Partagez | .
[Entraînement] L'Envie de tuer vs l'envie de survivre
 MessageSujet: [Entraînement] L'Envie de tuer vs l'envie de survivre   Lun 10 Juin - 11:01

avatar
Invité


Click

Il y a des jours comme celui là où l'on se sent prit d'une soudaine envie de bouger, d'une soudaine motivation comme si quelque chose nous pousser à le faire. Je ne connaissais pas encore l'origine de cette force assez forte pour me sortir tôt de mon lit mais je savais que j'avais envie de m'améliorer...du moins ce n'était pas une envie non..C'était une impulsion qui sortait de je ne sais où et que je ne pourrais expliquer à quiconque.

Encore assise sur le matelas de fortune que j'avais réussis à me payer avec mes derniers boulots mal payés, je levais les yeux vers la fenêtre de la chambre et fut surprise de voir que le soleil se levait à peine derrière la montagne, derrière les nuages. On dirait qu'il a autant de mal que moi à se montrer ce matin...on se demande bien pourquoi. Mon tee-shrit trois frois trop long et trop large pour moi me servant de pyjama, je faisais vraiment pitié de bon matin, disons que je n'étais pas faite pour me lever tôt. Les yeux tombant, des cernes marquant le contour de mon visage et les cheveux totalement ébouriffés...j'avais vraiment une horrible tête pour pas dire autre chose. Je n'étais décidément pas du matin.

Je restais planter devant mon miroir un moment avant de me ressaisir en voyant le bain à côté de moi. J'enlevais alors mon tee-shirt, baissant mon shorty et fis couler l'eau tandis que je me battais contre mon dentifrice. J'ai 19 ans et pourtant...on dirait que j'en ai 29 au vue de ma tête..Je manque vraiment de sommeil.

Pourtant qu'ai-je fais ces derniers temps ? Pas grand chose, j'ai fais pas mal de rencontres mais pas assez intéressantes pour que je m'y attarde d'avantage. Il y avait cette mage, cette fille..Yuki qui se croyait supérieure aux autres en donnant des leçons de moral, ensuite ce mage blond et attardé sortant des beau discours..Dont j'ignorais le nom mais que je trouvais vraiment pas charmant..D'ailleurs Dame Nature n'a vraiment pas été gentille avec lui, c'est triste à dire. Et enfin...Zoro. Ce mec était dans ma guilde et je l'aimais bien mais un peu trop direct et alcoolique pour moi. Je n'étais pas d'humeur à perdre mon temps avec ce genre de personnes. En faite mes dernières rencontres ne m'ont strictement rien apporter mise à part le désespoir que de voir que la jeunesse de demain est plus prétentieuse qu'autre chose et que celle de nos jours et d'un «  je m'en foutisme » total. Entre nous si vous voulez mon avis sur la question je dirais que...ça craint.

Je m'étais arrêter sur le chemin après avoir croiser ce gosse bizarre et vraiment blond dans une auberge...D'ailleurs je comprend mieux pourquoi les chambres n'étaient pas très chères au vue de la qualité des services proposés. Enfin bon l'important et qu'aujourd'hui je devais aller dans un lieu spécial, un lieu que je n'ai pas visiter depuis quelques temps..Je crois que ça doit bien faire un an maintenant. Houlalalala que le temps passe vite finalement, je n'avais pas fait attention à ça...un an sans eux, loin d'eux à me demander jour et nuit si ils s'en sortent sans moi, à me demander si je ferrais bien d'y retourner. Les sœurs sauront sans doute que je ne suis plus vraiment entrain de suivre la voix du Seigneur et je me ferrais sans doute punir pour ça comme quand j'étais gamine mais qu'importe..Au final j'étais contente et plutôt satisfaite d'être ce que je suis devenue. Je ferrais bien de grands discours moralisateurs en remerciant ma famille et mes amis pour ce que je suis mais..Je n'ai ni l'un, ni l'autre. C'est triste à dire non ? Pas d'amis, pas de famille...Pas d'accroches. Par le passé j'ai appris trop de fois qu'avoir des attaches faisait forcément souffrir. Devoir se séparer à un moment ou un autre de la vie, ça faisait trop mal. Je ne voulais plus souffrir, je voulais avancer sans rien. Je voulais être libre et le rester comme je l'ai toujours était jusqu'à aujourd'hui.

Un vieillard saoul qui traînait souvent vers l'orphelinat aimait dire que la liberté avait un prix et que tôt ou tard, on finirait tous par le payer mais je me demande si il a raison. Après tout la vrai liberté n'est profitable que si on s'affranchit des règles qui nous entoure non ? Est-ce qu'on est libre si on vit dans le respect des lois ? En y repensant bien, ça pourrait faire un sujet de débat intéressant mais je ne sais pas si ça serait profitable pour tout le monde.

Le bain commençait presque à déborder quand je sortis de mes pensées encombrantes et finit par m'y glisser petit à petit. J'aurais préférais avoir de l'eau chaude mais bon apparemment c'est un luxe que l'on ne peut se permettre dans cette auberge. Vivement que je la quitte.

Une fois lavée et coiffée, j'enfilais une robe blanche assez simple et assez transparente...Je vais vraiment me faire tuer quand je vais me pointer dans cette tenue. Mais bon arrivée en robe fait toujours mieux que d'arriver en soutif devant tout le monde. Je laissais mes cheveux sans attache et mis un simple bandeau à la place pour les tenir et avoir le front dégagé. Après avoir rassembler mes affaires et payer mon séjour de 3 jours à l'auberge, je me mise en route vers la gare. Le prochain train qui passe part vers Crocus...

Je posais mon sac sur un banc et m’assisse juste à côté, attendant patiemment le train quand soudain quelques minutes plus tard, une fumée grise se fit remarquer au loin suivit d'un bruit de machines...Le train arrivé.

Une fois devant moi j'eus alors un moment d'hésitation. Mon corps se bloqua, m'empêchant de me lever. Qu'est-ce qu'il m'arrive ? Mon bras droit tremblait comme si j'avais peur, comme si je redoutais quelque chose mais que puis-je redouter ? L'orphelinat ? C'est une blague...Je n'ai jamais eus peur de cet endroit de toute ma vie c'est mon chez moi...Et je crois que c'est justement pour ça.

Ces derniers temps j'avais dressée un piètre bilan de ce que j'étais devenue, des actions que j'avais commis et si les sœurs étaient au courant ? Et si je me faisais rejeter à mon arrivée ? Et si je perdais tout ? Etait-ce vraiment une bonne idée ? C'était la première fois de ma vie que je doutais autant sur un choix, sur une décision que je prenais. J'étais habituellement certaine de mes choix et je fonçais toujours quoi qu'il m'arrivais mais là j'avais peur de finir dehors.

Finalement je pris le train de peu avant son départ vers Crocus et je fus surprise de n'y découvrir que quelques passagers. Personne n'ai en voyage en ce moment ? C'est bizarre d'habitude cette ville attire toujours quelqu'un...Surtout les bons pigeons qui achètent tout ce qu'on peut leur vendre. La tête bloquer sur la paume de ma main et le front appuyé contre la vitre du wagon, je réfléchisisais à une excuse à sortir au cas où j'aurais à subir un interrogatoire...J'imaginais déjà leurs questions d'ici.

Noooooon ! Je ne serais pas crédible. Pourquoi mentir ? Ces femmes me connaisse, elles m'ont élevé, leurs mentir c'est pratiquement impossible et puis de toute façon ça les décevraient encore plus et je m'en voudrais encore plus.

En arrivant à Crocus c'était presque l'heure du déjeuner et je m'arrêtais sur le marché prendre un petit quelque chose à manger. Ce matin j'étais partie en quatrième vitesse et j'avais totalement oubliée de manger...J'avais vraiment la fringale. En voyant plusieurs livres et autres instruments divers, je fis quelques folies pour les enfants à l'orphelinat avant de m'y rendre.

L'orphelinat St.Era....Là où j'ai passer les 18 premiers années de ma vie. Je me demande si ça a changer en un an...je ne pense pas. Les dons à l'orphelinat étaient de plus en plus rares et c'était pour subvenir aux besoins grandissant des plus jeunes que je m'étais mise à voler. Au début c'était pour aider, ensuite c'est devenu un jeu et maintenant c'est mon métier...Les temps ne changent pas mais les gens si.

Au bout d'une demi-heure de marche en dehors de la ville, je finis par arriver devant les grilles de l'orphelinat et je crus tomber en arrière quand je vis le bâtiment. C'est pas possible..ils l'ont rasés et ils ont mit un temple à place ?! C'EST QUOI CETTE BATISSE ENORME ?!!!! Tout avait changer, l'église, les dortoirs..TOUT !!!!

Par mesure de sécurité et pour me rassurer, je fis le tour et je lus au moins quatre fois la pancarte à l'entrée pour être certaine que je ne me trompais pas d'endroit mais non...Depuis quand c'est devenu aussi luxueux ici ?! C'est une blague ou quoi ? J'suis tombée dans une illusion ? Un rêve ?

« - Enya ?! Enya Taylor...C'est toi ? »

Une petite voix m'appellais derrière mon dos et je me retournais avant de faire face à une sœur assez jeune, d'environ mon âge. Son visage m'étais familier mais je n'arrivais pas à savoir où est-ce que l'on avait bien pu se croiser, pourtant elle...Elle avait l'air de se souvenir de moi.

« - Tu te souviens de moi ? Demanda t-elle les yeux pleins d'espoir
- Euuuuuh...Oui ! C'est Ch..Chau....Chaus...Chaussette ?
- Margarette !!!! Enya tu pourrais faire un effort un peu !!
- Oh ça va hein ! J'y étais presque pour une fois. Margarette oui voilà comment tu vas depuis le temps, je ne m'attendais pas à te revoir ici ? Tu es partit de l'orphelinat à l'âge de 6 ans non ?
- Oui ma famille adoptive était géniale et depuis quelques temps je fais mes classes pour être sœur ici. Cet endroit m'avais tellement manquer !!
- Comme c'est touchant, fis-je en affichant un faux sourire »

MAIS OUI !!! Je me souviens de cette fille !! On arrêtait pas de se battre et à chaque fois je lui mettais une dérouillée et je lui volais ses pantoufles et ses fringues pour qu'elle se retrouve à poil devant tout le monde. J'ai jamais pu cadrer sa tête en faite mais n'empêche j'suis fier de moi car avec le nombre de coups que je lui ai mis, je peux constater que son visage est moins..horripilant.

