Le Deal du moment : -25%
25% sur l’Ecran Gamer Hp 25MX
Voir le deal
149.99 €
Le Deal du moment : -15%
TOSHIBA 43UA3A63DG TV 4K UHD – 43″
Voir le deal
312.99 €

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Le combat c'est bon pour le moral ♫
 MessageSujet: Le combat c'est bon pour le moral ♫   Le combat c'est bon pour le moral ♫ EmptyMar 2 Avr - 19:28

Misto
Misto

Eagle's Claw

Click



Le combat c'est bon pour le moral ♫


Boom. Boom. Un frappement sonore et répétitif à la porte. Une voix pressée et inquiète qui appelait quelqu’un.

- Misto !

La mage ronchonna quelques secondes avant de se retourner et de rabattre sa couverture sur sa tête. Il était vingt-heures. Pas une heure de plus pas une heure de moins. Et à cette heure-ci, la demoiselle avait choisi de dormir avant son retour à Eagle’s Claw. Sa mission d’entrainement des gardes de Paldora datait d’une petite semaine. Une semaine qu’elle avait passé à descendre le fleuve pour aller voir la mer et remonter à la ville. Sans prendre de repos. Une semaine de sommeil à rattraper en une journée ou peut-être même deux. La brune n’avait pas encore choisit. Le bruit se réitéra provoqua un juron de la part de la jeune endormie.

- Misto, c’est l’intendant qui m’envoie ! Répondez-moi je vous en prie !

L’adolescente soupira. Elle se leva, repoussant la chaleur bienveillante de son lit pour se diriger vers la porte. Elle bailla, défaisant le loquet sans se presser. L’aigle ouvrit le battant de son entrée en se frottant les yeux. Elle articula une phrase inintelligible pour demander ce qui se passait. Sa chemise de nuit, un simple t-shirt trois fois trop grand pour elle, dévoilait ses épaules et tombait sur ses genoux tout en dissimulant ses mains. La jeune femme avait l’air d’une enfant. Une enfant qu’on venait de réveiller pour quelques obscures raisons. Ses prunelles encore endormies se fixèrent sur son enquiquineur personnel.

- Anyah … Bwaaaaaaah, bailla-t-elle en guise de bonjour au soldat qui se tenait sur le pas de sa porte.
- Oh je vous réveille.
Nan tu crois ?
- …. Qu’est-ce qui se passe … ?
- Un gang qui nous donne du fil à retordre.
- … Ah … ?
- Ils vont nous attaquer d’ici peu et nous n’avons rien pour les repousser. Aidez-nous je vous en supplie. La vie des habitants est en jeu.

Les yeux de Misto s’entrouvrirent légèrement alors que son cerveau embrumé rassemblait les informations. Elle hocha la tête et fit volteface. L’homme fit mine de la suivre mais elle lui ferma la porte au nez. L’adolescente se précipita vers la salle de bain de la chambre et s’aspergea d’eau pour se sortir de sa léthargie avant d’enfiler ses vêtements en quatrième vitesse. Elle attrapa son baudrier et ses fleurets avant de rouvrir.

- Allons-y. On a déjà perdu assez de temps.

Ils s’élancèrent dans le couloir et dévalèrent les escaliers. Les portes de l’auberge s’ouvrirent à la volée tendit qu’ils s’éloignaient déjà à vive allure vers les portes de la ville. La jeune Shida interrogea le soldat pendant qu’ils courraient.

- Un gang de voleur, haleta-t-il.
- Combien ?
- Six. Armés jusqu’aux dents. Nous les avons repoussés il y a quelques jours mais nous avons du mal. Nous profitons de votre présence en ville pour vous demander de l’aide. Ils ne doivent pas …
- Comptez sur moi, l’interrompit la jeune femme.

Ils traversèrent le quartier nord aussi vite qu’ils purent. L’aigle écouta attentivement le rapport de son client, chassant par un effort de volonté les dernières bribes de sommeil. Ils s’engouffrèrent dans le quartier Sud après avoir traversé un pont ou deux. Ils rencontrèrent d’autres militaires sur la route. Tous convergeaient vers un même point : la porte d’entrée du nord. Arrivée sur place, Misto constata la préparation des soldats. Une palissade avait été hissée puis précédée de moyen défensif divers et variés. Les hommes s’étaient postés de façon à former une espèce de haie pour repousser l’ennemie. Ils avaient bien appris leur leçon depuis la dernière fois même si leur formation était encore un peu imparfaite. L’aigle traversa la zone pour rejoindre les autres et organiser sa stratégie. Elle s’était empressée d’invoquer deux de ses esprits, se réservant le troisième pour un imprévu.

- Vous autres en défense ! Je me charge d’eux personnellement.

Elle se positionna devant les portes et attendit silencieusement. Misto entendait bien les respirations des hommes dans son dos. Elle se concentra, les mains sur les gardes de ses fleurets. Ce qui l’intéressait se trouvait au-delà de tout ça.

Regarde au-delà de ce que tu vois.

Un crissement de gravier, même s’il avait été aussitôt étouffé, lui parvint aux oreilles. Brynjolf et Henning sautèrent sur leur pied, attentifs. Misto leva sa main en l’air, à l’attention de ceux qui se trouvait dans son dos.

- Archer et artilleurs à vos postes, hurla-t-elle. A mon signal …

Une première silhouette se profila à l’horizon. Il n’avait pas l’air dangereux ou même tout simplement … Voleur. La jeune fille aurait juste dit … Curieux. Un curieux avec des voleurs à proximité ? Dangereux.

- Un gang va bientôt attaquer les lieux. Ne restez pas là monsieur, allez-vous réfugier dans la ville.


 MessageSujet: Re: Le combat c'est bon pour le moral ♫   Le combat c'est bon pour le moral ♫ EmptyMer 3 Avr - 18:01

Anonymous
Invité


Click

Il était tôt et j’avais décidé de sortir prendre l’air, mes côtes me faisaient encore un peu mal suite à ma précédente mission, mais je n’étais du genre à rester allongé et attendre de guérir entièrement. Bien sûr je récupère plus vite au niveau des blessures, mais les coups sur les os ne peuvent pas guérir de cette façon, je devais juste attendre que ça passe. Je sortis donc de la ville pour me dégourdir les jambes, faisant un peu d’exercice à l’écart, je voulais récupérer ma mobilité complète le plus vite possible. J’étais capable de bouger rapidement donc je maîtrisais toujours l’esquive, mais je ne pouvais pas faire de mouvement ample avec mon bras droit, l’utilisation de l’épée est donc à proscrire pour le moment et je vais devoir faire attention à ne pas trop forcer avec le gantelet, enfin ça on verra bien quand le moment viendra.

Mon entraînement dura deux bonnes heures, j’avais fait toutes sortes d’exercices, des pompes, des flexions, des frappes, essentiellement des frappes même, il y avait quelques arbres près de la ville et je m’en suis servi comme si c’était des sacs de sable, mon gantelet me permettait de pouvoir frapper dessus sans pour autant avoir mal et je voulais pousser mon corps le plus possible et à ma grande surprise j’avais à résister assez bien à la douleur, mes côtés me faisaient mal, mais la douleur était supportable.

