Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2
T'es qui toi? Mais t'es fou ! T'es cinglé ! T'es un psychopathe ! Tu veux être mon ami?
 MessageSujet: Re: T'es qui toi? Mais t'es fou ! T'es cinglé ! T'es un psychopathe ! Tu veux être mon ami?    Sam 5 Oct - 18:26

avatar
Invité


Click

Un instant… Un cri… Hurlement du cœur, saturation de l’âme. Ce jeune homme semblait ne pouvoir garder son calme, peau-douce n’a pas une voix très agréable à écouter… Tel Miss Fein dans ma nounou d’enfer, il est plus beau à regarder qu’à écouter… Pauvre petit…
 
Néanmoins, de ses mots, il venait d’invoquer encore l’un de ses esprits, antipathiques… Comme à son habitude…
 
Ne cherchant à cerner la situation, la femme anguille attaqua. Lame d’eau si facilement esquivée… L’être au sang-froid avait déjà tout calculé… Mon pied frôla le sol… Frôla seulement. Une force m’attira dans les airs, quelque chose de dur bloqua mon vol… Un arbre. Echantillons et branches ouvrirent ma peau si fragile… Certes pas aussi douce que ce jeune homme, mais assurément fragile…
 
Coco… Il allait réagir… Bec grand ouvert lorsqu’il disparut. Quelque chose d’autre était venue. Sans y avoir invité, il avait manipulé la magie qui s’échappait de mon corps fragilisé. Bloquant ainsi la future attaque de cet être écaillé… Quoi de mieux pour pêcher le poisson qu’un chat ?
 
-Grrr… Je suis tout à fait d’accord avec toi, l’amitié n’existe pas… C’est l’amour !
 
De ses muscles puissants, il me souleva, arracha ces branches si menaçantes puis, me déposa à bonne distance, me glissant à l’oreille un doux murmure.
 
-Laisse-moi m’en occupé, chérie… Réfléchis à ce dont tu pourrais m’offrir…En récompense…
 
En récompense… Quel être pervers… La première fois il m’a volé mon premier baisé que veut-il…
 
L’idée de lui offrir ma fleure passa en éclair dans ma tête… Me faisant rougir à rendre jalouse une tomate… Non jamais ! Il ne l’aura jamais ! Je regardais alors vers lui… Il avait déjà disparu.
 
Mon regard sonda les parages… Derrière Peau-lisse. Il était là, grand sourire laissant apparaitre ses dents de carnassier. Comme à son habitude, torse nue, doigt tendu, il passa ce qu’il venait de récupérer devant les yeux de notre cher adversaire… Lui qui n’avait sans doute pas sentit les doigts agile de mon esprit les plus pervers…
 
Son trésor ? Un string rose… Sous vêtement de ce jeune homme aux gouts vestimentaire des plus classiques… mais aux sous-vêtements… *tousse*
 
Je ne pus m’empêcher de rire… A en étouffer ! A oublier la situation dans laquelle je me trouvais… Un string ROSE !!!
 
Ruzuki me regarda, toujours son sourire lubrique, montrant son autre main…

 
Mon soutien-gorge violet pailleté, il l’avait aussi volé ! Quand ?! Je vérifiés… oui, il était belle et bien disparut ! L’énervement monta lorsque je jetai de toutes mes forces un morceau de bois vers Ruzuki… Celui-ci arriva en plein sur sa pauvre petite tête, en plein dans l’une de ses oreilles de chat…
 
-Grrrrrrr !
-Oups…
 
Il retourna alors à ses occupations. Se mettant juste devant le jeune homme, lui faisant un clin d’œil… Sans s’en rendre compte, il fit ressortir la perversité la plus cachée du jeune homme, ses envies les plus enfuit, ses désirs les moins acceptés… De ce clin d’œil mêlant magie et luxure, il fit bouillir les hormones du jeune homme… Celui-ci ne pouvant s’empêcher de rougir… Fourbe qu’était la magie de cet esprit…
 
Il s’approcha alors de lui, passant sa main sur le côté de sa tête, puis… S’approcha dangereusement… Lorsque ses lèvres frôlèrent les siennes, il disparut. Apparaissant non loin de l’esprit anguille. De nouveau, un clin d’œil… Même procédé… Même technique… Même plan… Plus la tentation, plus les préférences amoureuses d’une personne tendait vers lui, plus sa magie était efficace… seulement cette fois-ci, il ne se tenta pas au baisé… DU moins si… Mais au bout de son doigt.
 
