Partagez | .
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Rambo & un asticot vs Guilde noire ! [PV= Miku]
 MessageSujet: Rambo & un asticot vs Guilde noire ! [PV= Miku]   Mar 5 Mar - 19:20

avatar
Invité


Click

Les deux hommes étaient partis en début d'après midi et c'est quelques heures plus tard, alors que le soleil se couchait, qu'enfin, ils atteignirent Shirotsume, après avoir traverse courageusement les montagnes pour prendre un transport. Car oui, la route vers la frontière était assez longue. Bizarre d'ailleurs que Fairy Tail n'ait pas été contacté du fait de sa position géographique. Mais bon, il faut dire que ce n'est pas la guilde la plus appréciée vu les destructions qu'elle fait, notamment grâce à Natsu... Angel's Sky n'était pas exempt de tout reproche mais c'était relativement plus calme. Notamment au niveau des amendes... Bref, une fois arrivé à Shirotsume, les deux hommes s'empressèrent de prendre le premier train pour Oshibana. Dur épreuve pour Laxus... Il refusa à Miku de voyager ensemble. Il préféra prendre une cabine seul en première classe où il pourrait éviter de se faire voir dans un état déplorable en se tordant de douleur sur sa banquette. Car oui, bien qu'il soit de la deuxième génération, rappelons que Laxus est un Dragon Slayer, un secret que seul certains mages de Fairy Tail, et son père connaissait. Il préférait d'ailleurs éviter de le crier sur tout les toits. Il était déjà vu comme un monstre en utilisant rarement ce pouvoir, alors imaginez... Bref, une nuit difficile en perspective.

Lorsque le train s'arrêta enfin, c'était le petit matin à Oshibana. Les deux hommes n'avaient pas pu échanger beaucoup depuis le début du voyage. Le Dreyar se contentait d'écouter de la musique rock, casque sur les oreilles alors que son compagnon semblait plutôt mal à l'aise. Après avoir pris un petit déj' et quelques provisions, les deux hommes quittèrent la ville en direction de la frontière de Bosco, pour accomplir la mission... Capturer le chef de cette fameuse guilde noire ! Au moins, ça fera des raclures de moins dans le pays... pensa-t-il en relisant l'ordre de mission qu'il tenait entre les mains. A mesure qu'ils se rapprochaient de leur destination, Laxus pensa à engager la conversation avec son compagnon stressé pour le détendre un peu...

" Tout va bien se passer, je te couvrirais s'il y a un problème ! Les missions de rang S ne sont pas si terrible quand on a un bon niveau... Ce ne sont que des mages noirs ! Au fait, en quoi consiste ta magie ? "
Il était assez important de savoir comment combiner la magie de foudre de Laxus avec son Emotion Crossroads pour être efficace. Contre les mages de bas rangs, il y aurait juste besoin de se couvrir les uns les autres pour éviter les blessures et d'être pris en surnombre, au cas ou ça dérape gravement. Pour battre le chef, il valait mieux être tout de même prêt à travailler en équipe pour éviter à Laxus d'utiliser la totalité de ses pouvoirs. Ce pourrait être dangereux pour la vie du chef qui devait survivre, et pour la vie de Miku si celui ci restait au milieu. Enfin, la stratégie était à faire maintenant... Laxus espérait que son coéquipier saurait géré le stress ; c'est pourquoi il tenta ainsi de le rassurer. Mais bon, il n'était pas très doué pour parler aux gens.. Après tout, des proches il n'en avait que peu ! Pour l'instant... Et voilà, désormais les deux hommes approchaient ; ça sentait le combat à plein nez. Enfin...
 MessageSujet: Re: Rambo & un asticot vs Guilde noire ! [PV= Miku]   Mar 5 Mar - 19:23

avatar
Invité


Click



Vous n’allez pas me croire mais… J’ai fait tout le trajet sans dire mot, quasiment. Si si, je vous jure, moi la pipelette enflammée, je n’ai pas débité mon flot de parole habituel. Les raisons sont multiples, mais en résumé, je n’ai tout simplement pas la tête à ça. Je m’étonne moi-même à être obsédé par l’image que je donne de moi à mon compagnon de route, si bien que je n’ose rien montrer de mon caractère habituel. C’est assez perturbant, je sais que c’est mal, et pourtant je n’arrive pas à lever le voile sous lequel je me suis caché. Il faudrait que je me force au moins à faire un premier effort, ensuite ça sera plus simple, mais j’ai beau tenter le coup, à chaque fois je sens ma langue lourde comme du plomb, cloitrée dans ma cavité buccale. Bon, eh bah on fera avec. J’ai quand même réussi à râler quand il m’a dit qu’il voyagerait en première classe sans moi. Quand je lui ai dit que j’avais largement de quoi me payer un billet de ce tarif, bien que je juge ce genre de luxe inutile, il a rétorqué qu’il prendrait une cabine seule. Soit il a peur que je stalke pendant son sommeil, soit j’ai une odeur nauséabonde collée au dos. Arrivé dans ma couchette, je vérifie que mon hygiène est toujours irréprochable, puis je me change les idées avec un peu de lecture avant de m’assoupir.

Le lendemain, je me réveille avec une motivation renouvelée, mais aussi avec une pression que je n’avais pas ressentie jusqu’à présent. J’ai toujours adoré les voyages, je ne comprends pas cette sensation, il y a quelque chose qui cloche. Je saute du train avec entrain et je m’étire en respirant l’air frais d’Oshibana. Nous avons encore de la route devant nous. Et c’est tant mieux, depuis cette histoire de gardes à entrainer, je ne peux plus mettre le pied dans cette ville sans redouté d’être recruté par la milice locale en urgence. Aussi, une fois le petit dej’ passé – malgré toute bonne tenue, la fatigue du matin ne m’a pas empêché de jouer à la bataille navale avec les cookies et le lait – je ne me suis pas fait prier pour nous remettre en route. Rapidement, je sens le stresse revenir alors que nous nous rapprochons de plus en plus de Bosco. Enfin, jusqu’à ce que le maître m’interpelle, me sortant de mon imagination qui s’amusait à horrifier la suite des évènements.

« Je n’ai pas l’intention d’être un poids, vous savez ! Même si je n’ai pas la prétention de vous arriver ne serait-ce qu’à la cheville… Mais merci. » Je souris légèrement, ressentant une nouvelle fois ce sentiment furtif de complicité avec cet homme que j’admire. « Eh bien, je peux sentir les émotions et les sentiments de tous ceux qui m’entourent. Je peux par exemple dire que vous êtes un peu curieux de ce que je vais vous raconter. Je peux jouer sur ces émotions pour brouiller les esprits de mes adversaires, contrôler leurs ressentis et en prendre avantage. Je peux aussi m’en servir comme ressource pour des choses tout à fait différentes mais assez imprévisibles. » Je marque une pause, hésitant sur la suite de mes mots. Après tout, c’est Laxus, je peux tout lui dire, je me dois de lui faire confiance. « Dernièrement, j’ai appris à faire appel aux émotions d’âmes fortes de personnes décédées. C’est un peu comme une magie d’invocation, j’aurai sûrement l’occasion de vous faire une démonstration. »

Finalement, j’ai beaucoup parlé, je me sens déjà mieux. Je ne lui ferai pas l’offense de lui demander sa magie, elle connue bien au-delà de Fiore, mais je me sens obligé de rebondir sur autre chose pour poursuivre la conversation. Après tout, il m’a tendu la perche, je dois y mettre du mien.

« Est-ce que vous avez plus de détail concernant la mission ? Sur le maitre de guilde en question, ou simplement sa guilde ? Je suppose que le rang S implique qu’ils sont plutôt puissants… Ou que leurs actions posent des problèmes diplomatiques entre Fiore et Bosco ? »

J’ai toujours été très mauvais en géopolique, mais tout bon mage sait qu’il est interdit d’utiliser la magie à Bosco à moins de faire partie du gouvernement. J’en déduis tout naturellement qu’une guilde illégale près de la frontière ne doit pas faire plaisir à nos chers voisins, mais faut pas me demander de réfléchir beaucoup plus, ou je risquerai de commander un autre cerveau pour Noel.



