Le Deal du moment : -29%
Griffoir Lion pour chat
Voir le deal
9.99 €
Le Deal du moment : -49%
Table de cuisson induction – ROSIERES RPI2S0 ...
Voir le deal
204 €

[Mission Rang C] Rude Concurrence (PV Oméa)
 MessageSujet: [Mission Rang C] Rude Concurrence (PV Oméa)   [Mission Rang C] Rude Concurrence (PV Oméa) EmptyJeu 2 Mai - 0:27

Anonymous
Invité


Click

Les flammes de l'enfer, une marque posé à vie sur un corps bien trop jeune pour en comprendre toutes les conséquences. Les nuages noirs s'accumulent dans ce lieu maudit, déversant une pluie acide insupportable pour ma peau. Jouant avec les flammes, je ne peux m'empêcher de remarquer cette demoiselle qui se tient face à moi. Un sourire bien plus dangereux qu'il ne semblerait et des cheveux d'or dont la malédiction ne fait aucun doute. Alors qu'un regard de braise vient se planter dans mes yeux, ma fascination n'a d'égal que la peur qui d'ordinaire m'aurait déjà fait fuir. Ma main ensanglanté se tend vers cette incarnation du mal, et ployant mon corps sous le poids du ciel, je me surprends à imaginer pouvoir l'aider..

Le coup sec résonne comme un tremblement de terre. Réveillé en sursaut, ma tête se redresse bien trop rapidement à mon goût me tirant une grimace. Cherchant l'origine de celui qui est l'auteur de ce réveil en "douceur", je découvre à mes côtés un visage malicieux , une affiche à la main.

-Tiens le nouveau, on a reçu une missive assez urgente à deux pas d'ici. C'est une mission facile, et l'occasion pour toi de te faire les crocs.

A peine arrivé, qu'on le mettait déjà au travail. Et malgré la moue faussement dépité que j'arborais, j'étais heureux de pas être lâcher tout seul au milieu de cet jungle. Et même si cette personne lui était inconnu, et qu'il allait se taper le surnom du nouveau jusqu'au prochain arrivant, il ne pouvait s'empêcher d'apprécier cet endroit comme une nouvelle maison.

-Tu sais la prochaine fois, dire bonjour ou secouer l'épaule suffirait amplement pour m'éviter une crise cardiaque. Je m'en voudrais de salir les lieux en mourant.

Un éclat de rire précéda la réponse tant redouté contre laquelle j'avais déjà été mis en garde.

-Bah t'en fais pas, quand Ooba aura finis de jouer avec toi, tu seras en mesure de survivre à n'importe quoi. Allez bon courage Kelpos

Alors que les derniers mots furent dis, l'inconnu avait déjà franchis les portes de la Guilde, laissant derrière lui un gars perplexe et légèrement inquiet concernant son avenir.
Quelques minutes me suffirent pour prendre une décision, et vu que le village en question était Tully à deux heures de marche, j'y serai avant midi. Un léger paquetage sur les épaules, l'affiche de mission dans la poche, et le bâtiment de la guilde était déjà loin derrière moi.
L'excitation était palpable et se contrôler devenait de plus en plus dure à mesure que j'approchais de la ville.

Le soleil était maintenant haut dans le ciel, et l'air frais du Nord rendait le voyage des plus agréables. Mes capacités d'empathie avaient fait un bond en avant depuis mon arrivé à Lamia Scale. La première fois que j'étais rentrée dans le bar, j'avais faillis tombé dans les pommes tellement les émotions étaient vives et spontanés. De quoi donner tout de suite, une "superbe" impression à tous les anciens qui me voient déjà comme un froussard de service. En même temps, ils n'ont pas forcément tord et vu que mon courage frôle le zéro absolu, il serait agréable d'arriver à se contrôler face à l'ennemi.
Surtout que l'annonce stipule clairement qu'une bande d'assassin a été engagé pour mettre fin aux jours du marchand et qu'une personne en dehors de la guilde a déjà été engagé. Pourvu qu'elle soit un peu plus dégourdis que moi..

Arrivé dans sa ville natale, trouvé le marchand en question ne fut pas très difficile vu qu'ils n'étaient qu'une poignée présent sur le centre de la place. Redressant les épaules, et hissant fièrement mon mètre 95, je m'approche du dit marchant en lui tendant l'affiche.

-Monsieur, je m'appelle John et je viens au nom de Lamia Scale pour m'assurer de votre protection.

Du genre grassouillet, pas forcément des plus sympathiques, le genre de bonhomme anti-pathique qu'on ne peut qu'avoir envie de se débarrasser parce qu'il berne les clients.

-Ah que je suis soulagé de vous voir en ces lieux. Sachez que je suis sûr que mes poursuivants sont déjà en ces lieux. Le marché va bientôt commencer et il faut me protéger durant mes transactions. L'or est devenu bien trop attractif pour un pauvre marchand comme moi et mes concurrents bien trop organisés pour laisser mon marché prospérer.

Et mes fesses, c'est de la viande de poulet ? Il croit vraiment que je vais me faire berner par son discours du pauvre commerçant dont les finances sont au bord du gouffre. Mes capacités d'empathie toute tournée vers lui ressentait le côté abjecte de sa personne et pour la première fois, je comprenais que nos clients n'étaient pas forcément que des gens respectables.

-Je suis là pour m'occuper de ces brigands, soyez sans crainte.. En revanche, il est écrit que vous avez déjà embauché un autre mage ? Serait-il possible de le rencontrer ?

-Vous devriez dire elle, et d'ailleurs elle est juste derrière vous à l'heure qu'il est.

A cet instant, je sentis mon dos se raidir instantanément. Les émotions que j'avais mis de côté et qui venait de derrière moi étaient désormais bien trop proche à mon goût. Le sentiment de danger clairement présent commençait déjà à me saisir jusque dans les jambes. D'ailleurs les prendre à mon cou et courir sans se retourner était une option tout à fait envisageable mais il fallait essayer de faire bonne impression devant le client. Refoulant une impression de déjà vu, et tournant sans geste brusque, je fis face à l'inconnu derrière moi, la peur au ventre...
 MessageSujet: Re: [Mission Rang C] Rude Concurrence (PV Oméa)   [Mission Rang C] Rude Concurrence (PV Oméa) EmptyVen 3 Mai - 17:45

Oméa K. Shizuka
Oméa K. Shizuka

Ajatar Virke

Click


Enseigner un méchant, c'est mettre le sabre à la main d'un assassin.
PV John



« Je sors !
- Où est ce que tu … »

Boom. Le battant vient de se refermer sur la fin de la phrase de Matheus. Il va m’en vouloir pour ça. Mais il me connait aussi. Il sait parfaitement que je suis partie précipitamment pour une raison ou une autre. Je penserais tout de même à m’excuser. Le papier que je serre dans ma main me rappelle à l’ordre alors que je baisse les yeux après avoir rabattu la capuche de mon manteau sur ma tête. J’avais un gros contrat. Et la prime qui allait avec.

*

Je traverse Tully en courant. Le train en retard n’avait pas du tout arrangé le peu d’avance que j’avais pour aller voir mon client. Stupide compagnie. Stupide horaire. Pitié. Faite que quelque chose de bien arrive. J’arrive à la place du marché sans trop de problème et repère le client. Un homme pas très sympathique. Il avait une vraie tête de brigand. Pas étonnant qu’on veuille le liquider si c’était le rapiat en affaire qu’il prétendait être. Je l’interpelle.

« Oméa, mage indépendante. Je suis ici pour la … requête.
- Déjà ? Je ne m’attendais pas à ce qu’on réponde à ma demande de… »

Appréciant les courbes des yeux, il commença à s’approcher. Lentement. Beurk. Il m’avait prise pour une pute de bas étage. Il méritait la mort rien que pour cette erreur de jugement mais j’avais besoin d’argent. Cruel dilemme. Il s’étrangla quand je lui posais la mission sur le nez. Il devint tout miel, reculant comme si je pouvais le bruler.

« Oh ma chère je vous ai pris pour quelqu’un d’autre. Vous venez donc faire l’escorte.
Non je viens te refaire le portrait face de pet.
- Evidemment , fis-je souriante. Comment en aurait-il pu être autrement ?
- Suivez-moi, je vais vous montrer les lieux. »

Un véritable salaud. Avec des yeux pourceaux, des mains dégueu et, j’en suis persuadée, un bon nombre de contrat de meurtre installé sur sa petite tête de d’œuf à trancher. Odieux personnage. J’avais presque envie d’aider les concurrents pour le coup. J’écoutais distraitement son laïus sur ses petites affaires. Il me dépeignait ça comme un commerce de gentilhomme mais son mensonge était mauvais. Pas besoin d’être madame Irma pour le savoir.

« Bon alors cette cargaison spéciale ?
- Elle est dans le … attendez mais comment… ?
- Après le coup de la pute, celui de la demeurée… Dites donc, vous n’avez pas l’impression de pousser le bouchon un peu loin ? »

Je remarque alors qu’il se rapproche dangereusement. Les deux paluches ignobles en avant. Je tape violement dessus.

« Bat les pattes gras double, je cause.
- Qu’est ce que …
- Bon déjà, avec tout le respect que je te dois, ferme la. Maintenant, je vais répondre à tes questions dans le désordre. Tu feras le tri après pendant que je bosse pour sauver tes fesses. Alors …
- Vous n’a…
- Plus tard les réclamations. Alors, oui je sais que tu as une cargaison puisque je suis là pour la récupérer. Oui, je suis mage illégale mais ça, ça se devine. Non, tu ne me balanceras pas à la milice parce que tu tiens à l’espèce de bourrelet graisseux qui te sert de carotide et Non je ne te menace pas, je te fais bénéficier de mes fabuleux conseils du jour. »

Je lui tapote le crâne. Je marque un temps d'arrêt avant d'enchainer.

« Voilà ! Maintenant que j’ai fini, je me mets en chasse. N’oubliez pas de m’envoyer mon coéquipier, je suis sûre qu’il me serra très utile. »

Je tourne les talons et fais tranquillement le tour de la foire, le nez en l’air. L’endroit est remarquablement à l’écart de toute possibilité de tir à distance. Une aubaine si j’en jugeais la nature de mon client. Après tout, rien de mieux qu’une balle dans la nuque pour nettoyer la terre d’un couard de son espèce. En plus, le contrat sur sa tête devait être suffisamment simple pour convier tous les novices du coin dans la danse. Un vrai bonheur. Connard de marchand grassouillet. Je pose mes yeux sur l’homme qui se tenait face audit marchand. Je m’approche à pas de loup, les yeux plissés dans la recherche du danger qui m’avait hérissé le poil. Je trouve illico le jeune homme près de la scène crispé. Un peu trop d’ailleurs. Sa cape dissimule ses mains mais entre assassin apprenti, on se reconnait vite. A vu d’œil, je peux presque dire que c’est son premier contrat de tête.

Je m’aperçois que mon camarade me regarde, angoissé. Oups. Je l’avais oublié … Oh, un joli morceau tiens. Finalement la journée s’annonçait plutôt amusante …

« Oméa. Enchantée de vous rencontrer. »

Je souris doucement. Pauvre type. Tomber sur moi pour une mission, c’était le pire de cadeau qu’on puisse te faire. Je vois un bout de cape noir apparaitre dans mon champ de vision. Par tous les succubes de l’enfer, cet abruti d’apprenti vient de se mettre à courir vers le marchand …

« Misère … Son maitre doit être en train de maudire toute sa descendance pour au moins les cinquante prochaines années à venir … grommelais-je en me déportant sur le côté pour le poursuivre alors que mes deux mains s’ouvraient pour accueillir mes armes. Crosed Greed. »

Je m’élance pour rattraper le jeunot et lui fauche les jambes. Il échappe son joujou alors que je le saisis par le col pour le ramener vers le certain mage qui était censé m’aider. Je lui tendis l’agresseur avec un gentil sourire.

« Voici donc le premier pigeon du jour … , qui se mit à remuer, me forçant à lui mettre une claque derrière la tête pour avoir un minimum de paix, et surement pas le dernier de la ribambelle de gamin qui vont pointer leur nez pour toucher la jolie prime sur la tête de notre client bien aimé… Alors autant voir ce qu’il sait, ça pourrait nous ôter une épine du pied. »

Je pose gentiment le guignol entre l’inconnu et moi, puis, les mains toujours serrées sur la garde de mes poignards, m’adresse à lui en regardant le pauvre apprenti tueur d’un œil las.

« Tu le cuisines ou je m’en charge ? »
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser