Partagez | .
Reach another sky
 MessageSujet: Reach another sky    Dim 10 Mar - 16:55

avatar
Arsher Fitzgerald


Click

Eplucher chaque bibliothèque du pays, à la recherche d'un vieillard qui n'existe peut être pas. A la recherche d'un homme, ou plutôt de l'incarnation d'un élémental, qui n'existe peut être plus en ce monde. Voilà ce qui occupe tes journées récemment. Voilà le genre d'activités auxquelles tu te livres, depuis plus d'une semaine que tu as quitté la guilde, temporairement bien sur, pour te lancer sur les routes... Et depuis une semaine, tu es cette silhouette, cet homme encapuchonné, qui sillonne les routes les plus désertes. Tu es devenu cette sorte d'individu inquiétant qui ne rentre en ville que pour acheter de quoi manger, et visiter la bibliothèque locale. Et c'est le même manège dans chaque ville. Et tu n'as toujours pas trouvé. Pas d'indices, pas de traces, rien. Juste une forte concentration de magie autour de certains ouvrages, preuve que celui que tu cherches est passé par là. D'après Evan, il sait que tu es lancé à sa recherche. Il sait que tu as libéré l'élémental de flammes. Et il joue avec toi. Il s'amuse, dans ce jeu de chat continuel. Il veut voir jusqu'où tu iras. Et tu commences à en avoir assez de ressentir toujours la même signature magique là où tu passes, sans jamais pouvoir lui mettre la main dessus. Seulement, as-tu le choix ? La réponse va sans dire : non. Non, tu n'as pas le choix, tu dois continuer à chercher, à le suivre à la trace et peut être qu'il finira par se décider à te faire face. Mais pour le moment, ce ne semble pas être le cas. Tu soupires en avançant parmi les rayonnages de l'immense bibliothèque d'Era. Des étages et des étages de bibliothèques et d'ouvrages innombrables. Tu regardes autour de toi, avant de fermer les yeux pour humer l'air, respirant profondément.

  • Je sens sa signature... Plus forte que la dernière fois.


  • Ouais... Je sais pas, j'ai un pressentiment bizarre.


Tu sens Evan frissonner à travers ton esprit. Quelque chose ne va pas. Cette odeur de magie est plus forte que la dernière fois. Et il semble préoccupé. Tu marches entre les rayonnages, t'enfonçant dans les recoins les plus sombres de la bibliothèque. C'est alors que tu vois cet homme, en sentant alors un tremblement te secouer depuis l'intérieur de ton esprit. Ce vieillard rabougri dans un coin, consultant un ouvrage énorme à une vitesse hallucinante. Comme s'il survolait les pages sans les lire, alors que ses yeux semblent être partout et nulle part à la fois en consultant ces pages. Tu le regardes, alors que tu sens la terreur qui secoue Evan s'insinuer dans ton esprit. Tu ne sais pas pourquoi, mais cet homme est dangereux, il n'y a pas de doute là dessus. Dangereux pour vous deux du moins. Tu le vois alors tourner la tête, et te fixer. De ce regard noir et glacial. Tu frissonnes alors que tu sembles voir ses pupilles étinceler dans les ténèbres de ce recoin désert. C'est alors que tu vois un énorme aigle en origami fondre sur toi à toute vitesse. Tu n'as que le temps de cligner des yeux, en sentant le papier t'entailler le bras. L'instant d'après, et déjà il a disparu, laissant derrière lui un tourbillon de feuilles de papier usées par le temps. Tu sens ton tremblement se calmer, alors que l'odeur de magie se fait plus faible, mais toujours présente malgré tout.

  • C'était quoi ça ?


  • … C'était... C'était. C'était lui...


