Partagez | .
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sucreries et co ... ♪
 MessageSujet: Sucreries et co ... ♪   Sam 23 Fév - 19:25

avatar
Invité


Click

Zoro avait maintenant prit son rythme à Eagle’s Claw, il dormait généralement dans le salon sur son fauteuil officieusement attitré situé devant la cheminée, que certains avaient voulu le lui piquer pour leur plus grand malheur.

Il avait un emploie du temps bien organisé.
Il se levait à 6h du matin pour aller faire un footing dans la neige d’une heure pour bien se réveiller. Quand il rentrait à la guilde, il ne prenait le temps que de se faire remplir sa bouteille personnelle de Rhum en argent avec des motifs tribales par le barman. Barman qui commençait à le connaître et lui adressait un hochement de tête quand il le voyait, hochement de tête que lui renvoyer Zoro par pur courtoisie.
Il était donc dans les environs de 7h quand il alla dans la salle d’entraînement au sous-sol de la guilde. Il ouvrit alors Kai Mon et commença à s’entraîner en soulevant des altères de 100kg en fessant des exercices physiques, avec des rotations de 30minutes pour 5 seconds de pauses.




Il finit ses entraînements de remises en formes matinaux à 10h sans encombre et après avoir prit une bonne douche chaude et revigorante. Il alla dans le salon pour choisir une mission qui demandais beaucoup d’effort physique comme un combat contre des malfrats.

Cependant Zoro, qui avait relâché à ce moment là sa vigilance ne vit pas l’attaque surprise arriver. Il sentit tout à coups que quelqu’un lui avait sauté dessus sur le dos, avec un crie purement féminin et qu’on lui agrippa ensuite le cou pour essayait de l’étrangler.


*Mais qu’est ce que j’ai à attirer les filles comme ça, d’ailleurs il n’y a que des filles ici ou quoi ?*

Cependant, laissant là ça réflexions et pas plus déstabilisait que ça. Il continua à regarder le tableau de missions. Sa passagère clandestine qui était toujours sur son dos semblait s’apercevoir de la concentration de Zoro qui la remercia silencieusement de ne plus bouger et crier. Mais il ne pouvait pas prévoir que sa passagère prit tout d’un coup une mission en affirmant vouloir la faire avec lui.

*Que…Kewwaaaa ? ? ? *

Zoro qui ne s’avait pas quoi dire et comment s’adresser à sa passagère qui semblait folle de joie en gesticulant sur son dos.
Il décida alors, en la prenant par ce qui semblait être le dos de sa robe, de voir plus sérieusement la fille qui était sur son dos. Il ramena son bras devant lui et fut surprit de voir à quoi ressemblait sa passagère clandestine qui se balançait dans sa main.
Sa passagère clandestine n’était qu’une petite fille de 9ans habillait d’une robe, d’un chapeau rose avec des froufrous. Panoplie typiquement féminin complétée par des gants remontant presque jusqu’en haut des bras, des collants et des bottines noires.
La tenant à bout de bras, ses pieds ne touchants pas le sol, elle le regardait avec ses yeux pétillants de jeunesse, un grand sourire aux lèvres et la mission qu’elle avait choisit et que Zoro ne savait pas encore le contenue dans ces mains.

Voyant cette petite fille, Zoro sue qu’il ne pourrait pas lui dire non. Non pas parce qu’il était tombé sous son charme, c’était seulement qu’il était trop gentil avec les petites et jeunes filles.
La reposant doucement comme si elle était en porcelaine et que le moindre choc pourrait la briser Zoro se racla la gorge et se gratta la tête pour se donner le temps de savoir quoi dire à cette petite fille.
Fille qui le regardait toujours aussi intensément sans rien dire, la supplique pouvant se lire dans ces yeux.

S’accroupissant pour être à la même hauteur qu’elle, il entama alors la conversation.

“Salut toi, moi c’est Roronoa Zoro, mais tu peux m’appeler Zoro c’est plus simple. Et toi comment t’appelles-tu ?”

Mais il ne pouvait pas prévoir qu’elle lui sauterait dessus une nouvelle fois et fut donc totalement prit de court.