 MessageSujet: Re: Rambo & un asticot vs Guilde noire ! [PV= Miku]   Jeu 7 Mar - 12:03

avatar
Invité


Click

Laxus se doutait que ce ne serait pas un poid. Son équipier était tout de même un mage de rang A, de sa guilde. Certainement le plus puissant parmi les membres d'Angel's Sky. Il ne voulait absolument pas penser cela de lui. Il se sentait comme avec les Raijinshuu de Fairy Tail qui était d'un bon niveau, surtout Fried. Il cherchait juste à rassurer un mage inquiet pour sa première mission de rang S. Normal après tout. Le Dreyar était aussi passé par là. Enfin, Miku semblait avoir compris l'intention maladroitement tenté par son maître de guilde... Il poursuivit en parlant de son pouvoir. Laxus ne comprit pas grand chose à ce que son camarade lui expliqua. Sa magie ressemblait à des tours de passe-passe. Mais bon, cela pourrait être utile. L'un ferait office de soutien pendant que l'autre userait de sa puissance monstrueuse pour battre un à un chaque adversaires. Enfin, les deux hommes verraient bien sur le terrain comment combiner leurs magies respectives. Enfin, passons. Voilà que ce grand bavard blond se remettait à parler, demandant des détails sur la mission. Il faut avouer que Laxus n'aimait pas trop parler en général. Mais bon, il le fallait pour ne pas paraître impoli. De plus, Miku avait parfaitement le droit d'avoir quelques détails. Ce serait utile pour la suite...

" Hum... Notre mission est de capturer le chef d'une guilde noire proche de la frontière entre nos deux pays. Je pense que nous aurons à faire à des mages puissants. Mais bon, ça ne sera pas un problème. L'idéal serait de s'infiltrer. Pour cela, je vais trouver un informateur qui devrait nous indiquer où se trouve cette guilde. Son nom est sur l'ordre de mission. Il est dans le prochain village... Le problème c'est que cette guilde fomente des attentats pour déstabiliser encore plus la monarchie. Bosco pense que ses voisins, dont Fiore veut faire tomber le roi. Ils nous accusent d'action que cette guilde commet. Cela pourrait être problématique quand à la sécurité du pays. Nous devons donc prouver que Fiore n'a rien à voir là-dedans pour apaiser les tensions ! "
Une fois le problème exposé, Laxus se tut. Plus de raison de dire mot. Il préférait finir le chemin dans le calme, malgré l'envie de discuter de son mage. Ainsi, il l'abandonna pour sa musique en remettant son casque sur les oreilles. C'est ainsi qu'ils marchèrent, jusqu'à un vieux village, à seulement quelques kilomètres de la frontière avec Bosco, et d'une grand forêt où devait se trouver la guilde en question. Les deux hommes ne perdirent pas de temps et se rendirent au bar, non pas pour picoler mais pour rencontrer un informateur du nom de Nero. A vrai dire, lorsque les deux hommes pénétrèrent dans cet établissement miteux, ils ne pouvaient pas se tromper de personne. Il n'y avait qu'un type assis à une table au fond de la pièce. Le Dreyar fit signe à son compagnon de rester à l'entrée. Ainsi, il s'approcha, seul, et s'installa en face de l'homme qu'il pensait être Nero, un type un peu maigre, un air fourbe, et des cheveux bruns coiffés en pétard. Laxus dit un simple mot, Nero. L'homme acquiesça et se leva. Le maître de guilde prit sa suite et sortit de l'établissement. Sans un mot, malgré la figure étonné de Miku, ils devaient le suivre à l'extérieur du village, vers la forêt. Au moins, ce serait expéditif... Tout à coup, l'homme se mit à parler pour enfin s'expliquer.

" Oui je suis Nero, votre informateur. Je vais vous emmener à la guilde, au fond de la forêt, elle est au pied de cette colline que vous voyez là-bas ! "
On pouvait apercevoir au loin une grand colline en effet. C'était à quelques kilomètres d'ici. Ils y seraient dans une bonne demi-heure. Enfin, ça, c'est ce qu'ils pensaient. Maintenant, il valait mieux être silencieux. Alors, le petit groupe progressa doucement à travers les arbres, dans le but de ne pas être repéré par d’éventuels patrouilles aux alentours. Ils arrivèrent alors dans une clairière. Néro s'arrêta, expliquant qu'il ne les accompagnerait pas plus loin. Il n'y avait plus maintenant qu'un kilomètre à parcourir. Laxus fit un signe de tête de remerciement, puis les deux hommes s'avancèrent, trop témérairement. Seulement, une fois au milieu, ils ne pouvaient plus reculer. Le piège était en place. Et le maître de guilde ne pouvait que reconnaître des runes, après avoir passé tant de temps avec Fried. Elles s'étendaient sur toute la clairière, c'est à dire, un bon rectangle de vingt mètres de long sur dix mètres de large. Suffisant pour se battre. Car oui, bien qu'elles pouvaient retenir le Dreyar, elles n'étaient pas aussi élaborer que celle de Fried. Aussi, six hommes apparurent pour se battre. Les deux mages légaux se mirent dos à dos. Chacun avait 3 mages face à lui. Le combat était inégale en terme de nombre mais bon, ils devraient pouvoir s'en sortir.

" Le mage runique doit être parmi eux. Nous n'avons qu'à l'abattre. Chacun les siens... "
Dans le camp opposé, c'était ça l'idée. Une équipe de trois pour battre un mage légal. Alors que Miku devait s'occuper seul de sa bande, Laxus s'avança lentement, en marchant. Il retira son ample veste beige qu'il jeta à terre pour se battre. Deux hommes attaquèrent. Le Dreyar les attendit, droit, sur ses appuis, attendant de voir la stratégie offensive de ses adversaires. Tous étaient vêtu de noir, avec des cagoules, un peu comme des assassins. Et voilà que les premiers coups de points fusèrent entre Laxus qui attendit avant d'utiliser la magie, contrant les attaques des deux hommes qui lui faisaient face. Ils étaient assez bon pour se battre au corps à corps. Le "duel" dura quelques attaques, jusqu'à ce qu'enfin, les deux hommes réussissent chacun à immobiliser les bras de Laxus derrière son dos. Ce n'était pas vraiment une réussite car le maître de guilde s'était un peu laisser-faire. Maintenant, c'était le troisième homme, armé d'une épée large qui chargeait.

" Tu vas goûter mon épée, et regretter d'avoir voulu attaquer notre guilde ! "

" Bon, ça y est ? Vous en avez fini ? "
Le puissant mage laissa échapper un bref sourire. Il venait de profiter de ce temps pour activer sa technique. Sous ses pieds, un sceau de type foudre se dessina. Les deux mages qui le tenaient n'eurent le temps de pousser qu'un gloussement étonné. Ils étaient déjà projetés par une éruption d'énergie électrique, venu du sceau, qui les maintint pendant quelques instants en l'air, parcouru de la foudre de Laxus qui ne dérangeait nullement son maître. Lui qui se tenait au milieu de l'attaque, il faisait face à l'épéiste runique ; celui là même qui venait de s'arrêter en pleine course, se mettant en garde face au Dreyar. Il n'eut même pas le temps d'anticiper. Voilà que le corps de son adversaire se transforme en un éclair, qui fait le tour de la clairière fermé, avant de revenir à toute vitesse, par derrière. Un coup de pied bien placé sur le côté du crâne suffit alors pour assommer ce mage runique. En chutant au sol, les runes se désagrégèrent peu à peu. Il était vaincu. Le combat était déjà fini ? Apparemment... Maintenant, plus qu'à attendre tranquillement que Miku en finisse avant de repartir.. Il pourrait avoir un avant-goût de sa magie, alors que son équipier semblait combattre ardemment... Voyons cela !
 MessageSujet: Re: Rambo & un asticot vs Guilde noire ! [PV= Miku]   Jeu 7 Mar - 21:41

avatar
Invité


Click



J’écoute avec attention la réponse du mage que je considère comme le plus puissant de Fiore, notant minutieusement les détails jugés importants dans un coin de mon esprit. Je hoche la tête en signe d’approbation, il semblait dur pour Laxus d’en dire autant, ce qui m’amuse un peu. Frais comme un gardon, je reprends avec enthousiasme.

