Partagez | .
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Bierre blanche ou brune ?
 MessageSujet: Bierre blanche ou brune ?   Dim 16 Juin - 17:23

avatar
Invité


Click

Le désert de Jidore... L'albinos avait déjà eu l'occasion de le "visiter" il y a peu, aussi savait-déjà qu'il n'allait pas aimer. Il avait opté pour laisser sa veste au placard, ce qui montrait qu'il pouvait être raisonnable parfois. Ou du moins, qu'il oubliait difficilement les mauvaises expériences. Lui en train de cuire alors qu'il était perdu dans les plaines ensablées... Et surtout, surtout... Cette fin de mission des plus traumatisantes... C'est dire, Ijeel s'en souvenait à peine tant le choc fut rude pour lui. Si encore ça avait été les bandits qu'il avait dus affronter qui l'avait mis dans cet état, il aurait déjà été moins marqué par les événements... Mais ce ne fut pas le cas, non. S'il s'était évanoui, ce n'était que de la faute d'une seule personne : Lucy Heartfilia. Coéquipière, soi-disant. Bonjour la solidarité. Se faire ainsi écraser... Littéralement parlant... Un frisson le prit, suivi d'un long soupir pour chasser son anxiété. Son visage, perturbé l'espace d'un instant, reprit les traits de son indifférence quasiment perpétuelle. Cela n'avait rien à voir avec cette mission : cette fois, il était seul. Point de gynophobe bis, ni de blonde à la maladresse suspecte. Juste lui et... Ighen. Qui dormait. Ijeel appréciait quand son maître le soutenait ainsi. Dans ces moments-là, il n'avait qu'une envie : se secouer un bon coup les cheveux. Cela, outre d'être immature et bas, constituerait tout de même une vengeance, ou un début de vengeance, pour tout ce qu'il lui avait fait subir. Enfin bref, Ijeel n'allait pas le faire, évidemment. Pas que cela le gênerait moralement parlant... C'étaient plutôt les répercussions qui lui faisaient peur en fait.

Tiré de ses pensées par l'annonce que le train allait bientôt arriver à quai, la fée bailla avant de s'étirer un peu sur son siège. L'uniformisation du paysage ne laissait aucun doute sur le fait qu'il ne s'était pas trompé de destination, de même que la chaleur de plus en plus étouffante. Décidément, il préférait vraiment les températures froides, aucun doute là-dessus. Sa tenue était pourtant moins lourde qu'à l'accoutumée, mais c'était loin d'être suffisant. Il lui faudrait donc faire le plein de gourdes d'eaux cette fois-ci, car il n'avait aucune idée de combien de temps il lui faudra rester dans ce désert sans pouvoir revenir en ville ou faire une pause près d'une oasis. Qu'il détestait tous ces détails supplémentaires à gérer, cela nuisait à la rapidité d'exécution des missions... Une plaie pour lui qui essayait d'en faire un maximum pour ne pas finir à la rue. Blasé, il descendit d'un pas lent du train et, déjà, il en avait assez du soleil, cognant plus fort que jamais. Fidèle à son sens de l'orientation assez bas de gamme, Ijeel ne savait pas du tout où se diriger pour voir son employeur et ainsi obtenir les quelques détails qu'il lui manquait. Il savait qu'il allait devoir retrouver une caravane, mais fouiller dans cet immense désert prendrait plus d'une semaine, aussi fallait-il être mis au courant de son itinéraire. C'était une petite guilde marchande qui avait donné cette requête. Pour eux, chaque caravane devait être importante, il ne devait encore pouvoir se permettre d'en perdre une, d'où l'urgence capitale de la retrouver. Pas qu'autrement ça ne soit pas important non plus, mais...

Ijeel devait donc trouver où était cette guilde, et ce n'était pas gagné d'avance... N'ayant aucune envie de passer du temps à griller tout en tournant en rond, il se décida à réveiller Ighen. Le vieil homme grommela légèrement avant de se fondre en jurons divers, n'aimant que peu qu'on le réveille. Qu'importe pour le moment, l'albinos ignora toutes ses remarques et toutes ses critiques. Pas seulement parce qu'il s'en moquait totalement mais aussi parce qu'il avait plus important à faire que de l'écouter. Lui coupant la parole au bout d'un moment, le mage lui demanda où il devait se diriger pour trouver le bâtiment qu'il cherchait. Aussi surprenant que cela lui paraisse, son maître lui répondit qu'il n'en savait rien. Peut-être le boudait-il tout simplement... Enfin, ce n'était pas comme si l'endroit était vide, c'était même loin d'être le cas. Après avoir interrogé un passant, il trouva rapidement ledit bâtiment, qui ne datait vraiment pas. Assez petit, il semblait néanmoins avoir déjà une certaine clientèle malgré sa position géographique peut-être peu avantageuse. Quand il entra et qu'il détailla les personnes à l'intérieur, Ijeel fut partager entre la joie et la peur, Car oui, dans cet amas de personnes, il y en avait une qu'il connaissait. Cette brune un peu excentrique, avec toutes ses âmes qui l'accompagnaient... Elle aussi devait être là pour la mission... D'abord hésitant, l'albinos se décida finalement à bouger, se rapprochant d'elle et lui adressant un signe de la main.

"Hey, Misto... Tu vas bien...?"
 MessageSujet: Re: Bierre blanche ou brune ?   Mar 18 Juin - 10:50

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click



Je préfère un peu d'eau ♫



L’adolescente, penchée sur les cartes d’itinéraires, était en grande discussion avec le maitre caravanier. Elle était arrivée il y a quelques heures de cela, ayant majoritairement perdu son temps sur le chemin de la congrégation de commerce que dans la traversée du désert qui prenait naissance au pied des montagnes de Fer de Jura. Elle bataillait maintenant avec le commanditaire quant à savoir tous les lieux d’arrêt possibles et les mouvements des bandits de la région. Elle n’avait pas obtenu grand-chose. Radulf, transformé en corbeau pour l’occasion, se contentait de scruter les cartes étalées sur la table avec un œil peu convaincu par leur contenu.

Il manque l’oasis de Delma, la dune géante au milieu par-là, le …
Radulf, rappelle-moi ton âge ?
Quatre ou cinq siècles. Je ne me souviens plus exactement …
Voilà. Plusieurs siècles. Et en plusieurs siècles, les paysages changent.
En plus entre nous, je ne connais même pas les lieux dont tu parles.
Comme aucun de vous ne connait les lieux qui était là il y a plusieurs millénaires.
Si vous pouviez vous taire j’entendrais put être un peu mieux ce qu’il me raconte…

- Hey Misto… Tu vas bien… ?