Tu sens la peur continuer à le secouer tandis que tu tentes de localiser la présence de votre adversaire. C'est lui qui avait scellé Evan dans ce livre. Il doit donc être encore plus puissant que ce dernier... Tu comprends qu'il ait peur. Toi aussi, ce simple échange de regard t'as effrayé. Pourquoi ? Tu ne saurais le dire. Mais cet éclat que tu as aperçu... Cette lueur dans ces yeux... Tu frissonnes rien que d'y penser. Comme si tu avais vu la profondeur des abysses, la noirceur des ténèbres, la douleur de la mort dans ces yeux. C'est absurde, tu te fais des idées. Et pourtant... Pourtant... Quelque chose n'allait pas. Comme si sa présence suffisait à vous faire peur. Comme s'il dégageait une aura de peur. Mais il va falloir faire avec. Ce combat s'annonce tendu. Très tendu même... Est-ce qu'au moins vous arriverez à vous battre contre ce monstre ? Tu as eu un avant goût de ce qui vous attend, avec cette profonde entaille au bras... Il te l'a faite juste avec une créature de papier. Un simple origami donne ce genre de blessure... Tu appréhendes la suite...

  • Evan. Comment on va combattre ce type ?


  • Je... Je sais pas. Je sais même pas si mes flammes pourraient brûler tous ses origamis...


Tu vas devoir t'en occuper tout seul en fait... Tu croises les bras, tentant de masquer ta blessure, avant de quitter ce rayonnage, regardant vers les étages supérieurs, à travers l'espace laissé par les escaliers en spirale. Il est là-haut. Tu le sais. Tu le sens. Il vous attend... C'est alors que tu vois quelque chose bouger juste au dessus de toi. De minuscules silhouettes blanches qui semblent virevolter en cercles. Qu'est-ce que. Tu n'as pas le temps de réfléchir plus, que déjà une dizaine d'oiseaux en origami s'abattent sur toi. Tu agis alors par réflexe. Un pur réflexe, comme si ce mouvement était gravé en toi depuis une éternité. Tu sens alors le vent tourbillonner autour de toi, à toute vitesse. Mais pas comme ta tornade habituelle, non. Cette fois, c'est nettement différent. Tu vois alors une sphère tournoyante se former autour de toi, lacérant les origamis tranchants... On dirait bien que cette fois, le combat a vraiment commencé...



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Reach another sky    Lun 11 Mar - 16:26

avatar
Arsher Fitzgerald


Click

Où est-il ? Tu ressens sa présence, pensante et imposante au dessus de toi. Comme si un océan se trouvait au dessus de ta tête, prêt à s'abattre sur toi... Tu réprimes un énième frisson, avant de prendre ton envole, propulsant l'air à toute vitesse sous tes pieds. Tu sens sa présence approcher de plus en plus. Tu doutes. Tu redoutes cet affrontement. Nan, t'es pas non plus une vieille chaussette comme lui, tu devrais pouvoir tenir le coup... Tu prend une profonde inspiration. C'est alors que tu le vois, qui t'attend, debout sur le rebord de la rampe d'escalier. Tu t'arrêtes un instant, le fixant droit dans les yeux. Tu sens toujours ce doute et ce tremblement qui te remuent, mais tu soutiens le regard perçant de ces yeux sombres. Tu tiens bon. C'est alors qu'il prend la parole, sa voix sombre et gutturale résonnant alors qu'un violent courant d'air fait claquer les portes.

  • Je savais que vous finiriez par venir. Tu penses vraiment pouvoir me battre, toi et tes petites bourrasques ?


Tu serres les dents. Tu sens sa magie émaner. Tu ressens sa puissance. Il t'est supérieur, cela ne fait aucun doute. Mais tu ne vas pas laisser tomber pour si peu. Tu connais tes limites, mais tu ne vas pas abandonner pour autant. Ce serait admettre ta défaite, et c'est hors de question. Tu ne vas pas te laisser faire. Tu serres les poings, et tu ne réponds pas, préférant faire apparaître une lame de vent dans ta main droite, alors que tu tend l'autre dans sa direction, libérant une salve de sphères de vent explosives. Tu aurais mieux fait de réfléchir un instant, de profiter de cet instant de répit qu'il t'offrait par cette discussion, pour pouvoir prendre le temps de monter un plan. Mais non, tu as préféré attaquer directement, tête baissée. Grossière erreur. Tu vois les sphère exploser, libérant un souffle qui te force à reculer, tandis qu'un nuage de fumée se forme. Nuage de fumée qui dissimule alors l'attaque de ton adversaire, qui t'envoie une dizaine d'origamis de toutes formes, te laissant à peine le temps de pirouetter pour les esquiver. Tu sens alors deux autres entailles sur tes bras, alors que tu tranches l'un des projectiles, les autres poursuivant leur course dans le vide, avant de brusquement changer de direction pour revenir vers toi.