« Du coup, il serait prudent de… »

Non mais… J’y crois pas. Master remet ses écouteurs négligemment sans écouter ce que j’ai à dire pour couper court à la conversation. Sven, au moins, il prenait la peine de me dire que j’étais lourd à parler tout le temps. Hyper vexé, je me retiens de croiser les bras et de prendre une moue boudeuse. Une personne me connaissant bien pourrait noter quelques détails traitres, mais ce n’est pas le cas de Laxus qui continue le chemin avec un calme posé. Silencieux, mes neurones se remuent d’une agitation agacée, faisant de leur mieux pour refouler mon orgueil dans un coin et nager la brasse jusqu’à des pensées moins perturbantes. Je m’étonne à remettre en doute la première affirmation de ce texte, en imaginant qui de Laxus ou de ma sœur serait le plus talentueux. Question piège. Ne préférant pas y répondre, je suis bien content de nous voir arriver au but : une pittoresque taverne où Laxus retrouve l’informateur. Je cerne immédiatement celui-ci, plissant les yeux, méfiants. Un mot clé. Nous sortons. Je fais les gros yeux en voyant Laxus le suivre et lui faire confiance aussi facilement. Euh, allo ? Ce mec pue les mauvaises intentions. Bon, d’accord, je suis de mauvaise foi, mais n’empêche que… Oh et puis je boude, il m’a pas parlé du voyage alors je lui dirai rien, surtout si c’est pour me prendre un reproche. Voilà.

Je suis les deux hommes sans broncher, écoutant à moitié le blabla du dénommé Nero. Je profite même du peu d’importance qu’on m’accorde pour lever les yeux au ciel, prévoyant la suite tandis que nous nous avançons seuls dans la forêt. Sources émotionnelles à gauche et à droite. Ils sont au moins quatre. Bien évidemment, nous tombons dans un piège runique. Olala, quelle surprise. J’arrête un peu de bouder, parce que quand même, ils sont plutôt bien organisés vu qu’ils ont prévu des runes pour nous enfermer, ce que n’auraient pas fait tous les méchants. Cette guilde n’est donc pas composée d’amateurs comme les Frozen Gargoyls, le professionnalisme s’impose. Dos à Laxus, ma petitesse est encore plus flagrante. On jauge facilement plus de vingt centimètres de différence. Du coup, j’aurai plutôt dû m’attendre à la suite. Je réponds d’abord à Laxus, prêt à me battre.

« Bien, Master.
- Bon, on écrase le nain et on va aider les autres. »

Aurions-nous été dans l’univers d’une belle bédé, trois épais traits rouges sur mon front auraient parfaitement exprimé mon exaspération. Être placé tout en bas, tout le temps, ça commence à devenir lassant. Je dégaine mon épée et fonce sur le premier adversaire. Taille, estoc, estoc, taille. Nous nous repoussons, et quand je vois arriver un deuxième adversaire, je m’abaisse rapidement pour esquiver. Je plante alors mon épée dans le sol, prend appui sur le manche et profite de cette démarche gymnastique pour assommer un des mages d’un violent coup de pied au visage. Tandis qu’il perd connaissance, les deux opposants restant ainsi que moi-même nous stoppons pour fixer avec stupéfaction un éclair s’abattre derrière nous. Comme d’un accord commun, nous posons une très courte trève pour admirer Laxus laminer son assaillant, les deux autres étant déjà au sol. La deuxième assaut fut tout aussi rapide. Un sourire narquois au visage, il m’observe comme si je passais un examen. Argh, encore ! Irrité, je n’attends pas les deux compères pour me remettre à l’action.

« Allow me to bind souls: Emotion Link ! »

Un petit motif brille d’une faible lueur pourpre sur les poignets des deux épéistes. Sans leur laisser le temps de réaliser ce qui se passe, je change mon poing en métal à l’aide d’un deuxième sort pour donner un coup de poing au premier qui esquive avec une rapidité exemplaire. Enchainant les effets de surprise, je me tourne vers le second bretteur et lui porte un violent coup dans l’abdomen qui le fait se tordre de douleur. Evidemment, sous l’effet du lien magique, son compagnon ressent exactement les mêmes sensations et se courbe, identique. On croirait voir un pantin recevoir les coups d’un ennemi invisible. Les coups de poings métalliques s’enchainent sur la même cible, n’ayant plus besoin de me concentrer sur deux ennemis à la fois, la tâche m’est grandement facilitée. Du thorax à la tête, je ne lui laisse aucun répit avant de l’achever dans un élan assuré, d’une dernière offensive de mon coude sur sa nuque. Les deux mages noirs s’écroulent dans un même mouvement, parfaitement symétriques, sur le sol de la colline. Le motif brillant quitte leur avant-bras alors que j’annule le sort, et je frotte mes mains redevenus normales satisfait d’un travail bien fait.

« Ras le bol d’être pris pour un navet. » Je me tourne alors vers Laxus, parfaitement cordial. « Désolé, ça m’a pris un pris un peu de temps… On peut y aller. »

Ouais, je suis encore un peu vexé, mais maintenant, en plus de me sentir relativement nulle, j’ai saisi en directe la différence puissance entre moi et mon maitre. J’aimerai ne pas ajouter un mot alors que nous reprenons la marche en direction de la guilde noire, mais c’est plus fort que moi… Non Miku, tu es vexé, ne dit rien. Ou parle à tes copains imaginaires, mais n’ouvre pas la bouche, de toute façon il va remettre son casque. J’essaye d’oublier le regard et les jugements que Laxus a pu porter sur moi et je garde un calme exemplaire en reprenant la marche. Nous arrivons finalement non loin de l’entrée de la guilde, cachée par quelques arbres. L’entrée est grande ouverte, il y a du passage, mais gardée par de nombreux mages.

S’ils nous ont tendu une embuscade, c’est que nous étions attendus. Nous ferions mieux de nous méfier pour la suite. Ils se doutent peut être de notre arrivée...
« Master, j’ai une idée pour l’infiltration. Je vais nous rendre invisibles pour entrer dans le bâtiment, cependant il faudra rester parfaitement calme et n’entrer en contact avec aucune autre personne pour que la magie opère. Il faudra éviter les systèmes de surveillances magique, ou les faire griller. Cela vous convient ? »

Je n’ai plus qu’à attendre qu’il accepte, puis je pourrais lancer Absolute Erasing pour que nous entrions dans la guilde tels de vulgaires touristes sans que personne ne nous remarque.




 MessageSujet: Re: Rambo & un asticot vs Guilde noire ! [PV= Miku]   Jeu 7 Mar - 22:50

avatar
Invité


Click

L'avantage de finir en premier, c'est qu'on a le temps de voir finir les autres. Laxus, en vainqueur, ramasse sa veste sur le sol, en observant la technique de combat de son mage. Évidemment, contre de tels adversaires, il n'y a que peu de gloire mais, cela permet un aperçu de la technique de combat de Miku. Un katana à la main, il se battait très bien. Jusqu'à ce qu'il use d'un sort étrange. Même deux. Le voilà qui renforce son poing, avec sa magie, d'une façon que le Dreyar ne parvient pas à saisir. Il enchaine alors, en frappant violemment chacun de ses adversaires, semblant liés par la magie. En témoigne le cri de douleur poussé par les deux hommes, apposant leurs mains sur leurs abdomens respectifs, comme si les deux avaient subi l'attaque. Or, seul l'un de mages fut touché par l'attaque. Une magie impressionnante, très intéressante, mais semblant beaucoup plus efficace contre un groupe en y réfléchissant bien. Quoi que, Miku semblait capable de se battre efficacement contre un adversaire seul. Maintenant, la question était de savoir comment user de leurs deux magies en commun. Peut être, en utilisant la puissance offensive du Dreyar en liant chacun des adversaires entre eux. Et là, plus qu'à en achever un pour s'occuper des autres. Enfin, c'était une idée. Les deux hommes auraient encore tout le temps aujourd'hui pour voir de quoi ils étaient capable en formant une vraie équipe. Le combat fini, Miku revint vers son maître de guilde, grimaçant quelque peu en rangeant son katana. Content d'avoir vu un mage fort dans sa guilde, Laxus lui adressa un bref sourire avant de reprendre la route à travers les arbres. Et c'est lui qui prit la tête de la compagnie.

