseurs ont laissé leur outils. On se revoit pour le repas.

Un petit clin d’œil vers les deux enfants et la voilà qu'elle se retourne dans un mouvement de corps qui dirait « parce que je le vaux bien » Miss Tagada de Toblerone prit place avec son livre de cuisine sur son fauteuil madeleine, les pieds dans sa piscine diabolo fraise.
 MessageSujet: Re: Hansel et Gretel   Mer 23 Oct - 13:54

avatar
Invité


Click

N'Abandonne Jamais.
♦ ♦Enfants se goinfrant. Enfants mangeant plus qu'à leurs faims allant jusqu'à la gourmandise. Voilà ce que j'étais et je ne comprenais pas vraiment ce qu'il m'arrivait. C'est comme si je pensais quelque chose et que je fis le strict inverse de ce que je pouvais me dire. Devant un tel appétit, mon corps ne résistait pas à un tel lieu. La fenêtre en pain d'épices y passa, les briques en réglisse, les gouttières en chamallow..Tout. J'avais beau vouloir m'arrêter, rien n'y faisait.

Dés cet instant, je compris que je n'étais plus maître de moi même. Il était déjà assez problématique d'être réduit à cette taille mais voilà que je mange sans arrêt en compagnie de Synn. Tel était son nom..Synn. Cela avait une consonance féminine pour un petit garçon..ça se trouve...

Je voulais penser et et réfléchir à tout ce qu'il se passait mais mon esprit s'embrouillait dans les pensées, s'enivrant de cette odeur sucrée.

Soudain une femme sortit de la demeure à ce même moment et je ne pus m'empêcher de lâcher tout ce que j'avais dans les mains, la bouche pleine, les joues gonflées et la bave dégoulinante de crème. Mon dieu Lucy..qu'est-ce que tu fais? Je ne sais pas pourquoi mais je ne pus m'empêcher de pensée que cette femme...Aux allures très flashies avec sa robe rose fushia, bouffante et sa coupe de cheveux couleur caramel...Etait quelqu'un de gentil.

Qui serait assez idiot pour croire qu'une personne sympa vit au milieu d'une forêt étrange dans une maison en bonbons?! Ressaisis-toi aller! Tu ne peux compter que sur toi même dans ce genre d'endroit! Je n'étais même pas certaine que Synn existait..Pourtant je ressentais quelque chose de fort pour lui..elle? Bref. Un lien qu'on ne peut briser. C'était quelqu'un de ma famille, je le compris aux sentiments que j'éprouvais en le regardant. Je ressentais exactement la même chose avec les membres de la guilde.

D'ailleurs je me demande comment vont tout ceux qui étaient présent à la soirée? Sont-ils tous pièger aussi? On avait été tous envelopper par cette lumière et par ce livre...N'y avait-il pas un moyen pour y ressortir.

La femme nous examina alors du regard.

"-J'avais demandé de jeunes ouvriers musclés avec leur biceps bronzés pour en faire mon goûter. Je crois que j'aurais du préciser un peu plus ce que je voulais vraiment. Venez c'est par là."

Elle nous conduit dans sa demeure...Elle nous prenait pour..Des ouvriers? Qu'est-ce que c'était que ce conte? Pourtant si mes souvenirs sont bons..Hansel et Gretel n'est pas..Enfin.

Aaaaah je me sens frustrée mais à la fois comblée. Ressentir deux choses à la fois entre mes propres émotions et les autres ne m'aidais vraiment pas.

Une fois dans la maison, on fut conduit devant des plans. On allait devoir construire quelque chose c'est sérieux là?! Calme toi Lucy..Je suis certaine que si tu lui expliques la situation..

"- Euh..Madame?"

MADAME?! Non pas madame! Pour qui elle me prend elle?! Vient là Miss Cookie qu'on s'explique!!!

"-Au boulot, vous avez un château à construire et des biceps à faire sortir et bronzer. Je serai dans mon siège madeleine à prendre le soleil au bord de ma piscine. Tant que le soleil éclaire cette terre, vous bossez. JE VEUX MON CHÂTEAU. Vos prédécesseurs ont laissé leur outils. On se revoit pour le repas."

Elle partit alors s'installer sur un fauteuil en madeleine, tandis que je fixais Synn d'un oeil inquiet. Etait-on vraiment les personnes qu'elle attendait? Je n'en étais pas certaine et peut-être que..

"- Euuuh excusez moi..Vous savez on est pas des d'ouvriers, on s'est perdu au milieu de la forêt et on recherche nos parents qui nous ont laissés là...Peut-être pourriez vous nous aider? S'il vous plait?"