Ce n'est pas pour rien qu'il est un des élémentaux du vent après tout. Il arrive à manipuler le vent pour propulser ses origamis encore plus vite, comme s'il libérait des déflagration d'air comprimé pour en faire des projectiles encore plus dangereux... Tu lâches alors une autre salve de sphères, bloquant son attaque en faisant sauter ses petits papiers. Mais il a encore disparu maintenant. Tu te retournes, cherchant autour de toi. Rien. C'est alors que tu entends un bruissement de papier derrière toi. Tu te retournes brusquement, et tu le vois, de nouveau en train de te fixer. Dans son dos se sont déployées deux immenses ailes faites de multitudes de feuilles de papier. Il te regarde toujours de cet oeil morne et sévère, et reprend la parole.

  • Je te l'ai dit. Tu n'as aucune chance. Abandonne avant de te blesser.


Tu déglutis difficilement, serrant toujours les dents. Hors de question. Même si toute la peur du monde devait te tordre les tripes, ce serait hors de question pour toi d'abandonner un tel combat. Tu vas continuer. Tu vas remporter cette bataille. Peu importe le prix à payer pour ça. Tu lance une nouvelle attaque, lâchant une autre salve, faisant tournoyer tes sphères de vent dans tous les sens, les utilisant pour qu'elles l'entourent de toutes part et ne lui laissent pas le temps de s'esquiver. Tu le vois alors étendre ses ailes, ces dernières libérant des dizaines et des dizaines de feuilles de papier, chacun allant bloquer un de tes tirs. C'est inutile. Tu n'y arriveras pas comme ça. Tu te recules alors, te laissant tomber vers le sol alors qu'il envoie à nouveau ses origamis à ta poursuite. Tu vas devoir les semer et réfléchir à un moyen de le battre. Il est plus fort que toi. Tu vas devoir ruser. Ou dépasser tes limites. Mais sur le plan mental, il a l'avantage. C'est lui qui t'effraie, pas l'inverse. Et puis, il a l'avantage du terrain. En cette bibliothèque, il a accès à tout le vent et tout le papier qu'il veut. Toi, tu ne manipules que le premier de ces deux éléments. Et tu ne peux pas jouer sur le nombre en tentant de le submerger de projectiles, puisqu'il en aura surement plus que toi... Il te faut frapper de toutes tes forces, en un seul point. Ta tempête suffira-t-elle ? De toutes façons, ce n'est pas comme si tu n'avais que ça, Evan ne semble pas en état de combattre ce vieillard... Tu fais alors volte face, fonçant en direction des origamis, exécutant un tonneau aérien pour esquiver les attaques, et continuer à toute vitesse vers ton ennemi.

  • Je n'abandonnerai pas. Tu ne feras pas plier ma résolution, vieillard. J'ai juré de te vaincre, et c'est ce que je vais faire.


Suite à ces quelques mots que tu viens de prononcer, tu l'attrapes par le col, déclenchant ta tempête dans le même geste. Tu le jettes alors dans le tourbillon grondant qui s'étend tout autour de toi. Tu le vois se faire ballotter par la tornade, alors que des livres sont petit à petit arrachés des étagères et entrainés dans ton attaque venteuse. Tu relâches alors ton attaque, pour voir quels en ont été les effets. Et il est encore là, ses ailes nettement diminuées, le corps complètement entouré de plusieurs couches de papier qui viennent d'être lacérées par le vent. Tu soutiens son regard, dans lequel semble s'être éveillée une étincelle d'intérêt.

  • Tu es bien présomptueux, jeune homme... Je vais te montrer ce qu'est la puissance.