L’adolescente leva le nez des cartographies faites mains et du fameux débats de leur véracité pour plonger ses yeux dans ceux d’Ijeel. Elle était plutôt étonnée de le trouver ici. Une ombre fugace passa sur son visage alors qu’elle repensait à l’épisode sur le bateau. Ses joues se mirent à rosir et elle détourna le regard.

- Bien et toi... ? Comment va ta main ? Tu as meilleur mine que la dernière fois…

Un silence plutôt gênant s’abattit sur la scène. Radulf regarda le jeune homme de ses yeux de rapace avant de finalement changer d’aspect. Le hibou aux prunelles violettes se lova contre la tête de sa maitresse alors que celle-ci saisissait la carte que lui tendait le marchand. Henning se matérialisa en plein vol pour se poser sur l’épaule d’Ijeel. Le faucon blanc comme neige le salua en hochant la tête et adressa ses respects à Ighen avant de se concentrer sur la fée.

- Tu es venu pour la caravane disparue toi aussi ?

Il écouta vaguement la réponse en détaillant le nouveau dialogue entre l’adolescente brune vêtue d’une robe débardeur à capuche blanche fendue jusqu’aux hanches et d’un short gris. Il cria à sa manière pour attirer son attention et, alors qu’elle lui décocha un doux sourire, expliquait ce qu’il savait à Ijeel.

- D’après le marchant, elle n’est pas venue au lieu convenu hier. Ils ont envoyés des gardes pour ratisser les environs mais ils sont rentrés bredouilles. Il est en train de la mettre en garde contre les Djinn et les créatures du désert. Je crois qu’il est persuadé que c’est l’œuvre d’un démon. C’est amusant d’ailleurs de constater à quel point ils sont superstitieux dans le coin comparé à d’autre lieux….
- Vous êtes près les garçons ? les appela la brune en attrapant le sac de provision de lui tendait le client.

Elle lança le second à la Fée et lui montra l’itinéraire qu’ils allaient poursuivre. Ils allaient refaire le chemin de la caravane en sens inverse pour pouvoir, peut-être, la retrouver. Elle fit un bref arrêt à une des boutiques de la ville pour réquisitionner un bon stock d’eau en prévision de la semaine de marche qu’ils allaient effectuer. Radulf et Henning changèrent de forme à l’instant même ou Misto fit un pas en dehors de la ville. Un vautour prit son envol alors qu’un dingo blanc remplaçait le faucon en reniflant le sable de la dune la plus proche. L’aigle gratifia Ijeel d’un regard et lui tourna le dos.

- Si tu as des choses à récupérer en plus c’est maintenant ou jamais. Une fois que nous serons en plein désert, nous ne pourrons plus faire demi-tour.

Elle attendit tranquillement qu’il prenne les devant une fois sûr de ce qu’il lui fallait en écoutant vaguement la suite du débat sur l’exactitude de la carte qui se trouvait dans la poche intérieur de son baudrier. Elle ne put s’empêcher de sourire à la gueulante de Rolf qui les insultait copieusement en défendant son sommeil. Sa main détacha la gourde accrochée à la garde du fourreau de Runi et elle but longuement avant de s’apercevoir qu’Ijeel l’attendait. Elle sourit en rougissant, un peu confuse, et le rejoignit rapidement. Il avait du chemin à faire avant la tombée de la nuit, alors autant commencer tout de suite.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bierre blanche ou brune ?   Jeu 27 Juin - 17:57

avatar
Invité


Click


En triant ses souvenirs, et en prenant le soin d'en éclipser un bien loin, Ijeel conclut que c'était une bonne chose d'avoir Misto comme alliée pour cette mission. D'une part car cela lui permettrait peut-être de diminuer son ennui mais aussi car, malgré qu'elle soit une femme, elle n'était pas d'une compagnie désagréable, ni toutes les âmes qui l'accompagnaient. Cela allait mettre de l'animation durant le trajet, ce qui n'était pas du tout une mauvaise chose. Quand bien même voyager avec sa phobie ne l'enchantait pas vraiment, le fait que ce soit l'aigle apaisait les choses, surtout lorsqu'on sait que c'est grâce à elle qu'il commence peu à peu à s'en soigner. Car oui, malgré tout, il y avait eu une certaine amélioration, au point que l'albinos arrivait à lui parler presque normalement, si on excluait le regard quelque peu fuyant de temps en temps. Bon, ce n'était qu'envers elle pour le moment, mais c'était un début.

"Complétement guéri grâce à toi, merci." dit-il en forçant un peu un sourire.

Suite à quoi, plus rien. Ijeel ne savait pas du tout quoi dire, et elle non plus apparemment. Lorsqu'un faucon se posa sur son épaule, la fée fut un peu surpris mais la voix qui lui parvint ensuite fut identifiée comme celle de Henning, aussi se détendit-il en l'écoutant. Il répondit par l'affirmative à sa première question avant de lui laisser faire le récapitulatif de ce qu'il savait sans trop répondre, n'étant pas du genre à parler énormément. Le premier effet bénéfique de la présence de Misto se fit ressentir bien vite, lorsqu'il comprit que le trajet risquait de pouvoir durer jusqu'à une semaine : cela lui permit de ne pas l'abandonner car seul, il l'aurait fait. Et puis, peut-être auraient-ils de la chance et tomberaient-ils sur la caravane après seulement quelques heures de trajet, qui sait ?

*Je n'arrive même pas à m'en convaincre moi-même à vrai dire...*

Il soupira, avant d'essayer de trouver un bon côté à la chose et de se raviser. Mourir de chaud dans un désert, très peu pour lui... Alors autant partir dès que possible. Plus tôt ça serait fait, plus tôt il pourrait quitter ce désert et sa chaleur étouffante... Ce soleil cuisant... Et cette sensation que, malgré tout, il allait encore lui arriver une expérience traumatisante avec la brune. Quoique, certains disaient qu'un choc suffisamment fort pouvait guérir d'une phobie... Cependant, il n'avait pas vraiment envie d'essayer. Ighen lui rappela, pour le gêner sans doute, cette proposition que lui avait faite Henning pour le guérir, à savoir un rencard avec Misto, ce que l'albinos balaya sans qu'aucun signe quelconque ne paraisse sur son visage, bien que cela le démangeait à l'instant présent d'attraper le vieillard et de le lancer au loin. Il attrapa le sac de provisions, vérifiant négligemment son contenu avant de le faire disparaître dans une lumière pourpre. Une fois l'itinéraire vérifiée, ils sortirent. Était-ce son imagination, ou leur employeur venait de lui faire un clin d’œil discret ?

Les âmes de Misto n'arrêtaient pas de changer de formes, à croire qu'elle était devenue un zoo ambulant. Quoique, sérieusement, il y avait sans doute de quoi se faire de l'argent facilement avec ça. L'idée le fit sourire brièvement, mais il la garda pour lui, attendant à présent que l'aigle revienne, et avec elle la précieuse eau. Ijeel se contenta de faire non de la tête à la demande de l'aigle. S'il lui manquait quelque chose, il n'y avait pas fait attention. Même si un moyen de transport lui ferait bien plaisir là, mais il ne prit pas la peine de proposer l'idée. Quoique, la fille aux âmes n'aurait pas un dromadaire caché sous sa robe ? Vu le bestiaire dont elle disposait, peut-être que...? La fée se retint de le lui demander cependant, plus par gêne qu'autre chose. Ils se mirent en route, fin prêt pour la traversée du désert. Enfin, Ijeel espérait qu'ils n'auraient pas allé jusque-là, vraiment. Ce n'était pas tant la compagnie de Misto qui lui poserait problème sur le long terme (quoique), mais plutôt la forte tendance de Julia a dépensé très rapidement son argent pourtant si durement glané. Et là, lui annoncer qu'il risquait de ne pas en gagner pendant près d'une semaine, ça revenait à lui dire qu'il devrait travailler deux fois plus en rentrant à Magnoria...

Laissant Misto et ses âmes le guidaient, étant toujours aussi mauvais en orientation, il aurait été bien vu que ce soit lui qui fasse la conversation, mais il ne savait pas trop quoi dire. Il essaya de parler de Eagle's Claw, ayant entendu quelques rumeurs à ce sujet.

"Il paraît que votre guilde a changé de maître récemment ? A moins que ça ne soit une rumeur qui traine dans les bars..."

Au final, il retourna bien vite dans son mutisme habituelle, intervenant tout de même de temps en temps, et faisant quelques sourires. Le soleil cognait fort, et boire de l'eau régulièrement était nécessaire. Au final, la journée se passa sans événement particulier, hormis un ou deux verres géants aperçus au loin sans qu'ils essaient de s'approcher, et un petit groupe de bandits rapidement mis en fuite. Rien de vraiment notable donc. Il y avait bien aussi les nombreuses, nombreuses boutades du vieil homme que l'albinos s'était efforcé d'ignorer pour que Misto ne se rende compte de rien. Ils s'arrêtèrent lorsque le soleil commença à se coucher donc, prêt à monter le camp. Ijeel demanda s'ils avaient parcouru une bonne partie de l'itinéraire, avant de se maudire d'avoir posé la question.

Alors qu'il pensait les assauts de son maître interrompus, celui-ci le prit par surprise alors qu'il avait relâché son attention.

*Tu sais, comme il fait chaud, Misto risque de...*
"Tais-toi !"

L'albinos, rougissant, le lui cria à haute voix sans le vouloir. Il rougit de plus bel lorsqu'il vit la brune le regarder sans comprendre. Il ouvrit la bouche puis se ravisa. Tout jouait contre lui pour le coup. Elle savait pour Ighen, pour leur dialogue mental, et le fait qu'il rougisse comme ça... Il sentait le besoin de s'excuser mais pourquoi le devrait-il ? Il aurait voulu changer de sujet, mais rien ne lui venait à l'esprit. Si elle laissait son imagination l'emporter, il risquait d'avoir du mal à rattraper la situation. Cependant, c'était Misto en face, peut-être ferait-elle l'impasse sur ce qui venait de se produire ? Ou ne chercherait-elle pas à comprendre ? Il lui fallait juste espérer quelque chose du genre à présent...
 MessageSujet: Re: Bierre blanche ou brune ?   Sam 29 Juin - 2:29

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click



Je préfère un peu d'eau ♫



La jeune femme hocha la tête en entendant la question de son ami. Elle regarda les dunes au loin, là où Henning et Radulf s’amusaient comme deux petits fous. Cela la fit doucement sourire. Elle haussa les épaules.

- Je suppose que tu as écouté les rumeurs en entier. Alors oui, Eagle’s Claw à un nouveau maitre. Enfin devrais-je dire une nouvelle Impératrice.

Elle omit volontairement sa nouvelle position. Elle se mit même à espérer que celle-ci ne lui fut pas revenue aux oreilles. Elle haïssait les titres. Ils modifiaient tout. Relation, perception… Ils n’étaient que des mots sans aucun sens auquel on accordait respect et égard. Alors que régulièrement, ce que voulait leur porteur n’était qu’honnêteté et amitié. Pas la sordide vanité qu’elle avait vue sur le visage de certain quand elle leur avait demandé ceci ou cela. Un caractère bafoué pour un simple mot qu’elle en vient à diaboliser. Elle soupire dans le silence brulant du désert.

L’eau de sa gourde lui rafraichi doucement le gosier alors que les âmes ont préféré disparaitre pour la laisser en paix. Misto fut bien heureuse d’avoir une capuche. La chaleur du soleil tapait tellement fort qu’elle se demanda un instant comment Ijeel pouvait le supporter. Cela résuma plus ou moins les émotions de sa journée. Un bref détour pour trouver une oasis, une énième dispute mentale avec les loups et aussi une série de métamorphose d’Asulf qui ne tenait plus en place. Rien de bien phénoménal en soi. Le soleil les rappela bientôt à l’ordre, se couchant à l’horizon et les sommant de lever le camp. Ce qu’ils firent sans tarder. La question d’Ijeel sur l’itinéraire ne la surprit pas outre mesure. Elle s’amusa même à lui dévoiler le nombre exact de pas qu’il avait fait avant de convertir le tout en distance.

Tu devrais songer à aller te rafraichir.
Je ne vais pas laisser Ijeel seul quand même …
Oh ne t’en fait pas on est là.
Oui mais…

- Tais-toi !

La jeune fille l’observa alors qu’il rougissait. Qu’est-ce qu’il lui arrivait donc … ? Elle se rapprocha pour s’accroupir face à lui. Ighen avait dû lui souffler quelque chose mais elle ne put s’empêcher de se demander quoi. Alors qu’Ijeel ouvrait et refermait la bouche en cherchant ses mots, elle pencha la tête sur le côté. Elle allait lui demander la cause de son trouble puis se ravisa. Mais c’était sans compter Henning.

Tu crois qu’il t’imaginait dans l’eau de l’oasis ? Ton petit baiser l’a peut-être émoustillé un poil et il…
- Je …

Ce fut à son tour de rougir. Elle le regarda droit dans les yeux, cherchant quelque chose pour se rattraper et reprendre contenance. Sa détresse était à la fois comique et un brin mignonne tellement elle rougissait sans réussir à reprendre pied. Elle détourna le regard et s’éloigna presque en courant vers l’eau. Elle allait utiliser l’oasis pour se remettre les idées en place. Elle crut même bon de hurler au jeune homme :

- Et ne t’avises pas de regarder !