" Allons y en silence pour ne plus nous faire piéger... "
Les deux hommes marchèrent ainsi, entre les arbres, tranquillement, pour finalement déboulé sur l'entrée de la guilde noire. Et mauvaise nouvelle, elle était gardé par des mages à l'entrée. Laxus se mit accroupi pour réfléchir, Miku à côté de lui. Foncer dans le tas était stupide car, ils n'étaient maintenant plus attendus étant donné qu'une patrouille devait les avoir éliminés. Il valait mieux trouver une solution pour pénétrer discrètement. Et cette solution, c'est Miku qui l'apporta. Il pense alors à un sort qui les rendrait invisible, à condition qu'ils restent calme et loin des systèmes d'alarmes. Ce devrait être assez facile. De rentrer en tout cas. Mais après, pour les systèmes de surveillance, il faudrait voir sur place. Une dure infiltration se profilait. Bref, Laxus acquiesça simplement à la proposition de son équipier qui s'exécuta. Mais juste avant d'y aller, le maître parla pour un dernier topo.

" Grâce à ta technique nous pourrons pénétrer. Le but est de localiser le maître de guilde pour commencer, sans se faire repérer. Nous déciderons d'une stratégie sur place. Cela te convient-il ? "
Et les voilà parti, malgré un stress monstre, vers l'entrée de la guilde. Les deux hommes, l'un derrière l'autre, passèrent, tranquillement, en marchant, devant deux gardes, qui ne semblait même pas les voir. C'était impressionnant. Laxus en restait pantois. Pourtant, il ne fallait pas s'exciter maintenant. Les deux hommes marchèrent tranquillement dans le couloir, alors que le Dreyar enfilait son capuchon au cas ou. Au bout de la sombre allée, on pouvait voir une lueur, et surtout, entendre de nombreuses voies joyeuses. Laxus commença à douter. Et merde... Les deux hommes tombèrent en plein, dans une grande salle, une sorte de taverne, pleine de table, aligné devant un large comptoir en bois massif, avec deux grands escaliers montant vers une terrasse de chaque côté. Et à l'intérieur de la taverne, de nombreux mages noirs qui festoyaient, buvaient, riaient, même hurlaient, un peu comme à Fairy Tail. Mais aucun des légaux ne fut repérer, grâce à la technique impressionnante de Miku. Afin de ne pas rester au milieu Laxus attrapa le bras de son camarade et l'attira calmement vers une table à l'écart de tout ces groupes de mages. Il fallait prendre une décision, en vu de trouver qui était le maître de cette guilde.

" Je pense que grâce à ta technique, on devrait se rapprocher pour essayer d'entendre un peu ce qu'ils disent... Peut être entendrons nous des détails sur le maître de guilde... "
Ainsi, les deux hommes tentèrent une approche, à proximité des groupes de mages noirs qui ne semblaient toujours pas les remarquer. Seulement, ils s'essayèrent plusieurs fois, mais, aucune nouvelle de ce fameux maître de guilde, pour localiser sa position. Il y avait bien les escaliers en haut, et deux couloirs perpendiculaires à la taverne, partant chacun d'un côté mais on ne pouvait pas savoir avec exactitude où cela menait et si le maître s'y trouvait. Heureusement, la chance sourit au duo. Alors que Laxus pensait que la manière forte était la seule solution, un homme, grand, au physique impressionant, pénétra dans la salle par le couloir menant à la sortie. Il fut immédiatement interpellé par les ivrognes qui parlèrent du maître. Enfin. Apparemment, cet homme puissant était attendu par le chef de la guilde. Il acquiesça et indiqua qu'il s'y rendait immédiatement. Laxus le suivit du regard, voyant le mage approcher d'un escalier, parler à un garde, puis monter vers la terrasse. Quelque chose devait peut être s'y passer.. En tout cas, le maître semblait là-haut. Néanmoins, deux gardes prenaient toute la place à chaque escaliers. Impossible de passer sans les toucher, donc, sans se faire repérer. Il fallait absolument atteindre le maître. Mais ça ne se ferait pas sans faire bouger ces hommes de là. Le Dreyar fit un signe de tête à son équipier, la mine sérieuse, pour lui indiquer de se remettre à l'écart. Ici, ils pourraient chuchoter pour échafauder un plan.

" C'est une technique très impressionnante, et elle nous sera très utile. Tu as bien entendu comme moi ? Le maître se trouve là-haut. Il faut monter. Mais pas moyen de passer discrètement avec ces gorilles sans qu'une bagarre monstre éclate. Tu n'aurais pas la solution, avec tes sorts de liaisons et tes sorts émotionnels pour déclencher une bagarre ? Pour bien faire, tu n'as qu'à me lier à un de ces gars et me frapper... Il faut absolument faire bouger ces gardes. A moins que tu ais une autre solution ? "

 MessageSujet: Re: Rambo & un asticot vs Guilde noire ! [PV= Miku]   Ven 8 Mar - 18:25

avatar
Invité


Click



Une fois en accord sur la suite des opérations, les deux mages que nous sommes se dirigent en silence en direction de la guilde noire. J’active ma technique en murmurant l’incantation et marche d’un pas tranquille, restant parfaitement naturel au moment de croiser les gardes et en prenant bien soin à n’entrer en contact avec personne. J’ai dû élargir un peu la zone d’action de mon sort pour y inclure Laxus, mais je me rends compte que ça devient facile, à force. Peut-être me suis-je vraiment amélioré. Je ne parle pas pour assurer l’efficacité du sort, et surtout pour ne pas me déconcentrer, mais je ne passe pas à côté de la surprise de Laxus qui commence peut être à cerner le véritable intérêt de ma magie. J’esquisse un fin sourire imperceptible en marchant le long du couloir. Je prie pour ne pas tomber sur un lacrima de surveillance et donc voir mon utilité réduite à néant. Aucun signe de système de sécurité, mais je sursaute quand j’entends un bruit particulier… Fuck, c’est juste mon ventre qui gargouille. Super. Il est midi passé quoi. Comment passer pour un abruti, y’a qu’à moi que ça arrive. Il semble que le monsieur tout là-haut m’ait tout de même entendu, nous voilà au bar de la guilde. Une sorte de grande taverne emplie de mage noir, je vous raconte pas la pression, pourtant garder un air naturel est un facteur de réussite aussi je ne dis rien. Master a la présence d’esprit de nous tirer dans un coin pour éviter quelques accidents et me parler à voix basse. L’infiltration étant réussie, il souhaite recueillir des informations, ce qui me semble être en effet la suite logique des évènements. Préoccupé par mon sort toujours actif, je hoche la tête en signe d’accord et nous voilà partis.

« T’as bien raison, il faut se détendre avant la prochaine opération, vu l’enjeu !
- Ouais… Si on se foire, l’accord va passer et la paix s’installera. Et qui dit paix dit pas d’boulot pour nous.
»

Les mages noirs échangent un regard lourd de sous-entendu avant d’ouvrir les paris sur le bonnet de leur serveuse, ce qui nous pousse à changer de cibles. Yerk ce que ça peut être dégueulasse. Nous approchons d’un second groupe dont les plaisanteries ne volent pas bien haut. Des jeux de mots dignes d’un humour paternel universel et des rires rauques. Nous avons beau patienter un peu, aucun sujet intéressant pour nous n’est abordé et nous lâchons prise. Nous nous installons à une table non loin d’un trio composé de deux hommes bruns et d’une grande rousse. J’ai eu peur que la rouquine nous repère, mais elle nous oublie rapidement avant de reprendre à voix basse

« Il parait que le Duc Thanir est sûr le coup. Faut vraiment pas se foirer les gars. Au fait Burn, tu es allé voir le maitre pour.. ?
- Non. J’ai pas pu, tu sais, avec les deux…
»

Des profiteurs, c’est tout ce qu’ils étaient. Le tableau s’éclaircit peu à peu, ils souhaitent jeter de l’huile sur le feu et attiser les conflits pour faire marcher leur business, s’enrichir encore et encore au prix de la guerre. Je serre les dents, heureusement pour elle que nous sommes en infiltration, ou elle se serait pris mon poing dans la figure. Je trouve la suite de leur discussion intéressante, mais bien évidemment, mon compagnon foudroyant ne perd pas le nord et me tire par le col en direction de deux ivrognes dont la conversation se rapproche bien plus de notre objectif immédiat. J’observe de la même manière que lui l’homme qui venait d’apparaitre se présenter et monter les escaliers. Humpf, on ne peut pas le suivre sans risquer de se faire repérer immédiatement. C’est alors que Laxus me propose une stratégie pour le moins déstabilisante. Mon regard s’élargit de surprise quant à cette manière d’opérer et j’entre dans une profonde réflexion. Après tout, je le boude, ce serait une manière très subtile de me venger que d’avoir cette occasion de lui fichtre une torgnole. J’hésite bien mais je finis par rester sérieux, et je me tourne vers la population de mage noir en répondant à Laxus sans le regarder.