Après mon entraînement, je fis une pause, appuyé contre un arbre, j’avais besoin de récupérer un petit peu quand même. J’en profitai pour nettoyer le canon de mon pistolet fait « main », je ne voulais pas qu’il y ait des crasses qui s’installent dedans et qui pourraient gêner mon tir. Je voulais devenir plus fort et pour ça j’avais devoir me battre encore plus, je vais devoir dépasser mes limites à chaque fois et ainsi je peux espérer devenir plus fort et pouvoir retrouver le salaud qui a assassiné ma famille, mais pour l’heure actuelle je savais très bien que j’étais encore trop faible. Et les missions que j’avais faites dans le passé n’étaient pas faites pour me renforcer, on ne devient pas plus fort avec des assassinats ou des vols. Et c’est la raison pour laquelle j’avais accepté ma dernière mission, arrêter des évadés violents avait été plutôt intéressant, surtout certains d’entre eux.

Après une pause d’une demi-heure, je retournai vers la ville, j’arrivais en vue de la porte Nord, j’arquais un sourcil en voyant qu’il y avait du mouvement là-bas et qu’une palissade avait été dressée. Je n’avais pas fait attention à tout ça quand je suis sorti de la ville, était-ce déjà là ou bien est-ce que ça a été fait il y a peu de temps ?

Je ne faisais pas plus attention que ça, après tout ça ne me regardait pas, c’était peut-être un exercice de routine pour leur entraînement. Mais ces types étaient-ils vraiment aussi doués que ça pour protéger une ville ? Parce que si cela avait été le cas, il n’y aurait pas eu besoin de mage pour ramener les évadés en prison.

Un gang va bientôt attaquer les lieux. Ne restez pas là monsieur, allez vous réfugier dans la ville.

Une voix me tira de ma réflexion, on s’adressait à moi ? Qui donc ? La voix était féminine, je regardais au loin les gardes sans pouvoir repérer l’origine de la voix à cause de la distance, mais en me rapprochant je pus voir une gamine en avant, avec deux fleurets. C’est une blague ? Une simple gamine qui me dit quoi faire. Mais le début de sa phrase m’avait intéressé, un gang qui allait se pointer. Parfait j’allais pouvoir tester mon corps à nouveau et puis je ne refuse jamais un bon combat.

T’en fais pas gamine ! Je n’ai pas peur d’un petit gang, au contraire je pense que je vais me mêler à tout ça, j’ai besoin de voir si mon corps est suffisamment remis de ses blessures. Bien sûr je n’attends pas votre autorisation et sachez bien que je ne fais pas ça pour la ville ou quoi que ce soit d’autre. C’est uniquement pour moi. Par contre je promets la survie de personne !

J’avais gardé un visage impassible pendant que je parlais, mais à l’intérieur de moi mon instinct carnassier rugissait. Une attaque de gang promettait une attaque violente et donc on ne pourra pas forcément me reprocher d’avoir tué ses types pour me défendre, par contre si un de ces gardes devait se retrouver sur mon chemin, je ne l’épargnerais pas non plus. Pour avoir mobilisé tant de monde, ce gang devait être impressionnant et je frissonnais déjà de plaisir. Mais j’étais curieux de voir ce que cette gamine pouvait bien faire, car si elle était devant les gardes c’est qu’elle était plus forte qu’eux, donc soit c’est une mage de bon niveau ou une excellente combattante humaine.

Tout en me déplaçant vers elle, je chargeais déjà mon pistolet, je sentais la balle entrer dans le canon, mais je ne quittais pas la fillette des yeux, la curiosité me poussait à la dévisager pour tenter de comprendre quel genre de personne elle est. Finalement je m’assis par terre à côté d’elle, seuls deux mètres nous séparaient, c’était suffisant si elle devait faire un mouvement rapide avec une de ses épées. Je réajustais mon unique gant de cuir sur ma main gauche, vérifiant qu’il est correctement posé sur mon index, ensuite je commençais déjà à créer mon gantelet sur ma main droite sans la montrer à qui que ce soit, un gantelet préparé à l’avance aller pouvoir être plus résistant que d’habitude, les coups allaient faire mal et les pointes sur les phalanges pourraient pénétrer la chair de mes proies. Un gang d’humains, une misérable troupe d’insectes, oui la partie allait être amusante.

Dis moi fillette, c’est quel genre de gang qui va venir ? Histoire que je n’attende pas inutilement un groupe de minable. Bien que vu votre nombre, ça risque d’être un gros morceau.

Je pouvais sentir que les gardes derrière moi se posaient des questions à mon sujet, ils se demandaient si j’allais vraiment me battre, si c’était une bonne idée de me laisser faire, si j’étais vraiment digne de confiance et si je comptais me lever avant le début du combat ou si j’allais me battre en étant assis.

Mais les discussions furent vite abrégées lorsque l’on vit au loin plusieurs silhouettes apparaître, à mon avis ce devait être eux qui arrivaient, au moins si c’est le cas je n’aurais pas dû attendre trop longtemps.
 MessageSujet: Re: Le combat c'est bon pour le moral ♫   Le combat c'est bon pour le moral ♫ EmptyJeu 4 Avr - 18:43

Misto
Misto

Eagle's Claw

Click



Le combat c'est bon pour le moral ♫


L’aigle ne releva pas la provocation. Ni même le fait qu’il la sous-estime. Le jeune homme était blessé et il se permettait de combattre ? Il allait y passer à coup sûr. De plus, ses paroles ne plaisaient guère à la jeune mage. Il n’y aura aucun mort. Ni sous ses ordres ni face à elle. La main positionner sur la garde de Rolf se serra durement alors qu’elle répondait à la question, aussi détachée des évènements que lui.

- Des voleurs. Je n’ai aucune idée de ce qu’ils valent mais j’espère qu’ils sont bons. Je n’aime pas me faire lever pour rien.
- Misto, en garde.

La jeune fille pivota sur ses appuis et fixa son regard sur l’horizon. Six personnes soigneusement alignées et encapuchonnées. Elles portaient toutes une arme différente dans leur dos, allant de la simple poêle de cuisine au cimeterre assez large pour faire office de dossier de chaise. Un groupe qui ne passait pas du tout inaperçu. La Kashu grimaça en s’apercevant d’un détail qui aurait pu faire toute la différence. Elle ne savait pas s’ils étaient mages ou non.

Aucune importance. On les kickera au feeling chérie ♫

La demoiselle ressentit la tension dans son dos. Une tension familière. Celle de deux idéaux qui se croisent et se contrarient. Elle en déduit que c’était les fameux voleurs. Ses deux loups se levèrent à l’unisson et posèrent leur pupille de fauve sur leur jeune maitresse. La main qu’elle tenait en l’air s’abaissa simplement. Les flèches quittèrent leurs arcs et une dizaine de tir convergèrent avec eux sur les six cibles. Misto désigna alors l’inconnu à Brynjolf. Celui-ci hocha la tête. Sa consigne ? Elle était on ne peut plus simple. Le protéger. Et le surveiller accessoirement. Histoire qu’il n’y est pas de mort et qu’il n’aggrave pas son cas. Elle dégaine son fleuret sans lame et s’avança d’un pas unique.

