Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2
Dis, c'est un chameau ou un dromadaire ça ?
 MessageSujet: Re: Dis, c'est un chameau ou un dromadaire ça ?   Lun 20 Mai - 20:59

avatar
Invité


Click


Quand je demandais à quoi ça ressemblait, c’est que je m’attendais à un truc grandiose, limite qui grimpe jusqu’au soleil pour le décrocher, à défaut de pouvoir décrocher la lune en plein désert. Une antiquité sublississsime avec des motifs compliqués mais stylé, pt’être même des trucs qui brillent, ‘fin quelque chose qui en impose quoi. Alors quand le guide nous a abandonné devant ça

« Euhm… C’est une blague ? »

Mais apparemment non, monsieur fait déjà demi-tour sans demander son reste. Han, abusé, on va devoir trouver le chemin retour tout seul ? Ca risque d’être comique, j’suis sûr qu’on finira à Pergande… Ou à Sin, voire à Iceberg si le facteur blond entre en jeu avec Lady Luck en coup critique… Vaut mieux ne pas y penser. Bon. Je fixe le ridicule caillou avec un air dépité, puis mon attention se tourne rapidement vers autre chose. Temps de concentration maximal du blond sous le soleil tapant : 3secondes grand max. Je cherche quelque chose qui pourrait plus ressembler à une pyramide dans les alentours, mais niet nada. Du sable, y’a rien que du sable. On se serait fait arnaque ? Je me retourne brusquement en entendant un grondement, ponctué d’un très viril :

« Honw...? »

Ah, bon, ça sent la boulette blonde à trois kilomètres ça. Attention, toutes les emmerdes sont demandées sur les starters, toutes sans exceptions. Trois, deux, un, prêtes ? Partez ! J’entends Solis crier, mais moi pas la peine que j’ouvre la bouche, trop peur d’avaler du sable, alors je grogne en m’accrochant comme je peux à la surface lisse qui émerge du sol. Z’avez déjà essayé de ne pas glisser sur une surface lisse vous ? En plus, c’est lumineux. Han bah les voilà mes motifs compliqués mais stylés… Et là, ça fait clonk, puis boom, et j’ai tout juste le temps de voir Solis dans un trou… Gosh ça devient une habitude. Je tente de grimper jusque là pour le rejoindre mais le bidule s’est refermé en me laissant comme un con. Seul. Au milieu du désert. Avec pour seul compagnie une superbe pyramide fraichement déterrée par on ne sait quel mécanisme magique.

« Ah bah ça… »

Bon en fait, c’est pas si dramatique pas vrai.. ? Solis survivra, m’enfin, je vais pas l’abandonner là-dedans. Je tente de me mettre debout avec une certaine maladresse et commence la dure descente de la pente ardue. Me laissant entrainer dans un faux pas, je me mets à courir sur la descente, pieds devant pieds derrière chassé croisé gueule par terre roulé boulé jusque dans le sable un plus bas. Limite je ressors la tête de la dune je crache un monticule de sable. Soliiis revient c’est nul tout seul. Je me frotte le bas du dos, contournant la pyramide pour y pénétrer par l’entrée conventionnelle. Des marches qui descendent… Comment ça m’inspire pas du tout.. Je fais quelques pas, et là, vlan, il fait tout noir. La porte s’est fermée derrière moi dans un lourd bruit de pierre coulissante. Beuh, je vois plus rien…

« Axel, j’ai besoin de toi. »

Les deux chakrams se matérialisent dans mes mains. C’est donc tout naturellement que je commence à avancer en me servant d’eux comme torche pour m’éclairer

T’es pas sérieux là j’espère ?
Ben quoi ? Y fait noir j’vois rien
J’suis pas une lampe torche. Pourquoi tu t’es pas changé en feu ?
J’ai moins peur quand t’es là.


Il plus rien. Haha j’l’ai eu. Je descends les marches en sondant dans mon radar émotionnel la présence de Solis, ou d’un de ses esprits qui aurait par miracle une capacité de téléportation. Je pourrais tenter un Emotion Link, mais ça nous aidera pas à nous retrouver, gâchis d’énergie. Bon, bah va falloir faire ça à l’ancienne. En bas des marches, je me retrouve dans un vestibule assez long, avec pas mal de passages un peu partout. Bon, pile ou face ? Je prends la première à droite, marches qui montent. Beh apparemment c’était pas la bonne, au bout de vingt pas, j’entends un clac et les escaliers se changent en toboggan. Fiouuuuuuu on redescend. Loupé. Doit être un raccourci pour quitter le donjon depuis la salle finale. Du coup bah, je prends un autre passage au hasard, complètement perdu entre les ruines. Il y a de drôles de symbole sur les murs, c’est du charabia pour moi, du coup j’avance dans un silence de mort dans le couloir qui s’étend devant moi.

Au fait Axel, tu pourrais te montrer à Solis ?
Pourquoi ?
Parce que c’est mon ami. J’aimerais vous présenter.
Je préfère me réserver à toi.
Quoi ? Mais tu as des conditions comme tous les autre non ?
Ma condition est simple, je ne suis visible que si tu veux que je le sois.
Donc tu peux !
Mais je ne veux pas.
S’il te plait, c’est important pour moi.
On verra.


Hu. Une condition aussi simple. Pas étonnant que son attribut soit la loyauté. Je sais bien qu’il le fera. Je débouche sur une grande salle rectangulaire. Hmm impasse ? Je regarde autour de moi. Deux grandes statues d’hybrides me fixent. Au milieu, un truc qui ressemble à une porte en pierre scellée avec un gros motif. Ca fait peur un p’ti peu, l’impression d’être pris au piège. J’avance un peu, et encore ce foutu clac. Je fais devenir clacophobique avant la fin de la mission, pour sûr. Je regarde sur quoi j’ai marché, ça ressemble à une simple dalle de pierre pourtant mais j’ai bien peur qu’il s’agisse d’un interrupteur… Je relève la tête quand j’entends un drôle de bruit. Pourtant je vois rien du tout… A gauche ? Derrière ? Non ça vient bien d’en face. Je sursaute quand la porte de pierre s’ouvre, dévoilant un rocher géant en train de rouler dans ma direction à une vitesse folle.

« Oh pu… WAAAAH ! »

Reflexe. Survie. Me jette sur le côté et j’échappe de peu au boulet qui s’élance dans le couloir d’où je viens dans un bruit sourd. J’y ai échappé belle. Le cœur qui bat à la chamade, je regarde le rocher rouler jusque dans un mur et... Passer au travers dans un pentagramme magique. Wow, ils sont ingénieux les mecs qui ont fait ça. Et bien sûr, la porte de pierre s’est refermée… J’y ai échappé belle en tout cas, je me dirige d’un pas pressé vers le mur pour tenter d’en comprendre le mécanisme, mais pas moyen de passer au travers comme le gros caillou. Bon beh…

« Quand y’en a plus, y’en a encore ? »

Je retourne dans la salle, saute comme une sauterelle sur la dalle pour activer l’interrupteur, me cache entre les jambes d’une statue, regarde le caillou passer en lui tirant la langue, puis je m’empresse de traverser la porte de pierre avant qu’elle ne se referme. Déjà ça de gagné.