« Je refuse de lever la main sur vous. Je m’en charge. »

Ce que je peux être rabat-joie parfois, je crois sentir la mine un peu déçue de Laxus. Même si ça ne se voit pas, je m’amuse beaucoup à planifier la suite, fixant un des poivrots affalés sur le bar. Etape un : Twinkle Link. Je joue sur le lien qui le lie à son ami juste en face lui pour modifier leur nature et les perturber. En quoi j’ai changé leur amitié, me demandez-vous ? Hoff bah, je lui fait juste croire que le mec en face de lui est son plan cul du soir, bourré comme il est, c’est pas bien difficile. Le voilà qui commence à fricoter un peu trop avec son voisin, coincé entre l’irritation et l’étonnement. Etape deux : Feeling Burst. Ô joie, comme je t’invoque à le rendre euphorique au point que ma victime saute sur son pote pour lui rouler une pelle. Evidemment celui-ci s’énerve, et je change de mode émotionnel en lançant une nouvelle fois Feeling Burst mais sur la colère de son camarade. Celui-ci, porté par ses émotions, utilise une technique de style Gun Magic mais loupe sa cible, trop alcoolisé et enragé pour voir où il tire.

Jackpot.

Entre le garde touché et l’entourage sur les nerfs, de plus en plus de mages noirs s’engagent dans la bataille jusqu’à ce que celle-ci devienne générale. Je fais alors signe à Laxus qu’il est temps d’y aller, et j’enfile ma propre capuche en me faufilant entre les différents mages grâce à ma petite taille. Je n’aliment presque plus la technique d’invisibilité puisqu’ils sont de toute façon bien trop occupés à se battre, ce qui nous permet d’atteindre l’étage sans trop de soucis. Deux couloirs s’étendent devant nous, avec aucun moyen de déterminer lequel a pu choisir le mystérieux visiteur. En bas, la bataille fait rage, mais il ne faut pas nous attarder au risque de faire tomber à l’eau la mission. Il me semble que les grands esprits se rencontrent et que la même idée traverse nos têtes. Après un simple échange de regard et un mouvement de tête approbateur, nous nous élançons chacun dans un couloir. Je sais comment le contacter en cas de problème, et il pourra bien lancer un éclair géant en guise de signal s’il a abattu le chef, non ? Je ne me fais pas trop de soucis pour lui et continue au pas de course, prêt à enguirlander le premier mage qui croisera ma route. Je finis par arriver dans une grande salle circulaire parfaitement éclairée, au bout de laquelle se trouve une porte close. J’avance malgré tout vers celle-ci, cherchant un moyen de l’ouvrir.

« Où crois-tu aller comme ça ? »

Je ne remarque que maintenant la coupole de verre qui fait office le plafond, alors qu’un mage noir lévite de celle-ci au sol pour se placer devant moi. Son aura magique ne trompe personne, mais je me doute qu’il s’agisse du master. Agis vite, agis bien. Twinkle Link.

« Je voudrais voir le maitre, c’est urgent, ça concerne le duc Thanir.
- Pour qui me prends-tu ? »

Un violent courant d’air s’abat sur moi et je plie les genoux pour ne pas être repoussé jusqu’au mur. Un mage de vent. Je vois, cette salle, ce toit font en sorte de lui donner un avantage. Mon sort n’a pas fonctionné, il s’agit donc probablement d’un adversaire pragmatique. Ou puissant.

« Je suis le lieutenant Zéphyr, et tant que je serai debout, tu ne passeras pas cette porte, intrus. »

Je commence à comprendre le schéma de la guilde, je lui jette alors un regard plein défi.

« Mince, je vais être obligé de te faire mordre la poussière alors. »

 MessageSujet: Re: Rambo & un asticot vs Guilde noire ! [PV= Miku]   Mer 3 Avr - 21:49

avatar
Invité


Click

Une situation dont Miku ne profite pas bêtement. Au contraire, il se retourne et enchaîne les sorts pour qu'une simple mais au fesse se transforme en bagarre général. Incroyable. Laxus était épaté par la magie qui semblait contrôler les sentiments de son camarade. Un bon atout pour le soutien en combat. Car oui, le grand blond avait du mal a s'imaginer avec ce type de magie. Il était plus du genre a atteindre l'adversaire pour contre attaquer et le piéger. Bon moyen de jeter un œil sur sa magie et chercher des parades. Après, l'angelot mode boucher déchaîne sa violence sur les cibles désignées. Enfin. Profitant de la cohue, les deux mages encapuchoné peuvent se mouvoir discrètement sur l'escalier vers l'étage. Une fois sur le palier supérieur, les deux mages constatent qu'il n'y a plus personne et que le mage devait avoir pris l'un des deux sombres couloirs qui s'ouvraient la. Les deux hommes n'ont pas le choix et réagissent a la même idée. Celle de la séparation provisoire. Il faudrait certainement se contacter pour le boss donc au pire, ils se retrouveraient pour combattre a deux. Une étrange épreuve de laisser partir seul son mage. Un simple soubresaut de sentiment plus tard, Laxus s'engage dans le couloir, comme un boxe, prêt a en découdre...

Et voilà que le maître avance a travers l'obscurité et pas même un lumière pour l'éclairer. Enfin presque. Ingénieux, Laxus concentre des éclairs au bout de ses doigts pour voir avec le reflet de lumière qu'ils produisent. Puis un moment, la lumière de la porte apparaît et voilà notre mage qui déboule sur une salle en sous-sol. Car oui, le couloir semblait descendre. Il était peut être en dessous de son camarade Miku qui pouvait être tomber dans ce piège. Peut être était-ce même les deux lieutenants qui bloquaient une entrée digne d'un jeu vidéo. Enfin. Laxus inspecte la pièce et voit arriver un personnage étrange, qui vol sur un tapis. Oui, un vieux barbu, avec un turban et un slip blanc. Un fakir on dirait survole, a l'arret, au dessus du sol, et d'emblée attendre Laxus. Le vieux le salue puis se prend a faire une approche vocale.

" - Je ne sais pas qui vous êtes ni d'où vous venez, mais il fut très bête de venir ici. Nous ne nous retiendrons pas. Nous n'aurons aucune pitié. Et nous vous tueront car tel est la mission que mon maître m'a confié. Je vais donc t'affronter jeune blondinet !
- Je crois que tu ne réussiras même pas a me blesser. "

Sa veste sauta au dessus de ses épaules, il était maintenant avec un pantalon en toile et un débardeur en position de combattant. Son casque enlève, on peut penser qu'il va être sérieux contre le fakir qui s'est mis en tailleur, dans une position de concentration étrange. Laxus veut en profiter directement et opte pour un approche lointaine en cas de problème. Une pluie de sphère électrique part de ses mains en direction du vieux mage qui ne bouge pas le moindre sourcil. Et cette technique, bien que suicidaire, et payante car une sphère d'énergie se forme autour de lui pour parer le premier tir de semence. Le bouclier semble aspire comme de la poussière vers les mains d'un vieil homme, qui pointe ses deux mains liés, paumes ouvertes, vers Laxus. Une sphère se forme au bout de ses mains et d'un coup, un rayon relativement rapide que Laxus équiva intelligemment en devinant l'intention du vieil homme dans cette position. Il est déjà dans son armure électrique qui lui permet de se déplacer vite pour esquiver et foncer vers sa cible. Il n'a plus de bouclier, autant en profiter pour l'avoir en une fois...