- Mon prénom c’est Misto alors cesse de m’appeler gamine. Ou tu sauras ce qu’un aigle peut faire quand on lui manque de respect.

Le vent dévoila brièvement le tatouage de la jeune femme alors qu’elle alignait un second pas avec Henning. Au troisième, la fumée qui dissimulait les adversaires commença à retomber et un des ocarinas de la jeune femme avait quitté son étui. La mélodie s’éleva dans l’air alors qu’on apercevait le bouclier improvisé des voleurs. La chanson s’envola vers eux, les caressant, les enjôlant doucement, modifiant peu à peu leur perception et, plus sournoisement, leur environnement. La ville se volatilisa sous les yeux des sept personnes qui entouraient Misto. La brume s’éleva et la déroba, elle et lui, à ceux qui seraient sous peu leur ennemi. A moins qu’il ne le soit d’ors et déjà ?

Henning, tu sais ce qu’il te reste à faire ?
Affirmatif.


Le sol de terre devint eau pur et le ciel noir d’encre laissa place à un soleil éclatant qui éclaira le dos de la jeune fille. Son ainé, derrière elle, avait sans doute dû se lever car elle entendait ses pas. Des pas qui se joignirent bientôt au bruit feutré d’Henning qui s’approchait. Il l’interpella une fois et le fixa dans les yeux l’espace de quelques secondes.

Transmission.

Misto dégaina son fleuret et le grand loup blanc fit volteface. Les volutes qui les dissimulaient ne les empêchaient pas de distinguer les six voleurs, tous réunis en cercle pour se protéger mutuellement. Misto soupira. Elle avança furtivement dans le nuage, s’approchant de sa cible comme un loup qui traquait sa proie. Son fleuret étincela brièvement sur la gauche du groupe compact formé par les cibles et s’abattit sans autre forme de procès. Il fut bien vite paré mais ce n’était que partie remise. Runi quitta son fourreau et la vue de l’aigle s’obstrua. Elle sentit la chair tranchée et sauta aussitôt en arrière pour disparaitre.

Je serais vous, je resterais discret. Vous êtes blessé par endroit et même si Brynjolf est un merveilleux défenseur, j’aimerais autant que vous n’y passiez pas.

L’interpellé, qui secondait le jeune homme dans ses moindres mouvements, leva la tête avec un instant de retard pour esquiver le coup d’épée. Il se contenta de le parer pour éviter que son protégé ne subisse l’attaque.

- Full Field !
Tu peux compter sur lui pour te seconder petit. Par contre veille à ce qu’il ne prenne pas peur, conseil d’ami.

Les voleurs se désolidarisèrent alors pour converger à l'endroit où se tenait le brun. L'adolescente réagit aussitôt et se plaça à ses côtés, un léger sourire aux lèvres. Elle laissa à son esprit le grand plaisir d'activer son dôme de protection le temps que les armes convergeaient vers leur gorge.

- Naudhiz Isa Elhaz
- A toi la contre attaque, camarade., fit l'aigle alors qu'ils reculaient dans un ensemble plutôt désordonnés

 MessageSujet: Re: Le combat c'est bon pour le moral ♫   Le combat c'est bon pour le moral ♫ EmptyVen 5 Avr - 20:40

Anonymous
Invité


Click

La gamine me répondit de la même façon que je lui ai posée la question, d’une manière détachée. Elle me répondit qu’elle n’avait aucune idée de la valeur des bandits du gang. Je faisais craquer ma nuque en regardant l’horizon, les voleurs commencèrent à arriver, encapuchonnés et armés de différents objets, aussi bien une poêle qu’une épée et je ne vois pas les armes des autres actuellement.

La fillette avait deux gardes du corps à ses côtés, c’était étonnant qu’une petite créature comme elle puisse gérer deux personnes comme ça. Elle fit un signe à l’un d’entre eux dans ma direction, j’imagine qu’elle lui demandait de me surveiller. Comme si j’avais besoin de ça, il ne faut pas croire que parce que je suis blessé je suis moins fort, après tout, je n’ai qu’à faire en sorte de ne pas me faire toucher. Et puis j’ai appris à pouvoir esquiver rapidement une attaque, quand on commence l’aventure seul, il vaut mieux pouvoir éviter de mourir trop vite.

Misto ? J’imagine qu’elle n’aime pas être traitée de gamine visiblement, j’eus un petit sourire en voyant ça. Et elle faisait partie d’une guilde, symbolisée par un aigle, je ne fis aucun commentaire de plus. Ce n’était pas le moment de l’irriter, ça serait dommage qu’elle se fasse blesser à cause de l’énervement. Je tendis mon index gauche vers les voleurs, visant l’un d’entre eux tout en me levant, remarquant que mon garde du corps ne me quittait pas des yeux.

Bloody Bullet !

Une balle de sang sortit du canon caché dans mon gant, la fine balle passa à côté de la jeune fille et fila vers un voleur, il fut touché de plein fouet, mais visiblement les dégâts furent peu élevé, la distance, ainsi que des vêtements épais ou une plaque de métal qui devait protéger sa poitrine, avait réduit la puissance d’impact de mon attaque. J’avais encore un peu de mal à estimer les distances, il vaut mieux l’utiliser à bout portant finalement.

Misto-chan hein ? Ok, je vais graver ça quelque part dans ma tête. Tu sembles plus forte qu’il n’y parait, je sens que j’ai bien fait de venir moi.

La gamine commença à jouer de l’Ocarina, qu’est-ce qu’elle comptait faire avec ça ? C’était une technique vraiment étrange, je ne comprenais pas vraiment ce qu’il se passait, serait-ce une technique d’illusion ? Si c’est le cas, elle est redoutable, finalement elle a un bon niveau cette petite. Apparemment on avait disparu de la vision de nos adversaires, je ne pouvais rêver mieux comme situation, les techniques d’assassinat fonctionnaient comme ça, attaquer en premier et rapidement. Je vis Misto saisir son arme et avancer vers le groupe d’ennemis qui s’était rassemblé pour former un cercle compact idéal pour la défense. Elle attaqua le groupe, mais fut bloquée rapidement, mais une seconde attaque arriva et une fois celle-ci portée, la jeune fille disparut à nouveau.

Elle me conseilla de rester discret étant blessé, si j’avais l’intention de rester discret je ne me serais pas mêlé au combat. Surtout que je n’appréciais pas d’avoir un défenseur à mes côtés, enfin tant qu’il ne se met pas sur mon passage, ça me va. Mais je vis le dénommé Brynjolf parer une attaque qui m’était destinée, pas mal comme garde du corps. Alors que je m’apprêtais à enfin bouger, l’autre me conseilla de faire attention à ce qu’il n’ait pas peur, c’était assez intrigant et l’envie de l’effrayer me titilla le cerveau, mais je n’avais pas le temps de penser à tout ça que le groupe de bandits fonça dans ma direction. Misto vint se placer à mes côtés et je vis un champ de protection se former autour de nous au dernier moment.

Bloody Armor !