Alors que Chaussette me raconter sa vie pas vraiment intéressante, j'étais plutôt curieuse de savoir comment et pourquoi cet endroit avait changer.

« - Excuse moi de te couper mais...qu'est-ce qu'il s'est passé ici ? L'orphelinat a...
- Changer ? Effectivement il y a eus des travaux de rénovations il n'y a pas longtemps..un important donateur fort généreux à fait un don important à l'orphelinat et ainsi on a pu changer beaucoup de choses. Tu veux faire un tour et faire un petit coucou aux sœurs ? Je peux te guider si tu veux !
- Non. Merci ça ira, je suis une grande fille, je suis capable de retrouver mon chemin toute seule...Va donc ramasser les tomates là. »

Margarette me laissa donc seule devant la porte en bois ornées de petits vitraux sur le dessus et une énorme poignée en fer gris. Eh bien on se croirait plus dans un manoir que dans un orphelinat.

Je poussais la porte et finit par tomber sur un hall d'entrée stupéfiant avec une décoration digne d'un hotel. Ce qui changeait d'un hotel était les croix, les photos du Seigneur et des sœurs un peu partout..Je vis même une vieille photo de la mère supérieur.

« - Le Dino quand il était encore jeune, fis-je en éclatant de rire.
- Je vois que tu as toujours le sens de l'arrogance..Enya ! »

Cette voix..Dés que je l'entendu mon sourire s'effaça et mes rires cessèrent rapidement. Une voix froide et autoritaire, une voix qui est capable de résonner même dans vos pires cauchemars. Elle était là..Je me retournais, croisant mes bras et fis face avec toute ma dignité à cette vieille peau.

« - Salut la vieille ! Je vois que t'as pas changer en un an...Moi qui pensais te retrouver six pieds sous terre.
- En effet il est fort dommage que ton souhait de me voir morte ne soit pas réaliser mais sache une chose mon enfant..Ceux qui ont la foie ne meurs JAMAIS ! Et puis c'est quoi cette tenue de débauchée ? Tu es devenue une fille de joie Enya ?
- Mais pas du tout !!! Arrête tes salades un peu ! Je suis une mage respectable...Enfin si on peut le voir comme ça.
- Respectable ?!!! »

Elle me tira le haut de l'oreille et me sortit un vieux bloc note avec tout mes faits et gestes depuis ces derniers mois. Aaaah !! Elle a l’œil partout la vieille !

« - Aïe ! Aïe!Aïe ! Mais ça suffit lâche moi maintenant !!!
- Tu es devenue une voleuse doublée d'une arrogante !! Est-ce ça que je t'ai appris ?!
- Non mais vous m'avez apprit à ne compter que sur moi même et c'est ce que je fais. Je survie par mes propres moyens ! 
- ENYA !!!!! »

Je vis les sœurs chargées comme un troupeau de bœufs sur moi et je me fis plaquer au sol avant que je ne pus me libérer de la poigne de fer du Dino. Me voilà ensevelit sous 458 kilos au moins et je peux vous dire...y'a pas pire comme situation.

Après avoir fait un « câlin », les sœurs m'aidèrent à me relever et me posèrent tout un tas de question comme je m'y attendais finalement. Qu'est-ce que je fais maintenant ? Où est-ce que je suis ? Est-ce que j'aide bien mon prochain etc...

C'est dans ces moments qu'il faut sortir ce que j'aime appeler la boîte à « Oui-Oui » c'est très simple comme principe regardez...

« - Et tu manges bien j'espère ? Tu manges sainement ?
- Oui, oui.
- Les gens de ta guilde sont gentils avec toi ? Ils te traitent bien ?
- Oui, oui.
- Et tu voles les gens correctement en jouant ton numéro de charme comme toujours ? Demanda la mère supérieure 
- Oui, oui »

Soudain il eus un blanc et je venais de me rendre compte de ce que je venais de dire. Ouais enfin bon vous avez eu un exemple mais à force on réfléchit même plus aux questions posées par la personne. C'est devenu une habitude.

« - Bon mesdemoiselles, conduisait Enya auprès des jeunes, je suis certaine que certains aimeront la revoir.
- Bien. »

Je fus littéralement propulser jusqu'aux dortoirs avant de voir une rangée de lit et au moins 20 ans assient me fixant avec de grands yeux pleins d'admirations.

« - ENYAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!! »

Ils se précépitèrent tous sur moi et j'eus alors honneur à tout les calins et les bisous du monde...Là j'étais chez moi.

Je suis de retour à la maison.