Tu vois alors des dizaines de feuilles s'envoler et tournoyer autour de lui, leur nombre augmentant de plus en plus. Ce ne sont bientôt plus des dizaines, mais des centaines de feuilles qui prennent forme, s'assemblant pour former une bête énorme. Une sorte de dragon chinois en feuilles de papier. Terrifiant. Véritablement terrifiant. Tu sens tellement de puissance émaner de cette créature... Mais il faut voir le point positif. Il n'a plus ses ailes, juste quelques feuilles de papier pour se maintenir dans les airs. Tu dois profiter de cette occasion pour frapper. Mais comment ? Le pire, c'est qu'il te laisse tout le temps de te préparer. Il te regarde, il garde son dragon en suspension dans les airs, il s'amuse avec toi. Tu prend alors une profonde inspiration... Comment était-ce déjà ? Ah, oui, tu t'en souviens maintenant. Cette attaque, que tu avais vu lors d'une session d'entrainement contre votre maître, Luxus. As-tu vraiment d'autres possibilités ? Non, tu dois tenter. Le tout pour le tout. Tu verras bien ce qui en découlera ensuite... Tu tends alors le bras vers le ciel, concentrant ta magie dans les airs au dessus de vous. Tu ne sais pas vraiment comment il faisait, mais tu supposes. En espérant que cela fonctionne... Tu vois alors ton adversaire faire un geste de la main, alors que le dragon fond alors vers toi. C'est alors que tu relâches toute la magie que tu concentrait, la faisant chuter le plus rapidement possible sur ton ennemi. Tu vois alors une sorte de rayon d'air comprimé s'abattre sur la nuque du dragon, le clouant littéralement au sol dans une explosion de vent. Tu profites alors pour te propulser à toute vitesse sur ton ennemi, sans réfléchir, faisant apparaître Fléau dans ta main, tranchant dans le vif à peine ton adversaire à proximité de ta lame. Tu le vois alors reculer légèrement, te laissant trancher ce qui semble être son dernier rempart de papier. Il est sans défenses maintenant... Enfin, on dirait...



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Reach another sky    Mer 13 Mar - 15:51

avatar
Arsher Fitzgerald


Click

Tu frappes, encore et encore, mais il semble avoir encore des feuilles de papier en réserve, et il bloque tes coups. Tu frappes alors de toutes tes forces, tranchant le dernier rempart de feuille et touchant ton ennemi au passage. C'est alors qu'une explosion se produit, le faisant disparaître dans une nuée de feuilles de papier. Un leurre ? Ou autre chose ? Tu vois les feuilles tournoyer autour de toi, avant de venir se coller sur la lame de ton épée alors que le dragon semble se relever et repartir dans les airs. Tu vas avoir du mal à le stopper encore une fois... Tu serres les dents alors qu'une vive douleur te traverse le bras, comme lorsque tu as absorbé Evan dans ton Fléau... Tu sens les sentiments affluer en toi, et la peur s'insinuer de nouveau dans ton esprit. Cette peur que tu avais oublié l'espace d'un instant. Tu trembles, et alors que tes yeux se troublent, la douleur s'intensifie, et la créature s'approche chaque instant d'avantage. Puis, plus rien. Un pic de douleur soudain, et plus rien. Plus un mouvement, plus un bruit, juste des souvenirs et des images qui ne t'appartiennent pas, qui commencent à défiler devant tes yeux.

Un souvenir furtif. Un rayon de soleil chaleureux. Un rire d'enfant d'abord, puis l'enfant lui même qui passe en courant sous tes yeux. Ou du moins, sous les yeux de cet homme, dans son souvenir... Tu remarques les cheveux roux, les yeux verts émeraude et l'air rieur, presque moqueur. Tu entends son cri qui retentit. Tu l'entends qui appelle son grand père, se tournant vers toi. Tu mets un moment avant de réaliser que tu connais cet enfant... Evan. Et ce souvenir... Ces yeux par lesquels tu vois... Ce ne sont ni les tiens, ni ceux de ton camarade rouquin... Alors... Qui ? La réponse finit par te venir d'elle même. Ce sont les siens. Ceux de cet homme. Cela ne fait aucun doute. Tout comme Evan, tu as absorbé son esprit à travers le tien, et voilà le résultat... Mais tu ne restes pas plus longtemps coincé dans ce souvenir figé, et le décor s'efface peu à peu, comme balayé par un souffle de vent, pour laisser place à une autre scène, puis une autre, et une autre, chacune étant remplacée par une autre encore plus vite que la précédente. Et tu vois tous ces passages marquants défiler à une vitesse bientôt vertigineuse devant tes yeux.