J’avais activé mon armure de sang, elle avait la forme d’un plastron, je ne pouvais pas encore créer une armure qui couvrirait tout mon corps, mais au moins ma poitrine est protégée. Et une nouvelle balle de sang se plaça dans le canon, je devrai juste l’utiliser au bon moment pour être sûr de ne pas la gaspiller comme la première.

Ne t’occupe pas de moi, je ne compte pas mourir ici et ne t’en fais pas pour mes blessures, ce n’est pas deux côtes contusionnées qui vont m’empêcher de me battre, mais j’apprécie l’intérêt et le garde du corps, ça va être vraiment amusant tout ça.

Elle me laissait la contre-attaque, très gentil à elle. Je serrai mon poing droit, sentant le gantelet de combat frémir d’excitation. Je me déplaçais latéralement, pour trouver le meilleur point d’attaque et la cible qui paraissait la plus faible également. Pour moi, la meilleure cible était sans nul doute celui qui se battait avec une poêle, c’était en plus l’arme la moins dangereuse. Je pris appui sur ma jambe droite, repérant un itinéraire d’approche le plus rapide possible et surtout une retraite facile. Bondissant vers ma proie, je sortis de toute protection pour arriver rapidement vers ma cible, elle semblait à ma merci, mon poing arrivait vers son visage. Mais au dernier moment, il fit un pas en arrière pour m’esquiver, je fus quelque peu surpris. Mais cet homme était rapide, il m’envoyait déjà sa poêle, elle vint me frapper en pleine poitrine, heureusement que j’avais mon armure de sang et que la poêle ne soit pas une arme mortelle, mais le choc me renvoya en arrière.

Retombant sur les jambes tant bien que mal, je repris une impulsion et tout en fixant l’homme je bondis à nouveau vers lui. Esquivant son attaque au dernier moment et pressant mon index sur sa jambe en passant.

Bloody Bullet !

La balle vint se loger dans sa cuisse, mais je n’eus pas le loisir de rester et regarder le résultat, je n’avais pas fini ma course, continuant sur ma lancée, je traversai le groupe pour me retrouver de l’autre côté. Visiblement mes côtes me font plus souffrir que je ne le pensais, je pouvais esquiver facilement, mais attaquer se révélait plus compliqué. Et j’ai déjà utilisé deux balles de sang, quelle misère !

Je fis disparaître mon gantelet, faisant rentrer le sang dans mes veines. D’un signe, je demandai à un garde son épée, c’était loin d’être aussi léger et maniable que mon katana, mais utiliser autant de sang n’était pas forcément bon dans mon état, j’allais donc me contenter d’une arme normale. Je saisis l’épée après avoir dû demander trois fois qu’on m’en donne une. Ma technique allait être maladroite, mais je pouvais toujours tenter quelque chose même si ce n’est pas mon arme de prédilection.

L’homme à la poêle revint vers moi, titubant légèrement, mais il n’avait pas l’air de beaucoup ralentir, mon attaque était-elle si faible ou bien était-il anormalement fort et résistant ? Je bondis une fois de plus dans le groupe, en me penchant le plus possible pour gagner un maximum de vitesse et je vins trancher dans la plaie faite par ma balle de sang avant de revenir près de Misto.

Finalement, je vais devoir t’écouter, mes blessures sont plus sérieuses que je le pensais, mais je sais toujours me battre, même si ce genre d’épée ne me convient pas vraiment.

Cela m’embêtait énormément, je n’aimais pas devoir admettre ma faiblesse, mais bouger avec des contusions sur les côtés voir peut-être des côtes fêlées c’est assez compliqué. Mais jamais je ne m’avouerai vaincu, je suis quelqu’un de tenace et de têtu, c’est peut-être ce qui me perdra un jour, mais je ne peux pas mourir tant que je n’ai pas vengé ma famille.
 MessageSujet: Re: Le combat c'est bon pour le moral ♫   Le combat c'est bon pour le moral ♫ EmptySam 6 Avr - 8:07

Misto
Misto

Eagle's Claw

Click



Signé la croix rouge d'Eagle's


La jeune femme fi la moue. Il s’avouait si vite vaincu ? Aucun problème. Enfin si un. Et un seul. L’épée qu’il portait. Pas aiguisée. Tout juste sorti d’un fourreau de soldat qui trainait dans les parages. Elle grimaça. Henning se volatilisa. Asulf le remplaça illico. Osulf fit mine de pointer le bout de son nez mais la demoiselle l’arrêta. Pas maintenant. Pas encore. Le cure-dent du brun s’envola alors que l’épéiste lui fourrait Rolf dans les mains. Mains qu’elle garda dans les siennes le temps de procéder à une mesure d’urgence.

- Green Ether.

La brume verte les submergea alors que les deux autres esprits s’élançaient pour faire diversion. La concentration de Misto atteint son apogée quand Runolf se posa sur les côtes endommagées. Il râla, comme à son habitude.

Mais vous ne pouvez pas faire attention nom de dieu ? C’est si compliqué que ça ?
Tais-toi et bosse, on n’a pas toute la journée.


Nouveau grommèlement. Contrecoups qui apparaissent doucement. Les arabesques se mettent à décorer le visage de l’adolescente et luisent d’une lueur verte pomme, malsaine. La douleur parcourt le dos de la mage comme une décharge électrique. Ses mâchoires se crispent et sa poigne se resserre involontairement alors que les os se ressoudent lentement. La bataille fait rage, un peu plus loin. Les loups, agissant de concert, s’applique à faire tourner en bourrique les voleurs. Un assaut éclair à gauche. Un autre à l’opposé. Puis un dans leur dos. A moins que ce ne soit par la voie des airs ? Les fauves disparaissent dans les volutes, comme un cauchemar qui s’envole le temps d’une sueur froide. Un voleur se détache du groupe et se précipite vers eux. Misto se mord la lèvre pour émerger de son sort de soin. Le plus gros est fait.

C’est rustique mais ça tiendra.
J’espère.
Hé dis donc la brune là ! Pourquoi je suis dans ses mains à lui ?
Il a besoin d’une arme de qualité. Je me suis trompée ?
TU INSINUES QUE JE SUIS DE LA PACOTILLE GAMINE ?
Elle n’a rien dit, tu t’es frappé au bâton tout seul.
Huhuhu
BANDE DE …
LA FERME ET VA BOSSER BORDEL. ON N’A PAS QUE CA A FOUTRE.

- Ils sont vraiment irrécupérables, soupira la mage.

Un bref sifflement sortit de ses lèvres. Suivit aussitôt par un sourire. Asulf et Brynjolf rappliquèrent en bondissant un peu partout, comme deux louveteaux qui jouaient à saute-mouton dans un champ. Ils reprirent leur position initiale. L’un protégeant, l’autre accompagnant. Dans un regard entendu, elle invita les esprits à agir de concert avec elle. Elle fit volteface, adressant un clin d’œil à son compagnon d’aventure et s’enfonça dans la brume. Mission numéro un, si vous l’acceptez, assommer un premier voleur.

Un coup de poêle frôle la tête de la jeune femme. L’adolescente réplique aussitôt avant de sauter hors de portée d’un gros cimeterre. Elle pare un coup de katana in extrémiste et fait vibrer sa lame. Les notes violacées s’étendent sur le tranchant. Menaçante. La vue de Misto change. Les couleurs disparaissent et tout se recoupe du voile noir et opaque de la cécité. Son pied quitte le sol et fouette l’air vers son adversaire, qui l’attrape au vol.