Arc de cercle devant lui, un cœur géant apparut. Il tira alors dessus avant de le relâcher… Des flèches cœurs fusèrent alors vers l’esprit… Flèches de l’amour… Flèche paralysante… Est-elle tombée sous le charme du néko au point de ne pouvoir éviter cette attaque… Ou a-t-elle d’autres préférences ? …
 
Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: T'es qui toi? Mais t'es fou ! T'es cinglé ! T'es un psychopathe ! Tu veux être mon ami?    Dim 6 Oct - 15:31

avatar
Invité


Click



Le Bal des Cinglés



" Te lier c'est accepter le pire comme le meilleur, te perdre et te noyer, t'oublier toi et tes pensées, tes idéaux et tes rêves. Tu n'es jamais seul Altiel, nous sommes là et il est là, veux-tu prendre le risque que quelqu'un d'autre puisse pénétrer dans cet intimité ? Que quelqu'un puisse nous séparer, briser ça ? Puisse te faire oublier que seule compte la nature et sa beauté ?"


Elle se fige, se stoppe alors que la greluche se voit arrêtée en plein vol par le géant sylvestre. "Mange ça pétasse !" Elle enchaîne, son corps nue se mouve dans l'air tel une furie, mains jointes pour l'étouffer alors que jaillie la vague d'eau à la pureté létale. "Ola Purificante." Fracas du liquide contre l'écorce alors qu'elle a disparue, Neko dérangé apparue pour la sauver de la noyade jubilatoire qu'elle lui préparé. Saleté !

L'amour ? Va crever ! Ses yeux d'opales le foudroie de leur cruauté avant qu'il ne disparaisse, un mouvement vif pour se retourner alors qu'il se trouve dos à son protéger, une invective sonore dans son esprit, trop tard alors qu'elle voit suspendue le string rosé. Sérieusement ? C'est tout ? Il continue son numéro, Neko dérangé alors qu'elle fulmine, prête à le bousiller, le baiser au propre comme au figurer.


Le choc, la surprise, l'incompréhension alors qu'il sent la présence dans son dos, que les pulsions jaillissent, incompréhension de leur signification. Tout exacerbé, le rêve et la beauté, adulation d'une beauté dégénérée. Il rougit alors qu'il se tient face à lui, que sa main vient caresser son visage le laissant interdit comme une midinette en sursit. Incapable de bouger, cède à la tentation d'un corps musclé, d'un sourire carnassier, danger et perversité mêlées, exacerbés alors que leurs lèvres se frôlent puis que brutalement il cesse d'exister. Une tournée du visage pour voir qu'il a changé de cible, changé de prétendante à subjuguer, et la pernicieuse jalousie qui d'un coup née, jalousie retournée contre l'objet du désir personnifié. Sentiments nouveaux harassant ce cœur esseulé dans un rictus de rage.


La colère et la haine qui grondent dans son cœur glacé, le désir et le péché acceptés, le baiser pour l’annihiler alors que son clin d’œil provoque l'envie impérieuse de le niquer, niquer et le noyer dans son corps d'une poussée. "Viens minet, viens crever dans l'extase totale d'un instant sacré." Un baisé jeté tel un don juan de pacotille attisant cette haine teintée de désir, l’exploser comme jamais ! Elle reste pourtant de marbre alors que seul son regard trahie ses sentiments la bouffant comme des vers rongeant le cadavre tuméfié d'une enfant. Puis le cœur qui se créée, gerbant, gerbant comme jamais alors que les flèches apparaissent pour la vriller, un sourire qui se dessine sur les lèvres givrées de la beauté glacée.

Un mouvement des mains alors que les mots franchissent ses lèvres tel une promesse de mort. " Cuerpo Acuoso " Son corps perd toute réalité physique alors que la silhouette devient entièrement d'eau constituée, silhouette envoutante et aqueuse que les flèches viennent traverser pour se figer dans les arbres que l'on peut discerner à travers son torse liquide à la pureté transcendée. Danseuse de pureté privée de l'aspect vitale que l'eau incarnait, l'eau dans sa plus sordide pureté. Un sourire sur la bouche aqueuse alors qu'elle fonce sur le Neko joueur, mouvement des mains pour les joindre et faire jaillir l'Ola purificante dans une poussée. L'eau animée de son corps se mouve pour s'y mêler alors que disparait la vision de la silhouette féminine, eau en action se fracasser au sol après une esquive du Neko farceur. Inerte pour mieux le piéger, liquide jonchant le sol, que derrière ses pieds mouillés l'eau se reforme pour constituer le corps féminin de l'âme des Ruisseaux. Corps Acqueux devenant tangible alors que sa main revoit sa traduction physique la couvrir de la peau d’albâtre, une pression alors qu'elle l'agrippe par les cheveux pour le tirer en arrière dans un mouvement d'une violence extraordinaire.

Voix fluide " Je vais te montrer comment j'aime. Un rire cristallin aux échos aquatiques alors qu'elle vient figer la tête du sexe haït en son sein pour le noyer avec toute la froideur cruelle qui la caractérisée. Main seul chose physique sur un corps d'eau privée d’oxygène, de minéraux et de toute substance venant la salir, la mort liquide pour vous étouffer.


Connectés dans la cruauté alors que le lien qui les unies provoque le partage intense des émotions les submergeant. Lien transcendant dans la haine et la jalousie, le désir et la rage alors qu'un sourire s'esquisse sur les lèvres du brun. Deux et un dans un lien que personne ne pouvait appréhender sans risquer de perdre le peu de raison qu'il lui restait. L'horreur d'un lien vous unissant à jamais.

Spoiler:
 

© Bebebe ♠ FTRPG
 MessageSujet: Re: T'es qui toi? Mais t'es fou ! T'es cinglé ! T'es un psychopathe ! Tu veux être mon ami?    Lun 14 Oct - 17:26

avatar
Invité


Click

Elle avait un autre tour dans son sac… S’engouffrer dans les poumons de son adversaire. Qu’elle est sadique… Encore un esprit malsain, pauvre Ruzuki, lui qui s’amusait tant avec nos adversaires... Alors qu’il semblait étouffer voici un petit sourire du coin de sa bouche. Un message par télépathie.
 
*J’adore ça ! Ça me fait penser à mes soirées SMs !*
 
Que répondre à cela ? Il s’étouffe et il est content… je critique les esprits de peau-lisse mais les miens ne sont pas forcément mieux…
 
*J’ai une petite soiffe pas toi ?*
 
Non il ne va tout de même pas… Et pourtant si… Il se met à boire, encore et encore, celle qui l’étouffé remplit son ventre… petit à petit les plaques de chocolats fondirent pour faire apparaitre un bidon bien rond, ne restait plus que la main de la chère dame qui finit dans sa bouche, croquée entre ses dents carnassier.
 
*Je l’emporte avez moi dans mon monde de perversité, qui sait ce qu’elle me cache ? Puis je sens que si je reste plus longtemps ici… Je vais mourir… Je vous la rendrais… Surement choquée… Ou ravi de sa vision, qui sait ?*
 
Voilà le Néko agonisant disparaissant, emportant sa belle avec lui… Choquée je ne savais pas comment réagir, nan mais il était sérieux là ?! 
 
Je ne devais pas tarder à répliquer… Si j’étais choqué, sans doute que mon adversaire l’était aussi… Il fallait que je profite de l’occasion…
 
J’eu remarqué quelque chose… il est comme moi. Du moins, il est comme celle que j’étais il y a quelques temps. Attendre que ses esprits fassent le travail en regardant de loin. Que c’est triste… Nous allons lui montrer ce qu’est le travail d’équipe. J’invoquais alors l’esprit artistique, sadique et autoritaire qu’est Ova… Etrangement c’est avec elle que j’eu le plus de combat en union et entraînements… Disons que nous avons tissés cette même relation que j’avais avec ma sœur qui tissait les mêmes traits de caractère qu’elle.
 
-Ova que j’appelle !
 
Apparaissant dans un kimono blanc et violet, bordé de nœuds papillons et de bandes de tissus flottant dans le vent… très féminin pour Ova la traditionaliste.
 
-J’étais justement avec Shing pour ce beau Kimono, ne le trouves-tu pas magnifique ?
-Oh…SI… *tousse*
-Qu’est-ce que tu as à rêvasser ?! Il est temps de montrer notre talent à notre interlocuteur…
 

Nous nous mettions alors à courir vers lui, nous entrecroisant, elle passant devant moi puis inversement, saut dans les airs, tacle au sol, puis mouvements agiles d’arts martiaux. La différence de niveau entre Ova et moi-même dans cet art était largement perceptible, néanmoins, nos mouvements étaient parfaitement coordonnées, enchainant les attaques. Agissant qu’un minimum de repos à peau-lisse… Voici ce qu’était l’attaque coordonné entre elle et moi… Comment va réagir peau de pêche ? Nous attaques ont-ils été concluants ?

Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: T'es qui toi? Mais t'es fou ! T'es cinglé ! T'es un psychopathe ! Tu veux être mon ami?    Ven 18 Oct - 15:05

avatar
Invité


Click



Le Bal des Cinglés



" Te lier c'est accepter le pire comme le meilleur, te perdre et te noyer, t'oublier toi et tes pensées, tes idéaux et tes rêves. Tu n'es jamais seul Altiel, nous sommes là et il est là, veux-tu prendre le risque que quelqu'un d'autre puisse pénétrer dans cet intimité ? Que quelqu'un puisse nous séparer, briser ça ? Puisse te faire oublier que seule compte la nature et sa beauté ?"


Le choc. Incompréhension et fureur devant l'outrage ultime de cet être dégénéré issue de l'abîme, qu'elle sent son corps pénétrer sa bouche dans un immonde bruit de succion. La rage écarlate qui éclate devant cet acte barbare, devant la profanation de sa pureté sans nom, aucun humain n'aurait put lui faire tel outrage... Mais cet être n'était pas humain et ce fait elle ne l'avait pas pris en compte dans cette action qui la voyait se faire engloutir devant un visage totalement choqué, deux visages choqués. Va crever ! Jamais, non jamais, si elle avait put hurler son cri aurait déchirer ce corps s'alourdissant de l'eau mortelle, si elle avait plus hurler la terre même aurait tremblé devant la colère rongeant son âme mortifère. Va crever ! Elle réagit, reprend forme dans le corps de l'esprit, l'eau reconstitue la silhouette féminine sous forme tangible alors qu'il va entrer dans son monde, monde qu'il rejoint en éclatant en une multitude d'étoiles scintillantes. Qu'elle s'effondre au sol en activant le cuerpo acuoso, flaque d'eau venant caresser la terre de sa pureté létale, herbe mourant à son contact purifiant l'eau la nourrissant de tout élément indispensable à sa survie. Elle va payer ! Le temps de reprendre ses esprits elle aperçoit la suite des événements, charge cumulée de deux grognasses armées contre son protégé. Seule donnée acceptable, l'effet de surprise alors qu'elle croit s'être débarrassé d'elle pour de bon. Va crever pétasse ! Son corps se reconstitue, prend forme physique et tangible dans un rictus de rage, elle s'élance, furie vengeresse de l'outrage.

Le choc et la stupéfaction devant le spectacle, il n'a pas vraiment le temps de réagit que déjà une autre créature entre en scène, qu'ensemble dans une synchronisation quasi parfaite elles foncent vers lui. Réflexes, il recule esquivant maladroitement le premier assaut, malheureusement il n'était pas un combattant et cet enchaînement le prend, la douleur qui émerge dans des éraflures sur sa peau claire, il se jette par terre dans la confusion, tombe esquivant un coup pour le faucher, roule évitant un autre coup pour le blesser et son corps subit la plus part des coups lui étant destinés, la douleur et la colère dans la synchronisation du lien. Elle s'apprêtent à frapper, achever ce combat qui avait déjà trop duré, elles n'en ont pas le temps que les deux mains glacées attrape leurs chevelures décrépis avant de tirer dans un hurlement de rage. La fureur dans le regard d'opale, rage que jamais il n'avait lut dans cette cruauté d'habitude si froide. " Ne me sous-estime pas pouffiasse ! "

Elle fonce enchaînant sur la projection, son corps devenant entièrement aqueux alors qu'elle traverse le corps de la brune tel un esprit vengeur pour la faire suffoquer de son eau létale, de son corps fatale. Elle ne marque aucun arrêt, furie déchaînée alors que son corps retrouve sa forme tangible pour décocher un coup de poing à la putain en kimono. " Retourne dans ton bordel à geisha !" Elle tourne, combattante redoutable, redoutable dans sa capacité à faire que les coups ne peuvent la toucher. Son corps redeviens entièrement aqueux à l'exception d'une main venant tirer une nouvelle foi les cheveux de paille pour la traîner, malheureusement un contre deux, le combat est des plus inégales alors qu'Altiel reprend ses esprits face à l'agression, lame du Katana de la femme au Kimono venant couper sa main dans un hurlement de douleur, elle éclate en une multitude étoilée de goutes d'eaux scintillantes dans l'obscurité.

Les voix jaillissant dans sa tête alors qu'il sent ses forces diminuer, la fatigue qui commence à le gagner, il s'en moque, enchaîne sous l'impulsion des six âmes unis contre les deux grognasses moralisatrices. Sa voix s'élève dans l'air alors qu'il se relève difficilement. Voix douce et mélodieuse d'où s'échappe les vers oubliés, mélopée de la forêt.
« Ô Arbres millénaires, Toi qui est leur messagère,
Dame des arbres au corps dépourvu de chair.
J'appelle a moi Accacia la solitaire »


Le crissement étrange qui retentit alors qu'une main franchit le tronc d'un des arbres, corps féminins aux reflets brun s'extirpant de l'écorce dans un rire des plus enfantins, un cri de joie alors qu'elle vient boiser son regard malsain sur les deux femmes partie intégrantes du jeu, regard malsain de la sociopathe enfantine.

" Oui oui oui ! Hihihi, deux pintades pour le prix d'une, deux pintades à plumer, on va jouer mes poulets."

Elle éclate de rire avant de fuser, que son corps devienne d'un coup aussi noir que l'ébène, corps entièrement constitué d'écorce aussi dure que le rock et lacérant que des lames de rasoir. Qu'elle se jette comme une gamine déchaînée sur l'une des deux femmes entraînant un roulé boulet avant de la morde et de frapper de toutes les parties du corps possibles, peau d'écorce durcie et aiguisée pour l'écorcher.
Une succession de rires.

" Pintade saignée, qui veut ma pintade saignée ?? "

Spoiler:
 

© Bebebe ♠ FTRPG
 MessageSujet: Re: T'es qui toi? Mais t'es fou ! T'es cinglé ! T'es un psychopathe ! Tu veux être mon ami?    Dim 27 Oct - 12:52

avatar
Invité


Click

Valse aqueuse, doux touché humide alors que celle-ci essaye de m’étouffer… Sa cible n’est pas ma personne, non, c’est son adversaire, douce Ova au caractère bien trempé. Le noir complet, endormissement soudain, arrachement par les songes… Je ne me souvins plus de ce qu’il s’est passé entre cet instant et mon éveil…
 
Dialogue avec lui… Ruzuki, il n’avait pas terminé sa folie, il avait un plan… Plan qu’il m’exposait…
 
Allongé sur le sol boueux et humide… la bataille faisait rage autour de moi… incapable de me réveiller…
 
L’âme aqueuse disparut, par qu’elle moyen ? Nul ne le savait… Ova s’était, le temps d’un instant dépassé ? Ce que qu’à mon éveille que je compris… Mon sabre, disparut… Ova l’avait-elle utilisé ? Par quel stratagème ? Je m’éveille, me relevant difficilement alors que la douce femme-louve reprenait son souffle.
 
-Ova ! Ça va ?
 
Me précipitant sur elle, inquiète…
 
-Ne me sous-estime pas ! Je suis Ova ! Peintre des songes ! Experte en art martiaux ! Ce n’est pas une salope comme elle qui viendra à bout de moi !
 