J’aurais jamais cru que tu savais faire dans le raffinement…

Je le rembarre en râlant, puis je me stoppe, intrigué. Han, je sens l’aura émotionnelle de Solis, on se rapproche. Courant dans la direction qui me semble me rapprocher de lui, je me mets à hurler en espérant qu’il m’entende, n’ayant aucune idée de la distance qui nous sépare encore.

« Soooooliiiiiis ! T’es où ? Tu m’entends ? Ohého, c’est Miku, tu sais l’apprenti cuistot avec qui tu pars en mission ? Youuuuhououuuu t’es caché où ? »

 MessageSujet: Re: Dis, c'est un chameau ou un dromadaire ça ?   Mar 21 Mai - 19:17

avatar
Solis Farron

Lamia Scale

Click

Mikuuuuuuuu...

Solis errait dans les couloirs comme une âme en peine, séparé de son ami, et surtout, coincé dans une pyramide sans doute maudite avec aucune idée de où se trouvait la sortie. Ou l'entrée...? Roh, otarie, peu importait... Puis fallait pas non plus oublier leur objectif, le pendentif maudit caché quelque part... Bon, ça aurait été mieux de savoir où était la sortie, parce que là, même si Solis trouvait l'objet, s'il pouvait pas sortir... Puis Miku était sans doute entré aussi, et ils pouvaient tourner un bon moment sans se rentrer dedans... Urf...

Mikuuuuuuuuuuuuuuuuuuu?

Finirait bien par l'entendre non? Puis qui d'autre pouvait bien l'entendre appeler de toutes façons...

Ce qui était particulièrement bien fait avec les pyramides, c'était que tout allait très bien ensemble. Le sol, les murs, et le plafond étaient pierre, toujours les même. Puis les gribouillis sur les murs se ressemblaient aussi pas mal. Du coup, au mieux on avait l'impression de pas avancer. Au moyen, on se demandait si on tournait pas en rond. Au pire, on se demandait carrément si la gravité s'était pas retournée vu que les dessins de ce mur ci ressemblaient fichtrement à l'envers des dessins de tout à l'heure. Le blondinet finit par utiliser une deuxième étoile pour s'éclairer. Dans les livres, il y avait toujours des torches aux murs des tombeaux, alors elles étaient OU?! Puis ça sentait vaguement le renfermé là dedans.

Les bêtises commencèrent par un placard. Première vraie porte que le blondinet trouvait. Il l'ouvrit. Et se trouva nez à nez avec un mort. Un squelette, avec suffisamment d'objets plantés dans ce qui avait dû être sa chaire pour fabriquer toute une voiture. Solis reprit la poignée. Referma soigneusement le placard. Et reparti les yeux ouverts grands comme des soucoupes. Strictement muet.

Mais c'était quoi cet endroit?! La réponse suivante lui vint en marchant sur une dalle. Une série de pieux d'acier jaillirent du mur de chaque côté, changeant le couloir en forêt de métal, et sans doute de chaire humaine en compote. Et beh, jamais aussi content de faire des grands pas...? Scorgneupluf, si cet endroit commençait à vouloir le tuer, ça allait franchement pas le faire.

Mikuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu!

Quelques couloirs, tournants, et "Mikuuu?" plus tard, une des étoiles de Solis révéla quelque chose de discret. Un simple reflet dans l'air. Le blondinet se pencha, pencha, pencha... Jusqu'à tomber nez à nez avec un très fin fil. Presque invisible. Tendu en travers du couloir. Si la lumière de l'étoile ne s'était pas faite capter par ce filin... le blondinet serait sans doute tombé dans un piège! Mais pas aujourd'hui. Nan, celui là, il l'avait flairé. Solis essuya le sol pour récupérer la poussière infiltrée, puis la souffla dans le couloir. Bon, à part s'étouffer, ça avait pour effet de montrer où la poussière restait coincée à cause d'un fil. Bwaha, brillant.

Le blondinet commença alors à ramper, se tordre, sauter, s'élancer, virevolter entre les fils. Pas si compliqué en soi. Suffisait d'être agile, souple, et rapide. En vérifiant son itinéraire, et en ne s'arrêtant pas trop longtemps, ça lui évitait d'être coincé. Vers le milieu du couloir, sa progression devint plus délicate. Les fils s'étaient multipliés, et il devait se désarticuler et user de toute sa finesse pour passer. Alors qu'il ondulait au dessus d'un fil, les trompettes de l'apocalypse décidèrent de sonner.

Soliiiiiiiiiiiis, shopping!

....Non... Pitié...

Le petit nuage rose au dessus de sa tête, ainsi que l'expression réjouie de Vela lui fit vite comprendre que... si. Vela.


Celle ci, encore apparut au plafond, se laissa tomber avec un enthousiasme des plus remarques.

Eeeeeeeeek, pas les fils!

La demoiselle tomba soigneusement, au milieu des fils. Quand Solis rouvrit les yeux, Vela était assise sagement au milieu de la zone piégée. Et sans avoir effleuré un seul fil. Bon sang il devait y avoir un dieu en ce bas monde...

Oh... C'est joli tout ces fils, c'est genre un instrument?

Et elle pinça une corde. Fuck. Quel que soit ce dieu, c'était au moins un jumeau maléfique... Le sol s'écroula sous leur pieds. Solis bondit en avant, espérant sortir de la zone piégée, mais ne réussi guère qu'à se retrouver pendu au rebord. Il étendit les jambes, avant de les croiser rapidement, attrapant Vela par la taille avec ses jambes. Hanw... Suspendu, avec un boulet littéralement.

Oups... C'est bête...

Vela... tu peux m'expliquer ce que tu fiches ici...?

Bah, suis venu te voir

...Mais c'est pas genre un de tes jours de congé?

Bah si, mais du coup, pendant mon temps libre, je fais ce que je veux, et je voulais te voir.


...C'était incroyablement touchant, logique, et stupide.

Oooooooh, y a de l'eau au fond... Et des choses qui bougent dedans...

Erm...?


Solis tirait de toutes ses forces pour se hisser, si elle commençait à raconter n'importe quoi, ça allait pas aider. Déjà que leur position était pas top...

OH LA VACHE!

Quoi encore?

C'est un animal qu'on a recouvert de croco!

...Wut?

Si, tu sais, le croco, c'est des chaussures, des sac à mains... Bah là, c'est un gros animal couvert de croco!

...Non, c'est l'inverse, l'animal est un croco, et on recouvre les chaussures avec son... WAIT quoi?! Y a des crocos là dedans?!

Bah...


La bête sauta soudain hors de l'eau, faisant sursauter Vela qui en perdit sa chaussure, gobée par l'animal.

HAAAAAAAAN, ma chaussuuuuuuuuuuure!

Vela, mais POURQUOI tu portes des chaussures que tu tiens PAS?!

Mais elles étaient trop belles!

Raaaaaaaaah!

Je vais mouriiiiiiiiiir!

Mais utilise ton arc bon sang!

AH!


La blondinette fit apparaître son arc. Elle le saisit à deux mains. Et sans prendre la peine de le bander, commença à frapper la bête directement. Des bons coups d'arc sur le museau. Screw la finesse et la tactique.

Prend CA, et CA, AHAHA MECHANT VILAIN!

Oh pitié... Elle allait même pas décocher une flèche...? Un coup d'arc plus vigoureux provoqua une sorte de hoquet chez le saurien, qui recracha la chaussure. Celle ci monta... Monta... monta. Vela, dans une concentration parfaite, se balança au dernier moment, quand la chaussure amorçait sa chute. Et l'enfila parfaitement. Cendrillon, la bave de croco en bonus.

AHA! Ma chaussure! Remonte moiiiiiiiiiiiiii!

Bon, il était temps de faire marcher ses biceps, pectoraux, et toute la famille. Et de sortir de ce foutu trouuuuuuuu...



Solis s'allongea sur le sol, à côté de trou, inspirant à fond. Qui eut cru que ce serait si sportif...? Il avait le haut du corps qui criait au viol... Hanyah... Vela était assise un peu plus, câlinant sa chaussure retrouvée.

Vela?

Oui?

Sois gentille. Ne t'approche plus de rien.


Il prit le temps de laisser ses épaules revenir à la vie, puis se releva doucement. Bon, errer au hasard en appelant Miku servait visiblement à rien. Il fallait tenter une autre approche, mais il voyait pas trop comment, vu qu'il avait rien de...
...Wait. En fait si, il avait. Quelque chose d'extrêmement précieux.

Ouvre toi, porte de la boussole, Pyxis.


Hey! ...C'est sombre ici....

Pyxis, j'aurais besoin que tu m'aides à trouver Miku.

Ah euh... Primo, je sais pas trop comment s'organise le coin... Puis, il a pas accepté qu'on le retrouve, alors...?


Solis tendit une autre clé. Ursa Minor de la petite ourse. Le cadeau que lui avait offert Miku. L'ayant portée, le coeur chargé par une émotion particulière et généreuse, la clé devait être marquée par sa présence.

Utilise ça. Je sais que ça marchera.

La petite fée se changea en aiguille, et se positionna sur la clé de Russel, avant de commencer à tourner. Elle tourna un long moment. Puis se stabilisa en pointant une direction. Il se trouvait quelque part à droite, un ou deux étages au dessus. Solis soupira. Qu'importe où était Miku, il le trouverait toujours maintenant.
Même si Pyxis ne pouvait indiquer le chemin à suivre sans avoir une idée de la cartographie des lieux, elle permettait d'avoir une idée de la direction à prendre dans les carrefours. De plus, elle cartographiait d'elle même les lieux au fur et à mesure des pérégrinations du blondinet, et permettrait ainsi de savoir s'il tournait en rond. Vela, qui était restée pour voir Miku, commença bientôt à se lasser de ces recherches, et commença donc à chantonner. Une curieuse histoire d'une souris qui courrait sur une horloge. Enfin, si ça lui faisait plaisir...

Ils débouchèrent bientôt dans une grande salle dorée. Au centre, un lourd sarcophage reposait, richement décoré. Dorures, bagues, amulettes, sceptres, une superbe pierre violette taillée incrustée au niveau de la poitrine... Une merveille. Vela rampa vers autant de richesses.

Sho... shopping...

Vela, assise, reste sage, tu veux?


Le blondinet commença à inspecter les issues, en fonction des indications de l'aiguille dorée. Vela, attendant qu'il ait le dos tourné, se pencha sur le cercueil. Puis elle toqua sur le couvercle pour vérifier si la pierre violette était vraie. Le point qu'elle n'avait pas prévu, c'était que quelqu'un puisse actuellement toquer en retour.

Euh... Solis?

Pas maintenant...


Le couvercle se déplaça lentement sur le côté.

Soliiiiiiiiiiis?

Quoi encore?


Et là, Solis vit le mort sortir du sarcophage.

Et zut.

Les pans des murs tremblèrent tandis que d'autres momies sortaient pas des trappes cachées, à l'appel de celle dans le cercueil. Vela eut une réaction digne, et tout à fait adaptée en la mesure. Elle partit en hurlant, les bras en l'air, dans la direction opposée. Bientôt suivie par Solis et sa boussole, et derrière eux la cohue de momies.

BEUHEUHEU, Mikuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu!
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Dis, c'est un chameau ou un dromadaire ça ?   Mar 11 Juin - 20:49

avatar
Invité


Click


Je m’arrête sur une dalle bien précise, mes chakrams toujours brandis en guise de torche. Ce décor insolite commence vraiment à me faire froid dans le dos, plus j’avance, et plus c’est morbide. Si mon intuition est bonne, Solis devrait se trouver juste en dessous. Enfin, loin juste en dessous, si je pouvais effectuer une translation verticale jusqu’à lui ce serait vraiment top, mais il me semble que si je fais trop de dommage, la pyramide risquerait de s’écrouler. Et ça, déjà c’est pas top, mais surtout, on a toujours pas trouvé l’artefact. Même si le mieux serait déjà de retrouver Solis. Bon, il faut que je trouve un moyen de descendre, bien évidemment en prenant en compte la loi de Murphy numéro 3 qui implique qu’aussi longtemps qu’on a besoin d’un escalier, on ne le trouve pas. Je pousse un soupir en progressant dans les allées de pierre froide, Solis… Quelque chose ne va pas dans son aura, d’ailleurs, il a été victime d’un pop-up… De deux pop-up, qu’est-ce qui le pousserait à invoquer deux esprits à la fois ? Est-ce qu’il est en difficulté ? Je presse le pas, inquiet, pour une raison qui m’est inconnue tout mon entrain s’est dissipé et je ne pense pas qu’il reviendra avant que j’ai retrouvé mon compagnon. Franchement, tout seul c’est relou les missions, je suis pas venu faire du tourisme en solitaire moi. Et bien évidemment, trop occupé à ronchonner, la loi de Murphy numéro 2 s’en donne à cœur joie et je me prends la tête dans un truc indéfini. Décalage, mouvement raté, belle bosse sur le font et le cul à terre. Aouch…

Je frotte mon front endolori de mon coude et un lourd bruit se fait entendre, le genre de bruit que je n’aurais pas aimé entendre, qui crisse des mécaniques, des blocs de pierre qui se déplacent dans un bruit sourd. Je tente de me redresser mais je suis éjecté sur le côté par un bloc qui sort du mur, me propulsant un peu plus loin. Bordel, j’ai fait quoi encore ? Debout sur mes deux pieds, j’admire la pièce remodelée, un trou en plein centre et des plateformes en mouvement, blocs qui cherchent à m’écraser alors que je saute ici et là dans la seule lueur de mes flammes. Bordel, ces pièges de débilos auront ma peau si ça continue. Surtout que les mouvements s’encastrent parfaitement dans le but de m’écraser comme une mouche contre un mur. Révélant mes talents d’acrobates, je joue à la marelle d’une pierre à l’autres avant d’arriver à l’autre bout de la pièce, sain et sauf, traversant une nouvelle porte dans un soupire soulagé. Essoufflé, je prends une pause pendant qu’Axel est pris d’un violent fou rire, moquant mes expressions faciales au cours de ces dernières minutes. Bin tiens, rigole, j’aurais pu crever. Je suis pas pressé de rejoindre ton monde hein, même si je t’aime bien. Un soupire agacé, de la sueur au front, je reprends mon périple bien décidé à en finir avec cette foutue pyramide. Han mais du coup, j’ai droit à des marches qui descendent, pile poil ce qu’il me fallait. Une lueur d’espoir au fond du cœur, je pénètre sur les marches, sans prendre attention à un quelconque interrupteur de piège. De toute façon, c’est impossible de les éviter, depuis tout à l’heure je me fais avoir par leur orginalité alors autant mettre les deux pieds dedans. Je reste aux aguets par contre, vif d’esprit et près à réagir face à toute mauvaise surprise.

« Mikuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu ! »

Hein ? C’était quoi ce bruit, j’ai encore activé un truc ? Ca résonne, comme dans ma tête creuse, ça ressemble pas à ce que j’ai déjà croisé.

« Kyaaaaaaaaaaaaaa ! Allez-vous en, allez-vous en fichus papiers toilettes ! »


Mon dieu, cette voix. Je ne dirai pas que je la reconnaitrai entre mille, mais sincèrement qui a déjà entendu la voix de Vela une fois sait la reconnaitre dès la deuxième fois. Prêtresse des catastrophes, Grande messagère des désastres, Ambassadrice des apocalypses, Annonciateur des calamités mondiale et enfin Envoyée des accidents cataclysmiquement blond, la demoiselle, si elle avait bon fond, n’avait pas été bénie par dame Fortune et amenait toujours avec elle son lot d’évènements. Enfin, ces cinq titres mis de côté, elle est vraiment sympa à vivre vous savez. Je descends les marches quatre à quatre en hurlant le nom de Solis pour qu’il m’entende, mais cela n’empêcha pas la tragédie d’avoir lieu, nous entrons en collision dans une disgracieuse bousculade qui nous stoppe tous les deux dans notre course. Des bosses, encore et toujours, je vais rentrer bleu comme un schtroumpf z’allez voir. J’en ai même fait tomber un chakram, ce qui me vaut une bouderie d’Axel. Je m’excuse intérieurement en le ramassant avant de jeter un regard interrogateur à Solis et Vela.

« Beh, qu’est-ce qui vous arrive, vous êtes tout paniqués ? Vous avez vu un mort ou quoi ? »

Je ne croyais pas si bien dire. Voilà Vela qui balbutie un truc absolument incompréhensible. Elle pointe du doigt un coin noir où je ne distingue franchement rien, qui plus est ses bégaiements m’empêchent de discerner le moindre son suspect.

« Hein, des moquoi ? Mocassins ? Non mais c’est pas les soldes Vela, et puis c’est moche. Et pas confort… »

Je blêmis à l’apparition progressive des créatures dans mon champ de vision. Il y en a beaucoup. Je recule d’un pas. On peut pas les faire flamber ? Deux pas. Oui non, une Blazing Dance et ce serait reglé mais j’ai comme un doute. Tout fait flipper ici. Trois pas. Et puis les machins comme ça, c’est maudit et ça crève jamais nah ? Reste qu’une option hein. Compétence, décamper. Le groupe s’enfuit poursuivi par ces éléments douteusement vivants. Comment on va se débarasser de ça ? Haaan loi de Murphy numéro 1, quand on a besoin d’un piège pour piéger les méchants, y’en a pas. Et de préférence, le piège empire encore plus votre situation initiale plutôt que de vous venir en aide. Du coup, la suite je la sens mal. Vraiment mal. Mais dans ma course, une fois le choc passé, j’adresse un sourire à Solis.

« Bon cette fois on se sépare pas hein. Faut qu’on trouve un moyen de les semer. Ou qu’elles se fassent écraser par un rocher je sais pas moi. »

C’est sûr que c’est pas avec les flèches de Vela qu’on va les trucider hein… Han mais peut être que si, si on les lie.. ? Quoique j’ai comme un doute sur l’efficacité du truc. Froid. Moche. Difforme. On va courir comme ça longtemps, ou bien on va se décider à leur faire face ? Je sais pas, je sais pas ça m’énerve.

« T’as un plan ? Dis-moi que t’as un plan. Sinon j’essaye de les faire flamber et on prie. »

 MessageSujet: Re: Dis, c'est un chameau ou un dromadaire ça ?   Mar 18 Juin - 16:08

avatar
Solis Farron

Lamia Scale

Click

Eeeeeeeeeek!

Soliiiiiiiiiiiis!

BUNK. Aouwn... Bon ça avait pas raté, il avait retrouvé Miku de la manière la plus frappante et énergique possible... Sauf que du coup, la chute les avait pas mal ralentis...

Beh, qu’est-ce qui vous arrive, vous êtes tout paniqués ? Vous avez vu un mort ou quoi ?

Hanw, pas le temps de lancer les explications techniques... Déjà essayer de respirer...

Aheugaga... Ah le cristal... puis la mom.. Et le papier... Ouuuuuuh le papier....

Même complètement essoufflée, elle arrivait à l'ouvrir, c'était hallucinant. Incompréhensible, mais hallucinant...

Hein, des moquoi ? Mocassins ? Non mais c’est pas les soldes Vela, et puis c’est moche. Et pas confort…

Petit silence. Un gémissement dans le fond. Otarie, ils courraient vite pour des antiquités... Erf... Miku blêmit et commença à reculer. Vala. Comme quoi, un bon dessin valait toutes les explications au monde... Solis se releva en tâtant la future bosse qu'il allait se payer, puis il prit Miku par le poignet et recommença à détaler. Sans un mot, il se contenta de congédier Pyxis. Sa capacité à cartographier était bien gentille, mais là, il avait autre chose à faire. Haaaaaan, puis y avait pas d'issues ou de moyen de s'en sortir dans ce maudit trou?!
Miku semblait s'être calmé. Au moins, il était d'une fiabilité à toute épreuve... On mettrait sur sa tombe si jamais ils s'en sortaient pas...

Bon cette fois on se sépare pas hein. Faut qu’on trouve un moyen de les semer. Ou qu’elles se fassent écraser par un rocher je sais pas moi.

Semer je crois que c'est pas la peine... Fais des lustres qu'on court avec Vela, sont même pas épuisées... Je pense pas qu'elles soient fatiguables...

Question à 10 Velas, les momies pouvaient être être à bout de souffle? Sans doute pas, vu leur état, leur souffle devait être le dernier de leurs soucis... Alors ils avaient quoi... Miku avait un autre set d'armes, des chakrams... Dans des couloirs, pas sûr que ça marche bien ça... A moins de propriétés particulières... Vela, on allait pas y penser. Il doutait sérieusement qu'elle puisse lier des morts, et même si c'était possible... Brrrrrr, mieux valait pas y penser. 

T’as un plan ? Dis-moi que t’as un plan. Sinon j’essaye de les faire flamber et on prie.

Flamber? Bon, pour les chakrams, ça expliquait la lumière, et pourquoi il les avait pris... Alors... Elles prendraient très bien feu, ça c'était sûr, z'étaient poussiéreuses, sèches, et couvertes de papier toilette. Mais est ce que ça suffirait? Parce que ça serait peut être pas assez pour les os... Est ce qu'une momie pouvait continuer à combattre lorsqu'il ne restait que les ossements...? Ou alors, si Miku les dénaturait, puis qu'il lâchait encore une dose de destruction dessus pour briser ce qui resterait...? Avec les morts, on était jamais sûr...

Me... Faut... une grande... salle... A droite!

Il avait bien du passer par là à un moment... Bon, il lui faudrait changer son set d'esprits par contre... Et réussir à les canaliser... Il avait ses drôles de dames pour ça...

Aie!

Bien sûr, ça pouvait pas rater. Vela avait trébuché. En un rien de temps, une momie fut sur elle.

VELA!

La momie commit juste une légère erreur. Elle attrapa l'esprit par la cheville. Ou plutôt, un peu plus bas... La chaussure... Le blondinet regarda Vela se redresser très lentement, deux points rouges malveillants étincelants sous sa frange. Un coup d'arc vola. La momie en eu le crâne retourné. Littéralement, elle regardait du mauvais côté. 

PAS MES CHAUSSUUUUUUUUUURES!

Complètement possédée, maniant son arc comme une masse, Vela commença à frapper encore et encore dans la horde de morts vivants. Elle ne revint à elle que quand elle vit sa première victime, qui tâtonnait alentours, attrapant fermement sa tête, puis la pivoter à nouveau pour voir du bon côté.

...Beeeeeerk!

Solis agita sa clé, fermant la porte. Au moins, elle leur avait fait gagner du temps, elle était une excellente... distraction. 
Han, puis de la lumière au bout du tunnel! Donc, une salle. Grande, en pierre, parfaite. Une entrée, une sortie, soit tout ce qu'il lui fallait.

Miku! Je vais essayer de les regrouper, après fais les toutes flamber! Je passerai un coup par dessus pour être sûr que les os soient broyés!

Le blondinet tendit deux clés devant lui.

Ouvrez vous, porte de la reine, porte de la coupe. Cassiopée, Crater!


...Sur le papier, ça avait l'air d'une bonne idée, mais en pratique, elles tiraient toutes les deux une tête pas possible. Température, -10°. Bon, comme d'habitude, Cassy le regardait juste avec cet air froid et pourtant curieusement soumis. Mais Crater avait l'air toute prête à exploser.

...Est ce que c'est une façon de dire que je suis bonne à être momifiée...?

Mais... Mais... Non! Je voulais juste que tu les freines...?

PARCE QUE TU VAS VOIR CE QU ELLE TE DIT LA VIEILLE MOMIE! TU VAS VOIR SI JE SUIS BONNE POUR LE TOMBEAU!

Elle claqua des doigts, faisant apparaître son chaudron. Bah, du moment qu'elle était motivée, c'était bon...?

Du saindoux, des cendres funéraires...

Eurk, il était pas obligé d'avoir la recette, surtout avec ce genre de trucs dedans...

Cassy, j'ai besoin que tu aides Crater à les regrouper.

La jeune femme haussa un sourcil.

....Cassy....

Elle s'exécuta cependant. Brr, toujours aussi froid dans le dos celle là. La jeune femme tendit la main vers l'entrée.

Seal Space

Deux larges panneaux mauves apparurent de part et d'autres de la porte. Cassiopée scellait une portion d'espace, si bien qu'il en résultait un panneau, sorte de bouclier. En l'occurrence, en les agençant bien, elle pouvait juguler le flot de créatures vers une entrée étroite. Parfait.

De son côté, Crater poussa un petit cri de triomphe.

QU ILS GOUTENT A MON SAVON MAISON!

Elle renversa le chaudron, envoyant l'épais liquide qui glougloutait dedans vers la porte, entre les panneaux de Cassy. Les premières momies arrivèrent, dérapant sur la plaque de savon, et finissant comme des billes de flipper. Puis vu le nombre, et qu'elles avaient pas l'air de piger le truc... Bah elles continuaient à affluer, trébucher les unes sur les autres, déraper, faire de la luge, du patinage artistique sur savon....


Une fois que la grosse masse de momies fut agglutinée en un tas grouillant de membres et de têtes gémissantes, il était temps de passer à la destruction en masse.

Miku? Je pense que c'est le moment, rôtisserie maximale!

Pour sa part, Solis accumula les étoiles.

Celestial Starsign, Aquarius. Divine Rainbeam!

Il lâcherai la pluie de rayons quand Miku en aurait terminé. Mais il faudrait espérer que cela suffirait. Sinon Miku devrait les couvrir tout les deux. La puissance de l'apôtre de l'eau n'était pas sans prix, Solis savait qu'il serait temporairement incapacité. Mais quoi qu'il advienne, il ne doutait pas de Miku...
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Dis, c'est un chameau ou un dromadaire ça ?   Mer 26 Juin - 22:23

avatar
Invité


Click


A droite ? A droite ! M’assurant de ne pas perdre Solis, nous courrons en direction de la lumière, hon, lumière rien que ça c’est… Petite séquence freinage forcé, Vela vient de tomber, je sautille pour ne pas me casser la gueule et me retourne dans mon élan, prêt à foncer dans le tas pour sortir l’esprit céleste du pétrin mais je m’arrête bien vite. Limite j’ai envie de reprendre la course mais plus pour fuir la petite mariée enragée que les momies, malgré le côté glauque de la scène, l’enchainement des facteurs critiques m’arrache un fou rire. Je sais pas si c’est le stress ou le côté irréel de cette scène mais j’en ris de bon cœur, totalement déconnecté du danger, mais avec l’essoufflement, ça et la poussière crasseuse du tombeau, je tousse ce qui me donne un air de débile incompris. Bordel. Axel me demande de me ressaisir, flambant les chakrams un bon coup histoire de me reconcentrer quand Solis se met à préparer tout une formation. Oh tiens, bonjour Cassiopée, je la salue d’un petit mouvement de main, sachant que de toute façon, elle ne répondrait pas. Je l’aime bien, cet esprit, juste qu’elle est pas très bavarde, mais je sais qu’on peut compter sur elle, après tout on a combattu ensemble et elle est franchement douée. Des capacités franchement flippantes, de mémoire, le genre de truc auquel j’aimerai pas faire face. Bon, l’autre par contre…

« PARCE QUE TU VAS VOIR CE QU ELLE TE DIT LA VIEILLE MOMIE! TU VAS VOIR SI JE SUIS BONNE POUR LE TOMBEAU! »

Une petite grimace, je suis savonné par la nervosité, puis la gêne de l’amusement, avant de l’admirer avec une curiosité sans nom et des yeux tout pétillants. Cuisine. Alchimie. Magiiiie. Moi aussi je veux essayer les mélanges douteux pour que ça fasse des bulles et de la fumée colorée pendant que je remue une grosse cuiller en bois. Je me rapproche un peu histoire de mieux voir mais vu le caractère de la bête, je garde une distance minimale de sécurité. Elle a l’air cool, vieille ronchonne et aigrie, mais cool quand même. Je me demande ce qu’elle prépare, une chose est sûre, avec les ingrédients qu’elle nous dégote, elle possède la compétence fouille rapide. Un truc explosif qui va faire tout péter méga inflammable étou étou et moi je fais tout sauteeeer ! D’ailleurs quand on y pense, on galère contre des momies mais, suffirait d’une gazinière et d’une poêle et j’empaquèterai tout ça en moins de temps qu’il n’en faut pour casser un œuf. Ahem. Je m’emballe. Je regarde Cassiopée placer son piège et c’est là que Super Crater entre en jeu. Mon intérêt monte en flèche, avant de faire une dégringolade digne du col de poccorah sur dos de yéti. Du… Savon ? Han, mais c’est… Drôle. Et puis qu’est-ce que c’est con des momies sérieux, y’en a pas une pour rattraper l’autre, v’là tout le papier hygiénique qui s’amasse au fond de la cuvette sans qu’il y en ait un pour donner l’alerte. Et moi planté là depuis tout l’heure qui admire ses amies faire tout le boulot.