*Dit donc cette gamine à de l’énergie à revendre*
 MessageSujet: Re: Sucreries et co ... ♪   Sam 23 Fév - 23:40

avatar
Invité


Click


Il était environ 8h du matin quand la petite fille immergea d'un profond sommeil. Elle s'étira gracieusement, avant de s'assoir dans son, et regarder a l'autre bour de la petite pièce, le lit de son frère était vide, ça ne changeait pas de d'habitude, car même avant sa disparition, quand la fillette se levait, le lit de Crysis était vide, il se levait vers 6h, caressait juste la tête de la jeune fille et allait s'entraîner. Elle s'assit au bord de son lit et bailla tout en s'étirant. Amy se leva et se dirigea vers sa minuscule sale de bain ou elle se coiffa et se fit deux couettes comme a son habitude. Elle enfila sa robe, noua l'énorme noeud qui se trouvait dans son dos, et mît sont chapeau. Elle regarda dans la glace, elle était prête, pour passer une bonne journée, qui sait, peut être qu'il serait de retour aujourd'hui ... Qui ça ? Et bien Crysis bien évidemment. 

Elle chaussa ses bottines noires et descendit les marche, menant au bar d'Eagle's Claw. Elle salua quelques un de ces camarades, avant d'aller se posté devant le panneau, et si elle partait en mission ? ... Amy avait peur de partir seule, car sa faible magie la rendait vulnérable. Ça l'énervait tellement d'être dépendante des autres ... Mais depuis l'absence de son frère elle ne pouvait faire autrement. Elle remarqua une annonce qui consistait a travailler dans une fabrication de sucette. Ces yeux se mirent a briller, elle aimerait tellement la faire ! Amy était aussi gourmande que naïve. Elle regarda a côté d'elle, deux de ces frères d'armes discutaient:

-Et ça te dirait cette mission vieux ? Une bonne castagne comme on les aime !  
-Bien sûr ! On va leur montrer pourquoi les aigles d'Eagle's Claw sont triés sur le volet !

Amy soupira tristement. Avait-elle vraiment sa place ici ? Au milieu des Aigles qui possédaient le plus beau plumage ? Ces temps ci elle en doutait. Elle s'apprêtait a rejoindre le barman, car son occupation favorite était de l'aider dans ces taches et de la remplacer pendant son absence, quand elle aperçut un jeune homme au cheveux verts. Elle se souvenait de lui ! Elle avait été présente lors de son arrivée. La jeune fille se cacha derrière une table, et le suivit discrètement. Il se posta devant le panneau des missions et inspecta celui ci. Il cherchait une mission ? Parfait ahah ! La petite fille prit son élan se jeta autour du cou musclé de son camarade, en poussant un cor de joie. Heureuse d'avoir trouvé un partenaire. Car oui, Amy avait décidé que c'était lui son partenaire, et personne d'autre. Il ne bougea pas plus que ça, continuant son inspection. Amy grimpa un peu plus haut, terminant presque sur les épaules du jeune homme, tendit le bras et arracha la mission du tableau la montrant au garçon:   

_Hey ! Regarde regarde ! Dis tu viens avec moi ? S'il te plait ! Aller !

Elle serra plus fort le cou de son camarade et revint se mettre sur son dos. Elle sentit une main agrippé le gros nœud qui se trouvait au dos de sa robe, et se retrouva face au jeune homme, un immense sourire aux lèvres. Elle adorait déjà ce garçon dont elle ne connaissait même pas le nom, mais ça c'était Amy tout craché. Il l'inspecta et elle tendit les bras en avant, ensuite il l'a posa délicatement par terre, elle tendait toujours d'une main le petite bout de papier. Elle ouvrit de grand yeux et fixa avec joie, bâtant des cils, un quand sourire sur les lèvres.

“Salut toi, moi c’est Roronoa Zoro, mais tu peux m’appeler Zoro c’est plus simple. Et toi comment t’appelles-tu ?”

Elle le regarda avec des grands yeux, avant se jeter autour de son cou en cria,t:

_Roro-kun !!!

Elle le sera fort et se plaça sur son dos avant de répondre a sa question:

_Moi c'est Amy, Amy Laughlin !

Elle serra fort Zoro dans ses bras minuscules. Amy se sentait comme avec son frère, en sécurité sur son dos.

_Dis Roro-kun, tu m'accompagnes pour cette mission ?  


 
 MessageSujet: Re: Sucreries et co ... ♪   Lun 25 Fév - 16:20

avatar
Invité


Click

Zoro tiqua en entendent son nom être haché menue par cette petite fille qui s’était remit sur son dos.
Quand il rencontrait des enfants ceux-ci avaient deux réactions complètements diffèrent et toujours incompris par l’épéiste à ce jour. Soient-ils prenaient peur et courraient en criant, soit au contraire ils se sentaient en sécurités surtout quand ils étaient sur son dos.
A certain moment il dut même ce battre avec des enfants sur le dos, ce qui lui obligea d’inventer de nouvelle technique de sabre spécialement pour des situations comme celle-là.


