anipassion.com
Aller à la page : Précédent  1, 2
Ma beauté est hors de prix (Dadou & Jiji)
 MessageSujet: Re: Ma beauté est hors de prix (Dadou & Jiji)   Ma beauté est hors de prix (Dadou & Jiji) - Page 2 EmptyDim 3 Nov - 20:19

Anonymous
Invité


Click

Qu'importe le pourquoi, qu'importe le comment, la cire finit par abandonner le corps de son équipier, mais l'heure n'est pas au réjouissance, car même après plusieurs regards l'albinos ne peut deviner si le poney est encore en vie. Il ne respire plus, ne bouge plus et l'unique appel résonne mais ne trouve pas de réponse. L'opération l'aurait tué ? Il aurait eu tort, tort de croire pouvoir le sauver, tort de s'estimer capable de briser cette magie alors que c'est là sa spécialité ? Pourtant tout semble s'être bien déroulé, alors pourquoi...?

"Je l'ai tué...? C'est... ma faute ?"

Ijeel écarquille les yeux à cette simple idée, se cherche des excuses sans en trouver, faible, il essaie de faire porter le poids de sa culpabilité au maître des lieux. Mais il sait, sait que tout ça, c'est lui qui l'a provoqué. Et à présent... Il contemple un moment le cadavre de son équipier, y cherchant un quelconque signe de vie, une respiration soudaine, un mouvement fugace, n'importe quoi... Mais rien, rien que le fardeau de son échec. La fée ne fait plus attention à rien, n'écoute pas le vieillard qui essaie de l'avertir d'un danger, car lui comprend pourquoi plus aucune statue ne vient l'attaquer. Pourtant il s'accroche, essaie de lui expliquer que le créateur de ces abominations de cire sera bientôt là, qu'il faut partir, fuir. Mais l'albinos n'est pas en état, il ne saurait pas même esquisser le moindre geste quand bien même sa vie serait présentement en danger. Et elle le sera sous peu.

Mais dans ce silence, un souffle se fait entendre, douloureux, alors que celui qu'il pensait mort se réanime sous ses yeux. Un délire ? Un effet secondaire de cette magie de cire ? Ou bien alors le minet s'en est bel et bien tiré ? Le visage de l'albinos, d'abord bloqué dans une expression traduisant sa surprise, s'éclaire ensuite d'un mince sourire traduisant sa joie. Celle de constater qu'il est vivant, ou bien celle de comprendre qu'il n'a pas tué ? Il vaut mieux ne pas se le demander, la réponse pourrait vous dégoûter de la fée à présent revigorée. Cela fait deux fois. Deux fois que le chat fêlé lui fait ce coup-là, deux fois qu'il le croit mort, et les deux fois par sa faute. Décidément... Mais à présent, la voix d'Ighen lui parvient, et il n'y a plus une seconde à perdre : ils doivent fuir tous les deux. Et le plus vite possible. Damaz peine à se relever, Ijeel l'aurait bien aidé mais ses inquiétudes sont dirigés vers autre chose. Car derrière eux, au bout du couloir, ce n'est pas une statue qui les attend, mais un humain, et sans difficulté, il devine bien qui c'est.

Le poney a déjà pu l'apercevoir apparemment, mais pour l'albinos, c'est la première fois. Un homme au corps bien sculpté, ressemblant trait pour trait aux modèles récurrents du sorcerer : blond, les cheveux mi-longs, grand, une chemise un peu trop déboutonnée... A dire vrai, la fée s'est doutée dès ce moment de l'embrouille, mais la suite révèlera que ce n'est qu'un sort pour modifier son apparence qu'il a utilisé, et que derrière ce simulacre de beauté se cache... autre chose. Mais plus important que son physique, il y a ses capacités, et ses intentions. Surtout ses intentions, qu'il déclare dès que les deux mages sont à son écoute. L'un sera tué car indigne de faire partie de sa collection, et l'autre privé à jamais de sa liberté. Quant à la répartition des rôles, cela semble plutôt évident, et Ijeel ne s'en sent pas vexé un seul instant. Au contraire, s'ils doivent échouer, il se préfère mort plutôt qu'emprisonner. De toute façon, sa magie le rend invulnérable à tout ensorcellement... En théorie du moins.

Il ne faut plus hésiter, car c'est leur seule chance de le vaincre. Les statues ne pourront plus se mouvoir tant qu'il sera ici, tant qu'il se battra en personne, car sinon il serait trop faible, devant normalement utiliser toute sa magie dans ce seul but. Peut-être est-il puissant, mais il n'est plus intouchable. Pourquoi avoir fait le déplacement lui-même ? Car l'albinos ne peut être vaincu par les statues, et il est l'élément perturbateur, celui qui peut l'empêcher d'ajouter le minet à sa collection. En bref, le maître des lieux ne va pas se retenir contre lui. Et ce sera réciproque. Du moins, c'est ce que traduisent les premières sphères pourpres relâchées contre lui, dans le but de rapidement achever ce combat. Si seulement...

Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: Ma beauté est hors de prix (Dadou & Jiji)   Ma beauté est hors de prix (Dadou & Jiji) - Page 2 EmptyLun 4 Nov - 13:44

Damaz Elandez
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click



Le Prix de la Beauté


Ijeel & Damaz