Partagez | .
Pouuuule oupoupouuule oupoupouuule stash stash ! ♪ [Yôyô & Nao]
 MessageSujet: Pouuuule oupoupouuule oupoupouuule stash stash ! ♪ [Yôyô & Nao]   Ven 19 Juil - 14:10

avatar
Invité


Click



Pooooule

oupoupouuuleoupoupouuuule

stash stash !!




La plaine de Renwil était si grande... Je me sentais comme une petite fourmis face à toutes ces plantes... Un véritable désert de verdure. Heureusement ici, il ne faisait pas aussi chaud que dans la Web Valley ou autre Sahara fiorien, l'air était plutôt humide et frais. Température parfaite pour une simple campagne paisible qui ne demande qu'à faire pousser ses atouts flamboyant.

C'était aussi dans cette simple campagne qu'était élevée une chose bien moins commune au reste de Fiore. En effet, c'est ici qu'un vieux papy fermier élève les râres et magnifiques poulets dont "les plumes sont tellement colorées que de loin, on pourrait croire à un regroupement de petits arc-en-ciel", précisait la requête de ce fermier finalement bien vaniteux... Non, ce n'était pas le moment de s'arrêter sur un préjugé, peut-être qu'il cherchait simplement à indiquer de façon plus concrète la localisation de son poulailler (pensais-je avec un sourire forcé)...

... En fait non, en m'avançant sur les lieux, je pouvais constater que ce n'étaient pas les indications qui manquaient. On ne pouvait pas faire dix pas sans tomber sur un panneau en forme de flèche qui indiquait "POULETS ROUGES ET BLEUS A 700 mètres", ou "POULETS JAUNES ET NOIRS A 695 METRES", ou bien même "POULETS ROUGES BLEUS JAUNES ET NOIRS A 680 METRES !!". On pouvait dire qu'il savait ce que c'était, son poulailler.

On ne pouvait pas poser ses yeux sans voir le mot "poulets" écrit en gros et fluorescent. Désespérée, je préférai regarder vers le ciel mais au bout d'un moment, je finissais même par croire que les nuages avaient étaient engagés pour participer à cet enfer coloré. La journée s'annonçait bonne... Oh, tiens, j'apperçevais ses arc-en-ciel, au loin... Personne à l'horizon ? Ouf, je serai toute seule, pour une fois... J'allais pouvoir crier sur jouer avec les poulets comme je le voulais...



« BONJOUR MADEMOISELLE ! je vous attendais !!! Dis donc, vous êtes seulement en avance de 6 minutes ! Vous devriez avoir HONTE de faire attendre mes pauvres amours... Oh mes chéris, ne vous inquiétez pas, papa, lui, il prendra toujours soin de vous... Sniff... Bref, faites bien attention à mes bébés !! Je tiens ENORMEMENT à eux, et si vous avez le malheur d'arracher UNE SEULE de leurs belles plume, vous MOURREZ. Bien, sur ce ceux, joyeux travail et bon dimanche ! ♪ »


Finit-il en chantonnant. Beaux ou pas, ils étaient bien sales, ses pigeons. On ne pouvait pas poser un pieds sans craindre d'être aspergé par un fiente rose ou bleu, et le poulailler ressemblait à un terrain de PaintBall géant. Si j'avais eu une cagoule pour protéger mes cheveux, je me serai sûrement jointe à la partie mais... Non.
Au secour, sortez moi de cet enfer !!









 MessageSujet: Re: Pouuuule oupoupouuule oupoupouuule stash stash ! ♪ [Yôyô & Nao]   Mar 23 Juil - 17:07

avatar
Yôshii A.Shunsui

Indépendant Illégal

Click


Une heure. Deux heures. Puis trois heures. Enfin quatre heures. Patience, patience était la sagesse du vieux. Mais je n'étais pas vieux et je ne débordais pas de patience, dans ce genre de situation en tout cas. Voilà le nombre d'heure que j'avais passé à errer dans ma perdition la plus complète. La vie était dure... Cruelle... - Et c'est moi qui disais ça. Quel monde sérieux. - Je vagabondais de droite à gauche, de gauche à droite, sans vraiment savoir où aller.

« Je veux voir le Gaufrier D'lamerbleuuuuuuuuuuh ! »

Oui, au départ j'étais parti pour aller voir le gaufrier d'lamerbleu. Ou plus précisément pour le voler, mais chut ! Je me retrouvais malheureusement là, au milieu de cette prairie aux allures trop parfaites et naturelles. Alors que je vagabondais toujours -Je n'avais guère le choix en même temps. - je portais mon attention sur un panneau que j'avais croisé quelques mètres avant.

« POULETS ROUGES BLEUS JAUNES ET NOIRS A 680 METRES !! »


What the phoque ? Des poules mutli-fruicolore ! Aussi rapide qu'un renard affamé ayant senti la douce odeur d'un poulet rôti sur les braises d'un splendide barbecue, je courais à quatre pattes comme le plus sauvages des hommes sur 680 mètres en suivant les centaines de panneaux qui décoraient le paysage... Hum... Imaginez un blond qui courait à quatre pattes, une langue sortit comme les chiens que vous voyez tout heureux et un visage d'ange ? Mixture un peu bizarre, mais pas tellement exceptionnel. Hum. Une fois arrivée sur place, je vis deux personnes en train de se parler, mais osef ! J'étais là pour les poules ! Je scrutais autour de la ferme avant de localiser le grand poulailler. J'attendis que le vieux bonhomme parte pour me glisser sournoisement dans les buissons et m'approcher de l’enclos...

« Come on, mes petites poules. Venaient voir papa Maître du Monde. ♪ »
Chuchotais à moitié à quatre pattes en leur courant après.

J'attrapais une poule rouge, deux poules bleues et m’apprêtais à attraper une rose... Quand... Je trébuchais sur une... Fiente... Je pourrissais Dieu de mes malédictions pour cet instant tragique de ma vie. Je finissais becnez dans le cul d'une poule. Tragique ? Tu te foutais de moi là, Dieu ? Il n'y avait pas plus merdique comme instant sérieux. Mais je t'aurais un jour ! Je t'aurai ! Sois en sûr. Aussi sûr que la coulure de souillure traînant sur la serrure de dame nature. - Je dois me pendre là ?- Je relevais mon pauvre museau en le plongeant ensuite dans un sceau plein d'eau.

« Sale coquine ! »
Dis-je en tapotant sur le derrière de la poule qui s’enfuit en cocotant.

J'entendis les pas d'une personne approchée de l'enclos... Mais l'instant du prédateur était plus fort que tout ! J'attrapais un déguisement qui était sur le bord de la clôture de l'enclos et me glissait dedans instinctivement. Un coq !

« Cococo riz de noix de coco ! »
J'étais fier de mon imitation parfaite.

C'est à ce moment-là qu'apparu un Coq Géant Sauvage dans l'enclos, faisant mine d’appartenir à cette meute colorée. La plus magnifique des infiltrations était celle qui restait banal et softe. Comme la mienne. Admirez les enfants, papa est comme vous !!

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Pouuuule oupoupouuule oupoupouuule stash stash ! ♪ [Yôyô & Nao]   Ven 26 Juil - 22:32

avatar
Invité


Click



Pooooule oupoupouuuleoupoupouuuule stash stash !!



Beurk, ce poulailler géant était vraiment répugnant. Comment allais-je résister une journée là-dedans ? Bon, espérons que les poulets soient calmes aujourd'hui, comme ça je n'aurai pas vraiment besoin de mettre les chaussures dans leurs fientes multicolores... Pwah, franchement, combien de fois lavait-il sa ferme ? Certaines parties du sol ressemblaient à des flaques de peintures tellement...tellement... Bref. Je n'avais plus qu'à me placer un pinces à linge sur les narines et à patienter en me racontant des histoires à moi même. Finalement, un compagnon m'aurait fait le plus grand bien... Si ce n'était pas un psychopathe qui aurait débarqué dans l'enclos. Mais bon, en y réfléchissant bien, quelles étaient les probabilités que la seule personne qui se trouvent dans cet endroit carrément paumé soit un assassin 'presque' fou déguisé en coq ? Hein, quelles étaient-elles ?...


« Cococo riz de noix de coco ! »


Apparemment positive. Il faut dire que ce bruit de coq pas du tout naturel était bien plus qu'alertant... D'un coup, je sautais de la botte de paille sur laquelle j'étais assise pour chopper le premier fouet qui passait et pénétrer dans le poulailler telle une braqueuse qui cambriole sa centième banque. J'étais prête à attaquer, mais bizarrement, quand je vis ce gros coq à quatre pattes , le nez humain qui bombe le déguisement et les cheveux qui se mêlent à sa crête... Je me ravisais. Comment avais-je pu penser à être si cruelle ? Fouetter un pauvre malade, vraiment... Quelle femme horrible je pouvais être...

Je le voyais gambader au loin... Il avait l'air tellement heureux... Ses pattes rebondissaient sur le sol, il allait vite, de plus en plus vite, il courait il hurlait de joie... Mais... Il commençait à aller bien trop vite... Et ses hurlements changeaient de ton... Les larmes lui coulaient des yeux, et derrière lui, un, un... Un coq homosexuel géant le poursuivait.
Pauvre homme, voilà donc la folie qui le tourmentait... Il aimait un coq... Mais, se rendant compte que cet amour était impossible, il essayait chaque dimanche de s'approcher de son bien aimé... En vain... Quelle tristesse....

Oh, le couple de godelureaux gambadait à présent vers moi... Quelle beauté dans leurs mouvements parfaitement synchronisés... Ils devaient sûrement se faire la cour... Bientôt, le second coq rattrapait le blond et pointait son bec vers son orifice fientaire... Un peu plus et il allait... Il allait... Non !! J'avais le devoir de protéger ces poules !!!


« FKHGUYJMIOPKMLABLAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH »


Hurlais-je alors que mon fouet s'approchait perpendiculairement du vrai coq, le bout de la corde qui rentrait dans le coin de son bec et le reste qui faisait la corde à sauter avec ses pattes... Bientôt, le coq tombait à terre, et moi je me précipitais vers le courageux gay qui pleurait encore le bonheur et la complicité qu'il venait de partager avec son amour caché... Que c'était beau... Mais malheureusement, j'avais une mission, et je n'avais pas le droit de laisser passer ça... Oh.. Et puis, je voyais les yeux des deux 'animaux', puis je me disais que... Je pourrai peut-être arranger les choses...


« Coq blond... Si tu veux, je te laisse pénétrer librement le... le... Le poulailler, et je ferai comme si je ne voyais rien... Malheureusement, quand le fermier reviendra, il faudra partir... Ne t'en fais pas, je respecte toutes les formes d'amour, moi même étant amoureuse, je sais ce que ça fait, ce sentiment de ne pas être avec la personne qu'on aime, alors... Sois libre d'être qui tu es. Voilà... »






 MessageSujet: Re: Pouuuule oupoupouuule oupoupouuule stash stash ! ♪ [Yôyô & Nao]   Jeu 1 Aoû - 21:46

avatar
Yôshii A.Shunsui

Indépendant Illégal

Click



« Coq blond... Si tu veux, je te laisse pénétrer librement le... le... Le poulailler, et je ferai comme si je ne voyais rien... Malheureusement, quand le fermier reviendra, il faudra partir... Ne t'en fais pas, je respecte toutes les formes d'amour, moi même étant amoureuse, je sais ce que ça fait, ce sentiment de ne pas être avec la personne qu'on aime, alors... Sois libre d'être qui tu es. Voilà... »

Bon. Cocotte, toi tu es archivée. Après le coup de se faire poursuivre par un coq gay, me sortir un tel speech aussi ignoble que... que... sale. En entendant cela, un certain coq géant sentit toute son excitation sexuelle exploser en un énorme « Cocorico. ». Il sauta d'un air joyeux sur mon costume, mais pendant qu'il était dans son saut en plein air, je le stoppais d'un coup sec en plantant mon pied dans son ventre. Il vola dans le sens contraire, entouré par des poules qui picoraient le sol autour de lui, tout en le regardant un air fugace. J'attrapais une poule qui passait à côté de moi, tapotant un coup sec sur son dos faisant ainsi sortir un oeuf rouge de son derrière -Chacun ces méthodes.-

« Merci, c'est gentil. Je vais être libre comme tu me l'as dis. »
Lui dis-je, affichant un sourire heureux et enfantin.

Je lui lançais l’œuf rouge que venait de pondre la poule. Puis je répétais toute cette opération de pondaison et de lançage d’œuf jusqu'à créer un arc-en-ciel autour de la jeune femme. Je sifflais le coq gay, qui semblât revigorer d'un seul coup en entendant mon sifflement qui lui était destiné. En une fraction de seconde, il se pointa devant moi aussi raide qu'un soldat de l'armée royale. Je retirais mon costume devant ses yeux déçu et en colère. Je pris mon air le plus sombre, en le cachant à la demoiselle, puis je chuchotais ces quelques mots au coq.