Grand éclat de rire dans la meute alors que la tête déconfite d’Ijeel n’était visible que par les deux loups qui surveillaient l’entrée des arbres où la jeune aigle s’installait. Le débardeur surgit dans l’ombre, s’accrochant à une des branches de la flore rabougrie du désert puis on put entendre un doux bruissement. La brune était maintenant dans l’eau. Les deux loups se regardèrent avec un grand sourire et se rapprochèrent d’Ijeel, dévoilant la silhouette sombre de l’adolescente qui jouait dans l’onde.

- Hé bah mon vieux. Je ne l’ai jamais vu comme ça, siffla Henning, mi-figue mi-raisin.

Runi passa dans le dos de la fée, lui donnant un grand coup de nez.

- Qu’est-ce que t’attends ? Tu veux qu’on te tienne par la main pour la rejoindre peut être ?
- Il est si timide que ça ?

Une vague comptine leur parvint aux oreilles, signe que la jeune femme les ignorait complètement. Plongée dans son monde, elle ne s’aperçut pas de la mutinerie de ses loups et encore moins de la vue panoramique dont disposaient les trois – disons quatre avec Ighen – hurluberlu sur la scène. Elle se mit même à chantonner pour faire bonne mesure, la lune comme témoin et, au grand malheur d’Ijeel, d’éclairage sensuelle sur la demoiselle.

- Ferme la bouche chérie. Ça vaut mieux pour ta survie.
- Détends-toi. C’est quasiment fini.

La brune se retourna pour rejoindre le rivage, ayant présentement fini son bain. Le niveau de l’eau commença à dévoiler lentement ses mystères quand un magnifique panache blanc vint cacher la vue de l’albinos. Celui-ci adressa un rire moqueur au jeune homme en lui rappelant que le repas n’allait pas se faire tout seul. Runi accouru dans la nuit pour reprendre son poste, babillant gaiement dans les notes fredonnées par Misto. L’adolescente n’avait rien perçu. En fait, elle n’y avait pas même prêté garde. Elle était habillée quand Ijeel recouvra sa vue, se démêlant les cheveux avec les doigts tout en discutant avec le loup noir.

- Le coup de ce soir, c’était seulement la première phase de ta thérapie mon petit. Et chez moi, elle se déroule en moins de dix étapes. Alors survis jusque-là d’accord ? Ce serait dommage de mourir en ayant vu juste ça… Quoi que. Théoriquement, tu peux mourir en paix maintenant… Oh et, pour ta défense, tu ne regardais pas, tu te rinçais l'oeil, pigé ?

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bierre blanche ou brune ?   Lun 1 Juil - 18:52

avatar
Invité


Click

*Mon dieu, ne dis rien, ne dis rien... Nan, ne me regarde pas...*

Un regard insistant, elle voulait lui demander. Elle allait le faire. Et alors, que lui répondrait-il ? Que Ighen lui avait plus ou moins suggéré de l'épier pendant qu'elle se baignerait ? Voire pire, si on considérait tout ce qu'il disait depuis le début du trajet. Toutes ses idées lubriques... Si Henning lisait actuellement ses pensées, et qu'il rapportait le tout à Misto... C'était la fin. Pas de leur mission, non : de sa vie. Quoiqu'il n'était pas vraiment en faute mais... En ce cas, il lui fallait prendre les devants, sortir une excuse, que son maître lui avait rappelé un souvenir, ou quelque chose du genre. Il allait le faire, ou du moins essayer d'articuler quelque chose y ressemblant ne serait-ce que vaguement, lorsque ce fut à elle de rougir. Sans doute l’œuvre du loup blanc. La situation était de pire en pire, et il rougit de plus belle. Que lui avait-il dit lui ? À en juger par sa réaction seconde, lorsqu'elle lui cria de ne pas aller l'épier alors qu'elle allait se baigner, c'était plus ou moins évident. Il aurait voulu s'excuser, mais ce n'était pas évident, surtout pour lui. Il resta donc là, rougissant plus qu'il ne l'avait jamais fait.

*Et maintenant, tu sais ce qu'il te reste à faire...*

Et il continuait, inlassablement, sauf que cette fois, il touchait au but, gênant de plus en plus l'albinos. De toute façon, il y avait ses loups qui... Non, il n'avait pas le droit de ne serait-ce que l'imaginer. Il secoua la tête, essayant de penser à autre chose, de peut-être sortir de quoi préparer à manger. Cependant, voilà que Henning et Runi eux-mêmes se prêter à présent à ce jeu. Et lorsqu'il releva la tête, il vit cette silhouette, dans l'eau. Ignorante de tout ce qui se tramait juste à côté d'elle. Et cette voix qui lui donnait des frissons. Pourtant, c'était là tout l'objet de sa phobie... mais c'était Misto. Le seul facteur faisant toute cette différence. Henning lui disait de la rejoindre, mais c'était tout bonnement impensable : il se ferait tuer.

*Non, non, ce n'est pas pour ça. Pas par crainte, par respect...
*C'est par respect que tu l'épies comme ça ?

Touché. De pire en pire. Que faisait-il ? Elle était mineure ! Non... Pourquoi pensait-il à ça en plus ? Ijeel rougissait tellement que, s'il ne se calmait pas, la brune allait forcément le remarquer. Et là... Il préféra ne pas y penser. Il voulut détourner le regard, mais c'était sans compter sur le fait que l'aigle commença à sortir de l'eau. A croire qu'elle le faisait exprès. Sur le moment, l'albinos ne savait s'il devait maudire ou remercier Henning de son intervention pour lui entraver la vue. Plus tard, il le remercierait mentalement d'avoir fait ça, malgré ce qu'il lui dit par la suite...

Le coup de ce soir, c’était seulement la première phase de ta thérapie mon petit. Et chez moi, elle se déroule en moins de dix étapes. Alors survis jusque-là d’accord ? Ce serait dommage de mourir en ayant vu juste ça… Quoi que. Théoriquement, tu peux mourir en paix maintenant… Oh et, pour ta défense, tu ne regardais pas, tu te rinçais l'oeil, pigé ?

Il se surprit à imaginer les autres étapes, mais chasse cette idée de son esprit. Quoique, si cela lui permettait de guérir en plus... Non, il ne pouvait pas se servir de Misto ainsi ! Toutes ces pensées contradictoires qui l'assaillaient, et il ne savait plus où se mettre. Si elle lui parlait, elle devinerait tout de toute façon. Il n'osait déjà plus ne serait-ce que simplement la regarder. Préparer le repas, et s'écarter aussi loin que possible sans que ça ne paraisse suspect. Il fouillait dans le sac, sortant ce que leur employeur avait préparé. Le rudimentaire. Seul problème : ses mains tremblantes. Ses joues rouges. Le fait qu'il ne relève pas la tête une seule fois. Et qu'il fasse plus ou moins n'importe quoi. Cela allait soulever des interrogations, forcément. Sans doute était-ce déjà le cas. Peut-être même avait-elle déjà compris.

*Au pire, dis-lui toi même, peut-être qu'elle le prendra bien ?*
*... Tu te moques de moi ? Personne ne peut prendre ça bien ! Et quand bien même...*

Le vieillard était mort de rire. À croire qu'il avait oublié que si son disciple mourrait, lui aussi. Peut-être néanmoins qu'il valait mieux essayer de lui parler, mais même, qu'il parle spontanément ferait suspect, surtout si sa voix tremblait, ce qui serait forcément le cas. Bon sang. Il imaginait bien Henning se moquait de lui par-dessus le marché. Et tout lui balançait. Il fallait accaparer son attention, sans doute était-ce le mieux. Ijeel ouvrit une première fois la bouche, avant de la refermer l'instant d'après. Il allait lui demander si elle s'était bien rafraîchie. Et allait perdre contenance de suite. Si elle se sentait mieux, pareillement. Prendre à nouveau le sujet de la guilde commencerait à faire franchement suspect. Il ne lui restait plus grand-chose, et certainement plus beaucoup de temps. A moins qu'il ne devienne juste paranoïaque.

« Euh... Tu... Hum... Tu connais des chansons en rapport avec ce... désert ? »

Bien joué Ijeel. Vraiment pas suspect. Surtout le fait qu'à en juger par là où il regardait, il posait cette question au sol. Mon dieu...
 MessageSujet: Re: Bierre blanche ou brune ?   Mer 3 Juil - 11:37

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click



Je préfère un peu d'eau ♫



- Euh… Tu… Hum… Tu connais des chansons en rapport avec ce désert ?
-Oh ? Tu as entendu que je chantais ? s’étonna la demoiselle, Eh bien oui, j’en connais une ou deux mais je crois qu’il faudrait que j’aille compléter mon répertoire à Desierto.

Elle avait éludé la question. Oui elle en connaissait mais elle ne les chanterait pas. Elle en avait une petite dizaine dans ses manches, ce genre de récit enflammait souvent les cours public d’Iceberg après tout. Les Djinns, les esprits tempêtes du désert et les animaux totems jusqu’à cette étrange rumeur de félin fils du soleil dont elle ignorait le nom.
Elle se dirigea vers le feu et s’empara de l’espèce d’imitation de repas que lui avait fourni le client. Elle saisit les deux bols qu’elle transportait pour aller les remplir d’eau avant de les poser sur une pierre dans le feu. Elle s’empara de sa carte et l’étala sur le sol. A quatre pattes au-dessus, dissimulée par le feu, elle avisa du chemin parcouru et du prochain arrêt. Elle se sépara de la carte pour attraper en grimaçant les bols. Elle en posa un devant Ijeel, y déversant quelques feuilles de thé au passage avant de retourner à son organisation. Misto mastiqua sa viande séchée et vida rapidement son bol avant de se lever pour rependre du sable dans le feu.

- Allez, tout le monde au lit. On a une grosse route à faire demain.

Elle s’étira en baillant, faisant son petit bonhomme de chemin vers l’arbre. Tout aurait pu bien se passer. Mais il semblerait que le hasard avait envie de s’en mêler. Alors même que la brunette commençait à s’installer sous l’arbre près de l’oasis, le sol s’effondra.

- Bordel de….

Un épais tuyau de roche accueillit le derrière des deux voyageurs, le loup et Henning qui s’était changé en tortue. L’esprit les dépassa comme un bolide, glissant un peu n’importe comment, tournant sur lui-même.

Je crois que je vais vomir….
Mon dieu mais qu’est-ce que t’as encore fait Misto ?
Je ne sais pas, j’ai déplacé une pierre pour dormir et…

- PUTAIN DE DESERT A LA COOOOOOOOO….

La suite des insultes de Runi se perdirent quand il chuta brusquement. Misto grimaça. Cela n’annonçait rien de bon. Vint alors son tour, elle avait déjà vu Ijeel et les autres passer. Elle sentait encore ses esprits. Elle en conclue qu’il était juste un peu sonné. Quand elle se retourna enfin dans le vide, l’adolescente eut un drôle de pressentiment. La chute fut arrêtée net par l’élément liquide. Surement une source souterraine. La jeune femme nagea jusqu’au bord, rejoignant Runi et Henning qui se disputait en leur tapant un grand coup sur le crâne.

- Hé !
- Mais … Ooooooh… Finalement je crois que c’est le début de la phase deux de mon plan génial ..
- Mais qu’est-ce que tu racontes bon sang ?
- Rien rien. Ijeel ? T’as une idée d’où on a pu atterrir ?

Ce qu’Henning omit et que Misto avait oublié, c’est que le blanc, une fois mouillé, était divinement transparent. L’albinos aurait donc la magnifique surprise de deviner les attaches d’un soutien-gorge gris à chacun des mouvements de la demoiselle. Malheur, bonheur, ces deux notions allaient danser le tango dans sa tête tandis que les loups se délecterait du spectacle.[i] And now, Say oups men

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bierre blanche ou brune ?   Mar 9 Juil - 15:12

avatar
Invité


Click

La brune éluda sa question, mais ne chercha pas non plus à comprendre plus en avant le pourquoi du comment. Ne remarquait-elle vraiment rien de changer dans son attitude, ne se demandait-elle vraiment pas s'il avait tenté quoi que ce soit pendant qu'elle était en train de se baigner dans cet oasis ? De plus, il semblait qu'Henning allait tenir sa langue et ne rien lui raconter à ce sujet, à croire qu'il pouvait être un coéquipier réel dans le but de...

*Mais à quoi je suis en train de penser encore ?!*

Il rougissait à nouveau alors que Misto s'éloignait après avoir posé un bol devant lui. La fée voulait la remercier, mais ses mots se bloquèrent dans sa gorge, et il n'y avait pas vraiment besoin d'en chercher la raison, elle était toute trouvée. L'albinos remercia un Dieu, n'importe lequel, n'étant pas croyant pour un sou. Néanmoins, l'expérience qu'il venait de vivre lui donnait l'impression que peut-être, quelque part, une personne omnisciente et omnipotente existait. En tout cas, si c'était le cas, c'était un, ou une, sacré pervers...

Ijeel regarda le bol d'un air soupçonneux, à se demander ce qu'il y avait exactement dedans. Il soupira avant de se résigner à manger, peu difficile concernant la nourriture de toute façon. Enfin, c'était infect, mais il fallait bien se nourrir. La brune sonna l'heure d'aller se coucher, éteignant par la même occasion le feu. Lorsqu'il la regarda s'éloigner et ne devenir qu'une silhouette, la fée se rappela, rougissant de plus belle. Si elle savait... Il chassa l'idée de son esprit : a priori, elle ne devrait pas pouvoir l'apprendre, à moins que lui ou un des esprits ne gaffent. Cependant, le fait que Henning se soit mis en tête de le guérir durant ce voyage lui laissait supposer que d'autres jeux dangereux de ce genre allaient survenir. Devait-il en être heureux ou malheureux ? Bien qu'il pensait ardemment qu'il refuserait la prochaine opportunité, une part de lui-même savait que sa conviction serait réduite à néant bien rapidement. Autant ne pas y penser pour le moment, dormir lui rendrait sans doute l'esprit plus clair. Alors qu'il commençait juste à s'installer, ayant choisi de se mettre là où il ne pourrait voir l'aigle, Ijeel sentit quelque chose se soulevait sous lui, à croire que c'était le plateau rocheux entier qui s'affaissait. Toujours était-il que, pris ainsi par surprise, il ne put nullement réagir et fut entrainé vers la fissure nouvellement ouverte, avant de tomber dedans, en même temps que d'autres esprits. C'était donc la fin ? C'est ainsi qu'il allait mourir ? Il fallait croire en tout cas, survivre à une chute de cette hauteur serait un miracle en soi.

Et le miracle se produisit. À croire qu'un dieu veillait bien sur lui. Ce n'est pas le sol qui les cueillit, ce à quoi il s'attendait, mais de l'eau, en quantité suffisante pour amortir leur chute. L'albinos sortit péniblement de l'eau, se remettant doucement de ses émotions, du fait d'avoir échappé par pure providence à la mort, une fois encore. Lorsque ce fut à la demoiselle de sortir de l'eau, Ijeel écarquilla les yeux devant un tel spect... un tel malheureux concours de circonstances. À cause du blanc de son haut, Misto lui dévoilait entièrement sa poitrine, bien heureusement (ou l'inverse, avec son esprit aussi embrouillé il ne saurait plus dire) masquée par un soutien-gorge gris. Le début de la phase 2, hein ? Plutôt un pas supplémentaire vers l’échafaud oui ! Si elle s'en rendait compte... La fée détourna rapidement le regard pour éviter que l'aigle ne remarque ce qui se tramait. Quoique, peut-être devait-il le lui dire ? Ainsi il ne passerait pas pour un pervers à avoir tu ce qu'elle n'avait pas remarqué... Et c'est ce qu'il fit, malgré les protestations du vieillard, lui intimant de se taire et de mater.

"Misto... hum... comment dire... ton... ton haut..." lâcha-t-il finalement en détournant clairement le regard de façon bien peu naturelle.

N'attendant nulle réaction de sa part, il regarda rapidement les alentours. Ijeel n'avait aucune idée de où ils avaient atterri, et si les esprits ne le savaient pas non plus, ils étaient encore dans une belle panade. Pour éviter d'avoir à affronter ladite réaction de Misto, au cas où celle-ci serait violente, l'albinos avança en se hâtant, en profitant pour repérer un peu le terrain. La lumière extérieure filtrait à travers les quelques ouvertures dans le plafond, offrant tout de même un peu de visibilité. Cependant, leur entrée fut extrêmement bruyante, et si une chose vivait dans les environs, celle-ci les avait sans remarqués sans problème. Ce qui coïnciderait parfaitement avec le fait que la fée avait l'impression d'être observée. Mais, courant presque pour s'éloigner de l'endroit où était la brune, Ijeel avait baissé sa garde, et ne s'était pas rendu compte que quelque chose venait de lui agripper la jambe, avant de le suspendre à plusieurs mètres du sol. Sans pouvoir clairement distinguer ce qu'était la créature qui venait de lui faire ça, il put voir la longue rangée de dents se rapprochait de sa tête. Et ce n'était pas tout, dans l'ombre s'agitaient bien d'autres choses, qu'ils ne pouvaient encore voir. Le mage essaya cependant pour le moment de se concentrer sur le problème le plus urgent, lançant une sphère dans la tête du monstre, enfin, ce qu'il pensait être sa tête. La créature qui l'avait attrapé ne parut pas aimer le choc, puisqu'elle le jeta au sol en hurlant. Cela n'avait pas été suffisant pour l'abattre, mais au moins n'était-il pas en danger de mort imminente. Quoique... Il avait l'impression que d'autres monstres semblables à celui-là, ou d'autres genres encore, allaient bientôt se montrer... La situation allait vite devenir catastrophique...

"Misto... Je crois que nous avons un gros problème..."
 MessageSujet: Re: Bierre blanche ou brune ?   Jeu 11 Juil - 17:29

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click



Je préfère un peu d'eau ♫



- Misto... hum... comment dire... ton... ton haut...

L’adolescente le regarda filer à l’anglaise sans lui laisser le temps de parler. Son haut… Quoi son haut… ? Attend. Minute papillon. Son regard descendit lentement et contempla le spectacle. L’aigle devint rouge pivoine en moins de temps qu’il n’en fallu à l’albinos pour disparaitre. Elle se tourna vers Henning qu’elle attrapa par une de ses petites pattes de tortue.

- Dis donc toi… J’ai deux mots à te dire…
- JE SUIS INNOCENT C’EST UNE IDEE DE RUNI !
- Hein ? Quoi ?! C’est une blague j’espère ?!

La main libre de la jeune femme lui prouva le contraire. Il se mit à hurler à mort à l’unisson avec Henning en le traitant de tous les noms d’oiseau possible. Ce qui était parti en engueulade entre la maitresse et ses esprits devint une rixe entre l’allié courroucé et le cerveau félon. Partir en vrille. Une dispute plutôt futile qui finit en course poursuite entre la tortue et le loup. La dite tortue s’étant changée en furet pour l’occasion. Ils arrivèrent bientôt au niveau d’Ijeel et se stoppèrent net.

- Misto… Je crois que nous avons un gros problème…
- Non, tu as un problème.
- Henning, la ferme sale traitre.
- Revenez ici vous deux ! Je n’en ai pas fini…
- Plus tard chérie. Là on a besoin d’un peu de Monstrocide. Tu n’aurais pas ça en magasin ?
- Henning… Je vais te massacrer…
- Oui moi aussi je t’aime. Où est mon coup de désherbant anti monstre ma fille ?

La brune écarquilla les yeux devant la plante géante qui tenait la fée la tête en bas grâce à un de ses tentacules. Elle détourna le regard quand elle croisa celui d’un Ijeel rougeoyant. Un soupir prit écho dans la voute alors qu’elle se laissait envahir par un subtil mélange de mécontentement et de lassitude.

- Vous n’êtes…

Elle inspira un grand coup en avisant les options. Les loups était certes pratique mais d’aucune efficacité dans l’instant. Ils étaient dans un désert. Le Requiem était donc à double tranchant. Quoi que … Elle acheva sa phrase en se mettant en garde pour esquiver les tentacules.

- Qu’une bande de vieux pervers !