A peine le temps de souffler, un nouveau esprit apparait… Sortit de l’écorce d’un arbre… Femme dégénérée, comme toutes les autres… Etre ne tissant un contrat qu’avec des esprits malades, cet homme n’était pas normal, son esprit était embrumé…
 
Contact avec cet eau sans vie, reste du dernier affrontement, les ongles de la louve-humaine devinrent noire, transformant cette rétention d’eau en encre. S’élevant dans les airs, elle adopta une sphère parfaitement ovale et sombre. Pinceau dégainé… la folle venait de se jeter sur elle… Parant un maximum de coups, les blessures s’ouvrent de nouveau alors que d’autres apparaissent. Pas un hurlement, pas un cri de souffrance, Ova ne donna aucun signe de souffrance… ce serait trop de satisfaction donné à cette cinglée.
 
Coup de pied dans l’estomac aussi dur que de l’acier, la folle dut reculer. Distance apprécié par Ova, pluie de lames d’encres, avec son pinceau les demi-lunes dessinées foncèrent sur le corps de la folle déracinée.
 
Coups après coup, elle usa de ses dernières forces pour cette attaque qui aurait découpé en morceaux des êtres composés de chair et de sang… Seulement ce n’était pas le cas d’elle dont le corps avait été oublié, dans une écorce solidifiée. Quelques entailles, elle n’attendait pas, elle se jeta sur sa proie, la louve était sortie. Coups de pieds, coups de poings, de main. Une valse parfaitement maîtrisée, bout d’écorces envolées, des gouttes de sang s’écoulaient. Ses mains rouge écarlates… La souffrance était forte… Mais son esprit l’était plus encore…
 
Admiration puis folie s’empara de moi. Energie lâchée, je voulais que cela cesse.
 
-Arrête Ova ! Arrête ! Ca n’en vaut pas la peine !
-Tait toi ! Je sais ce que j’ai à faire !
-OVA ! DISPARAAAIIIITTT !!!
 
Dans ce hurlement, son corps se désagrégea en pluie lumineuse… L’esprit venait d’être révoqué contre son souhait… Ova… Reposes toi… Je te suis grès de ton dévouement…
 
Genoux à terre, l’épuisement était total… Je n’en pouvais plus… Il fallait que cela cesse… Combat inutile, la fin allait approcher. Ce combat inutile et sans sens… je ne voulais plus y participer… Se mit alors en place le plan de ce néko à l’esprit mal tourné…
 
-Brook !
-Yoohohohoh ! Festival Song !
 
Musique enjouée, violon enflammée… Le décor se fit oublier… Robe de soie blanc m’enroba, bouquet de fleurs siégeant dans mes mains. Eglise décoré, cavalier cravaté… Peau lisse en costume noir et blanc… En haut des marches… Marches que je gravie petit à petit, acclamé dans une foule de personne, entourant l’esprit malade… Rendant ses mouvements difficiles… Je m’approchai de lui…
 
Face à face… L’annonce venait d’être faite… je profitais de ce moment de perturbation. Chuchotant à peau-lisse ma demande.
 
-Veux-tu te marier avec moi ?
 
Le fixant directement dans ses yeux... Pluie de lumière, lucioles enchantés nous accompagna. Perturbé, je sentis l’homme trembler… L’ouverture venait d’être faite. Esprit révoqué, le dernier invoqué. L’illusion disparut, une licorne enflammée fut invoquée entre lui et moi. Sautant dessus, je m’enfuis à toute hâte… Trop perturbé pour réagir avant ma montée, il ne pouvait plus me rattraper… Comment l’aurait-il pu ? Sogence qui pouvait dépasser les trains enraillés ?
 
Ce n’est qu’un au-revoir… Toi… L’homme à qui je me suis promis… Mon amant…
 
-Ruzuki… Soit tu es un cinglé, soit tu es un génie ! De toute manière, on a échappé à cette bataille inutile, aucun de nous n’est mort…
 

Bien que les blessures jonchaient mon corps… Que la fatigue se faisait de plus en plus présente… La nuit sera longue… A jamais peau lisse à l’âme perturbé par ces esprits cinglés…
 MessageSujet: Re: T'es qui toi? Mais t'es fou ! T'es cinglé ! T'es un psychopathe ! Tu veux être mon ami?    

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5