*Il semblerait que mon entraînement sur ça va servit à quelque chose tout compte fait.*


La petite fille qui se prénommait Amy lui posa la question que redoutait Zoro, à savoir, de l’accompagner dans cette mission dont il ne savait absolument rien pour l’instant.


« Bonjour Amy, alors de un je m’appelle Zoro avec un Z pas Roro et deuxièmement j’accepte de t’accompagner à cette mission. Mais tu pourrais me dire où elle se trouve ? »


Après qu’Amy ait haché une nouvelle fois son nom et qu’elle termina de crier de joie. Elle lui dit que la missions se passait à Crocus sans donner d’autre détaille ce qui ne l’embêtât pas outre mesure.

Il entama donc la descente de la montagne avec Amy qui était toujours sur son dos, les bras autours de son coup. Pour qu’elle ait un meilleur appui, Zoro mit ses bras dans son dos pour que Amy puisse s’y appuyer. Ils ne parlèrent pas beaucoup pendant la descente, certainement à cause du froid qui fut un bon prétexte pour Amy de serrer encore plus fort le mage vert qui se demandait s’il allait survivre à ce voyage.

Arrivé à un village en bas de la montagne, ils prirent le train pour se rendre rapidement à Crocus. Là aussi, il ne parlèrent pas beaucoup mais non pas à cause du froid, mais plutôt à cause de Zoro qui profita du paisible voyage en train pour s’endormir. A un moment du voyage il fut réveillé en sentant sur son épaule un poids, sans bouger et en ouvrant juste son œil, il vit que Amy s’était-elle aussi endormit, sa tête reposant sur l’épaule de Zoro.

En voyant cela il ne put s’empêcher de sourire avant de se rendormir. Il fut réveillé quelque heure plus tard part une Amy timide qui l’appeler avec sa petite voit, ne le brusquant pas pour le réveiller. Grâce à elle, ils n’avaient pas manqués l’arrêt à Crocus et évitèrent, comme c’est souvent le cas avec Zoro, de se perdre.

Cependant une chose l’intriguait, il se demandait pourquoi Amy cachait un sourire a chaque fois qu’elle le regardait et pourquoi les personnes présentes autour de lui, le regardaient bizarrement. Il eu la réponse à sa question quand il passa devant une vitre en voyant son visage gribouillé avec de l’encre noire et où on lui avait dessiné une moustache, barbe et autres gribouillis de même genre.
Mais comme à son habitude il n’en tenut pas rigueur et sortie du train sans nettoyer son visage.

Il sortirent donc du train et il n’eu pas le temps de féliciter Amy pour l’avoir réveillé, que celle-ci essayait de voir le plus de chose possible avec de l’émerveillement plein les yeux. Zoro lui lors de sa première visite à Crocus avait tout comme Amy marqué un temps d’arrêt, mais c’était pour mieux voir où se trouvaient les meilleures tavernes. Cependant la foule dense devait gâcher le paysage pour une si petite fille, il alla devant Amy se mit dos à elle et s’accroupie.

«Allez monte, de là-haut tu pourras mieux voir et en plus je n’aurais pas peur de te perdre.»

Amy lui répondit par un crie de joie et lors de son ascension sur ses épaules, il fut pendant un temps aveuglé par la robe rose de la fille qu’il rabattit derrière sa nuque.

Grâce aux cartes et à Amy qui lui indiquait les bonnes directions de la main le duo arriva rapidement au galerie marchande. Cependant sur le chemin ils avaient fait tourner beaucoup de têtes, en effet le tableau devait être quelque peut inattendue.

Imaginez un homme la trentaine avec ses mains posées sur trois sabres qui pendent à ses hanches, le torse dénudé qui l’assez apparaître une longue cicatrice qui traverse le dit torse en diagonale. Et qu’en plus ce personnage ait une tête de tueur avec une cicatrice qui traverse verticalement son œil droit avec une marque de guilde tatoué sur la paupière de ce même œil.

A première vue, et même à la deuxième on pourrait penser que cet homme est un mercenaire ou un tueur. Mais rajoutait à cet homme à l’air si lugubre, une petite fille de huit an sur c’est épaules habillait d’une robe et d’un chapeau rose où pouvait se lire l’émerveillement sur son visage.

Vous obtiendriez alors le tableau de Zoro avec Amy sur ses épaules.

Ils étaient donc arrivés à la Galerie Marchande où il avait marqué un temps d’arrêt pour demander plus d’informations dur la mission. Tout ce qu’il entendit à cause du bruit de la foule fut que cette mission serait “drôle”, “facile” et que sa concernait une “sucrerie”.

Avec le peut d’informations dont il disposait, il marcha le long de la Galerie pour essayer de trouver cette sucrerie. Il vit après quelque instant à marcher, une enseigne avec un symbole représentant une sucette, il tendit le bras et dit à Amy.

“Regarde ça doit être ce magasin.

Sans attendre la réponse de la mage, Zoro courue devant l’entré du magasin où il rencontra un vieil homme s’en doute le gère du magasin qui semblait en pleins désarrois.

“Bonjour messieurs, nous…”

“Vous êtes bien les mages pour la mission ?”


“Oui mais…”

«Très bien, très bien. Je sais que ce n’était pas dans le contrat mais j’ai quelque soucie urgent à traiter, ne vous inquiétez pas je vous payerai pour ce supplément.»

«Qui consiste-en ?»

«Il y a deux malotrues qui sont entrains de saccager ma boutique s’il vous plait faite quelque chose.»

En effet on pouvait entendre des bruits de verres qui se brisaient venant de l’intérieure du bâtiment. Zoro entra avec Amy qui était toujours sur ses épaules qui fit un bruit de stupeur devant le carnage commit. Du verre brisé et des bonbons étaient étalés par tout dans la boutique, il vit les deux malfrats qui n’avaient pas encore fait attentions à l’arriver des deux mages d’Eagle’s.

Zoro avec son calme habituelle et son impassibilité posa délicatement Amy sur le comptoir qui avait jusque là était épargné. Voyant un bocal remplit de sucette a coté d’elle il dit.


«Je pense que le gérant t’autorisera à prendre une ou deux sucettes.»

Lui adressant un rapide clin d’œil, il se dirigea vers le casseur le plus proche de lui et lui posa la main sur l’épaule.

«Bonjour vous pouvez…»

L’homme lui repoussa agressivement la main et lui cria dessus.


«Et là tu te crois où pour me toucher comme ça, c’est la bagarre que tu veux et ben tu vas être servie.

Zoro esquiva facilement la droite de l’homme et lui fit une clé de bras pour l’immobilisé avant de lui donner un fort coup avec le tranchant de la main a l’arrière de sa nuque. Totalement évanouit, il traîna ensuite l’homme à travers la boutique, en passant devant Amy il vit qu’elle était entrain de sucer une sucette tout en l’observant faire. Il venait à peine de jeter par la porte donnant sur la rue le premier casseur qu’il entendit un crie d’alerte venant d’Amy. Immédiatement l’épéiste se baisse et sentit plus qu’il ne vit, le coup passer au-dessus de sa tête.

Fessant demi-tour sur lui-même en restant toujours accroupie, il en profita pour lui assener un puissant coup dans le ventre du deuxième casseur. Plié en deux les mains sur le ventre, il ne pue rien faire contre Zoro qui après l’avoir assommé le jeta lui aussi dans la rue. Le gérant voyant les deux hommes dehors rentra à son tour pour féliciter l’homme vert.


«Bravo messieurs, bravo.»


«Ce n’est rien, il ne pouvait rien faire à deux contre deux» dit-il tout en adressant un clin d’œil à Amy toujours sur le comptoir à sucer sa sucette qui lui adressa un sourire. «Bon pour les sucettes»

«Les sucettes ?» L’incompréhension se lisait sur le visage du gérant.


«Oui les sucettes… Vous êtes bien la personne qui a envoyé une mission pour fabriquer des sucettes ?»

«Non, moi je ne les fabrique pas je les exporte et les vends. Vous vous êtes trompé de magasin.» Zoro prit la fiche de mission que lui tendait Amy et la montra au gérant qui l’examina. «Oui, vous vous êtes belle et bien trompé. La fabrique de Satougashi est situé plus bas dans la Galerie.»

«Excusez-nous pour le dérangement occasionné.»

«Non, non, c’est plutôt à moi de vous remerciez pour ce que vous avez fait. Tenez, je tiens quand même à vous dédommager.»

Le gérant alla derrière le comptoir est sortie une petite bourse qui semblait remplie de Jewel qu’il passa à Zoro. Celui-ci fit deux parts égale et en passa une a Amy, qui semblait ne pas vouloir accepter.

«Toi aussi tu as joué un rôle, grâce à toi j’ai pue m’en sortir indemne. Il est naturel que tu sois aussi payé.»

Avec cet argument Amy accepta l’argent offert par Zoro avec un petit merci, elle semblait en effet tout d’un coup plus timide. Timidité qui passa vite lorsqu’il lui présenta son dos sur lequel Amy se jeta avec un sourire. Ils sortirent donc du magasin et sous les indications de Amy arrivèrent rapidement devant l’entré du bon magasin de sucrerie.

Cependant, avant d’entré, l’épéiste posa la jeune fille devant lui.

« Bon vus que la dernière fois c’est moi qui ai tout fait, maintenant c’est ton tour. De plus je ne connais rien aux bonbons alors je te fais totalement confiance sur ce coup, je compte sur toi Amy.»

Zoro sourit lorsqu’il vit tout d’un coup Amy prendre un air sérieux et franchir solennellement l’entré de la fabrique. Il sue à ce moment là qu’il était prêt à protéger Amy au péril de sa vie s’il le fallait et ce en toute circonstance.
 MessageSujet: Re: Sucreries et co ... ♪   Ven 1 Mar - 0:52

avatar
Invité


Click


« Bonjour Amy, alors de un je m’appelle Zoro avec un Z pas Roro et deuxièmement j’accepte de t’accompagner à cette mission. Mais tu pourrais me dire où elle se trouve ? »


Amy ouvrit de grands yeux, regardant son camarade, Elle poussa un cri joyeux, en serrant encore plus son cou:

_Roro-Kun !!! C'est à Crocus !! Et c'est la première fois que j'y vais !

Ils sorrtirent du grands bâtiment qu'était Eagle's Claw. Dès qu'ils franchirent la porte, un froid glacial les firent trembler. Amy se colla contre Zoro, serrant encore plus son cou. Elle resta immobile, contre lui, le froid l'empêchait de faire quoi que ce soit. Enfin arrivé a la gare, Amy ne descendit pas de Zoro, elle n'avait pas l'habitude de se mêler a la foule, et cela l'intimidait un peu. Ils montèrent dans le train et celui ci démarra lentement avant de rouler a toute vitesse. Amy regarda le garçon aux cheveux verts s'endormir au son régulier de la locomotive, elle chercha autour d'elle quelques chose a faire, quand soudain, dans un virage, un feutre noir glissa a ses pieds, elle le prit, regarda Zoro avant de sourire. Elle se pencha délicatement pour ne pas le réveiller, et commença son dessin. Elle fit d'abord une moustache puis une barbe avant de dessiner un coeur sur sa joue droite et une étoile a gauche de son front. Une fois son chef d'oeuvre terminé, ses yeux commencèrent a la piquer, elle bailla a s'en décrocher la mâchoire, avant de s'endormir contre son camarade. Son sommeil fut profond et sans rêve. A son réveil, quelques minutes avant leur arrêt, quand elle ouvrit les yeux, elle crut voir Crysis a la place de Zoro, elle cligna des yeux et son frère disparu. Alors elle secoua un peu le jeune homme pour le réveiller. Quand il immergea enfin, Amy manqua de peu d'exploser de rire comme beaucoup de passagers.

Une fois descendu du train Amy s'immobilisa, Crocus ! C'était si grand avec tellement de chose a voir ! Ses yeux se mirent a briller de mille feux, elle tourna sur elle même, levant la tête, regardant partout autour d'elle.

«Allez monte, de là-haut tu pourras mieux voir et en plus je n’aurais pas peur de te perdre.»

Zoro c'était accroupi derrière elle. La petite fille sauta de joie avant de pousser un petit cri et se jeta sur son compagnon. Elle escalada son dos avant de se mettre sur ses épaules. Il se leva, et là Amy voyait tout de haut, elle surplombait tout le monde. Elle sortit la carte de Crocus, un point rouge indiquait leur destination. Il marchèrent un moment dans crocus, beaucoup de personnes les regardaient intrigué. Ahah quel drôle de duo ! Deux personnalités complètement différentes, deux physiques opposés. Le duo de choc entra dans une galerie Marchande, Zoro demanda a la fillette quel était la mission plus précisément:

_C'est super drôle tu vas voir !!! Fabriqué des sucreries ça me parait facile pour moi en tout cas !

Un magasin avec une énorme enseigne "Sucreries et Co". Zoro couru vers l'entrée, ou se trouvait un homme d'un certain âge, complètement paniqué. Il avait du mal a parler, il leur expliqua le souffle court que des malfrats, saccageaient son magasin. Amy toujours sur les épaules de Zoro, scruta a travers la vitrine, effectivement elle entendait des bruits de casse et vit un homme brièvement. Le duo rentra dans le magasin et le mage aux cheveux verts posa Amy sur le comptoir. Lui disant qu'elle pouvait prendre une sucette, celle ci ne se fit pas prier et se servit. Zoro mit hors combat le premier malfrat en moins de deux sous les encouragements d'Amy:

_Vas-y Roro-Kun !!!

Soudain le deuxième malfrat se glissa derrière son compagnon, s’apprêtant a asséner un coup a l'épéiste:

_Attention !!!

Heureusement, Zoro avait des réflexes et se baissa a temps. Il foutu le deuxième fauteurs de troubles dehors. Alors, le gérant rentra timidement dans le magasin

«Bravo messieurs, bravo.»


«Ce n’est rien, il ne pouvait rien faire à deux contre deux»

Zoro fit un clin d'oeil a Amy, celle ci lui rendit avec un petit rire. Elle n'avait pas fait grand chose pour ne pas dire rien. Son compagnon discuta avec le vendeur avant de revenir vers la fillette. Il lui tendit la moitié d'une bourse. Amy fit un petit signe de la main, elle n'avait pas fait grand chose et l'argent ne l’intéressait pas. Celui-ci insista et Amy finit pas accepter, gênée. Son camarade se retourna et Amy sauta sur son dos dans un cri de joie. Ils se dirigèrent sans se perdre (miracle ?) vers la fabrique et non le magasin. A l'entré, Zoro posa Amy:

« Bon vus que la dernière fois c’est moi qui ai tout fait, maintenant c’est ton tour. De plus je ne connais rien aux bonbons alors je te fais totalement confiance sur ce coup, je compte sur toi Amy.»

Le mot confiance résonna dans sa tête. Il était tellement rare qu'on lui dise ça, elle était maladroite et faible, alors les personnes s’abstenaient le plus souvent de lui faire confiance. Alors a ces mots, Amy prit, ou du moins essaya de prendre, une mine sérieuse et déterminée. Elle franchit la porte et la... Désastre. Des liquides de toutes les couleurs formait des taches sur le sol et sur les murs. Une machine faisait un bruit insupportable et les autres n'allaient pas mieux. Soudain un petit homme brun avec les cheveux en arrière se dandina jusqu’à eux:

«Dieu soit loué ! Vous voila !! Vous êtes bien les mages d'Eagle's Claw ? Amy hocha la tête, Parfait !!! mes ouvriers m'ont lâché ! je vous en prie aidez moi ! Mes machines marchent automatiquement mais la rien ne va je ne comprends pas. »

Amy s'approcha de la machine qui beuglait comme une chèvre qu'on étrangle, se pencha vers l'ouverture. Tout s'explique. Un bâtonnet de sucette était coincé dans les engrenages, Amy tira dessus une fois, le bâton ne bougea pas. Alors elle le saisit de ses petites mains et tira de toutes ses forces, le bâton céda et elle perdit l'équilibre, atterrissant au pieds de son compagnon, elle lui fit un large sourire lui montrant le bâtonnet, presque fière d'elle. Elle se releva et remarqua que la machine tournait normalement.

«C'est les anges qui vous envoient ! Mais voyons il se fait tard, revenez demain a 8h, votre mission commencera !»

Sans donner plus de précision le bonhomme des plus bizarre disparu dans ce qui semblait être la réserve. La jeune fille le regarda, quel curieux personnage ... Le duo sortit de l'entrepôt et derrière eux un rideau en fer s'abattit. La rue était si silencieuse si calme... Les agitations nocturnes de Crocus étaient plutôt vers le centre. Pour une nuit de Février la température était fraîche mais pas glaciale comme dans les montagnes de Fer où se trouvait la guilde. Amy regarda Zoro un moment, les yeux dans les yeux, presque sérieusement, avant de se jeter sur son dos en criant:

_Roro-Kun !

Elle s'y accrocha et serra fort le cou de son camarade. Oh ! Une chose importante, ou allaient-ils dormirent cette nuit ? Et demain soir ? Amy questionna Zoro sur le fait:

_Où est-ce qu'on va dormir Roro-nii ?

Elle escalada encore un peu son compagnon avant de le regarder avec des grands yeux. Celui ci lui répondit qu'il connaissait un endroit pour dormir. Sans poser plus de questions, Amy sur le dos de Zoro qui marchait tranquillement dans les rues de Crocus, se mit à chanter une chansonnette que Crysis lui chantait quand elle n'arrivait pas à dormir: "C'est l'histoire d'une colombe qui s'attacha à un crapeau qui pour elle c'était déguisé en aigle ...". Soudain, Zoro s'arrêta devant la porte d'un bâtiment dont Amy n'eut pas le temps de lire le nom. Il ouvrit la porte, et là, un verre de bière arriva vers la tête d'Amy qui part habitude, car oui quand on est serveuse à Eagle's Claw, on a l'habitude de recevoir des verres et des bouteilles à la figure, décala sa tête et le verre la frôla avant de se fracasser contre la porte. Où étaient-ils ?
 MessageSujet: Re: Sucreries et co ... ♪   Ven 1 Mar - 17:27

avatar
Invité


Click

Zoro entra dans la fabrique à la suite d’Amy mais faillit la percuter car elle s’était arrêtée brusquement. Regardant autour de lui, il vit le désordre qui régnait dans l’usine. Les machines semblaient possédées et crachées des jets de liquide dans toute la salle, salissant l’endroit de toutes les couleurs imaginables.
Rajouté à cela le bruit d’une scie à métal enrayé et une chèvre qu’on égorgeait et vous avez le tableau de la scène.

Evitant un jet de caramel, l’épéiste se demandait ce qu’ils devaient faire quand une personne qui devait être le patron de l’endroit parla à Amy. Zoro ne s’incrusta pas dans la discutions vue qu’il avait dit laissé Amy s’en charger et resta juste a coté au cas ou… Il entendit l’histoire comme quoi les machines se seraient emballer pour une mystérieuse raison et suite a ça l’abandon massif des ouvriers laissant le pauvre homme seul.


*Alors que vas-tu faire Amy ?*


Celle-ci s’approcha alors de la machine qui faisait le plus de bruit dans l’atelier et ouvrit un panneau pour voir l’intérieure de la machine. En esquivant les jets de liquides il vit qu’Amy avait trouvé quelque chose de coincé dans la machine et mettait tout son poids pour le retirer. Le mage vert s’approcha alors de la jeune fille pour l’aider mais il n’eu pas le temps car Amy dans un dernier crie tomba avec l’objet qui semblait avoir causé ce désastre dans les mains et devant Zoro.

Celui-ci l’aida à se relever et il remarqua qu’il n’y avait plus de bruit strident ni de jet de liquide intempestif. Cela ravie le patron qui félicita Amy et après avoir remarquer l’heure sur sa montre, donna rendez-vous aux deux mages, demain matin pour commencer la fabrication de sucrerie. Ils eurent juste le temps de sortir avant que le patron ne ferma l’atelier derrière eux.

La rue qui, quelques heures plutôt, était bondée de monde, était maintenant silencieuse traversé par de simple passant rentrant chez eux où allant plus vers le centre de la capitale où étaient regroupées les attractions du soir plus ou moins légales. Il nota alors du coin de l’œil restant, qu’Amy le regardait en silence avec une tête solennelle.
Ce retournant et s’accroupissant pour être à sa hauteur, il attendit qu’Amy parle.


*Tiens serait-elle devenue plus sérieuses avec mes paroles prononcées plutôt*


C’est donc avec une impression de déjà vue qu’Amy lui sauta dessus une nouvelle fois en écorchant son nom.

_Roro-Kun !

*Je me disais aussi ça aurait été trop beau.*

Elle se mit donc à sa place préférée avant de poser une question dont Zoro avait déjà la réponse.


_Où est-ce qu'on va dormir Roro-nii ?

«On va aller plus dans le centre de Crocus pour aller dans une taverne dont le patron et une vieille connaissance et où l’ambiance et le Rhum sont bon.»

C’est donc le pas sur (pour une fois) que Zoro marcha dans Corcus avec Amy sur le dos qui en profita pour voir quelque festivité du soir tout en chantant une chanson inconnue a Zoro… Cracheur de feux, démonstrations de magie et pleins d’autres encore, animaient les rues de Crocus.
Ils arrivèrent donc sans encombre à la taverne «Au Tonneau Percé» et furent bien entendue accueillie comme il se doit dans toute taverne qui se respecte par une choppe de bière que Zoro esquiva habilement. Il ne manqua pas de noter qu’Amy avait aussi évité sa choppe.

*Elle a de bon réflexe.*

Il entrèrent donc dans la salle principale de la taverne parsemée de table et de chaise avec au fond de la salle le bar où se tenait le patron de l’établissement qui observait d’un œil aguerri par des années d'expériences les personnes présente dans la salle.
Lorsqu’il vit Zoro, un air étonnée passa sur son visage avant de s’obscurcir.

L’entré des deux mages n’avaient pas passé inaperçue et un silence rompu par quelques murmures les accompagnas jusqu’au bar.
Sur le chemin, le bretteur vit qu’Amy semblait affecter par le refroidissement d’ambiance et le regard des personnes pressente dans la salle. Pour la calmer, il serra une main d’Amy lui montrant qu’elle n’avait rien à craindre.

