Partagez | .
La folie d'Alice aux pays des merveilles [Pv: Miku Takyo]
 MessageSujet: La folie d'Alice aux pays des merveilles [Pv: Miku Takyo]   Dim 31 Mar - 21:46

avatar
Invité


Click

Crow s’était levé très tôt dans la journée afin d’avoir un peu de temps de dessiner et d’agrandir son tableau d’affichage. Sur celui-ci siégeait énormément de paysages, et de combats ainsi qu’un mage Blond qu’il avait rencontré lors du tournoi d’Angel Sky. Enfin, bon Crow lui qu’il l’avait admiré essayait de l’oublier et se décida donc, à dessiner le ciel et son paysage afin de le sublimer. Il était absorbé par ce dessin qu’il oublia l’heure qu’il était quand soudain il entendit une voix sortir des abîmes :

« - Ah tu es là chenapan ! Lorsque je dis une heure on n’a pas le droit de me faire patienter ! »

Le jeune homme n’a même pas eu le temps de tourner la tête qu’il se sentit happer par une force mystérieuse qu’il le fit descendre de sa fenêtre assez sévèrement du premier étage. Le jeune garçon aux cheveux verts se retrouva sur les fesses devant une jeune vieille dame, non non il ne se contredit pas, mais qui oserait dire à Obaba qu’elle était vraiment vieille en face, ça serait allé en enfer sans passer par la case départ et recevoir les 20000 euros prévu. Le jeune homme ne savait pas trop quoi faire où dire pour ne pas offenser dame Obaba. Il prit son courage à deux mains et dit :

«- Désolé, Maître Obaba ! Crow était en train de dessiner et il n’était pas vraiment enclin a regardé l’heure ! Crow essayait de retrouver la sensation de dessiner une telle beauté que la vôtre déesse Obaba !
- Bon d’accord, je vais laisser passer pour cette fois, mais ne me refait jamais attendre où tu risquerais de finir t’as vie dans un fauteuil !
- Crow a peur et ne recommencera plus promis !
- Je te fais confiance Crow ! Bon de toute façon tu vas te rattraper et partir pour la mission que je t’ai choisie ! Un mage utilise le conte d’Alice aux pays des Merveilles pour attaquer des pauvres créatures que sont les humains va les aider et montre la supériorité de Lamia Scale ! On m’a dit aussi qu’il y aurait un de ces petits navets d’Angel Sky qui t’aiderait !
- Ah bon qui ça ?
- Je ne sais pas ! Je n’ai que faire des navets ! La seule chose qui compte c’est que tu fasses honneur à Lamia Scale pour ta première mission !
- Oui, maître je ferais de mon mieux !
- Très bien ! Alors pars mon petit et ne revient pas si c’est un échec !
- D’accord ! Crow fera de son mieux ! »

Crow ne voulait pas profiter trop de sa chance, alors il partit directement après cette conversation. Pour cela il avait pris le descriptif de ce qu’il fallait faire et s’était donc, mis en route pour Hosenka, la dernière ville où on avait entendu parler de ce mage et de ces méfaits. Pour faire ce voyage le jeune garçon avait pris le train pour la première fois. Ce train lui donna en quelque sorte mal au cœur et il dû passer plus de temps à calmer ses bouffées d’anxiété dû à l’accélération de son cœur. Une fois le train arriver en gare le jeune mage de Lamia Scale était bien content que cela se termine et il savait qu’il ne réutiliserait pas le train de sitôt et privilégierait un autre moyen la prochaine fois beaucoup plus calme du genre calèche, même si ça prendrait surement beaucoup plus de temps. Arriver à Hosenka le jeune Lindt se précipita vers le lieu de rendez-vous en attendant le son partenaire d’Angel Sky. Qui sa pourrait être ? Le jeune garçon était très impatient de voir qui était son partenaire dans cette guilde qu’il avait eu l’occasion d’apercevoir lors du tournoi organisé par cette même guilde. Avec un peu de chance il aurait l’occasion de revoir ce Dieu, cet éphèbe, ce sourire, cette blondeur.
Lorsque soudainement il entendit une voix provenir de derrière lui et lorsqu’il se retourna ce qu’il vit le fit devenir de marbre, il était comme pétrifié, mais il ne savait pas pourquoi. Cet homme c’était…
 MessageSujet: Re: La folie d'Alice aux pays des merveilles [Pv: Miku Takyo]   Sam 6 Avr - 14:25

avatar
Invité


Click

Spoiler:
 


Haha, encore une mission avec Lamia Scale. Evidemment, c’est pour ma pomme ce job, vu que j’ai soi-disant une affinité avec cette guilde. Non mais n’importe quoi, Obaba me déteste, encore plus depuis le tournoi, pour une raison qui m’est inconnue. Cette brave femme trouvera toujours un prétexte pour faire de sa guilde la meilleure et écraser toute concurrence. Enfin, je suppose que cette mission n’aura pas lieu avec Solis, sinon on se serait contacté directement. Han, comment j’ai trop peur, c’est tous des snob à Lamia, j’ai pas envie de faire équipe avec un snob. Obaba minature. Han. Elle est mariée avec des enfants vous croyez ? Remarque, c’est toujours mieux que Bob junior. Non mais imaginez, la petite brune à couette mégalomaniaque et son meilleur copain le petit rouquin en costume de pianiste. Ok, je me tais.

Le rendez-vous est à Hosenka, mais je suis arrivé beaucoup trop tôt. Du coup je suis parti faire un tour en ville admirez les bâtiments. Si je savais dessiner, probablement qu’Hosenka ferait partie des villes que j’aurais dans mon carnet à croquis, c’est vraiment sympa comme lieu. Enfin bref, je m’égare entre les rues, profitant d’un moment de calme avant le sérieux de la mission jusqu’à croiser un boss bonus : le marchand de glace. J’ai beau me répéter nanana, ça ne marche pas, il fait beau, ça sent bon, et surtout, ils ont l’air d’en faire de super. Bon le déjeuner c’était y’a pas longtemps mais c’est toujours l’heure du goûter pas vrai ? Je prends un cornet vanille choco noisette et file au lieu de rendez-vous. C’est trop boooon. Ah, mais c’est jeune homme aux cheveux verts. Je le reconnais, il était au tournoi. Je ne me rappelle pas l’avoir combattu, du coup, j’ai oublié son prénom. Oui bah hein, ça arrive à tout le monde, y’avait trop de monde pour l’évènement, j’ai pas pu retenir tout le monde. Me faites pas croire que ça vous arrive jamais d’oublier le nom de quelqu’un. Non ? Bah moi ça m’arrive tout le temps, et c’est vachement gênant quand on les revoit… Il a l’air bizarrement gêné d’ailleurs.

« Heyyy ! Sal… »

Han nah, ma glace fond, je vais en avoir partout. Je me dépêche de lécher le bas du cornet avant que ça atteigne mes mains, et je m’y prends tellement comme un boulet que la glace m’échappe des mains avant de tomber sur mon visage.

Bon, les missions rang S c’est pas pour tout de suite, faut revoir le chapitre sur le charisme. Ridicule, je sors un mouchoir pour m’essuyer. Tant pis pour la glace, j’en reprendrais une à la fin de la mission. Je tousse pour effacer cette scène de ma mémoire, un peu embarrassé, je me frotte la nuque. Puis je lui tend la main pour le saluer.

« Ahem. Salut. Content de te revoir, comment ça va depuis le temps ? Pas trop dur le boulot avec Obaba ? »

Quelque chose me dit qu’après le tournoi, elle a dû mettre les bouchées doubles à tous ses pauvres membres. Parfois, je les plains. Même si Laxus ne nous laisse pas souvent nous reposer, j’ai toujours été content de travailler pour mener notre guilde toujours plus haut dans le classement de Fiore. D’ailleurs on a du pain sur la planche, pas vrai C… Br… Droy ? Non c’était pas ça son prénom. Han, chiotte. Bon, puisque nous sommes devant l’hôpital je l’invite à me suivre à l’intérieur puis je nous présente à l’entrée.

« Bonjour, nous sommes les mages embauchés pour enquêter sur les… agressions inhabituelles. Pourrions-nous voir les dernières victimes ? »

L’infirmière acquiesce, ajoutant que des policiers étaient déjà sur place. Ah, on a de la concurrence ? Je me tourne vers mon coéquipier pour lui murmurer.

« Va falloir faire ça vite et bien, t’as l’habitude non ? »

Un clin d’œil et nous voilà dans une pièce bien… déjantée ? Wow mais qu’est-ce que c’est que ce bordel, je m’attendais pas à ça moi. On aurait dit un asile psychiatrique, ils ont tous perdu la tête ou bien ? Je suis stupéfait, je fixe la scène d’un œil dubitatif… Puis j’hausse un sourcil quand un policier vient m’adresser la parole. Perdus ? Dans un autre monde ? Ah ça oui, ils sont pas dans le même que nous, surtout celui qui saute sur son matelas en criant Joyeux non-anniversaire. Je me dirige vers le plus calme.

« Em… Qu’est-ce qui vous est arrivé ?
- Un lapin, un lapin qui parle.
- Euhm, d’accord, et sinon ?
- Un chat, un chat qui parle. Un chat invisible avec de gros yeux perçant. Et qui récite des poèmes. Ne prenez pas le raccourci. »

Devant mon silence, il agrippe ma chemise, apparemment encore traumatisé par ce qui lui est arrivé, et voilà son visage trop près du mien.

« Tout, ils ont tout pris. Tout ce qu’on perd dans ce livre, on ne le revoit jamais.
- Dans ce livre ? »

Mais il m’a déjà laché pour repartir dans son état de transe. Han bah ça. J’ai mal à la tête, c’est trop le bordel émotionnel ici. Je retourne voir mon partenaire à la chevelure d’émeraude, pressé de quitter la pièce.

« Tu as trouvé quelque chose ? Je ne pense pas qu’on puisse sortir beaucoup d’indice de cette pièce, ils sont trop fous. On ferait mieux de bouger, tu ne crois pas ? »

 MessageSujet: Re: La folie d'Alice aux pays des merveilles [Pv: Miku Takyo]   Jeu 18 Avr - 16:56

avatar
Invité


Click

La scène devant le garçon était plutôt comique, car ce blond avait réussi à se foutre la boule de glace vanille sur le facies. Le jeune homme se mit à rire, même s’il était toujours gêné par cet homme. Puis, il avait l’air de se souvenir de Crow, mais bizarrement il ne prononça jamais son prénom. Enfin bon Crow essaya de répondre tant bien que mal aux questions de son interlocuteur :

« Euh… Ca va ! Obaba est une femme assez… autoritaire je dirais, mais… mais… on s’y fait et au moins je n’ai plus le tournis maintenant ! »

Le jeune homme était passé durant ses paroles de différentes couleurs, rouges, blanches, saumonée. La seul couleur qui ne changeait pas chez le jeune homme c’était ses cheveux et ses yeux sinon tout le reste avait subis les différents états d’âmes du jeune garçon. Le garçon était vraiment timide et gênée qu’il ne sache pas vraiment quoi faire à part joindre ses deux index et baisser la tête. Il se mit à suivre le jeune Miku dans l’hôpital. La mission commençait vraiment maintenant et pour l’instant c’était une sorte de rêve pour le jeune garçon qui aimait être en la compagnie du blondinet, de plus il voulait monter qu’il n’était pas que ce simple garçon gentillet et timide. Pour l’instant il suivait le mage d’Angel Sky et lorsqu’il devait se séparer l’homme aux cheveux verts se dirigeât vers les victimes que l’ange Blond n’avait pas été voir. Les personnes devant le jeune garçon étaient pour ainsi dire complétement maboul et il se mit à leur poser des questions :

« - Euh, Bonjour qu’est-ce qui vous est arrivé ?
- Une Reine qui veut nous couper nos têtes ! Des cartes partout venez m’aider !
- Pardon ?
- Un Chapelier fou ! Suis-je fou, pas plus que vous, mais un peu plus que d’autres !
- D’accord et d’où provenaient ces choses !
- D’un livre pardi ! D’où ça pouvait provenir d’autres !
- Et vous savez comment vous vous appelez ?
- Alistair Madame !
- Euh, je suis un Homme !
- Je croyais que vous étiez une fleur verte !
- Je vais vous laissez courage !»

Le jeune Crow était assez sceptique de ce qu’il avait entendu et se redirigea vers son camarade de mission encore pensif. Il se retrouva devant l’homme qui lui demanda s’il avait trouvé des choses il lui répondit :

« - J’ai entendu plusieurs choses qui ressemblent à des inepties ! Cependant, je ne pense pas qu’ils soient fous, mais je pense que leurs esprits sont comme dans un autre monde et qu’ils ne sont donc pas totalement présents dans le nôtre ! »

Il soupire, son esprit tournait énormément dans tous les sens, car comment ils auraient pu aller dans un autre monde. Surtout le monde, qui était décrit par les personnes étaient bizarre. Il avait véritablement l’air inventé de toute part. Donc, fallait-il se fier au dire de ces personnes ou non ? Le jeune garçon était perdu et décida de prendre les choses en mains et sourit à son interlocuteur puis, il dit :

« - Si, on allait voir où la dernière personne a été retrouvé errante ? Il y a peut-être une infime chance de retrouver des indices. »


Il partit en direction de l’hôpital et demanda l'adresse du lieu. Une fois récupéré, il entraîna Miku avec lui.
 MessageSujet: Re: La folie d'Alice aux pays des merveilles [Pv: Miku Takyo]   Mer 24 Avr - 20:53

avatar
Invité


Click


J’écoute la réponse de mon partenaire avec beaucoup d’attention. Il fait preuve ici de bien plus de sensibilité que moi vis-à-vis de ces personnes au point de m’en faire ressentir un peu de culpabilité. Je les ai peut être classé trop vite en voulant être efficace, qu’est-ce qui me prend, ça ne me ressemble pas d’agir comme ça. J’esquisse un sourire reconnaissant envers le jeune homme de m’avoir remis les pieds sur terre, mais je n’en avoue rien, il est de toute manière plongé dans une profonde réflexion. Dans un autre monde, hein ? Je ne pense pas être capable de les pister depuis ici, nous avons besoin de trouver le passage vers cet autre monde. C’est une hypothèse un peu hâtive, mais mon coéquipier semble si convaincu que je ne peux que me fier à son intuition. Et puis après tout, il était question d’un livre, alors pourquoi pas un livre qui mènerait vers un autre monde.

« Si, on allait voir où la dernière personne a été retrouvé errante ? Il y a peut-être une infime chance de retrouver des indices. »

J’acquiesce d’un simplement mouvement de tête affirmatif. Ce n’est pas franchement une mauvaise idée, après tout, nous ne trouverons rien de bien utile ici. Le lieu d’agression est notre seule piste valable. Pour le coup, un mage télépathe n’aurait pas été de refus pour lire les souvenirs de ces gens et y déceler moult informations. Alors que nous marchons vers notre prochaine étape, un schéma se forme dans mon esprit un peu long à la détente.

« En fait, tu parles d’un autre monde mais… Je pense qu’ils ont été menés d’une façon ou d’une autre dans un livre ! Un livre certes un peu bizarre et fantasmagorique, mais je pense que c’est une piste à suivre, à côté des classique que sont le mage illusionniste et psychique. »

Les pas de la chevelure d’émeraude nous mènent jusqu’à un quartier franchement triste. Peu rempli, peu décoré, plutôt sombre avec ces grands bâtiments fenêtrés… Qui aurait idée de se balader par ici ? Quartier craignos d’Hosenka, franchement, tu m’étonnes que ça… Oh je suis mauvaise langue, d’après l’inspecteur, les mini attentats ont eu lieu un peu partout dans la ville, menant à leur incapacité de mettre la main sur le fauteur de trouble. Mais tout de même. La tête dans les nuages, je ne réalise pas que nous sommes arrivés et je bouscule sans brusquerie mon coéquipier. Je m’excuse poliment avant d’admirer notre point d’arrivée. Une ruelle pas très éclairée, stéréotype absolu du lieu d’agression. Totalement insouciant, je m’aventure dans la ruelle cherchant des signes de lutte, des indices que le coupable aurait pu laisser derrière lui. Je me rends compte qu’en tournant un peu plus loin, je tombe face à une impasse. Je me retourne pour m’adresser au mage de Lamia Scale

« Tu trouves quelque chose ? »

Et alors juste à ce moment-là, je remarque un bout de papier chiffonné suspect sur le sol, je me baisse donc pour le ramasser.
[…] Il n'y avait pas une minute à perdre: comme le vent s'élança Alice; elle arriva juste à temps pour l'entendre dire, tandis qu'il disparaissait dans un tournant: "Par mes oreilles et mes moustaches, comme il se fait tard!" Elle était sur ses talons quand elle prit ce même tournant, mais le Lapin avait alors disparu à la vue[…]
Le reste était vraiment difficile à décrypter, mais j’ai trouvé ce que je voulais. Un lapin qui parle. Ceci ne fait que me conforter dans mon hypothèse, ces gens-là ont été enfermés dans des livres, peut être chacun ont-ils des livres différents, ce qui expliquerait leurs histoires si saugrenues. Il fallait mettre la main sur ce plaisantin aussi vite que possible, qui sait ce qu’il peut bien réserver à ses victimes une fois prises dans son sortilège.

« Hey, viens voir ce que j’ai trouvé. »

Peut être en trouveraient-ils d'autres morceaux dans les environs, mais qu'en était-il du coupable ? Allait il se présenter à nouveau sur les lieux du crime, a-t-il besoin de récupérer ce morceau de page déchirée ?
 MessageSujet: Re: La folie d'Alice aux pays des merveilles [Pv: Miku Takyo]   Jeu 25 Avr - 18:58

avatar
Invité


Click

Arriver au niveau du lieu où la dernière personne avait disparu. Miku exprima son hypothèse au jeune garçon durant le trajet. Un livre pourrait bien être la clé. Miku n’était donc pas qu’un Blond il possédait aussi un cerveau qui avait l’air de fonctionné correctement. Le lieu où il venait d’arriver était particulièrement triste, une ruelle sombre faite pour les délits. Crow imaginait le nombre de personnes qui avait dû être attaqué dans cette zone, voir le nombre de personne qui avait dû être violé par un pervers. Crow se sentit bizarre et se cacha derrière Miku sans s’en rendre compte. Puis, il tourna au rouge lorsqu’il se rendit compte de ce qu’il avait fait et alla se planquer dans un coin comme s’il cherchait des indices. Le sol était jonché d’un tas d’ordure comme des seringues, des papiers… Bizarrement une montre à gousset était posée sur le sol. Le jeune homme la pris dans sa main. Elle était fissurée, mais fonctionnait toujours. Par contre elle n’était pas vraiment à l’heure. Quand soudain il entendit la voix de son coéquipier, puis intrigué par ce qu’il devait lui montrer il rangea la montre dans une poche et se dirigea vers son camarade. Il vit alors le bout de papier qu’il avait dans la main. Il regarda ce qui était marqué dessus. Une sorte d’extrait d’un livre. Un lapin qui parlait, l’hypothèse du livre paraissait de plus en plus plausible et le jeune homme se demandait comment l’histoire allait pouvoir se conclure. Puis, il se souvint alors d’une histoire que lui avait lu lorsqu’il était petit ses parents. Il sourit à Miku et dit :

« - Je connais ce livre ! C’est Alice aux pays des merveilles mon père me l’a lu quand j’étais plus jeune, mais bizarrement je ne me souviens de plus grand-chose dessus ! »

Lorsque soudain une sorte de flash se produisit et le jeune garçon à la chevelure verte et son camarade se retrouvèrent devant un livre ouvert juste devant eux. Un homme se tenait devant eux, il portait une espèce de grande cape qui recouvrait tout son corps. Il prononça quelques mots et le livre s’illumina d’une lumière intense. Le jeune mage de Lamia Scale ne put rien faire et se fit absorber par le livre. Le jeune homme se retrouva dans une sorte d’immense salle où tout paraissait normal, sauf peut-être la présence de deux minuscules portes. Miku, n’était pas encore présent lorsque le jeune mage au take over angélique regardait la pièce. Lorsque soudain elle vit une petite fiole. Le jeune homme à la chevelure d’émeraude avait un peu soif il prit donc, une gorgée de cette mixture qu’il ne connaissait pas. Lorsque soudain il se mit à Rapetisser étonnamment vite. Il venait d’atteindre la taille d’un minimoy et regardait autour de lui. La salle paraissait étonnamment géante pour ce petit lilliputien. Lorsque soudain Miku où le dieu Apollon fit son entrée du plafond. L’homme était un géant comparé au mage qui avait bu la fiole. Il essayait de lui faire des signes et il criait son nom, mais avec une cache thoracique et une taille si infime le géant Blond ne pouvait hélas pas le voir. Le problème c’est qu’il faillit l’écraser plusieurs fois. Crow devait absolument essayer de se faire voir auprès du mage d’Angel Sky. Il pensa que s’il pouvait arriver au niveau de sa tête il pourrait le voir, enfin si son coéquipier ne le confondait pas avec une mouche où un moustique.

Le jeune homme se concentra et utilisa la forme « Andromeda Soul ». De longues ailes roses fluo se mirent à lui pousser dans le dos. Il était vêtu maintenant d’un haut vert et d’un pantalon blanc avec des petites chaînes. Il s’envola donc au niveau des yeux de son camarade en lui faisant des grands signes espérant qu’il le reconnaisse.
 MessageSujet: Re: La folie d'Alice aux pays des merveilles [Pv: Miku Takyo]   Dim 5 Mai - 13:01

avatar
Invité


Click


« Oh, mais oui, bien joué champion ! »

Alice au pays des merveilles, bien sûr, j’ai honte de ne pas y avoir pensé. C’est pour ça que j’ai tout naturellement pensé à la piste d’un livre, faut vraiment que je revois mes classiques moi. Je félicite mon partenaire d’une tape amicale sur l’épaule, peut être que si nous trouvions un exemplaire de ce livre à la bibliothèque du coin, nous trouverions de nouveaux indices. J’allais proposer de nous y rendre immédiatement pour quitter ce coin un peu glauque quand un flash nous surprend. Un homme, un livre, un sort, et voilà le mage de Lamia Scale qui disparait. L’aurait-il enfermé dedans comme toutes les autres victimes ? Je bondis en arrière et me mets en position défensive face à cette sombre silhouette.

« Où est-il ? Où est Crow ?
- A l’intérieur, comme les autres.
- Fais le revenir ou je… Euh… »
Putain Miku tes menaces sont lamentables. Répète après moi…
Lâche moi !


J’esquive de justesse un coup sortit des ombres près de moi, il tente de me rapprocher du libre qui brille d’une aura de plus en plus menaçante. Il faut que je trouve un moyen de sortir Crow, dont j’ai enfin retrouvé le prénom, de cette galère.

« Il en ressortira une fois qu’il sera devenu fou, quand il entendra des voix dans sa tête et que… »
S’il savait que toi t’en entend régulièrement.

Bon ok, là il a gagné, j’ai explosé de rire devant le discours sinistre du mage noir sans en écouter plus. Un rire franc et amusé en plus, sérieux Axel, t’abuses. Tellement que, déconcentré, je finis par me faire avoir et sentir le monde tel que je le connais disparaitre autour de moi.

Non mais voilà là aussi, si tu me fais rire comment veux-tu que je dégomme le gros méchant ?
Tu devrais songer à pousser le raisonnement un peu plus loin, ne vois-tu pas qu’il l’a fait exprès ?


C’est vrai que c’est pas tellement le genre d’Axel de me déconcentrer en plein combat, c’est plutôt l’autre idiot qui fait ça. Waah c’est noir ici, j’ai l’impression de tomber dans un trou sans fin, c’est hyper désagréable. Remarque, une chute infinie me laisse un temps infini pour réfléchir… Encore faudrait-il savoir réfléchir et quand on est blond c’est pas gagné. Là où mes amis imaginaires marquaient un point, c’est qu’une fois à l’intérieur, je pourrais rejoindre mon coéquipier pour que nous cherchions ensemble un moyen de nous tirer de là. J’atterris sans aucune logique sur mes deux pieds au milieu d’une salle plutôt grande mais plutôt vide. Je sens la présence de Crow, mais j’ai beau fouiner autour de moi, je ne le vois pas.

« Crow ? Crow tu es là ? »

Intrigué, je ferme les yeux pour mieux me concentrer sur la perception des émotions qui m’entourent. C’est pas franchement difficile, il n’y a que lui. Hmm, si je ne me trompe pas… Ah, juste devant moi. Surpris, j’ouvre les deux yeux et ne constate là qu’une jolie libellule qui me fait coucou. Wait, une libellule qui fait coucou ? Wow mais qu’est-ce qui lui est arrivé ? Je place ma main sous lui pour qu’il y atterrisse, mais j’entends rien à ce qu’il raconte. Genre, Chipmunk version inaudible. Du coup je le pose sur mon épaule, ça ne sert rien d’essayer de parler avec. Je deviens méfiant, cherchant quel mage fourbe aurait pu jeter un sort à mon petit scarabée rose fluo, mais vraiment, personne n’est là. Je remarque alors une fiole sur la table avec une étiquette « Bois-moi » collée dessus. Plus suspect tu meurs. J’entends Chipmunk s’exciter quand je soulève la fiole, inspectant celle-ci comme si j’allais en apprendre un peu plus dessus mais… Bon, aller, après tout j’ai bien remarqué cette drôle de petite porte et c’est pas avec ma taille que je pourrais passer. Cul sec, j’avale le contenu douteux en oubliant Crow sur mon épaule… Ce qui fait qu’en rétrécissant à tout va, bah on finit par tomber l’un sur l’autre. Encore. Un jour je serai moins maladroit, je le jure. Une fois debout et excusé, je pousse un long soupir.

« Bon, ben allons-y, la sortie ne va pas apparaitre comme par magie devant nos yeux. »

Je me dirige vers la porte que je tente d’ouvrir mais…

« Aie. Rof. Vous n’avez pas honte d’agresser une pauvre poignée pendant son sommeil ?
- … Nié ?
- Qu’est-ce que vous me voulez ?
- Bah, j’veux passer.
- Ah ça non. Le lapin blanc, c’est assez.
- Oh allez, soyez gentille…
- Non c’est non.
- S’il vous plait ?
»

La porte s’ouvrit violemment. Je ne sais pas si je l’ai vexé ou quoi, mais je regarde Crow en haussant les épaules. Peut-être suffisait-il d’être poli. Quelque chose me dit qu’on va avoir du mal à avancer dans ce conte en restant logique de toute façon, alors je ne cherche pas d’explication et je m’élance dans le noir, suivi de mon coéquipier. Quand nous commençons enfin à décerner où nous sommes, nous voilà perdu en plein milieu d’une forêt. Et le pire, c’est que quand je regarde derrière nous, c’est comme si le chemin d’avant avait disparu, je ne vois qu’un arbre… Han, ça ferait presque flipper. Comment savoir par où aller ?

« Bon, après la fiole bizarre, la forêt envoutée. On va bien trouver une solution, y’a pas de quoi fouetter un chat…
- Quelle métaphore déplaisante. Je te prierais de l’éviter à l'avenir. »

Le début des emmerdes, ou des amours, au choix. Je cherche mon nouvel interlocuteur, mais y’a pas moyen, ou alors ces deux trucs qui brillent sur cette branche ce sont… des yeux ?

 MessageSujet: Re: La folie d'Alice aux pays des merveilles [Pv: Miku Takyo]   Mer 5 Juin - 21:15

avatar
Invité


Click

Crow se retrouvait à se balader dans la paume de son camarade, la situation était plus que cocasse. En effet, il devait ressembler à tout sauf à un homme de sa taille vraiment minuscule, mais le plus important c’est que Miku ne l’ai pas tué, car ça aurait pu être le cas. Il l’avait mis sur son épaule, cherchant un moyen de changer cette situation, mais alors que le mage d’Angel sky, ce géant blond pris dans sa main la fiole qui faisait rapetisser. L’homme à la chevelure d’émeraude s’agita sur l’épaule du géant, mais sans grand résultat, car son camarade se mis à la boire d’une traite et en un rien de temps. Crow Lindt se retrouvait en train d’écraser, le mage d’Angel sky. Gênée d’avoir son postérieur sur le corps de son partenaire, son visage vira au rouge et il se releva d’un seul coup et mis une sorte de distance de sécurité, comme si ça lui permettait d’avoir moins honte. Enfin, il ne pipa pas mot pour l’instant trop intimider et trop choquer par la situation dans laquelle il s’était retrouvé plus tôt. Non, mais son postérieur qui rentrait en contact avec le corps d’un autre mec était une situation particulièrement embarrassante pour le jeune homme, qui pour un simple contact se mettait déjà à ressentir une énorme gêne. Sans s’en rendre compte, le mage de Lamia Scale se mit à faire toucher ses index, un toc qui revenait dès qu’il était gêné. Et sans dire un seul mot il suivit son partenaire jusqu’à la porte qui se tenait devant eux.

De cette porte, émanait des sortes de ronflements. Et puis, quoi encore une porte qui ronfle, le jeune homme devait commencer à délirer ça ne pouvait pas être autrement. Sauf que quand Miku se mis à vouloir la poignée, la poignée ce mise à parler. Tout à fait normal, dans ce monde et puis quoi encore bientôt les animaux vont se mettre à parler. Franchement, le jeune garçon commençait de plus en plus à comprendre comment les personnes devenaient folles. Tout dans ce monde paraissait irréel. Après une brève conversation entre le Blond et la poignée de porte, que le jeune garçon à la maladie cardiaque n’avait pas écouté, car il ne voulait pas accepter qu’on puisse parler avec une porte. Puis, sans s’attarder ils continuèrent leur périple s’attendant à encore une chose tout à fait illogique. Alors qu’ils pénétrèrent dans une forêt assez épaisse, après un petit moment de marche ils se rendirent compte de leur état, ils étaient perdus. Alors, que le Blond se mis à parler de chat et d’un fouet. Y aurait-il un rapport sur le fait que Miku soit Sado Maso. Enfin bon, pas le temps de s’imaginer d’autres trucs, car une bouche volante se mise à parler. Elle demandait d’éviter ce jeu de mot. Au-dessus de cette bouche, il y avait deux yeux qui brillaient dans la pénombre et la noirceur de cette forêt. Alors qu’on ne distinguait pas grand-chose de notre interlocuteur, prenant ce qu’il lui reste de courage, le jeune Lindt se mis à parler :

« - Qui, qui es-tu ? Ou plutôt la question serait qu’est-ce que tu es ?
- Je suis ce que je suis ! Ni plus, ni rien, mais pourtant tous parait évident ! Je suis à la fois moi et rien !
- Pardon ! Crow n’a strictement rien compris !
- Ce n’est pas trop compliqué ! Je suis personne et à la fois quelqu’un ! Qui y a-t-il de compliquer à comprendre dans cela ?
- Euh, à vrai dire Crow dirais tout !
- La question, est qui êtes-vous, si moi je suis personne ? Ou alors qui serez-vous avec une tête en moins ?
- Nous, sommes deux mages perdus, pourriez-vous nous aidez ? Et c’est quoi le rapport avec notre tête ? Crow commence à avoir un peu peur là !
- La réponse est simple à droite ou à gauche le chemin mène dans deux directions différents, mais elles amènent toutes deux au même but ! Un café, des fleurs, une chenille, du golf, une reine, des têtes qui volent, des réponses et à la fois des questions ! Seul vous pouvez choisir votre destin, si vous en avez l’occasion ! En espérant que la reine soit dans son bon jour ! Courage jeunes gens et que le destin vous soit favorable !
- Attendez, votre discours est quasiment sans queue ni tête !
- En effet, sans tête ! Mais, une dernière chose vous ne m’avez pas vu ! »

Les yeux et le sourire disparurent dans un rire assez bizarre. Crow tomba sur ses fesses ne comprenant rien de ce qui s’était passé, il avait beau se torturer l’esprit dans tous les sens il n’avait pas compris grand-chose de ce qu’avait dit cette personne. Crow commençait à sentir son monde s’écrouler un à un autour de lui. Aucun repère, aucun point d’attache. Rien en quoi croire, la seule chose qu’il connaissait était cet homme à côté de lui, mais était-ce vraiment réel où était-ce à nouveau un tour de cette odieuse magie qui rendait fou ? Le jeune garçon se leva en s’aidant d’un arbre et regarda Miku et chercha les mots, mais aucun son ne sortit de sa bouche. Il était perdu et il n’osait plus rien faire de peur de tous précipiter vers une autre catastrophe et la pire chose qui avait été dite par cette bouche était cette histoire de tête. Voulait-il parler de perdre la tête au sens figuré ou au sens propre ?

[HRP: Si, quelque chose ne te convient pas dis le moi]
 MessageSujet: Re: La folie d'Alice aux pays des merveilles [Pv: Miku Takyo]   Jeu 4 Juil - 21:21

avatar
Invité


Click


C’est avec une certaine appréhension que j’écoute l’échange entre Crow et cet être étrange qui s’est matérialisé devant eux. Est-ce qu’au moins ce genre de chat existe ? L’écrivain de ce bouquin a une imagination géniale mais vraiment critiquable une fois qu’on est en face. Il faut dire que Crow, qui a le toc tout mignon de parler de lui à la troisième personne, ne rend pas cet échange de fou plus logique. Autant mettre face à face une otarie et un phoque et espérer que leurs ressemblances physiques les aident à communiquer en cachalot. Je cherche un sens caché aux dires du chat rosé mais rien n’y fait, je n’y comprends strictement et absolument rien. Lapins crétins bonjour, voici le chat des ratés. Le pire étant l’angoisse qui croit dans la poitrine de Crow, totalement désemparé par cet échange perturbant, déboussolé comme un enfant perdu dans les bois. Je m’approche de lui calmement, près à lui apporter du soutient, mais il recule et tombe sous le rire sardonique du chat sadique. Tu m’étonnes que les gens ressortent d’ici totalement fou. Je lève un bras en direction de Crow, cherchant à m’approcher d’un animal appeuré

