Partagez | .
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Combat 11 : BP vs Conseil
 MessageSujet: Combat 11 : BP vs Conseil   Jeu 5 Sep - 13:59

Ordre de post : Cody - Damaz - Sofia - Abigail - Damaz - Cody - Abigail - Sofia
Différentes absences m'ont été signalées pour ce sujet, aussi les délais ne seront pas strict pour les débuts du combat.

Maitrises magiques des participants :
Abigail : 4 050
Damaz : 2 570
Cody : 1 200
Sofia : 3 400
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   Dim 8 Sep - 18:20

avatar
Invité


Click

-Hmmmpffff...

Soit le plus gros résumé d'un réveille plutôt dur le tout agrémenté d'un long et brouillant soupir. Mon cerveau se reconnecte du mieux qu'il peut, petit à petit. Je me tiens la tête avec ma main lorsqu'une affreuse migraine matinale se pointe sans me faire la bise. Je commence à m'appuyer sr mon bras pour relever mais mon corps me lâche à moitié, comme ma motivation à quitter mon lit, du coup je retombe sur mon pieu.

-Poua c'te flemme...

De toute façon il fallait bien que je me lève à un moment, faut que je passe au toilettes, et puis je crois que je dois participer au combat de la journée, d'ailleurs l'autre combat, il s'est fini comment ?

Je me relève enfin, assis sur mon matelas tentant de me remémorer ce qu'il y avait bien pu ce passer, je me souviens vaguement des poteaux, je me relève et là le plus effrayant des cataclysmes de ma vie, la tornade la petite qui qui fait tout exploser, tournoyer et que sais-je encore, au final dans ce chaos indescriptible je suis tomber dans les vapes pour me réveiller dans l'infirmerie, là j'ai reçus les soins magiques appropriés, du coup au moins j'étais revenu en pleine santé et presque entier, pourquoi presque ? Et bien tout simplement parce que mes fringues avaient salement morflées, oui juste mes fringues, ces même fringues que je devais porter jusqu'à la fin de ce fichu tournois sans avoir la possibilité de pouvoir les changer ! Mon pauvre débardeur avait été réduit en lambeau, du coup je vais devoir faire mon prochain combat torse nu, tu parle d'une poisse, on va me prendre pour un exhibitionniste, bon mon jean ça va encore et tant mieux.

Je me mets debout en soupirant une fois de plus, je me dirige vers le mur le plus proche puis je m'appuie dessus, je me dirige vers la salle de bain pour aller prendre une douche tout en longeant le mur. Je passe quelque minute sous une eau froide histoire de me remettre les idées plus ou moins en place et les yeux en face des trous. Je m'habille vite fait puis je vais vers les aux vestiaires de l'arène, de toute façons c'était bientôt l'heure (faut dire j'ai dormis bien longtemps quand même) et je n'avais rien de mieux à faire.

En chemin dans les couloirs je croise des gens qui me regardent bizarrement, ils détournent le regard à mon approche, il y a juste eu une fille de cinq ou six ans avec sa mère qui m'a pointé du doigt et qui à fait : "regarde maman ce type est à moitié tout nu et il a des menottes" et comme un idiot je lui ais répondu " c'est pour pas que je t’attrape pour te manger" du coup elle s'est enfuit en courrant et en criant, sa mère à sa poursuite.

Finalement j'arrive à ces fichus vestiaires où je m’assis sur un banc en bois, j'ai plus ou moins la même motivation qu'hier, sois grosso modo un petit 10% d'envie de me battre, enfin non plutôt 5%. Je regarde la tableaux du combat, je suis encore avec la petite, visiblement le conseil devait s'être dit que comme on avaient gagner notre dernier combat il valait mieux laisser l'équipe qui gagne et tout ça, c'te blague. En face, un gars nommé Damaz, bon ok ça va, par contre je lis l'autre nom et là je dois bien vous avouer que ma motivation oscille maintenant entre le 0% et le 1%. Abigail, une femme.

-C'te pas de bol.

Je ne suis pas gynophobe comme les deux qu'on a affronter le dernier coup, avoir peur des femmes c'est stupide, mais juste question de politesse taper une fille ça se fait pas, je ne remercie pas celui ou celle qui a eu cette mauvaise idée (oui je suis trop démotivé pour penser ou dire des grossièretés, c'est déjà ça), bon tant pis i faudra que je fasse avec.

Sofia arrive avec ses éventails et tout, moi toujours affalé sur le banc en bois la tête contre le mur derrière moi.

-Salut petite, je te mens pas j'ai pas trop la pêche, passe devant je te suis, ah et au fait si tu refais tout péter préviens moi, histoire que je me creuse un trou avant.

Ma petite "provocation" (il faut dire du peu que j'ai vu il ne faut pas grand chose pour la provoquer) à l'encontre de la jeune mage avait deux but, le premier étant qu'elle me prévienne vraiment en cas de "sort de zone apocalyptique non contrôlé" et le deuxième pour qu'elle soit un peu fâchée et qu'elle passe ses nerfs sur nos adversaires, quitte à ce qu'elle ait de l'énergie autant qu'elle en ait pour deux.
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   Mer 11 Sep - 14:27

avatar
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click


Aux frontières de la haine


Poneys VS Conseil





Une lumière qui vacille, les paupières s'ouvrent un ballet frénétique, une respiration haletante, elle accélère, bat à tout rompre, un sursaut, tremblement, la corps basannée se redresse en un sursaut pour affronter les draps blancs et les lumières tamisées de l'infirmerie. Combien de temps as-t-il dormit ? Il ne sait pas, son corps frémit, la douleur s'empare de lui, membres courbaturés, plaies à peine cicatrisées... Il s'étire dans un rictus de douleur, chat danseur, en chaleur.

Les pieds viennent lécher le sol froid, un instant revigorant alors qu'il se redresse, que son corps s'allonge en une complainte lascive pour chasser la tension et la douleur, chat dormeur. Un léger sourire, il s'en sort pas si mal, puis le choc de l’affrontement lui tirant un air délirant, une question reste en suspend, une voix qui retentit, brisant le silence chirurgical.

"Vous avez gagné."

Un léger mouvement de tête, un sourire malicieux s'étendant sur ses lèvres rosées, yeux trahissant l'excitation, adieu la douleur, chat joueur. Charmeur. Un léger ronronnement, presque inaudible et pourtant présent alors qu'il quitte la pièce sans un mot, il était temps de jouer.


Il se fige alors que ses yeux discernent la vérité, que le panneau révèle les identités, le prochain combat devant se jouer, leurs combat contre la monstruosité. Le conseil. Tout sourire s'éteint dans l'instant d'un visage choqué, un crissement de dent alors qu'Abigail arrive à ses cotés, il ne la voit pas, rien ne peut briser ses pensées alors que la haine envahit son regard en sursit, une crispation, ses dents grinces, il a trop dormis, deux heures... Deux heures, le combat était dans deux heures, une question qui lui ai posée, le son meurt avant de percuter alors qu'il fixe l'annonce qu'il redoutait, redoutait et souhaitait plus que tout. Le Conseil... Il les boufferai !

Un léger grognement s'échappant d'une gorge asséchée alors qu'il se détourne, que nul amusement ne vient perturber son regard où la noirceur résidait, noirceur qui le rongeait de son létale touché. Les flashs et les échos, le sang et les larmes mourant dans la chaleur du sable.

Son aura implose, explose alors que les portes de l'arène s'ouvrent pour les révéler, que ses yeux perdent toute lueur d'humanité, que le marron meurt pour que le vert viennent s'y noyer, iris fendues dans un regard perçant et déchirant, prédateur incarné... Incarné pour les bouffer alors que se révèle enfin le visage de ces adversaires qui ne connaissait, qu'il ne voulait pas connaître, simplement les annihiler, nul besoin de connaitre l'individu pour vouloir l'exterminer, une seul donnée qui comptait pour cet état de fait. Conseil.

Il ne réfléchit pas, son aura explose sous les yeux interloqués alors que retentissent les premiers craquements à peine le sol fouler de leurs pieds, que les vêtements implosent sous la pression d'un corps mutant dans un filet de sang, peau matte devant pelage couleur de nuit alors que son visage s'étire et s'allonge, que sa mâchoire implose au profit de la gueule acérée, pour simplement déchiqueter, tout simplement les bouffer. Panthère pour se faufiler et les massacrer.


Un grognement, rugissement avant la traction des membres puissant, elle est lancée. Le félin fonce tel une fusée dans l’arène aliénée, entame les hostilité sous l'impulsion des instincts meurtriers. Aux frontières de la haine un coeur voulant hurler...
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   Mar 17 Sep - 21:17

avatar
Invité


Click

La veille, Sofia s'était réveillée dans un brancard, couverte d'une masse de bandages qu'elle estimait environ équivalente à son poids. Concept guère incohérent avec le fait qu'il fallait sans doute un nouveau corps pour maintenir l'ancien en un seul morceau. Elle ne s'attendait pas à un tel succès de la part de son plan. Enfin, succès, tout était relatif. Elle était relativement fière de sa prise de décision rapide et efficace d'ailleurs. Cela lui vaudrait sûrement une gratification de la part de ses supérieurs, ainsi que des assignations à des postes de commandement plus fréquentes. Si l'on oubliait le fait qu'elle avait plus ou moins fait sauter une réserve d'armement volontairement, et dans un contexte réel, aurait sans doute provoqué la mort de son unité, et son propre décès. Dommage en soi. D'un autre côté, peut être qu'ils ne prendraient pas ce détail en compte, en admettant qu'ils voient ça comme un geste de dévotion au point d'abandonner sa vie pour la cause...? D'autant qu'elle n'avait théoriquement pas encore droit à l'incarnation éternelle des oracles, n'ayant pas encore accompli sa tâche. Mais bon, tout irait bien.
Elle s'était autorisé un peu levé de bras victorieux, avec un petit cri assorti. Qui s'avéra plutôt être un cri de douleur et quelques gérémiades, quand il s'avéra que ce bras ne se lèverait vraisemblablement plus aujourd'hui. Elle ne savait pas comment fonctionnait l'unité médical d'Angel Sky, mais il y aurait du travail pour la remettre sur pieds, surtout si elle devait y retourner le lendemain... Le pire dans cette histoire d'ailleurs... C'était qu'elle était en trop mauvais état pour prendre des notes sur lesdites compétences médicales... Il lui faudrait être très observatrice et concentrée pour noter tout cela sur sa mémoire à la place.


Autant être réalistes, le conseil n'avait guère brillé. Une seule victoire, et malheuresement au second tour, ce qui les classait dans la liste secondaire. Blue Pegasus. Même équipe que la veille. Damaz Elandez. Membre récent. Take Over. Animaux simples, de type sauvage. Capacité de transformation directe d'une forme à une autre, indiquant un niveau de compétence certain. Formes connues, chat, créature inconnue aux capacités de vent, panthère. Données personnelles non connues. Historique incomplet, seule mention d'une origine étrangère. Fin des données disponibles. Abigail Phoibos. Membre ancienne. Magie étrange, mélange probable de magie aérienne à une forme de magie combattive. Données personnelles inconnues. Historique incomplet. Combattante depuis le premier jour.

Combat qui s'avérerait difficile, pour une place pourtant si médiocre. Néanmoins, il était de son devoir de combattre autant que possible, afin d'étinceler. D'être bien vue, et d'avoir des rapports favorables. De monter en grade. Et... de rentrer chez elle. Elle déploya doucement son éventail. Elle ne prit même pas la peine de réagir à la remarque de Sir Cody au sujet de ses actions de la veille. Elle devait rester concentrée. Car elle devait tout faire pour l'emporter encore une fois. Ce fut Sir Damaz qui déclencha les hostilités, les chargeant dans une folie furieuse. Forme de panthère. Noire. Caractéristiques de l'animal, souplesse, puissance, principalement dans la machoire et les membres antérieurs. A la capacité de grimper aux arbres. Donnée sans doute peu pertinente dans cette arène rase. A moins d'un piège des juges.
Qu'importe. Le fauve paraissait de fort méchante humeur. Cependant, cet animal de disposait de capacités simples requiérant un contact direct avec la cible. Il convenait donc de le neutraliser proprement.

Entangled


La jeune femme posa sa main à terre, créant un sceau vert tendre. Un flot de racines jaillit, se dirigeant vers l'animal qui semblait décidé à leur ôter la vie du bout de ses crocs. Et Sofia ne comptait pas être sa victime. Capture, neutralisant, compression jusqu'à mise hors service. Un blocage du système respiratoire temporaire entraînerait une perte de conscience. Elle n'avait pas besoin de plus.
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   Dim 22 Sep - 11:58

avatar
Abigail Phoibos

Indépendant Légal

Click



L'affrontement contre Continuum Shift s'était avéré être une victoire – mais bon sang, à  quel prix ? Un duel acharné où Seth avait été impitoyable, broyant sa rage infecte, courbé à grogner des hurlements écarlates. Abigail s'était senti fragile, les épaules voûtées à la manière d'un despote déchut. Il était son sang, sa chair, Seth avait explosé sa folie – maquillée en détermination haineuse face au public. Face au monde entier. Elle était dans une salle, en train de marteler un sac de sable miteux, suspendu au plafond pour canaliser sa frustration, ses poings se braquèrent tandis qu'elle revoyait une image de son frère, les épaules ensanglantés, les iris enflammées d'une colère sourde.

Elle scella ses paupières, sa lèvre inférieure vibra,

Son poing se heurta à nouveau contre le sac de sable qu'elle expédia au sol, le tissu perforé par l'impact puissant. Elle regarda un instant le sable s'écouler sur le tapis, avant de reculer, puis d'un mouvement d'épaule, faire demi-tour. Elle finit par s'éclipser dans un fracas silencieux.

Ses pas la guidèrent au panneau d'affichage pour analyser le nom des prochains adversaires. Damaz était déjà là, enraciné au sol comme un arbre rigide. Il semblait statufié, Abigail s'avança derrière lui. Les traits déformés par une légère inquiétude. Le regard de Damaz n'avait pas cillé du panneau où le conseil était les prochains à combattre, Abigail le fixa quelques secondes, perplexe. D'une voix étranglée, elle lança.

_ Damaz … ?

Il ne semblait même pas avoir détecté sa frêle présence, d'un pas hâtif et suintant de rancœur, il quitta la pièce, la rage s'exhalait de lui par les pores de sa peau. Abigail fronça légèrement les sourcils et ses paupières se plissèrent un peu plus tandis que son regard jonglait entre les noms des mages du conseil. Un maigre rictus s'étira sur ses lèvres, tandis qu'elle se hâtait elle aussi, à  rejoindre l'arène.

***

À sa grande surprise, Damaz fut le premier à s'engager contre le duo du conseil, le cœur empourpré de meurtrissures noires et d'une haine viscérale. Abigail s'arrêta quelques secondes tandis qu'elle regardait plus les agissements du conseil pour s'adapter. Les halos verts s'échappèrent de ses chevilles, elle commençait à suivre une cadence rapide pour rattraper Damaz.

Sofia murmurait son sortilège terrestre.

Abigail dépassa Damaz, se plaça devant lui pour faire barrage et l'entraver à accélérer. Elle inclina son genoux droit au sol, tandis que l'autre restait fermement en appui. Une myriade de signes incompréhensibles s'échappèrent de ses paumes. Elle posa une main au sol, susurra une parole feutré, une barrière verte s'érigea aussi opaque que protectrice contre lesquels les racines se heurtèrent. Sa paume gauche était contre la barrière pour la maintenir tandis que de l'autre, elle parvint à arrêter Damaz en posant sa main froide sur son visage de grand fauve en colère. Ses deux perles océaniques pâles, aussi rigide que des glaciers se jetèrent dans les iris embrasées et volcaniques du félin. Sa main était au dessus de son museau, elle le maintenait fermement pour ne pas qu'il bouge.

_ Calme-toi.

L'étreinte de sa main se resserra autour de Damaz. Dans ses grands yeux animés de haine, Abigail perçut une once de tristesse prête à déborder, à rugir et à lui bondir au cou. Elle relâcha la pression qu'elle exerçait sur lui. Puis elle soupira.

_ Je suis là. Tu n'es pas tout seul, ne l'oublie pas. N'oublie pas non plus que nous nous battons pour les valeurs d'une guilde. Je te couvrirai si besoin est, est-ce que je peux compter sur toi ?

Elle se releva légèrement puis étira ses jambes pour habituer ses muscles à la prochaine offensive. Elle observa Damaz, tandis que ses yeux cherchaient Sofia. Magie élémentaire, donc ? Bien elle avait l'air aussi hargneuse qu'Abigail au niveau détermination. Elle se dégagea de la  barrière protectrice et afficha un hochement de tête poli pour saluer Sofia. Elle adopta une pose d'art martial, mais différente de ceux qu'on avait pu voir au cours du tournoi.

Une posture souple imprégné de noblesse.
Abigail afficha un mince sourire.
Il était temps.

_________________________________________________________________________

    heaven's on fire

    trace donc le trait qui rassure et que ta ligne soit belle. Tes amours sont des légendes que désapprouve ton ange, n'étreins qu'en morsures les seigneurs de la guerre, fait suinter leur armure qu'ils y voient de l'univers. ©️endlesslove
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   Dim 22 Sep - 20:01

avatar
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click


Aux frontières de la haine


Poneys VS Conseil





Tout se brouille, tout se bouscule au rythme de son élan, du vent venant frapper sa gueule qui exulte. Regard incrédule où se noient les flammes, passion ravivée, bousillée, écorchée. Un regard carnassier de rage et haine mêlées, gangrène d'un dernier je t'aime, que tout s'enchaîne, s'entraîne dans une litanie qui le mène, démène un esprit d'instincts qui saignent. Faible écho s'étouffant sous l'assaut de la torpeur, raison qui se meurt dans la lueur d'un enfant banni, dépéri dans un passé d'agonie...

Tornade d'images qui acculent, acculent et enculent dans un flot obsédant, ouragan vous pénétrant, gerbant et époustouflant, le typhon qui vous mène, vous entraine par delà les frontières qui rient, elles rient sur le passage d'un passé honni. Elles foncent et exultent au coeur de la haine, haine malsaine, humaine. Nature changeante d'une émotion obsédante au rythme d'une mélodie prédatrice, par les instincts haine qui devient rage primaire et sereine, un cœur bouillonnant des passions mortifères, le besoin d'une nature oubliée, noyée, affluant pour tuer cette chose qui la pourrie à l'excès, chose qui vous suit au profit d'une violence hors des chaînes humaines, neutre et reine dans un corps de bête humaine.

Tout se stoppe et se fige alors que le tourbillon recule dans la vision incrédule d'une ombre dansante dans l'obscurité d'une tornade d'émotions nées pour vous noyer, chevelure d'or flamboyante dansant sur la mélodie des cris. Une lumière brisant la noirceur, aveuglante et sereine pour stopper les racines issue de l'objet de cette haine qui gangrène, lumière se renforçant à travers l'incarnation d'une force souveraine, brutale et juste alors qu'il freine, les pattes ralentissent l'assaut effrénées pour un crâne bloqué dans la douceur d'un touché, ferme et brutal, paradoxale dans sa douceur létale. Deux billes d'azur venues vous vriller sur un écho sans voix, voix apaisante et enivrante, chaleureuse et réconfortante dans sa force glaciale, dans cette lueur au fond d'un regard sans peur, détruit la torpeur, un regard d'émeraude où l'humanité émerge de sa descente infernale, que meurt la sublime agonie.

Renouveau d'une vengeance sans borgne, panthère issue de ses cendres, vengeance qui se freine sous la voix pérenne de cet être pour qui la confiance règne sans que ne puissent l'expliquer aucune règle, confiance illogique née d'une rencontre dans l'arène, de deux êtres inconnus liés par le sang et la folie d'un affrontement au coeur d'une maladie humaine. La souffrance qui s'étouffe sous l'impulsion de ce contact, de cette voix qui retentit, de cette confiance partagée dans l'ultime but de gagner, gagner et exploser l'objet d'une haine reculant face à la lueur de celle qui avait confrontée sa noirceur sous les cris d'extase d'un public avilie par les années. Ultime question tuant la dégénérescence des pulsions. Est-ce que je peux compter sur toi ?

Le grognement qui cesse, un faible hochement de tête avant l'esquisse de ce qui semble être un sourire. Sourire horrifiant dans l'expression aiguisée d'un prédateur incarné, chasseur de toute beauté. Elle se met en garde alors que le regard de la bête vient se refixer sur l'objet d'une fureur qui vous accapares, une lente inspiration, il recule pour entamer la ronde, une aura qui implose, symbiose de deux âmes en osmose, de deux âmes que tout oppose ? Les iris d'émeraudes viennent se noyer dans celles de l'adversaire, scrute avant qu'elle accélère la cadence d'une ronde éphémère dans le sable bouillonnant de l'arène, un feulement alors qu'elle repart à l'assaut, arme de prédation aux couleurs de la nuit, qu'elle fonce vers les ennemis comme si rien n'avait changé. Comme si.

Un saut pris dans la foulée, une impulsion de membres taillés pour bondir et grimper, incarnation d'une agilité exacerbée pour fuser au dessus de l'adversaire tel un éclair à la couleur mortifère, un choc sourd alors que les pattes heurtent le sol avec l'apparente légèreté d'une plume plusieurs mètres derrières les deux chaires de l'enfer. Posent puis repart, elle est déjà en action, silhouette se retournant, posture alerte bloquant l'entrée s'étant refermée derrière leurs ennemis de la journée, ennemis à jamais.

Une queue vibrante en une multitude de va et vient sur le fracas d'une mâchoire qui claque au rythme des grognements, panthère en mouvement, marchant sur une ligne latérale, lente et pourtant sur le qui vive du moindre mouvement, muscles tendus et saillants sous la fourrure couleur de nuit.

Sens exacerbés projetés et membres prêt à bondir au moindre mouvement suspect, elle écoute et scrute de ses sens décuplés, la vibration de l'air, le cliquetis des chaînes de fer, les frictions de tissus se touchant l'espace d'un instant, prédateur carnassier aux sens déployés pour choisir quand bouger, quand se mouver et frapper dans une apparente langueur anesthésiée alors qu'elle rôde et semble glisser sur cette ligne de laquelle elle ne semble pas prête à bouger, en attente du moment parfait, plus prête que jamais... Homme et bête unis dans la force des opposés, unis pour les massacrer d'un accord tacite de leurs natures contraires.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   Sam 28 Sep - 22:53

avatar
Invité


Click

Finalement la demoiselle m'ignora complètement, je la sentais plongées dans ses pensées, concentrée. Elle ouvre son éventail (oui ouvre, je sais que ce n'est pas le bon terme mais vu mon état j'avais autre chose à faire que de me préoccuper des mots que j’emploie, enfin que je pense), elle fait quelques pas vers l'arène, je me lève lentement de cet inconfortable banc en bois et m'étire le dos et les bras tout en emboitant le pas de la jeune fille. Ce qui me surprends chez elle c'est cette sévérité qu'elle transporte toujours avec elle, pas sévère dans le sens méchant mais surtout le fait qu'elle soit si sérieuse tout en essayant de garder le contrôle sur tout, à son âge on pense à se détendre, surtout dans un tournois comme celui-ci, ok y a bien cette idée de "quelle guilde est la plus forte" (enfin techniquement le conseil n'est pas une guilde mais bon, on s'en fiche) mais de là à pas s'amuser du tout y a une sacrée marge.Tout en faisant craquer mon cou je m'adresse à elle.

-Tu m'as l'air vachement tendue, tu sais que le stress c'est mauvais pour la santé, et puis je crois que ça aide à l'apparition des rides, enfin je crois, et à ton âge ce serait dommage tu pense pas ?

En réalité je n'attendais pas vraiment de réponse de la par de mon interlocutrice, c'est juste qu'ainsi je lui faisais passer le message comme quoi elle devrais se relâcher un peu. Peut-être que la raison de sa tension viens d'autre part, une mission secrète du conseil sur le lieu du tournois et qui lui trotte dans la tête ? Possible, peut-être doit elle me surveiller et qu'elle fait attention à ne se laisser distraire et à rester concentré à me garder à l’œil, plus que probable, enfin mieux vaut que je ne pense pas à ça et puis cela ne me regarde pas. Mes baskets éraflées du combat passé soulèvent le sable du terrain, formant de légers nuages à chacun de mes pas, le soleil cogne encore, à croire qu'il ne pleut jamais sur cette île, enfin sauf quand une mage du conseil s'amuse avec la météo et tente de foudroyer ses adversaires d'en face. Les rayons de l'astre bouillonnant me traversent la peau, réveillant au passage en partie mon envie de me battre, juste un peu.

Nos adversaires d'en face rentrent en scène, un type aux cheveux bleu et une nana blonde, intérieurement je me dis que j'aurais préféré une demoiselle plus laide, pas qu'elle soit mon type de femme mais ça m'ennuie quand même de taper sur une femme en pleine fleur de l'âge et qui est loin d'être dégueulasse à regarder, bon tant pis je ferais avec.

Le gars nous regarde bizarrement, un regard plutôt bizarre que j'ai vu quelques fois dans les bas-quartiers, souvent pour deux raisons, soit une rage in contrôlée soit l'hypnose, enfin le deuxième cas est plutôt rare et surtout hautement improbable dans un tel tournois, donc il serait en colère contre nous, je me demande si l'on ne s'est pas déjà rencontré, peut-être un ancien adversaire à moi quand je combattais dans les rues, je fouille dans ma mémoire mais il ne me dit rien, soit je l'ais oublié soit il en a pas après moi, il serait en colère contre la demoiselle ? Ils se connaissent et ne se voient pas en peinture et c'est pour ça qu'elle est aussi tendue ? Non c'est pas ça, le dernier coup aussi elle était tendue donc ça n'a rien à voir, bah je me fais sans doutes de fausses idées.

-Pas la peine que je te dise de faire attention à lui je paris.

Le dit ennemis se transforma en panthère noire (magie de take over ?) pour nous foncer dessus, pas vraiment très malin. Je continus à m'étirer, que je réagisse à l'arrivé de la bestiole qui nous fonce dessus ? Jamais, si j'ai bien retenu un truc d'hier c'est que la fille avec moi sait se défendre et qu'elle n'aime pas trop qu'on s’immisce entre elle et son adversaire, alors je ne bouge as et la laisse faire avec sa magie, ce qu'elle s'empresse de faire. Finalement le matou ainsi que la riposte de ma partenaire s'essoufflent par l'intervention de la blonde qui stoppe le félin d'une main et arrête les racines de la demoiselle avec une sorte de bouclier magique. Je me gratte la joue droite tout en regardant la suite se résume par le dame qui murmure à l'oreille de la brave bête. Nos adversaires se mettent tout deux en gardes, guettant le moindre signe d'un assaut de notre part, visiblement si nous ne nous attaquons pas à eux cela peut durer longtemps. Je soupir, bon ben ça va être à moi qu'il incombe de démarrer les vraies hostilités. Celui qui semble le plus chargé sur ressort est le panthère (oui on va dire le panthère, comme ça ça reste masculin et y a pas de confusions), donc si je veux qu'il fiche la paix autant que possible à Sofia il fallait que je fonce sur la blonde, comme a il me sautera dessus aussi. Je préfère ne pas perdre plus de temps.

-Mermaid Speed

Mon corps ce meus plus vite (que je déteste ce mot, mouvoir ça sonne si mal une fois conjugué), je cours droit sur la demoiselle à toute vitesse, en cours de route je tente de la foueter de mes chaines mais visiblement sans grand succès.

-Kraken Legs

Mes jambes laissent une trainée d'eau qui semble flotter dans les airs, je commence un enchainement de kickboxing à l'encontre de la demoiselle d'en face, alternant coups direct et circulaires, horizontaux et verticaux, tentant tant bien que mal de toucher l'agile adversaire qui se tient devant moi.

-Leviatan Solidness

Ce sort renforce la solidité de mon corps, je l'active plus en prévention d'une contre attaque qu'autre chose, je continus à enchainer le coups de talons et de genoux tout en espérant attirer l'autre type et ainsi les occuper assez longtemps afin de permettre à Sofia de penser à une attaque sans être trop dérangée.
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   Sam 5 Oct - 22:07

avatar
Abigail Phoibos

Indépendant Légal

Click



Abigail observa l'arrivée de l'homme, ou plutôt le fluide d'eau qui s'exhalait de ses jambes. Il était abrupte, plus grand qu'elle, et pourrait déployer un souffle de force physique qu'Abigail n'avait pas. Ses mains se placèrent en lotus au niveau de son buste tandis que ses paupières se fléchissaient sous l'assaut des répétés de ses chaînes. Elles claquaient entre elles, détonnaient un murmure cristallin et des parcelles de sables se plongeaient dans les yeux d'Abigail. Elle oublia sa position combative pour faire une sorte de salto-arrière, en équilibre sur ses bras, elle fit tournoyer ses jambes comme une toupie pour parer les quelques coups de Cody. Comme ça, si elle se prenait un coup, ses jambes souffriraient moins que s'il s'agissait de ses bras. D'un coup, elle sentit le poing de l'homme foncer à vive allure sur sa cuisse, parfait. Elle encaissa le coup et laissa échapper un rictus douloureux. D'un coup, ses jambes enlacèrent son bras et elle brusquement releva son buste pour être à sa hauteur. Comme un parasite.

Un sourire.

_ J'te tiens : Okasho.


Son poing se braqua en arrière, condensant une lumière verte claire, puis décolla avec la vitesse d'une balle de revolver pour qu'il se plante dans le visage de Cody. Il avait peut-être encore un tour dans son sac, mais le sortilège usée par Abigail renforçait la capacité physique d'un point stratégique de son corps selon ses choix. Elle se décolla de lui, puis émit plusieurs soubresauts pour se retrouver dans la même position que Damaz.

_ Fais attention à lui, il a une force physique destructrice.

Ses yeux oublièrent la vision de Cody. Dans l'adrénaline, elle envoya un dernier regard avant d'illuminer cette fois-ci ses chevilles. Ses genoux se plièrent, comme s'ils étaient sur ressor, puis se lâchèrent. Abigail sauta sur quelques mètres, en effectuant une figure athlétique, elle mit cette fois-ci, ses chevilles en évidence. Le coup au mollet lui donna à nouveau une grimace.

_ Half moon !

Ses halos s'intensifièrent, grossirent, puis se détachèrent en une vingtaine de croissant de lune aiguisé puis foncèrent en croissant de lune sur les deux mages du conseilles. Elle atterrit au sol sans entrave, elle avait paré une potentielle offensive de Sofia en tentant de la perturber avec cette attaque, et ça éloignait Cody de sa position.

Abigail traça un arc de cercle à l'aide de sa pointe de pieds dans le sable.
Ils allaient attaquer et ça allait faire mal.


_________________________________________________________________________

    heaven's on fire

    trace donc le trait qui rassure et que ta ligne soit belle. Tes amours sont des légendes que désapprouve ton ange, n'étreins qu'en morsures les seigneurs de la guerre, fait suinter leur armure qu'ils y voient de l'univers. ©️endlesslove
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   Jeu 10 Oct - 19:19

avatar
Invité


Click

Les racines de la jeune femme s'étaient écrasées sur le bouclier déployé par Dame Abigail. Donnée ajoutée à l'arsenal. Potentiel défensif indiqué. Puis, celle ci parvint, que ce soit par un code ou par un sortilège, à calmer la bête qu'était devenue Sir Damaz. Dame Abigail se mit alors en garde, après un bref salut. Sofia s'inclina légèrement. Les adversaires honorables étaient bien rares en ces terres, en trouver était une surprise des plus agréables. Sa garde différait de celle utilisée précédemment. Ajout de la donnée. Indication d'un autre genre de garde dans un style de combat proche, visant à obtenir un effet de confusion couplé à une nouvelle palette de contres, ou bien d'un style de combat différent. Sofia penchait pour la seconde hypothèse, Dame Abigail usait de trop de subtilité pour recourrir à une ruse aussi rustre qu'un simple changement de garde sans modifier le reste des enchaînements. Qu'importe. Son style se contentait de souplesse et de mouvements réactifs, ce n'était pas un simple changement de genre qui la perturberait. Sir Cody en revanche... Quel dommage. Il était son élément à la plus grande force physique, et pourtant, il était tellement rustaud qu'elle doutait de ses chances face à Dame Abigail. Il n'aurait qu'à gérer le félin. Qui rôdait autour d'ailleurs. S'il semblait avoir laissé tomber l'objectif d'une attaque frontale et sanglante, il n'avait visiblement pas renoncé à en découdre. Les félins prédateurs qui chassent en solitaire faisaient partie des espèces vicieuses. Bien que ne montrant aucune agressivité immédiate, elles attendaient simplement qu'une ouverture se fasse. Dans un cadre naturel, en général, que la proie relève la tête et découvre sa gorge, afin d'y planter les crocs. Ici, une telle attente aurait été plutôt vaine, dans la mesure où non seulement ce coup aurait été de trop par rapport au reste du potentiel de la bête sur le corps fragile d'un être humain, mais de plus, un coup mortel était formellement prohibé.

Sofia déplia un second éventail. L'invitation de Dame Abigail était explicite. Et tentante. Mais elle ne devait pas oublier quel était son objectif. Et Sir Damaz et Sir Cody étaient de trop dans ce calcul. Elle n'avait malheureusement aucun moyen de se débarrasser des deux pour s'adonner librement à sa joute avec Dame Abigail. Il allait donc falloir gérer trois personnes à la fois. Soit une concentration absolue.

Divine Wind


La jeune femme expédia une puissante bourrasque de vent en direction du félin, espérant au mieux l'atteindre, au pire créer une ouverture pour Sir Cody, dont il profiterait avec beaucoup de chance. Et sinon, elle surveillerait... Elle tenait néanmoins à voir si Dame Abigail tenait toutes ses promesses...
Mais elle ne put charger comme elle l'avait espérer. Sir Cody s'était déjà élancé sur leur adversaire. Quel... parasite. Il avait ruiné la possible seule source de satisfaction pure de la jeune femme. Elle s'arrangerait pour le faire trébucher dans un escalier plus tard. Puisque ce front là était donc pris, elle continua sa danse avec le félin. Tourbillone et danse petite fleur.
Il fallait être feuille dans la brise, si l'on voulait contrôler les bourrasques. Elle envoya rafale sur rafale en direction du félin, espérant le rendre confus, et éventuellement lui infliger des blessures en le projetant sur le sable de l'arène. Ses vents actuels ne pouvaient qu'être expédiés en ligne directe, elle n'avait pas de possibilité de surprendre... Pour cela, elle devrait d'abord changer le terrain, et elle préférait attendre.

Sir Cody finit par lui revenir, tandis que Dame Abigail s'élevait, nimbant ses jambes de la lueur du pouvoir qui coulait en son âme. Une série de croissants d'énergie s'en détachèrent. Trajectoire définie, nombre non reconnu du à la brièvement de l'action et du temps de réaction à garder en compte. Sofia s'esquiva souplement en arrière, s'éloignant de Sir Cody. Point sans doute prévu par l'offensive.

Entangled


En se réceptionnant, elle posa une main au sol, élevant ses racines à travers un sceau d'un vert tendre, les projetant au devant des croissants restants. Si la tactique s'avéra payante pour les plus éloignés, les plus proches heurtèrent la base des racines, les faisant éclater brusquement, encore fragiles de leur récente naissance. Sofia reçut sèchement le souffle de leur destruction, se mordant la langue, tandis qu'un éclat lui avait entaillé le bras il lui semblait. Plaie superficielle, douleur minimale, aucune zone sensible proche, attention minimale à y apporter. Si Dame Abigail souhaiter s'élancer déjà de tout coeur, qui était elle pour s'y refuser?
Prenant appuis sur sa main déjà au sol, Sofia pivota, tendant ses éventails vers ses cibles, tandis que de nouvelles racines jaillissaient autour d'elle, cherchant à pilloner les zones où se trouvaient Dame Abigail et Sir Damaz. Ecraser, mais surtout attraper si elles le pouvaient.

Mais surtout, prévision.
La nature s'est éveillée, les graines ont germé. Entend ma mélopée, esprit de l'été
Et lentement, sur l'arène, la température commença à s'élever.
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   Jeu 17 Oct - 3:38

avatar
Invité


Click

Je commençais donc mon petit enchainement, rien de bien méchant en sois, pourtant la gracieuse blonde en face de moi n'attendit pas longtemps avant de faire un léger salto précis en arrière afin de se mettre en appuie sur ses main et faire tourner ses jambes comme un toupie afin de me repousser. Je désactive ma magie dans mes jambes.

-Cyclops Fists

Cette fois ce sont mes bras que j'emplis de magie, c'est bien connu, pour arrêter le mouvement d'un objet il faut lui opposer une résistance au moins équivalente. De ce fait je fais un crochet du droit sur ses jambes, je parvins à frapper sa cuisse (je sais battre les femmes c'est [strike]mâle[/stikre] mal et c'est pas jolie, toussa quoi mais bon je vais pas non plus la laisser mener la danse). Plutôt mauvaise idée au final car bien que je parvienne à la blesser la mage des poneys encaisse le choc et en profite pour m'agripper mon bras avec ses jambes, elle se relève à mon niveau et me souris.

_ J'te tiens : Okasho.

Je lui aurais bien dit "a tes souhaits" si son coup de poing digne une championne poids lourd ne m'avais pas réduit à moitié en miette ma mâchoire, heureusement que mon corps était plus solide à ce moment là parce que sinon bonjour les dégâts.

-P*tain ! Mais ça existe plus les femmes douces et délicates de nos jours ?

Elle lâche prise pour rejoindre son compagnon félin toujours aux aguets et prêt à intervenir, je réussis à entendre leur "conversation" (oui en même temps sous cette forme son ami ne semble pas très bavard)

_ Fais attention à lui, il a une force physique destructrice.

-Dixit la demoiselle qui me massacre mon visage d'un coup de poing, et encore je t'es encore trop rien fais, j'imagine pas si je t'avais plaqué, là je serais devenu complètement défigurer, je plein de retard les hommes qui ont dû partager avec toi ce genre de moment dans ta vie. Lui dis-je à voix haute tout en me massant la joue, qu'on ne me parle plus de femme en détresse et sans défense parce que là plus ça va moins j'y crois à ce genre de contes de fées, les femmes des temps modernes ça expose la moitié d'un stade en mode cataclysme ON ou ça t'assomme un parfait inconnu d'un seul coup.

Finalement j'ai pour réponse de sa part qu'elle nous fonce dessus et, décrivant des figures dans sont saut, nous envoie plein de petite demi-lunes d'énergies. Je regarde rapidement en direction de la petite, visiblement elle va faire comme d'habitude, soit en d'autres mots se débrouiller seule. Une fois ce léger coup d’œil à ma partenaire particulière que ne cherchais pas, contrairement à une vieille chanson, je me focalise ses les attaques qui fondent sur moi.

-Mermaid Speed

Mes déplacement deviennent plus fluides et rapide, je contourne une attaque, fais un pas de côté pour en esquiver une deuxième, me penche pour une troisième, et je continu ainsi tout en en esquivant un grand nombre, un seul m'a plus ou moins toucher, en bas su torse, mais rien de vraiment grave. Je retourne à nouveau mon attention sur ma coéquipière qui lance un assaut végétal sur nos adversaires tout en incantant un autre sort, pas besoin de d'explication, il me suffit de sentir la chaleur du stade augmente pour savoir ce qu'elle à utilisé, son truc de l'été, super ont va tous encore suer comme des phoques asthmatiques en pleine savane. Je me sens déjà en train de transpirer, dire que j'ai pris une douche avant le combat je suis repartis pour un tour en rentrant.

L'attaque plutôt encombrante de Sofia ne me laisse que peu d'espace pour faire exploser mes prouesses aux corps à corps (qui sait qui à toussé dans les gradins, attention je vous aient à l’œil), partir de front sur cette abigail ne semble pas vraiment une bonne idée, visiblement elle est bien trop forte pour moi, mais bon je ne vais pas rester ici sans rien faire non plus. Je cours donc vers le félin, mais quelques mètres nous séparent lorsque je m'arrête, je pose un genoux à terre, et met un peu du sable fin du terrain dans ma main, prêt à lui lancer dans les yeux (ou bien à ceux de la demoiselle si celle-ci se montrait trop agressive) en mode gros fourbe, je murmure mon sort, ma magie emplis ms bras mais j'évite au maximum de bouger, et ceux afin de ne peux en alerter le félin, si ce dernier venait à attaquer, il aura une belle surprise, toutefois je ne lui ferais pas de cadeaux, et si jamais il advenait qu'il déjoue mes plans je n'aurais qu'à augmenter ma vitesse et/ou ma résistance.

-Sofia je compte sur toi pour pour t'occuer de la blonde, quant à toi la petite peluche, viens ici et montre moi que t'es un homme, fin plus ou moins, enfin bref viens me montrer de plus prêt le bout de tes crocs et des tes griffes.
 MessageSujet: Re: Combat 11 : BP vs Conseil   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Combat arms
» Combat 3 : LS vs Le Conseil - Victoire de LS
» [Guide] Combat duo
» Aide à l'entraînement rp combat + proposition évolution!
» [CONSEIL] Nains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 9 :: Guilde scélée d'Angel's Sky :: Tournoi d'Angel's Sky