Le soir ils voulaient tous que je leurs racontes mes aventures, ce que ça fait d'être mages, ce que c'est la vie de mage et surtout la questions qui revenait le plus souvent de la part des plus jeunes.

« - Et t'as un amoureux ? »

Ahahaha !! Qu'ils sont mignons..Si seulement je pouvais retourner à cet âge là où l'on ne se doute de rien et que l'on se dit que la vie c'est qu'une grosse aventure que l'on pourra surmonter à n'importe quel âge mais c'est faux. La vie c'est une guerre perpétuelle pour survivre et dieu seul sait que les ennemis sont nombreux et que le parcours est difficile.

« - Au faite mes sœurs...Qu'est-ce qu'il s'est passé ici ? L'endroit est si différent que quand je suis partie. Pourtant je ne suis partie que depuis quelques mois.
- Tu dois savoir que l'orphelinat a eu un important don il y a quelques mois et depuis on peut se permettre de vivre plus en sécurité. Les gens s'y sentent mieux aussi. Tu sais à quel point c'est important toi qui a toujours vécue ici. Hein «la mandarine » ? L'enfant difficile de St.Era. ! Fit une sœur en rigolant
- J'ai abandonnée tout ça dés que je suis partie de plus ma nouvelle guide est particulière mais inutile de le cacher, je pense que vous devez être au courant.
- De nombreux journaux ont parler de tes vols de maîtres oui. Pas étonnant venant de notre ptite à nous !
- Mais parlons sérieusement...Qui est donc ce généreux donataire ? Demandais-je
- Tu te souviens de Baptiste Rochemond ? Il était pentionnaire aussi ici en même temps que toi...
- Comment l'oublier..alors ça vient de lui ?
- Exactement ! Un enfant béni !! »

Je me levais alors de table et partis à l'extérieur prendre l'air sous les regards surprit et choquer. Baptiste était derrière tout ça...Baptiste...Du plus loin que je me souvienne, Baptiste a toujours détester l'orphelinat et il criait sans cesse qu'un jour il détruirait l'endroit pour faire connaître sa souffrance à tous. Bien sur à l'époque, personne ne prenait au sérieux un enfant de 5 ans mais maintenant ? Qui sait ce que peux faire un adulte de 20 ans ? Je me suis toujours méfier de lui, j'ai toujours était prudente dans mon comportement...Je crois que c'était bien le seul que je redoutais.

Oui..le seul homme dont j'avais peur était devenu le sauveur de St.Era. Je ne comprenais pas pourquoi ce brusque changement mais j'étais décidée à le découvrir. J'étais décidée à savoir ce que cache Baptiste et ce qu'il veut à l'orphelinat. L'aider pour mieux le détruire ? C'est l'idée la plus basique mais la plus efficace que je connaisse.

Dans mes souvenirs..Baptiste était aussi un mage et je n'aimais pas sa magie car elle annulait les autres...Je me rappelais qu'il nous mettait tous des dérouillés comme ça et qu'il était maitre pendant un moment. Son égaux a toujours était un soucis. Vaniteux, arrogant, prétentieux...Je ne l'ai jamais porter dans mon cœur contrairement aux autres. On se battait souvent, trop souvent même.

« - Vous savez où je peux trouver Baptiste ? Demandais-je aux sœurs
- Tu veux aller le remercier en personne ? Comme tu es gentille ! Il habitude un peu plus loin encore, tu verras un beau manoir vers la montagne.
- Ouais c'est ça...Je veux aller le remercier en personne. »

Il y a bien des choses que j'aimerais savoir sur son compte déjà..Pourquoi il a aider l'orphelinat ? Et pourquoi il est revenu en ville ? Il était partit alors qu'il avait 13 ans. Pourquoi est-ce qu'il est là ? Je ne sais pas pourquoi mais j'ai un mauvais présentement quand à sa présence ici et je trouve son aide plus que douteuse. Il allait devoir répondre à quelques questions avant de savoir ce que j'allais faire de lui.

J'enlevai la robe dans le dortoir, sortit mon jean, mon haut de maillot de bain et attacha mes cheveux...Le connaissant, je n'allais pas pouvoir lui poser les questions que je veux comme je veux, j'allais devoir y aller à la manière forte. Je n'aime pas le dire mais si je venais à me battre contre lui..j'allais sans doute me prendre la raclée de ma vie mais il était question de MA MAISON et de MA FAMILLE ! Je ne laisserais personne leur faire du mal.

Jusqu'à présent, j'ai toujours était égoïste et vaniteuse. J'ai toujours profiter de la faiblesse d'autrui pour m'en tirer mais il est grand temps que je revienne un peu en arrière et que je fasse quelques chose de bon pour une fois dans ma vie. Je ne savais pas encore comment j'allais m'y prendre avec Baptiste mais une chose est certaine...La magie n'allait servir à rien.

Tant dis que je marchais sur le chemin boueux vers la manoir de Baptiste, je m'étais préparée tout un plan de bataille...Pour une fois dans ma vie, je n'allais pas foncer tête baissée comme je le faisais habituellement.