Oups.
J’ai comme une impression de déjà-vu …


Le fleuret entaille profondément la main qui la retient. L’homme la lâche dans un cri de douleur et elle tombe sur les paumes, en position de poirier. Situation précaire d’ailleurs. Mais l’aigle n’était pas seule. Deux fourrures sorties de nulle part se jetèrent à la gorge des assaillants alors que la demoiselle en remarquait un autre non loin d’elle après un léger effort de concentration. Elle sauta sur ses pieds mais ne réussit pas à l’effleurer. Au lieu de quoi, elle se retrouva projeter dans les bras de son ami du moment, à demi-sonnée.

Bon. Mauvaise tactique.
On reprend tu veux ?
J’espère que c’est un bon épéiste...
Misto, donne-moi et occupe-toi de le couvrir tu veux ?
T’es pas une femme d’action, ça vaut mieux.
Si vous le dites
, lâcha-t-elle dans un soupir.

Elle se releva alors que Brynjolf leur évitait une énième mauvaise surprise. Elle fourra la garde de sa seconde rapière dans les mains de son interlocuteur. Misto se plaça dans son dos et reporta son ocarina illusoire à ses lèvres.

Bon gamin. Maintenant tu joins tes deux mains en une et tu fais en sortes de pas les louper ok ?

Un ordre simple et sans espoir d’être éconduit. Une curiosité qui s’exécute, intéressée par le résultat final de la chose. Un sort de jumelage qui franchit les gueules des deux esprits qui ne s’aiment pas vraiment.

Judgement Soul.

Deux lames qui vrombissent et se confondent dans un halo d’énergie magique. Deux volontés qui fusionnent pour un intérêt commun. Des informations qui fusent pour lui. Un temps plutôt large, un nombre restreint à trois coups pour ne pas avoir de problème. Trois fois, trois touchés. Pas un de plus ni un de moins exigé. Et dieu sait que Runi et Rolf étaient intransigeant là-dessus.

Misto te couvre. Brynjolf aussi.
Asulf, n’oublie pas de mordre de temps en temps.
T’inquiètes Ginette.
Tiens pendant que j’y pense, c’est quoi ton nom minus ? Que je ne me fasse pas manipuler par un parfait inconnu non plus.



 MessageSujet: Re: Le combat c'est bon pour le moral ♫   Le combat c'est bon pour le moral ♫ EmptyLun 8 Avr - 18:18

Anonymous
Invité


Click

Misto venait de mettre une épée dans mes mains, je pouvais sentir rien qu’en la tenant que cette arme n’avait rien à voir avec le jouet d’avant. Cette épée respirait la puissance, elle était équilibrée, légère, fine, même si cela ne ressemblait pas à mon katana, cette épée est parfaite, j’allais pouvoir me laisser aller avec. Enfin j’aurai bien voulu, mais faire de tels mouvements dans mon état est quelque chose d’impensable, mes côtes foulées ne me permettraient pas une telle folie.

Mais je vis la jeune fille me saisir les mains et une brume verte nous enveloppa, quelque chose vint se placer sur ma poitrine, sur mes côtes plus précisément. Je sentais les os se ressouder, je fis une légère grimace de douleur, mais je ne bronchais pas, j’avais besoin de mon corps au top pour me battre à fond. J’ignorai l’existence d’une magie aussi puissante au niveau guérison, voilà qui est bien pratique. Décidément cette gamine est étonnante, c’est une bretteuse hors pair et une guérisseuse de talent, j’aurais bien voulu être aussi fort qu’elle à son âge.

Je sentais la douleur disparaître petit à petit, Misto arrêta le sort en se mordant la lèvre. Je lui souris en la remerciant. J’analysais la situation tout en me penchant en arrière pour faire craquer ma colonne vertébrale, je voulais être le plus flexible possible maintenant que je pouvais bouger.

« Merci, ça va m’aider ! Maintenant que la douleur a disparu, je vais vraiment pouvoir me battre, surtout avec une véritable épée. »

Je vis ensuite la jeune fille bondir vers nos adversaires, son arme à la main, je me préparai à avancer quand un des voleurs me bloqua la route. C’était le moment de voir ce que valait réellement cette épée. Je me plaçais en position d’attaque, je fis pivoter mon pied droit de 90°, fermant les yeux et dressant la lame au dessus de ma tête : « Troisième technique d’assassinat : la lune rouge ! »

Je fis décrire un cercle devant moi lentement, puis je fis un bond en avant, me retrouvant derrière mon adversaire qui n’avait pu suivre mon mouvement. Je l’avais touché, mais il avait réussi à éviter le coup mortel de l’attaque. À la base, je fonce dessus en portant un coup circulaire, traçant un cercle parfait partant de l’épaule gauche, descendant vers la cuisse gauche, continuant vers la droite, remontant vers l’autre épaule et finissant en tranchant la gorge, mais les réflexes de mon adversaire étaient bons et il put éviter de se faire égorger, mais au moins j’ai pu le ralentir. Je continuais de courir vers Misto quand je la vis je faire envoyer dans les airs jusqu’à moi, la rattrapant au dernier moment à cause de la surprise.

« Euh est-ce que ça va ? Tu ne devrais pas te rapprocher autant, un poids plume comme toi n’est pas spécialement fait pour le combat au corps à corps. Sans vouloir t’offenser hein. »

Je tenais fermement l’épée, regardant les voleurs autour de nous. Mon garde du corps était revenu et il nous évita une fois de plus un coup qui s’avérait menaçant. La fillette me donna ensuite sa deuxième épée, une rapière affutée et précise, elle a vraiment des armes d’exceptions cette fille. On m’ordonna ensuite de joindre les deux mains, j’entendis Misto rejouer de l’ocarina derrière moi, les lames se mirent à vibrer dans mes mains, je sentais la puissance monter en moi.

Une telle puissance, je ne sais pas si je pourrai me retenir d’y aller jusqu’au bout, j’avais remarqué à son visage au début qu’elle ne voulait pas que je tue, mais on ne change pas ses habitudes, mais je pouvais toujours essayer de me retenir. L’épée me demanda mon nom, je la regardais, j’étais étonné, je ne comprenais pas trop pourquoi elle voulait le savoir.

« Rei ! Rei Namagusai, c’est comme ça que je m’appelle. Mais ça fait bien longtemps que plus personne ne prononce mon nom. Mais je sens que je vais bien m’amuser avec des épées comme ça, il est temps que le démon revienne sur le champ de bataille. »

En finissant ma phrase, mon sourire carnassier revint sur mon visage, j’allais vraiment y aller à fond, je me fichais pas mal de passer pour un héros en sauvant la ville, je veux simplement devenir plus fort et pour ça j’allais devoir commencer par battre ses types. Je fis un pas en avant, fixant l’homme au katana juste devant moi. Comme j’ai l’habitude d’utiliser ce genre d’arme, je sais également comment me battre contre ce genre de combattant.

Toujours souriant, je bondis vers le voleur, utilisant une course casée, ne permettant pas à mon adversaire de connaître mon intention d’attaque, il m’attaque par la droite, j’eus vite fait de bloquer l’attaque en faisant glisser ma lame contre la sienne à contre sens, m’avançant vers lui à pleine vitesse, abattant mon autre lame dans sa direction, droit vers sa tempe. Mais un choc m’arrêta net, un autre des voleurs armé d’une masse d’arme l’abattit vers moi, je pus bloquer l’attaque, mais je fus renvoyé en arrière.

En retombant sur mes jambes, je pris une impulsion directe et repartis vers l’homme au katana. « Technique de l’éclair rouge. » Ma technique la plus rapide, je fonce droit vers mon adversaire, faisant un zigzag au dernier moment me permettant de passer à côté de mon adversaire très rapidement et mes deux lames vinrent tailler dans le ventre de ma cible.
 MessageSujet: Re: Le combat c'est bon pour le moral ♫   Le combat c'est bon pour le moral ♫ EmptyMar 9 Avr - 18:58

Misto
Misto

Eagle's Claw

Click



Et un, et deux et Badaboom ♥


La mage aligna les accords de plus en plus vite, adaptant sa mélodie aux mouvements que décrivaient l’arme unique formée par Runi et Rolf. Les illusions s’alignèrent les unes après les autres pour protéger Rei et tromper l’ennemi. Un mur qui se dresse au milieu de nulle part, un cauchemar qui se réalise pour l’un des voleurs. Un arbre qui fausse une attaque puis son allié qui disparait sous les yeux d’un assaillant. La jeune femme joue simplement les milliers de possibilité qui passe à sa portée. Une par une. Note par note. Singeant les Uta des six âmes présentes face aux deux combattants. La première victime s’effondra, inconsciente, sans aucune des stigmates de blessure qu’aurait pu laisser une arme normale.

Te réjouis pas trop vite gamin, c’est des âmes que tu tranches, pas de la peau.
Concentre-toi Rolf.
Oh la ferme Runi.

Les loups se déploient tour à tour. Brynjolf, guidant sa maitresse à travers la bataille, l’aidant à se soustraire aux attaques et à esquiver les autres d’un pas dansant. Le voleur, touché à la main, s’effondre soudainement, terrassé par le poison qui coule dans ses veines, faisant ainsi chuté un de ses camarades qui s’assomme dans la foulée. Asulf rit à gorge déployée du spectacle avant de sauter sur l’homme à la masse pour le déséquilibrer. Brynjolf s’affole devant le travail toujours plus monstrueux qu’on exige de lui, protégeant Misto avant de galoper pour attraper une arme dans sa gueule afin d’empêcher Rei de se prendre un sale coup. Le loup roux fonça sur le voleur blessé de façon légère par Rolf, tâchant de l’achever au besoin tandis que le loup cuirassé s’arrêtait en plein milieu du combat pour … disparaitre en random et sans aucune explication.

Brynjolf ? Tu nous fais quoi là ?
Je boude.
Tu … boudes ?
Oui. Je ne sais pas me dédoubler bordel !
Nan mais … T’ES DINGUE OU QUOI ?


La louve grise se matérialisa aussitôt près de Misto pour la pousser loin du voleur qui venait de l’apercevoir alors qu’elle courait à l’aveuglette, privée sa vue par sa technique. Un coup de bâton hésitant lui tapa le dos, tirant un cri à Osulf. L’esprit poussa un long soupir et foudroya le brigand du regard.

- On ne t’a jamais appris qu’il ne fallait pas frapper les femmes espèce de malpoli ? Fehu Uruz Jela !

Les racines jaillirent lentement du sol et s’enroulèrent étroitement autour des bras et des jambes de l’individu alors que celui-ci se retrouvait peu à peu emprisonné sans avoir eu le temps de réagir. La louve lui sauta dessus et l’agrippa à la gorge un court instant. Il s’effondra, tétanisé par la douleur de sa blessure alors qu’Osulf s’éloignait, fière de son œuvre. La main tenant son bâton se relâcha et l’arme roula au sol.

- ça t’apprendra sale gamin. T’attaquer à une vieille dame comme moi …
- En parlant de vieux …
- Fehu Uruz Jela

Une racine entoura la main d’un des voleurs avant d’être tailladée par son coéquipier. La louve fit la moue et commença à grommeler dans sa fourrure. Puis elle se jeta soudainement dans la bataille aux côtés de Rei pour remplacer Asulf. Misto rangeait tranquillement son ocarina. Tous ce qui lui restait à faire pour l’instant c’était attendre. Le jeune homme paraissait vigoureux et Osulf n’aurait aucun mal à attacher les voleurs restants pour qu’ils puissent les toucher efficacement. L’aigle interrogea lentement les loups un à un pour s’informer des avancées du combat.

Elle n’entendait les attaques que par bribes auditive sans pouvoir être bien sûre de tout ce qui s’y passait. Un véritable handicap quand on pensait qu’elle ne pouvait plus bouger sans aide ni même guider qui que ce soit. Sur l’instant, elle se sentit inutile. Opérant comme un simple réservoir d’énergie pour un peuple qui n’était pas le sien. Elle chassa ses pensées d’un mouvement las. Elle était ici pour aider. Elle protégeait son camarade grâce à une énergie qu’elle accumulait dans un but précis. Wyvern. Mais pour l’instant, seul lui comptait. L’étranger qui dansait avec les loups. Un énième beuglement d’Osulf envers les plantes pour qu’elle lui vienne en aide. Asulf qui démarre sur les chapeaux de roue pour stopper un trouble-fête qui se réveille sans que son heure est sonnée. Une Misto qui prend une simple décision pour faire entièrement confiance à cet inconnu qu’elle n’oublierait jamais.

Vas-y Rei. Mes dernières réserves vont y passer mais au moins se sera efficace.

 MessageSujet: Re: Le combat c'est bon pour le moral ♫   Le combat c'est bon pour le moral ♫ EmptyVen 19 Avr - 17:27

Anonymous
Invité


Click

Je vis le corps du premier gars au sol, l’examinant vite fait d’un coup d’œil, écoutant ce que l’épée m disait. Trancher une âme ? C’est quoi ça ? Mais il n’y a aucun plaisir là-dedans, comment je peux savoir en plus si mon attaque touche ou pas si je ne vois pas de blessure à l’œil nu ? Et puis ce qui me motive dans un combat, c’est la vue du sang qui coule, que ce soit le mien ou celui de mon adversaire. Enfin je n’avais pas trop le temps de râler à cause de ça, j’avais encore d’autres ennemis à écraser. Je faisais tourbillonner l’épée autour de moi grâce à des mouvements vifs, je fixais l’homme devant moi, mais il se fit mettre au sol par un loup de Misto.

Les techniques de la jeune fille étaient spéciales, j’avais du mal à les cerner et à les comprendre, j’étais content d’être du même côté qu’elle finalement. Elle devait être une ado, mais elle était déjà très puissante, elle devait utiliser la magie depuis qu’elle est petite. Mais je trouvais la façon dont elle avançait assez étrange. On dirait qu’elle avançait au hasard, je la vis se prendre un coup de bâton dans le dos, mais le temps que je bouge pour venir près d’elle, le voleur fut emprisonné par des racines sorties de nulle part et il fut mis au sol rapidement par un autre loup de la gamine.

