Aller à la page : 1, 2  Suivant
Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor]
 MessageSujet: Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor]   Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor] EmptyJeu 4 Juil - 21:17

Senji Kiyomasa
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Une expérience. Pour elle, j'étais une expérience à sa première relation amicale... tiens donc. Je préférais jouer le cobaye que de jouer les prisonniers. Elle me comparait à elle, disant que par notre vécu, nous avions plusieurs points en commun et c'était pour cela que m'endurer ne sera pas si difficile que je le laissais supposer. Je continuais de sourire à la jeune femme... non... attendez un instant, il y a quelque chose qui me titillait les yeux... Bordel, elle est toute nue ou quoi? Je fis un pas en arrière, pris par la surprise d'une telle image qui devrait être cachée des plus prudes... dans le genre de moi... Je me mis à rougir et me retournais tout de suite en me grattant le derrière de la tête. Je m'étais habitué à ça les quelques instants précédents, pourquoi est-ce que maintenant je réagis comme ça? Allez Senji... un peu de courage mon vieux! Non... Trop difficile, trop de mauvais souvenirs refoulés qui refont surface à chaque fois. Une main à ma boucle de ceinture je tâte pour m'assurer qu'il était toujours là... Oui... je soupirais de soulagement tout en écoutant ce qu'Enya avait à dire. Elle me disait qu'elle ne supportait pas non plus d'être enfermée entre quatre murs... tant mieux, comme ça je pourrai vraiment voir de quoi elle serait capable.

Viens, allons faire un petit tour à Era. J'suis certain qu'il s'y passe des choses intéressantes...

En fait, c'était une énorme supposition de ma part. Je savais qu'ils escortaient des gens à l'intérieur d'Era pour les amener en prison, mais plusieurs ne méritent pas leur place derrière les barreaux et c'est pourquoi nous y allions. D'un signe de tête à Enya, nous nous dirigeâmes vers la station de train. Je la trouvais pas mal plus enjouée et à l'aise que la première minute qu'on s'est vus. Tant mieux, j'avais pas envie de devoir supporter une fille qui ne me faisait pas confiance et qui déciderait de me faire la g*eule pendant tout le trajet... D'ailleurs, ce trajet, je le trouvais plutôt tranquille, mais bien gardé. Plus que nous approchions d'Era, plus les gardes s'accumulaient dans les wagons. Qu'est-ce qu'ils foutent? Ils se construisent une armée? J'en avais rien à foutre de toutes manières. Ils étaient tous des pions que n'importe qui d'assez faible d'esprit pourrait remplacer.

Arrivés à Era, nous fîmes en sorte de rester discrets. Nous ne jouions pas non plus les types qui se cachaient à chaque coin de rue pour paraître suspects, mais nous ne faisions pas exprès non plus de croiser tous les gardes de la ville. Justement, ceux-ci formaient un mur juste devant nous pour séparer la foule d'habitants en deux. Ils amenaient des prisonniers au cachot... tiens donc... J'observais le plus de détails possibles de ces fameux prisonniers pour connaître leur provenance: des manifestants... Probablement des gens du peuple qui étaient de notre côté... Je serrais les dents avant de prendre Enya par le bras pour l'amener à l'écart pour lui expliquer mon plan.


Là, on a rien à foutre de se faire repérer, mais on doit rester en vie et sauver ces prisonniers. Ils ont probablement manifesté pour notre cause et le Conseil les fait taire en les enfermant. Alors, tu prends l'avant ou le derrière du groupe?

Tous les deux, nous avions une magie qui pouvait nous permettre de nous battre à notre guise même si elle n'était pas de la même origine. L'écume à la bouche, je pouvais plus attendre de défoncer ces soldats à coups de lames de sang. Ils étaient nombreux, mais nous étions encore loin du centre-ville et les mages du Conseil, si aucun ne passait dans le coin, mettraient du temps à nous rejoindre. En empêchant tout garde de courir chercher de l'aide, nous augmentions nos chances de réussite.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor]   Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor] EmptyDim 7 Juil - 9:15

Anonymous
Invité


Click

Finalement on se retrouva tout les deux, seuls encore une fois, direction cette fois Era...Le siege du Conseil. Hmm ça sent les embrouilles ce coin. Je ne sais pas pourquoi mais..J'aime ça. Rien que de savoir que je suis à deux doigts du Conseil, mon coeur s'emballe. En faite c'est dans ce genre de situation que je ne regrette pas du tout d'avoir quitter Eagle's, Crimson est largement plus fun et plus excitante en elle même que ces flans d'aigles. Mise à part dire " on est les plus forts" ils savent pas faire grand chose de leurs journées..Enfin les membres en général..Tout était différent quand on regardait le haut de la pyramide. Je ne suis pas restée longtemps, seulement deux ou trois mois mais quand, pour la première fois, j'avais croiser Misto et Nywell qui prennaient la tête de la guilde...je me dis que Eagle's peut devenir une grande guilde.

Quand j'étais petite...On entendait parler de Fairy Tail, Blue Pegasus, Lamia Scale en générale...Ces grandes guildes, ces grandes familles qui font rêver des enfants comme moi...Des gens qui n'ont aucun liens et pourtant ils se protégent entre eux..C'est pour cela que j'avais rejoins Pegasus d'un certain côté, pour connaitre ce genre de sentiment mais bon..Ce ne fut pas vraiment le cas. Quoi que..Je me souviens de ce play-boy...C'était quoi son nom déjà? Chris je crois...Ouais c'était lui qui m'avais présenter la guilde..Plutot beau gosse et peu aimable...Comme je les aimes. Pauvre petite chose que j'ai du lâcher derrière moi en quittant cette guilde de bouffon. Je me demande ce qu'il fait de ses journées celui là. Enfin bon! Ce n'est pas le moment de ressaser le passée.

En s'approchant d'Era, il y avait de plus en plus de gardes de partout...Wow c'est la guerre et on m'a rien dit? Ce serait dommage que je râte un évenement de ce genre quand même. Senji avait l'air tout aussi intrigué que moi sur la question. Etrange...Qu'est-ce qu'ils mijotent donc?