Je finis alors par arrivée devant les portes du manoir et sonna à la porte d'entrée. J'allais entrer discrètement et gentillement, je peux toujours rêver sur la manière douce mais bon j'ai de l'espoir. Peut-être qu'il a réellement changer cet abruti ? Qui sait ?

« - Bonsoir...Vous êtes une invitée ? Me demanda un majordome à l'entrée
- Je voudrais voir Monsieur Rochemond si c'est possible. J'espère que je ne dérange pas ? Fis-je avec une petite voix mielleuse.
- Qui dois-je annoncer ?
- Mademoiselle Taylor ! 
- Très bien attendez ici, je vous pris. »

En espérant qu'il se souvienne de moi celui là, il manquerait plus qu'il ai oublier la beauté que je suis. Quoi que..quand j'étais petite j'étais pas non plus le top canon mais j'en étais pas loin contrairement aux autres boudins de l'orphelinat. Haaan c'est méchant, je devrais pas dire ça, je devrais arrêter de dire des méchancetés alors que je m'apprête à faire le truc le plus fous de ma vie.

Aller Enya, te dégonfle pas ! Prend ton courage à deux mains et essaye de lui faire baisser son masque à ce connard...Essaye de savoir ce qu'il cache à tout prix ! Tu ne sortiras pas de cet endroit tant que tu n'auras pas lever le voile sur ce mystère.

« - Tiens !!! Alors ça c'est une sacrée surprise !! Enya !!! L'enfant terrible de St.Era. Quel doux plaisir de te revoir ma chère amie ! Entre donc je t'en pris !! »

Il me prit dans ses bras avant de me pousser à l'intérieur de sa demeure. Wow..Sacrée baraque..On voit qu'il aime le clinquant...L'orphelinat a à peu prés la même allure maintenant. Décoration de bouffon, j'aime pas du tout.

N'empêche..Toutes ces argenteries, tout ces tableaux de maitres, tout cet argent !!!! Je suis certaine que si j'arrivais à chaparder quelque chose ici, je serais millionnaire. Enfin bref concentre toi bon sang !!!

« - Alors ? Quel bon vent t'ammènes jusqu'à chez moi ? Tu es passé à l'orphelinat ? Ils savent que tu es de retour ? Demanda Baptiste en me faisant de grands sourires.
- Euh oui je suis même ravie de voir que l'orphelinat se porte bien grâce à tes bons soins Baptiste..D'ailleurs ça m'a un peu surprise d'apprendre que le financement venait directement de ta poche, répondis-je en fronçant les sourcils.
- Que veux-tu ? J'ai été stupide de partir à cet âge là ? L'école de la vie est la plus dur et j'ai appris tellement de choses...Je regrette sincérement ce que j'ai fais.
- C'est bon de le savoir. Je suis heureuse de voir que tu as pu changer à ce point mais entre nous...Tu n'as jamais su mentir ! »

Je pris sortis un couteau de ma poche avant de me jeter sur lui et de lui mettre sous la gorge. Assise à califourchon et lui les mains en l'air, il sourit comme si il s'y attendait. Cet homme n'a vraiment aucun respect.

« - Tu crois vraiment que tu vas me blesser avec ce jouet Enya ? On est plus des enfants voyons ! J'ai entendu maintes rumeurs sur tes activités, je ne t'ai jamais lâcher du regard une seule fois mais je me fais discret. Tu as bien grandit et je peux voir que tu es devenue une superbe femme.
- Tu es mal placer pour me dire quoi que ce soit..Je crois pas que tu sois en position de parler.
- Et toi ? Crois-tu être en position pour demander quoi que ce soit ? Vient en au but veux-tu je me lasse de tes paroles de sorcière.
- Qu'est-ce que tu veux à l'orphelinat Baptiste ? Pourquoi les aider alors que tu as toujours voulu le détruire ? Tu haïs cet endroit comme jamais personne n'a haïs quelque chose. Alors réponds moi !!!
- Ooooh la demoiselle s'énerve ? Comme c'est touchant. On te disait froide et sans cœur avec autrui avec l'âge mais finalement..Tu es rester cette même petite fille sensible et pleurnicharde comme autrefois. »

D'un simple coup direct de sa paume sur mon estomac, je fus propulser au fond du salon avant d'attérir contre une table en verre.

« - Tu vois ce qui est drôle...C'est que rien n'a changer. Tu n'es toujours pas de taille contre moi Enya. Tu espérais quoi en venant ici ? Tu croyais vraiment que j'allais me laisser faire tranquillement ? Ne me fais pas rire ! »

Il s'avança sur moi, remettant son costume haute couture en place et m'attrapa par les cheveux. Je déteste vraiment quand on fait ça.

« - Entre nous, dit il en chuchotant. Je vais détruire l'orphelinat ce soir...Tu sais ce genre d'incendie involontaire qui se produit souvent dans ce genre d'endroit ?
- Pourquoi...eux ? Qu'est-ce que tu veux à la fin ?
- Maudire l'endroit où je suis né ! Maudire mes parents qui m'ont abandonné comme un chien ici !!! Mais c'est vrai tu ne peux pas comprendre toi t'as toujours était aimer contrairement à moi ! T'as toujours était la petite chouchoute des sœurs et même de cette vieille peau !
- Je te préviens...Tu fais, ne serait-ce qu'une égratignure au bâtiment, je jure de te le faire payer.
- Comme c'est drôle parce que tu vois..j'allais te faire assister au spectacle d'ici ! En avant première ! »

Il me releva en m'attrapant par le bras et je lui fis un croche patte avant qu'il ne tombe par terre, posant la main sur un bout de verre et se l'enfonçant profondément dans la main. Je profitais du moment pour partir en courant et quand je voulus arriver à la porte d'entrée, cette dernière était fermée à clé et plusieurs hommes arrivèrent.

« - On dirait que je ne vais pas avoir le choix... »

J'invoquais alors Satan et eus finit en quelques instants quand soudain, il disparu sans que je ne comprenne pourquoi....Baptiste.

« - Tu sais bien qu'utiliser la magie ici ne t'aidera pas ! Tu ne peux pas t'en servir contre moi, tu devrais le savoir depuis le temps Enya ! »

Je pris alors les escaliers en courant tant dis qu'il lançait plusieurs objets sur moi.

« - VIENT ICI CHIENNE !!!! 
- Vient donc me chercher serpent ! »

Il monta à l'étage, balançant même les employés le gênant par dessus la rambarde de sécurité. Eh bien c'est qu'il est énervé le petit. Il a toujours était impulsif. Je fis venir Lucifer que je mis devant une porte comme diversion.

« - Je compte sur toi !! »

Cela n'allait fonctionner que pour 10 secondes et il n'aura pas le temps de le contrer..Lucifer est trop rapide pour lui. J'attrapais alors un extincteur et le cogna de toute mes forces en pleine figure avec. TIENS !! Mange toi ça mon gars !

« - Sale garce..Tu m'as défoncer le nez !!
- Oooooh le vilain mot c'est pas bien ! »

Il tenta un crochet droit mais je me baissa avant de lui mettre un coup de talon dans le genou gauche et il retomba au sol.

« - T'as raison...je suis toujours cette même petite fille. Pleurnicharde, sensible, trouillarde...Mais la différence entre avant et aujourd'hui ...C'est que maintenant, je ne me dégonflerais pas ! Vient donc te battre Baptiste ! »


Il se releva et je pus voir les veines commençant à sortir le long de ses tempes. Houlalala on dirait que le monsieur est réellement en colère. Devant cette tête horrible, je partis au bout du couloir avant de m'enfermer dans une chambre.

Le silence fut d'or et je n'ai jamais trouver ça autant stressant. Je ne savais comment l'expliquer mais j'avais peur de lui depuis toujours...Peur alors comment le battre sans en avoir la trouille ? Par le courage vous me direz ? Mais je n'ai AUCUN courage ! Jusqu'à présent je me suis toujours cacher derrière des faux semblants, des mensonges..Je n'ai jamais pu faire face à la réalité telle qu'elle était vraiment. Du moins, je n'ai jamais su l'acceptée.

J'entendais les battements de mon cœur, je sentais ma sueur descendre petit à petit le long de mon dos. Je n'ai jamais autant stresser de toute ma vie. Aller Enya, ne te laisse pas faire, tu peux le faire, tu peux le vaincre ce connard !

Alors que je commençais à regagner mon calme, le mur explosa littéralement et j'eus juste le temps d'éviter le coup et de me glissait en roulade sous le lit avant que ce dernier ne passe par la fenêtre et que Baptiste ne me trouve sous les lattes.

« - Vient par là toi !! »

Il me saisit à la gorge et me souleva avant de me plaquer contre le mur. Je sentis sa poigne se renforçait petit à petit et je ne pouvais rien faire, ne pouvant pas lutter plus longtemps..je commençais à avoir du mal à respirer.

« - C'est ta fin la mage !!! Espèce de rigolote ! »

Je baissais les yeux une dernière fois et eus l'idée de baisser la ceinture de son pantalon mais je pouvais à peine tendre les doigts. Ma vue devenue de plus en plus fous et j'eus beaucoup de mal à respirer...C'était ainsi que ça se finissait ?

Soudain sa ceinture se retrouva entre mes doigts, son pantalon tomba et il me lâcha. J'eus à peine le temps de reprendre ma respiration que je profitai du moment pour lui mettre un coup au niveau des bijoux de famille et d'aller m'enfermer dans un autre endroit le temps de reprendre mon souffle. A ce même moment je sentis quelque chose pénétrant mon dos et je lâchais un hurlement de douleur mais poursuivis ma course dans le manoir.

Une fois à l’abri, j'enlevais alors le dit objet en question..un pique en bois. Il avait du profiter d'une planche d'un meuble pour me le lançais dessus.

« - Aaaaaïïïïeeeee !!! Putain ça fait mal, fis-je en voyant le sang séché petit à petit autour de la plaie. »

Je n'ai jamais eu autant de mal à battre quelqu'un. A chaque fois que je crois que je suis près du but...Je m'en éloigne encore plus. Je devais trouver une solution rapidement pour me sortir de là avant que je n'y passe. Je n'allais quand même pas mourir ici ?