« Crow, calme toi. S’il te plait, calme toi, on va sortir d’ici, il nous suffit de terminer l’histoire. Tout. Va. Bien. »

Je m’approche pas à pas, puis j’attrape Crow pour le serre contre ma poitrine. Je respire lentement pour l’aider à calquer son rythme sur le mien, ce jeune homme me semble trop fragile… Pourquoi est-il devenu mage ? Il ne contrôle pas bien son hypersensibilité, il n’était pas fait pour ce genre d’aventures risquées. Je sens une certaine gêne en lui, mais au moins, il est calmé, je me recule donc cherchant à croiser son regard pour me rassurer.

« Si jamais par la suite ça ne va pas, tu t’accroches. Je ne vais pas t’abandonner ici tu sais. Compris ? »

Je l’invite à me suivre, nous n’avons aucune piste concrète et le chat a dit que les deux menaient au même endroit, alors autant prendre la droite. Je cherche, je cherche, ses mots sonnent comme un avertissement stérile, il parlait pour ne rien dire. Impossible de me rappeler de la suite de l’histoire d’ailleurs, alors nous irons tête baissée, et non pas tête coupée. Il doit bien y avoir une solution pour sortir de ce monde de dingue… J’ai dit à Crow ce qui me semblait évident, à savoir revivre l’histoire d’Alice à sa place pour quitter le monde des merveilles, qu’on devrait sincèrement renommer univers des cauchemars, mais je n’ai strictement aucune idée de comment partir d’ici. Il se pourrait tout aussi bien que l’on rencontre Alice en personne, que le mage soit présent ici et que l’on doive l’éliminer. Peut-être essaye-t-il lui-même de nous manipuler dans l’ombre, de nous empêcher d’atteindre la clé qui nous permettrait de comprendre la logique de ce lieu, s’il y en a une. Il faudrait donc se méfier de tout personnage douteux… Impossible, ils sont tous aussi insensé les uns que les autres. En revoilà deux qui débarquent tiens.

« Joyeux non-anniversaire !
- A qui ?
- A vous !
- A moi ! »

Mon dieu. Nous sommes entrainé par un drôle de lièvre – quand je vous parlais de lapin crétins tiens – et un mec accoutré comme un valet royal à une grande table avec de nombreuses victuailles alléchantes. Petits gâteaux, théières bien entretenues et porcelaines adéquates, de quoi s’empiffrer d’un délicieux goûter.

« Bienvenue à ma table, je suis le chapelier, vous prendrez bien une tasse de thé ?
- Nous n’en avons pas vraiment temps, nous sommes pressés.
- De vrais lapins. Auriez-vous une audience avec la reine ?
- La reine ? Non pas vraiment nous cherchons un…
- Parfait, maintenant vous en avez une ! »

J’aurais mieux fait de me taire et d’accepter la tasse de thé, Crow atterrit sur mes genoux poussé par je ne sais quel force et voilà la table qui se soulève comme une trappe, notre siège qui nous penche dans ce superbe trou noir et nous revoilà partis pour une chute indescriptible. Je. Déteste. Cet. Endroit. Oppressante, incessante, je pense à attraper le bras de mon compagnon de Lamia Scale pour que nous ne soyons pas séparés durant notre retombée mais c’est une consistance de marshmallow qui nous accueille moelleusement avant de nous faire rebondir sous un projecteur, rambarde de procès devant une juge qui n’a pas l’air aimable…

« Prosternez vous devant la reine ! »

Je rêve, ou c’est une carte de jeu qui vient de parler..? Les yeux gros comme des assiettes je dévisage le crieur et me retient de pouffer. Puis mon regard bloque devant la dame, ébahi par tant de graisse, de laideur et de mauvais goût réunis en une seule personne. Tellement que je n’ai pas remarqué qu’une jeune fille blonde nous accompagnait sur le banc des accusés…
 MessageSujet: Re: La folie d'Alice aux pays des merveilles [Pv: Miku Takyo]   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La folie d'Alice aux pays des merveilles [Pv: Miku Takyo]
» Alice aux pays des merveilles / La traversée du Miroir
» Humpty Dumpty (Alice au Pays des Merveilles) [LIBRE]
» Alice (Alice au Pays des Merveilles) [RÉSERVÉ]
» Abyss Au Pays Des Merveilles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5