Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Combat 5 : EC vs AS
 MessageSujet: Re: Combat 5 : EC vs AS   Jeu 13 Juin - 7:38

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click



Le chat et la souris.



Son regard neutre balaie la foule. Elle ne ressent rien d’autre que du soulagement quand elle aperçoit sa sœur. Puis tout se mélange. La colère, la compréhension, l’appréhension, l’incompréhension, la curiosité… Tout tourne lentement dans la tête de l’adolescente au cœur brulé. Le son de la disqualification lui fait dresser les cheveux sur la tête au même instant que celui de Runi qui lui intime de se reprendre. La déception passe sur son beau visage juvénile. Laxus avait-il fait ça en pensant la déconcentrer suffisamment pour pouvoir permettre à Miku de gagner ? Nywell avait-elle agit pour distraire le blondinet ? Elle secoue la tête. Trop de question, trop de sensation. Pas assez de concentration.

L’ambiance électrique des gradins ne semble pourtant pas la rassurer. L’aigle serre les dents, les yeux fixés sur Laxus. Un simple mouvement de sa part et ça aurait été la guerre. De même pour Nywell. Le premier geste de violence esquissé aurait constitué la vengeance de la brunette déboussolée. Misto hoche vaguement la tête en entendant les paroles de Miku mais ne relâche pas son attention sur les gradins. Elle le sent partir mais elle n’esquisse pas le moindre pas pour le poursuivre. Jusqu’à ce que l’enjeu change.

- Je te dirais un truc que tu ne sais pas à propos de Nywell si tu me bats Misto ! Et crois-moi ça t’intéresse !

L’absence de présence est aussitôt remplacée par le mouvement. Elle veut savoir. Elle fait mine de le poursuivre mais s’immobilise à un des coins de l’immeuble. C’est Miku, la proie. Et un prédateur prudent ne fonce pas. Il attend et se prépare. Calmement. Silencieusement. La demoiselle porte ses doigts à l’attache de sa cape et ferma les yeux. Être prête. Donner le meilleur de soi-même.Sa concentration se focalise sur l’âme du jeune homme. Elle le voit courir, s’affoler, ressentir, cabrioler… Puis le flux explose, signe qu’un nouveau jeu vient de démarrer.

- GROAAR !

Ses doigts la libèrent du poids de son manteau. Elle inspire. Expire. Que doit-elle faire maintenant ? Bouge. Danse. Chante.Trois phrases intermittentes. Un pied amusé qui quitte le sol pour la faire voler. Brune en tenue blanche. Aigle erronée dans l’habit de sa non pureté. Un nouveau parterre que son pas pressé vient chatouiller. La créature magique qui détruit tout ce qu’elle aurait pu utiliser. Pourtant un des immeubles vient de s’écraser. Un pas suspendu illico, interrompu par la réalité. Zoro. Il était dedans.

Misto secoue la tête pour se dégager de cette torpeur qui semble l’apprécier. Son coéquipier. Elle n’était pas la seule à protéger, détruire et affronter. Elle oriente aussitôt sa marche vers le bâtiment en ruine où elle l’aperçoit. Runolf grommelle en canon avec Henning et Runi. Ils n’ont pas l’habitude des travaux en équipe. L’équipe. C’était ça la donnée qui lui manquait. L’aigle voit alors Suzu s’élever alors que le monstre disparait. Elle se pose près de Miku, qui a visiblement sorti l’artillerie lourde.

- Arrête toi.
Respire et réfléchis.
Lui d’abord.


Le loup blanc hoche la tête. Il se précipite dans une des cages d’escalier pour attendre son but. Zoro. Tête d’algue sous les décombre du bâtiment effondré. Il se met à le pister Jusqu’à le trouver. Il le regarde, un sourire las découvrant ses crocs de carnassier.

- Va te cacher. Elle arrive.

L’esprit disparait, rappeler par l’éloge funèbre de la combattante des aigles. Son chant établit les nouvelles lois. L’esprit, le corps, tout devient froid. Les loups, la magie, tout prend une forme alangui. Elle atterrit. Roulant soigneusement sur le bitume pour passer entre les anges. Son grelot et les menottes de sur ses chevilles la signale alors qu’elle s’arrête un minuscule instant. Ses poumons se remplissent d’air alors que la chanson des enfers d’Helheim s’élève. L’horreur d’Hel Song se repend alors dans leurs oreilles, dévastant les tympans, vrillant le cerveau par le son suraigu. Pourtant la jeune fille ne s’arrête pas là. Sa main attrape la clochette autour de son cou alors qu’elle saute loin d’épée de Miku. Son apparence du Requiem s’évanouit pour lui rendre celle d’origine alors qu’elle passe par la fenêtre du bâtiment d’en face pour mieux y disparaitre. La première partie du plan ne serait peut-être pas un succès mais qui sait ?

Elle émerge dans la rue et saisit la main de Zoro au passage. Un mince sourire énigmatique passe sur son visage. L’adolescente devine la question de son camarade avant qu’il ne la pose.

- Je viens de les priver de leur ouïe. Mais c’est un détail.

Elle tourne à la ruelle suivante, puis retourne à nouveau. Elle entreprend un véritable jeu de cache-cache avec les lieux, se fiant à son instinct pour choisir ce qui leur conviendra le mieux.

- Tu es blessé gravement ou tu penses te passer de soin ? demanda l’adolescente avant de se raviser en voyant les contusions de son ami. Je n’ai rien dit. Je m’en occupe de suite. Si tu pouvais prendre le relais pendant quelques minutes ce serait bien. Tu cours tout droit et tu tournes une fois à droite, une fois à gauche et ainsi de suite.

Elle lui demanda de l’attraper comme il le souhaitait et elle ressembla toute son énergie. La manifestation de Green Ether les entoura alors que Brynjolf se manifestait près de Zoro. Protéger. Soigner. Communiquer. Repérer et se dissimuler. La demoiselle esquissa un vague sourire en coin. Elle venait de trouver le moyen idéal d’employer ses capacités. La brume les entoura alors que les arabesques vertes s’étendaient sur la peau de la jeune femme. Les lésions se refermèrent d’elle-même alors que l’adolescente encaissait le retour du sort. Il était moins fort que ce qu’elle aurait pensé. Elle finit par rompre son travail pour reposer un pied parterre.

- Maintenant, nous courrons. Il est temps pour les anges d’apprendre ce qu’une traque sans ouïe peut signifier.

Sourire malicieux. Main douce dans la rugueuse. Deux aigles improbables qui préparent une vague surprise martiale. Deux loups coquins, malin, sournoisement délaissé vers l’autre bout de l’arène. Diviser pour mieux régner. Le jeu ne fait que commencer.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Combat 5 : EC vs AS   Lun 17 Juin - 16:38

avatar
Invité


Click

Alice ! Son apparition à mes côtés provoque en moi une bouffée rassurante, elle va bien. Je suis prêt à m’exclamer en toute joie, voire à y joindre un geste d’affection, mais Sin me l’interdit. Son aura forte m’influence à peine l’ai-je appelé… Je détaille ses blessures, je vois que madame prend toujours autant soin d’elle, le combat de leur côté semble avoir été plus violent.

Concentre-toi.

Comme si l’ordre avait été également donné à ma partenaire, elle vient me murmurer quelques mots que mes deux stratèges écoutent d’une oreille attentive sans commentaire. J’échange avec elle mes réticences et approbations, puis nous nous posons dos à dos, prêts à contrer. Je la sens, elle arrive. Quelque chose ne va pas, je fais tourner ma lame dans le vide, proie à la jalousie qui émane de Suzu sans en avoir l’objet, je me change les idées en pensant à autre chose lorsqu’elle surgit. Pleine de surprise celle-là. Apparence fantomatique, légèreté d’une plume, Misto est toute changée de la tête au pied. Je la reluque, Sin me met un coup de pression et tout va très vite, combat de reflexes, c’est fou comme cette simple altercation l’a motivée. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que défaite ou victoire, je le lui dirai, ce petit secret si bien gardé. Jiji ne semble pas l’avoir amochée d’un poil par contre, dommage, on tentera une approche plus directe.