C'est alors que j'eus cette pensée...Comment la ceinture c'était brusquement retrouvée dans ma main ? Comment j'avais fait ?

Réfléchit Enya, réfléchit...Comment tu as fait ? Je l'ai juste regarder fixement et je la voulais vraiment...Je la voulais..Je la voulais...MAIS OUIIII !! C'est ça l'idée ! Il suffit que je veuille quelque chose qu'à Baptiste ! Quand j'étais petite la mère supérieure disait que c'était mal d'envier les autres hors de nos jours..Les péchés capitaux sont devenus mes amis, ma force...ma MAGIE !!!

J'étais enfermer dans un placard à balai et je vis un manche à balai pas loin de moi mais j'arrivais pas à tendre le bras, prise par la douleur. Je le fixais intensement quand soudain, une petite ombre verte avec des cornes se pointa en face de moi, attrapa le manche et me le tendit.

Pour une fois, j'avais compris ce qu'il m'arrivais. A chaque fois que je suis en danger, une nouvelle technique apparaît, du moins pour le péché de la gourmandise c'était comme ça...Il était venu de son propre chef alors que je mourrais. Peut-être que celui là il fonctionne sur le même principe...Mais alors...Faisant le listing de touts mes petits « esprits » si je puis dire, je compris qu'il ne m'en restais plus deux sur sept...L'envie et l'avarice...On dirait bien que cette bouboule verte représente l'envie.

« - Je sais que vous pouvez parler maintenant...On vous a dénoncer alors je t'écoute..
- Belzébuth ne sait vraiment pas se tenir..Je suis Léviathan..Démon de l'envie comme tu as du t'en douter.
- Enchanté..Qu'est-ce que tu fous là ?
- T'es vraiment particulière hein ? T'as pas déjà eu envie de quelque chose et soudain tu l'as ?
- J'ai envie de me casser d'ici actuellement..tu peux m'aider ?
- Je parle d'une envie sérieuse !!! La ceinture de l'autre gros méchant par exemple ?
- Aaaah !!! C'était toi ?
- Exactement..Tout comme le manche à balai.

- Hmm pour une fois je vais faire vite. Tu peux m'aider ? Je veux pas de détail sur comment tu fonctionnes, je crois que dans le feu de l'action, j'ai compris...Suffit que je veuille quelque chose.
- Exactement ! Mais que tu le veuilles vraiment.
- C'est parfait ! Tu vas m'aider, fis-je en attrapant le manche à balai.
- Mais je ne peux t'aider que pendant 10 secondes comme le cousin Lulu...
- Lulu ? C'est qui celui là ?
- Lucifer !! Roh mets toi à la page ma vieille ! »

Non mais ils ont une de ces façons de vous parlez ces petites choses, parfois j'aurais envie de m'en faire une aussi hein ! Rien que pour leurs apprendre le respect. A chaque fois qu'un d'eux apparaît..Ils se foutent lamentablement de ma gueule et malheureusement, je n'ai pas trop envie de rire, j'ai juste d'en finir rapidement et ça me suffira.

« - Enya !!! Où te caches-tu ?!!!
- Le voilà..fis-je en prenant mon manche à balai. »

Je sortis alors de mon placard à balai avec mon manche et vis Baptiste m'arrivant droit dessus à l'autre bout du couloir. Je fermais les yeux pour regagner mon calme et réfléchir...Pense à ce que tu veux vraiment...pense à ce que tu veux vraiment...Pense à ce que tu veux vraiment.

« - Aller amène toi si t'es un homme....fis-je en cassant mon manche à balai sur ma jambe droite. »

Il arrivait alors en courant, fonçant à toute à allure vers moi...C'est maintenant ou jamais.

« - Vient à moi...Léviathan !
- C'est partit !!
- Tapis ! Criais-je »

Soudain le tapis sous les pieds de Baptiste se glissa dans mes mains et il glissa en arrière avant de rester à terre. Je profitais alors de ce moment pour descendre les escaliers en courant et me rendre au rez-de-chaussé.

En bas il y avait pleins de petits mages de bas niveau mais bon un bas niveau plus un bas niveau ça peut donner un niveau moyen. Pourquoi y'en a autant ? Ils sortent d'où tout ces rigolos ? Ils avaient tous plusieurs types de magies différentes mais une simple pichenette suffisait à m'en débarrasser avant d'aller me réfugier dans la cuisine du manoir.

Au fond j'y pense..En même temps que régler les problèmes de l'orphelinat..ça me fais un entraînement supplémentaire, du moins si je peux me permettre de voir ça sous cet angle au vue de la situation dans laquelle je suis. De plus si je devais, pour le moment, résumer ma situation je dirais 5 mots : JE SUIS DANS LA MERDE !!!!!!!!

Pourquoi est-ce que je me suis mêler de tout ça ? Pourquoi je ne suis pas rester cette fille incenssible qui n'aide jamais personne et qui en a rien à foutre du petit peuple sans défenses ? Pourquoi est-ce qu'il a fallut que je vienne ici ?!! POURQUOI ?!!! Parfois je me pose vraiment des questions.

C'est vrai que j'aurais pu repartir de l'orphelinat et laisser Baptiste en faire ce qu'il en veut, après tout, je ne suis plus une pensionnaire mais au fond...C'est comme abandonner sa famille et ça..ça se fait pas ! Je pourrais faire tout et n'importe quoi pour eux même si ça devait relever de l'impossible.

Quand je pensais à eux...Je pensais à tout ce que j'ai fais. Je pensais à nos fous rires, à nos disputes, à nos engueulades communes. J'ai appris la magie à beaucoup de petits jeunes avant de partir et ça..Je ne le regrette nullement. Parfois je me demande si je ne ferrais mieux pas de me mettre à mon propre compte car cet incident va certainement faire du bruit..légèrement mais bon assez pour que la ville de Crocus en entende parler et ainsi de suite. De toute façon pour l'instant, je ne suis même pas certaine de pouvoir me lever demain matin dans un lit alors parler des conséquences de mes actes..qu'est-ce que je m'en fous !!! Je devrais même pas à avoir à en penser.

Je ne faisais que fuir Baptiste depuis tout à l'heure, je cherchais une idée pour le vaincre..une idée de génie...Une idée de génie...Une idée de gamine !!! Quand j'étais gosse, il y avait un seul moyen pour moi de le toucher je m'en rappelle...

« - Enya !! Je sais que tu te caches dans la cuisine ! Sort de là !! »

En espérant que ça marche...En espérant que ça marche vraiment !!

Je bondis alors de derrière le four principal munis d'une casserole et d'une louche et je le frappais au visage...Ma pauvre louche s'en tordit de plaisir !

« - Aller Baptiste..finissons en ! »

Il attrapait alors les couteaux de cuisine et je me défendis avec une louche et une casserole...Une louche et une casserole..C'est dur de dire que je suis vraiment mal armée. Je lui balançais les assiettes à la figure avant de reprendre ma casserole et d'éviter ses coups. Je me débrouillais pas trop mal..suffisait juste de pas réfléchir à ce qu'il allait faire comme je le faisais avant.

Il me suffisais de me déconnecter en quelques sortes.

Je fis rappel à Lucifer pour l'occuper le temps de sortir le chalumeau et de lui cramer le bout du nez ce qui fut fort efficace.

« - Part ici mon petit !! fis-je »

Étant presque aveugle, il se prenait les pieds dans tout ce qui se trouvait dans son passage. Je me rapprochais alors de la cheminée et y mis le feu...Ouuuuuh c'est chaud. Pourvu que ça marche...

« - Je suis là mon mignon !!
- Je t'aurais sale garce !!!! J'aurais ta peau !
- Hmm je sais pas..J'ai une petite faim là d'un coup. T'as pas faim toi ? Ça te dis qu'on fasse une trêve ? J'ai vraiment la dalle. »

Il approchait de plus en plus au son de ma voix et il serait bientôt à porter...Après ce n'était qu'une question de timing. Il s'approcha, s'approcha...

« - Léviathan le tapis !!! MAINTENANT !! »

De nouveau le tapis se retrouva en ma possession, Baptiste tomba la tête la première contre le rebord de la cheminée et s'y cogna la tête. Je finis par le pousser tête la première et en quelques secondes, sa magnifique chevelure prit feu..ainsi que le reste du haut de son corps...Hmm une petite fondue apparemment ce soir au menu. Excellant !!!

Ce qui fut le plus dégoûtant dans tout ça..C'est qu'il ne restait que le haut de son buste...C'était un peu fondu pour le reste..Voir même grillé, tel un chamallow resté trop longtemps sur le feu. Bon appétit !!!

« - Aaaaah c'est terminer...enfin !!! fis-je en m'installant sur le canapé »

L'aventure « Baptiste » était sans doute terminer mais j'en avais pas finit avec mon petit nouveau, Léviathan..Je ne savais pas encore très bien comment fonctionner la technique. Sur le coup, je ne posais pas de questions parce que j'avais besoin de toute aide possible dans le feu de l'action mais maintenant que tout est terminer..Je me pose vraiment des questions. Je me concentrait alors sur la montre en or de Baptiste et finis par l'avoir autour de mon poignet...C'est trop COOOOLLL comme technique !!! Je devrais en profiter plus souvent.



Quelques jours plus tard, à l'orphelinat, je m'étais entraîner à voler tout ce qui était à porter sans me fatiguer. En faite Léviathan ne me permettais que de prendre les objets concrets et pas plus lourd que 30 kilos..Adieu rêve de voler des tableaux ou des vases.

Finalement..ça risque de me servir pour ma vie future...Je vais même faire en sorte de l'utiliser un nombre maximal de fois..Histoire de voir combien de fois par jour je peux l'utiliser...mais pour le moment..repos ! Je rentrerais à la guilde plus tard..Surtout vue la gueule que j'ai..on risquerait de me poser des questions.

Laisser moi juste dormir...


   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» Pouruqoi cette envie de tuer ? (Pv Ecureuillou xD )
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5