Partagez | .
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
[4] La salle d'arme - Tu savais qu'une épée ça fait mal toi ?
 MessageSujet: [4] La salle d'arme - Tu savais qu'une épée ça fait mal toi ?   Sam 31 Aoû - 20:40

avatar
[PNJ] Sheen

PNJ

Click


« Ding Dong Dang Dong ♫ Un groupe de mage vient d’arriver. »

C’est une étrange ambiance qui règne dans la salle d’arme. Elle est plongée dans l’obscurité. La seule chose qui vous pouvez discerner, c’est ce drôle de gamin au fin fond de celle-ci. Il vous sourit innocemment, il vous laisse tous entrer avant de finalement taper dans ses mains. Les lieux s’animent alors dans un grand re-make de fantasia. Seulement, je ne crois pas me souvenir que Fantasia comportait autant d’arme en tout genre.

« Bienvenus chez moi petits zozioooos. »

Un gamin semblable à celui que vous avez aperçu se tient dans votre dos. Sa voix vous surprend. Vous ne l’avez pas senti bouger. Pas plus que vous n’avez remarqué que celui devant vous s’est purement et simplement volatilisé. Il s’avance, sautillant gaiement en passant au milieu du groupe désemparé avec un magnifique sourire candide. Gamin fêlé. Il tourne sur lui-même et vous tire allègrement la langue avant de continuer son chemin en se trémoussant au même rythme que les lames sur une musique qui lui est propre.

« Vous savez quoi ? Je vous trouve amusant les gars. »

Il fit demi-tour et approcha sa tête de celle de Lund en lâchant un « Chiiiiiiiiii » insistant. Puis il éclata de rire avant de repartir et de dériver vers Jiro. Il posa un doigt sur la joue du jeune homme puis leva l’autre bras pour lui tirer la peau des deux avec un sourire. Joueur. Surtout avec vos nerfs. Il disparut avant même que le marionnettiste est pu faire un mouvement.

« Vous êtes un brin coincé les gens. C’chiant ça vous savez ? Laissez-moi vous aider à vous détendre ♥ »

Les lames s’immobilisèrent comme un seul homme avant de fuser droit sur les mages rassemblés. Avant même qu’ils n’aient bougé, elles étaient toutes immobilisée. A un centimètre d’eux. Un rire joyeux résonna dans la pièce quand le gamin vit vos têtes déconfites. Un éclat de rire qui devint presque une folie alors qu’il roulait sur le sol sans pouvoir s’arrêter. Puis il disparut de nouveau. Sa main passa par-dessus l’épaule d’Asuna alors que sa voix résonnait.

« Je suis le second de ce navire mes lapins. En-chan-té  ♥»

Il disparut à nouveau, un mince sourire sur son visage devant toutes ses mines outrées. Il était fier de lui. Il était là pour choquer. Pour vous mater. Il réapparut un verre de vin dans la main, assit sur un fauteuil qui n’était pas là il y a quelques instants.

« Ding Dong Dang Dong ♫ Vous avez été choisis pour mon bon plaisir. Maintenant montrez-moi ce que vous vallez bande de piaf dégénéré. »




Ordre de RP : Asuna - Arkhana - PNJ - Jiro - Lund - PNJ - Asuna ...
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [4] La salle d'arme - Tu savais qu'une épée ça fait mal toi ?   Mar 3 Sep - 9:00

avatar
Invité


Click

Un cirque.

Je crois que c'est le seul mot convenable pour décrire l'énergumène en face de nous. Un putain de clow. Je hais les clows. Non mais sans déconner vous avez vu leurs têtes de psycopathes? Et on me traite de dingue mais allez les voir sérieux. En tout cas l'autre gus en face de nous est atteint du même mal que moi. La folie. Une putain de folie, qui consume qui ne laisse rien et qui vous vide de vos pulsions. Toutes vos pulsions. Des douces à aux plus interdites. La folie vous prend et ne vous dit pas merci. Elle prend son du et vous l'êtes. Nous insectes ne sommes rien face à elle. Et je crois que le niveau de folie a augmenté d'un cran dès que je l'ai vu. Lui, moi et le autres. Si je pouvais faire un duel contre ce môme je le ferais. Mais je ne peux. Il est trop fort pour moi, mais en aucun cas assez puissant pour que je me défile. Oh, oh oh, je la sens, elle grimpe en moi, elle grimpe en intensité. Elle monte le long de mes veines, comme un serpent. Elle siffle en moi. Son appel. Je ne peux lutter plus longtemps. Et de toute façons je ne veux lutter, je veux lui montrer à ce petit. Lui montrer ce qu'à long terme la folie peut faire.

Cause I'm not bad, I'm insane.

Et je m'élance, je m'élance sur lui, mes alliés disparaissent hors de ma vue. Je fonce sur ce petit, le sabre de Nywell à la main. Oui j'ai récupérer son sabre. Et puis tant qu'on parle de ça on s'est à nouveaux retrouvés dispersés dans ce putain de navire. Sérieux des runes? Et un dragon tant que vous y êtes. Et des fées aussi. Je vous jure, et quand on avancés ici dans la salle d'arme bha on a vu ce gus. Nous faire son speech et nous dire que c'est le second de ce navire. Dans ce cas les autres prendront le capitaine. Toujours les mêmes qui affrontent les vrais boss. Pas juste, commence à suffire cet égoïsme. Fin bon je brandis le sabre de Nywell et je fonce sur le gus et pour lui couper toute retraite derrière lui au cas ou il se teleporte pas je fais surgir Zuruka. J'avais récuperer son cercueil aussi. Toujours être pret à un combat.

Mon tank sur pattes surgit, d'un pas lent mais sans hésitation et liés à moi il s'élance à mes côtés pour ce combat. Il pompe ma magie et ça liés aux autres zombies invoqués me font cracher du sang avec mes glaires sur le côtés de ma course. Peut importe comment finit ce combat JE VEUX MA PART. Personne me la prendra. Un double assaut alors gamin? Et si tu te teleportes les autres t'attraperont.

Enfin j'espère. Parce que bon avec ceux la team que j'ai avec moi qui me dit que le tueur de zombies n'est pas dans la pièce avec moi? Oui et si il voulait tuer mes zombies? Si il voulait m'arrêter dans mon apogée. Je jette un coup d'oeil à mes camarades d'infortunes. Un regard ancrée de folie. Misto m'avait répondu négativement alors je la crois. Mais eux, eux un seul d'entre eux était avec moi. Celui là je sais pas qui c'est mais si je le retrouve et que c'est le con qui s'amuse à tuer mes zombies ca vite tourner au drame pour lui. Et quand à notre combat je me demande toujours pourquoi on est là à essayer d'attraper un gamin qui peut se teleporté. Mais il a presque touché mon épaule. MON EPAULE. Alors il doit mourir bien profond en enfer, qu'il rejoigne mes cadavres.

Viens danser petit, viens danser dans ta dernière valse. C'est ta fête, aujourd'hui tout est permis pour te faire manger les pissenlits par la racine. J'y veillerais. Tu n'as pas idée de quel guilde tu as séquestrer. Un amuse gueule, tu n'es que ça. Tu n'es que l'apéro pendant que les autres ont directement le dessert. Putain d'injustice quand même vous trouvez pas?
 MessageSujet: Re: [4] La salle d'arme - Tu savais qu'une épée ça fait mal toi ?   Mar 3 Sep - 11:37

avatar
Arkhana Kaimetsu

Eagle's Claw

Click

Si Arkhana détestait bien quelque chose au delà des hommes, c'est de ne pas avoir le contrôle de la situation, c'est d'être promené comme une vulgaire marionnette sans rien comprendre a ce qui se passe. Manque de bol, c'est exactement ce qui était en train de se passer. D'abord elle se fait embobiner par un sale gosse irrespectueux et se retrouve contrainte a jouer a la balle au prisonnier, ensuite ses affaires disparaissent, au bateau, elle tombe dans un piège enfantin et atterrir dans une eau poissonneuse et maintenant elle est de nouveau trimballée ailleurs. La seule bonne nouvelle dans ce calvaire, c'est qu'elle avait récupérer ses biens. Pas d'armes a récupérer mais elle tenait a son sac et a ses tenues diverses et variées...

*surtout mes bottes, talons aiguilles, baskets et autres jouet, que ferais je sans mes paires fétiches qui maltraitent tellement d'hommes...*

Enfin, la voila de nouveau dans une pièce sombre avec des membres de sa guilde, certains membres l'accompagnant précédemment étaient encore la, d'autres faisaient leur apparition... En comble, un sale gosse était la, continuant a provoquer et jouer avec les aigles. Bizarrement, ce gosse ressemblait au petit con de la plage. alors il voulait les détendre.

"Tu veux me détendre, t'es un bon esclave toi, allez, au pieds, ça va me détendre tu peux me croire... T'en fais pas, ce sera douloureux, je vais prendre mon temps...."

Comme une furie, Asuna se lança dans la bataille, Arkhana passa en take over immédiatement, inutile d’économiser sa magie face a ce clown qui se téléporte. Elle en fit de même, des bonds téléportés sur quelques mètres, a droite, a gauche, en avant, en arrière, de façon a ce que l'ennemi ne puisse prévoir son prochain mouvement, qu'il ne puisse pas s'enfuir loin du groupe parce qu'il ne saura jamais si son prochain déplacement ne le mènerait pas au même endroit que la blonde. Inutile de le poursuivre comme le fît Asuna, c'est exactement ce qu'il attendant, la sadique préférait l'obliger a changer sa tactique de fuite, les autres lui tomberont dessus et a ce moment la, elle prendrait un malin plaisir a le voir chouiner pour sa survie... Jusqu’à ce qu'elle le torture et qu'il suppliera d'être achevé...
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [4] La salle d'arme - Tu savais qu'une épée ça fait mal toi ?   Mar 3 Sep - 18:21

avatar
[PNJ] Sheen

PNJ

Click


« Ding Dong Dang Dong ♪ La précipitation ne mène à rien chérie.»

Le second se permit de sourire en voyant la première s’enflammer. L’humain était si prévisible. La blonde l’amusait au plus haut point par son attitude hautaine. Et que dire des deux qui semblait encore réfléchirent derrière ? Seraient-ils moins sots que leurs compagnes au sang bouillonnant ? Il poussa un sifflement quand le mort se leva et son sourire s’agrandit. La folie. Qui parlait de folie ici ? Tout ça n’était qu’un jeu. Un vaste jeu pour leur survie. Si le second en avait fait entrer quatre, il n’en laisserait sortir qu’un. Mais ceci n’était que le secret de cette ronde de lame ondulante dans son dos. L’un d’entre elle se porta à la rencontre d’Asuna alors qu’une dizaine d’autre fusaient dans un ensemble parfait vers la créature.

« Saviez-vous qu’ici, tout est écrit ? » Il se leva et jeta son verre, répandant son contenu sur le sol. Le coin de la pièce où la nécromancienne se dépêtrait de son adversaire métallique s’illumina. Le symbole scintilla brièvement avant que la mage ne disparaisse pour se retrouver téléportée face à sa cible dont la paume brillait d’un éclat semblable. « Oups, je ne l’avais pas dit ? »

Le poing de l’adolescent frappa la femme au plexus avant de la téléporter de nouveau avec l’élan généré. La mage heurta l’un des stratèges du fond. A moins que celui-ci n’ait tenté de la rattraper ? Le jeune homme haussa les épaules et se concentra sur la danse des lames autour du zombie de la demoiselle. Il n’avait pas vu la mage de Take Over. Du moins c’est ce qu’il laissait paraitre. Il fit avancer le zombie avant de prendre lui-même les armes. La poignée du sabre se logea dans sa main, laissant un pan entier de sa défense inexistant. Pas de garde. Juste un point faible ou frapper. La blonde mordit à l’hameçon, posant son dernier bon téléporté pour … Son pied ripa sur le vin qui ornait le sol. Un rire joyeux résonna alors que les armes qui menaçaient le zombie firent demi-tour pour converger vers Arkhana.

« Quel hôte déplaisant je fais, soupira-t-il, j’ai omis de vous dire que chaque chose ici est écrite. Comme c’est regrettable … »

Il disparut à nouveau pour apparaitre face à Lund. Il commença à sautiller autour de lui en chantonnant avant de se baisser pour esquiver quelque chose qu’il n’avait pas pris la peine d’identifier. Son doigt parcourut le sol, dessinant une nouvelle rune. Rune qui s’illumina alors qu’il faisait un gentil au revoir au roux.

« Bye Bye ♥ »

Le gamin se téléporta à nouveau alors que le dessin s’embrasait. Le Lundien et les autres y reconnaîtrait aisément le caractère bombe tracé à la hâte. L’explosion retentit, pulvérisant la zone où se tenait le jeune homme alors que cheveux violets reposait son postérieur dans son fauteuil en baillant.