« Miku? Je pense que c'est le moment, rôtisserie maximale!
- Tu ne pouvais pas mieux demander. »

Axel transparait comme un fantôme à travers moi, je suppose que s’il a répondu à voix haute c’est qu’il s’est rendu visible pour Solis. Les mains sur les chakrams, nous brûlons d’excitation en nous jetant dans le tas. A la une, à la deux, et tous sous la douche ! Je fonce sur la piste de savon pour glisser comme sur une piste gelée sauf que… Mauvaise synchronisation avec Axel, moi je veux passer dessous, lui dessus, du coup sblaf, ça finit en swift pingouin, boom en plein dans le tas de cadavre putréfiés nettoyé au savon maison. Mon corps blond disparait dans ce gros tas nécrosant, petit bruit dégouté, grognement du hérisson, et voilà que tout implose dans une violente tornade de feu. Les effroyables cris de lassitude des créatures d’outre-tombe envahissent la pièce tandis qu’ils sont balayés par les vents enflammés, que les débris crépitant s’éjectent ici et là avant d’être redirigés vers un point bien précis pour faciliter la suite à mon coéquipier. Nous sautons en arrière dans une sale odeur de papier grillé, l’odeur des onguents à base de plante qui ont été utilisés pour parfumer tout ça remplit la pièce comme de l’encens.

« Divine Rainbeam ! »

Oh ma caille, c’est quoi ce sort ? J’veux bien avoir le cul à terre et la tête qui tourne mais j’ai bien vu ce que j’ai vu, c’est méga puissant ça doit pas rester grand-chose des mo… Je me lève pour rejoindre Solis mais fatigue et tournis font mauvais ménage, je perds rapidement l’équilibre pour m’étaler sur la pierre froide à côté de Solis.

« Blond 1 et Blond 2 sont dans une pyramide. Blond 1 tombe dans un piège, que fait-il ? Enchanté, je suis Axel. »

Du haut de son monde des morts, Axel peut nous narguer sans le moindre contre coup physique, ses armes se sont dématérialisées sur le coup, j’ai encore du mal avec le contre coup de cette attaque. Facile pour lui de moquer de nous, agonisant à terre. Tiens bah pour la peine, pourquoi ne pas le narguer lui avec des choses qu’il ne peut plus faire. Me hissant en position assise contre un mur, je fouille dans ma besace pour en sortir deux tablettes de choc… Ah non, mauvaise idée, la chaleur du désert ne leur a pas réussi. Flûte. Bon bah, biscuit. J’en passe un à Solis avec un petit sourire avant de croquer dans le mien et de… Un bruit de craquement, je regarde devant nous, ébahi, c’est quoi ce truc ? Les poussières, c’est-à-dire ce qu’il reste de nos pauvres opposantes, se concentre dans un nuage menaçant qui prend la forme d’une tête de mort avant de lâcher un rugissement à en décoiffer deux bruns – heureusement pour nous, nous avons un gel de meilleure qualité. Hon, faut qu’on détale vite fait j’le sens pas. Je me redresse et j’aide Solis à se relever, cherchant du coin de l’œil une porte de sortie.

« Pas la peine. Regarde. »

Deux statues humanoïdes se mettent en mouvement de part et d’autres de la pièce, armées de lourdes masses qui s’abattent sur le nuage qui se disperse dans un cri strident digne d’une banshee. Je crois qu’on s’est fait des copains. Une lourde masse s’abat devant nous et me fait sursauter. Ou pas. J’attrape le bras de Solis pour lui faire éviter une autre attaque en le tirant contre moi. Putain, il est vachement moins lumineux, cette attaque a dû lui couter un paquet d’énergie monumental.

« Cassiopée, tu veux bien.. ? »

Je lui indique d’un mouvement de tête mon intention, sortir Solis d’ici. J’aurais bien demandé de l’aide à Crater aussi mais l’instinct de survie indique que Cassiopée suffit, puis c’est pas très poli. Déjà que demander de l’aide à la demoiselle me semble inconvenant, mais en même temps, c’est leur rôle et leur envie de protéger leur porteur non ? Un peu comme les miens, d’ailleurs, j’ai besoin de toi.

« Crafty Knight, Even. Solis, on va pas pouvoir les casser eux, alors est-ce que tu peux... »

Le bouclier azur apparait sous une concentration de flocons blancs, j’ai tout juste le temps de me cacher derrière, repoussé comme une vulgaire mouche, ce qui déplait fortement à Even et à son sens tactique. J’active la technique et les pointes du bouclier se mettent à briller d’une lueur bleutée. Je fais apparaitre un mur de glace devant nous alors que Solis s’éclipse sur le côté. Ouais voilà, j’ai pas finis ma phrase mais il m’a bien compris. Parce que si la porte se ferme, on aura l’air con. Enfin, confiture surtout. L’un des colosses de pierre brise mon mur à coups répétés, me laissant le temps de réfléchir avant d’écouter Even et de me jeter à corps perdu entre les pattes des géants maladroits, une deux trois, le premier glisse sur ce qu’il reste de savon, casse gueule sur le deuxième. J’ai quelques secondes pour les escalader et les lier entre eux par trois blocs de glace. Nyouhou, ils sont pas contents, maintenant faut dégager vite fait bien fait avant qu’ils explosent leur fureur sur nous. Remarque, je dis ça, mais est-ce que ça peut être en colère une création en pierre ? Sachant que je ressens aucune aura, c’est que du faux, mais ça change rien fait que un ça fait peur, deux c’est dangereux, et trois ça pique. Du coup, je cours rejoindre Solis pour quitter la pièce, parce qu’évidement il a réussi à la maintenir ouverte, et la porte se ferme derrière nous dans un bruit sourd. Dites le but c’est de condamner toutes les issues à la fin ?

« On est vraiment à l’abri nulle part ici… Vivement qu’on trouve cette satanée relique. En plus mon chocolat a fondu. Je vais bouder les pyramides pour un p’ti moment. »


 MessageSujet: Re: Dis, c'est un chameau ou un dromadaire ça ?   Lun 29 Juil - 16:26

avatar
Solis Farron

Lamia Scale

Click

Solis vacilla, et se laissa tomber, un genoux à terre. L'apôtre de l'eau avait un prix assez élevé. Même si depuis le temps, il avait appris à s'en remettre, il lui fallait juste un instant pour reprendre son souffle. Sur son poignet, il sentait la brûlure du symbole qui s'était inscrit, consumant lentement les étoiles qui lui avaient donné jour. Pure mesquinerie ça encore comme coup. Enfin, ça allait passer...

Miku revint vers lui en glissant sur le savon, comme une savonnette sur une plaque d'huile. Il revint en titubant, avant de s'écraser sur le sol près de Solis. Cependant, le blondinet était plus intéressé par ce qui était apparu pendant le barbecue de papier toilette. Plutôt grand. Un roux incendiaire. Et des yeux verts qui devaient briller dans le noir vu leur intensité. Et surtout, c'était mort.

Blond 1 et Blond 2 sont dans une pyramide. Blond 1 tombe dans un piège, que fait-il ? Enchanté, je suis Axel.

Ahm... Enchanté aussi. Miku a parlé de toi.

Oui, sous la douche, et sur un chameau. Pas spécialement glorieux comme cadre, mais bon, on choisit pas ses entrées. Est ce que ça voulait dire qu'il prenait sans broncher le fait qu'il y a X personnes comme ça, flottantes, qui l'attendaient hors de la douche...? Et au réveil...? Bigre, devait être... euh... peuplé...? Bon, ça avait quelque chose de perturbant quand même de parler à un décédé, mais au moins, il semblait fidèle à Miku. Lui ferait toujours quelqu'un en cas de besoin, et ça c'était une bonne chose. D'ailleurs, celui ci semblait ne pas apprécier l'air sarcastique du décédé porc épic. En même temps, il avait pas tout à fait tort sur le fait de tomber dans les pièges... ...Encore heureux qu'il ait pas assisté à Vela et ses crocos tiens... Autant essayer de garder un peu de crédibilité...
Enfin bon, la crédibilité... Cassy se tenait debout, fixant Solis sans visiblement avoir besoin de cligner des yeux. En un sens, elle pouvait aussi passer pour une morte celle là, mais valait mieux pas lui dire... Et de l'autre côté, Crater fouinait dans les urnes pour récupérer des trucs pour ses potions. En un sens, elle elle était BIENTOT morte. Et elle passait pour une fouille poubelle d'ailleurs, mais bon... Oui, non, crédibilité, out.
Miku sauva la situation en sortant des biscuits de son sac. Le remerciant, le blondinet s'empara de son savoureux, croustillant, et desséché biscuit, et l'approcha de sa bouche. Un craquement sec l'interrompit, bouche ouverte. Hanw... Quand les restes d'une momie craquent, c'est pas bon signe...

La poussière commença à tourbillonner sous l'influence d'un vent qui n'existait pas. S'élevant lentement, elle s'amoncela en un lourd nuage qui commença à se concentrer, et à prendre forme. Ils se trouvèrent nez à biscuit avec un crâne de poussière spectral. Qui poussa soudain un monstrueux hurlement. La prise mal assurée de Solis sur son biscuit lui fit lâcher la précieuse gourmandise, qui fila donc dans sa bouche grande ouverte, et essaya de l'étouffer. Mourir par une attaque venteuse sur biscuit ferait vraiment tache sur son dossier de mage, il préférait essayer de respirer pour le moment... C'était là le côté pratique des trucs maudits, comme les momies. Parce que peu importe comment on se débrouille. Bah ça vous lâche pas, et ça revient. Et là pour le coup, exploser un nuage de poussière allait être compliqué.
Miku le saisit par le bras, et le releva, cherchant une issue.

Pas la peine. Regarde.

Deux statues sur les côtés s'animèrent soudain, frappant violemment le nuage. Pour le coup, ça c'était curieux. Pourquoi des protections de la pyramide attaqueraient les autres mécanismes de défense...? Mais si le nuage éclata bien sous l'impact, c'était pour mieux rentrer dans les interstices de pierre des statues. Roh ow. Les momies avaient du prévoir un corps de secours... Le second coup de massue s'écrasa devant eux. Ah bah oui. Miku tira brusquement le blondinet pour lui éviter un nouveau coup de massue.

Cassiopée, tu veux bien...?

ça va, ça va, je suis diminué, pas handicapé non plus...

Ah moins qu'être blond ne soit considéré comme un handicap, mais c'était là une toute autre histoire. Consultant rapidement le symbole, il put confirmer ses craintes. C'était pas le temps de s'étrangler avec un biscuit qui suffisait à retirer les effets néfastes du Ténébreux. Erf. Quelque part, ça avait un côté super frustrant de redevenir une quiche.
Cassiopée sauta prestement en un salto parfait pour atterrir à ses côtés.

Crafty Knight, Even. Solis, on va pas pouvoir les casser eux, alors est-ce que tu peux...

Le petit crouic qui venait du fond de la salle était celui de la porte qui descendait doucement. Ah. Bah tiens. Histoire de. Remarque, finir sa vie écrabouillé par des statues possédées par l'esprit vengeur d'un cadavre maudit et enroulé dans du papier, c'était mieux que le coup du biscuit. Le bouclier qu'avait fait apparaître Miku leur servirait sans doute à se défendre, ou du moins à gagner du temps.

T AS UN PROBLEME POTERIE DE BAS ETAGE?!

Apparemment, Crater était pas ravie non plus.

Crater, Cassy, on met les voiles!

JE VAIS LEUR APPRENDRE LES BONNES MANIERES, ILS ONT ABIMER MON CHAUDRON!

...Inutile...

Pendant que Miku s'occupait avec les colosses, Solis cherchait à trouver comme le mécanisme de la porte marchait.

Cassy, ne dis pas ça de tes camarades. Et vient donc m'aider... Crater, ta cuillère!

La vieille dame qui avait finalement daigné le rejoindre tendit sa cuillère en bois avec un air suspicieux. Elle avait bien raison. Le blondinet enfonça la cuillère dans le rail de la porte, espérant ainsi la bloquer. Sauf que ça cassa juste la malheureuse cuillère, et ne freina nullement la porte.

...d'habitude ça marche dans les livres...

...............Ma..... CUILLERE!

La vieille femme poussa un cri de rage, s'arma de son chaudron, et commença à frapper le mur avec dans une série de jurons qui auraient fait pâlir un vieux marin albinos. Dans un coup plus vigoureux que la moyenne, elle fissura le mur, révélant le mécanisme de la porte dans le mur. Les yeux de Cassiopée rougeoyèrent.

Seal item

La porte se figea brusquement, bloquée.

Mikuuuuuu, maintenant!

Il délaissa ses colosses pris dans la glace ( de la glace...?), et galopa pour les rejoindre. Cassy lâcha finalement son contrôle sur l'ingénierie, et la porte se ferma définitivement.

On est vraiment à l’abri nulle part ici… Vivement qu’on trouve cette satanée relique. En plus mon chocolat a fondu. Je vais bouder les pyramides pour un p’ti moment.

Maintenant qu'on s'est retrouvé, ça va être plus simple aussi de vraiment commencer la mission. Bon, même si pour s'y retrouver maintenant, vu notre course poursuite avec les momies...

...Trésor? Ils sont toujours placés dans des lieux équivalents quelle que soit l'époque ou la localisation...

...Ow god. Une phrase de plus de trois mots de Cassy équivalait à une offre de paix d'une des guildes noires de la triade. Ils allaient avoir de gros ennuis dans pas longtemps pour compenser, c'était sûr sûr. Mais dans le fond, elle avait raison.

Dans ce cas, il n'y a que deux localisations possibles théoriques... Soit la salle la plus au fond, celle qu'on a le moins de chances d'atteindre, et donc le moins de chances de sortir. Soit la salle comportant la personne pour qui la pyramide a été construite... J'en ai vu une avec un sarcophage dedans, mais pas sûr que ce soit la bonne... Quoi que c'est là qu'on a trouvé les momies, donc peut être que...?

VENGEANCE!

Crater commença alors à trottiner avec toute la grâce d'une femme de son âge.

Ahm... et tu vas...?

Suivre les traces de poussière et de bandages que ces ROULEAUX DE SOPALIN PREHISTORIQUES ont semé en te coursant. Et je VENGERAI MA CUILLERE!

