Partagez | .
Est-ce que tu sens l'odeur du sang ?
 MessageSujet: Est-ce que tu sens l'odeur du sang ?   Mar 23 Avr - 20:58

avatar
Amy Flyleath

Indépendant Légal

Click





Est-ce que tu sens l'odeur du sang ?


Petits -gros- Asticots





Quand c’est carrément un membre de la guilde qui me force à partir en mission, c’est flippant quand même. Le gars était arrivé vers moi et m’avait « jeté » dans le téléporteur avec une affiche de mission dans les mains. Ils ont de ces manières dans c’te guilde par moment, c’est grave.
Je regarde le ciel en direction de la guilde, plutôt contrariée. Encore ça va, je vais dans un endroit chaud, enfin je crois. Je regarde l’objectif de mission, l’homme avait griffonné sur le papier ce qu’il avait été dit à la radio par ce reporter. Ah oui ! J’avais entendue parler de lui quand il avait fait un article sur un membre de la guilde pendant le Festival de la Fraternité, ça a du faire le tour de Fiore cette histoire, même si personnellement je n’ai jamais lu cette article. Peut-être qu’ils l’ont en archives… Fin’ bref, ce n’est pas un truc intéressant.
Une fois à la gare, je prends le premier train en direction du Sud, pour rejoindre les Chaînes de Montagnes. J’arrive quelques heures plus tard dans un village au pied de la montagne. C’est un village tout en longueur qui donne directement sur un sentier de la montagne qui le surplombe. Hm.
Tout en avançant dans le village pour trouver l’auberge, je regarde autour de moi et ne découvre que des maisonnettes en bois, c’est plutôt étrange, mais bon, chacun son mode de vie, j’ai envie de dire. Puis on est plutôt mal placée pour critiquer, on vit dans les nuages nous. Mais je trouve ça cool personnellement d’être à l’écart de tout. Fin’ bon, je ne suis pas trop là pour vanter les mérites de la guilde.
J’entre dans l’auberge sur la gauche et découvre une foule autour d’un reporter assis mal convenablement. Pieds sur les chaises en face de lui et position plutôt… Ridicule. Mon dieu, pourquoi est-ce qu’on me refile toujours des missions bizarres, hein ? Qu’est-ce que j’ai mérité pour que Laxus me refile des trucs comme ça, même si ce n’est pas lui directement, et heureusement d’ailleurs. Je m’approche du reporter en m’excusant auprès des gens que je bouscule et tire la chaise sur laquelle il se balance puis me place devant lui. Il prend une frayeur mais ayant fait ça discrètement, il ne peut pas m’accuser. Tant pis pour lui !

-Je suis ici par rapport à l’annonce passée à la radio. Il y aurait donc des créatures sanguinaires dans ces montagnes ? Pouvez-vous m’en parler un peu plus, je vous prie ?

Le reporter se redresse et opte pour une position plus… poli. Il regarde autour de lui puis me fixe dans les yeux.

-Je ne sais pas grand-chose. Juste qu’ils ressemblent à des sortes d’asticots géants noirs aux yeux verts. Quelque chose de terrifiant.
-Effectivement vous êtes inutile.

Je me retourne et prends le chemin de la porte quand deux armoires à glaces, ou plutôt à graisse ici, se place en face de moi. Qu’est-ce que me veulent ces gros tas… ? J’entends alors la voix du reporter derrière moi.

-Qu’est-ce qui nous fait croire que tu appartiens à une guilde hein ?

Je tourne ma tête à peine sur le côté, les yeux rivés jusqu’à l’angle mort. Ah non. Je ne me dépoile pas devant eux. La plupart sont à tous les coups des gros pervers qui ne pensent qu’à faire des choses pas très catholiques en me reluquant de la tête au pied. Un soupir d’impatience derrière moi, je lève les yeux au ciel, puis déboutonne le haut de ma robe et la descend uniquement jusqu’au bas de mon omoplate pour enfin la remonter directement. Je me rhabille et franchit la porte.

-Ne croyez pas que je suis une inconnue, et je ne viens pas ici de mon plein gré. Donc vous serez gentil de ne pas douter de mon appartenance à une guilde légale. Sur ce.

Je fais un signe de main dans l’air pour montrer mon désintéressement envers le reporter idiot. Lui, il devrait plutôt être brun, le blond ça lui va pas au teint. Fin’ bref.

-Pourquoi tu es devenue froide avec les gens Amy ?

Nox perché sur mon épaule comme à son habitude, me regarde avec une expression étrange dans les yeux. Je ne saurais la décrire, de toute façon, je suis loin d’être forte au niveau des émotions. Moi, qui essaye toujours de les cacher. Tout en continuant ma route dans le chemin escarpé, je fixe le vide avant de répondre à Nox.

-J’ai toujours été comme ça, de toute façon.

Je ne suis pas sûre qu’un jour j’arrive à avoir de vrai sourires comme ceux que j’ai déjà pu voir. Rire aux éclats ou tout simplement parler avec les autres, non. Ce n’est pas possible ça ? Apparemment non. Pfeuh.
Après une ou deux heures de marche abominable j’arrive enfin à l’entrée d’une grotte qui s’avance dans la montagne. Bon, objectif ? Tuer la reine. Comment ? Aucune idée. C’est des asticots après tout. Un bon coup d’épée et elle sera morte. Enfin, j’espère. Par contre, éviter les autres asticots ce sera pas mal.
En étant à l’intérieur et ne voyant presque rien, j’essaye de me concentrer uniquement sur mon ouïe pour capter le moindre mouvement dans la pénombre. Sauf qu’il n’y avait rien. C’est trop calme, beaucoup trop calme. J’avance toujours prudemment jusqu’à… Boom. Je glisse sur un truc visqueux et atterri un peu plus loin, heureusement sur le sol non visqueux. C’est que je me rapproche de la « source » ou… ? Je me relève et époussette ma robe sous des rires étouffés de Nox. Tss. S’pèce de… De… Chat. Je vois alors un asticot et me cache derrière un gros rocher à proximité pour l’éviter. Effectivement elles ont des yeux très… Moche. Le vert c’est pas beau. Elle passe alors rapidement en longeant la paroi heureusement sans m’avoir vu. Parce que bon, je ne sais pas pourquoi mais je sens bien qu’elles sont pleines de liquide horripilant. Une fois le calme revenu, je me lève et continue mon chemin en sens inverse de l’asticot.
Après encore une heure de marche et d’esquive d’asticots j’arrive dans un endroit tout visqueux et tout visqueux. Et là étrangement il n’y avait qu’un asticot ? Et ils ont franchement peur d’aussi peu d’asticots ? Okey. Je prends mon épée et passe rapidement ma main dessus puis celle-ci prend alors une teinte pourpre lâchant des gerbes de foudre dans tous les sens. Je cours rapidement en direction de l’asticot et envoie les lames en plein sur son corps qui se coupe en plusieurs parties, laissant s’échapper un liquide visqueux horrible. Tant au niveau de l’odeur que de la couleur. Beeeeeeerk ! J’envoie alors une nouvelle sphère de foudre au niveau de sa tête qui explose. Je repars rapidement en sens inverse puis une fois arrivée à la nuit tombée dans le village, je préviens qu’ils n’auront plus de soucis à se faire avec ça.
Après avoir prit le premier train pour Shirotsume, en arrivant à la guilde, je croise le mec qui m’avait jeté dehors, je lui fais un regard des plus noirs et me dirige droit dans ma chambre. Dieu ce que tout cela devient monotone.




Voir le profil de l'utilisateur
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ABANDONNE] Pour nous, l'argent a l'odeur du sang ! [Aedis]
» Est-ce que tu sens l'odeur du sang ?
» [POÉSIE] Tristesse
» L'odeur du sang [Pv: Natsu]
» Elections:INITE et L'odeur des dollars de Petrocaribe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Sud :: Chaine de Montagnes Sud