Pourtant, il est la le fakir qui regarde Laxus sans sourciller en reprennant sa position concentre. Laxus fonce, il est prêt a frapper, mais il voit le côté de son corps atteint par la sphère d'énergie.. Un élément étrange, car ce n'est pas un élément, ça se sent. Mais de l'autre, comment il a fait pour le percuter et déchiré des bouts dans son haut ensanglante. Enfin. Laxus passe quand même a l'attaque, mais comme si c'était un automatisme, le vieux se dressa soudain pour parer l'attaque électrique du maître de guilde, un halo d'énergie étrange l'entourant. Laxus tente un coup de tête qu'il réussit mais encaisse aussi deux autres coup de poing intensément renforcé en énergie. La douleur se ressentir dans sa poitrine, c'est une magie impressionnante...

Laxus tente un enchaînement de ses coups au corps a corps électrisant mais le vieil homme booste par son halo d'énergie pare toutes les attaques. Soudain, le halo disparaît et le vieux encaisse enfin une belle droite de la part de son adversaire, il tombe violemment sur son tapis qui se deplace pour le rattraper. Ce tapis magique le stabilise a mi-hauteur pour l'écarter un peu de Laxus. Celui ci est gonflé a bloc comme dirait Natsu. Il attend que son adversaire se relève du sol, s'il le fait, pour remonter sur le ring. Des éclairs crépitent d'impatience autour de ses doigts et son visage d'habitude peu agréable ou moqueur respirent maintenant la tranquillité et la sérénité. Il veut montrer a sa guilde qu'il ne se rouillera pas comme tout les autres maîtres et sera capable de les protéger contre n'importe qui. Une manière de les remercier pour lui avoir fait confiance pour rejoins Angel's Sky. Un sourire se dessina sur le visage du Dreyar. Ou en était Miku ? Avait-il déjà gagne ?
 MessageSujet: Re: Rambo & un asticot vs Guilde noire ! [PV= Miku]   Sam 6 Avr - 18:10

avatar
Invité


Click


Il semblerait que je l’ai vexé avec mon sourire hautain. Aller, c’est tellement simple de faire perdre le contrôle de ses émotions à un adversaire. La force des sentiments n’est pas à sous-estimer, mais face à moi, il vaut mieux savoir garder son calme. Deux lames de vent foncent vers moi, je les esquive à l’aide d’une roulade latérale. Il semblerait que l’ennemi ait prévu le coup et qu’il s’agisse d’une simple diversion, il est déjà devant moi pour m’accueillir d’un violent coup de lance dans le thorax. Oh my. Heureusement que j’ai eu le temps de me changer en métal pour qu’il ne me transperce pas les poumons. La violence du coup me propulse à l’autre bout de la pièce. Je me redresse.

Il est rapide. Wind Dandy, Regal.

Regal se matérialise docilement. Me voici armé de deux jambières qui me permettent de léviter et de tripler ma vitesse. Sans plus attendre, je fonce vers mon adversaire surpris de ma nouvelle vitesse et lui assène une série de coup avec mon corps métallique. Il réussit à s’échapper dans les airs mais il est amoché. Humpf. Profitant des caractéristiques de mes bottes, je fonce droit devant moi à une telle vitesse qu’une fois arrivé au mur, j’arrive à marcher dessus jusqu’au plafond et, copiant une technique de combat de Nywell, descends en piqué sur mon adversaire volant qui parvient à esquiver. Bordel de merde. Je m’écrase et voit le mage foncer à son tour, mais vers le plafond. Il brise la coupole de verre à l’aide de ses lames de vent, et c’est une pluie de verre brisé qui me tombe dessus. Il pense sérieusement m’avoir avec ça ? Je me contente de la protection que m’offre mon corps métallique pour résister à cet assaut. Je le vois venir. Le voilà en plein centre la pièce, qui prépare son sort. Je fais disparaitre mes jambières pour économiser de la magie, puis je supprime ma transformation métallique venant voir la suite.

C’est là qu’un puissant ouragan prend place dans la pièce, si puissant qu’il me fait décoller du sol. Je pousse un hurlement tandis que je tournoie dans ce cyclone dont l’œil n’est autre que le mage en question. Ma tactique est un peu risquée, j’avais bien prévu de me faire embarquer, mais la suite s’avère plus compliquée que ce que j’avais prévu dans ma tête. Erf je me cogne contre un mur, et j’avais oublié ces putains morceaux de verre qui viennent m’entailler ici et là. Je dois faire vite. Je me stabilise comme je peux dans cette foutue toupie, prend de l’altitude et prend soudainement appui contre un mur pour me catapulter vers le mage concentré en plein centre.

Sin !

L’épée magique de deux mètres apparait dans mes mains, cette épée qui ne pèse rien entre mes mains mais qui est si fatale pour mes adversaires. Je fuse sur le lieutenant tel un faucheur. Il a tout juste le temps de parer mon coup avec le manche de sa lance, nous laissant là, à flotter au milieu du cyclone et à jouer de nos forces. Mais j’ai d’autres tours dans mon sac.

« Solar Shot »

Il est pas loin de midi, l’épée est donc proche de sa puissance maximale. Une onde de choc s’échappe de ma claymore et frappe l’ennemi a bout portant, le propulsant contre le sol si puissamment qu’il s’effondre sous l’attaque, dévoilant une nouvelle pièce. J’atterris sur mes deux pattes, soufflant un grand coup, fatigué par ce sprint magique. J’entends alors un bruit, l’enchantement qui bloquait la porte semble défait. Mais je suis trop curieux (et puis j’ai besoin d’un temps de récupération) pour me jeter dans l’antre du boss aussi rapidement, je me dirige donc vers le trou que j’ai créé pendant que mon épée s’évapore dans un nuage de magie. Les pierres formaient un tas, une véritable pente qui me permet de descendre vérifier que mon adversaire est bien achevé. Quelle ne fut pas ma surprise en le voyant sur le corps d’un autre et surtout, Laxus en face de moi, un air serein et vainqueur sur le visage. Lui aussi ne s’en est pas sorti indemne, mais sa blessure a la classe d’un conquérant, alors que moi j’ai juste de fines entailles un peu partout. Si le patron maitrise une magie du sang, ses acolytes lui auront bien ouvert la voie. D’un signe de tête, j’indique la sortie à Laxus.

« Waaaw vous avez tout déchiré Master. La porte est par là, je suis sûr que celui que nous cherchons est derrière. »

Il semblerait que je sois tombé à pic. Ce n'est pas plus mal, pas besoin de magie pour faire un grand signal en mode "Hey je suis là rejoins moi." J’espère qu’il n’a pas attendu là trop longtemps… Je remonte alors en direction de la sortie en espérant que les deux lieutenants n’aient pas la mauvaise idée de se relever pour nous porter un assaut final. Non, vraiment pas, ça nous amocherait avant le grand final. Je pousse alors la porte et… Hell yes, c’est ouvert ! Je me demande bien ce qu’il y a derrière. Qu'importe, avec Laxus, nous sommes imbattables.
 MessageSujet: Re: Rambo & un asticot vs Guilde noire ! [PV= Miku]   Jeu 18 Avr - 16:52

avatar
Invité


Click

Tout a coup, le plafond s'éclate au niveau de plusieurs séries de fissure qui venaient de se créer. Le Fakir a mi hauteur fixe le plafond, surpris de voir de nombreux amas rocheux lui tomber dessus. Il faut en profiter immédiatement pour détruire ce bouclier déjà bien amoché. Le jeune mage lève son bras vers le haut en libérant un filet d'énergie qui va se concentrer dans une sphère d'énergie géante. Pour cela, Laxus récite lentement une incantation.

" Retentis, tonnerre de mes invocations ! Tombe du paradis et réduit les en cendre ! Raging Bolt ! "

Il oriente sa main vers sa cible. L'amas de foudre s'abat vers lui, contre le bouclier qui commence a se fissurer et a céder. C'est le bon moment. Laxus reprend son apparence foudroyante et se change en énergie. Il décolle rapidement, fonçant entre les rochers qui esquive ou explose afin de se rapprocher du Fakir. La sphère toujours bloqué par le frêle bouclier, Laxus se lance a vive allure, le pied en avant, traversant la foudre pour percuter la sphère qui éclate. Le Dreyar passe a travers, frappe le Fakir qui subit en plus la décharge foudroyante. Plusieurs coups de poings qu'il ne peut esquiver la sonne, recevant des décharges a chaque coup. Laxus se laisse tomber dans le vide a la suite du vieux qui chute violemment par terre, puis reçoit l'écrasement final lorsque Laxus lui atterrit sur le buste. Blesse en de nombreux endroits, couvert de sang de la tête au pied, totalement sonné, le Fakir est défait. Laxus glousse hautainement avant de se détourner de sa victime pour récupérer ses effets personnels.