« Quel ennui…. »


Ordre de RP : Asuna - Arkhana - PNJ - Jiro - Lund - PNJ - Asuna ...
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [4] La salle d'arme - Tu savais qu'une épée ça fait mal toi ?   Sam 7 Sep - 10:36

avatar
Jiro Yu

Eagle's Claw

Click


Tout allait mal pour les aigles. Jiro, en deux temps trois mouvements, était passé du pont bien agréable, encore fraichement ensoleillé, à une salle miteuse à l'intérieur du bateau, séparé de ses alliés mais en ayant retrouvé d'autres. Cette fois, il n'était plus question de pirates à proprement parler, mais d'un gamin insolent - décidément ceux qui font la loi dans ce pays, avec leurs caprices. Il se présenta comme étant le second du navire, et malgré son délire qui semblait le toucher gravement, il semblait assez puissant. Sans bouger il réussit à attaquer les aigles, montrant sa force qui était bien cachée au premier abord. Des lames foncèrent sur eux mais se stoppèrent au dernier moment. Une mèche des cheveux noirs de Jiro qui se balançait devant son visage fut tranchée par le bout de la lame.

Asuna, la fille qui contrôlait des zombies qu'il avait déjà vu à l'action sur le pont, s'en alla attaquer leur nouvel adversaire avec furie. Elle fut suivie de près par une blonde qui se métamorphosa et l'attaqua. Le gamin se téléporta ici et là, apparaissant et disparaissant dans la pièce, échappant à sa guise aux attaques des deux filles. Jiro fit la moue. Il n'avait jamais fait face à ce type d'adversaire. Ça s'annonçait ennuyeux. Il apparut près de Lund, non loin de lui-même, et invoqua une rune explosive qui réchauffa l'atmosphère. Jiro se recula dans un coin de la pièce. Il n'était pas apeuré. Il passait enfin à l'action.

Il ferma les yeux, se concentrant pour réussir à localiser dans la pièce la position de ses alliés. Son adversaire apparaissait et disparaissait, c'était presque impossible de suivre sa trace. C'est pour cela que Jiro ouvrit les mains, et de ses doigts se dégagèrent des fils qui traversèrent en long, en large, de bas en haut et de gauche à droite la pièce. Tous ces fils, intangibles, de la magie pure que lui seul pouvait détecter, couvraient ainsi toutes parcelles de la pièce. Le gamin apparaissait et disparaissait. Le temps de voir où il apparaissait, il avait déjà disparu.

Mais Jiro n'avait pas besoin de voir. Avec les fils, une extension de lui-même, à l'instant même où le gamin apparaitrait à un endroit, quand il touchera les fils de Jiro sans s'en rendre compte, Jiro saura que le gamin sera à cet endroit, et il réagira directement. Une question de réflexe, en gros. Les yeux toujours clos, il attendit que le gamin disparaisse, puis sortit une aiguille de sa poche. Quand le gamin reparut, Jiro n'eut pas le temps d'ouvrir les yeux et lança son aiguille à la seconde même vers l'endroit où il avait sentit ses fils ses tordre, à l'endroit où le gamin s'était posé sur eux. Enfin, il rouvrit les yeux. Son aiguille avait frôle le gamin, il avait mal visé, mais une petit filet de sang coulait sur la joue du garçon. Jiro eut un sourire; c'était un début.

« Nous sommes des mages d'Eagle's Claw, ne nous sous-estime pas. Maintenant que tu as finis ton tour, à nous de jouer. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [4] La salle d'arme - Tu savais qu'une épée ça fait mal toi ?   Ven 13 Sep - 21:43

avatar
[PNJ] Sheen

PNJ

Click


Le gamin ne put s’empêcher de rire en sentant la blessure sur sa joue. Il disparut de nouveau hors de leur champ de vision alors que les lames qui dansaient derrière lui changèrent d’utilité. Elles se mirent à tourbillonner dans un ensemble parfait et convergèrent vers les mages. Seul Jiro se retrouva épargné alors que les armes passaient de part et d’autre de lui. Le gamin aux cheveux violet ne savait trop que penser de cet étrange brun avec une magie bizarre qui lui mettait des bâtons dans les roues. S’il pouvait trouver sa position et avertir les autres à temps, ce n’était plus drôle.

« Ding Dong Dang Dong ♫ Il me semble qu’un des participants vient de disparaitre »

Lund venait de faire un pas de trop en arrière, basculant sur la flaque de vin avant de glisser pour chuter dans le trou que le Second avait percé avec la rune. Il disparut dans les profondeurs du bateau en jurant alors que le gamin apparaissait dans le dos de Jiro.

« Sais-tu qu’ici rien est prédit ? C’est peut être écrit mais rien ne m’empêche de jouer avec ce que tu peux lancer. »

Les aiguilles cachées dans les manches du jeune homme s’envolèrent soudainement pour se révéler à tout un chacun sous le sourire franchement amuser du mage pirate. Celui-ci fit un clin d’œil à son camarade masculin avant de se volatiliser. Il réapparut devant Asuna et éclata de rire en disparaissant à nouveau.

« Je peux faire ça toute la nuit. Peut-être même toute votre vie. Mais pensez-vous que vous survivrez à autant d’arme levées ? »

Les quatre coin de la pièce se mirent en mouvement et, dans un nouveau ballet très peu rassurant, convergèrent vers les proies de notre petit fou. Il profita alors tranquillement du répit pour tracer trois runes différentes sur le sol en chantant un vieux mythe sur la mort de Barbossa. Les trois symboles s’illuminèrent alors qu’il se relevait pour indiquer la cadence à suivre aux différentes armes qui se mouvaient dans le vide en frappant et menaçant les aigles. Il s’étira et réprima un bâillement.

« Si vous voulez bien, on va finir de s’échauffer. »

Trois lances se détachèrent du lot de valseuse pour foncer à vive allure vers le zombie. Epingler proprement, il ne serait plus un problème pour notre petit farceur qui n’avait pas fini de tirer ses épingles de son drôle de bonnet.


Lund est maintenant hors jeu après un délais suffisamment allongé pour être raisonnable de répondre.
Ordre de RP : Asuna - Arkhana - Jiro - PNJ - Asuna ...
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [4] La salle d'arme - Tu savais qu'une épée ça fait mal toi ?   Ven 13 Sep - 22:29

avatar
Invité


Click

Enculé.

Ce petit en était un, et cette injure était bien méritée. Pourquoi? Parce qu'il se jouait de nous, il jouait avec nous comme je joue avec mes zombies comme Jiro jouait avec sa marionnette. Il joue avec nous car il connait son terrain. Il s'y sait en avantage. Ce navire est son repère. Mais qu'importe je survivrais pour tuer son capitaine. Pour terminer ces vacances qui ont vite tourner au vinaigre dans un hurlement qui réveilleront tout les morts d'ici. Et ils verront, enfin ils verront qu'une camée-junkie ne fait pas que se droguer. Que la drogue n'est qu'un passe temps dont je me lasse un peu à vraie dire. Une nouvelle forme de drogue j'ai trouvé la folie. Mon dieu je frisonne alors qu'elle aussi se plait à jouer avec moi. J'accepte volontiers l'idée d'être son pantin et de briser les règles du jeu de mon adversaire. Je ne prête nullement attention à mes alliés. Qu'ils fassent une stratégie et qu'ils me laissent m'amuser avec l'autre.

Un sabre, un putain de sabre fonce vers moi pendant que d'autres vont vers Zuruka. N'essaye pas de le mettre en pièce. Tu n'y réussiras pas. Invincible, un tank, un tank mort-vivant qui se gausse des blessures au contraire de moi. Deux combats à gérer en même temps. Vivement que je lui insuffle un peu de logique pour qu'il puisse se débrouiller un peu tout seul. Une putain de lame métallique qui convergeait vers moi. Une saloperie je vous dit. Un duel contre un manieur invisible commença alors. Rapidement je me rendit compte que la lame copiait mes coups. Alors il fallait sortir le grand jeu. Me roulant en boule atterrissant derrière la lame et la saisissant l'enfonça par terre.

Teleportation. What da fuck? Et ouais je me retrouve teleporté pile poil contre monsieur je sais tout et je fais ce qu'il me plait. Impossible de réagir, il avait tout calculé? Oh merde, son poing fusant comme un comète me heurta au niveau du plexus. Un craquement quelque part en moi retentit et le sang me monta à la bouche. Je me retrouve teleporté sur je ne sais qui. Je sais que je l'ai heurté mais je me retourne pas. J'ai mal. Mal, la douleur revient, non j'ai trop goûté à la douleur. Non et non! La folie me sauvera comme elle m'a sauvée sans que je le sache. Je me relève péniblement. Je crache du sang par terre. Des runes putain de merde. Bordel de chameau! Ouais les chameau et je ne sais pas pourquoi. Je sens que ça monte. Il va crever mais avant je vais lui mettre plus de zombies. T'aimes les zombies petit? Tu vas pas être surpris.

Je claque des doigts. Immédiatement un vrombissement se fait entendre, des pas, beaucoup de pas qui se ruent ici. Les zombies. Les zombies du pont. Ignorant les quelques pirates encore vivants ils foncent ici. La porte derrière nous en subit les effets. Les runes hein? Tu penses pouvoir en avoir combien? Combien de zombies tueras tu avant qu'ils ne t'attrapent? Tu es condamné petit.

-Ce qui est écrit et c'est bien la seul chose c'est ta défaite. Ta mort. Ne te crois pas invincible. Ton talon d’Achille surgira bien vite, tu descendras bien vite de ton piédestal. Petit tu n'as pas idée de qui tu as affronter.

Un seul moment de lucidité que me laisse la folie avant qu'elle ne me reprenne. Et je m'élance à nouveau, tu vas danser petit, tu vas danser jusqu'à ta mort. Zuruka se relève et pousse Arkhana il prend les lames sans broncher avant de se rapprocher de moi. Derrière nous j'entend quelque chose. Je me retourne et je vois le gamin qui va devant un de mes camarades. Une bombe? Bon dans ces moments là la folie baisse un peu. Faut sauver vos amis. Zuruka va vers son sacrifice prenant Lund sur son épaule et traînant l'autre par la main. Profitez c'est la dernière fois que je vous aide. La bombe explose. Impossible de savoir si Zuruka et les deux autres ont survécus. Mais une chose est sur ça va se payer.

Crétin il vient d'ouvrir la porte de sa mort. Les zombies penètrent. Je souris à nouveau. Ils inondent la pièce ignorent mes camarades se dirigeant uniquement vers le second. Une marée, si il résiste à çà il ne pourra esquiver le reste. Ma magie file vite, je tombe au sol dans un fou rire de maniaque. La mort, partout la mort. La sortie est ouverte mais je préfère le tuer. Tue, mutile, brule, tue, mutile, brule. Cette douce musique résonnant en boucle dans mon esprit.

Mais jamais rien ne se passe comme je veux. Non seulement Lund tombe je ne sais ou mais Zuruka se fait prendre par cible par trois lances. Enfait au dernier moment je lui ai dit de faire demi tour. En voyant que Jiro s'en sortait bien. Je me relève. Les zombies sont là. Si l'explosion n'avait pas suffit à ouvrir la porte Zuruka fit le reste. C'est désormais une horde qui penêtrent. Ultime coup de poker de la part de la nécromancienne que je suis. Tout accélère.

Et les zombies foncent sur lui. Un masse si importante de zombies que quelque soit l'endroit ou il aille il sera touché par un de mes zombies. Pendant ce temps Zuruka abat les lances envoyés et en saisit une de sa main droite. Maintenant petit con tu vas faire quoi?

-Tu penses pouvoir résister à autant de morts levés? Parce que moi je m'éclate. L'échauffement est terminé petit fin de ton jeu et début de l'entrée des Aigles dans ton monde. Apprend et regarde bien tout ira vite.
 MessageSujet: Re: [4] La salle d'arme - Tu savais qu'une épée ça fait mal toi ?   Mar 17 Sep - 18:44

avatar
Arkhana Kaimetsu

Eagle's Claw

Click

Agaçante. Le seul mot qui pouvait décrire l'attitude du morveux et la situation ou étaient les aigles. La stratégie de Jiro avait l'air de fonctionner, épatant. Enfin, épatant pour un homme... Cette stratégie était logique mais qu'un homme la mette en pratique, c'était épatant. Malheureusement, ça ne le blessa guère plus qu'une simple balafre qui l'amusa. Arkhana se pinça les lèvres. Pendant ce temps, Jiro, tenta une action avant de trébucher et tomber. Quel boulet...

"Excès de confiance, on sait ou cela va mener sale nabot..."

Il passa a l'offensive, ciblant les créatures animées d'Asuna, encore un jeu stupide puisqu'il préférait attaquer les créatures dépourvues d’âmes plutôt que les mages. Les tentatives solitaires n'apporteraient rien, il jouait et hormis Jiro, les tentatives des deux filles furent vaines. La solution serait de trouver une stratégie d'équipe, le bloquer et finalement, l'éclater. Asuna appela ses zombies. Dans quel intérêt, si on ne pouvait pas sortir, Arkhana ne voyait pas comment ils pourraient rentrer... A force d'insistance et de brulures, finalement, la barrière céda une petite seconde, remplissant la salle de cadavres déambulant, bon, ça donnait une force de frappe supplémentaire, espérons juste qu'Asuna avait autre chose de prévue.

Il était temps de profiter de cette diversion et d'embrouiller encore plus le gosse... Sur les trois mages présent et la foule de zombie, elle allait donner l'illusion d'être bien plus... Créant des miroirs a différents endroits de façon a ce qu'ils se reflètent entre eux, elle dessina un labyrinthe de reflet, ou chaque personne s'y reflétait un nombre incalculable de fois. Arkhana ne bougea plus, attendant le moment propice. Dès qu'il réapparaitrait pour frapper, dès qu'il se laisserait prendre au piège du reflet, elle frapperait. Un miroir explosa en morceau, elle se téléporta et donna un coup de poing horizontal, touchant quelque chose au passage.

"Je l'ai eu?"

Impossible de le savoir, mais les miroirs avaient fait leurs temps, en creer autant était très gourmand en magie et ils ne peuvent durer bien plus longtemps. Ils disparurent, tout comme la blonde qui repartit a sa position initiale.

"Il faut qu'on fasse quelque chose de plus utile, j'ne ai marre de le voir se jouer de nous!"
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [4] La salle d'arme - Tu savais qu'une épée ça fait mal toi ?   Sam 21 Sep - 17:19

avatar
Jiro Yu

Eagle's Claw

Click

« Sais-tu qu’ici rien est prédit ? C’est peut être écrit mais rien ne m’empêche de jouer avec ce que tu peux lancer. »

Du mouvement dans les manches du marionnettistes, ses atouts cachés dévoilés sottement sans une once de pudeur. Le garçon passa dans un stade transitoire entre la honte et le dégout. S'il l'avait pu, il aurait rougit totalement de voir ses armes envolées d'un claquement de doigt. Il était le maitre du jeu mais cette fois il s'était fait lamentablement roulé. Jiro se mordit la lèvre, angoissé (oui, réellement, c'était de l'angoisse, la seule émotion légitime qu'il permettait de s'envelopper) par la situation. Ce n'étaient pas dans ses habitudes de perdre la main.

Asuna continuait sa danse macabre, et Arkhana se hâtait de passer à la vitesse supérieure. Dans un cas comme celui-ci, devait-il réagir de la même manière ? Quand il se laissait véritablement dépasser, devait-il aller au-delà de ses craintes pour avancer ? Transi par un choix qu'il n'arrivait pas à prendre, Jiro ne vit pas une lame foncer vers lui pour s'enfoncer dans sa cuisse gauche. Le sang ne coula pas, la lame était trop excentrée, mais quand même, la douleur qui traversa le cerveau de l'homme lui fit lâcher un cri insonore. Il criait l'indicible, la douleur qu'il n'avait jamais connu depuis cette nuit où la mort emporta son frère.

Sa décision était prise. Encore une fois on pouvait se demander s'il était le maître de ses décisions. A trop vouloir jouer au jeu du maitre et du pantin, on se demandait qui avait véritablement l'ascendance sur l'autre. Ainsi, sa décision venait-elle de lui-même, une décision mure et réfléchie, ou alors n'était-elle qu'un relent d'instinct des plus primitifs, ces décisions sans foi qui se contentaient de tout faire pour bouger les choses ? Il ne le su pas, il était déjà ailleurs. Pour la première fois depuis des mois, voire des années, il lança un sort qu'il n'aimait guère, mais qui se révélait essentiel à cet instant clé.

Automatisation.


Son âme se détacha métaphoriquement de son corps. Il devint omniscient, il n'était plus qu'une paire d'yeux invisibles au dessus de toute la scène. Il voyait, de haut, de bas, de n'importe quel angle, tous les recoins de la pièce. Et, s'alignant à son regard impartial, des doigts immatériels tenaient les fils longs rattachés au corps désormais sans vie de Jiro Yu. Il s'était dégagé de son corps, ne ressentait plus aucune douleur, plus aucune émotion. Le corps était un automate guidé par le regard extérieur de Jiro. Désormais, le corps allait réagir avec ses réflexes les plus aguerris, car seuls les réflexes habitaient cette marionnette inédite.

Le corps se pencha alors qu'une lame voulait l'avoir par derrière, mais Jiro, en haut, avait vu la lame arriver depuis longtemps. Enfin, il retrouvait la sensation d'être maître, mais ce n'était qu'une phase éthérée, et la sensation n'était qu'un ersatz de ce qu'elle n'était, car les yeux et les mains invisibles du Jiro omniscient n'avaient pas le temps de s'y consacrer. Il avait un but, un seul, et le corps ferait tout, qu'importe les sacrifices, pour y arriver : tuer celui qui l'importunait sur son terrain de jeu.

Le corps se mit en marche. Tout en marchant, il parlait mécaniquement, retranscrivant les paroles sans s'en rendre compte du Jiro qui voyait tout. Il guidait Asuna et Arkhana, criant tout en gardant un ton monocorde par où venaient les attaques, de quoi les aider un minimum dans leurs propres combats.

Une lame fonça droit sur Jiro, et il l'arrêta à main nue. Ses deux paumes furent tranchées en profondeur, ses doigts laminés. Mais il n'eut pas mal, car le corps n'était qu'un automate. Il retourna la lame ensanglantée et s'approcha du centre de la pièce. Quand le garçon sera à portée, il le tranchera. D'un simple coup.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [4] La salle d'arme - Tu savais qu'une épée ça fait mal toi ?   Dim 22 Sep - 14:50

avatar
[PNJ] Sheen

PNJ

Click

Un rire de crécelle troubla le gargouillement caractéristique des mort-vivants que la porte s’appliquait à vomir. Le bouclier qu’il avait dressé trembla sous le coup d’Arkhana alors que le gamin fermait les yeux en soupirant. Le rire s’étendit quand les monstres vinrent se heurter à la cage que le mage s’était fait pour se protéger des assauts.  Ses traits s’étiolèrent alors qu’un clone se dessina devant Asuna.

« Tu es nocive tu sais ? Autant de monde pour une simple personne c’est beaucoup d’honneur mais tu ne fais que gêner tes camarades. Au revoir. »

Il claqua des doigts et intervertit leur place. Asuna se retrouva entourée par ses propres créatures et la cage disparue. Les monstres tombèrent sur elle comme un seul homme alors que l’enfant ne faisait que commencer la réplique. Il apparut dans le dos de Jiro, esquivant de peu le coup que celui-ci lui adressa. Puis n’esquiva pas le second. Il se retrouva coupé en deux, chaque moitié chutant dans un magnifique éclat rouge sang. Alors seulement les aigles purent se sentir rassuré.  Ils purent se féliciter. Pleurer de joie en pensant que tout était fini. Mais non, ce n’était que le commencement.

« Ah la, Ah la. »

La voix d’une jeune femme mit fin aux réjouissances tout comme sa présence. Elle entoura Jiro de ses bras avec une mine épuisée. Sa main remonta pour que son long doigt fin s’enfonce délicatement dans la peau pâle de la joue du marionnettiste.

« Tu savais que je tenais beaucoup à cette avatar mon ange ? Il était si mignon à employer pour adoucir mon tendre capitaine… Han mais que de détail et de contretemps mes amis… »

La jeune femme colla sa propre joue contre celle de l’aiglon qu’elle tenait avant de regarder la blonde droit dans les yeux. Puis son attention dériva vers la multitude de zombie qui faisait demi-tour. La Dame ne cacha pas son ennui alors qu’elle tendait la main pour tracer une rune bouclier pour isoler le duo qui l’intéressait de l’autre. La barrière runique s’étira, arrêtant tous les morts qui faisait mine de tenter de la franchir en les désintégrant. Alors seulement la mage se permit d’attraper le menton du brun pour qu’il la regarde.

« Ne m’en veut pas ma chère, j’aimerais m’occuper dignement de notre seul … compagnon masculin. »

A peine le marionnettiste eu-t-il croisé ses yeux qu’il sombra dans une étrange illusion, le laissant immobile avec leur hôte comme drôle d’écharpe.

« Pendant qu’il rêve de son plus grand souhait, nous allons pouvoir régler nos différents. Hein, qu’en dis-tu jeune fille ? »

Une lame se logea dans la main de l’étrange Second du bateau alors que de l’autre côté de la barrière reprenait le fantasia des armes blanches avec les zombies et leur manipulatrice. Si on y regardait de plus prêt, on pourrait remarquer les multiples coupures qu'avait subit la bretteuse en traversant cette horde de créatures moches et déchaînées mais aussi une entaille plus conséquente en travers de son dos. Une stigmate de Jiro sans doute.


Le bouclier est semblable à un écran et l'illusion, bénigne et facilement brisable. Libre à vous d'exploiter le tout à votre avantage. Asuna se trouve isolée proche du trou ou est Lund. Sous la pièce se trouve un débarras dont la porte est ouverte sur le couloir.

Ordre de RP : Asuna - Arkhana - Jiro - PNJ - Asuna ...
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [4] La salle d'arme - Tu savais qu'une épée ça fait mal toi ?   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» La Salle du Feu
» Chez Eäràr, maître d'arme.
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
» La salle de l'argent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Autres Lieux :: Pays Voisins :: Caelum :: Sur le bateau pirate