Mais tu es stupide pauvre folle!! On va mourir décapiter!! C'est une vilaine sorcière qui veux juste sucer la peau que tu as!! Cours! Sauve toi! Aller!!! Obéis moi un peu!!!!

On se calme..on ne s'énerve pas...On respire.

Je lui fis un sourire et retourna vers mon frère ou ce qu'il semblait être pour moi. Au moins je me sentais rassurée avec sa présence à mes côtés. Je savais que tant qu'on restait tout les deux, rien ne pouvait nous arriver.

Absolument rien.

N'est-ce pas?

 MessageSujet: Re: Hansel et Gretel   Ven 25 Oct - 20:38

avatar
Invité


Click


♦ Clair-Obscur ♦
♠ Hansel & Gretel ♠




C'est totalement hébétée que j'assiste à toute la scène, les lèvres encore collante de chocolat... Chocolat, je me suis empiffré tel une truie sur la porte en chocolat, véritable frénésie... Je déteste le chocolat... Déteste et pourtant j'adore ça. Mais qu'est-ce qui te prends ? Réagis ! La colère qui m'enserre contre moi-même et toujours cet horrible sentiment d'abandon et de perdition qui fait partie de moi... Et cette femme... Cette femme ne m'inspire que du mépris et pourtant elle semble si gentille... Confusion totale en moi, alors que je reprends conscience de mon corps d'enfant, petit garçon... Les paroles qui se rappellent à moi dans la salle aux odeurs de nourritures, aux bruits de conversations divers, d'interrogation sur l'invitation. Les mouvements sur la peau, l'air des corps aspirés, l'aspiration... Que nous était-il arrivait ? Je fixe Lucy de mes yeux, prenant conscience que je vois, sachant que cela est impossible et pourtant c'est une chose normal...

Et cette femme, ce qu'elle dit est totalement incohérent, tout est incohérent. On sommes-nous ? Trop choquée pour réussir à parler, trop choqué pour réagir devant tant d'informations à analyser et j'ai tellement faim, je veux pleurer... Pourquoi je veux pleurer ? Papa... Le visage de notre père nous laissant, nous disant qu'il revient dans peu de temps... La nuit tombante nous enlaçant... Est-il mort ? Il était étrange... Comme bouleversé... Mais mes parents sont morts il y'a des années... Je perds la tête. Je crois que je déraille totalement. La grognasse aux bonbons retourne vaquer à ses occupations après avoir laissé ses instructions, le coup part, une baffe à moi-même comme pour me réveiller. Rien à part la douleur que je viens de m'infliger... Attends... Que les ouvriers ont laissé ? Depuis quand les ouvriers laissent leurs outils sur un chantier ? Et Lucy qui tente de lui expliquer... Je réagis... Je n'ai pas trop le choix à vrai dire, elle est tout ce que j'ai, je le sens, je le sais.

" Tais-toi !"

La "chose" féminine se retourne l'air intriguée et légèrement agacée.

" Non rien... On commence le travail madame. "

Je me vois saisir la main de Lucy, la saisir et la compresser comme jamais dans un sentiment de peur que j'ai du mal à contrer. Sentiment... Je sais. Les mots sortent de ma bouche, naturels comme jamais.

" Kardia : Peur "

La concentration sur ce sentiment en vers cette femme... Cette peur angoissante teintée de haine qui tout d'un coup s'étiole, disparait alors que déjà autour de nous la volonté commence ses effets... Qui ne sont clairement pas ce que j’espérais, la chaleur commence à monter alors que le fenêtre traverse les fenêtres malgré la nuit et ce sentiment qui s'empare de nous... Doux réconfort teinté de courage semblant s'afficher sur le visage de Gretel pour calmer cette angoisse... Et pourtant je la sens encore, cette angoisse terrifiante en moi alors que le sentiment de peur en vers cette femme finit de disparaître. Ressaisis-toi ! Maintenant ! Ma main serre avec violence la sienne malgré sa corpulence alors que je l'entraîne dans une course, franchissant la porte de la maison pour retrouver les bois où le soleil se meurt et l'obscurité revient, la nuit reprenant ses droits. Je ne cherche pas à comprendre ce qu'il sait, non, je cours dans la forêt entraînant Gretel avec moi.

Spoiler:
 



♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: Hansel et Gretel   Sam 26 Oct - 1:52

avatar
Invité


Click

Je N'Abandonnerais Jamais
♦ ♦Tandis que j'étais prête à parler à cette femme bonbon et à expliquer la situation...Tandis que j'avais un minimum de contrôle sur ce corps d'enfants...Me voilà embarquée dans une course étrange à travers la forêt tenue fortement par la main. Hansel? Nous voilà loin de cette maison, encore au beau milieu de la forêt et malgré la magie de Synn ou Hansel ou qu'importe...Voilà que la nuit revient. A quoi bon lutter? Pourquoi se battre contre la nature?

L'obscurité reprends ses droits et on fut de nouveau plongé dans cette peur sans fin. On avait alors trouver une maison et presque un endroit où dormir et nous voilà dehors, deux repas pour des loups affamés qui guettaient le moindre signe de faiblesse de notre part. J'étais fatiguée, épuisée. Cela devait faire plusieurs jours que nous n'avions pas dormis et je ne voulais..non, ne pouvais plus courir.

Je veux dormir...Je veux ne plus avoir peur. Peur de cette forêt, peur de l'abandon, peur d'être manger par un loup..Peur de cette femme. On s'était tout les deux enfuis pour retourner nous offrir en repas mais à quoi bon? Si ce n'est pas les loups qui nous mangerons c'est la femme bonbon qui nous retrouvera. Qu'est-ce qu'elle nous ferra si ce moment arrive? Qu'est-ce qu'ils nous arrivera à mon frère et moi?

Je sentis alors encore une larme coulée sur ma joue. Je pleurais..encore. J'avais cette impression d'être faible, impuissante. Au fond, je me retrouvais bien là. Lucy qui n'a jamais su faire quoique ce soit par elle même. Cette même Lucy qui a intégrée Fairy Tail et qui a risquer la vie de ses amis..Mais là? Qui aurais-je? Un frère ? Malgré le fait que je l'aimais, je le détestais en même temps. Mes sentiments qui m'étais propres détestaient cette personne qui venait de nous condamner à servir d'en cas à des bêtes étranges.

J'en avais marre de ce jeu. A peine venait-on arrivé que je voulais abandonner mais je ne pourrais jamais abandonner.

Tout ceci ne me ressemble pas. Je ne peux pas abandonner. J'ai encore cette histoire à terminer et..Mais oui!! L'histoire!!

"- Il faut qu'on retourne là-bas! criais-je en tirant la main de Hansel vers moi. Il faut qu'on y retourne!!"

Il se refusait à me suivre mais je savais qu'il fallait qu'on y retourne! Le prince a dit...Qu'on ne sortirait pas d'ici si on ne finissait pas l'histoire et qu'on ne lui faisait pas vivre quelque chose d'extraordinaire.

C'est de là que j'eus une idée. J'étais éprouvée mais en colère. En colère contre moi même de ne pas pouvoir faire mieux que ce que je vais faire.

En trainant mon frère dans la forêt, on finit par chance par retomber nez à nez contre cette maison.

Tu veux voir quelque chose d'extraordinaire espèce d'abominable gamin? Je vais te faire vivre ton expérience moi.

Je ne suis pas un pantin dans un conte! Je suis Lucy et j'ai mes propres envies!

"- Cancer! Taurus! Détruisez moi cette maison!!!"

La double invocation..Maintenant je pouvais faire ça. Le moindre bonbons, la moindre parcelles de tartes, la creme ..TOUT! Tout s'écroula, tomba, explosa. Il ne resterait bientôt plus rien de cette horrible maison sauf..Le siège en madeleine sur lequel était assit cette horrible femme.

Fier de moi je la regardais, souriante et la fixais des yeux.

Tu auras certainement ta chance mais moi..Je n'abandonnerais jamais!

 MessageSujet: Re: Hansel et Gretel   Lun 28 Oct - 13:46

avatar
Invité


Click


♦ Clair-Obscur ♦
♠ Hansel & Gretel ♠




Une pression, elle me tire comme si une révélation venait de passer dans son esprit tel une rafale de folie amère. Y retourner ? Est-elle folle ? Veut-elle crever ? Je ne veux que fuir dans ce sentiment qui m'enlace, cette peur et cette angoisse alors qu'elle s'élance, je ne peux pas la laisser, non je ne peux pas l'abandonner, elle est tout ce que j'ai.

Le choc et le néant, rafale des sentiments alors que ma foi s'impose à moi, comment j'en suis arriver là, ce que j'avais fait jusque là, cette chose en moi, une simple phrase pour résonner, promesse que je m'étais faite pour renaitre dans le brasier.

Je suis Synn et je défie quiconque de tenter de m’annihiler.

La fuite n'a que trop durée, combattre cette angoisse non naturelle qui m'embrasse pour me baiser comme une trainée enchaînée. Non, jamais. Je suis Synn et plus jamais je ne fuirai, je veux vire encore de longues années, je suis prête à mourir si cela doit arriver.

La voix résonnant comme un écho trouble dans mon esprit. Ce gamin capricieux paierait.
Il veut du spectacle, eh bien soit, nous allons te le donner. Mon regard se tourne vers Lucy, je la vois, je la vois et je sens tout autour de moi avant que n'apparaissent en une multitude étoilées deux esprits dorés. Alors c'est ça ? C'est à ça que ressemble le collaborationnisme ? Le sentie d'émerveillement, celui de l'enfant que j'étais, celui de la femme recouvrant un sens dont elle est privée, émerveillée alors que la détonation retentit, que tout vole dans la rage et la furie des deux esprits, que ne reste devant nous que cette femme en vers qui tout peur à disparue.

Je ressens l'angoisse, toujours, au fond de moi, la perte et l'abandon.
Et je ressens la rage, la rage pour sortir d'ici, la rage de retrouver ma vie, de ne plus jamais fuir, je ne veux plus être cette fille apeurée, j'avais vaincue cet état de fait et je recommencerai, Dieu voulant tester ma foi. J'allais jouer, jouer et gagner.

Mes yeux se fixent sur la femme outrancière et flashy, la fixent d'une lueur teintée de mépris, ma voix s'élève dans l'air, annonce le prix.

" Soma : toucher."

Les sensations se meurent sur ma peau couleur d'ivoire, plus rien, le néant de l'insensibilité alors que la volonté suinte de mon corps entier pour venir frapper cette ennemie d'un conte dérangée. Hypersensibilité pour la vriller, sa peau capable de sentir la moindre variation de température et de l'air, de se sentir glacée dans un simple courant d'air. Douleur transférée, sacrifiée alors que je prends l'élan la fixant de mes yeux d'enfants. Mon visage se tourne vers Lucy.

" Sa sensibilité est démultipliée, c'est maintenant où jamais pour frapper. "

Je suis déjà élancée, ramassant une branche gisant au sol, je n'étais peut-être qu'un petit garçon effrayé, mais je savais encore appliquer les entraînements m'ayant forgés, qui plus sans que je ne puisse compter sur ma vue pour frapper.

Spoiler:
 



♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: Hansel et Gretel   Ven 1 Nov - 11:18

avatar
Invité


Click

Je N'Abandonnerais Jamais
♦ ♦Hansel me fis un signe. Était-ce pour nous le moment de sortir de cette folie dépassant toute rationalité? Était-ce venue le moment où l'on pourrait regagner nos corps, nos esprits tels que nous sommes? Tandis que je m'apprêtais à sortir ma plus belle carte de mon jeu, la Sorcière partit en pleurant dans son coin.

Ne comprenant pas comment la situation a t-elle pu devenir aussi dramatique, je me retournais vers mon frère qui semblait tout aussi perdu que moi. Avions nous eu tort de revendiquer notre droit de vouloir regagner nos vies? Où était-ce tout simplement un tour jouer par ce Prince capricieux? Je ne demandais qu'à avoir une réponse à cette question mais comment le saurais-je maintenant que la sorcière est partit?

Étions nous vraiment dans ce conte pour enfant nommé "Hansel et Gretel"? Je me posais franchement des questions. Nous aurions du finir cette histoire ou bien même le commencer mais nous voilà tout seuls devant une maison en ruines. Que doit-on faire?

J'attendis quelques minutes pour voir si nous allions de nouveau disparaître pour regagner le monde tel que nous le connaissons mais rien ne se passa. Le conte n'était pas finit. Si mes souvenirs sont bons, il n'avait même pas commencer. Nous voilà pris au piège dans une atmosphère étrange, planter comme deux gamins...J'ai l'impression que l'histoire se répété. Au fond j'avais cette énorme joie qui voulait s'exprimer de voir une sorcière peut courageuse s'être fait la malle...Mais moi même je me disais que c'était trop beau pour être vrai. Les contes de fées n'existent pas.

Je suis perdue, déboussolée...Je connaissais pourtant cette histoire, ma mère me l'a lisait souvent quand j'étais enfant pour m'endormir..Du moins ce fut une des nombreuses histoires que j'appréciais et je savais ce qu'il se passait.

Je savais comment ça se ...terminer?

Mais oui! C'est ça! La fin du conte!!!

Je me retournais et fixa le sol, des perles s'étaient éparpillées à travers la forêt. Les larmes de la sorcière c'était le trésor final. Pourquoi lui courir après alors que nous venons de récrire l'histoire et sauver la vie de ces deux jeunes gens?

Je fis un signe à Synn qui eut le même réflexe que moi et ramassa toutes les perles autour de la maison et non loin.

