Partagez | .
Run the world, girls! [Mission]
 MessageSujet: Run the world, girls! [Mission]   Mer 26 Juin - 21:14

avatar
Invité


Click

-On dit qu'elles sont sublimes, resplendissantes, magnifiques... à croquer!

-Autre chose?

-Hum... bonne question... des hommes disparaissent et des femmes arrivent en ville. Comme je t'ai déjà dit, quoi! Je n'ai rien à ajouter...

-D'accord...

Je payais la note et partis. Mon informateur ne savait pas grand chose sur ce qui se passait en ville. J'étais venu ici pour passer du bon temps, mais je voulais m'assurer que j'aurais l'esprit tranquille. Ce n'allait pas être le cas, malheureusement. Je soupirais en attendant que la nuit tombe. Le dos contre un mur, les bras croisés, je patientais. Si je décidais d'aller à la plage ou me distraire d'une quelconque façon, j'aurais toujours cette situation en tête. Tant qu'à y être aussi bien ne pas me forcer à faire quoi que ce soit. Je visitais cabaret après cabaret, salles de spectacle après salle de spectacle pour savoir quel endroit avait accueilli des femmes récemment.

Deux endroits correspondaient à la description. Un était donné par trois femmes et l'autre, une dizaine d’entre elles. Je demandais l'autorisation, ou pas, pour enquêter dans leur loge. Je commençais avec la loge des trois femmes. Il n'y avait rien à signaler. Leurs costumes étaient en règle, mais une lettre de menace étant adressé à l'une d'entre elles me tiqua un peu. Je n'avançais rien pour le moment, il ne valait mieux pas. Je quittais la pièce en saluant le portier d'un signe de tête. Dans l'autre loge, il y avait de nombreux costumes et d'autres accessoires dont je me serais passé de voir. C'était très gênant. Il y avait une forte odeur de fer provenant d'une des boîtes. Un de leur costume avait été aspergé de sang... Hum... C'était minime, mais le vêtement n'avait pas été lavé ni reporté depuis au moins une semaine... Étrange.

Je me disais que le spectacle avec la dizaine de filles allait m'amener sur une piste beaucoup plus importante que l'autre. J'attendis donc que le soir arrive et que le cabaret ouvre ses portes. J'avais même réservé ma place pour être certain d'y assister. La salle était bruyante avant que le spectacle ne commence. Nombreux étaient les hommes, les femmes étaient en minorité. Elles accompagnaient sûrement leur mari pour s'assurer qu'il ne ferait rien qui nuirait à leur couple. Je me mis à m'inquiéter sur le déroulement du spectacle. Ce dernier commença enfin. Cela commença avec une femme seule sur la scène, assise sur une chaise, dos à nous, les projecteurs droit sur elle. Habillée très légèrement, la musique de danse lascive se mit à jouer. Elle accompagna les notes de mouvements qui pouvaient faire rougir n'importe quel homme. Elle se retourna tout en continuant à danser debout, puis, ses consœurs se joignirent à elle en l'accompagnant dans des mouvements de danse qui les rapprochaient un peu trop les unes des autres. Je ne pouvais pas le nier, elles étaient de très belles femmes dont les atouts nous gâtaient les yeux.

Le spectacle continua ainsi sur une bonne heure et demi. Après avoir donné aux hommes ce dont ils voulaient, elles n'en avaient guère terminé et se mêla à la foule, cherchant des hommes qui seraient intéressés pour autre chose. Une suite au spectacle peut-être? Ou bien quelque chose dont les enfants ne peuvent être au courant? Je ravalai ma salive en voyant l'une d'entre elles me regarder droit dans les yeux, s'asseoir sur la table et me sourire. Je répondis d'un sourire tout bête. Comment était-ce possible que je me sente aussi hors de mes moyens? À l'habitude, je tente de garder la tête haute et froide et de ne pas me faire d'idées, mais là, j'avais l'impression d'être complètement apaisé. Elle me fit un clin d'oeil et me parla. Mon cerveau enregistra ses paroles, mais mes oreilles n'entendaient rien. Puis, plus rien.

Je me réveillais je-ne-savais combien de temps plus tard. L'odeur d'une femme s'était répandue sur mes vêtements. Qu'avais-je fait? Que s'était-il passé? Je repris conscience et mes sens et me rendis compte qu'on m'avait enfermé dans une cage. D'autres hommes avaient aussi été enfermés dans d'autres cages. Nous étions dans une sorte de sous-sol d'église. Ce furent les bruits de mastication et d'aspiration qui m'attirèrent d'un coup. C'étaient ces femmes... elles buvaient et mangeaient le corps d'un homme. Une d'entre elle en sortit un autre d'une cage pour l'amener lui aussi à table. Je devais faire quelque chose... mais je me sentais si faible. Était-ce cette cage qui me siphonnait ma magie? Je devais agir avant d'être totalement hors de mes moyens...


Acidic Genetic!

Le sang de ma main se transmuta en acide et je l'appliquait sur le grillage. Le tout se mit à fondre lentement, mais sûrement silencieusement. Je devais me débarrasser d'elles pour de bon. Si je ne le faisais pas, elles allaient le faire et j'allais y rester... Je sortis de la cage sans bruit et transforma mon sang en fer sous forme de shurikens et furtivement, je réussis à en tuer deux sur les huit présentes. Le bruit de cadavre qui s'écrase sur le sol les réveilla brutalement de leur repas. Elles se mirent à crier et se retournèrent vers moi, les yeux rouges sang.

Tu vas nous le payer... beau gosse!

Elles se jetèrent sur moi en invoquant leur magie respective. Oh là... ça allait être très extrême comme combat... La première se jeta sur moi en invoquant une épée que je parais en faisant une transmutation. Une autre décocha une flèche, une autre m'envoya une boule de feu et ça n'arrêta pas. Je fis un bond vers l'arrière pour éviter l'arsenal, mais l'explosion que cela provoqua me projeta vers l'arrière. Je vis une nouvelle fois cette boule de feu se matérialiser dans la main d'une d'entre elles. Je ne lui laissais pas le temps de la lancer que déjà, je lui lançais un «Pluto's Heartbeating». En contact avec la flamme, il s'en suivit une explosion qui débarrassait de d'eux d'entre elles et qui en blessa une autre au dos. Il m'en restait six, mais les voilà qui se jetaient comme des enragées sur moi. Une flèche dans la cuisse, une épée dans le bras, une brûlure sur le côté du visage... Je n'étais vraiment pas fait pour ce genre de choses et la présence de Naoko me manquait...

Le sang sur mes mains se figea dans de l'étain et je frappais ensemble après avoir prononcé «Tin's Cord». Les femmes furent toutes projetées vers l'arrière. Une ne se releva pas d'une commotion cérébrale. Puis, je vis sur le plancher, de l'humidité créée par des gouttes d'eau provenant du plafond... J'en profitais pour y lancer un «Sadistic Mercury». J'arrêtais de respirer quelques secondes. La fumée se répandit dans leurs narines, leur causant nausées et vomissements. J'étais incapable de bouger à cause de la douleur. Puis, à nouveau sur une torche cette fois, «Pluto's Heartbeating» ce qui résulta d'en mettre au plancher trois supplémentaires étant donné que j'avais augmenté la dose de Plutonium. Il m'en restait deux. Une hache manqua de près de me trancher complètement la jambe. Je criais de douleurs, ce mal était incroyable... J'avais failli y perdre une jambe. Il ne me restait que très peu de ressources... Le sang giclait sans s'arrêter... Puis, un des gars qui étaient censé servir de boucherie éclata une roche derrière la manieuse d'arc qui tomba inconsciente. Cela attira l'Attention de l'autre. J'en profitais pour lui lancer une lance à travers le corps. À genoux, je n'osais pas bouger de peur de perdre mon membre inférieur. Le gars vint me voir en panique, me demanda si j'allais bien... Bien sûr que non!


Allez libérer les autres et chercher des secours, je ne peux pas encore bouger...

Il m'obéissait loyalement et les secours arrivèrent rapidement. Ils stabilisèrent ma jambe avant de m'embarquer sur une civière. L'adrénaline tomba, je perdis conscience. Je me réveillais sur un lit d'hôpital, couvert de bandages et la jambe dans le plâtre. Je soupirais. Combien de temps allais-je passer ici? Je tournais la tête et un panier avec de nombreux cadeaux et de l'argent m'attendait, je repris le sourire. Les hommes m'avaient remercié à leur façon. Une infirmière entra dans ma chambre.

-Oh, vous êtes réveillé?

-Certes.

-Vos dommages sont importants, vous devriez vous-

-Non... qu'est-il arrivé aux filles? Les danseuses?

-La plupart ont été incinérées, d'autres, deux je crois, sont à l'hôpital dans un état critique. Elles se verront être interrogées puis envoyées en prison je crois...

-Merci mademoiselle...

-Je... de rien Monsieur...

-Appelez-moi Diego.

-Appelez-moi Nina.

Cette conversation se termina d'un sourire de chaque côté. Je ne savais pas combien de temps j'allais y passer. Je peux vous assurer cependant que mes seuls visiteurs furent cette infirmière et un médecin...
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Who run the World (girls)
» 07. Girls running wild
» Sebastian&Louane | who run the world ? Girls !
» MISSION SECRETE (ou pas) A LA MAISON NOIRE
» Pokemon Rumble World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5