Le furet blanc décolla. Littéralement. En même temps, le coup de pied de Misto y fut pour beaucoup. Une distraction. Elle recula et commença à réciter les vers du Requiem. Troquant sa tenue désertique contre celle de sa seconde magie, elle se concentra sur l’invocation. Elle ne prêta pas attention au tentacule qui la saisit à l’épaule ni même à celui qui lui enserra la poitrine. L’aigle était focalisée sur ses pensées.

Une plante. Une créature du désert. Elle craint le froid.
- Par le vent incertain du pays du gel,
Par la fraicheur furieuse d’un blizzard tortueux
Que les glaces s’éveillent de leur triste couleur de feu,
Que le froid s’immobilise pour plaire à l’Eternel.


La température chute brusquement tandis que la demoiselle saisit le tentacule qui fuse vers sa gorge. Un coup sec dedans fait hurler la créature tout comme le contact glacé du corps de la brune et du sort qu’elle vient de jeter. Ijeel, emmitouflé dans son costard, ne devrait pas trop en être touché. Le Monstre les lâches précipitamment et s’enfuit en hurlant de douleur. Un nouveau soupir s’échappe des lèvres de la jeune femme et s’élève dans un nuage de buée. La zone climatisée de cinq mètres s’évapore aussitôt que l’aigle à révoqué sa magie. Henning réapparait alors, courroucé.

- Comment as-tu osé ? Comment as-tu PU … ?
- Henning, par pitié, tais-toi. Nous règlerons ce différent plus tard.
- JE NE SUIS PAS UN BALLON DE FOOT SALE GOSSE ! QUE FAIS-TU DES SENTIMENTS D….
- Je ne suis pas un sujet d’expérience. J’ai des sentiments aussi, rappelle-t-en.

Sur ce, elle lui tourna délibérément le dos pour aller voir Ijeel. Elle lui tendit la main pour l’aider à se relever. Pas une fois elle ne croisa son regard. Ses yeux pétillants de colère était fixé sur le loup qui se plaignait alors que ses joues étaient encore plus rouges une fois qu’il eut ajouté un commentaire sur sa tenue.

- En route. Avant qu’un autre n’est l’idée de nous tomber dessus.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bierre blanche ou brune ?   Ven 12 Juil - 15:26

avatar
Invité


Click

*... Bande ? Je suis inclus dedans ou...?*

C'était ce que se demander l'albinos alors qu'il était sur le point de se faire dévorer à nouveau. Misto le considérait-il comme un pervers de bas étage, un de ces reluqueurs de dame, profitant de chaque instant d'inattention pour mater ladite personne ? Apparemment oui. Bon, ça aurait pu être pire et, au vu des événements, il en était peut-être bien un après tout. Mais comment aurait-il pu faire autrement ? Il ne connaissait aucun homme qui, dans une telle situation, n'en aurait pas profité. Ijeel ne valait pas mieux qu'eux, certes, mais il n'y pouvait rien. Enfin, ce n'est pas pour autant qu'il allait répéter tout ça à l'aigle, bien au contraire. S'assumer comme pervers publiquement, très peu pour lui, surtout si on mettait dans la balance le fait qu'elle pourrait se remémorer l'épisode de l'oasis. D'ailleurs, cela lui ramena de bons souven... de bien mauvais souvenirs à l'esprit, et il rougit de plus belle alors que Misto troqua sa tenue contre une robe un peu... découverte. A croire qu'elle le faisait exprès. Certes il ne s'était pas gêné pour la regarder mais il n'y aurait rien eu de tout ça si la fille aux âmes n'avait pas créé les occasions pour. Une personne extérieure aurait appelé ça de la mauvaise foi masculine mais pour Ijeel, jusqu'ici, ça se tenait. Il n'allait tout de même pas être coupable d'être un homme non ?

La brune à la robe osée chassa sans problème apparent la plante gigantesque à l'aide d'une technique baissant brusquement la température, si bien que l'albinos fut un peu touché lui aussi, ce que traduisirent ses claquements de dents et le frottement de ses bras. Néanmoins, aussitôt le monstre en fuite, la température remonta, permettant ainsi à la fée de souffler et de se réchauffer rapidement. En pervers timide qu'il était, il fut partagé quant à la réapparation des anciens vêtements de Misto, et ce conflit se traduisit par une nouvelle rougeur lorsque cette dernière s'approcha de lui pour l'aider à se relever. Elle qui était aussi rouge que lui à présent, et qui n'avait pas réglé pour autant le problème de son haut, toujours aussi... transparent. Aussi quand elle se pencha pour lui donner la main, ce fut encore pire que tout. Il détourna rapidement le regard, le bloquant au sol avant d'accepter son aide. Ijeel avait dépassé ce stade depuis quelques semaines avec la brune, celui de pouvoir la toucher sans s'évanouir à cause de sa gynophobie. Une fois remis sur pieds, et après un remerciement rapide, il regarda un moment Henning, voulant s'excuser, même s'il fallait être devin pour le savoir, vu qu'il arborait un visage que tout un chacun aurait qualifié de neutre. Malgré quelques rougeurs. Mais passons. Comme l'avait si justement rappelé l'exh... Misto, il fallait sortir de là, car bien d'autres choses rôdaient, il le sentait, et elle aussi certainement.

Ils continuèrent donc leur route, l'albinos un peu en avant pour éviter que son regard ne se perde ailleurs. Les deux mages évitaient de parler, a priori pour ne pas se faire repérer, mais aussi et surtout car Ijeel était de toute façon trop gêné pour tenir une conversation avec elle. Néanmoins, il ne ferait pas l'erreur de s'éloigner à nouveau, sous peine de se faire attraper de nouveau. Son plus gros soucis était que, contre des montres, les trois quart de ses techniques étaient inutilisables, à moins que ceux-ci n'aient un lien quelconque avec la magie. Malheureusement, ce n'était que rarement le cas. Son rôle serait donc essentiellement de soutien, mais il ne pouvait rester en arrière, car dès lors il se concentrerait sur... autre chose. De nouveau perdu dans ses pensées - certifiées non lubriques, Ijeel ne faisait pas trop attention au chemin qu'il empruntait, abandonnant la source pour un ensemble de dédales se ressemblant tous. Il avait tout de même la présence d'esprit de marquer, à l'aide de sa magie, une croix dans la roche à chaque fois qu'il en prenait un autre, pour ainsi éviter de tourner bêtement en rond. Ils étaient où au fait ? Henning lui avait demandé ça mais... Il n'en savait toujours strictement rien. Le mage allait se retourner pour demander quand il se souvint du débardeur mouillé et se bloqua dans son mouvement. Bon sang, il n'arriverait à rien si ça continuait comme ça, mais il n'y avait pas grand chose à faire... Peut-être s'excuser ? Non, ce n'était pas une bonne idée, il valait mieux laisser couler pour le moment...