Je vis un des voleurs arriver vers moi et m’assener un coup violent dans le flanc, encore une masse, décidément ses types sont bien armés. J’eus un léger cri, mais mes côtes étaient en meilleurs état qu’avant et je pus encaisser le coup même si je fus repoussé en arrière. Posant un genou à terre, je maudissais mon adversaire en lui disant que pour lui c’était fini, j’aimais me battre, mais j’avais horreur de prendre des coups, pour un assassin un combat réussit et un combat que l’on gagne sans être touché ou encore mieux sans être vu.

« Bloody Sword : Dagger »

Une petite dague de sang se forma dans ma main droite alors que je tenais l’épée dans la gauche. Je n’arriverais pas à manier une telle épée d’une main, mais je pouvais la tenir en attendant que ma dague soit prête. J’esquivais les coups de mon ennemi et une fois mon arme sanguine prête, je plaçais la lame entre mes dents et repris l’épée à deux mains fixant mon adversaire droit dans les yeux.

Ma respiration ralentissait, je fixais déjà l’endroit où j’allais frapper. Je me penchais sur ma jambe, attendant que le voleur soit suffisamment proche pour utiliser ma technique. Une fois celui-ci à moins de cinq mètres, je bondis vers lui, esquivant son coup de masse qui s’abattit juste à côté de moi, je pris appui dessus pour sauter au-dessus de ma cible.

« Désolé messieurs, mais je vais vous lâcher un court instant ! Technique d’assassinat 13 : Les crocs du démon sanglant ! »

J’avais marmonné ça avec ma lame entre les dents, une fois au-dessus de ma proie, je lui plantai la lame de l’épée dans l’épaule, l’enfonçant le plus possible, presque jusqu’à la garde, la lâchant presque immédiatement après, pour saisir ma dague et lui planter dans le bas du dos, la lame remontant juste dans la colonne vertébrale. Ma technique la plus violente, une lame vers le bas et une vers le haut comme une mâchoire se refermant sur sa proie, chaque lame représentant une canine ayant soif de sang. Même si l’épée de Misto ne pouvait pas tuer, la mienne ne touche pas l’âme, mais la chair, au final j’aurai quand même vu le sang couler.
Me redressant, je saisis la dague et l’arracha de son dos de manière directe, arrachant la chair en même temps, ensuite je pus retirer l’épée que la jeune fille m’avait confiée, l’homme lui s’écroula au sol. Il était toujours vivant, mais il allait avoir besoin de soin important. Je fis tourner ma dague entre mes doigts en regardant le champ de bataille.

Les loups travaillaient efficacement, il ne restait plus qu’une seule personne debout chez eux visiblement. Ce devait être leur chef, il semblait énorme, une masse de muscle impressionnante, mais pas autant que son arme, une hache gigantesque qu’il tenait à deux mains. Si jamais je me faisais toucher par une tellement arme, je pouvais dire adieu à mes côtes et je ne sais pas si Misto peut guérir des os en miette. Donc il va falloir que je l’approche en évitant ses attaques, ça risque d’être difficile.

Je fis disparaître la dague en l’absorbant et je saisis l’épée à deux mains. Je déglutis lentement, essayant de trouver une tactique qui pourrait être efficace tout en revenant près de Misto, puisqu’elle ne voyait rien, si jamais ce type l’attaque ça pourrait lui être fatal. Elle m’a déjà bien aidé, je ne la laisserai pas mourir ici.

« Dis-moi Misto, il se passe quoi exactement quand tu découpes dans une âme ? Les dégâts peuvent être élevés ou pas ? »

Si je devais affronter ce colosse, je préfère savoir comme il réagira avec un coup de cette épée, parce que si jamais ça ne lui fait pas grand-chose, je risque de me prendre une contre attaque dans la gueule et je ne sais pas si mon corps pourrait y résister.

[HJ : Désolé d'avoir traîné à répondre, mon stage me prend pas mal de temps ^^' ]
 MessageSujet: Re: Le combat c'est bon pour le moral ♫   Le combat c'est bon pour le moral ♫ EmptyLun 22 Avr - 9:18

Misto
Misto

Eagle's Claw

Click



Goliath VS Rei ?


- Laisse tomber gamin, ça le chatouillera à peine. Le sonner temporairement ne nous sauvera pas la peau.

Les deux lames se séparent. L’adolescente s’en saisit et les rengaine illico et détaille la scène. Elle se met à grimacer alors que l’illusion se dissipe. Il est seul. En deux contre un. Le regard de Misto se pose sur Asulf puis Osulf. L’un se fera balayer et l’autre pourra l’immobiliser quelques instants. Ils la dévisagent, attentif à la suite. L’aigle s’avance vers le bandit, la démarche tranquille et assurée, se dressant seule face à un monstre stéréoïdé. Un sourire narquois qui s’esquisse sur son visage.

- Même pas capable de me toucher gros plein de soupe.

Asulf qui tique en comprenant l’idée. Il fait mine d’essayer de s’en mêler mais la louve l’arrête. Ils se contentent de s’assoir docilement à côté de Rei. Le roux lâche un profond soupir. La brune tire la langue au colosse et se baisse pour esquiver l’arme qui ne tarde pas à frapper. Elle fait une roue puis lui un pied de nez avant de s’écarter d’un pas de la trajectoire de la hache. Celle-ci s’enfonce profondément dans le sol. Pas de bol pour le guignol. L’aigle se rapproche au corps à corps et le frappe durement au genou. Un craquement se fait entendre alors qu’elle danse pour esquiver la baffe.

- Ta mère t’a très mal élevé. Elle ne t’a jamais dit qu’il ne fallait pas frapper plus petit que soi ?

Cette fois-ci la hache la frôle, lui coupant une mèche rebelle au passage. Misto fait la grimace et continu à le faire tourner en esquivant les attaques. Elle se retrouva bientôt à face à Rei, le gros moche et pas très malin tournant le dos aux trois dangers potentiels du coin. Un sourire s’esquisse sur le visage de la jeune femme alors qu’elle échappe de peu à un coup qui aurait dû la trancher en deux.

Il est distrait. Il est maintenant tout à vous.

Osulf qui ricane sournoisement. Asulf qui boude visiblement. Ils se lèvent pour s’en mêler. L’esprit combattant attaque en traitre le genou endommagé et le saisit dans sa gueule sous le hurlement du dernier debout. La mâchoire se resserre, lui brisant la rotule juste avant qu’il ne l’ai saisi et ne le projettes au loin. Il n’atterrit jamais à terre, s’étant dissiper en vol. Osulf, ravie de le voir poser un genou à terre alors que ses mouvements étaient ralentis, s’élança et s’époumona.

- Fehu Uruz Jela.

Les racines enserrèrent le genou brisé avant de s’attaquer au reste du corps. Le géant lâcha sa hache pour les arracher une à une, le plus vite possible. Mais la louve ne l’entendait pas de cette oreille et s’acharnait à les multiplier sans cesse. Misto s’était silencieusement rapproché de son emplacement d’origine. Elle apparut dans le dos de Rei, lui attrapant gentiment l’épaule pour lui murmurer à l’oreille.

