Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
[4] La salle d'arme - Tu savais qu'une épée ça fait mal toi ?
 MessageSujet: Re: [4] La salle d'arme - Tu savais qu'une épée ça fait mal toi ?   Dim 20 Oct - 16:48

avatar
[PNJ] Sheen

PNJ

Click

Les épées tombaient partout, sans prévenir. La seconde signa son bouclier, se protégeant de celles au-dessus de sa propre tête et se focalisa sur l’obscurité. Elle faillit manquer les armes qui arrivèrent son flanc gauche. La première pointe la traversa de part en part et sa main tremblante crée un second bouclier pour arrêter les autres. La Seconde cracha son sang sur le planché, ses jambes tremblèrent alors que ses yeux s’arrondissaient sous la douleur. Elle se tourna lentement vers la mage blonde, un regard empreint de vengeance. Elle arracha l’arme de son corps en hurlant de douleur et fit un premier pas vers la mage sans défense. Puis un deuxième, ne prêtant aucune attention à l’apparition de Sayuki dans son champ de vision. Les épées ricochèrent sur le bouclier de l’albinos alors qu’elle prenait son élan.

« ALLEZ CREVER BANDE DE DECHET PEDES…. »

Elle cracha à nouveau son sang et observant avec stupéfaction l’arme qui dépassait dans son dos. Tombant à genoux, les mains crispée sur la lame qui, elle le sentait, avait sectionné une artère près de son cœur, elle ne put s’empêcher de sourire en s’effondrant sur le sol. Elle ferma les yeux alors que toute la magie se dissipait autour d’elle.

« Je la vois. Ma Dame … Ne partez pas si loin, la mer est dangereusement chaotique ce soir … »

La seconde du navire s’éteignit, laissant à Arkhana et Jiro, le sentiment soulagé d’avoir enfin obtenu la victoire…


Félicitation, vous êtes - enfin - venus à bout du PNJ ♥ Vous êtes libre de reposter après ou non pour faire une clôture plus détaillée. Si cela n'est pas nécessaire, je vous serait de gré de me prévenir afin que je puisse clore le sujet.

Note : Il vous est impossible de sortir de la pièce pour l'instant, suite aux agissements du capitaine.
PNJ Jericendre a écrit:
Le pirate toucha le pupitre qui tenait la barre en place. Il déclencha des runes qui recouvrit murs, plafond et sol. La règle s'afficha. « Seul le commandant du navire pourra effacer les runes. Le navire trouvera son commandant par les armes... » Un indicateur chiffré était présent à coté de la phrase.

Plus personne ne sort, plus personne n'entre tant que ce combat n'est pas terminé. Grâce aux runes, je n'ai plus à craindre de détruire mon bâtiment.

Profitez en pour vous reposer. Mais sachez que deux choix s'offrent à vous. Rentrer à la guilde en prenant le couloir de gauche qui se termine par un portail pour les montagnes ou prendre à Droite et trouver un moyen d'entrer dans la salle de navigation - après avoir un peu galéré en chemin pour la trouver-.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [4] La salle d'arme - Tu savais qu'une épée ça fait mal toi ?   Dim 20 Oct - 18:05

avatar
Arkhana Kaimetsu

Eagle's Claw

Click

Terminé... Le combat était finit. Les ténèbres reculèrent laissant place aux planches de bois, le plafond de lames également, même le bruit des vagues fit son retour. Asuna était toujours la, Lund aussi, bien qu'inconscient. La blonde fixa Jiro, ils avaient gagnés, après plusieurs minutes, dans la souffrance et l'épuisement. Le cadavre de la seconde baignait dans son sang, inerte, elle, qui riait et s'amusait, son arrogance l'avait perdue. L'arrogance... Arkhana l'était elle aussi, mais pas a ce stade, elle savait reconnaître un adversaire fort, même un homme et se permettait de le devenir uniquement quand elle était sur d'avoir l'avantage. Posant un genou a terre, l'aigle regarda les alentours, le combat était finit mais pas la fuite. Sur sa gauche, un portail magique, qui montrait clairement les montagnes de Jura. A droite, une autre pièce ou des bruits de combat raisonnaient. Fuir ou combattre? C'était vite vu.

"Faut y aller... On peut pas les laisser seuls. Ji...ro..."

A peine deux pas plus loin, elle s'effondra a son tour, d'épuisement. Elle ne pourrait rien faire dans cet état, se reposer un peu était une bien plus sage décision. Une décision amère pour la blonde.

"Juste quelques minutes... Tenez bons..."

Son souffle reprenait un rythme régulier, elle ne bougea plus, attendant de récupérer un peu de magie. Ce qu'il faudrait pour ne pas être un poids, pour ne pas perdre inutilement la vie... De toute façon, il fallait aussi protéger les deux inconscient qui sommeillaient. Peut-être il faudrait les faire passer le portail. Mais si il était ouvert que dans un sens... De toute façons, elle ne pouvait pas les laisser la, ils avaient combattus vaillamment, mais la, ils devaient se reposer. Autant ne pas prendre de risque, Avec de la chance, ils se réveilleront pendant que la sadique récupère de l’énergie. En relançant un regard vers le portail, elle aperçu plusieurs silouhette, s'approchant d'elles, elle remarqua que c'était ses camarades d'Eagle's Claw, Jhaad et Nadhij, les deux mariés. Ils avaient l'air interloqué par le portail mais ne pouvait le franchir, ça apportait déjà une réponse

"Jhaad! Nadhij! Je sais pas si vous m'entendez... Je vous envoie du monde, prenez en soin! On a des choses a finir ici."