C'est au détour d'un couloir qu'il faillit perdre la vie une seconde fois, alors qu'il vit une masse plus grande qu'un humain manquait de lui écraser la tête de très peu, si ce n'était sans compter sur une esquive bien menée. Enfin, bien menée... Car dans son mouvement, il avait fait chuter Misto, et par le hasard incroyable du roulé-boulé, le voilà qui se retrouvait à califourchon au-dessus d'elle, le visage niché dans sa poitrine. Cet instant fut des plus partagés dans la tête de l'albinos. Partagé entre le bonheur et la terreur. Après tout, il était gynophobe. Dès qu'il rassembla un peu plus ses esprits, il se releva d'un bond avant de se reculer jusqu'à heurter le mur, débitant des centaines d'excuses à la minute tout en rougissant comme rarement. Ce n'était pas véritablement sa faute, mais il ne pouvait pas prévoir la réaction qu'elle aurait. Peut-être allait-elle le tuer ? Il n'en savait vraiment rien, et c'est bien ça qui le terrifiait le plus. Ijeel en venait à oublier ce qui l'avait poussé à faire tout ça, et il ne tarda pas à comprendre en voyant l'énorme créature qui se montra enfin, tenant son arme d'une seule main comme si ce n'était qu'une brindille. Il s'agissait d'un balkan très imposant, suffisamment pour les dépasser de plusieurs mètres. Le singe géant détailla un moment la fée, avant de se rabattre sur l'aigle qu'il observa bien plus longuement. Il se mit à sautiller, allant jusqu'à faire trembler le sol et à faire tomber quelques gravats du plafond.

"Ooooooooh... En voilà une splendide femelle ! Dites-moi, me feriez-vous l'honneur de devenir ma femme ?"

Un "quoi ?" résonna longtemps dans la tête de l'albinos. Déjà, d'où cette créature pouvait-elle parler leur langue aussi aisément ? Et surtout, ne voyait-il pas un problème dans sa proposition ? Non ? Vraiment ?
 MessageSujet: Re: Bierre blanche ou brune ?   Sam 13 Juil - 21:43

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click



Je préfère un peu d'eau ♫



MISTO A TERRE

Le choc ne lui laissa pas le temps de s’exécuter. Elle se retrouva mêlée à Ijeel dans une roulade improvisée jusqu’à ce que le hasard daigne les arrêter. Un hasard que la jeune fille trouva bien cruel. Après quelques minutes de semi-absence, complètement sonnée, elle sentit un objet non identifié à hauteur de sa poitrine. Un mouvement lui appris que ce n’était pas un objet mais un visage. Un visage niché dans sa… Misto rougit violement. Elle recula en toute hâte jusqu’à sentir le mur dans son dos. Elle finit par remonter les genoux et les entourer de ses bras. Une grande terreur. Voilà ce qu’elle ressentait. La brunette n’avait qu’une chose en horreur. Qu’on la touche sans son accord.

Le bruit la tira de sa surveillance d’Ijeel. Lui aussi était visiblement terrorisait. Et la jeune aigle ne savait pas du tout comment réagir. Devait-elle le gifler ? Appeler à l’aide ? Hurler au pervers … ? Le brouillard le plus total.

- Ooooooooh... En voilà une splendide femelle ! Dites-moi, me feriez-vous l'honneur de devenir ma femme ?

Elle sursauta. Levant les yeux, elle aperçut le Balkan. Ses yeux s’étrécirent. Sa peur se mua en colère. Une bonne vieille colère bien profonde.

- Je ne serais JAMAIS la femme de PERSONNE !

Henning et Runi se couchèrent en rabattant leurs oreilles en arrière. Ça sentait mauvais. Très mauvais. Osulf se matérialisa à côté de la jeune fille en lui intimant le calme. Une fois. Deux fois. Trois fois. Le fleuret quitta son foureau alors que les pupilles de la demoiselle brillaient d’une lueur agacée.

- Je ne suis pas un objet alors rend moi service mon gros, fout le camp.
- Misto ton langage.
- Osulf tais-toi, elle se retourna vers Ijeel en lui jetant un regard assassin. Ne me touche plus jamais sans mon accord.

Son expression changea et sa voix se mit à trembler. La peur reparut alors qu’elle répétait ses deux derniers mots dans un murmure. Une minuscule larme coula le long de sa joue. Ses sentiments jouaient au Yoyo. Elle pouvait avoir confiance en l’albinos ou pas ? Elle devait le traiter avec déférence ? Avec indifférence ? Avec nonchalance ? La grosse paluche du Balkan la souleva de terre, la sortait de ses pensées. Elle se tortilla alors qu’il la saisissait dans une douce étreinte énamourée. Elle serra les dents. Pas de contact. Pas encore. Pas maintenant. Alors qu’il la rapprochait de son visage pour l’embrasser, elle se pencha violement. Son front rencontra le nez de l’animal.

- Je crois avoir été claire. Lâche. Moi.

La tenue de la demoiselle se modifie de nouveau sous le coup de la trop vive émotion. La Balkan libère avec précipitation le glaçon vivant qu’est devenue la jeune femme. Celle-ci recule, la main enserrant son collier avant de le relâcher et de fredonner la fin de l’invocation. Elle saisit le poignet d’Ijeel pendant que le monstre souffle sur sa paume endolorie.

- Asulf, Runi, Henning !

Les trois loups se manifestent. Leur silhouette sombre aux yeux iridescents se pose sur leur chef de meute alors qu’elle grogne à leur attention. D’un hochement de tête, ils se tournent comme un seul homme vers le Balkan. Misto se met alors à courir alors que les hurlements des loups retentissent sur la paroi. De trois ils passent à cinq, puis à sept. Quand le huitième loup cauchemardesque se dessine, les deux mages ont disparu dans un recoin, à l’abri. La jeune femme pousse Ijeel dans une alcôve.

- Excuse-moi mais là, je n’ai pas le choix. Ça risque … D’être un peu froid. Fait en sorte de ne pas me toucher peau contre peau c’est tout.

Elle se retourna et tira sur le simulacre de rideau déchiré qui ferait office de cachette de fortune avant de se courber pour poser sa tête contre le torse de son camarade. La clochette autour de son cou tinta brièvement, révoquant le Requiem avant les cinq minutes fatidiques qui l’aurait entièrement vidée de son énergie. Maintenant, restait à savoir ce qui se passerait. Elle n’avait pas la moindre envie que le Balkan les trouve et n’avait qu’une hâte : filer d’ici.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bierre blanche ou brune ?   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Blonde contre Brune, Serpent contre Lion... [PV Alice/Terminé]
» Du départ d'une brune...
» Cuisses de lapin à la bière brune et au spéculoos
» MAYA ❧ Une brune au milieu des blondes
» Biographie De Brune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5