- Il est à toi. Surtout, ne le tue pas.

 MessageSujet: Re: Le combat c'est bon pour le moral ♫   Le combat c'est bon pour le moral ♫ EmptyMer 24 Avr - 17:32

Anonymous
Invité


Click

Les deux lames de l’épée se séparèrent et revinrent dans les mains de Misto qui les rengaina. Visiblement elle avait retrouvé la vue et elle semblait prête à se battre contre le dernier voleur, elle semblait sûre d’elle et alla jusqu’à provoquer le colosse en approchant de lui. Je ne comprenais pas la raison d’une telle attitude, surtout que vu sa constitution un seul coup pourrait lui faire de lourds dégâts.

Je vis Asulf s’asseoir à côté de moi, il avait voulu rejoindre la jeune fille, mais celle-ci l’arrêta. J’étais prêt à bouger s’il le fallait, mais j’étais curieux de voir ce que cette gamine avait derrière la tête. Je fis cependant coulisser une balle dans mon doigt, me préparant à tirer si cela devenait nécessaire. Mais je devais faire attention j’avais déjà tiré plusieurs fois depuis le début de ce combat et mon nombre de balles était limité.

La brunette tira la langue au voleur et esquiva rapidement l’attaque de celui-ci, tout ce passa très vite, décidément cette petite était vraiment douée au corps à corps. Après tout, pas besoin d’être un colosse, le tout est de ne pas se faire toucher quand on est de petite constitution. Elle évita un coup de hache puissant, l’arme se planta dans le sol, ce fut une chance qu’une telle attaque n’ait pas touchée Misto parce que sinon elle aurait été coupé nette. Elle profita de la mauvaise posture de l’ennemi pour venir frapper son genou et je pus entendre celui-ci craquer. Je fis un geste en avant lorsque je vis la hache revenir près de la tête de la gamine, un peu trop près même, je vis une mèche de cheveux voler dans les airs.

Je tremblais d’excitation, j’avais envie de rentrer dans le lard de ce type même si un coup de celui-ci ferait sûrement exploser mes côtes fraichement ressoudées. Ma main droite commença à se recouvrir de sang, formant un gantelet solide prêt à s’abattre sur ma proie. Misto se retrouva face à moi avec un sourire.

Elle prononça une phrase et je vis les esprits bondir vers le colosse. L’un d’eux vint finir le travail sur le genou avant d’envoyer l’homme faire un tour dans les airs. L’autre esprit fit en sorte enrouler le genou détruit d’épaisses racines. Le colosse tenta de les arracher, mais les racines arrivèrent de plus en plus dessus. Je sentis la jeune fille dans mon dos et elle posa une main sur mon épaule, elle me murmura d’y aller, mais de ne pas le tuer.

J’eus un sourire sadique sur mon visage, rien de mieux qu’une cible qui ne peut pas s’échapper. Je fis craquer ma nuque dans un bruit horrible comme si mes os étaient en train de se disloquer. Je serrai mon poing avec le gantelet en avançant vers le géant. Une fois devant lui je le dévisageais, on m’avait demandé de ne pas le tuer, mais pas de ne pas le faire souffrir.

« T’as mal choisi tes adversaires visiblement ! J’ai une devinette pour toi, qu’est-ce qui est pire qu’un genou brisé ? »

Tout en lui posant ma question, j’enlevais mon gant de cuir, laissant ma main gauche à l’air libre, ma phalange d’acier brilla au soleil. Je me léchais la lèvre, mes yeux étaient devenus rouges, j’étais déjà en train de me délecter de la suite du combat, je posais trois doigts sur son genou valide, l’index, l’annulaire et le majeur.

« Bloody Bullet »

Mes trois dernières balles sortirent de mes doigts pour venir s’écraser dans le genou, à bout touchant mes balles faisaient des dégâts plus que considérables. J’étais sûr que son genou était foutu, un adversaire ne pouvant plus se mouvoir n’est plus vraiment une menace. Au moins il ne pourrait plus nous attaquer et il ne pourra pas s’enfuir non plus.

« Je pense que tu as deviné, c’est deux genoux brisés ! Laisse-moi te donner un aperçu de l’enfer l’ami. »

En me relevant, je lui offris un crochet du droit directement dans la mâchoire. Mon gantelet était aussi solide qu’une pièce d’armure en acier et les impacts sont puissants même si cette fois-ci je n’ai pas sorti les pointes en plus. Le géant voulu saisir sa hache se trouvant à ses pieds, il réussit à l’atteindre difficilement, mais une fois ses doigts posés dessus, j’eus un léger mouvement de balancier pour venir lui broyer les doigts.

J’eus un éclat de rire, on ne change pas la nature d’un homme après tout, mon sadisme revenait à la surface. Je ne pouvais plus tenir, j’aimais voir un visage se tordre de douleur et aussi costaud soit ma proie, il y a toujours un moyen de la faire grimacer. Il leva la tête pour suivre ma main gauche que je venais de lever et il ne vit pas mon poing droit venir s’écraser dans son genou que je j’avais percé.

Je me délectais du cri qu’il venait de pousser, mais je ne pouvais malheureusement pas m’éterniser sur ce type, si Misto et ses esprits n’étaient pas là je me serais lâché complètement, mais je savais que dans mon intérêt je devais me calmer. Je pris une profonde respiration, ne bougeant plus devant le gars qui me maudissait, me traitant de tous les noms. Un coup. Juste un coup de plus et puis j’arrête, les yeux fermés je visualisais tout son corps cherchant la zone qui le calmerait le plus rapidement possible.

Ouvrant les yeux j’armais mon poing, j’avais trouvé où toucher. Je fis un mouvement rapide pour me trouver juste à côté de lui et fis un bond en avant pour profiter de la force de la chute pour augmenter les dégâts que je vais infliger. Je vis mon poing heurter sa tempe dans un bruit sourd, normalement il ne devrait pas avoir de fracture, mais la douleur allait être insupportable, du moins à son réveil, car un coup comme celui-ci ne pardonne pas.

Suite au choc, je vis l’homme vaciller légèrement, mais il ne tomba pas au sol, toujours retenu par les racines il restait debout, les deux genoux ensanglantés ainsi que sa tempe. En temps normal j’aurai continué à m’acharner sur le genou pour l’entendre me supplier, mais je ne voulais pas non plus offrir un tel spectacle à la gamine, même si elle a sûrement dû voir déjà bien pire.

« Et voilà Misto et comme tu l’as demandé il n’est pas mort et en plus il ne pourra pas s’enfuir. Et avec deux genoux hors service, il se peut qu’il ne puisse plus jamais reprendre son activité. Et tant que j’y pense, merci pour les racines, c’est vraiment pratique. »

Je revins vers la jeune fille, absorbant le sang du gantelet et en remettant mon gant de cuir, ajustant l’index pour qu’il soit de nouveau parfaitement aligné avec le canon d’acier.
 MessageSujet: Re: Le combat c'est bon pour le moral ♫   Le combat c'est bon pour le moral ♫ Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser