Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2
Combat 11 : BP vs Conseil
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   Jeu 17 Oct - 10:45

avatar
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click



Blue Pegasus VS Conseil


Abigail Phoibos, Sofia Nilindra, Cody Dzaj & Damaz Elandez





" Aux frontières de la haine pour vous saigner. "

Il ouvre le bal, le blond fonce sur Abigail, tu n'as pas le temps de t'en préoccuper que la femme entre en action d'une bourrasque expédiée à son attention. Membres prêts et sens alertes tu prends l'impulsion, une fraction de seconde pour réagir à l'assaut dans ta direction, un bond alors que les membres puissants permettent la propulsion, saut en suspension alors que la rafale passe sous ton corps suspendue. Vents, intéressant.

Le calcul est clair, cette Sofia sera surement la plus compliquer à gérer pour le duo que vous formez, le jeu peut commencer et tu choisis de ne pas lâcher ta magie pour contrer cette assaut des vents, pas tout de suite, pas maintenant, la colère bouillonne en toi et le risque de perte de contrôle est trop grand, alors tu danses avec les vents, une seconde rafale te happant dans les airs pour te projeter, assaut de vents rapides et maîtrisés.

Tes âmes bouillonnent de l'aura écarlate, le choc chassé alors que tu retournes sur tes pattes pour continuer de danser, sauts sur le côté, en suspension ou bond en avant tu continues d'esquiver tant bien que mal les vents t'étant destinés. Tu observes et analyses avant de frapper car une seule idée bat dans ton crâne empreint des pulsions les plus primaires, gagner, à tout prix gagner contre les monstres qu'ils représentaient, début d'une revanche que tu attendais depuis tant d'années.

Abigail semble maîtriser la situation de son côté, un mouvement pour vous rejoindre alors que les vents semblent enfin calmés, une mise en garde à ton attention sur le blond, parfait. Elle enchaine, tu t'écartes pour observer l'assaut et la défense qu'il a provoqué alors que les racines viennent émerger dans le sable de l'arène pour contrer les projectiles envoyés, racines se déployant ensuite pour venir vous chercher dans un assaut de toute beauté. Bien, il était temps de commencer, malgré le risque tu fais le nécessaire pour votre pérennité. Les âmes viennent danser dans une valse écarlate alors que la panthère déserte la tienne pour être remplacée par celle de l'Escrifa dans une explosion de l'aura. Quelques secondes où ton corps change, où ta taille diminue sensiblement, yeux d'émeraude devenant couleur de l'azur, pelage d'ébène devenant carnation du soleil dans l’augmentation de la température, parfait, rien de tel pour la créature du désert que t'étais.


Une racine fonçant pour t’attraper, ta gueule s'ouvre dans un rugissement strident faisant naître le vent dans un saut maîtrisé pour esquiver, puissant typhon de vent tourbillonnant jaillissant de ta gueule venant capter tout le sable environnant pour se renforcer avant de percuter de plein fouet les racines cherchant à te happer dans une mini explosion brouillant la vision.

Tes pattes se réceptionnent au sol dans un silence quasi parfait alors que tu entres en mouvement dans le tumulte des âmes, course vers Abigail dans l’oppression des instincts contre ton humanité, duel de volonté dans ton intériorité alors qu'un nouveau rugissement vient jaillir de ta gueule en une bourrasque de vent tourbillonnant captant le sable t'entourant par la magie qui habitait la créature du désert que tu incarnais. Frappe de plein fouet les racines cherchant à l'écraser dans un nouveau nuage de sable.

Tu ne sais pas si cela sera suffisant pour les arrêter, mais vous avez gagné du temps, et c'est tout ce qui importait alors qu'un mouvement capte l'attention de ton ouïe développée. Il semblerait que le blond veuille danser, tes yeux d'azur le fixent d'une sauvagerie oubliée alors que ton corps s'arrête dans son mouvement, posture en tension alors que t'observes ses actions, un genoux à terre, une main cueillant le sable du terrain, ton instinct qui hurle et bat alors que tu sais qu'il prépare quelque chose que tu ne vas pas apprécier, tu prends les devants , une impulsion des pattes arrières, ton corps entre en mouvement, chargeant dans un nouveau rugissement créant le typhon de vent captant le sable environnant par les propriétés de la magie du félin que tu incarnais, gardien du désert où tu étais né. Rafale à bout portant alors que seulement deux mètres vous sépares désormais dans ta charge endiablée.

Ta gueule se ferme et le souffle du désert disparait dans un nuage de sable retombant dans l'air, parfait. Tu ne cherche pas à le localiser tu bondis dans le nuage de sable pour ta camoufler dans une série de craquements, corps se redressant et mutant alors que dans un effort de volonté l'âme de l'Escrifa est révoquée, qu'une autre vient la remplacer alors que ton corps reprend forme humaine, propriétés de la bête insufflées à tes muscles et tes membres, à ton ossature et tes sens alors que tu retombes au sol souplement, grâce du félin dansant.


Tes yeux d'olives aux iris fendue cherchent l'objet de ton attention dans le sable se reposant lourdement, un sourire carnassier sur tes lèvres rosés, trouvé. Ton corps entre en mouvement en une fraction de secondes, course du dément dans un départ fulgurant, course à 70 kilomètres heures en deux secondes seulement, deux secondes où tu parcoures de deux foulées la dizaines de mètres te séparant de la brune dans une projection de sable sous l'impulsion d'une vitesse démentielle.

Tu ne cherches pas plus loin, profite de cette ouverture dans la confusion pour frapper, mains au sol pour projeter tes jambes afin de faucher celles de Sofia dans leur élan. Sable retombant pour révéler enfin ta silhouette nue de toute parure d'humanité, peau basanée luisant sous le soleil de l'été, humains aux yeux félins et mains ornées des griffes non rétractables, pieds déformés dans un mélange entre homme et bête pour t'assurer l’adhérence au sol et la meilleur utilisation des facultés de l'âme du guépard pulsant dans ton corps dégénéré.

Un nouveau mouvement des mains enchaîné dans les réflexes de ton animalité exacerbée alors que ton corps se plie en angle droit pour faire danser tes jambes dans les airs dans l'espoir de la toucher à nouveau dans une acrobatie et danse maîtrisée, un salto arrière pour te retirer après l'attaque éclair contre la fille de l'été.

Un sourire inhumain sur tes lèvres révélant les petits crocs venue remplacer tes dents dans la métamorphose, posture de garde prise alors que ton ouïe localise Cody et que tes yeux félins vrillent Sofia de leur prédation, règle éclair de survie, ne jamais perde un adversaire de vue, ni d'ouïe. Danseur et acrobate couplé aux prédateurs d'agilité, mélange parfait.



© Bebebe
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   Sam 26 Oct - 20:00

avatar
Invité


Click

Les racines furent balayées par le souffle de sable de la créature. Ajout des données comparatives de puissance, et des dimensions de la créature. Les attaques directes du genre n'avaient pas une puissance suffisante pour percer sa défense, il conviendrait de trouver une autre approche. Ce changement de milieu s'avérait finalement des plus propices.
Sir Cody semblait d'avis à ce qu'ils se lancent dans une guerre avec partition des sexes. Réflexion typiquement masculine. Sofia était totalement incertaine de ses chances de victoire face à Sir Damaz. Certes, il s'agissait d'un mage classé combattant, disposant d'une offensive ciblée et efficace. Mais Sir Damaz bénéficiait de ses propres atouts, offert naturellement par ses formes. Un coup de griffe ne nécessitait aucune force, du moment que le mouvement était maîtrisé. N'était pas sur cet exact principe qu'elle se basait pour se battre avec ses éventails?

Enfin, si ça pouvait lui faire plaisir... D'autant qu'il arriverait peut être à mettre à terre la... peluche... Quelle naïveté et quelle autosuffisance de comparer l'ennemi à une peluche... Un jour il tomberait sur une peluche plus forte que lui, et il le regretterait amèrement. La jeune femme espérait juste que ce ne serait pas sous son commandement.


Du coup, la jeune femme se tourna vers Dame Abigail. Qu'il convenait de maintenir sous pression, considérant ses aptitudes. L'air devint rapidement plus lourd, tandis que le ciel se couvrait de lourds nuages d'orage. Terrain d'été, sous terrain orageux. Amélioration des capacités liées au feu, à la chaleur, ou à la foudre. Un malus pour les sorts d'eau ou de glace. Mais surtout. Désavantage pour les sorts liés à l'air, pour lesquels il fallait plus d'énergie. Mettre en mouvement cette masse lourde serait plus compliqué. C'était aussi valable pour Divine Wind, mais il suffisait de l'utiliser de manière plus réfléchie. De toutes façons, le sort avait bien changé avec l'évolution du terrain...
Elle pointa son éventail en direction de Dame Abigail. Et cette fois, plus question de voir son sort absorbé comme la dernière fois. Il fallait d'ailleurs qu'elle aille se débarasser de Sir Ijeel...

Raging Thunder


Un éclair. Léger mouvement de poignet. Un second. Puis Sofia commença à danser, laissant la foudre répondre à ses gestes. Symphonie de gestes, une union entre le ciel et le mouvement humain, le lien prodigué par le Coeur. Et son oracle. Dame Abigail était une combattante féroce, donc les coups, proches comme à distance, s'étaient révélés dangereux. Aussi, il convenait de la maintenir sous un assaut constant. Ne lui laisser aucun répit. Aucune ouverture. Aucune place dans la partition. Pas la moindre note. Jusqu'à ce qu'elle se fatigue. Jusqu'à ce qu'elle commette une erreur.
Erreur que Sofia commit elle même. Elle surestima la capacité à servir de bouc émissaire de Sir Cody. Qui ne maintint pas suffisement Sir Damaz en place. Elle n'eut guère que le temps de voir une boule de fourrure charger vers elle. Et la percuter. Estimation de la distance par rapport au temps d'impact, notée. La distance ne suffirait pas. Le coup l'avait déséquilibrée, et la faisait basculer, mais elle ne pouvait pas se permettre une telle faille dans sa garde, pas avec les griffes du prédateur surexcité juste à côté. Surprise.

Divine Wind


Les sorts d'air étaient plus durs à maîtriser, c'était rigoureusement exact, d'autant plus que sa pression magique sur le changement du milieu croissait. Mais l'été gardait un effet non négligeable sur le Divine Wind. Le sort était normalement conçu en une projection simple vers un point d'impact. Or, lorsque l'air chauffait, il avait tendance à s'élever. Si bien que le sort mutait, et passait d'une projection, à un courant d'air ascendant qui provenait du sol. De bourrasque, elle passait à geyser. Elle s'en servait normalement pour projeter des objets, ou renverser des gens, mais cela conviendrait parfaitement pour elle même.
Elle n'avait besoin que de quelques mètres. Elle plaça donc le sort sous elle, la projettant comme une plume dans les airs. Et comme prévu, Sir Damaz se tenait en dessous. Mais surtout... Il n'était que partiellement muté, et... nu...? Bonté divine. Quel... quel... malotru. S'exhiber ainsi était passible d'un enfermement. Qu'il essaie encore une fois de poser ses mains sur elle, et il aurait droit à une arrestation et une condamnation pour agression sexuelle. Après qu'elle lui ait brisé les membres. Mais pour le moment, il était juste temps de contrattaquer. Et s'il voulait exposer sa peau, c'était son problème, et l'avantage de la jeune femme.

Heat Wave


L'onde de chaleur en forme de coupole partit en direction de l'homme dénudé. Une onde de chaleur magique puissante, qui causerait en effet annexe de jolies cloques sur sa peau à l'air libre... Et qui le punirait potentiellement par là où il avait péché. Pour s'assurer qu'il ait son du, la jeune femme laissa s'abattre deux éclairs supplémentaires dans sa direction. Qu'il souffre pour son comportement indigne devant une jeune femme, des spectateurs, et les enfants qui souffriraient de cette vision depuis les lacryvisions. Juste ciel, ça allait faire un nombre incroyable de personnes à ajouter sur la liste des victimes... Il lui faudrait une bonne semaine pour tous les noter, en travaillant jour et nuit. Zut.
Mais de plus, elle avait laissé tomber la pression sur Dame Abigail. Et avait été occupée à autre chose, lui laissant la place. Elle espérait que Sir Damaz ne s'en remettrait jamais pour la peine.
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   Ven 1 Nov - 23:27

avatar
Abigail Phoibos

Indépendant Légal

Click



L'air ambiant s'était brusquement alourdi, un mince filet de transpiration luisait sur la chair d'Abigail. Sa bouche se fendit pour souffler calmement et maintenir ainsi ses forces qu'elle ne gaspillerait pas inutilement. La magie de Sofia était redoutable, et tel le prédateur tapie dans l'ombre, Abigail guetterait la faille pour s'acharner et ne lui laisser aucune once de répit. Elle la guettait au loin, épiait ses faits et gestes, les analyser pour s'en servir pour la suite. Sofia était redoutable par son intelligence, Abigail savait que user d'une force brute contre elle ne servirait à rien. Il fallait jouer stratégie en plus de miser sur ses capacités.

Un éclair la fit brusquement sortit de son analyse, son menton se redressa vers le haut tandis qu'un demi-sourire se laboura sur son visage. Un murmure ténu, juste.

_ Sofia, tu es incroyable.

Sofia dansait à la manière de ses prêtresses mystique qui offrait leur gracieuse chorégraphie en guise d'offrande aux Dieux. Abigail n'avait pas d'autres choix que d'esquiver, mais la température se réchauffant, les mouvements qu'elle allait émettre la fatiguerait plus facilement. Ses yeux cherchaient une solution vaine, tandis qu'elle mimait la danse de Sofia pour calculer la probabilité d'apparition d'éclairs.

Soudain, elle comprit,
Cody.

Elle se rua vers lui, mais dans pas l'optique d'échanger quelques passes de poings avec lui. Au contraire, les éclairs la suivaient, la traquaient pour mieux la débusquer mais la vitesse d'Abigail lui permettait de les esquiver, sans pour autant relâcher son attention sur Sofia. Se concentrer sur deux adversaires à la fois était quelque chose de risqué, mais envisageable.

_ Ventus.

L'électricité qui se déployait dans l'air la soutiendrait, Ventus augmentait la vitesse d'Abigail et la muer en ondes de choc intensément puissantes. Avec les éclairs que dégageaient Sofia, sa vitesse n'allait que lui être bénéfique et augmenter sa rapidité d'une manière fulgurante. Elle se rua sur Cody, sa main saisit son épaule pour prendre appui, tandis qu'elle hissa ses jambes au dessus pour atterrir derrière lui. D'un mouvement ample du bras, sa paume se heurta contre le bas du dos de Cody pour le pousser vers - où l'avait estimé Abigail, allait apparaître l'éclair - Bingo, elle avait raison. Cody pourrait sûrement esquiver l'éclair qui fonçait sur lui, Abigail l'avait prit en compte, mais de ce qu'elle avait remarqué, sa magie était conjuguée à des sorts aqueux, un facteur conducteur qui allait attirer un peu plus le courroux impérieux des éclairs...

Elle se détourna de Cody, Ventus enveloppait toujours ses jambes et bras, elle prit un élan si puissant au point d'en fissurer le sol sous l'impact de l'excitation.

Sofia avait fait une erreur. Une faille dans laquelle Abigail s'engouffra, s'étant détournée de Cody et toujours armée de Ventus. En quelques foulées à peine elle se trouva près d'elle, au corps-à-corps, un art dont Abigail était l'impératrice. Elle enroula son bras autour de Sofia pour l'entraver à réitérer sa danse lumineuse, une ouverture se fit, elle frappa de son poing fermement et posément à plusieurs endroit stratégique au niveau des côtes pour fragiliser son équilibrer et ses futures danses à venir. Sofia peut-être arriverait t-elle à soulager les dégâts en tentant quelques esquives...

Pour finir, alors qu'elle la tenait toujours. Son poing vint s'abattre lourdement, aussi puissant qu'un boulet de canon contre le plexus solaire de la belle, de là, son poing s'ouvrit faisant découvrir alors la paume de sa main.
_ Ventus.

Une salve d'ondes de choc s'exhalèrent hors d'elle, tentant d'emporter dans son tumulte Sofia. Si elle avait été restée trop longtemps prisonnière, son corps se serait légèrement alourdis mais sans dommage conséquent, si ce n'est de déraper contre le sable chaud. Ignorant si le sort avait été parfaitement accomplit, Abigail se détourna de Sofia pour se concentrer à nouveau sur son adversaire : Cody.


Spoiler:
 

_________________________________________________________________________

    heaven's on fire

    trace donc le trait qui rassure et que ta ligne soit belle. Tes amours sont des légendes que désapprouve ton ange, n'étreins qu'en morsures les seigneurs de la guerre, fait suinter leur armure qu'ils y voient de l'univers. ©️endlesslove
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   Sam 2 Nov - 0:20

avatar
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click



Blue Pegasus VS Conseil


Abigail Phoibos, Sofia Nilindra, Cody Dzaj & Damaz Elandez





" Aux frontières de la haine pour vous saigner. "

Les jambes s'abattent dans l'air tel un couperet, s'abattent en un tourbillon dans le sable soufflé, nuage de poussière retombant alors que s'impose la vérité. Tu l'as manquée.

Nul choc pour t’accueillir dans ta pirouette, le néant alors qu'elle s'est surélevée dans un coup magnifiquement orchestré. Ne pas la sous-estimer, elle transpire le danger, tu le sens, tu le sais alors que tes yeux olive viennent la vriller.

Un mouvement, tu recules d'un salto, focalise tes sens sur les deux adversaires, elle contre-attaque d'un mouvement en ta direction. La chaleur continue de monter, s'abat sur toi en une vague éparse, un réflexe pour y échapper alors que tu sens la brûlure poindre son nez, un réflexe lâché le temps de te dégager. Ta peau adsorbe les propriétés du félin du désert dont l'âme bouillonne en toi, résistance à la chaleur augmentée, ce n'est pas assez, la magie se déverse sous la douleur de cloque voulant se former alors que ta peau se recouvre du pelage jaune et noir de la créature de rapidité. Poils commençant à griller alors que luttant contre la douleur tu roules sur le côté au moment l'échange s'opère dans l'air. Changement d'adversaire. Un grognement pour chasser la douleur des quelques cloques ayant germées, t'es déjà lancé, prends appuie pour fuser alors qu'Abigail prends le relais.

Tu cours vers celui que ton ouïe n'a jamais lâché, voyons voir ce que ce blondinet valait. Une seconde pour atteindre une vitesse démentielle que les propriétés de cette âme te permettait. Une seconde, et deux foulées pour charger. Une seule seconde où tu noies la distance qui vous sépare, éclair humain tacheté de noir dans la chaleur continuant d'augmenter. Dizaine de mètres effacé en une minuscule seconde.

La chaleur épuise plus rapidement les corps sous l'effort, la chaleur vous fait transpirer, vraiment bien joué, à une exception prêt, sous cette forme le désert est ton territoire de chasse. Et si le guépard dansant en toi n'améliore pas ton endurance, tu es toujours en grande partie humain, il en faudra plus que ça pour te terrasser.

Le son du cliquetis d'acier tentant de te frapper, jeté au sol pour le faucher alors que tes mains prennent l'appuie de ton corps sur le sable brulant, la jambe part en grand écart inversé pour faucher les mollets du grand gaillard. Jeté alors que dans la seconde sous une impulsion des mains et abdominaux tu ne te relèves avec une agilité exacerbé, pieds hybridés des griffes non rétractables venant te réceptionner en adhérant au sol. Un nuage de poussière, frappe et enchaîne.
Un mouvement sur le côté, réflexes et rapidité alors que tes bras viennent saisirent les épaules de Cody, une traction pour l'attirer, jeté de genou vers le haut pour lui couper le souffle d'un mouvement sec et précis. Une poussée alors que tu changes tes appuies en un saut, que tout ton poids s'abat sur les épaules du blond dans l'élévation, que tu joues à saute-mouton pour arriver dans son dos. Un mouvement que captes ton ouïe, change de stratégie, continue la litanie dans la chaleur augmentant et tu prends l'élan, une main sur son dos, prends l'appuie pour sauter à nouveau en affaissant tout ton poids, nouveau saute-mouton pour repartir en avant alors qu'Abigail fonce vers toi.

Un sourire échangé, il est temps de retourné voir Sofia. Tu pointes à nouveau malgré la fatigue que ton corps commence à ressentir par la chaleur, la piqure des quelques cloques que tu n'as put empêcher de naître malgré ta peau entièrement couverte de poils, tu t'en fout, c'est partie.

Une unique foulée pour la retrouver, tu ne cherches pas, n'attends pas, tu ne lui laissera pas le temps cette fois, tu agis sur l'instant alors que tu ne t'arrête pas, que ta tête se baisse pour la heurter de pleins fouet dans la seconde t'ayant suffit à la rejoindre.

Et tu continues de courir, l'entraînant avec toi, prenant l'élan alors que tes bras viennent l'enlacer et serrer dans la charge sans fin que tu sembles vouloir exercer. 110 kilomètres heures pour la saigner alors que brutalement tu desserres l'étreinte, que tes mains viennent se plaquer sur ses épaules, une violent poussée alors que tu te stoppes brutalement, l'envoyant vers le mur sous la force de la vitesse que tu vous a fait gagné dans les quelques secondes de cette charge bestiale.

Tu te mets en garde, totalement essoufflé alors que tes jambes s'affaissent légèrement, que te quitte l'âme du guépard pour qu'une autre vienne la remplacer, que ton physique retrouve sa totale humanité, enfin il semblerait, résistance augmentée et sens lâchés, alors que tu te redresse, confiant et souriant.

Allez viens jouer bébé.

Spoiler:
 



© Bebebe
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   Sam 9 Nov - 22:58

avatar
Invité


Click

L'homme-animal avait décidé de changer de forme entre temps pour résister à la chaleur et aux assauts de Sofia, forme qu'il avait gardé pour me foncer dessus. Je me prépare, près à l'intercepter, sens et muscles aux aguets, il est sur moi, c'est le moment, je lance le sable qu'il y a dans ma paume, je tente un crochet du droit, mais je ne fais que brasser l'air, mon adversaire changea encore d'apparence, il choisit une sorte de morphologie hybride entre l'homme et la bête, je tente de lui agripper l'épaule mais il est trop tard, mon geste et trop lent pour arriver à son but dans le laps de temps entre sa transformation et sa course démente vers ma coéquipière.

-Attention petite !

Mon intervention verbale fut plus pour essayer de combler ma propre inutilité et impuissance que pour réellement la prévenir. C'est à ce moment que je ressens une main empoigner mon épaule et une ombre passer dans mon champ de vision, voir ce qu'il se passait n'avait pas grande importance, de toute façon cela était clair, cela ne pouvais être qu'Abigail. Le temps de tourner la tête et la voilà déjà dans mon dos, elle me pousse en avant, au moment où un éclaire de Sofia passe par là, sans doutes le demoiselle derrière moi avait-elle pensée que mes sort étaient lié à l'eau et que donc il y avait toutes les règles physiques qui en découlaient, mais non, les effets d'eaux de ma magie ne sont que visuelles, cela n'a pas de réalité physique à proprement parlé. Par contre l'éclair me toucha bel et bien, pourquoi ? Pour la même raison que je me serais pris l'éclair de Sofia lors du combat précédant sans l'aide d'Ijeel, c'est que les mecs du conseil ont trouvés ça drôle de faire des menottes en MÉTAUX, et que ben le MÉTAL ça CONDUIT ELECTRICITÉ.

Bref je crois que je vais vous passer l'effet que produit la foudre dans un corps, enfin quoi que c'est plutôt bizarre, tu vois juste qu'il fait tout blanc, que là ben t'es en train de griller sur place mais en une fraction de seconde, que tu ne peux plus bouger et que ben après t'es un peu perdu, sonné, comme si mon cerveau s'était éteint pendant un cours instant.

Tout ce que je vois en reprenant vite fait mes esprits c'est l'autre gars qui me fonce dessus, je tente de frapper mon adversaire mais la foudre à complètement engourdis mes muscles pour quelques secondes, le temps pour lui de prendre le dessus sur l'échange, en fait il n'est pas aussi agressif que ce à quoi je m'attendais, il me donne un coup au torse pour me couper le souffle pour ensuite s'amuse à saute mouton avec moi, me poussant vers le sol avant de foncer tel un bolide sur la jeune femme du conseil.

Reprenant mes esprits aussi vite que possible je fais une roulade avant de tomber, la blonde m'attends, aussi plutôt que de me redresser normalement après ma roulade, je me relève debout sur mes mains avant de me pousser dans les airs d'un coup dans les airs d'une pression du poignets sur le sable, par ailleurs dans le mouvement je reprends une poignet de grains lors de l'action, du coup lorsque je me retrouve dans les airs à son niveau , d'un geste du bras, suivant le mouvement de ma descente, je lui envoie le dis sable dans les yeux (le félin pouvais se passer de sa vu, la demoiselle sans doute moins). Cela la déstabilise, j'en profite.

-Cyclops Fists ! Krakens Legs !

Les coups de mes bras et de mes jambes s'en voient renforcés, je commence par un coup de poing dans son estomac, ensuite je place une main sur sa tête et l'autre sur son dos afin de lui mettre un coup de genou au ventre, j'enchaîne avec un upercut gauche et un crochet du droit. Mon enchaînement fonctionne, mais je sais parfaitement que je ne l'ai eu que par l'effet de surprise et que continuer à l'affronter en seul à seul ne ferait que partir à mon désavantage, me meilleur option était d'aider Sofia, justement je vois que mon autre adversaire est redevenu totalement humain et qu'il a baisser sa garde, voilà ma chance.

J'utilise le pouvoir du Mermaid Speed afin de m’accélérer, abandonnant la demoiselle derrière moi afin de foncer sur Damaz, une fois à son niveau je lui assène un violent coup de chaîne au niveau du torse, le métal ayant chauffé à cause du coup d'éclair reçus précédemment cela lui laisse un légère marque sur son corps, je profite encore une fois de l'effet de surprise pour exécuter un coup de pied retourné suivi d'un direct du droit, le projetant de quelques centimètre en arrière. Je me met hors de porté et désactive mes sorts, malheureusement l'utilisation prolongé de ma magie ainsi que de la chaleur me fatigue plus vite que je ne le veux, mais je dois tenir, je n'ai pas d'autres choix.

-Sofia je m'occupe de lui aussi longtemps que je peux, je ne peux pas vaincre l'autre blonde et je le sais, par contre toi tu as une chance alors je te la laisse, c'est juste pour te dire de faire gaffe, ok ?

A peine ma phrase fini je repars à l'assaut de Damaz afin de l'engluer le plus longtemps possible dans un face à face, maintenant pour Abigail je devais me reposer sur Sofia, même si cela ne me plaisais pas.

Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   Ven 22 Nov - 20:47



Abigail fronça les sourcils. Sa ruse avait fonctionné, par un mécanisme tout autre que celui qu’elle avait prévu, toutefois l’effet escompté était obtenu. Sa concentration intense était plus dure à maintenir sous cette lourde chaleur, elle n’avait pas le droit à l’erreur.
Elle en fit pourtant bien une.

Trop concentrée sur son adversaire, peut-être se mettait-elle un surplus de pression ; arriva ce qui devait arriver. Elle se cabra en arrière afin de se défendre, là où elle attendait un coup de pied à la volée, force fut de constater les capacités acrobatiques de Cody. Ainsi en le suivant du regard avec surprise, elle tomba pieds et poings liés dans un piège vieux comme le monde, le sable vint sournoisement irriter ses yeux émeraude.

Elle perdit l’équilibre, tituba et se prit l’enchainement de Cody en plein dans les abdominaux, son coup de genou la fit même décoller du sol, lui coupant le souffle par la même occasion. Elle décida qu’il était temps de se reprendre lorsqu’elle se servit du torse du musclor comme appui pour bondir et se rattraper un peu plus loin sur un salto arrière gracieux. Elle porta sa main à l’abdomen et fit de son mieux pour se remettre de la puissance du coup.

La représentante des Blue Pegasus, si elle fixait, impuissante, Cody qui fonçait vers son coéquipier, n’avait pas encore dit son dernier mot.

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   Sam 23 Nov - 23:29

avatar
Invité


Click

La faille avait été ouverte trop longtemps. Trop tard pour la fermer. Dame Abigail, vive comme un serpent, s'y était engouffrée. Et elle tenait Sofia d'une main de fer. Puis, telle la vipère qui venait d'encercler, elle frappa.
Les gens avaient en règle générale une réaction des plus stupides dans ce genre de situations. Ils partaient du principe que s'ils étaient plus solides, le coup auraient moin d'impact. Donc ils se tassaient, se bloquaient, se contractaient. Tel un roc. Stupide. Ils ne faisaient qu'offrir une meilleure prise à l'adversaire, offrir un meilleur impact. L'homme était de chair et de sang. C'était là sa condition de mortel. Il n'était ni mur ni acier.
Aussi Sofia ne se déroba t elle pas. Ne se raidit elle pas. Elle continua de danser. Il s'agissait d'accompagner le mouvement, de suivre les pas de sa partenaire. Accompagner un mouvement ne permettait certes pas de l'esquiver, pas quand elle était ainsi maintenue. Mais bouger avec le rythme, suivre les positions de Dame Abigail, permettait de réduire la force des impacts. Agir comme si l'impact avait déjà eu lieu. Pour lui laisser moins d'emprise. Un bleu, plutôt qu'une fracture. Elle ne comptait pas à ce point observer les capacités de ressoudure d'Angel's Sky.

Le dernier coup visa son plexus. Excellent choix, il permettait en général de bloquer la respiration de l'adversaire sous la forme d'un formidable hoquet par le trauma provoqué. Sofia accompagna soigneusement le mouvement en se laissant pousser. Mais elle n'avait pas prévu le sort qui suivrait. Et ça, aucune danse ne pourrait accompagner ça.
Elle fut projetée dérapante sur le sable, glissant sur sa surface mouvante qui s'était convenablement échauffée depuis qu'elle avait instauré son orage. Elle chassa une mèche humide de sueur de son visage, et fut violemment percutée. A l'odeur, Sir Damaz.

Elle envisagea un bref instant de se laisser aller à sa rage et à sa panique. De quel droit osait il la toucher...? Se plaquer ainsi dévêtu contre elle? Elle se refusait même à penser à... Quel... quel...
Mais elle décida d'agir en soldate, et de suivre son devoir. On l'attendait là bas. Elle rentrerait. Et il fallait en passer par là. Il voulait une étreinte? Elle se blottit contre lui plus encore. Contact. Elle n'avait aucun besoin de viser, ou même de projeter. Soit des économies qu'elle pourrait verser pleinement dans la puissance pure.

Heat Wave


Elle chauffa. Son onde de chaleur, poussée à son paroxysme. Aucun besoin de distance, de calcul, de visée, de gestion de l'impact. Juste de la chaleur, brute. Toute son énergie focalisée sur ce point. Il voulait une étreinte chaude? Elle le ferait cuire totalement. Elle posa ses éventails dans son dos, espérant se maintenir le plus longtemps possible, que la brûlure dont il souffrirait flambe autant que les joues de la jeune femme qui était collée à son corps nu. Mais elle ne put guère rester là longtemps. Bientôt il pila net, la projetant. Les éventails partirent avec Sofia, tranchant dans la chair qui entrerait en contact, non protégée, improtégeable dans cette situation. Sir Damaz avait commis une erreur, dont elle espérait qu'il la regretterait amèrement.

Mais elle aurait tout loisir de songer à punir son audace plus tard, pour le moment, elle avait mieux à faire.

Divine Wind


La bourrasque était malheureusement ascendante, et ne la freina que très peu. Elle s'écrasa contre les barrières magiques des gradins, avant de retomber mollement au sol.
La jeune femme prit le temps de respirer, et se redressa en tremblant, tâchant d'y voir plus clair. Elle avait perdu la perle qui maintenait ses cheveux en place. Peste. C'était un cadeau de Soeur Flora, il convenait qu'elle gagne le match pour pouvoir fouiller l'arène ensuite.
Son ciel d'orage se diluait, laissant appercevoir des traînées bleu azur. Elle n'avait plus la force, ni les moyens de se permettre d'ailleurs, de maintenir son orage. Elle perdait l'avantage qu'elle avait sur Dame Abigail. Mais elle ne pouvait pas faire autrement pour continuer. Sans compter que la température redescendit à celle d'une simple journée d'été, et elle avait cruellement besoin de respirer loin de cette lourdeur de l'air ambiant.

Raging Thunder


Elle acheva de dissiper l'orage en le vidant de sa matière. Ses mouvements n'avaient plus rien de la grâce de la danse précédente. Mais elle avait besoin d'un instant de répit. Et de s'assurer que Sir Damaz avait reçu la totalité de son dû. Après seulement, elle ferait une pause rafraichissante...
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   Lun 2 Déc - 23:44

avatar
Invité


Click

La pesante chaleur du sort de Sofia qui nous accompagnait depuis un bon moment déjà commençait à s'atténuer, tout d'abord imperceptible puis petit à petit la différence de température se marqua. Visiblement ma coéquipière ne désirait pas en rester là, elle profita donc de la fin de la saison de l'été afin de mettre en place un dernier coup de tonnerre. Bien sûr afin d'éviter de me faire électrocuter (de nouveau) par cette attaque je fis une roulade arrière, m'éloignant du mieux que je pus de Damaz.

J'abandonne mon attention du mage métamorphe afin de la reporter sur Abigail, n'observant donc pas au passage si le sort de la petite avait atteint son but (en l'occurrence le type en face d'elle), elle avait préférée s'acharner sur le point faible du duo d'en face, ignorant ma remarque dans ses calcules, visiblement elle et l'esprit d'équipe avec moi étaient incompatibles. Et bien dans ce cas il ne me restais qu'une alternative, continuer à mettre la pression sur Abigail le temps que Sofia se débarrasse de l'homme-animal, bien que cela ne soit pas la meilleur option selon moi.

Qu'importe, je fonce donc en direction de la blonde, voyant qu'elle se reprenait de mon assaut passé je m'arrête à une distance de sécurité plutôt confortable d'elle. Je me met en garde, concentré, je tente un directe du droit, elle pare le coup, aussitôt je me recule d'une petit bond en arrière, me remettant hors d'atteinte d'une riposte, il ne faut pas que j'active ma magie pour le moment, le but étant de la retenir la plus longtemps possible, et au vu de mes capacités et des siennes mieux vaut que je garde mon énergie pour autre chose, je déteste rester sur la défensive comme cela, je jette un rapide coup d’œil pour voir où en son les deux autres, enfin je ne vois pas vraiment grand chose vu que je me reconcentre presque aussi vite sur mon adversaire, la sueur perle mon visage, il me faut tenir, si elle tente quoi que ce soit sur Sofia il faut que je la bloque par tout les moyens, plaquage ou autre, et ce avec ou sans ma magie, sans étant le mieux, cette phase du combat ne risque pas d'être des plus passionnant mais là je n'ai plus vraiment le choix, entre gagner en jouant le froussard méfiant ou perdre en tentant une action trop impulsive je préfère la première, bien que le deuxième choix me ressemble plus. J'espère juste que du coup Sofia va s'en sortir contre Damaz, malgré la mobilité de ce dernier. Je défi une dernière fois Abigail du regard, dans une sorte de « ton adversaire c'est moi », toujours en garde, ce combat je le sentais pas, et là plus ça avance moins j'ai la motivation pour continuer.

Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   Jeu 5 Déc - 12:30

avatar
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click



Blue Pegasus VS Conseil


Abigail Phoibos, Sofia Nilindra, Cody Dzaj & Damaz Elandez





" Aux frontières de la haine pour vous saigner. "

Tout s'était déroulé extrêmement vite, quelques secondes à peine alors que la douleur vient affluer dans ton corps où la mutation a commencé. A retardement comme un boomerang venant te percuter, la brulure sur ta peau décharnée, la chaleur qui venue la consumer pendant quelques secondes. Tu sers les dents, une chance que le contact n'est pas plus duré alors que sur ton corps l'écarlate brille sous le soleil, que la douleur t’envahit, cloques ici et là sur ta peau basané, effet atténué mais bel et bien là, brulant et ardent, douleur et chaleur. Un instant de déconcentration, erreur que tu regrettes déjà alors que la chaîne vient heurter ta peau déjà meurtrie, Cody.