Un corps tombe sur le sol et le victorieux blond entend les cris de son coéquipier qui lui indique une sortie. Laxus se déplace en un éclair au côté de Miku avant d'observer la situation. Un porte massive en métal se dresse la. Au pire, les deux mages pourraient la détruire... Enfin. Laxus fixe le second blondinet pour évaluer ses blessures. Pas grand chose, juste quelques vilaines plaies dont il faut s'occuper. Le Dreyar fourra alors sa main dans son sac pour un extraire un kit de soin. Assit sur le sol, le mage lance des bandages et du désinfectant a son camarade. C'est trop mignon le maître qui prend soin de ses pousses... Cela ne fait pas très Laxus... Enfin il ne l'a pas soigne lui même quand même... Voilà. Le mage ayant enfin fini de se bander, il essaie de détendre la tension en lançant une réplique en souriant.

" Le miens était coriace mais la diversion m'a permis de le surprendre, et de l'écraser. Je vois que tu t'en es bien sorti ? Pas mal pour un petit blond souriant !

Une petit provocation comparant la morphologie des deux mages en se moquant gentiment. En témoigne le furtif sourire que le maître adressa a son mage avant de lui taper l'épaule. Et c'est réparti. Cette fois, Laxus prend un air plus sérieux et s'apprête a ouvrir. Miku lui emboîte le pas et prend les devants. C'est ouvert... Peut être l'antichambre du maître ?

C'était assez étrange. Il y avait une grande aller au centre, plusieurs piliers en granit la longeant tout autour avec des torches accroches sur les murs. C'était sombre mais la lumière des flammes dont l'ombres dansaient étrangement sur les murs éclairait suffisamment l'antichambre. Mais on ne pouvait voir d'ici. Laxus attrapa l'épaule de son camarade pour lui passer devant et prendre la tête de l'expédition. Il marcha lentement en direction du fond, ressentant quelque chose dans cette pièce. Peu a peu, il commença a distinguer quelque chose au fond. Un petit escalier... Une trône imposant... Et une silhouette se dessinait la. Laxus se rapprocha pour distinguer les traits de son visage lorsque l'homme éclata de rire en prenant la parole.

" Je savais que vous viendriez les anges, j'étais prévenu. J'avais donc prévu de vous empêcher de m'atteindre mais j'étais curieux de voir ou vous arriveriez.. Finalement, vous êtes arrive jusqu'au piège ...

" Quoi ? Miku, rapproche toi de moi, attention !

Le Dreyar prit de panique voulut se mettre dos a son mage au cas ou. Il n'y aurait pas de problème ! Enfin... Alors que de nombreuses torches s'allumaient, une horde de mage fit son apparition tout a coup en pointant de nombreuses armes autour du Dreyar. Ils étaient caché... Peut être par la magie car les ombres semblèrent être aspire par le maître au niveau des pieds. Comme s'il avait déployé un voile autour de ses hommes.

" Un attentat m'attend ! Je vous souhaite bien du courage pour battre ma guilde ! Au revoir chers anges et adieu "

Le mage prit immédiatement la sortie et sa droite et disparut dans les ténèbres, derrière quelques hommes qui bloquaient le passage. Il ne fallait pas le laisser fuir mais aussi s'occuper de ces hommes... Pas le choix, il allait charger pour laisser sa chance a Miku ! Il prendrait ensuite le rôle d'éliminer ces mecs avant de venir soutenir son mage. Il prit une voie très sereine, basse et sérieuse pour donner ses ordres.

" Miku, il va falloir que tu suives cet homme et le bloque. Je viendrais t'aider plus tard, ne t'inquiètes pas pour moi je saurais battre ces types [...] Rairyu nô Hoko ! "

Le Dreyar prendrait le temps d'expliquer sa nature dragonique a son équipier plus tard. Pour l'instant, il fut entraîne par les bras de Laxus qui le projeta, après avoir débouché le passage avec un souffle de foudre puissant. L'énergie ainsi concentré était innarettable. Déjà des victimes grillés sur le sol. Alors que Miku prenait le chemin, Laxus frappa deux hommes qui tentèrent de le suivre et se mît en position de défense, face a tout ses adversaires pour leur bloquer la sortie. Il lâcha ses affaires derrière lui et laissa crépiter sa foudre autour de lui ; il était prêt ..
 MessageSujet: Re: Rambo & un asticot vs Guilde noire ! [PV= Miku]   Dim 21 Avr - 20:44

avatar
Invité


Click


Je suis plutôt calme, et ce grâce à l’attitude détendue de Laxus, toute pression a disparu, j’en oublierais presque que nous sommes au plein milieu d’une guilde noire. Pire, j’en oublierais presque que nous sommes en pleine mission rang S. De toute façon, mon Master c’est le meilleur, voilà. Je retire un morceau de verre resté coincé dans mon mollet et je nettoie la plaie avant de la bander soigneusement. Je ne m’attendais vraiment à ce qu’il me parle aussi amicalement, je ne peux retenir un rire franc. Petit blond souriant, j’y crois pas. Il est vrai que la plus grande erreur que puisse faire mes opposants est de me sous-estimer et que j’adore jouer là-dessus. En fait, c’est vraiment con à dire, mais je suis vraiment content d’être là, surtout d’en être arrivé jusque-là. J’ai tout fait pour m’améliorer, réalisant des missions de plus en plus difficile, prouver que cette guilde qui m’a accueilli était la meilleure de toute, accueillant moi-même d’autres marginaux, formant une grande famille. Requinqué comme pas permis, je suis avec une détermination sans faille Laxus dans la pièce suivante. Elle ne m’inspire vraiment rien qui vaille, je n’y sens absolument rien, c’est louche, très louche. Puis un mage sortit des ombres sur son trône, le maitre des lieux, le voilà enfin, l’objectif premier de notre mission, la source de ces discordes entre les pays. Son rire glacial et supérieur me fait froid dans le dos, ses paroles n’annoncent rien de bon, j’en suis surpris de voir même Laxus pris au dépourvu quand le master ennemi lève le voile sur une horde entière de mages.

Non ! Pourquoi n’ai-je rien senti ?

Etait-ce les ombres ou mon simple manque d’attention ? J’obéis, me plaçant en position défensive près du mage de foudre. Ils sont nombreux, très nombreux, ça risque d’être complexe, surtout avec l’autre qui compte filer à l’anglaise. On ne peut pas laisser cet attentat se produire. Une grimace rageuse, un pas en avant, deux lances croisées qui me barrent le passage et me font reculer. Je ne dois pas me laisser emporter et rester près de Laxus. Aurons-nous réellement le temps de neutraliser cette guilde entière avant que le maitre prenne la poudre d’escampette ? Je m’énerve moi-même, mes neurones tournent à vitesse grand V à la recherche d’une solution qu’ils ne parviennent pas à trouver.

« Miku, il va falloir que tu suives cet homme et le bloque. Je viendrais t'aider plus tard, ne t'inquiètes pas pour moi je saurais battre ces types. »

Hein ? Quoi ? Moi ? Tout seul ? Han nah nah nah, c’est pas possible, j’arriverai pas à battre un maitre de guilde, pas tout seul. Avec Solis, on a eu un méga coup de chance, et puis un Unison Raid quoi. No, no. Han, bah ça. Je regarde avec de gros yeux le souffle de foudre tétaniser nos ennemis, créant là un large passage de corps à terre, puis je lève ces mêmes yeux vers Laxus. Un Dragon… Slayer ? Je fronce les sourcils. Toute cette force, tout ce potentiel, cette perfection… Il venait de les sublimer, je ne pensais pas possible que mon admiration pour cet homme grandisse encore, il semblerait que j’ai eu tort. De toute façon, fin de la séquence émotion, j’ai pas trop le temps de réfléchir à tout ça, Laxus m’envoie tel un projectile vers la sortie dérobée que notre cible a emprunté. Je serai à la hauteur, je le jure. Je file vers le petit passage quand deux mages perspicaces tentent de me barrer la route. D’un bond, j’esquive leur assaut puis me rattrape en équilibre sur leurs deux têtes, tête en bas en position du poirier. Héhé, faites de beaux rêves. D’un geste assuré, je cogne leurs têtes entre elles comme deux noix de coco, et les amoureux s’affaissent pendant que je m’évade au pas de course derrière un dernier saut. L’avantage de ce passage est qu’il mène vers un simple couloir bien droit, je ne peux pas me tromper de chemin, alors je cours. Je cours et à chaque pas résonnant sur le pavé, je sens ma détermination grimper en flèche. Il ne s’échappera pas, Laxus m’a demandé de l’arrêter, il a confiance en moi. Je ne peux pas le décevoir. Je sens une source émotionnelle, je m’en rapproche à une vitesse folle, s’est-il arrêté ? Je ralentis, je l’ai dépassé ? Non, je sais. D’un claquement de doigt, je vais apparaitre une épée lumineuse avec laquelle je transperce le mur, déchirant l’illusion ténébreuse. L’ennemi en jaillit comme la vermine qui sort de son trou et vient se planter devant moi.

« Eh bien eh bien qu’avons-nous là, le plus petit des blonds et probablement le plus faible. Ton chef doit bien me sous-estimer pour penser que ta seule force suffira à m’arrêter. »

Je me mets en position de combat, faisant apparaitre deux épées magiques supplémentaires, sous les rires sardonique du mage noir. C’est toi qui me sous-estime mon grand. Le Miku souriant disparait, mon regard se fait perçant et défiant, cet homme est fondamentalement mauvais, je le sais, je le sens. J’avais un peur, mais c’est terminé. Bien que je ne sois pas sûr d’être assez fort pour vaincre un maitre de guilde noire, je ferais de mon mieux pour le ralentir. Exactement, Miku, ne perd pas de vue ton objectif, tu dois le retenir, pas le vaincre. Toute l’inquiétude que j’ai pour Laxus s’envole, il s’en sortira, tout comme moi je m’en sortirai, la confiance est une notion réciproque. Et c’est là que la tension accumulée explose, je me jette sur l’ennemi avec mes quatre lames. Celui-ci esquive avec une rapidité qui me surplombe chacun de mes assauts avant de dégainer une large faux et me repousser avec un calme déstabilisant. Le voilà qui fuse vers moi pour me planter un violent coup dans l’abdomen et me propulser jusque dans un mur. Le choc est si violent que le mur en pâtit, tout comme mon dos. Je marmonne des vulgarités qu’il vaut mieux garder pour moi et je lève difficilement la tête, encore sous le choc. Une faux à la main, l’ennemi s’avance vers moi avec la lenteur d’un bourreau. Vite Miku.

« C’était… si simple que ça me dégoûte. Est-ce que tu te… Oh. »

Sous ses yeux, mon corps bouillonne et je pousse un rugissement de lion. Mes cheveux se changent en crinière rousse, mon corps devient celui du puissant félin, deux grandes ailes et des multiples têtes me donnent un air de chimère menaçante. Un nouveau rugissement animal retentit, la bête que je suis devenu s’enflamme avant de se jeter sur le mage, immobilisé par la peur. De la gueule du monstre s’échappe alors un puissant rayon d’énergie lumineuse.

« C’est… c’est impossible.
- Surprise. »

Juste derrière lui, armé de mes deux jambières, je lui plante un violent coup de pied piqué dans le dos, le poussant dans le mur où il comptait m’achever. L’illusion du Twisted Nightmare a parfaitement fonctionné et m’a permis de reprendre l’avantage, c’est amusant de constater qu’un grand dadet comme lui a peur des chimères. Sous les conseils avisés de Regal, j’enchaine les coups de son art martial avec une vitesse effrénée, l’harmonie de mon attaque à la limite d’une danse sous laquelle l’adversaire ne peut que ployer jusqu’à ce que je fatigue, me poussant à bondir en arrière pour reprendre mon souffle. Et hop, la ruse y’a que ça de vrai, l’arroseur arrosé, vraiment.

« Petit effronté, comment oses-tu ? »

J’ai à peine le temps de m’en remettre qu’un rayon d’énergie noir passe près de moi. Mes reflèxes me permettent de m’en sortir de justesse, mais ma jambe me fait défaut et le rayon frôle mon bras, le brûlant légèrement. Je me déséquipe, mon état ne me permets plus d’utiliser des jambières, j’ai vraiment trop mal. J’ai peut-être même un peu forcé car je ne peux m’empêcher de poser un genou à terre.

« Dark sphere ! »

Houlala. Houlalala. C’est gros, c’est pas beau, ça va faire mal.

« Devastation ! »

Ma propre sphère d’énergie noire entre en collision avec la sienne, provoquant une explosion puis une onde de choc qui me fait encore reculer un peu plus. Cette attaque m’a pompé une bonne partie de mon énergie, et je m’écroule sur le sol de pierre, haletant. Où est-il ? J’entends ses pas se rapprocher de moi, il s’arrête juste devant mon corps épuisé et soulève ma tête en tirant ma tignasse blonde, aussi je grimace de douleur.

« Je pourrais te tuer pour ça. Mais à la place, je vais te laisser admirer ma victoire. Regarde-moi bien traverser ce couloir et me diriger vers ta défaite. »

Il me lâche. Je n’ai pas la force de rétorquer. Je le vois marcher lentement, me narguer, me prendre de haut. Non, non, c’est impossible, je ne peux pas le laisser s’échapper. Dans un élan de colère, je pousse un cri hargueux.

« Ordeal. »

Ses pas s’arrêtent, il est désormais dans champs de force cubique qui l’empêche d’avancer, et si tout se passe comme prévu, il devrait commencer à broyer du noir, à se sentir misérable et pitoyable. Ordeal est une prison physique et mentale qui pousse son prisonnier à déprimer plus bas que sous terre, cela devrait me faire gagner un peu de temps pour…

« Pitoyable. »

Ma prison vole en éclat dans un bruit de verre brisé et le mage noir reprend sa lente marche impériale vers la victoire. Non. Comment est-ce possible ? Vais-je décevoir Laxus ? Est-ce que je suis si loin d’être à la hauteur, écrasé comme un vulgaire moucheron. Je ne peux pas, je ne peux pas. D’un effort douloureux, je me hisse en position assise, le souffle court. Tu n’iras nulle part tant que je serais vivant, sois en sûr.

« Emotion Link.
- Qu’est-ce que… »

Une petite lueur vient s’inscrire sur nos deux poignets, nous voilà liés. Et il déborde d’agacement, il fait volte-face et m’accorde un regard noir, cherchant à comprendre où je veux en venir. Oh non, tu ne t’échapperas pas, je refuse de décevoir mon supérieur. D’un geste assuré, je lève mon bras valide et donne un violent coup dans ma jambe blessée. Nous poussons tous les deux un hurlement douloureux, je serre les dents pour tenir face à la douleur. Lui, pris de cours, s’est cassé la gueule sur le pavé, serrant sa jambe en cherchant une blessure imaginaire. Tout est dans ta tête mon petit, tu ne la trouveras pas. Lorsqu’il comprend le subterfuge, sa rancœur est si profonde qu’il abandonne l’idée de s’échapper. Je crois bien qu’il va me tuer. Autant y aller franco alors. Je recommence la manœuvre lorsqu’il tente de se diriger vers moi, et le voilà à nouveau à terre. Mais je n’aurais pas la force de l’effectuer une troisième fois… Toujours pas de renfort à l’horizon. La douleur, la fatigue, je commence à tomber à court de magie et mon sort de liaison entre nous s’annule. Aouch, je commence vraiment à tomber à court de cartouche, j’ai besoin d’une pause… Ou ça va mal finir.

 MessageSujet: Re: Rambo & un asticot vs Guilde noire ! [PV= Miku]   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» Femelle croisée caniche noire de qq mois à LL
» Les Annales de la compagnie noire
» Dans la nuit noire (Pollo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5