Il a donc tant vécu ? Il a donc vu tant de choses ? Mais quel age a-t-il ? Depuis combien de dizaines d'années déjà vit-il en ce monde ? Trop pour être comptées sur les doigts de tes deux mains. Et pourtant... Il y a toujours ce détail effrayant à chaque passage. Même dans avec les pires atrocités perpétrées sous ses yeux, il arrive à rester neutre et objectif. Froid et distant, coupant tout lien avec l'humanité... Car il n'est plus tout à fait humain. Tu comprend mieux pourquoi tu ressentais cette espèce de peur, comme par réflexe. C'est alors que tu reviens brutalement à la réalité. Tu sens le dragon prêt à te déchiqueter, lorsque tu sens une nouvelle présence à proximité... Tu lances alors une incantation, perdant le contrôle de ton corps un court instant. Tu entends cette voix parler à travers ton corps. Cette voix que tu reconnais alors. C'est lui. Tu l'as absorbé. Comme Evan. Et le voilà qui manipule ton corps.

  • Arcanes des vents de Sud-Est : Mille oiseaux de papier !


Tu vois alors une tempête éclater autour de toi, libérant par la même occasion des centaines de feuillets de papier, prenant chacun la forme d'un origami différent. Grue, cygnes, oisillons, aigles, faucons, éperviers, vautour... Toutes sortes de créatures volantes différentes en réalité. Peut être pas vraiment mille, mais au moins suffisamment pour stopper l'attaque du dragon au dernier moment, chaque origami étant propulsé par le vent soulevé par la tempête pour aller arrêter une parcelle de feuille du lézard géant. Tu le vois se faire déchiqueter un peu plus par chaque oiseau, jusqu'à ce qu'une feuille de papier en forme de croc fonde sur toi. Tu n'as pas le temps de réagir. Tu n'as pas le temps de bouger. Et l'instant d'après, une violente douleur te transperce la tête, alors que tout se teinte de rouge... La douleur, ajoutée à celle que tu ressentais déjà après avoir absorber ton élémental, te fait t'effondrer, et tu tombes, face contre terre, inconscient.

  • Pépé, qu'est-ce que t'as fait ?

  • Je lui ai enseigné deux ou trois choses.

  • En lui crevant un oeil ?

  • Il aura besoin de comprendre que les sens ne sont pas tout. Ca tu le sais, mais pas lui. Il faut aussi qu'il apprenne que la peur n'est pas forcément négative. S'il ne comprend pas ça, il ne pourra rien faire... Je sais quels sont ses plans, et ce que vous avez prévu de faire. Mais les prochains ne seront pas aussi gentils que moi... Certains sont bien trop puissants pour lui pour l'instant... Alors si tu me le permet mon petit, je viens aussi. Je ne compte pas laisser mon petit fils mourir au combat alors que je lui avait trouvé un coin bien tranquille.

  • Un coin tranquille... Tss.

  • On en reparlera plus tard. Pour le moment, je dois localiser Harald. Toi, va le soigner.


Tu ne t'es réveillé que quelques heures plus tard, sans aucun babillage d'Evan pour une fois. Tu as immédiatement découvert un bandeau sur ton oeil gauche. Tu t'es laissé tomber en arrière, à même le sol en réalisant l'étendue de la chose. Tu es borgne. Mais tu l'as fait. Tu as vaincu ton adversaire. Tu es devenu plus fort. C'est un pas en avant. Et tu vas continuer à t'améliorer... Il le faut. Mais tout cela attendra un peu. Il te reste encore des choses à faire. Des points à mettre au clair... Tu vas le faire... Bientôt. Très bientôt...


Nouvel esprit des vents :
 


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Reach another sky    

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Question sur le Nouveau Halo Reach
» Modif. de Assaut sur Black Reach !
» Reach For The Sky ~ Caem
» nouveau nobz ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Centre :: Era :: Centre Ville