L'échange continue, les coups s'abattent sans que tu ne puisses les empêcher, et tu réponds à la douleur par la douleur alors que la transformation continue, opère dans son absolu, un craquement sinistre de ton squelette, chasse la douleur de cette peau en lambeau, les poils noirs jaillissent sur ton corps, un craquement, tes membres s'hybrident en un instant, mains difformes d'où germent les griffes aiguisées, pieds déformés en une apparence vaguement féline. Visage monstrueux alors qu'émerge de ton visage parfait la mâchoire carnassière à une taille adaptée, que tes yeux se fendent et le topaze vient s'y noyer. La douleur et la colère pour te transcender alors que tu feules tel un dément, un dernier craquement alors que la longue queue noir et dansante émerge de ton coccyx comme pilier d'un équilibre transcendé.

Tout donné, ne pas lâcher. Tu chasses la douleur dans ta haine ravivée, la douleur pour effacer la douleur, la haine au coeur. Sens lâchés dans l'arène tu entends le bruit, Cody retrouvant ton alliée aguerrie. Plan contrecarré, une erreur qui vous a freiné, presque fatale si l'en est, mais le jeu doit continuer et tu détaches toute ton attention de la brune malgré ton envie de la broyer, course que tu entames alors que tes mains viennent trouver le sable pour l’entamer, homme chat fusant dans un silence quasi complet pour cueillir le blondinet. Élan, élan auquel se succède le saut prodigieux, que ton corps vient le heurter dans le dos pour le faire chuter, tu enfonces tes griffes dans sa chaire avec un sourire non dissimulé, chat à taille humaine, distraction et attention, suffisante pour que le changement s'opère, qu'Abigail s'élance pour trouver sa nouvelle adversaire. Un feulement alors qu'un coup de coude vient te percuter, tu roules sur le coté, poils hérissé, te relèves dans la seconde avec une agilité transcendé, une seule volonté, l'égorger. Tu bondis pour reculer en arrière alors qu'il se relève, maintenant, une propulsion, élan alors que tu exécutes le salto pour te rapprocher, que ta main où les griffes se sont rétractées vient saisir la chaîne pendante à son poignet.

Un feulement alors que tu bondis, tu sautes sur ses épaules en raffermissant ta prise sur le métal avant de retoucher le sol à quatre pattes, chaine enroulée dans ta main pour continuer, course dans son dos pour le trainer et faire craquer un bras d'une rotation qu'il ne peut normalement pas exécuter, à vrai dire tu te moques de savoir si son bras s'est bel et bien déboité, le seul bruit du corps chutant t’incite à continuer. Tu lâches le métal pour te retourner, une impulsion alors que les âmes jonglent en toi, que les attributs du chat deviennent panthère carnassière pour le broyer, un feulement alors qu'à disparu toute trace de ton humanité pour le félin couleur de nuit, un craquement sinistre alors que ta gueule vient se refermer sur le mollet du blondinet, que tu tires et t'agites tel un dégénéré pour briser chaire et os de la force de pression d'un prédateur capable de soulever par la force de sa gueule ses gros gibier dans les arbres. Et tu tires, le traînes dans le sable dans un sillon écarlate qui excite tes sens et ton âme. Et tu tires encore pour le rapprocher de l'autre combat qui a déjà commencé. Tire avant de soudainement lâcher pour que le nouvel échange puisse s'opérer.

Félin couleur de nuit profitant des échanges entre les deux femmes pour se faufiler dans le dos de la brune dans toute l'incarnation de la prédation. Coup en traitre ? Peut-être, peut-être dans les plus simples règles de la chasse, de la prédation et de la survie alors que ta masse s'élance en un bond gracieux et silencieux pour faire basculer Sofia en avant sous la force de ton poids. Il est temps d'en finir et ce peut importe la manière, les griffes s'abattent dans le dos de la brune, lacèrent le tissue la couvrant et sa peau sur toute la hauteur de son dos dans un grognement presque sadique. Oeil pour oeil et dent pour dent alors que sur ta peau tu sens encore la douleur de la chaleur. Ta gueule claque et manque de peu la gorge au teint de lait, elle a esquivé alors qu'Abigail n'est déjà plus là à observer. L'échange des adversaires qui devait continuer tel un ballet frénétique et endiablé, un échange dans l'offensive de deux harceleurs pour tenter de gagner, seule chance qu'il vous restait quand on observait la force de vos adversaires. Le dénouement semble arriver, alors qu'elle esquive un nouveau coup de griffe porté à sa poitrine, tu ne compte pas là laisser s'en tirer, ton corps musclé réagit en une fraction de seconde d'une nouvelle propulsion pour entrainer Sofia dans un roulé-boulé dans le sable encore brulant de l'arène. La confusion alors que s'élève les nuages de poussière, un mouvement que ton ouïe discerne, ta gueule claque à l'aveugle pour la happer.



© Bebebe
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Combat arms
» Combat 3 : LS vs Le Conseil - Victoire de LS
» [Guide] Combat duo
» Aide à l'entraînement rp combat + proposition évolution!
» [CONSEIL] Nains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 9 :: Guilde scélée d'Angel's Sky :: Tournoi d'Angel's Sky