Partagez | .
Un instant de folie dans une vie
 MessageSujet: Un instant de folie dans une vie    Ven 12 Avr - 16:38

avatar
Invité


Click

Sur un toit perchée, à une cheminée adossée, se tient une jeune femme. De ses doigts délicats, elle feuillète d’un air las un ouvrage, qui deviendra plus tard l’objet du chantage. Immobile comme les gravures du temps jadis, elle est une de ses fleurs qui jamais ne flétrissent. Elle attend, comme plusieurs nuits maintenant, que veuille bien se montrer celui qui l’a intrigué. Observé en catimini lors de son combat, animant la tribune du tournoi, elle voulait elle aussi jouer à chat. Jalousant sa sœur, surveillant ses mœurs et curieuse de ce joueur, elle voulait faire battre son cœur.

Parfum enivrant et grisant, vêtement séduisant presqu’indécent, elle avait déployé l’étendu de ses charmes, sous-entendu, sa panoplie d’armes. Elle voulait transpirer du sentiment, écouter son instinct, tenter le destin et vivre dans l’instant. Vivre, elle qui depuis un certain incident le faisait au ralenti, elle voulait presser l’accélérateur et de son existence en redevenir l’auteure. Elle trépigne, tremble d’excitation, électrique et euphorique, il est là ! Ce matou dont les voyages ne se résument pas à un fauteuil et un divan, lorsqu’elle le perçoit, elle sait. Il est chat de gouttière, pas celui de grand-mère ! Avec intérêt elle le dévisage, clairement, il est sauvage. A peu près de son âge, elle se fit à l’adage, les jeunes hommes ne sont guère sages. Lentement elle se redresse, offrant en spectacle ce qui la rend si désirable aux yeux des autres. Lascive, langoureuse, aguicheuse, elle invite de façon décisive. La présence du joueur aux pupilles rondes comme des billes l’aide à basculer, chaleureux et passionné, son aura désinhibe. Il est si brut, si naturel, il communique sans mots, retour aux sources, caractère primaire, simplicité sans détour. De bon présage, ils communiqueront sans ambages. Elle cherche le ressentit, l’adrénaline, la folie enfantine. Elle espère qu’il donnera le change lorsqu’elle mènera l’échange. S’affranchir de toutes contraintes, se jeter dans l’étreinte, de la liberté…

Cheveux aux vents, la poupée rêve d’être déjantée, délurée, sans pour autant être jugée. Déraison, passion, excitation, elle veut tout cela sans pour autant céder à la tentation. Le charnel, le rationnel, le réel, telle ne sont pas ses intentions. Elle cherche l’intangible, l’impalpable, l’immuable, l’intouchable valse des sentiments purs et invraisemblable. En chiens de faïences, ils s’observent et se jaugent, elle sera la proie, lui le chasseur. Elle est femme, belle, attirante, sensuelle, voluptueuse, concupiscente, immodeste, effervescente, charmeuse, joueuse… CLAP ! Le livre se ferme d’un coup sec, dorénavant, il est l’objet du chantage, saisit-en et tu donneras le gage. Nywell se fend d’un sourire enjoué, espiègle, on jouera selon ses règles.

Trois pas qui résonnent sur le toit en bois. Toc toc toc ! Comme les trois coups au théâtre, leur scène peut débuter. Du rebord elle s’élance, elle saute dans les airs et s’enroule avec aisance. Elle virevolte avec magnificence, avant d’atterrir avec élégance. Gracile enfant au regard défiant sa concurrence, elle n’a rien de fragile. Ne sois pas fébrile, ni encore moins docile, pour remporter la course, il te faudra puiser dans tes ressources. Pour compenser son absence de bienséance, elle adresse une révérence, cette adepte de la voltige ne saurait entacher son prestige par un manque d’éducation qui conduirait le chat à l’inaction. De ses lèvres un rien pulpeuses aux reflets violacés, elle inspire le vent, en écho un son strident. Synonyme que la vaniteuse aime être chassée. Sa voix plaisante et son rire gracieux emplissent le calme nocturne, de ses deux mots heureux, elle initie le jeu :

« On joue ? »

Si Misto est joueuse et t’as laissé une chance, Nywell est gagneuse, ton sort est couru d’avance…


Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: Un instant de folie dans une vie    Jeu 18 Avr - 15:25

avatar
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click


Douce Folie




NYWELL & DAMAZ




Un sourire voilé, une ombre qui se glisse, libérée. Lancée, les pieds nus heurtent le bois séché, toits décharnés dominant les allées éclairée. Rues pavées, ivrognes secoués. Elle continue sa route, silhouette masculine que la lune illumine, une ombre qui glisse alors que ses pieds caressent de leurs touché son terrain privilégié. Sauvage et indomptable. Chat. Chat des rues, chat de goutière alors que son regard de topaze contemple l'astre lunaire. Il n'est déjà plus totalement humain, iris fendues pour percer le voile de la nuit, œil de topaze qui éblouie de sa lueur bénie. Il vagabonde, âme furibonde, véritable bombe. Un éclair de peau basanée alors que dans un saut la lueur lunaire le caresse. Chaleur pâle et éphémère alors qu'il erre.

Enfant sauvage aux multiples visages. Homme à demi-nue qui flirt avec les rues, se moue dans les ombres des maisons éclairées. Bête errant, avide de vie, être libre sans contre-partie, liberté rêvée, illusion nait de rêves bousillées alors que dans son cœur bouillonne les instincts premiers, l'appel du sang, l'extase des sens. Désirs de vengeances. Une odeur inconnue, un souffle brisé, livre claqué, fermé. Il se stoppe net, elle entre en scène, poupée dévergondée. Révérence sauvage alors qu'il la reconnait, celle qui dans l’arène les as fait tremblé de sa sauvage volupté. Aigle incarnée, prédatrice foudroyante. Électrisante, poupée qui enivre les sens, une révérence. Inquiétante et intrigante, époustouflante, elle lance son appel, instaure ses propres règles. "On joue ?"

Un sourire qui se dessine sur les lèvres rosées du minet bousillé. Poupée déglinguée à l'âme divisée, être animée de désirs mauvais, souvenirs d'une vie brisée, nuit déchiqueté dans le sang et les larmes. Enfant bafoué. Un sourire alors que le regard bestiale la transperce de sa lueur sauvage, oeil de topaze. Il s'incline, digne et maligne. Incarnations de la beauté dans ses excès, dans toute sa luxure cachée, beauté sauvage des indomptables. Cruelle et désirable, cruelle pour le regard qui se perd à les contempler, les désirer, désirable pour ces fous qui ne cherchent qu'à se glorifier, les posséder. Tel est le tribu à payer, le prix de cette cruelle beauté, le prix de toute liberté.

Face à face muet qui nait de ces êtres opposés, l'une intriguée, rêvant de folie qu'elle ne peut s’accorder, l'autre bousillé, bousillé par le temps et les années, animé de cette illusoire liberté. Statuts antiques. Mythes incarnés, défi lancé sous l'apparente simplicité d'un jeu évoqué. Jeu dont le seul est unique but entre ses âmes déchirés reste de gagné. Un nouveau sourire, enjôleur et charmeur, provocant et agaçant à l'image de l'âme animale empruntée. Chat. Une réponse, acceptation du jeu de prédation qui a déjà débuté. Il s'approche, félin souple et gracieux, mouvements agiles de l'habile prédateur. Un souffle, deux souffles, leurs souffles alors qu'une poignée de centimètres les sépare. Un visage qui se fraye un chemin vers l'oreille de cette poupée parfaite, un murmure."Quelles règles ?"


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Un instant de folie dans une vie    Jeu 2 Mai - 17:37

avatar
Invité


Click

D’un œil averti, elle scrute plus avant, les contours de sa peau brunie et ses muscles saillants. Ses traits apparaissent comme dessinées par la main d’une divinité, à la lueur révélée, beaucoup auraient à lui envier. Notamment sa compagnie d’un soir, une jolie fille synonyme de moult déboires. Son sourire ne laisse pas de marbre, malicieux et pernicieux, il n’est pas homme de palabres. Ils sont tous deux sur la même longueur d’onde, les indices abondent. Elle a l’impression que son regard de braise la transperce, dévoilant ses secrets, tant mieux, elle n’en serait que plus à l’aise pour jouer. Aucune explication, nul besoin de justification, aucun jugement, seul importe le moment présent. Ses pupilles topaze expriment une envie de faire des contraintes table rase. Les deux protagonistes s’évaluent encore et encore, dans leurs yeux se lisent le commun accord.

Il s’approche, un sourire mâtiné d’humeurs sur les babines, il badine. Il flotte dans les airs, des promesses de monts et merveilles. Sens en éveil, immobile et fière, la proie ne se démonte pas. Soudaine promiscuité insidieuse, souffle chaud qui caresse son cou par à-coup, elle frissonne. Chair de poule, cœur qui bat à tout rompre, fragrance musqué et masculine, fauve et belle de nuit vont débuter la danse. Insécurisante distance, ligne imaginaire de bienséance, l’excitation est à son comble, la question est secondaire :
« Quelles règles ? ».
Emotions, action, réaction, de passive Nywell devient lascive. Sans briser l’invisible espace qui les sépare, elle se hisse sur la pointe des pieds. Elle passe sa langue sur ses lèvres, il ne peut voir mais peut entendre que la ronge la fièvre. Les centimètres se transforment en millimètres, elle susurre avec sensualité une réponse osée : « Au-cune… »

Ainsi se conclue l’affaire, une lumière naissante dans ses yeux, elle se rejette en arrière. D’une vélocité bien supérieure aux hominidés, elle se déplace sans heurts. Libre et légère comme une brise d’été, elle se meut avec agilité et s’émeut de jovialité. Elle tournoie avec joie, cheveux aux vents, elle réitère l’invitation. Rire cristallin, elle brandit le livre de ses deux mains. Impulsion, extension, réception, la voilà sur un autre toit, toisant le chat. La foudre danse sur ses doigts, si besoin est, elle ne se retiendra pas. Elle glisse le long d’une balustrade, atterrit en roulade, ruelle déserte mais pas inerte. Elle s’élance, le sent sur ses pas, sans ambages elle retire un cordage. Patatra, une précaire pile de caisses de provisions s’écroule à sa suite, espérant distancer ses prunelles topaze qui ne la quittent…

Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: Un instant de folie dans une vie    Sam 18 Mai - 16:46

avatar
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click


Douce Folie




NYWELL & DAMAZ




Pression quand monte la tension, espace qui diminue entre les êtres de pulsions. Action. Chevelure d'argent qui se projette, corps de femmes aux airs fluettes, miettes, bascule, pendule du temps qui accule. Elle n'est plus là, femme intrigante aux allures d'hors la loi, femme, chat ? Un sourire qui teinte les lèvres avides alors que la langue les caresse de son touché subtile, imitation, provocation ? Qu'à la question désuète la réponse se voit émettre, aucunes. Soit, sourire d'excitation, tension qui monte entre les corps, traction alors que s'envole l'aiglon, poupée de chiffon, poupée de cire, poupée de son.

Rire cristallin qui s'élève aux mouvements de la main, livre au contenue incertain, enjeu du jeu émergeant entre ces êtres divins. Divinités incarnées, enfants d'Aphrodite et d'Enée. Duo de sensualité, jeu qui promettait une nuit exaltée, danger ? Poupées déglinguées, l'une finirait-elle cassé ? Qui sait ? Un sourire alors qu'il s'élance, traction pour qu'arrive la délivrance des sens, toits devenant terrain divin des deux créatures aux frontières de l'humain. Elle glisse sans prémices, grâce incarnée dans son corps à se damée, intérêt suscité du prédateur égaré, femme aux allures de félidé, jeu qu'il ne peut refuser, elle a suscité l'intérêt du minet. Traction les doigts foulent le sol en un souffle coquin, gracieux et harmonieux, acrobate sulfureux. Course poursuite qui s’entame dans échiquiers de la ville aux ténèbres radieux.

Étincelle qui se révèle à sa vue universelle, étincelles de la foudre dansante, tension qui teinte les airs, statique et hiératique, frisson alors que les poils s'hérissent dans l’atmosphère électrisante des âmes bandantes, chancelantes ? Enivrantes. Un rire rauque qui s'élève à sa suite. Elle glisse, silhouette teintée de délices, perverse tentatrice qui dans les ombres de la rue s'immisce, il la suit, poursuit. Sur ses pas alors qu'est lâché le fulgurant odorat dans un éclat, parfums aux saveurs de miel, irréelle. Geste calculée, maline et futée, perversité alors que se déverse dans sa foulée les caisses pour le bloquer, contrer... Feinté ?

Feinte alors que la magie s'empare de son être entier, se déverse dans ses membres et ses muscles, animalité, agilité alors qu'il entre en transe, danse avec l'inanimé... Mains qui frôle une caisse roulante, pieds prenant appuies sur une autre, dansante, qu'il esquive et escalade en un ballet teinté de bestialité. Chat incarné. Un sourire, il va la rattraper, appuie sur un mur à proximité, traction et poussée pour s'élancer, que devant l'aigle de féminité le chat montre sa présence empreinte d'inhumanité, sourire qui se dessine sur les lèvres, rosées, regard pausé sur le livre entre ses doigts gracieux, jouer.


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Un instant de folie dans une vie    Mar 4 Juin - 14:56

avatar
Invité


Click

Par quelques appuis dansants, il lui était passé devant. Son piège il avait esquivé, avec diligence et agilité. Bondissant de surface en surface, le voila qui maintenant lui faisait face. Sa course elle stoppa sans délais, son talon sillonnant le sol pour freiner. Courte distance, d’esprit elle a la présence, de préserver son avance. Les yeux du chat lorgnèrent sur l’objet de convoitise sur laquelle la belle avait bonne prise. Elle le brandit de sa main et sourit avec entrain. Le chat fut vif mais tardif ! A peine eut-il bondit que l’aigle fit un pas de côté et tournoya. Telle une championne de corrida, elle fit glisser le livre dans l’air, le guidant de sa main légère. Les griffes du félin coururent après le bouquin sans jamais en voir la fin. Car s’il est agile et suit ses instincts, dans sa chasse il n’est guère serein ! Emporté par la joie, transporté par l’émoi, à tous ses sens il ne fie pas.


Un pied innocemment tendu, elle entrave le félin dans sa course perdue et patatra, le voilà sur le cul. Elle rit de son air ahuri, revanchard, le chat ne resta pas hagard. Il reprit avec intelligence cette fois-ci, sa chasse de l’objet promis. Petits appuis en cadence, leur lutte devint une danse. Pas de deux et effervescence, Nywell menait avec assurance. Sans crier gare le chat bondit, à contresens, à l’improviste, sans logique aucune, de la belle il aurait eut raison si… Si dans l’urgence elle n’avait trouvée la parade. Elle se déphasa et le Damaz au travers d’elle et du livre passa. Elle apparaissait comme une figure fantomatique, des romans d’horreur, le sujet emblématique. Elle recula et joua les passes murailles, la cuisine d’une maison elle traversa, avant de resurgir dans la rue. Perdue de vue par son chasseur la proie se mit à chantonner légèrement pour donner sa position. Elle tourna, changea de rue et ouvrit le livre, attendant son compagnon d’aventure, elle reprit sa lecture…

 MessageSujet: Re: Un instant de folie dans une vie    Lun 10 Juin - 18:35

avatar
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click


Douce Folie




NYWELL & DAMAZ




Évaporée alors que le corps plonge dans son reflet, envoute et disparait, sorcière aux cheveux de blancs teintés. Enchanteresse de la nuit étoilée ? Il continue, entre dans la danse, commence la transe alors qu'elle s'est déjà envolé, qu'à travers le mur elle est déjà passé, casper incarné, mégère aux envies de folies... Rit. Il bondit, chat incarné, roi des toits, saute l'égout et bat. Un assaut sur la pierre abimée, corps qui se hisse dans toute sa légèreté, musclé dans l'agilité. Sens lâchés alors qu'il tente de la repérer, ouïe qui s'affine alors que les oreilles deviennent infirmes, que d'humain à chat l'organe connait le trépas. Neko aux allures de gigolo, image d'un sot pourtant accroc, facultés qu'il connait dans toutes leurs perversité, il s'est stoppé, oreilles félins qui la rotation ont entamé, que par la chansonnette la source du bruit est trouvée, albinos piégée alors que sa distance exacte il a trouvé, que dans un craquement au cœur des ombres disparait sa silhouette furibonde.


Humain dont on sonne le glas, alors que de l'ombre des toits jaillie le chat, pas feutré et grâce de légèreté teintée, pattes de velours au sadisme incarné. Moqueur et joueur du fond de sa rancœur, instincts irraisonné de l'être passionné, petit être qu'il serait stupide de sous-estimé, chien qui ne font pas des chats, chats qui de tout les temps furent rois. Coussinés qui étouffe le bruit dans leur foulée, être d'ombre et de perversité, grandeur du prédateur malgré sa taille mal ajustée, nature qui ne peut faire d'erreur. Corps qui danse et se balance, déhanché des plus sexués dans sa démarche à l'orgueil teinté, que sur le bord du toit il s'est recroquevillé, qu'entre ses doigts demeure l'objet désiré. Qu'il s'élance dans un mouvement emprunt d'élan, que la petite silhouette heurte le bouquin de pleins fouet, qu'il vole à plusieurs mètres alors que le chat entame le roulé boulé devant l'aigle choqué, félin qui se relève avec une facilité des plus exaspérantes, créature provocante et enivrante alors que du regard de topaze il la nargue de son air vicié. Os qui craquent et se tordent alors qu'il retrouve son apparence primaire, humain réfractaire, que le livre la main masculine à ramassé nullement gêné par sa nouvelle nudité dans l'ombre des rues désertés. Sourire aguicheur alors que sans attendre la réaction de l'emplumé, que d'un nouvel animal son âme à pris les propriétés, danse dans laquelle elle mute de toute son aliénation.


Saut alors que d'un seul bond les trois mètres le séparant du toit à proximité se sont éclipsé, que virevoltant dans un rire dément la panthère humaine s'est élancée.


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Un instant de folie dans une vie    Mar 11 Juin - 16:18

avatar
Invité


Click

Sereine, drapée dans sa fierté, elle se pare d’une confiance malsaine. Ayant péché par orgueil, de la défaite elle s’approche du seuil. Surprise et décontenancée, la voilà à terre assise, son précieux livre envolé ! Sans aucune timidité, le change forme fait montre de sa nudité. De sa main d’humain il se saisit du bouquin, Nywell, de la situation est au parfum. Promptement elle se redresse, dans un moment d’ivresse, elle nourrit l’espoir de caresses, voire même, de lui mettre la main aux fesses…

De félon félin à humain, le voilà que panthère il devient. Dos rond et robe noire, il s’arque et à bondir se prépare. L’aigle reste sotte. Nouvelle métamorphose et rebelote ? Puissantes pattes en extension, livre en gueule et regard d’épagneul, il n’a plus rien du mignon chaton. Elle éclate de rire subitement, auparavant imbue d’elle-même, la voilà à la peine ! Tourbillon d’émotions et palpitations sont le fait de cet adversaire de renom. La belle est enchantée, jamais elle n’aurait imaginée…

Dans les airs une secousse, elle puise enfin dans ses ressources. S’il la croit aigle il se fourvoie, car de sa lueur bleue azure émane sa vrai nature. Il va avoir fort à faire, maintenant qu’il a réveillé l’éclair ! Crépitante, impatiente, l’électrique jeune mage part mettre fin au chantage. D’une gracieuse impulsion, elle se lance en chasse, car du livre elle veut faire main basse. En hauteur sur les toitures de la ville, elle repère sa proie et cet objet qui lui revient de droit. Sourire enjoué jusqu’aux oreilles, ce jeu est véritablement sans pareil ! Elle espère que de ses crocs il n’a abimé que la couverture, car elle aimerait bien reprendre sa lecture. Elle balaie son souci et se rue vers lui. Vitesse sextuplée, son corps de foudre dopé, elle le rattrape, saisit sa queue et fauche une patte. Elle tente de passer ses bras autour du cou du gros chat, devenu panthère, elle aura fort à faire…

 MessageSujet: Re: Un instant de folie dans une vie    Mer 12 Juin - 8:50

avatar
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click


Douce Folie




NYWELL & DAMAZ




Douleur qui le saisit alors que le rattrape l’éclair, vipère qui sa queue a saisie par l’arrière. Sorcière ! Jeté de jambe, que s’exécute le croque en jambe, il manque un pas, titube sur le toit, agilité qui l’empêche de se rétamer, il doit le reconnaître bien jouer. Crépitante qui fait s’hérisser ses poils dans l’air, serait-elle fille du tonnerre ? Lui arracher le butin elle tente avec entrain, mains qui passe et balayent les freins, mains qui font resurgir tout ses instincts, n’était bête qui voulait, n’ayant de faiblesse que sa volonté, duel qui nait quand l’excitation renait, grognement rauque alors qu’il tente de se défaire, qu’il s’élance pour rouler à l’envers. Assaut du dos, assaut de sot ? Crocs qui claquent dans l’air alors que tombe le butin mortifère objet du jeu d’enfer.

Son poids l’écrase il saisit l’occase, patte qui part expédier le trophée que chacun veut gagner, garder ! Livre qui vole et pages qui décollent alors que dans un plack il se ramasse au sol. Sourire qui veut naître, sourire qui ne peut que faire apparaître la mâchoire funeste. Aigle qui sait jouer alors que dans l’air la tension s’est accumulée, elle est chargée. L’éjectant d’une pulsion piquante elle se relève, félin qui ne veut lui accordé de trêve, âme fluctuante au rythme de leur passion, panthère qui redevient l’humain fripon. Jouer avec le feu il savait faire, mais qu’advenait-il quand on jouait avec le tonnerre ? Redevenu nu il s’élance en arrière car du chat son âme a pris l’affaire.


Corps aux propriétés changeantes alors que l’empreinte son corps violente, qu’il retombe sur ses pattes dans une rotation maîtrisée, humain qui avait toujours de sa magie abusé, regard vers le livre abandonné alors que déjà sur lui elle s’est jeté, réflexes qui lui permettent d’esquiver, que dans un bond il tente de la saisir contre son grès. Touché. Ses bras se referme sur la poitrine ferme, resserrant l’étau dans un sourire de sot . Rire qui lui succède alors qu’il a effleuré les formes de l’aigle, un mouvement alors qu’il tente de la faire chuter, trop tard elle à déjà riposté, coude qui dans son ventre viens se loger, que chute les catins dans un ballet endiablé, roulé boulé des corps que le désir animés. Séducteurs invétérés qui dans une pose provocante au sol se retrouvent figés. Regards qui se plongent l’un dans l’autre, fascinés. Chat sur l’aigle, aguicheur incarné, poussée alors que les rôles se trouvent inversées que l’aigle se trouve au dessus du minet, provocation. Jeu de tentation qui au rythme des désirs se créée, folie de deux âmes décharnées.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Un instant de folie dans une vie    Lun 24 Juin - 16:55

avatar
Invité


Click


Pleasantries by Adam Green / Binki Shapiro on Grooveshark

Sourires, rires et légèreté, voilà la belle rassasiée. Adieu lascivité et autres débordements sexués. Nywell est redevenue enfant, jouant, luttant, elle régresse vers l’innocent. Tour à tour panthère charnue, humain de petite vertu et chat incongru, l’aigle n’est pas déçu ! Coiffure défaite, cheveux en bataille, elle est à la fête, le cadeau est de taille. Beauté subjuguée, émotions surélevées, barrières transcendées, fille et félin n’ont plus honte de rien. Ses mains terminent sur ses seins, frère et sœur incestueux ? Non, accident malheureux. Nu comme un vers, elle ne s’offusque de l’affaire, elle est heureuse et glousse comme une fillette amoureuse. Son cœur n’est pas à prendre, ses yeux le crient, elle se fait tendre et son coude meurtrit.

Puis vint la chute, la voici allongée à terre, entre les pattes de son ennemi prisonnière. Sur son visage, d’expression elle a changé ; toujours mutine, elle semble raisonnée. Main gracile qui se tend pour caresser le museau d’un chat docile. Pause douceur, moment délicatesse, dose de candeur dans leur folle liesse. Autant que battent les cœurs, de ralentir la cadence il est l’heure. Leurs yeux ne se quittent, peau contre pelage, du revers des doigts elle congratule la bête sauvage. Alors que l’animal ronronne, elle change la donne. Elle attrape une patte et tire, main au collet, le félin a maille à partir. La voilà amazone qui chevauche sa proie, l’aigle domine les cimes, alors un chat…

Légère strangulation, allégorie de domination, Nywell relâche la tension. Avec lenteur elle se penche et, avec douceur appose un baiser sur le front de son adversaire. Quasi-maternelle, elle le fixe de ses prunelles, le jeu touche à sa fin, la dure réalité reviens. Comme une folle elle s’est amusée, à cœur joie elle s’en est donné, sur son visage se lit gratitude et aucun regret. Mais il est temps de grandir et de reprendre ses responsabilités. Mine enjouée et attristé, elle se relève et au chat retourne sa liberté. Elle se saisit de son livre et d’une voix sincère brise le silence agréé :

« Merci, vraiment… Je peux maintenant pleinement me concentrer sur ma nouvelle identité. Celle de Master d’Eagle’s Claw… »

D’un pas décidé elle s’éloigne, visage timidement fermé, elle soupire. Elle a vécu ce qu’elle voulait vivre, cœur léger, elle marche vers, elle l'espère, la postérité...
 MessageSujet: Re: Un instant de folie dans une vie    

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le manichéisme
» [RP Solo] La folie dans une éprouvette
» A qui veut partager avec moi un doux instant de folie
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]
» C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous. [ ABANDON ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5