Partagez | .
Bonbon :Damaz Elandez et Oméa K. Shizuka
 MessageSujet: Bonbon :Damaz Elandez et Oméa K. Shizuka   Lun 16 Sep - 12:10

avatar
Invité


Click

Gourmandise… Arbres en bonbons, rivière d’un côté de lait, de l’autre de chocolat fondu… Des cookies à perte de vue, une herbe en filament de bonbons, gâteau géants en guise de montagne… Vous l’aurez compris, vous vous trouvez dans un endroit digne de rendre la chocolaterie de Willy Wonka ridicule ! Des animaux en sucrerie se baladent librement en ce lieu… Poisson en miel-pops, lapin en chocolat, poules en sucres… La seule limite est votre imagination !
La tentation est grande de se baigner dans le chocolat ou alors  de manger tous ce que vous voyez… Mais prenez garde ! Les bonbons ont des effets… Particuliers ! Vous rendre léger comme une plume, vous faisant voler dans les airs, vous faire grossir à devenir « bouboule » ou encore vous faire tourner comme si vous aviez fait des montagnes russes pendant des heures pour les bonbons, vous transformer en abeille pour les miels-pops ou bien encore devenir tout chocolat comme dans la pub d’axe pour cette rivière plus qu’alléchante! Vous l’aurez compris, la gourmandise est un vilain défaut et pour ce pêché, vous allez devoir payer le prix fort !
 MessageSujet: Re: Bonbon :Damaz Elandez et Oméa K. Shizuka   Sam 28 Sep - 16:00

avatar
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click



COLOR HELL





OMEA & DAMAZ





L’incompréhension et l'enchaînement, tout bascule à une vitesse stupéfiante et tu es bien incapable de suivre. Tu ne comprends pas, tu ne comprends ce que tu fais là, l'impression que tu n'étais pas toi, que ton corps à bouger te laissant derrière, droit devant pour cette chose étrange que te montre le monde. Univers de sucre écœurant, tu veux gerber, mais tu ne peux pas, les odeurs t'asphyxie, pourtant t'aimais, d'habitude t'aimais cette odeur sucré, tu l'aimais, et puis c'est passé, au profit de l’écœurement pour une rivière de chocolat. T'as changé, tu le sais, plus ou moins tu le sais alors que ne devient délicieux que l'odeur du sang, tu aimes ce fer qui te stimule, cette chaleur qui te bouscule, et là, là tu ne te sens pas à ta place dans un univers de rose éclatant, gerbant. Qu'est-ce que tu fous là ? Pourquoi avoir suivit cette invitation qui t'as mené là ? Questions qui se bousculent en toi, sans réellement savoir pourquoi, une impulsion, sensation, l'égo flattait d'une invitation, et ton visage se tourne pour percevoir la blondeur. Elle te fixe et tu ne la connais pas, équipe... C'est cela. L'inconnue ne t'inspire pas, sans vraiment savoir pourquoi, loin de cette laideur qui te dégoute jusque dans ton cœur, non elle n'est pas laide et pourtant tu te méfies de la belle, équipe c'est ça ?

Et maintenant vous faites quoi ? Tu ne sais pas, lâchés comme ça tu veux juste fuir cet endroit qui ne te convient pas, un hochement de tête qui te donne l'air bête tu places ton ressentie de côté. Après tout tu n'as pas vraiment le choix, advienne que pourra. Ta gorge s'assèche sous le sucre environnant, tu salives à outrance, tu déteste ça, la voix qui s'échappe, rauque et grave alors que tu la vrilles de ce regard d'azur que tout les événements récents ont provoqué, ce changement physique que cette élévation t'as doté.

" Damaz. Apparemment c'est toi et moi c'est ça ? Alors je te propose d'attaquer, qu'on sorte de là."

La magie explose et ton âme implose dans un tumulte de natures que tout lie et oppose. Regard de topaze qui balaye l'assemblée à la recherche des ces armes que toute cette mascarade requérait.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bonbon :Damaz Elandez et Oméa K. Shizuka   Sam 28 Sep - 22:02

avatar
Oméa K. Shizuka

Ajatar Virke

Click


Color Hell - Event
How does it I'm covered with paint? Hey man, you know what means body painting? No but seriously what is his redneck who never go out of his home ... And I'm in a duet with a cat. Holy Devils, Tell me this is a fucking dream ...



J’ai cessé de suivre l’enchainement des actions. Je me contente stupidement de fixer l’éternel reflet de bonbon en m’imprégnant de cette odeur révoltante de trop sucré. Les armes dans mes poings étaient à la fois lourdes et légères. Je n’eus aucun mal à la soulever pour vérifier si elle était chargée mais je ne réussis pas à déterminer leur … utilité. Mortelle ou non, ce n’était qu’une question d’angle. Je pousse un soupir d’aise en avisant d’un moyen lambda de coincer l’espèce de double arme de poing qu’on lui avait filé à l’entrée.

« Shizuka. »

Je ne bouge pas la tête et me contente de montrer un point de la zone ou le vent balayait quelque chose. Je n’attends pas qu’il comprenne ce que je veux dire et commence à coincer les deux armes dans mon short et me fait craquer la nuque d’un geste négligent. Mon regard vert émeraude croise alors les prunelles bleu azurs du jeune homme. Il était plus jeune que je l’aurais cru. Pas désagréable à regarder. Il me donnait une impression d’être à la fois seul et plusieurs mais j’imputais ça à son aspect … sauvage. Enfin qu’importe. J’avais une chasse à donner.

« Pour une fois qu’on m’autorise la traque à l’homme, je ne vais pas me gêner. Que ce soit avec ses jouets de gamin ou les vraies armes que j’ai. »

Un sourire carnassier s’étira sur mon visage alors que je m’élançais vers l’endroit que j’avais montré. J’avais abandonné mon manteau de cuir rouge sombre et conservé pour seule tenue de combat un short en jean déglingué et une brassière aussi courte que confortable. J’étais surement la moins bien parée pour un paintball mais ça ne me traumatisait pas plus que ça. Après tout, qui résisteraient à un élément invisible sur le champ de tir ?

« Je te propose de faire une alliance le temps de trouver un groupe à éliminer. Je suis sûre qu’on peut faire une bonne équipe et puis de toute façon, c’est pas comme si on avait le choix, pas vrai ? »

© Lutèce Factory @ Oméa K. Shizuka
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bonbon :Damaz Elandez et Oméa K. Shizuka   Lun 30 Sep - 12:11

avatar
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click



Color Hell


Oméa & Damaz





" Tu aimes ce fer qui te stimule, cette chaleur qui te bouscule "

Un regard jeté sur l'horizon, tu suis son tracé avec une pointe d'interrogation, réponse à ta question ? Elle répond finalement, froide et intraitable, triste ou affable ? Tu chasses la question alors que ton regard capte enfin l'objet de ton attention, armes ramassées avec une expression de dégout. Armes que tu avais toujours plus ou moins haït, plus que moins, cela va de soit, et ta mémoire te fait remonter le temps, voyager vers le maître des phantom oubliés, vers cette adversaire redoutable que tu avais confronté. Tu remontes, les armes à feu sont une chose qui t'avait toujours révulsé, elles changeaient les règles, porteuses de mort avant la rengaine, tuer la chance de survivre à la précision malsaine. Mais bon, un paintball, tu n'as pas vraiment le choix, tu glisses les deux armes en les coinçant dans ton pantalon. Advienne que pourra.

Sa phrase te tire un regard étrange, la chasse à l'homme hein ? Tu la dévisages, loin d'un jugement futile et volage, non tu cherches l'adage, tu cherches l'humour dissimulé, cette nana n'était pas du genre à rigoler. Eh bien, chasse à l'homme ? Tant que ça ? Qui vivra verra. Elle s'élance, tu la suis vers ce point montré plus tôt sur l'horizon, elle te parle, et tu souris, sourire carnassier s'étirant sur tes lèvres rosées.

" Je n'avais pas imaginé autre chose que cela. Un pour tous et tout pour sois. "

La magie se faufile, s’immisce en toi, te prépare à la guerre et à ses lois dans un décor digne des petits poneys, vos âmes se mêlent et dans les effluves sucrés tout envie d'y plonger est réellement coupée, tu ne cherches pas ça alors que les relans sauvages s'emparent de toi, tu affûtes tes sens, t'es prêt à tous les exploser.



© Bebebe ♠ FTRPG
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bonbon :Damaz Elandez et Oméa K. Shizuka   Mer 2 Oct - 12:10

avatar
Oméa K. Shizuka

Ajatar Virke

Click


Color Hell - Event
How does it I'm covered with paint? Hey man, you know what means body painting? No but seriously what is his redneck who never go out of his home ... And I'm in a duet with a cat. Holy Devils, Tell me this is a fucking dream ...



J’éclate de rire. Oh non, il n’avait pas imaginé autre chose. Pas plus que moi ou surement que les autres qui se trouvaient ici. Mes yeux caressent lentement le chocolat du regard et je me fais violence pour ne pas m’en approcher. Pour ne pas céder à la tentation d’y gouter. En terrain inconnu, tout n’est qu’un prétexte pour tuer et être tuer. Dure loi de la nature que je connaissais parfaitement pour régulièrement l’appliquer. L’endroit que j’avais désigné était passablement vide. Je dirais même que le seul aspect positif de l’endroit était cette espèce d’arbre bizarroïde suffisamment haut pour nous offrir de l’ombre et un point d’observation avisé.

« Je vois qu’on est sur la même longueur d’onde mec. C’est cool. Ça simplifiera la tâche pour bien des choses… »

Je soupire brièvement en m’arrêtant au pied de l’arbre avant d’en admirer le tronc de nougatine. Trop de bonne chose ici. Je secoue la tête et me frotte les mains.

« Attend moi là, je vais voir ce qu’on peut trouver ici. Il m’a l’air de couvrir un beau champ d’action. Crosed Greed. »

Les deux poignards se logent dans mes mains et je commence à faire le tour du rondin en cherchant le point de prise idéale dans les veinures. Je m’immobilise brusquement et plante la première lame pour commencer l’ascension. Je grimpe rapidement, m’aidant de mes bras et des rares branches que je croise au passage. Mais ce n’est qu’une fois à la cime que je pus enfin me rendre compte de l’endroit où l’on se trouvait. Gigantesque, les landes de fichues gourmandises s’étalaient à perte de vue. Mais elles étaient vides. Aussi désespérément vide que ce putain de désert de Desierto ou j’étais soi-disant née. Je grogne avant de faire disparaitre mes armes. Ma main se tend et j’ouvre un premier cercle de dimension d’Arsenal.

« Chain of Envy. »

La désescalade, plus rapide puisque simplement retenue par deux mètres de chaine métallique je devais plus faire attention à la façon dont je plaçais mes ouvertures qu’au reste, me permit de me rafraichir un peu de ce soleil bien trop chaud pour moi. Je pose le pied au sol et finit ma chute en roulade, faisant disparaitre mon arme avant de m’accroupir pour arrêter mon élan. Mes deux yeux croisent alors ceux de Damaz.

« La dèche. Pas un seul putain de clampin dans la zone. Pas d’issue non plus. »

© Lutèce Factory @ Oméa K. Shizuka
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bonbon :Damaz Elandez et Oméa K. Shizuka   Mer 2 Oct - 13:34

avatar
Invité


Click

Non loin des deux mages, la menace grandit, sphérique, rose et très sucré.... A coté de ça, une canne à sucre, une belle canne à sucre rouge et blanche comme à noël. Avant de s’intéresser à la personne ou chose qui tenait la fameuse canne à sucre... On pouvait constater qu'il y avait d'autres sphères de couleurs différentes et toute aussi sucré.

La « personne » tenant la canne à sucre n'était qu'un ours en guimauve en tenue de golf.... Les deux mages étaient sur son terrain... Dommage.... Lui et ses amis s’apprêtaient à souhaiter bienvenue aux arrivants non sucrés.

Alignés comme une batterie d'artillerie, les nounours en guimauve expédièrent les dragibus (comme ça vous savez) par douzaine direction Oméa et Damaz. De leur position, seul le bruit de plusieurs détonations se feraient entendre et plus rien.... jusqu'à la première explosion au sol.

S'il n'y avait que ça... ça irait... Malheureusement pour eux, sortant de la rivière, des crocodiles en gélatines armés de sabre-frite et mitraillettes avec munitions car-en-sac. Eux aussi, ils voulaient être le premier à souhaiter la bienvenue aux deux mages... avec pour autre objectif secondaire de botter les fesses des nounours.... mais comme on dit l'ennemi de mon ennemi est mon ami... en gros..... Nounours artilleurs et infanterie crocodile vs Damaz et Oméa....

Oh un détail avant que vous vous mettiez à hurler au Troll....Les dragibus, c'est des obus d'artillerie...donc ça explose et ça colle... Pour les car en sac....chaque munition à sa particularité en fonction de la couleur.... l'arme porte la couleur des munitions. Vert... ça colle... rouge ça explose... bleu ça pue et blanc..... vous voulez pas savoir.... bon d'accord... c'est à fragmentation avec option corrosion..... Pour avancer, va falloir vous débarrasser de tout ce monde....Bon courage ? Trollolol


Hrp Jerenndit : Promis, je me jette de la première falaise que je croise Very Happy
 MessageSujet: Re: Bonbon :Damaz Elandez et Oméa K. Shizuka   Dim 13 Oct - 0:11

avatar
Oméa K. Shizuka

Ajatar Virke

Click


Color Hell - Event
How does it I'm covered with paint? Hey man, you know what means body painting? No but seriously what is his redneck who never go out of his home ... And I'm in a duet with a cat. Holy Devils, Tell me this is a fucking dream ...



Je dégaine spontanément mes deux flingues en voyant la menace affluer. J’ai à peine le temps de me jeter sur Damaz que le sol explose à mes pieds. Bordel. On se fait canarder. Alors qu’on glisse sur le sol, je lève la tête pour apercevoir les crocos qui sortent de la rivière. Mes mains se resserrent sur les crosses de mes armes et je me lève.

« Putain de merde. Ça va chauffer je crois chaton. »

La première balle qui quitte mon arme explose sur le ventre d’un des crocodiles. Je grogne en roulant au sol pour éviter le bonbon coloré qui a tenté de me transformer en bouillie avant de manquer de me faire transformer en passoire par l’espèce de bestiole gélifiée. Sans parler de la substance visqueuse qui colle à mon mollet. Je grogne et invoque les bottes de Gaap avant de virer les miennes. Je saute dans la paire de basket bleu foncé qui jure affreusement avec ma tenue claire et prend mon élan. La pulsation de mon cœur me guide alors que j’utilise mon impulsion pour rejoindre le crocodile le plus proche et lui loger deux balles dans le crane. Sans que les balles éclatent et peinturlure l’autre au lieu de lui faire sauter la tête. Je jure à en faire rougir Satan et glisse mes pistolets dans mon short.

« Crosed Greed »

Les deux poignards se logent dans mes paumes et je reprends mon essor. Ma cible s’écroule, gorge tranchée, alors que je récupère son artillerie pour la lancer à Damaz.

« Sers-toi de ça le bleu ! Je me charge du reste. Hidden fate. »

Je disparais de sa vue alors que les poignards semblent voler dans les airs sans aucun support. Pourvu qu’il n’est pas l’idée sensationnelle de se mettre sur mon chemin. De toute façon, un mort de plus, un mort de moins … A mon point c’est la même chose. Je passe en un éclair dans les rangs de crocodiles en tuant tout ce qui me passe sous la main, sans compter le sabotage du matériel des autres. Quel dommage d’avoir une arme performante quand elle était bouchée n’est-ce pas ?

Je me permets un bref coup d’œil à Damaz. Il a l’air de plutôt bien s’en tirer. Tant mieux. Ça fait moins de chose à s’occuper. Je me reconcentre sur mon massacre en réfléchissant à l’idée alléchante de me barrer en le laissant se d’emmerder puis y renonce aussi sec. Color Hell était un jeu d’équipe. Je n’avais qu’à laisser les autres s’en débarrasser pour moi. Economie chérie, économie….