« Emotion Shield. »

Un écho dans ma voix, une âme qui impose sa volonté de m’aider sans me voler mon corps ni ma volonté. Plus qu’autre chose, nous sommes mêlés dans une synchronisation en progression, une cicatrice en forme de croix prend place sur mon visage au regard changé. Bras tendus en croix, posé devant Alice pour la protéger de ce qui pourrait approcher sans en avoir la moindre idée, je regarde Misto passer comme une fusée dans un cri inattendu. Si la sphère offre une protection admirable, elle n’est pas prévue pour ce genre d’assaut et ne permet qu’un effet coussin contre l’affreuse Banshee. Mon champ de force invisible se brise et je pose un genou à terre, mains sur les oreilles en geignant tandis qu’elle en profite pour disparaitre, ne laissant derrière elle qu’un vague bourdonnement. Le monde tourne un peu autour de moi mais je me ressaisis rapidement grâce au sang-froid de Sin qui se refuse à avoir l’air d’un gamin malmené.

Je ne reconnais pas Misto.
Elle connait ses priorités, c’est tout. Nous faisons la même chose qu’elle.
Je la préférais de notre côté.


Une petite grimace narquoise, Sin nous fait nous retourner pour examiner Suzu. Vu ce qu’il vient de se passer, il faudrait hurler pour se faire entendre mais… Mais oui, Alice est quasi muette, je suis sûr que cette baisse d’audition ne l’handicapera pas trop, elle doit avoir l’habitude d’être privée de certaines choses… Enfin j’espère. Je ferme les yeux. Les aigles se sont rejoints. Mais aussi…

Il était temps que tu remarques.
Ca fait combien de temps ?
C’était prévisible depuis le début, pour l’instant tout roule comme prévu. Myde et moi-même devrions partir maintenant, Even contrôle déjà.
Je vois.


Leur présence se volatilisa. Je sais qu’ils sont toujours là, mais je n’aime pas trop quand ils s’éloignent. J’ai l’horrible sensation que mon âme liée aux leurs est tirée comme un élastique. Je passe la main sur la cicatrice que Sin a laissée sur mon visage, il parle peu mais son aura bouillonne. Allons-y. D’un mouvement de tête j’indique à ma coéquipière qu’il est temps de décoller alors que je saute de toit en toit, traquant les auras des deux aigles, poursuivant Misto. Les anges dans les cieux au-dessus des prédateurs, qui danseront le mieux, qui règneront sur les cieux ? Ma lame se met à briller d’une aura rouge, le chargement de l’énergie solaire commence à déborder en puissance. Acrobatie de blondinet, ma petite carrure passe d’un toit à l’autre. Ce saut est décisif, Misto et Zoro sont dans la rue juste en dessous, proie captée, Sin déclenche machinalement sa magie sans aucune pitié.

« Solar Shot. »

Une puissante onde de choc rouge quitte ma lame pour fondre droit sur elle. J’atterris sur l’immeuble suivant, Sin ne se retourne même pas regarder si notre attaque a réussi, le bruit d’explosion ainsi que le nuage de poussière soulevé par l’attaque lui suffisent. Je sens l’esprit glacial de Sin s’infiltrer dans ma manière de penser, tactique privée de sentiment, il commence déjà à charger une nouvelle fois ce que le soleil peut lui apporter au sein de la lame titanesque. Frapper peu mais frapper bien. Il réévalue la situation, petit soucis, ses conclusions commencent à entrer en collision brutale avec les miennes. Pensées contradictoires et conflits internes se bouscule dans mon esprit alors que je décide de lui faire confiance, nous abandonnons les toits pour descendre en pleine course, encercler nos adversaires, Suzu ne devrait pas tarder. Me voilà dans la rue, face aux deux mages, prêts à leur barrer le passage. Il est temps de faire face à la magie émotionnelle. Je lève le bras vers Zoro.

« Twinkle Link. »

N'ayant pas un tas d'âme dans sa tête pour le recadrer, il reste le plus simple à manipuler. D'un claquement de doigt, j'inverse son lien avec Misto, dans son esprit, voilà qu'elle est devenue sa pire ennemie. Encore plus fourbe, Sin me pousse à en rajouter une couche. Je manipule l'âme du mage aux cheveux verts afin qu'ils nous voient, Suzu et moi, comme de très bons amis à lui. Et la touche finale.

« Zoro, vite, attaquons la ! »

Rien de mieux qu'un ordre direct dans une situation de panique pour mettre la pression. Alice devrait avoir le temps d'arriver avec ça, même si Twinkle Link n'est qu'un sort temporaire, le fait qu'il attaque Misto devrait les déstabiliser tous les deux. Et pendant ce temps, sur mes gardes, ma lame charge sa prochaine bombe solaire.
 MessageSujet: Re: Combat 5 : EC vs AS   Dim 23 Juin - 18:26

avatar
Invité


Click

Zoro attendait patiemment que son adversaire ce montre, il était caché dans une pièce assez obscure derrière une table renverser qui lui fournissait une protection bienvenue face à cette adversaire qui semblait utiliser la télékinésie. Il n'eu pas a attendre longtemps avant que la fine silhouette de la jeune mage apparaisse dans l'encadrement de la porte, il s'apprêta à se jeter sur elle en profitant de l'obscurité de la pièce pour la surprendre quand elle lui jeta des blocs de pierre comme des boulets de canon.
 
Se jetant derrière la table, qui prit en grande partie la force de l'attaque, il ne pue cependant bloquer tous les rochers et s'en prit deux avec assez de force pour l'envoyer heurter le mur lui occasionnant d'autres coupures sur le corps. Il allait répliquer, profitant qu'elle n'ait plus de projectile quand un crie assourdissant lui fit regarder par la fenêtre.
 
Tout ce qu'il eu le temps de voir avant l'écroulement du bâtiment fut une grosse patte verte en l'air. Se jetant sur le cotée il vit fugitivement la patte verte ouvrir un large pan de mur, avant que la fumée et l'écroulement du bâtiment l'oblige à se préoccuper de chose plus urgente.
 
Levant la tête, il eu juste le temps de voir Alice glisser entre deux rochers avant de disparaître  Cependant Zoro n’avait pas une magie lui permettant de s’envoler mais il lui restait néanmoins ses fidèles pieds pour courir vers la sortie qui lui semblait – à cette instant- aussi loin que la lune. Ne perdant pas une seconde, il ouvrit la Porte de la Guérison et se mit à courir comme un dératée vers la sortie qui ressemblait à cet instant en un tunnel de lumière.
 
Esquivant, coupant ou encaissant les rochers qui se trouvaient sur son chemin, il faillit plus d’un fois perdre l’équilibre mais a chaque fois il se remettait d’aplomb et il finit sa course dans un plongeon qui l’amena dans la rue juste avant que la sortie ne soit bloqué par des rochers.
 
Recrachant des morceaux de caillou et de poussière, il s’adossa à un mur pour reprendre son souffle et faire l’inventaire de ses blessures. Un mal de crane qui s’estompait, des coupures qui se refermaient et une cheville tordue qui ne semblait pas vouloir guérir. Au final il s’en sortait plutôt bien.
Une fois son souffle reprit il comptait retourner à la recherche de son adversaire quand un loup de Misot –dont il ne se souvenait plus le nom- prononça la phrase magique.
 
« Va te cacher. Elle arrive. »
 
Non il ne parlait pas d’Arkhana mais plutôt de Misto qui allait envoyer une attaque plutôt puissante. Sans se questionnait sur le pourquoi du comment, il chercha les deux boules quies fournit par Misto aux débuts du combats… Sans les trouver.
Il entendit à ce moment là un crie strident qui semblait provenir du toit d’un bâtiment proche et c’est tout curieux qu’il se dirigea dans cette direction. Au détour d’un couloir il croisa Misto qui lui agrippa le bras  pour faire marche arrière.

Je viens de les priver de leur ouïe. Mais c’est un détail.

Tournicoti, tournicota ! Autant dire que Zoro était une nouvelle fois perdue dans ce labyrinthe en béton.

Tu es blessé gravement ou tu penses te passer de soin ? Il n’eu même pas le temps de répondre qu’elle enchaînaina. Je n’ai rien dit. Je m’en occupe de suite. Si tu pouvais prendre le relais pendant quelques minutes ce serait bien. Tu cours tout droit et tu tournes une fois à droite, une fois à gauche et ainsi de suite.

La situation aurait pue être normale si Misto ne lui avait fait comprendre qu’il devait la porter pendant qu’elle le soignait. Vient bien entendue une profonde réflexions sur la méthode ou le type de manière de la porter. La porter comme un quartier de bœuf était bien entendue à proscrire s’il voulait survivre à Arkhana ; celle de la mariée pour Nywell…. En fin de compte il restait la méthode Amy.
 
Il s’accroupie devant elle et lui fit signe de lui grimper sur le dos. Il pensait avoir trouvé le meilleur compromit mais avec les femmes aux forts tempéraments d’Eagles Claw, il pouvait s’attendre a tout… Bref, après  quelques virages plus loin et après avoir – avec un soupir de soulagement- fait descendre sa passagère, la tension du combat lui reprit en grippe.

Maintenant, nous courrons. Il est temps pour les anges d’apprendre ce qu’une traque sans ouïe peut signifier. 

Les voila donc de nouveaux en cavale, Zoro pouvait maintenant courir à 100% de ses capacités avec la double guérison qu’il s’était octroyé. Il profita de leurs courses pour ouvrir la Porte de la blessure car un nouveau combat était à craindre.

Il fit d’ailleurs arrêter leur course quand il entendit un bruis faible mais régulier qui semblait se rapprocher d’eux. S’arrêtant il écouta attentivement le bruit qui s’entendait parfaitement dans cette arène silencieuse. Sans un mot Zoro montra du doigt le toit d’un bâtiment proche, il avait en effet comprit que ce bruit intermittent signifiait que quelqu’un les poursuivaient en passant par les toits.

Cela fut confirmer quand un point noire passa au dessus d’eux, laissant un point rouge dans le ciel, point qui grossissais a vue d’œil.

« A couvert ! »

Ce fut tout ce qu’il put dire avant de piquer un sprint qui l’amena loin du point d’impacte de l’explosion magique… Explosions qui fut assez forte pour l’envoyer voler quelques mètres plus lois dans la rue. Il venait à peine de se relever qu’un bruit sourd lui fit tourner la tête… Le mage blond se tenait non loin de lui, une épée rouge à la main entrains de courir dans ma direction.

Zoro se jeta lui aussi en direction du mage blond pour l’intercepter et donner du temps à Misto de préparer une contre-attaque.

« Twinkle Link. »

Il continua de courir quelques mètres avant de s’arrêter en plein milieu de la route, en pleine 
réflexions. Pourquoi voulait-il attaquait le blond qui était son meilleur amie et non pas Misto qui se trouvait à quelques mètres de là ? Etait-il prit dans une illusion ? L’avait ton manipulé pour l’attaquer ?

Toute ces questions l’empêchaient de prendre une décision et il essayait de démêler le vrai du faux quand Miku l’interpella.

« Zoro, vite, attaquons la ! »

Il pesa le pour et le contre avant de finalement prendre le partie de Miku et de courir vers Misto qui avait déjà son ocarina  en main.
 MessageSujet: Re: Combat 5 : EC vs AS   Dim 23 Juin - 21:31

Vous savez ce que dit la chanson... I need a hero. Les grandes villes sont le théâtre des super héros, ces individus masqués qui viennent sauver la foule et combattre le crime. Mais non, vous n'aurez pas à porter de collants. Il y a mieux, beaucoup mieux. Les héros agissent de nuit.

De la manière la plus brutale et la moins cordiale possible, le stade est brusquement plongé dans le noir le plus complet. Et à cet instant, la ville prend vie. Néons, publicités, panneaux lumineux, maisons éclairées, lampadaires, voire, si vous êtes désespérés, lumière provenant des lacrivisions pour les spectateurs. Vous allez devoir combattre dans le noir, avec pour seul éclairage la lumière urbaine. Vous cacher devient tellement plus facile... Mais vous faire prendre par surprise, ou bien confondre alliés et ennemis aussi. A la lumière de l'éclairage publique, dans la lueur des néons qui teignent votre peau en rose et bleu, saurez vous être les meilleurs combattants?
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Combat 5 : EC vs AS   Jeu 27 Juin - 10:22

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click



L'improvisation c'est une habitude chéri



Misto ne fit pas le lien entre les évènements précédents. Le bouclier pour parer l’attaque de Miku, l’explosion du Full Field et sa projection contre un des murs de la ruelle ou encore ses multiples coupures. La façon dont elle avait glissé à terre, dont Miku avait retourné ses propres alliés contre elle alors qu’il préparait l’attaque suivante. L’adolescente se releva et dégaina son fleuret pour parer le coup de Zoro. Elle se faufila sous sa garde, son ocarina dans sa main libre, lui collant un coup de coude dans le plexus. Les poumons de l’aiglon se vidèrent de leurs airs et il laissa tomber ses armes. Les prunelles rouges de la jeune fille se posèrent sur Miku puis dérivèrent sur Suzu. Ce fut l’instant que choisirent les lumières pour s’éteindre. Un mince sourire passa sur le visage de Misto alors qu’Asulf se matérialisait à ses côtés.

Prête ?
Prête.
C’est partit mon kiki !


Le loup fonça droit sur Miku, faisant le double voir le triple de son bruit habituel. C’était le seul loup suffisamment proche de la jeune fille pour être confondu avec elle. Il était son père après tout. La brunette dépassa Miku alors que le loup le bousculait violement, tout croc découvert. Les yeux fermés, elle se dirigea vers l’âme de Suzu. Un bref son lui rappela que Zoro était de la partie. Du moins pour l’instant. L’adolescente plaqua trois brefs accords, le temps de tisser une illusion à peu près tangible sur elle, Asulf et Miku. Elle devint Asulf. Asulf devint elle. Un mince sourire dévoila les crocs de celui-ci alors qu’il sautait hors de la portée du blond. Henning se matérialisa immédiatement à ses côtés et aboya tout ce qu’il savait. La couvrir. Tromper l’ennemie. Elle n’avait plus qu’à faire son boulot.

Le second fleuret quitta son fourreau, couvert par les bruits de la bataille. Suzu tentait de rejoindre Miku à l’aveuglette mais c’était sans compter sur la surprise des ténèbres. La lame empoisonnée de Runi vibra brièvement alors qu’elle s’abattait sur la jeune femme. L’aigle ne prit pas la peine de savoir si elle l’avait touchée. Déjà, elle doublait l’ange en se concentrant. Les deux fleurets se réunirent en un seul. L’arme à deux mains fin prête, Misto pivota sur ses appuis pour abattre la lame sur Suzu.

Judgement Soul.

Henning fléchit ses appuis et sauta sur Miku alors qu’Asulf attaquait de l’autre côté en profitant de l’obscurité. Un avantage pour les canins. Ils voyaient parfaitement du moment qu’ils avaient une source même faible de lumière. L’odorat également, était une arme redoutable et non négligeable. Le loup blanc posa ses deux pattes sur ses épaules et captant son regard, mit en place son sort.

Empathia
- Alors c’est ça le courage d’un ange ? Utiliser les autres pour faire le sale boulot ?
- Absolument révoltant. Ça ne vaut pas mieux que la plus petite fourmi illégale de Fiore.
- Une fourmi sur notre chemin ? Parfait. Nous n’avons plus qu’à l’écraser sans pitié .

Il disparut, chassé par le coup d’épée de Sin. Asulf sourit et se révéla volontairement à Zoro alors que Misto, fleurets rengainés, partait en courant dans la ruelle sombre la plus proche. Tête d’algue lui emboita le pas sans tarder. Après tout, il devait blesser Misto non ? L’adolescente commença sa course, brisant son illusion et, par la même occasion, l’invocation d’Asulf. Son attaque éclair sur Suzu avait peut être porté ses fruits. Elle n’en savait rien. Mais, dans tous les cas, elle en serait ralentie. Le poison, suivant la profondeur de l’entaille se révèlerait et la paralyserait dans quelques minutes. A moins que le Judgement Soul ne l’ait touchée ? Auquel cas, elle ferait un bon gros dodo… La brune secoua la tête et augmenta la cadence de sa course en entendant les pas de Zoro se rapprocher. Il lui fallait un plan B et vite. Sinon elle ne tiendrait pas le match.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Combat 5 : EC vs AS   Lun 1 Juil - 9:50

avatar
Alice Claria Féamor

Sabertooth

Click



Alors que Miku réussit à faire croire à Zoro qu'il était de notre côté, je souris à l'homme aux cheveux verts, d'un sourire qui se voulait presque attendant, espérant que cela le mènerait à penser véritablement qu'il est des nôtres, ce qui, bien entendu, n'était pas le cas, loin de là. Il fonça sur Misto quelques instants plus tard, la jeune aigle se retrouvant à devoir blesser elle-même son équipier qu'elle venait juste de soigner, à en voir les entailles cicatrisées. Mais les plus lourdes étaient encore visibles et capables de se rouvrir suite à des chocs plus ou moins violents. Peut-être l'avait-elle elle-même entaillé de nouveau avec cette offensive ? Ce serait assez ironique.
Mes oreilles bourdonnaient encore, l'attaque récente de Misto ne s'étant pas dissipée malgré la protection que m'avait offert Miku. Je concentrai donc mes sens sur la vue, et l'odeur. Oui, l'odeur des corps transpirants, de la poussière qui s'envolait et piquait mes narines lors des mouvements, du tissu fraîchement lavé ou non, du sang commençant à coaguler, et toutes autres odeurs pouvant me permettre de combler les trous de l'ouïe. Ne parlant que très peu, devant faire preuve de beaucoup de concentration pour visualiser le monde qui se trouvait autour de moi, j'avais pris l'habitude de décrypter ce qui évoluait : la vue des choses, leur texture, leur odeur, leur composition... Misto, de ses prunelles rouges vives, après les avoir portée sur mon compagnon, les reporta sur moi. J'en eus des frissons, et je compris bien vite ce qu'elle avait en tête. Pas avec précision, mais j'arrivais à l'imaginer. Elle allait se débarrasser, je ne sais comment, de Miku, pour s'en prendre à moi, plus faible des deux anges.
Je souris alors. C'était peut-être là une opportunité pour Miku de l'attaquer alors qu'elle se concentrerait sur moi. Et pour moi de montrer que je n'étais plus aussi faible qu'avant. J'avais grandi, j'avais mûri, et ma force s'était amplifiée. J'étais loin d'être au summum de mon pouvoir, mais j'étais déjà capable de petites choses certes simples, mais qui pouvaient porter leur fruit.

Viens Misto, je t'attends...

C'est le moment que les lumières choisirent pour s'éteindre, plongeant le terrain dans un noir complet. Pour ne pas perdre Miku, je lui attrapai la main, la serrant fort. Puis, je fermai les yeux pour visualiser où se trouvait Misto. Je vis alors quelque chose se rapprochant férocement de Miku, puis je sentis Misto arriver. Resserrant une dernière fois la main de Miku, je me mis sur la pointe des pieds pour lui faire un bisous sur la joue. Murmurant que tout irait bien pour moi, même si je n'étais pas sûre qu'il m'entende, je le poussai le plus loin possible pour que la chose ne l'atteigne pas, qu'il l'évite. Mais tentant ainsi de protéger mon ami, je tombai à la renverse, sur les fesses, pour l'avoir poussé trop violemment de moi. Mes yeux se rouvrirent, et je perdis ainsi le fil des événements, ne voyant plus rien.

Je tentai de me relever, sachant que Misto allait s'en prendre à moi. D'ailleurs, pourquoi ne l'avait-elle toujours pas fait ? Miku ? Etait-ce une diversion ? Tentait-elle de nous faire croire qu'elle allait s'en prendre à moi alors qu'en fait Miku était sa cible ?
Miku ! Essayant de le trouver parmi les flots d'âmes entremêlées qui s'agitaient dans ce que j'essayais de visualiser dans mon esprit, je fus arrêtée par Axel qui, bras croisés à côté de moi, dit le plus neutrement possible :

« Il va bien. Tu n'as pas à t'inquiéter. Mais fais attention plutôt à toi, et surtout à Misto. »

C'est alors que la jeune femme profita de mon inattention pour abattre une lame sur moi. Roulant sur le côté, une douleur se fit alors ressentir dans mon bras gauche. Heureusement, celui que j'utilisais le moins. Mais la douleur était telle que j'en fus pliée en deux. Je sentais que quelque chose de mauvais allait arriver pour moi suite à cet assaut. Misto se trouvait derrière moi et je n'eus pas le temps ni de la voir, ni de l'éviter, ma concentration étant trop portée sur la douleur qui faisait rouge dans mon avant-bras. Sa lame trancha alors mon dos, ne laissant pourtant aucune trace externe. Cela me rappela l'épée qu'avait utilisé Miku sur Poilu. Mais ce n'était pas la même.

Je sentis mon corps tomber. Il fit un bruit sourd qui, je l'espérais d'un côté et d'un autre non, avertirait Miku de mon état. Dents serrés, je luttais contre ce qui essayait de prendre possession de moi : le sommeil.

« Alice bon sang, à quoi tu joues ?! J't'ai vu faire mieux qu'ça jumelle ! »
« Ne l'écoutes pas ! Tu combats bien, tu as sûrement fait gagner un peu de temps à Miku ! Ne laisses pas tomber, c'est ce que nous essayons de te dire ! »
« Ouaip allez relèves-toi, et continues d'leur botter l'cul ! »
« Ne sois pas aussi grossière ! »

C'était la première fois que les deux Alice intervenaient par esprit. Elles ne se manifestaient habituellement que lorsque je me rendais dans Wonderland, non pas ailleurs.

« Cela serait inconvenable de te parler par esprit, déjà que nous avons accès à ta mémoire et à tout ce que tu vis et ressens... Voyons très chère, nous te laissons un peu seule dans ta tête quand même. », répondit-elle à mes interrogations hâtives.
« R'prends toi p'tite sœur, te laisses pas battre par ces nigots qui se croient plus forts que toi ! Allez, debout, et suces-moi c'poison qui bouffe ton bras ! »

Prenant appuie sur mon bras droit, celui encore utilisable – l'autre pendant et ne réagissant plus -, je tentai de me relever. Une jambe tremblottante après l'autre, j'appelai mon épée qui vint se placer dans ma main. Je la plantai tant bien que mal dans ta terre et, à demi éclairée par les lampadaires, je serrai fort les dents. Ma main droite se plaça au dessus de l'entaille faite par Misto sur mon bras gauche endolori, gonflé et strié de veines devenues violette écarlate. Me concentrant malgré la douleur, je fis appel à mon pouvoir pour aspirer le poison mélangé à mon sang. Le liquide vint alors, sortant par l'entaille même qui l'avait créé. Presque un litre de sang était sorti de mon corps. Je me sentais faible, ma peau était encore plus pâle que l'ordinaire, et mon corps, si fatigué, tomba à la renverse.
A ma grande surprise, le sol de béton n'était pas si froid et si inconfortable. Une voix m'appelait. Une voix si amical, si douce, et à la fois si inquiète. Dormais-je ? Rêvais-je ?
Les commentateurs se faisaient entendre, parlant de mon état, mais je n'étais plus là.
Où étais-je ? Des bras m'avaient retenus. Des bras réconfortant. Une tonne d'images défila dans ma tête. Les deux Alice s'étaient tues. C'étaient elles. Elles me montraient ce pourquoi je ne devais pas lâcher prise. Ce pourquoi j'étais là, ma vie ne général, les événements qui avaient fait de moi ce que j'étais maintenant. Yukio, Atios, Chris, Miku, Laxus, la guilde, Aquarelle, Yuki, les paysages, mes divers combats, mes missions réussites, les attaques que j'avais déjà imaginé utiliser...
La voix de Miku, bourdonnement grave à mes oreilles, devint de plus en plus aigu, puis redevint grave. Elle s'intensifia, devenant de plus en plus claire.
Mes yeux s'ouvrirent péniblement.
Depuis combien de temps étais-je dans une telle situation, si faible, si... si faible...

« Non, tu n'es pas faible. Rappelles toi tout ce que tu es capable de faire. »

Ma main chercha celle de Miku, qui semblait si rassuré.

« Promis. Je serai encore plus forte. Je... je vais continuer de me battre à tes côtés. Ensemble, nous serons invincibles, non ? »

Un petit sourire, répondu par un Miku au visage se fermant quelque peu comme s'il allait faire quelque chose qu'il ne devait pas.

Mes plaies me faisaient mal. Mon bras gauche était encore endolori. Mon sang passait de nouveau dedans, mais cela faisait toujours mal. Il fallait un miracle pour que je réussisse à ne pas tomber avant la fin du combat.


Code:

DItes moi s'il y a quelque chose qui ne va pas, message surtout adressé à Miku en espérant que la fin lui convient !

_________________________________________________________________________


Alice's Soundtrack 1&2

#576D8F ~ #097CBA ~ #B86E6E

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Combat 5 : EC vs AS   Dim 7 Juil - 22:23

avatar
Invité


Click

Une tentative avortée par un coup bien porté, Zoro qui avait encaissé le coup de plein fouet prit quelque secondes pour respirer tout en gardant ses yeux focalisés sur son ennemie jurée. Il allait se relevait et charger une nouvelle fois quand les lumières s’éteignirent sans avertissement le coupant dans son élan pendant une seconde... Seconde dont sembla profiter Misto pour changer de positions en se fondant dans les ombres désormais nombreuses de la ruelle.

La ruelle semblait surréaliste avec les couleurs vives des néons qui donnait à la scène un aire rétro qui n’était pas du gout de Zoro. Cela lui permit aussi de remettre en question un doute qu'il semblait de plus en plus persistant concernant ses vis à vis sur les personnes présentes, ce qui nuisait gravement à ses capacités de combat pendant un moment où ils étaient plus que requis.

Sa vison quasiment inexistant avec les lumières éteintes et un œil en moins, il en profita pour essayer de calmer son esprit qui se posait de multiples questions.
Comment ces deux personnes étaient-ils devenue ses meilleurs amis ? N’était ce pas la première fois qu'il les croisaient ? Et comment Misto qui était dans la même guilde que lui, avait pue devenir son pire ennemie ? Qu'avait-elle fait pour que l'épéiste lui porte autant de haine ? Sa mémoire lui faisait-il défaut ? Peut-être un tour de magie, si oui lequel ? Qui était ses véritables alliés ? En avait-il seulement un ?

Tant de question sans réponse ce qui n’aidait en rien à calmer le maelstrom de pensé qui tourbillonnait en cette instant dans la tête du mage vert.
Il n'eu malheureusement pas le temps d'en tirer des réponses que la dure réalité le rappela à lui par un crie de douleur venant d'une de ses "meilleurs amies" qui venait de prendre un coup de Misto... A moins que ce ne sois de l'un des ces nombreux compagnons à poils.
Il eu la réponse quand l'agresseur se retourna vers lui en lui adressant un sourire charmeur, ce qui donnait à Misto un air démoniaque avec la leur rouge sang d'un néon sur sa figure.

La voyant s'enfuir dans une ruelle étroite Zoro la poursuivit sans vraiment y penser, en ne jetant qu'un bref regard vers Alice qui semblait être dans les bonnes mains de Miku... Une chose en moins à se préoccupée, son esprit entièrement focalisé sur la traque de son prétendue pire ennemie, il la suivit plus par les bruits de ces pas que par sa vision drastiquement réduite.

Ce remémorant ses années de chasseur de prime, il utilisa toutes ses techniques pour rattraper la fuyarde qu'il rattrapait grâce à sa porte céleste. Au détour d'une ruelle, il la vit quelques mètres plus loin s’engageant dans une autre ruelle, pour encore le dérouter et lui faire perdre la course-poursuite. Cependant arriver à l’embranchement, il se jeta au sol par instinct et transformant son saut improvisé en roulade, avant de se relever toutes lames dehors et parant une attaque double que Misto lui décocha.

Un sourire apparut sur le visage de Zoro qui appréciait plus ces moments de combat de sabre plus qu'autre chose, surtout qu'il savait Misto assez fort en la matière. Pendant les échanges, il prit surtout garde au fleuret de sa main droite dont il savait qu'une simple estafilade rendrait le combat beaucoup plus ardue à cause du poison soporifique.

Les parades et contre-attaques se succéder sans qu'il n'y eu un réelle avantage pour certain, malgré le fait que la situations en elle même semblait avantager le bretteur. Il pouvait tout à fait bloquer avec sa main le fleuret gauche qui ressemblait plus a une barre de fer qu'à une lame, l’entraîner de force dans une position précaire et la finir avec un assaut conjoint des deux lames restantes... Mais alors pourquoi ne le faisait-il pas ?
Tout simplement qu'il y avait des détailles qui semblait infirmer ses sentiments et confirmer ses réflexions concernant les nombreuses question qu'il s’était posé plus tôt.

Profitant d'un attaque un peut trop avancée de la part de Misto, il lui attrapa à main nue le fleuret sans lame et dans un mouvement de rotations, il envoya voler Misto contre un mur. Avant même qu'elle puisse se relever ou se mettre en garde, il appliqua l'un de ses sabres sur son coup qui laissa perler une fine goutte de sang.

Non il n'allait pas l'achever, trop de question demeurait en suspend. Pourquoi n'avait-elle pas utilisé de magie pendant leur combat ? Pourquoi c’était-elle retenue ? Par confiance ? Par condescendance ? Par insouciance ? Non cela ne correspondrait pas à l'attitude de son pire ennemie qui aurait combattue avec tous ses pouvoirs, avec toute sa force même s'il se savait sur de gagner.

Le sabre toujours appliqué sur le coup de Misto, il prit une décision qui semblait se lire dans ses yeux. Yeux qui pendant ces quelques secondes de réflexions n'avait pas lâchés ceux de Misto. Il releva le bras pour amorcer le mouvement dont il espérait être le bon, celui qui concordait avec son instinct.
C'est dans un bruit mat que le sabre de Zoro s'enfonça dans le mur à quelque centimètres de la gorge de Misto dont il ne lâchait toujours pas le regard. Il lui tendit le bras pour l'aider à se relever.


"Sans rancune ?"
 MessageSujet: Re: Combat 5 : EC vs AS   Lun 8 Juil - 10:58

avatar
Invité


Click

Ce n’est qu’un jeu, ce n’est qu’un jeu.
J’ai beau me le répéter sans cesse, les émotions qui me traversent, elles, sont bien réelles. Elles dépassent le cadre ludique du tournoi, ma concentration planche et Sin dans son calme habituel comble les trous noirs que je lui laisse ainsi. Si je continue à me laisser aller, il aura mon corps à lui tout seul et ça, c’est une chose que j’aimerais éviter, plus pour eux que pour moi d’ailleurs. Zoro s’attaque comme prévu à Misto, le sort est une réussite, toutes considérations éthiques mises à part. La contre-attaque ne tarde pas à venir. Je me prépare lorsque tout d’un coup, le ciel devient noir à n’en plus rien voir, l’environnement hostile devient traitre, nous bénéficions pour seul éclairage des néons inutiles et colorés ainsi que des lampadaires dispersés. Chances d’être pris par surprise augmentées de quelques pourcents. Visibilité réduite. Relai sur l’ouïe impossible. Marge d’erreur trop…

La main d’Alice me fait revenir à moi. Sin commence vraiment à se faire imposant, il veut gagner, il veut les écraser comme des mouches. Je sais bien qu’il ne me ferait aucun mal, mais c’est hors de question de le laisser prendre en main le combat. Je m’impose à lui à sa grande surprise, soutenu par le baiser de ma coéquipière. Etonnement, il n’est pas trop difficile, reculer pour mieux sauter je suppose. En plus d’avoir gagné un environnement oppressant je commence à perdre la boule, jackpot décidément. Les bruits, ils n’arrêtent pas de faire du bruit, ils entretiennent le bourdonnement dans mes oreilles sans que ça soit réellement utile, mais tout de même gênant. Quoiqu’arrive sur moi, je me retourne pour y faire face, mais c’est en vain car Alice me procure l’esquive nécessaire en nous séparant avec violence. J’entrevois sa silhouette dans l’éclairage mais je n’ai pas vraiment le temps de comprendre ce qui se passe, je repousse les loups qui m’attaquent à l’aide de vif tournoiements de mon épée titanesque, utilisation instinctive et sauvage qui aide Sin à remonter dans ma tête aussi vite qu’il était parti. Non, stop, s’il vous plait, arrêtez-vous. Cinq secondes, bordel. Juste cinq.

Je souffre. Bousculé en avant, pris de court par la supériorité numérique, je finis ventre à terre. Non, ce n’est pas moi, c’est Alice qui souffre. La tête contre le bitume, c’est pas agréable du tout, j’ai d’ailleurs perdu prise sur mon arme qui a glissé sur le côté. Elle a mal, elle est proche de moi, son aura incise la mienne avec douleur. Je tourne sur moi-même pour finir sur le dos et tend le bras vers la claymore lorsqu’un loup finit patte sur mes épaules, ses griffes déchirent mon haut mais étrangement ne m’écorchent qu’à peine, il cherche simplement à croiser mon regard, tactique à non-dits qui implique une réflexion de ma part pour un minimum de compréhension. Douleur tranchante et sincère, psychologique, la pire de toute, mon corps va bien, le sien défaille. J’y capte que dalle, c’est franchement pas le moment, mon neurone est débordé. J’attrape donc la claymore et renvoie Henning, car c’était bien lui, dans ses buts. Je me redresse avec fougue, essayaient-ils de m’embobiner, moi le mage émotionnel, où étaient-ils juste trop bavards ? Illusions qui n’ont plus prise, une fois mais pas deux. Asulf disparait sous le regard meurtrier de Sin que je révoque au même instant. Si si, je te révoque, dégage.

Calme-toi.
Révoltant. Trop drôle. J’ai une gueule d’ange ?


J’ai un petit sourire machiavélique. Révoltant ? Il est bien temps de se rendre compte que ma magie joue avec les tabous maintenant que c’est eux qui en font les frais. Hypocrites. Menteurs. Loupé. Je retiens mon pouvoir en moi, je l’empêche de s’activer de lui-même en me contenant non sans une certaine amertume de ne pas leur arracher les crocs. J’aperçois Zoro disparaitre dans une ruelle, je ne sens plus Misto près de nous, ils s’éloignent. Twinkle Link va s’étioler comme de la neige qui fond en plein soleil, mais le temps que ça arrive, je peux courir jusqu’à Suzu pour vérifier son état. Bordel, elle a perdu beaucoup de sang, même sous la seule lumière du réverbère j’arrive à constater sa pâleur. Je finis de déchirer mon haut déjà abîmé et j’en improvise un bandage de fortune que je serre bien fort pour empêcher le sang de dériver. Plutôt que de sentir la douleur de mon entourage, je pouvais pas simplement être un putain de mage de soin ? Magie trop rare pour être accordée, à moins de tricher ou de s’appeler Wendy Marvell, un jour j’apprendrai à anesthésier. Je sens la main d’Alice qui se réveille de sa torpeur, je la saisis fermement, puis j’approche mon oreille de ses lèvres, baisse d’audition oblige. Un frisson me parcours l’échine.

Dis le lui. Vas-y.
« Alice… Ton frère est vivant. Yukio est là. Là dans les gradins, il te regarde. Et je lui ai promis de veiller sur toi, alors s’il te plait, va te reposer. »

Je recule ma tête que j’avais collée à son oreille. Erm bah non… Vu la tête qu’elle fait, non, elle ira pas se reposer. Je ferme les yeux et pousse un long soupire. Choix difficile à faire ? Pas tant que ça, plutôt lourd à porter. Très bien. Je l’aide à se relever, elle veut, c’est sûr, mais je ne la lâcherai pas. Son bras par-delà mes épaules, nous resterons ensemble. Ok, j’ai une gueule d’ange, mais je ne suis pas un ange. Je ne suis pas non plus un petit blondinet adorable totalement pur qui aime tout le monde, libre à eux de me stigmatiser comme ils veulent, de croire ce qu’ils veulent sur mon compte. La solidarité des anges, je m’en contrefou en ce moment même. Je suis Miku, et je viens en aide à mon amie en respectant ses choix. Miku, et c’est tout. Je n’abandonnerai pas Alice derrière moi, je leur rendrai la monnaie de leur pièce pour ce qu’ils lui ont fait.

« Je serai tes yeux Alice. Promets-moi simplement de rester près de moi et de te retirer quand ça n’ira pas. »

Je nous guide dans la sombre cité grâce à mon talent d’empathie, tout en me préparant pour la suite en appelant mes camarades. Je sais comment va se dérouler la suite, je tente d'avoir un tour d'avance, mais je ne peux pas l'annoncer à ma coéquipière. Elle ne doit pas savoir, ou bien il y aura faille, désolé d'avance Alice... D’ailleurs, vu son état… Ayons confiance. Qu’ils tentent de l’approcher… Je laisse désormais ma magie s’exprimer comme elle le souhaite, et pour une fois ce n’est pas une transformation qui en découle ; que ses mots résonnent dans mon esprit.

« Empathy. »
Ensemble, nous serons invincibles, non ?
 MessageSujet: Re: Combat 5 : EC vs AS   Mer 10 Juil - 17:35

avatar
Alice Claria Féamor

Sabertooth

Click


Un miracle...

« Alice… Ton frère est vivant. Yukio est là. Là dans les gradins, il te regarde. Et je lui ai promis de veiller sur toi, alors s’il te plait, va te reposer. »

Pour un miracle, c'en était un. Que devais-je faire ? Le croire ? Mes lèvres tremblèrent. Il ne pouvait pas dire vrai. J'avais vu Yukio mourir sous mes yeux, m'adresser ses dernières paroles. J'avais vu ses yeux se vider !!

Des larmes perlèrent sur mes joues. Non, ce ne pouvait être vrai. Il était mort. Mort. MORT ! Bon sang...

Je me rappelai encore des derniers mots qu'il m'avait adressé. "Je t'aime, petite sœur...".
Les larmes coulaient à flot. J'avais beau tenter de vouloir dire quelque chose, rien ne voulait sortir de ma bouche qui se mouvait sans que rien n'en sorte. Mes yeux bleus embués de larme, je tentai de me relever. Mais j'avais mal. Trop mal ? Non, on n'a jamais assez mal. Pas mal comme j'avais déjà eu mal. La douleur extérieure au cœur est réparable. Il suffisait de l'oublier, de la chasser. Avec le garrot que m'a fait Miku au bras, ça ira. Le sang en a fini de couler. La douleur n'est rien, non.
Rien lorsqu'on la met à côté de ma volonté. Un sourire prend place, faisant rayonner le ciel gris et pluvieux qu'était mon visage. Ce ciel gris envoie aussi des éclairs, transcris dans mes yeux. Les larmes, la pluie, et le soleil, mon sourire, forment un arc-en-ciel. Un arc-en-ciel de volonté, aux diverses couleurs, aux diverses envies.

Motivée ? Je ne l'avais jamais été autant.

Mon frère vivant ? Je n'en avais jamais été aussi sûre. Si Miku me le disait, je le croyais. Ce n'était pas un ange qui m'avait emmené cette tenue magnifique et cette épée. Non, c'était mon frère. Mon frère qui croyait en moi. Et qui me voyait, en cet instant, petite être pitoyable endolorisée par une mage qui se croyait supérieure à moi. Tout ça parce que quoi ? Parce qu'elle avait avec elle toute une meute de loups ? Parce qu'elle possédait un pouvoir magique supérieur au mien ?
Elle allait voir.
Elle allait tâter de ma volonté.
S'attaquer à Alice, c'est s'attaquer à trois personnes en même temps.
S'attaquer à Alice, c'est s'attaquer à Miku.
Et s'attaquer à Miku, c'est s'attaquer à Alice.
Une ronde infinie qui n'en finissait plus. Voilà ce que sont deux vrais camarades. Deux vrais amis.

Je porte mon regard vers les gradins. Sur les lacrimas, on me voit, dans les bras de Miku, me ressaisir. Mes larmes sont belles, elles reflètent mes envies.

Ce n'est plus une question de tournoie. Ce n'est plus une question de force. Ce n'est plus une question de guilde numéro une.
La question, c'est l'honneur, et la volonté. Surtout la volonté. Plus la volonté est forte, plus la puissance s'accroît. Un mage qui n'a pas de volonté, n'a pas de vrais pouvoirs magiques.
Ma volonté ? La mienne ? Elle est infaillible, surtout en ce moment même.
Allez Misto, viens, qu'on danse encore. L'aigle et l'ange.
L'ange ? Je ne suis pas un ange. Je suis bien plus. Je suis une amie, pas une simple membre de guilde qui passe et reste une ombre parmi les ombres. Je suis une amie. Et le pouvoir de l'amitié, lui aussi, il est infaillible.

Miku m'aida à me relever, faisant passer mon bras par dessus ses épaules. Chancelante, je me repris vite.

« Miku. Montrons de quoi sont capables deux amis. Deux amis avec des volontés propres. Deux amis aux pouvoirs de l'amitié et de la volonté... »

Pour la première fois de ma vie, j'avais osé dire à quelqu'un qu'il comptait comme un ami pour moi, et cela me fit monter le rouge aux joues.

« Je serai tes yeux Alice. Promets-moi simplement de rester près de moi et de te retirer quand ça n’ira pas. »

Je hoche la tête d'approbation. Nous allions leur montrer, à ces deux aigles, ce que donnait la fusion de deux cœurs.

« Empathy. »

Je sentis alors une puissance magique bien supérieur à la mienne m'atteindre. Je portai un regard interrogateur sur Miku. « Que fais-tu ? » semblai-il dire. Mais je n'eus aucune réponse, et je compris moi-même alors que, me tenant par la main, il me guidait jusqu'aux deux aigles.

« Il partage avec toi sa puissance magique... »

Un sourire et quelques larmes coulèrent de mes yeux.

Alors comme ça, tu me fais confiance au point de m'offrir la source de ta vie, de ta magie ?

C'était plus qu'un cadeau, plus qu'aucun mage ne pourrait espérer. Notre puissance magique, c'est aussi la puissance de notre vie, notre vie elle-même. Si on l'épuise entièrement, on peut en mourir.

Miku. Merci de me faire confiance, j'espère simplement être digne de l'avoir....

Des attaques combinées, se suivant les unes aux autres, viennent alors dans ma tête. Puisant dans ma propre réserve de magie, dans laquelle il reste encore de quoi faire, je fais venir à moi ma longue corde et la bouteille d'eau que j'avais ramené avec moi, ainsi que mes deux dagues et mon épée. Enlaçant tout de mon bras souffrant, je ne pus retenir une grimace.

Miku ralentit peu à peu la cadence, et nous pûmes entendre le combat que menaient Zoro et Misto. Ce dernier, les cheveux verts en bataille, tendait une main sur son adversaire. « Sans rancune ? » lui dit-il.

C'est le moment que je choisis pour frapper.

Tenant toujours la main de Miku, je nous propulsai vers l'avant, bondissant devant nos deux ennemis.
Zoro n'allait pas tarder à se rendre compte de la supercherie, à moins qu'il n'en ait déjà pris conscience. Une main tendue vers l'avant pourrait lui rappeler qu'elle est sa coéquipière et non son ennemie.
Mais on ne sait jamais, il pourrait nous servir de nouveau.

« Pousses-toi, Zoro, ou je risque de te blesser ! » lui fis-je comme s'il était un ami cher que je ne voulais en aucun cas mêler au combat.

Profitant que Misto soit encore à terre, et pour la déstabiliser, je fis ce que je n'aimais pas faire. Ce que je ne voulais pas faire. Mais ce qui pouvait bien me servir...
Appuyant d'une pression sur son cerveau, je la vis agoniser sous mes yeux. Mais je ne la tuerai pas, je voulais simplement faire en sorte qu'elle soit déroutée pour ma prochaine attaque. Ses loups pouvant me nuire, je leur incombais la même chose, Miku me protégeant de son bouclier, juste au cas où.
Misto souffrait, je le savais, c'était en tout cas comme cela que toutes les personnes auparavant avait ressenti cet assaut plutôt... très violent. J'arrêtai cette souffrance en quelques secondes, et je passai directement à la phase suivante. Le temps qu'elle reprenne conscience et que son agonie - s'il y en avait réellement un - ne soit plus, je pris le contrôle de son corps.

Elle est à moi.

Je la soulevai le plus haut possible dans les airs... Le bouclier de Miku me protégeait contre ses loups, sûrment assommés eux-aussi comme leur maîtresse pour certains, bien que d'autres pouvaient encore très bien me nuire.
J'exerçai une pression sur le haut du corps de Misto, sur l'air l'entourant, accélérant sa chute libre.
Elle retomba face contre terre un peu plus loin de moi.

Merci Zoro. Tu m'as bien aidé, à la laisser dans une position de non-force tout à l'heure...

Elle tenta de se relever. Elle devait déjà réfléchir à une contre-attaque.

Non ma belle, je ne t'en laisserai pas le temps.

La longue corde de deux mètre se mouva, s'éleva et paritt plus vite que l'éclair pour enrouler le corps de Misto, fermement, l'empêchant tout mouvement. C'est à peine si je lui laissais le loisir de respirer.

Des morceaux de verre des immeubles cassés les plus proches arrivèrent alors, suivant les mouvements de ma main, pour s'abattre sur Misto... qui n'était plus là. Je la sentis arriver. J'avais oublié la douleur. Je ne pensais plus qu'à mon frère. A ma volonté. Bon sang il est vivant !

La corde était cassée, soit mâchouillée, soit griffée, soit tranchée. Les loups, Misto, ou Zoro ?

Pas le temps de se poser ce genre de questions. Contrôlant mon propre corps, je partis sur le côté, m'éloignant d'elle, pensant qu'elle allait contre-attaquer.

« Tu ne m'auras pas deux fois. » lui lançai-je presque méchamment en prenant mon envol.

Pour l'instant, je puisais surtout dans ma puissance magique, revigorée par toutes ces émotions qui bouillonnaient en moi.

Les bouts de verre se levèrent dans les airs, dans la nuit noire, poursuivant Misto, tandis que j'allais m'asseoir au bord d'une fenêtre, plus haut, la contemplant les éviter. C'était amusant : elle m'avait fait souffrir sans aucun remord, et voilà que maintenant l'inverse pronait ; quel beau retournement de situation ! Prenant le contrôle de ses vêtements, je l'arrêtai dans sa course, de sorte à ce qu'elle se prenne ces bouts de verre qui avaient eu le temps de prendre de la vitesse. Simplement, pour ne pas lui faire trop de mal, je les arrêtai lorsqu'ils se trouvaient dans la chair, enfoncés tout de même un peu profondément, qu'elle ait du mal à les enlever et qu'ils la fassent souffrir au moindres mouvement, la ralentissant. Heureusement pour elle, il y en avait moins que ce qu'il pourrait y avoir.

Du sang émergea de ses plaies, ouvertes par les morceaux de verre aussi aiguisés qu'une lame de rasoir. Pour la fatiguer autant qu'elle m'avait fatigué précédemment, je tirai comme s'il s'agissait d'un fil sur ce sang, qui n'eut pas le temps de coaguler. Je la sentais se vider en énergie, doucement, mais sûrement. Le sang tâcha ses vêtements, goutta sur le sol, se rassemblant en une flaque tandis que je la retenais par ses vêtements.

Quand j'eus décidée qu'elle était aussi fatiguée que moi précédemment, je relâchai mon étreinte.

J'entendis grogner. Ses loups n'étaient pas très heureux que j'ai à ce point amoché leur maîtresse... Un sourire put se lire sur mon visage. Que se passe-t-il déjà, lorsqu'on a un surplus émotionnel ? On se surpasse en magie. Je tâchais de me rappeler exactement le jour de la présumée mort de mon frère, ce que je fuyais depuis onze années. Onze longues années. Je revis en quelques secondes cette journée, et des larmes coulèrent sur mon visage. Des larmes de colère, de tristesse, d'anéantissement.

Des blocs de béton s'élevèrent, envoyant valser le plus de loups possibles. J'écartai Misto et Zoro de moi par la même occasion, essayant de les envoyer culbuter un mur, bien que je ne sois pas sûre que ce soit le cas. Seul Miku ne fut pas atteint, s'étant recroquevillé sur le sol dans un geste défensif, son bouclier le protégeant de cette attaque que je n'avais pas programmé.

Quoi pour la suite ? Je rejoignis Miku. La puissance magique qu'il avait partagé avec moi avait disparu lors de cette attaque, qui m'avait pourtant moins affaibli que ce que je croyais. Je n'avais presque pas puisée dans ses ressources, surtout dans les miennes. Mais elles avaient été comblées par ma volonté, et surtout par mes sentiments. Puis, ce n'étaient que des bouts de verre, du sang, une corde, des vêtements et un envol. Sans oublier, une cervelle. Ce n'était pas comme si j'avais explosé tous les bâtiments alentour et manipulé une tornade immense de débris.

Que penses-tu de cela, grand frère ?

Mes yeux se levèrent sur la lacrima vision, qui avait filmé toute la scène. Le silence pesait dans les gradins. Tous semblaient s'être tus l'espace de ces attaques. Ce n'étaient pourtant pas les plus grosses dont j'étais capable...

Mais parfois, mieux valait utiliser des petites choses, que des grosses. Parce que les petites choses s'accumulant, on finissait par en avoir pour plus que des grosses... Rester dans le simple tout en étant compliqué. Voilà ce qu'était mon pouvoir. Ce qui étaient de petites choses à mes yeux, en devenaient des grosses pour ceux des autres.

J'avais grandi, j'avais mûri. Mon pouvoir aussi.

Sois fier de moi, Yukio...

« Merci Miku... en fait, toi aussi, tu es mon grand frère. »

Je pris sa main, et nous attendîmes tous deux que nos adversaires se relèvent.
Cette fois-ci pour sûr, Zoro aurait compris... Il ne pouvait en être autrement.


Spoiler:
 

_________________________________________________________________________


Alice's Soundtrack 1&2

#576D8F ~ #097CBA ~ #B86E6E

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Combat 5 : EC vs AS   Mer 10 Juil - 19:09

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click



Pied de nez et filature à l'anglaise ♪



« Joli coup Alice. Très joli. »

Simple murmure après une raclée dans les règles de l’art. Un mal de crâne lancinant. Pire, une migraine puissance cinq mille le lendemain d’une cuite. Cette fois ci, ce n’était plus les trolls qui jouaient au foot avec son cerveau mais Alice. Alice Suzu Féamor. Henning avait oublié le troisième prénom en fouillant dans les pensées de Miku. Mais il n’avait pas omis le lien entre eux. Empathy. Rusé. Mais plus qu’à double tranchant avec le petit infiltré mental. L’Insoumis était très satisfait de son travail. L’aigle se mit à genoux. Consciente de la suite de l’assaut. Aucune réplique pour l’instant. Seulement pour l’instant. Le seul loup présent était Brynjolf. Effarouché par l’attaque de la brunette d’Angel’s Sky, il s’était manifesté de son plein gré et entièrement confiant en lui pour la première fois depuis des siècles. Pour lui, tout était parfaitement clair. Et son pacte aussi.

L’aura du Full Field absorba les débris des verres, les stoppant en plein élan. La corde qui enserrait Misto fut rapidement tranchée, laissant miroiter l’éclair violacé de Runi à l’air libre. Le bouclier s’affaissa, faisant tinter le verre et émerger la jeune fille de sa latence. Les multiples blessures superficielles ne la dérangeaient pas le moins du monde. Pas plus que le regard assassin de Suzu. Les blocs de bétons forcèrent l’accès au bouclier, qui se brisa dans un bruit strident. La jeune aigle poussa Zoro du plat de la main et se mit en garde. La violence du choc la projeta avec l’esprit du Cuirassé contre le mur de béton. Elle cracha dans un coin l’écume rougeâtre qui naissait au coin de ses lèvres et en essuya le fin filet sur son menton. Brynjolf, sonné, se dissipa. Il était hors-jeu pour au moins une bonne dizaine de minute. Voire plus si les autres n’arrivaient pas à le secouer suffisamment.

Le mouvement de la jeune ange la fit sourire. Alors elle était soudée à son coéquipier. Dans le sens émotionnel et magique. Bien. Elle tenait toute les cartes. Elle pouvait anticiper de quelques secondes les actions de Miku, donc esquiver en conséquence. Il était relié magiquement à Suzu. Suzu venait de faire une prestation aussi impressionnante que couteuse en énergie.

Henning ? Asulf ? Parés ?
Plus que jamais !
C’est pas trop tôt. Je commençais à croire que tu abandonnais.
Plutôt ramper devant l’arène toute entière !
C’est partit mon Kiki !


Les deux âmes, dissimulées sur les toits depuis la poursuite avec Zoro, sautèrent dans le vide. Asulf se posa avec la grâce d’un pachyderme surexcité sur le dos de Miku, le faisant basculer en avant tandis qu’Henning tombait face à Suzu.

- Hé la chérubine en couche culotte ! Tu ne crois pas que t’as crié victoire trop vite ? C’est tellement touchant que j’en pleurerais.

Les yeux de la jeune fille se posèrent dans les siens. Touchée. Une seconde. Nouvel assaut verbal alors qu’Asulf refaisait la bouille de Miku à grand coup de langue. Deux secondes. Trois. Quatre. Une botte suivante et un Asulf qui décolle. Cinq. Juste ce qu’il voulait.

Transmission
Salut chérie ! Tu sais que ta volonté est tellement mignonne que j’en rirais presque ?
Oh ! Mais c’était ça ton plan depuis le début Misto ?
Naaaan elle veut pas qu’on fasse la conversation à une morveuse en couche culotte ?
On dirait que si …
Tsss, comme si on avait que ça à faire tiens.
On t’a déjà dit que ton frère doit te trouver monstrueuse ?
C’est vrai … Une si tendre demoiselle faisant preuve d’autant de haine …
Laid.
Ignoble.
Révoltant.
On ne peut rien attendre d’autre d’angelot sans honneur non ?
Tu l’as dit bouffie !


Les yeux incrédules de Suzu ne constituèrent pas une victoire pour l’aigle. Phase un, ok. Maintenant phase deux. Les provocations fusèrent de plus en plus vite. De plus en plus fourbe. Les anges, ses manies, sa façon d’être, tout. Une critique vive et des mots de fiels pour l’ébranler. Faire monter la colère.

Tu sais quoi Alice ? Le plus drôle dans tout ça, ça a été ta réaction.
Disproportionnée, ouais.
Comme si tu avais peur.
Mais elle ne fait pas peur.
Misto, elle a eu mal pour toi.
Quel dommage que Miku ait eu la lâcheté d’utilisé autrui pour faire son sale boulot.
Avoir peur de se salir les mains. Quelle ironie !
J’en pleure presque.
Moi qui me disais qu’il était plus courageux que ça …
Qu’importe, on s’égare.
Oui c’est pas faux
C’est même totalement vrai
Nous disions donc que…
Si Miku…
Avait été la moitié de ce qu’il prétend…
Il ne t’aurait jamais laissée à sa merci…
Pas plus qu’il ne lui aurait permis de t’attaquer.
Après tout Zoro est une vaste blague pour toi non ?
Pourquoi utiliser un stratagème qui le lui a permis alors ?
Pire ! Pourquoi l’inviter à réagir comme lui ? En attaquant quelqu’un qu’elle ne connait ni ne veut blesser ?
Quand je pense qu’elle a utilisé le poison pour te faire le moins de mal possible.
Et Miku qui ne t’as pas protégé …
Est-ce vraiment Miku d’ailleurs ?
C’est vrai ça ? Si ce n’était pas une vaste blague depuis la Hel Song qui t’as fait sauter les tympans ?



Ils cessèrent brusquement. Ils avaient fini. Comme Misto qui avait utilisé le contretemps Henning/Asulf pour attraper Zoro et courir. Gagner du temps. Comprendre le plan de Miku. Tellement de chose à faire et si peu de temps … Quoi qu’il en soit, elle savait où frapper. D’ici peu, il n’y aurait plus de combat. Mais elle veillerait sincèrement à ce que personne d’autre que les aigles ne gagnent. Parce que, comme Suzu l’avait tantôt démontré… Tout n’était qu’une question de volonté.


Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Combat 5 : EC vs AS   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Combat des Chixx!
» Un intrus sur nos terres ! Au combat ! (PV Tornade d'Azur)
» Un combat dans la NFL !!!!
» Quelques enseignements tirés de l’échec d’un combat moral
» L'Art du Combat ... [ Nuage de Flamme ] // End.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 9 :: Guilde scélée d'Angel's Sky :: Tournoi d'Angel's Sky