« Si tu ne veux pas finir en coq rôti avec des patates autour de toi, tu ferais bien de m'aider. »

Un air grave et effrayé se dessina sur son visage, alors qu'il devait sûrement imaginer la scène. Horrible et terrifiante pour nos amis les volatiles. Je grimpais sur son dos agrippant ses plumes pour ne pas tomber. Aussi simplement que si je chevauchais un cheval, je pris la fuite, en gardant la poule sous un bras pour avoir des projectiles. Le coq sauta par-dessus la demoiselle et commença à s'enfuir derrière d'autres poulaillers.

« Désolé beauté, mais je vais m'amuser un petit peu ici avant de repartir ! Haha... »

Les poules et les coqs des autres poulaillers s'amassaient contre leur enclos pour nous voir défiler, hurlant de plaisir, alors que mon coq sautillait à moitié lorsqu'il courait, pour ma part je riais d'amusement en sentant le vent battre mes cheveux dans une danse aussi folle qu'agréable. Mais... Dans toute ferme qui se respectait... Il y avait des chiens pour garder les animaux...

« Wouaf Wouaf Wouaaf » -Moi aussi j'ai trollé, je vous rassure.-

Nous étions poursuivis par deux vieux chiens dans la fleur... De la vieillesse ? Mais ils ne semblaient pas manquer d'énergie pour autant. Je les bombardais en frappant à plusieurs reprises sur le dos de la poule, mitraillant ces êtres canins d'œufs de toutes les couleurs. C'est une guerre totale que vous voulez ?! D'accord ! Vous allez l'avoir ! Je tapais sur l'arrière train du coq pour qu'il s'envole légèrement et finisse dans un poulailler. Les chiens ne pouvaient sauter par-dessus et ils ne savaient pas encore ouvrir les portes, donc j'étais sauvé pour le moment. Mais comment sortir de là maintenant ? L'art de la guerre. Voilà la réponse. Je descendais de ma monture aussi fièrement qu'un général venant inspecter ses troupes et je murmurais quelques mots au coq gay. Il me répondit par un cocorico aussi fier qu'heureux. En à peine une minute, il regroupa la vingtaine de poules de ce poulailler dans une organisation aussi parfaite que celles des soldats à l'armée. Puis vint leur du discours.

« Mes amis poules !
Je vous invite à me rejoindre ! Rejoindre ma lutte pour la liberté. Une liberté bafouait et lointaine où vous n'êtes que prisonnière, incapable de choisir la vie d'on vous souhaitez ! Ne rêvez-vous donc jamais de pouvoir picorer des plaines plus lointaines et vastes que ce simple sol terreux et marron-âtre de votre cage ? Je vous le dis, bien sûr que oui vous rêvez de ce paradis ! Qui n'en rêverait pas après tout ? Ne sommes-nous pas tous vivant et plein de rêve ? Est-il réellement mal de vouloir plus que nous en avons ? Pouvons-nous nous interdire d'espérer vivre paisiblement et agréablement au soleil, avec une nourriture aussi abondantes que riches ? Non ! Parce que nous sommes vivants. Nous sommes libres. Chaque époque a connu ces jours sombres et il est temps pour vous de mettre une fin à vos jours sombres ! Vous méritez mieux que cela... Vous méritez ces vastes prairies, aussi vaste que la Terre. Alors aidez-moi à vous libérer et je vous offrirais ce monde. J'abattrais les cages qui vous entoure, je vaincrai ceux qui vous menace, je vous guiderai dans l'ombre pour vous apporter cette lumière. Alors rejoignez-moi. Battons nous pour notre liberté. Et montrons à ces oppresseurs que nous ne sommes pas impuissants ! ALLONS A LA GUERRE MES AMIS ! »


Je me retrouvais au milieu d'une foule de poule, les acclamations de mes nouveaux soldats semblaient effrayer  les deux chiens gardiens de la ferme, qui reculèrent de quelques pas en entendant l'excitation des poules autour de moi. Il était temps d’agrandir nos rangs et d'envoyer d'autres poules convaincre les autres poulailler de nous rejoindre. La guerre allait commencer !

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Pouuuule oupoupouuule oupoupouuule stash stash ! ♪ [Yôyô & Nao]   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5