© Lutèce Factory @ Oméa K. Shizuka
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bonbon :Damaz Elandez et Oméa K. Shizuka   Lun 14 Oct - 11:29

avatar
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click



Color Hell


Oméa & Damaz





" Tu aimes ce fer qui te stimule, cette chaleur qui te bouscule "

T’hallucine complet alors que ça émerge de partout. Incapable de bouger tu ne dois ton intégrité physique qu'à la réaction immédiate de ta "partenaire". Sérieusement ? Tes yeux se figent sur le tas de bonbons décidé à vous explosé à coup de bonbon explosif... Sérieusement ? Tu reprends tes esprits, ta magie explose, les âmes se mêlent alors que la blonde entre en action, temps de réaction tout à son honneur alors que les balles visqueuses fusent vers toi. Un mouvement vif pour esquiver alors que ton corps change, que les écailles noires viennent clairsemer ta peau basanée, que ton visage s'affine et s'allonge pour laisser émerger les crochets empoisonnés, crochets inefficace, tu n'as pas choisis cette forme pour cette propriété, tes âmes s'unissent en une explosions d'instincts froids et réfléchis, la froideur à l'excès, serpent incarné. Le bleu ? Sérieusement ? Elle croit que tu vas te battre avec cette chose sucrée et dégueu ? En rêve. Ton corps craque en une cacophonie stridente alors que le squelette se modifie entièrement, que tes yeux prennent la couleur d'anis aux pilles fendues, que les écailles recouvrent ton corps et avalent tes membres, que la surdité s'abat sur toi au profit des vibrations et de la chaleur, elle est la seule source de chaleur. Sang froid pour les ronger, tu t'élances Cobra couleur d'ébènes de deux mètres de longueur, vif et rapide sur le sol alors que ta gueule s'ouvre sur la première guimauve, expulse le crachat corrosif le liquéfiant sur place. Parfait.

Tu fuses, ne te fiant qu'à ta vue rapprochée et tes mouvements sinueux et agiles pour attaquer. Sang glacé et esprit à la froideur calculée, nulle instinct passionnés pour te submergé, juste la froideur d'un prédateur sage et létal. Ta gueule s'ouvre à nouveau, entame le ballet de crachat venant détruire projectiles affluant vers toi et nounours écœurant de son contact corrosif. Les dragibus explosent en pleins vol sous le choc du contact acide, les nounours fondent vitesse grand V alors que ton crachat provoque leur fonte et l'explosion de leurs munitions. Et tu te mouves létale et rapide, ton corps ondule sur le sol avec rapidité pour esquiver, te faufiler dans le nid ennemi. Crevez ! Ta langue fourchue siffle dans l'air captant les molécules chimiques de l'air alors que tu révèles ta collerette aux couleurs ardentes pour cracher à nouveau avec une rapidité stupéfiante, mitraillette vivante. Action, réaction alors qu'un ours tente de t'écraser, ta magie implose alors que réémerge le corps humain dans un bain de sang, dos courber faisant chuter la masse lourde et pataude dans un râle de douleur. Corps humain reprenant ses droits alors que toujours le serpent danse en toi, tes mains saisissent l'un des ours pour le pousser alors que ton visage au regard reptilien laisse à nouveau s'échapper le crachat corrosif, plus important, plus grande distance et plus grande quantité, adaptabilité des propriétés au corps que tu viens de retrouver. Et tu continue le ballet acide pour les liquéfier dans des mouvements vifs et prémédités empreints d'agilité. Crevez !



© Bebebe ♠ FTRPG
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bonbon :Damaz Elandez et Oméa K. Shizuka   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bonbon :Damaz Elandez et Oméa K. Shizuka
» Burn baby Burn (Pv: Damaz Elandez)
» Pimentine, un bonbon acidulé
» Bonbon-Godard
» Viens, on va jouer à casse-bonbon ! | PV Ironie Funeste |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5