Elle repartit aussi sec, les yeux rivés au sol en proférant des malédictions. Comme si ils étaient déjà pas assez maudits...

Bon bah... suivons la vieille dame en rogne...?

JE NE SUIS PAS EN ROGNE
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Dis, c'est un chameau ou un dromadaire ça ?   Jeu 15 Aoû - 18:09

avatar
Invité


Click


J’écoute avec attention Solis, Cassiopée et la vieille mémé. Je tousse, non pas de manière malvenue, mais simplement à cause de la poussière qui traine dans les lieux. Bon, peut être aussi un peu pour étouffer un rire moqueur. Les esprits de Solis valent vraiment le détour, et cette Crachère… Patère… Casper… J’ai oublié son nom à mamie, mais de toute manière je n’oserais pas le prononcer de sitôt. Je me contente d’hausser les épaules avec un fin sourire en signe d’approbation, ne plus être seul c’est franchement un soulagement. D’accord, j’ai Axel et tout avec moi, mais c’est pas pareil, ils sont pas stressés  à chaque piège déclenché, ils ont pas peur pour leurs fesses, eux, quand ils sont poursuivis par des essuie-tout géants ; ils ne savent plus vivre les pauvres. Logique, ils sont morts. Un bon point intelligence pour toi, Miku.  Nous remontons tranquillement les couloirs en suivant le pas de sabot de mamie gâteau… Tiens, en parlant de gâteau, on a même pas pu manger nos biscuits tranquillement… La poisse.

« C’est un peu monotone quand même. Ils étaient du genre sobre à l’époque en fait. J’veux dire, c’est vite répétitif. Puis c’est glauque. Je comprends pas le concept de s’enfermer dans un truc gigantesque et plein d’araignées. Bien que ça soit très intéressant, je dis pas hein, la vie dans le monde d’après, tout ça, mais une fois devant, en pratique, bah c’est pas très joyeux. Poussiéreux et putréfié conviennent mieux. Tu crois que mamie… »

De peur de la réaction de Casper, je ne termine pas ma question. Il vaut mieux que je l’oublie, elle doit être aussi vieille que les momies mais plus dangereuse encore. Et franchement, on est déjà assez amochés comme ça. Chassant ici et là les mauvais souvenirs qui me remontent à l’esprit comme une arête mal passée à la digestion à la vue des restes de sopalin qui subsistent, je décide de fredonner un air quelconque pour penser à autre chose. Et puis faut mettre un peu l’ambiance, j’veux dire… Ils ont vraiment pas pensé aux lumières dans tout ça, c’est pourtant essentiel. Comment font les morts pour se repérer dans le noir après, hein ? Faudrait que je demande à Axel, sûrement qu’il va me traiter de débile encore. Enfin voilà, on parcourt les suuuuper couloirs qui commencent sérieusement à me taper sur les nerfs, limite j’ai dit adieu à toute précaution niveau piège, de toute façon aussi attentif que vous soyez vous finissez toujours pas tomber dedans, alors fuck.  Nous finissons par arriver dans une énorme pièce pleine de dorure et clairement bien plus décorées que les autres placards à cafards. De riches ornements disposent de l’entièreté de la large salle, si bien que tout, je dis bien tout jusqu’au moindre grain de poussière, semble être aussi précieux d’un lingot d’or.

« Comment on fait pour savoir ce que l’on cherche dans tout ça… »

Mamie, qui était arrivée avant nous, retournait le coin de fond en comble à la recherche de tout ce qui pouvait se rapprocher de près ou de loin à une momie à décapiter à coup de marmite.  Visiblement, c’était un échec. Quelque part, ça me rassure de savoir que je ne suis pas le seul à avoir dit adieu à toute précaution. Je regarde Solis avec une moue embêtée, je n’ai aucune idée de commencer avancer plus loin, il va falloir diviser le travail en deux… Alors je ferme les yeux et me concentre, un pas à gauche, j’avance lentement, manque de me casser la gueule et me rattrape sur un piédestal. Ahem. Je rouvre les yeux et me dirige vers mon objectif, un collier travaillé qui dégage une émotion plus forte que les autres objets ici. Qu’est-ce que ça peut bien signifier ? Soigneusement exposé dans une alcôve, des dessins sculptés à même le mur racontent l’histoire de l’antique seigneur embaumé ici et sa femme traversant une rivière probablement symbolique et… Je passe ma main sur le mur pour chasser débris et toiles, souffle avec impatience mais rien n’y fais. Le pan de mur est trop abimé pour que l’on discerne quoi que ce soit d’autre qu’une sorte de champs… Ce n’est pas de mon niveau, mais quelque chose me dit que ce collier a quelque chose à voir avec une histoire d’amour. Je le soulève de son promontoire, hésite, puis le repose. Et puis une idée me traverse l’esprit comme un foudroiement d’évidence, je me tourne vers Solis avec, sans rien cacher, la tête d’un gosse sur le point de faire une grosse bêtise.

« On n’a qu’à toucher à tout et voir ce qui se passe. Si la pyramide beugle, on n’aura plus qu’à prendre le truc et courir. Et au pire on peut embarquer plusieurs choses si on a un doute. »

Fier de mon idée et loin de connaitre les capacités de Crater, je commence à toucher à tout ce qui a l’air précieux ou mystique, reposant ce qui ne m’intéresse pas en bazar dans la pile d’effets personnels de Toutencarton. Loin de moi l’idée de devenir un pilleur de tombe, mais par exemple ce scarabée m’a bien l’air d’être une amulette alors… On verra bien ce qu’ils en disent au conseil.  Oh et puis cette pierre violette sur le couvercle du sarcophage, franchement, vu tous les motifs qu’il y a autour, on dirait qu’elle est au centre de l’univers. Le cœur du dirigeant, le cœur du pays ? V’là la valeur historique du truc, ils auraient mieux fait de nous prêter un érudit à escorter, ces idiots du Conseil, franchement, deux blonds ça peut faire des dégâts, même involontaire. Je m’empare du gros caillou couleur améthyste et le pointe vers Solis.

« Celui-là, j’le sens bien ! »

Crater a tout juste le temps de me confirmer la nature magique du truc qu’un grondement se fait entendre. J’le savais. J’le savais. Jackpot de maccabé, on a ce qu’il nous faut, mais on va devoir le mériter. Pas juste, on a déjà vaincu les momies, on mérite déjà de partir de là avec la gemme. Je la fiche dans mon sac et me prépare au pire, mais rien ne se passe. Simplement ce grondement rocheux… En même temps ouais, ce serait cool qu’on détruise pas la pyramide, sinon, Désierto risque de pas aimer… Regardant Solis en haussant les épaules, je prends un air nonchalant

« Il semblerait qu’on ait échappé au pire. Y’a plus qu’à sortir. »

Bah, ouais hein, auto-persuasion powa.
 MessageSujet: Re: Dis, c'est un chameau ou un dromadaire ça ?   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Dis, c'est un chameau ou un dromadaire ça ?
» Le chameau ou le dromadaire ? [Mission rang C solo]
» Riku, Saint du Chameau [ok]
» L'HISTOIRE DU CHAMEAU QUI PLEURE
» L'inteview volée du roi des voleurs! By Kuro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5