Au final, on en avait pleins les poches. Le but pour nous maintenant étant de regagner notre maison...Sans sorcière étrange et hystérique dans les pattes, sans maisons gâteuses, sans peines et sans chagrin. On devait renter chez nous.

Aussi bien au sens propre...Qu'au sens figuré. Nous avions assez perdue de temps dans ce monde étrange, surtout si c'était pour nous faire passer pour de vulgaires ouvriers de chantiers. J'en avais assez d'être la marionnette d'un gamin.

Il est grand temps de mettre un terme à tout ça.

"- Rentrons chez nous"

Je tendis la main vers se frère que je ne croyais jamais avoir eu et on partit tout les deux dans la forêt.

Étrangement et sans aucune explication plausible, le jour commença à arriver. Tiens? Les ombres des sapins se dessinèrent et au loin, sur une petite bute...Une maison. Des heures de marches pour mettre un terme à ses souffrances sans fin.

Maintenant...Nous devions rentrer chez nous également.

Au fond, je pense seulement que ce petit a juste saboter sa propre histoire en faisant partir la sorcière, si il était bien aux commandes...Mais les dés sont jetés et peut-être qu'un jour, si nous sortons d'ici, je pourrais lui dire ma façon de penser.
 MessageSujet: Re: Hansel et Gretel   Lun 4 Nov - 18:49

avatar
Invité


Click


♦ Clair-Obscur ♦
♠ Hansel & Gretel ♠




L'incompréhension, stupéfaction dans un cri de frustration, diminue la tension, ne reste que l’inaction alors qu'elle fuit tel un enfant trop gâté. Regard médusé alors que je ne comprends plus, perdue. Perdue comme jamais alors que mon regard vient chercher les réponses dans celui de la soeur que je n'ai jamais eut. Perdue.

Est-ce un rêve ? Peut-être que c'est cela, que je dors et que mon esprit divague, que j'ai rêvé tout ce qu'il s'est passé... Peut-être est-ce une autre réalité que mon esprit déglingué m'inflige histoire de rigoler. Je crois que je deviens folle, que ma psyché débloque, que m'attends à la sortie du tunnel la camisole.

Le choc. Une baffe comme un réflexe soudain et malsain alors que je me suis moi-même frappé sans réellement savoir pourquoi. Et pourtant la certitude dans un sentiment de faible réconfort qui m’envahis. Je ne rêve pas.

Est-ce finit ? Je ne sais pas, je ne sais plus. Ce microbe insolent existe-t-il vraiment ?

Elle me ramène à la réalité, cette soeur de coeur et pourtant inconnue. Contradiction de sentiments incongrus. Elle me ramène à la réalité alors que mon regard se perd sur le sol pour découvrir les perles scintillants comme jamais. Une voie pour se sauver ?

Puis le choc, l'émergence brutale, je peux voir, je peux voir temps que dure cette farce auquel je suis mêlée bien contre mon grès ? Mais après ?

Puis j'oublie. L'orphelin reprends le terrain, se jette sur les perles luisante d'un bleu océanien. Rentrer, rentrer chez moi, rentrer chez nous. Idée obsédante et obnubilante alors que mes poches commencent à débordée, faible gamin attardé courant après un père qui les a abandonnés à la mort dans une forêt à la nuit tombé. Un simple monstre, un monstre que je veux retrouver et aimer, je crois que je deviens cinglée dans ce rôle détesté qui m'est incombé.

Est-ce moi ? Est-ce vraiment moi ?

Et pour la première fois depuis tant d'année je vois le jour se lever alors que nous marchons dans la forêt, un sourire niais sur nos lèvres rosées. Émerveillée et blasée, étrange mélange issue de deux personnalités.

Est-ce la fin ? Est-ce terminé ?

Et pour la première fois arrive ce que je n'aurai jamais cru possible, je veux retrouver l'obscurité pour cessé d'être aveuglée par ce sens recouvré.

Pourquoi me l'avoir redonné pour mieux me l’ôter ?

Je revois une maison à la fumée naissante d'une cheminée, je me rappel un sourire dépité, je revois un amour irraisonné. Une joie que jamais je n'ai connue.
Je me souviens d'un vague frisson, d'une aspiration.

Un tourbillon, un tourbillon avant le néant me frappant dans une multitude de sons.
Une frêle lumière avant l'obscurité recouvrée.
Cécité.



♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: Hansel et Gretel   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Necis ~ Royaume d'Hansel et Gretel
» [#4] Le complot d'Hansel et Gretel. ( t e r m i n e )
» ▬ Hansel and Gretel
» Hansel & Gretel ? Non, James & Marlène ! •• Mission
» Contes Défaits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5