Elle demanda a Jiro de prendre Lund, alors qu'elle s'occupait d'Asuna. La passant a travers le portail, elle retourna s'installer contre un mur, en titubant encore du combat précédent.

"Jiro, bien joué..."
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [4] La salle d'arme - Tu savais qu'une épée ça fait mal toi ?   Dim 20 Oct - 18:44

avatar
Jiro Yu

Eagle's Claw

Click

L'attaque avait été une réussite, leur adversaire était tombée, et tous les effets magiques des alentours prirent fins. L'obscurité laissa place à une faible clarté, mais le passage des ténèbres profonds à la lumière, même peu intense, fut un léger choc. Arkhana s'effondra sur le côté, totalement épuisée. Sayuki s'approcha, sans peine, du corps de la seconde. Elle posa le pied dessus, pour la retourner et contempler son visage éteint.

« La réponse à ton énigme, c'est 48. Trop facile, mais n'oublie pas que quand Eagle's Claw est de sortie, c'est elle qui fixe les règles du jeu, c'est elle qui pose les questions. Alors, tu savais qu'une épée ça fait mal, toi ? »

Et elle replanta l'épée dans le cœur de la seconde, soudainement apaisée par cette complète victoire. Jiro était conscient qu'il forçait trop, qu'une fois qu'il réintégrerait son corps, il ressentirait toute la douleur qu'il a accumulé. Pourrait-il y survivre ? Il préférait ne pas y penser. S'approchant d'Arkhana, Sayuki parla à haute voix :

« Tu as raison, reposons-nous légèrement… Les autres... Misto... ils sont tous à côté. Mais nous serons de véritables fardeaux si nous arrivons dans cet état pour les aider. »

Sayuki s'agenouilla ensuite sur le corps sans vie de la marionnette de Taro. Les longs cheveux noirs de l'androgyne s'étalaient dans tous les sens, ses yeux, ouverts, fixaient le vide. La blonde observa les coupures ici et là, souffla un bon coup pour se concentrer, et avec les moyens du bord, tenta de rafistoler le pantin comme elle le pouvait. Jamais ses talents de marionnettiste n'avaient été aussi concis, mais avec l'adrénaline de la situation, le résultat fut plutôt probant. Au bout de quelques minutes, la marionnette était en état de marche.

Jiro hésita longuement, puis ordonna à Sayuki de croquer le réglisse qu'il avait dans sa poche. Le sort de métamorphose se brisa, et la marionnette devint une véritable marionnette, perdant tout ses traits humains pour retrouver son réel corps de bois. Puis il fit disparaitre Sayuki, et enfin, annula l'automatisation. L'âme de Jiro retourna dans la marionnette en bois, et ressentit d'un seul coup toute la douleur que son corps avait accumulé.

Il hurla mais aucun cri n'était aussi intense que la douleur qu'il avait à exprimer, alors son cri fut muet, mais affreusement long dans le temps.

Puis, encore quelques minutes plus tard, il reprit pleine conscience de son corps, et la douleur, progressivement, s’effaça. Il revint à lui et ouvrit les yeux.


Le pantin se leva et s'approcha d'Arkhana. Il ressentait le besoin de se confier, et brava ses interdit en dévoilant une partie de ses secrets.

« Je suis marionnettiste, si tu ne l'as pas remarqué. Personne n'a jamais vu mon réel corps, je suis caché dans cette marionnette en bois aux longs cheveux noirs grâce à ma magie, c'est une sorte de protection pour moi. Cette marionnette s'appelle Taro. Sayuki, une autre de mes marionnettes, la blonde que tu viens de voir, a une capacité de métamorphose. Elle peut changer l'apparence des choses. C'est grâce à elle que mes marionnettes aient l'air humaine. Mais pour économiser ma magie, j'ai préféré annuler son sort. Par conséquent, tu me vois sous ma réelle apparence; ou du moins, tu vois Taro sous sa réelle apparence. Mon réel visage, lui est encore caché derrière ce bois. Mais c'est un secret et tu vas le garder, n'est-ce pas ? Personne d'autre ne sait, pas même Misto, malgré ses doutes, que j'ai une autre identité que celle que j'affiche. »

Le pantin se pencha sur Arkhana et l'aida à se relever. Il était temps qu'ils aillent aider leurs amis. Jiro s'avança jusqu'à la porte, à leur droite, d'où venaient les bruits de lutte. Mais une rune leur bloquait le chemin, encore. Jiro regarda son alliée d'un air grave.

« On dirait bien que nous sommes bloqués. Nous n'avons plus qu'à attendre... »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [4] La salle d'arme - Tu savais qu'une épée ça fait mal toi ?   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» La Salle du Feu
» Chez Eäràr, maître d'arme.
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
» La salle de l'argent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Autres Lieux :: Pays Voisins :: Caelum :: Sur le bateau pirate