On croisait alors plusieurs prisoniers....Des manifestants on aurait dit...Des gens qui luttaient contre le Conseil, tout comme nous mais contrairement à nous..Ils s'étaient fait avoir. Je trouve ça juste dégeulasse que le Conseil se permette le monopole de la parole dans ce pays...Pourquoi devrions nous les écouter? Leurs obéir? Qui sont-ils pour soumettre ainsi des lois? Des dieux? Non seulement des hommes..des mages pour la plus part. Certaines rumeurs disent que les membres du Conseil sont puissantes mais c'est juste un amassit de vieillard et de faiblards car si vraiment de puissants mages se cachaient dans ce bled, ils se seraient montrer. Avec tout le bruit que certains mages font depuis quelque temps, personne n'a bouger.

Personne....Ils jouent avec les mages légaux, je trouve ça assez hilarant quand on sait que les légaux courent après les illégaux...Ne sont-ils pas censés faire régner la paix et la justice ensemble? Main dans la main? Au lieu de ça, ils se chamaillent comme un vieux couple à chaque fois que l'un tente une action contre l'autre. C'est jouissif. Pendant ce temps, les mages illégaux peuvent faire ce qu'ils veulent. La preuve, nous sommes là.

Plongée dans mes pensées, excitée à l'idée de pouvoir enfin intenter une action contre le Conseil, je fus tirée par le bras dans un coin et Senji me regarda....Quoi encore? Il va m'engueuler? Je regardais son visage de plus près..Cette petite lueur dans ses yeux...Il a tout aussi envie que moi. Quand je disais que ce gars et moi on était fait pour s'entendre.

"-Là, on a rien à foutre de se faire repérer, mais on doit rester en vie et sauver ces prisonniers. Ils ont probablement manifesté pour notre cause et le Conseil les fait taire en les enfermant. Alors, tu prends l'avant ou le derrière du groupe?"

Rester en vie? Regarde moi bien...ça fait 18 ans que je joue avec la vie et la mort donc je pense que ce ne sera pas un problème pour moi de rester en vie dans ce genre de situation. Qui plus est...Je vais seulement me faire plaisir rien de plus et je ne vois pas du tout la difficulté de se faire quelques gars du Conseil et de la Garde si ils osent se montrer. Encore faudrait-il un miracle.

Je regardais attentivement autour de nous...L'avant ou le derrière? Quelle question stupide.

"- L'avant! Comme si j'allais rester derrière, dans l'ombre. Il manquerait plus que ça. Soit mignon, laisse moi m'amuser et je te laisserais le reste bien sur c'est comme ça que ça marche non? En attendant, ai confiance en moi et tout se passera bien"

Au fond, si on était partit si tôt en mission tout les deux, je savais que c'était pour une sorte de test à deux balles. Je croyais avoir fait mes preuves durant la mission de recrutement mais faut croire qu'il en demande toujours plus. Quel gourmand! Enfin bon je vais pas m'en plaindre...

Je savais qu'il se débrouillé plutot bien seul et moi aussi, on aurait pas tellement besoin de veiller l'un sur l'autre, il fallait surtout qu'on s'occupe de notre survie...Qui aidera l'autre en premier? Je ne sais pas encore mais étant donné que nous sommes dans "La Capitale" de l'emmerde...Je ferrais mieux de rester sur mes gardes avant de penser à autre chose. Le Conseil n'était pas loin et même si ces bouffons ne me faisais pas peur, ils avaient bien un avantage sur nous...Leur nombre.

"- Tu es là n'est-ce pas? Entrain d'écouter la conversation alors que c'est franchement impoli..Hein Lulu?
- Moi qui croyais avoir perfectionner ma technique de camouflage..Quel dommage. Alors? On fait la fête ce soir?
- Ouais et y'en aura pour tout le monde. Appelle les autres...ça va chier.
- J'aime quand tu as ce petit sourire sadique sur ton visage!"

En un sifflement : Asmodée, Satan, Lucifer, Belzebuth, Léviathan et Belphegor...Ils étaient tous là, répondant à l'appel et voyant le nombre impressionnant de gardes tous sourire.

"- Oh bande de tapettes! Celui qui s'en fait le plus est le boss pendant une semaine et le perdant devra être la catin de vous savez qui pendant 2 ans, fit Asmodée
- Sans problèmes boufon..Je vais gagner ce pari stupide! répondit Satan
- Rêve face de cake..C'est moi qui l'emportera, rétorqua Lucifer
- Cake...J'ai faim...beugla Belzebuth
- Aller...C'est partit! Voilà mon équipe de combat et plus prête que jamais, fis-je en souriant à Senji"

Il n'y avait aucun soucis à se faire pour moi..Je ne voyage jamais seule...C'était mon plus gros avantage. J'étais toujours sous haute protection enfin..ça dépendait des jours. En attendant...

Que la fête commence! ♪

 MessageSujet: Re: Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor]   Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor] EmptyMer 24 Juil - 14:43

Senji Kiyomasa
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Enya voulait le devant des gardes. Je me contentais d'hausser les épaules en guise de réponse. Elle avait déjà passé le test, à quoi bon en faire plus? Elle voulait m'impressionner ou quoi? Il valait mieux pour moi de la laisser s'amuser comme elle le voulait parce que si je décidais de me mettre à travers son chemin, elle voudra sûrement me sauter au visage. Je la regardais invoquer sa petite armée d'esprits sur lesquels elle pouvait compter. J'espérais seulement qu'ils soient efficaces au combat.J'ai toujours été seul et je n'ai jamais eu besoin de dépendre de qui que ce soit. Comme ça, j'ai pas eu d'attente à avoir. Je pouvais très bien me débrouiller comme bon me semblait.

Je la regardais se faufiler avant de prendre moi-même position derrière l'attroupement de soldats. Si elle croyait que j'allais la laisser s'amuser toute seule, c'était hors de question! Je poussais le dernier innocent qui se trouvait à travers mon chemin pour me mettre en évidence. D'un coup de bague sur l'avant-bras, le sang sortait magiquement pour prendre la forme d'une lame. Elle trancha les retardataires d'un coup sec, à froid. L'absence de leurs camarades leurs firent se retourner. Ils allaient crier aux autres qu'ils étaient attaqués, mais c'était déjà commencé de l'autre côté. Rictus aux lèvres, je tranchais sans pitié ces serviteurs du conseil.

Tiens donc, nous avions trop tardé et les gardes placés en hauteur nous avaient repérés. Ils sonnèrent l'alerte. Tant mieux, j'avais pas fini de me dégourdir qu'ils tombaient comme des mouches, c'était beaucoup plus ennuyant qu'épuisant. Les derniers survivants formèrent un cercle serré autour de leurs prisonniers pour les protéger. Tch! Bande d'ignorants. S'ils croient que nous sommes venus pour les tuer, ils ne se sont pas mis que le doigt dans l'oeil, mais le bras entier! C'est avec l'amas de cadavres sur le sol et le peu d'hommes encore debout que je remarquais que la foule s'était dispersée rapidement en criant comme des poules pas de tête. Et bah, si on avait voulu être subtiles, c'était complètement raté. Nous étions-là pour du sang et la libération de ces hommes et femmes qui voulaient seulement faire valoir leurs droits. Justement, ceux-ci étaient presque à genoux et c'est là que me vint une idée...


Barrier's Web!

Ma lame devint soudainement plus souple, reflétant un adhésif pas très évident à l'oeil nu. La bande fit le tour des gardes puis se resserra au niveau de leur poitrine. À l'aide de mes deux mains, je tirai vers le haut, puis dans ma direction. Ils furent soulevés de terre et perdirent l'équilibre. Ce n'était pas suffisant. Il me fallait plus de force, encore plus. Autant d'hommes c'était beaucoup. J'étais fort, mais tout de même, moi aussi j'avais mes limites...

Venom of Power!

La queue de scorpion me poussa à la base de la colonne vertébrale et elle m'injecta la poison qui prit rapidement sa place dans mon sang, gonflant mes muscles dans tous les sens. J'empoignais un peu plus fort l'adhésif, resserra l'emprise qui se tenait autour des hommes pour n'en faire qu'une boule d'individus et les fis valser en tournoyant sur moi-même avec eux comme si je m'apprêtais à lancer un poids. Bien sûr... c'est ce que je fis, mais dans le mur le plus proche, détruisant une demeure entièrement. Le venin s'estompa et je posai un genou parterre le temps que le tout se fasse évacuer dans mon souffle. Puis, je sentis quelque chose pénétrer mon mollet, percer mon tibia. Je voulais me relever, mais c'était impossible. Puis, l'autre muscle qui était vertical. C'est là que je vis qu'ils tentaient de m'immobiliser en me lançant des javelots dans les partis du corps les plus faibles. Je souriais avant d'en recevoir deux autres dans chaque omoplate. Je serrais les dents pour m'éviter de crier, puis, je me mis à rire, comme si j'aboyais dans l'air... S'ils croient qu'ils réussiront à m'attraper et à m'enfermer, ils se trompent... Pour l'instant, je peux pas bouger, mais rien n'urge, le spectacle ne fait que commencer...
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor]   Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor] EmptySam 27 Juil - 10:42

Anonymous
Invité


Click

Tant dis que Senji et moi, nous nous séparions, les démons s'en donnèrent à coeur joie dans la foule de gardes qu'il y avait à massacrer. Leurs rires diaboliques et mesquins ressonnèrent comme une seule voix, ce qui fut légérement inquiétant. Enfin...Moi j'en avais l'habitude mais qu'en était-il pour les autres? Je n'étais pas certaine qu'ils apprécient de se faire battre par une chose qui ne leur arrive même pas au genou.

En faite ils avaient appris dans ce monde à tirer profit de leurs tailles ridiculusement petite et chacun avec un caractère bien tremper, associer à un pouvoir assez terrifiant.

"- Alors la baudruche tu fatigues? demanda Satan
- Comme si j'allais me faire battre par un microbe comme toi! Tu peux rêver avant que je ne faiblisse! fis-je en souriant et en jetant un garde sur un autre
- Ne faites pas la fête sans moi!!!! cria Asmodée au loin dans la foule
- On dirait qu'il en chie lui par contre, remarqua Lucifer en soupirant
- Je vais aller l'aider....Attendez moi! poursuivit Belzebuth
- AIDER C'EST DE LA TRICHE!!!! CHACUN SA MERDE!!! cria Satan
- Arrête donc de râler espèce de mauvais perdant...On a tous accepter ce défi merdeux sans pour autant se fixer de règles et puis suivre des règles..ça ne nous correspond pas alors maintenant fait moi de la place, je vais te montrer qui est le plus fort d'entre nous, fit Lucifer
- Ah? Pardon j'ai cru qu'on me parlais? Aurais-je entendu des voix? Toi le plus fort! T'as toujours eu un égo sur-dimensionner pauvre abrutis! Je vais te régler ton compte moi!"

Et les voilà , égale à eux mêmes, entrain de se battre entre eux au lieu de se battre contre les adversaires autour de nous. Je me demande vraiment si un jour ces deux là pourront travailler ensemble. Les nombreuses fois où j'ai fais l'expérience de les réunir, il ne me semblait pas possible le fait de les voir ensemble.

Mais bon j'aime croire aux miracles donc disons que j'ai l'espoir qu'un jour ils se battent ensemble et non pas l'un contre l'autre.

J'étais tellement préoccupée par ma partie du combat que j'avais totalement oublier qu'à la base j'étais venue avec Senji. Je me demande comment ça se passe pour lui...Certainement bien. Je ne le vois pas avec tout ces gardes. Il est tout de même le leader de l'organisation donc c'est qu'il doit bien y avoir des raisons à sa position.

Je vois même pas pourquoi je le chercherais du regard, ça me déconcentre plus qu'autre chose. Je pense qu'il se débrouille à merveille tout seul dans son coin, comme moi.

C'est vrai ça...Je me débrouillais étrangement bien...C'était la première fois de ma vie que je ressentais une joie aussi immense, cette excitation de mettre ces gens à terre, de lutter pour une cause que je trouve juste...Cette envie d'aller jusqu'au bout des choses. Comment ai-je fais pour ne pas connaître cela plus tôt? Cette liberté...Ce gout sucré de liberté!! C'est comme si un poids s'était décollé de mes épaules...Je me sens légère!

"- Aller on arrête de révasser y'a du travail ici!! fit Lucifer en se secouant devant moi
- Eh oh! Je ne veux rien entendre de ta bouche quand je sais que j'ai plus de victimes à mon actif que toi ! répondis-je d'un ton sec
- Même toi tu participes à ce défi stupide?
- Disons que ça stimule le jeu...ça fait du bien de jouer avec un enjeu.."

Soudain j'entendis alors de l'excitation derrière moi...Senji? Je vis des javelots voler en masse vers un coin précis...Qu'est-ce qu'ils foutent bordel?!

"- ENYA!!!"

Je tournais la tête et j'en vis plusieurs aussi arriver vers moi. Je ne pus m'empêcher de sourire bêtement...

"- Léviathan! Les javelots!!
- A vos ordres ma Dame!!"

La plus part furent dans mes bras et c'est là que j'eus l'idée du siècle...Pour une fois que ça peut être marrant...

"- Satan!
- Putain mais appel quelqu'un d'autres je suis occupé moi!
- GROUILLE TOI!!"

Ma voix était devenue autoritaire..Je savais que si je ne me montrais pas plus méchante qu'ils ne l'étaient tous..Jamais ils ne me respecteraient..Je l'avais appris avec le temps. Satan répliqua alors dans la seconde à côté de moi et on se mit à balancer tout les javelots aussi fort que possible de l'autre côté.

Tout ce que je récupérais, étaient relancé avec plus de force. Quel dommage ils n'ont pas choisis la bonne personne comme cible. La plus part des javelots touchèrent leurs cibles en pleine poitrine...Quand je sentis quelque chose arriver à toute vitesse et m'érraflant le bras, la pile que j'avais tomba au sol.

Je sentis alors un léger filet coulant le long de mon bras droit...Ah ouais? Alors ils veulent jouer les méchants? C'est une déclaration de guerre là...

Et comme on dit si bien ici...A la guerre comme à la guerre.
 MessageSujet: Re: Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor]   Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor] EmptyMar 30 Juil - 1:06

Senji Kiyomasa
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Je voyais la deuxième ligne prendre la place de la première armée de leur javelot. Ils me menaçaient. Au moindre mouvement, ils allaient m'empaler vivant, sans scrupule. Si au moins ils savaient... Puis, leur javelot fut volé des mains par un de ces nains bruyants qui appartenait à Enya. Kyehehehe, ils allaient faire quoi maintenant? C'était leur arme principale, ils devaient en avoir une secondaire quelque part. Tiens donc, une sorte de dague recourbée à leur ceinture. Pas question que je me fasse disséquer en public, bande de malades mentaux! Je souriais comme un démon, riait encore plus fort et força l'emprisonnement temporaire douloureux. Un bras, puis l'autre, une jambe et la suivante à contrer le sens des javelots. J'étais bien trop paresseux pour mes les retirer avant de me lever debout voyons... Je devais quand même m'en débarrasser si je voulais que mes plaies referment d'elles-mêmes. Je les retirais donc et les lançais violemment sur le sol sous leur regard plutôt surpris, à la limite de l'affolement.

Bande de c*ns... c'est mon tour maintenant. FLYING BLADES!

De mes poings je fis naître les lames volantes tranchantes et les projetai dans leur direction, en décapitant plusieurs sur leur passage. Les plus vigilants s'étaient cachés lorsque j'avais prononcé le nom de ma technique, mais les autres n'y survécurent pas. J'avais envie de me défouler sur leur tête vide de logique. Je me lançais dans la mêlée tête baissée frappant tous les visages que je rencontrais, brisant dents, nez et mâchoire à coups de poings. Le sourire fendu jusqu'aux oreilles, j'éprouvais peut-être un peu trop de plaisir à les détruire en public. Ma rage ne s'arrêtait pas là. Je n'allais pas être assouvi après avoir défoncé que quelques soldats de Conseil, oh non... Mon problème mental s'étendait au-delà de ça. On me planta une dague dans le dos, on tenta de me frapper, mais l'adrénaline avait déjà parcouru l'entièreté de mon corps. Je ne ressentais plus rien, ma force était encore plus brutale qu'à la normale... un vrai monstre, une machine de guerre était à l'oeuvre.

RUBY COLOSSUS!

Mon corps se couvrait en surface de sang cristallisé qui ressemblait beaucoup au rubis. Couvert de la tête aux pieds, invincible temporairement, j'allais donner un boost à mon attaque. J'enforcissais le sang dans mes bras et mes poings. À chacun de mes coups, les corps furent projetés sur les maisons, tombant les uns sur les autres comme des dominos. Parfois, mon poing ne frappait pas les os et se contenta de passer à travers les corps. C'était terrible pour certains, mais excitant pour moi. Cette maigre minute arriva à sa fin et je posais un genou parterre, à bout de souffle, couvert de mon propre sang et de celui de mes victimes. C'était bref, mais ma rage du moment était tombée. La quantité de cadavres empilés un peu partout me permis de percevoir les derniers combats d'Enya avec ses camarades. Mon regard croisait le sien et je me contentais de sourire. Ouais... on voyait très bien mes dents blanches à travers ce rouge... dégueulasse... Enfin, je m'y étais habitué. Je scrutais les environs du regard. Nos prisonniers avaient tenté de prendre la fuite pendant que nous faisions le ménage. Mais quelle bande de c*ns! Nous étions-là pour les sauver de ce trou à rats, pourquoi ils partent comme ça? Je me mis à gueuler entre deux souffles:

ENYA! Faudrait chercher les c*nnards de prisonniers qui se sont enfuis! Ils devaient bien croire que nous étions-là pour eux. Je peux pas bouger pour encore quelques minutes, alors si on veut pas les perdre de vue, faudrait agir... Tu sais... dans le sens de MAINTENANT!

Enya était le même genre que moi. Elle n'aimait pas qu'on lui donne des ordres, qu'on lui dicte quoi faire. Mais si nous voulions réussir ça, il fallait coopérer de cette manière, se conseiller, se donner des ordres à la limite même si c'était insupportable pour nous deux. Mes forces revenaient lentement, mais ce n'était pas suffisant pour jouer au chat et à la souris...
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor]   Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor] EmptySam 3 Aoû - 5:45

Anonymous
Invité


Click

Je vous résume la situation...J'ai récemment intégrer Crimson Hounds, une sorte d'organisation illégale où on lutte contre le Conseil et où tout le monde se soutient. A la tête du groupe, Senji, quelqu'un d'assez...Spécial. Je ne pourrais pas le qualifier pour l'instant mis à part mettre le mot "sympa" sur sa tête bref..C'est pas utile et on s'en contre fous.

Pour la suite de l'histoire...Vous y êtes. Senji et moi même, nous nous sommes engager tout deux dans une bataille contre la garde du Conseil pour aider des prisonniers à s'échapper car ils se sont fait arrêter sans aucune raison valable je dirais.

Bref nous voilà au point de non retour de notre histoire et vous voulez savoir pourquoi? Parce que nous sommes deux contre...Deux cents? Non, non mais je rigole pas! La garde est de plus en plus nombreuse
et les renforts ne cessent d'arriver tant dis que Senji et moi, nous nous sommes séparer pour mieux nous organiser. J'ai pris l'avant de la troupe et lui l'arrière...Et je peux vous dire que le combat est assez intense. Cela fait des années que je ne me suis pas autant amuser dans un combat, j'en ai même des frissons quand j'y pense...Des années ouais...Faisant dorénavant partit d'une organisation illégale je devrais m'attendre plus souvent à se genre d'actions mais la question n'est pas de savoir si ça va me plaire mais qu'est-ce que je vais y faire? J'ai rejoins Crimson car j'étais seule et Eagle's ne me plaisais plus...Mais c'est un groupe, ce sont tous des amis veillant les uns sur les autres...Serais-je capable de faire passer mes intérets personnels au second plan pour faire passer ceux de Crimson avant? C'est encore une question sans réponse pour l'instant. Je sais seulement que j'ai pris plaisir à faire tout ce qu'ils m'ont demander jusqu'à présent...

"-ENYA! Faudrait chercher les c*nnards de prisonniers qui se sont enfuis! Ils devaient bien croire que nous étions-là pour eux. Je peux pas bouger pour encore quelques minutes, alors si on veut pas les perdre de vue, faudrait agir... Tu sais... dans le sens de MAINTENANT!"

J'ai bien dis...jusqu'à présent non? Senji était le leader donc par logique, je lui devais le respect mais je ne sais pas..J'avais du mal à me voir lui obéir comme un petit soldat. Je suis un être humain et j'ai moi même des choses à faire.

"- Tu permets ?! Tu vois pas que je suis occupée peut-être? Si tu étais pas coincé je me fatiguerais même pas à t'aider!! Laisse moi 2 minutes! Quel bordel...fis-je en soupirant"

Il était vrai qu'on était tout deux dans un certain pétrin mais on devait essayer de gérer la situation au mieux. Je cherchais alors les dît prisonniers des yeux et je les vis au loin se faire la malle. D'accord..C'est comme ça qu'on est remercier ici? On les aide et ils se tirent sans même nous remercier ni rien? Bande d'ingrâts non mais je vous jure!

Je partis alors à leur recherche et j'espérais les rattraper avant que la garde ne remette la main sur eux....Pour une seconde fois.

"- REVENEZ ICI BANDE D'INGRATS!!!!"

En faite si vous vouliez un schèma de la situation ça serait...Moi courant après les prisonniers et la Garde me courant après...Vous voyez le truc? Parfait je n'ai pas besoin de poursuivre dans les explications alors.

J'aurais vraiment du mal à les rattraper à ce rythme et je ne voyais qu'une seule façon "douce" pour les faire ralentir.

"- Belphegor je compte sur toi!
- Oui..oui.."

Toujours sur le même air d'endormis, le démon de la Paresse fit son job correctement et les prisonniers tombèrent à terre comme des mouches.

"- Vous êtes pas des leurs?
- Non, nous on est venu vous aidez à vous sortir de là...fis-je en brisant leurs chaînes
- Oh merci, merci vraiment!!! Vous nous sauvez la vie!
- Ce n'est pas finis...Aller vous cachez derrière la ruelle là bas...Je me charge des autres."

Il n'a pas fallut deux secondes pour que cette bande de trouillard aille se planquer derrière un petit muret, à l'abris de la bataille. Je me demandais ce que Senji faisait pour mettre autant de temps à me rejoindre.

"- Attrapez la!! C'est une complice!!
- Comme si vous allez réussir à m'attraper maintenant....fis-je en rigolant"

Je m'avançais alors vers eux, arrivant comme des boeufs et chargeant sans réfléchir. C'est parfait, venez mes petits..Venez...

Soudain, alors que j'avais baisser ma garde, me croyant capable de gérer la situation à moi toute seule, je sentis quelque chose pénétrer mon bras droit. Je détournais alors le regard et vis un javelot sortir des deux côtés de mon bras, un filet de sang s'écoulant le long de ce dernier. Oh merde...Je l'avais pas vu venir celui là.

J'essayais alors de l'enlever en tirant d'un seul coup dessus et je ne pus m'empêcher de laisser sortir un petit étouffement, serrant les dents pour ne pas montrer la douleur. Au fil des années et des raclées que j'avais pris..J'avais appris à accepter la douleur...Mais me faire transpercer ça ne m'étais pas arriver aussi souvent que ça.

"- Lancer toutes vos armes!!!! Mettez la à terre!"

Oh!!! Je vais me transformer en gruyère si ils continuent à m'en balancer comme ça sur la figure au hasard. Je me cachais alors derrière une caisse en bois qui me servais de bouclier et j'attendais moi aussi l'arrivée de mes renforts.

La situation devient de plus en plus ingérable...Qu'est-ce qui peut le retenir aussi longtemps?!
 MessageSujet: Re: Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor]   Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor] EmptyLun 5 Aoû - 18:56

Senji Kiyomasa
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Elle avait réagi comme j'avais supposé. Oui elle était occupée, mais elle au moins, elle était apte à bouger. Elle réussit tout de même à se libérer de la foule de gardes pour obéir à mes ordres. Gueulante, elle se mit à courir à la suite de ces prisonniers peureux. Pour ma part, je commençais à devenir impatient. Un poing contre le sol, à genoux, je demandais qu'à me relever. Pourquoi avais-je choisi d'utiliser cette technique alors que je savais que sa récupération était longue et pénible? J'avais cependant eu la chance de n'avoir aucun garde autour de moi. Ils étaient tous à la suite d'Enya. L'esprit tranquille mais impatient, je m'assurais que ma régénération se fasse normalement. Mon pouvoir guérissait mes plaies et se remettaient de ma technique qui utilisait le plus de sang. Quand cette mission sera terminée, je devrai m'entraîner pour qu'elle soit moins coûteuse et autant efficace et même plus...

Quand j'eus été en mesure de retrouver mes forces, croyez-moi que j'ai pas attendu le père-noël avant de me relever. Il ne me restait plus beaucoup de réserve, mais mon état ne comptait pas plus que celui d'Enya. Je me mis à courir à toutes jambes, à toute vitesse dans sa direction. J'entendais les gardes beugler. Ils étaient tout près, mais je ne voulais pas arriver trop tard. Je les voyais alignés les uns à côté des autres, formant un demi-cercle devant une caisse. Était-elle cachée derrière elle. Je les vis lever leur javelot dans les airs et le commandant donner l'ordre de les lancer. Une gamine passa par-là, perdue à travers la foule de citoyens. Sa mère devait l'avoir perdue de vue. Pourquoi marchait-elle en pleurant dans cette direction... hé... C'est pas le mome-


NOOOOOOOOON! ARRÊTEZ! IL Y A UNE PETITE FI-... FAITH PROTECTION!

Bien sûr, ces chiens ne m'écouteraient pas. Ils n'avaient qu'un maître à qui obéir et celui-là était pas du tout observateur. Mon bras passa aux hanches de la gamine pendant que je glissais sur le côté de la cuisse. J'arrivais pile devant la caisse. Le bandeau bien haut, un bouclier magique vint s'installer juste devant moi, bloquant les javelots des gardes. Maintenant, désarmés, je pouvais retirer mon bouclier qui partait du trou de mon oeil absent. La petite fille était paralysée de peur, ses larmes me paraissaient même figées sur place. Je déserrais mon étreinte un peu et analysais son corps. Juste à temps il faut croire, elle n'était pas blessée, mais les séquelles psychologiques, n'en parlez pas. La mère arriva enfin sur les lieux, cria son nom. Elle se réveilla de sa terreur et courut dans ses bras. Les gardes avaient les yeux écarquillés. Ils avaient failli la tuer... et tuer ma protégée aussi. Je me relevais debout, le regard ténébreux. Ils allaient payer. Même s'ils avaient compris leur erreur, ils allaient payer d'être aussi merdeux. Sales chiens, c*nnard de Conseil, cou*llon de sergent...

CROW CLAWS!:
 

Les Crow Claws étirées à leur maximum, je tranchais mes ennemis dans une attaque-ciseau, leur donnant l'impossibilité de fuir d'une quelconque façon. Les derniers gardes de la vague décimés, les prisonniers étaient protégés pour l'instant, mais il fallait partir. Je me retournais vers Enya, toujours cachée derrière sa caisse et lui dis sérieusement, sans moquerie, sans sous-entendu:

On part, maintenant. Ne leur laissons pas une deuxième chance de grossir leurs troupes. On a assez perdu de temps et d'énergie là-dessus.

Je savais pas où elle avait mis les prisonniers, mais il fallait sortir d'Era avec eux. Il fallait les mettre en sûreté et éviter d'éventuels combats. Il me restait juste assez de magie pour courir. Je pouvais vraiment pas faire plus à ce moment-là. Les gosses rassemblés, nous quittions les lieux d'un pas rapide. Je laissais Enya prendre les devants, fermant la marche avec les plus lents du groupe, histoire de les motiver un peu plus. Nous avions enfin réussi à quitter la ville. Les prisonniers étaient en sécurité et étaient des hommes et des femmes libres. Je profitais de ce temps de répit pour m'asseoir sur une roche. L'adrénaline m'avait quitté et j'allais bientôt perdre conscience. Je me tournais vers une des personnes qu'on avait libérée la plus proche pour déchirer un bout de vêtement propre pour panser la blessure d'Enya.

Arrête de grogner et laisse-moi te soigner!

Elle se laissait faire quand même. Ma vision rapetissa. Je m'asseyais dos à un arbre avant que le pire arrive et soufflais quelques mots à Enya:

Ne le dis pas à Fred...

Puis, je perdis conscience. Je ne voulais pas qu'elle sache que j'aie été dans un si mauvais état que ça. J'avais pas envie de subir un autre sermon, pas envie de me prendre une autre gifle et de la voir pleurer à nouveau. Non, il n'y avait rien entre nous, c'est juste que voir mes amis dans des états pareil, ça me fait mal. J'ai beau être un grand type à l'allure insensible, mais mes amis, c'était pas mal tout ce que j'avais dans la vie et je ne me pardonnerais jamais de ne pas avoir été en mesure de les protéger...
Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor]   Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor] EmptyLun 12 Aoû - 10:48

Anonymous
Invité


Click

Ma caisse en bois, improvisée bouclier le temps de 2 minutes, allait pas tarder à craquer quand j'entendis sa voix résonner. Il était là. Finalement il était arrivé plus vite que je n'osais l'espérer. D'un certain côté j'étais en colère qu'il ai mis autant de temps..Il me refile ses tâches ingrates et après monsieur mets tout son temps pour arriver, mais je fus aussi énormément soulager qu'il soit devant moi. Je me redressais et il y avait quelque chose que je remarquais de changer chez mon leader...Sa posture était plus faible que d'habitude...En jetant un coup d’œil un peu plus attentif je remarquais les nombreuses blessures qu'il avait sur le corps. C'est comme si il avait été massacrer. Comment fait-il pour rester encore debout même maintenant? Etait-il vraiment humain? Parfois je me posais ce genre de questions mais..Pour moi même pas pour les autres!

Finalement au bout d'un certain temps, on réussit à s'échapper d'Era et à mettre toutes les contestataires en lieu sûr. Tant dis que je regardais si tout le monde allait bien, je remarquais que certains étaient à bout de souffle d'avoir couru aussi longtemps. Eh bien, eh bien, y'en a qui manque d'entraînement ici.

Je ne fis plus vraiment attention à Senji jusqu'à ce que je sente quelque chose sur mon épaule et je ne pus m'empêcher de laisser sortir une injure.

"- Aïe putain!!
- Arrête de grogner et laisse-moi te soigner!"

C'est lui qui me dis ça? Non mais il a vue dans quel état il est au moins? Est-ce qu'il ressent la douleur au moins? Moi c'est juste un trou comme un autre enfin..ça a arrêter de saigner donc ça va mais depuis tout à l'heure, Senji est devenu étrangement pâle.

Une fois qu'il eu finit avec mon cas, il se mit contre un arbre et se laissa tomber difficilement. Houla mais qu'est-ce qu'il me fait là?

"-Ne le dis pas à Fred..."

AAAAAAAHHHHH!!!! MAIS QU'EST-CE QU'IL LUI A PRIS?!!!!!!!!! Non mais ça va pas la tête de me laisser toute seule comme ça face à..à...à...à un blessé!! Je suis censée faire quoi moi maintenant?

Je le secouais dans tout les sens pour le réveiller mais il n'y avait aucune réaction de sa part! Aaaaah je vais me faire tuer! Ils vont me tuer quand on va rentrer!! Quoi que..Ils sont pas obliger de le savoir qu'il s'est retrouvé dans un état pareil...Aller calme toi Enya...Réfléchis, réfléchis, réfléchis..J'ai pas un démon docteur moi? Naan..Ils ne ferraient que l'achever si j'en appel un maintenant.

"- Il va bien votre ami? me demanda un des libérés
- Très bien!!! Il se porte comme un charme!! Il est juste fatiguer alors il fait une petite sieste vous voyez, répondis-je en essayant de cacher ma panique
- C'est pour ça qu'il saigne autant...
- TOUT A FAIT! ...QUOI?!!! Bon cassez-vous vous autres me faut de l'air et puis maintenant qu'on vous a libérer, aller profiter de la vie quoi!"

Ils obéirent sur le champ sans demander leur restes. Il ne restait plus que le corps inerte de Senji et moi même. Ok..On se calme, on réfléchit..Comment on faisait déjà quand on était à l'orphelinat et que l'un de nous s'était péter la gueule? Ah oui il faut faire un garrot. J'avais beau me regarder de la tête en bas..il n'y avait pas assez de textile sur moi..Quoi que. Je déchirais tellement mon jean qu'il finit par me servir de boxer. Bientot je pourrais me mettre nue qu'on ne verra pas du tout la différence.

Ensuite je fis le tour de la petite clairière où on était pour trouver un point d'eau et nettoya toutes les plaies qu'il avait. C'était le maximum que je puisse faire..Sauf si je m'amuse à lui recoudre ses plus grosses blessures mais sans anesthésie..ça va pas être une partie de plaisir.

Je sortis de mon sac du file et une aiguille avant de la lui planter dans la chaire. Bon c'est vrai que pour bien faire les choses, il aurait fallu que je la chauffe mais bon, nous sommes en temps de crise donc on peut pas tout faire non plus!

Je mis au moins 1h à tout recoudre correctement et le pire dans toute cette histoire c'est qu'il ne s'en ai pas apperçu..Du moins il verra sûrement une légère différence à son réveil mais d'ici là, j'aurais le temps de fuir très loin d'ici aussi et d'aller me cacher dans un coin inconnue.

Enfin bon..Advienne que pourra! Je lui ai sauver la vie! Si je voulais vraiment le tuer..J'aurais pu le faire il y a de cela bien longtemps.

Maintenant on verra...Je me demande comment l'avenir va se présenter pour nous. C'était quand même un gros coup aujourd'hui. Oui, je suis curieuse. Mais ne dit-on pas que la curiosité est un vilain défaut?
 MessageSujet: Re: Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor]   Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor] EmptyMer 21 Aoû - 18:17

Senji Kiyomasa
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Une petite sieste s'imposait. En fait, après avoir abusé autant de ma magie et de l'adrénaline, je pouvais pas faire autrement. J'étais fatigué, blessé. Il me fallait récupérer dans un coin sécuritaire, ce que je fis, pour me remettre en route. Oui, en route, mais pour aller où? J'étais inconscient de ce qui se passait à l'extérieur de mes songes. En tout cas, chose certaine, mes blessures se guérissaient rapidement. Je reprenais du bon après quoi, disons, deux heures? J'étais pas un pro pour connaître la position exacte du soleil avec l'horloge. Mes paupières battaient et je me réveillais. Faible, mais confiant, je m'aidais de l'arbre pour me remettre sur pieds. Tout le monde était parti. Je m'étais retrouvé seul au beau milieu d'une clairière. J'examinais mon corps. Quelqu'un avait tenté de jouer au médecin. Ça avait fonctionné même si ce n'était pas vraiment utile. Je déchirais les garrots de sur mon corps et les laissais tomber parterre. Partout où mes blessures avaient été présentes, je ressentais une maigre douleur, une sensibilité non-désirée. Il fallait quand même pas que je gâche le travail fait par ma magie...

Je regardais à gauche puis à droite. Quelle direction prendre? Il fallait pas que je retourne au point de rencontre sinon j'allais me faire arracher la tête par Fred... Je devais quitter Era, me rendre dans une auberge, un chalet abandonné pour me permettre un plus long repos. J'hochais la tête pour moi-même, me redonnant du courage invisible. Alors que je venais de faire quelques pas, j'entendis des buissons bouger. Un animal peut-être? Sinon, quel genre d'espion voudrait observer une homme blessé? J'haussais les épaules et quittai la clairière d'un pas lent. Par chance, en plein milieu de ces bois, il y avait une auberge pour les touristes. J'espérais seulement que la garde n'y était pas passée pour signaler ma présence obscure par ici. J'entrais et me tenais sur le comptoir de l'aubergiste pour tenir debout et lui demanda une chambre. Je pus voir à travers sa moustache qu'il me souriait et il me tendit une clé.

Je pris donc la clé et me rendis à l'étage supérieur. La clé pénétra la serrure et tourna. Mon autre main tourna la poignée. Étant donné que mon poids entier était sur la porte, mon corps partit vers l'avant, tombant sur le ventre et réveillant tous ceux qui étaient dans leur chambre à ce moment-là. Ils ouvrirent leur porte, firent leur curieux pour regarder dans le couloir deux pieds qui dépassaient d'une chambre. Je me retenais de tout commentaire et réussis à me lever avec le lit, mais pas à fermer la porte. Assis sur mon lit, je la trouvais vraiment trop loin de ma position et la laissais ouverte, gardant un oeil dessus. Qui sait quel genre d'intrus voudrait pénétrer dans ma chambre...


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor]   Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor] EmptyDim 25 Aoû - 4:54

Anonymous
Invité


Click

C'est sur le chemin du retour que j'eus un petit remords, mais vraiment un tout petit, le truc qu'il ne faut vraiment pas prendre en considération et pourtant ça me faisais réfléchir. Je l'avais lâchée. Enfin pas vraiment, je lui permettais seulement de dormir dans un coin caché. Même si on avait fuit Era, on avait foutu une sacrée pagaille et le Conseil allait se mettre à notre recherche, rester par groupe de deux n'allait pas nous aider. J'ai préférée laisser Senji sur place car je le savais débrouillard.

C'est là que j'eus un petit remords. Et si il se faisait attraper? Si la garde profiter de son état pour tenter quoi que ce soit contre lui? Non je ne pouvais décidément pas le laisser là-bas. J'étais peut-être sans coeur mais il m'avais sauver la vie et je lui devait au moins ça. C'était pas grand chose après l'avoir soigner désespérément mais c'était toujours ça de gagner.

Je ne savais pas quoi penser des derniers événements. Enfin on avait réussit un coup de maître, il fallait l'avouer mais est-ce qu'on était à l'abris pour autant? Je ne pense pas. Attaquer le Conseil sur son propre terrain était clairement une déclaration de guerre et la guerre, on allait l'avoir prochainement. J'aime ça. Depuis toute petite, je me bats pour ma survie, pour mes convictions personnelles. Jusqu'à présent, je dois avouée que cela ne m'a jamais ramener sur le droit chemin mais je ne fais pas le mal pour autant. Bon ok j'ai commis quelques crimes par çi par là mais ce n'est qu'un léger détail à mon histoire. Un détail parmi tant d'autres. Je sais que je ne peux pas faire marche arrière, je ne peux pas demander à me racheter mais au fond est-ce que j'en ai vraiment envie? Avoir sauver ces gens aujourd'hui c'est comme si j'avais réussis à prouver au monde entier mais surtout à moi même que j'étais capable de faire quelque chose, c'est comme si je leur avait prouver à tous que je pouvais le faire!

Je le peux.

En revanche, ce fut la surprise générale quand je fus revenue à l'endroit où j'avais laisser mon leader. Il n'y avait plus personne. Tout était désert...Les patrouilles de la garde fourmillaient dans le coin et je devais à tout prix le retrouver. Où est-ce qu'il était partit cet idiot encore?

En marchant quelques instants, je pus trouver un village et finalement, en demandant au villageois, certains disaient l'avoir apperçu allant dans une auberge. Génial..Voilà où est-ce qu'il se cache. Il n'aurait pas du se relever tout de suite aussi cet imbécile.

Arrivée dans l'auberge, le patron me fit signe de monter à l'étage et je m'exécutai sans perdre une seconde. Je fis le tour du couloir et de loin, je pus appercevoir une chambre avec la porte grande ouverte. Tiens, tiens, tiens..Voilà une chose curieuse. J'entrais sans prévenir de mon arrivée mais avec le bruit de mes talons, cela pu s'entendre, et ferma la porte derrière moi.

"- Alors? Tu comptes faire le mort longtemps? demandais-je en m'adossant à la porte"

Non pas que je voulais le retrouver ou que j'étais inquiète mais je m'en serais voulu que le Conseil lui mette la main dessus avant moi.

"- Je m'étais donnée tant de mal à te soigner et voilà comment tu récompenses mon dur labeur? J'aurais mieux fait de t'achever oui! fis-je en soupirant"

Je le regardais tant dis qu'il tenait tant bien que mal assit sur le lit. Il était vraiment très pâle...il était vraiment mal. Aaah les hommes et leurs stupides fiertés. Cela se voyait qu'il ne voulait pas le montrer devant moi et pourtant comment cacher une allure pareil? J'aurais eu presque envie de rire mais en même temps, j'avais envie de l'aider.

"- Tu ferrais mieux de rester allonger quelques temps avant d'aller quelque part. De toute façon la garde doit certainement nous chercher de partout et si on ne reste pas discrets on se ferra attraper et vue ton état...On gagnera pas un second round."

Je pris un tabouret en bois pour m'asseoir et y croisa les jambes en plongeant mon regard vers l'extérieur.

"- Quelle journée..."

Eh oui quelle journée..Assez éprouvante mais qu'est-ce qu'elle m'avait plus. En attendant je me retrouvais à devoir veiller sur lui..Halala ces hommes. Que ferraient-ils sans les femmes?
 MessageSujet: Re: Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor]   Chéri! J'suis rentré! *SBAF* [Enya Taylor] Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ioio ► Hé les gars, j'suis rentré ! Et ma valise est super canon !
» J'ai vu de la lumière, je suis rentré ....
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !
» Lindsay River ♥« Je suis l'unique créatrice de mes Désirs »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Centre :: Era :: Extérieur