Il s’arrêta donc au bar devant le patron qui le regardait toujours aussi méchamment.
Sentant la tension dans l’air les personnes accoudées au bar reculèrent et formèrent un cercle autour des deux mages. Ne faisant pas attentions aux personnes autours de lui et à Amy qu’il sentait trembler sur son dos, Zoro regarda droit dans les yeux le barman.
Celui-ci sortie doucement ces mains de derrière le comptoir et posa un coude sur le bar signe évidant qu’il demandait un bras de fer au bretteur.
Il sourit et attrapa la main offerte et commença alors à pousser, on pouvait lire l’intensité de l’effort dans leur regard mais aussi sir leurs muscles qui grossirent et où les veines apparurent.

Un silence régnait dans la salle en attendant de voir le vainqueur de ce duel qui fut…. Zoro.

On aurait dit que cette simple action avait rompu un charme et c’était sous les vivats de toutes les personnes dans la salle que le mage vert lâcha la main du barman.
L’attraction finit, les buveurs repartirent à leur place et un brouhaha habituel régna dans la taverne qui semblée tout a coup plus chaleureux.

Il sentit Amy se détendre grâce à l’ambiance conviviale qui régnait et après lui avoir une nouvelle fois serré la main qu’il parla au barman.

«Ça faisait longtemps Max que je n’avais pas bue dans ta taverne. Mais il me semble que passer tes journées derrière ton bar ne t’ais ramollis. »


L’homme qui avait la quarantaine une fine barbe et un corps costaux et qui se prénommait Max répliqua.


“Parle pour toi, je t’aurais écrasé si j’avais forcé, mais après il aurait fallu que je refasse mon bar.” Dit-il dans un sourire.

Les deux hommes se serrèrent la main et c’est à ce moment là que Max vit Amy sur le dos de Zoro.

“Mais dit donc tu ne viens pas seul a ce que je vois, ne me dit pas que c’est ta fille… Non, non, ne dit rien je ne veux pas savoir. Alors qu’est ce qui t’emmène aujourd’hui, je pense avoir une petite idée là dessus.”

“Tu as vu juste, je voudrais une chambre pour deux nuits, plusieurs bouteilles de Rhums, deux verres ainsi qu’une table occupée par de bon compagnon de boisson.”


“J’ai une chambre de libre mais elle n’a qu’un lit, faudra faire avec. Pour les bouteilles de Rhums et les verres je te les enverrais à cette table là-bas.” Max tendit sa main pour montrer une table déjà occupée par quatre hommes. “Ce sont de bon gars qui ont tous une femme et des gosses, il n’y aura donc pas de disons… débordement avec la petite. Cependant un conseil, ne la fait pas commencer fort, à son age elle ne tiendra même pas un verre et s’il y a un problème avec la fille, c’est le tien pas le mien.”

“Merci pour le conseille mais je pense me débrouiller.”

Zoro partie donc du bar avec Amy toujours sur son dos et alla s’asseoir à la table désignée par Max.
Il mit Amy sur ses jambes et l’encadra de ses bras pour qu’elle puisse être totalement en sécurité au cas ou un alcoolique tenterait quelque chose.

“Bonjour messieurs je m’appelle Zoro et elle c’est Amy” Amy les salua avec sa petite voit ce qui sembla adoucir la tension crée par l’apparition du bretteur. “Vous permettez qu’on vous rejoigne ?”

“Mais bien sur, laissait moi vous présentez Roland, Nathan et moi même Lucas. C’est la première fois que je vous vois ici.”


“En effet ma dernière visite remonta à longtemps et je n’étais pas accompagné par Amy à ce moment là.”

“Elle est donc votre fille ?”

“J’aimerais bien mais non, elle ne l’est pas.» Amy le regarda d’un air surprit par ça déclaration, il lui adressa un clin d’œil. «Elle est ma coéquipière.”

“Coéquipière ? Que voulez-vous dire ?”

“Nous somme tous les deux des mages en mission.”

Un mouvement de stupéfaction traversa la table.

“Même la fille…”

“Je ne m’y attendais pas…”

“Tu ressembles plus à un mercenaire…”

Et c’est ainsi que la discussion partie sur les mages et les guildes, pour ensuite parler de monstre ce qui amena aux dernières nouvelles dans la capitale et ainsi de suite.

Zoro et ces compagnons du soir buvaient verre après verre, mais le mage vert surveillait Amy et ne lui avait donné pour l’instant qu’une moitié de verre de Rhum. Il avait aussi prévu quelque jus de fruit au cas ou elle n’aimerait pas le Rhum pour se rabattre sur des boissons plus a son age.
Mais étrangement elle restait silencieuse à part quelque rire aux blagues de Roland et les réponses évasives aux questions qui lui étaient adressées.

Le bretteur passa, comme lui avait dit Max, une soirée tranquille mais très amusante avec ces personnes où leur discussion était entrecoupée de défis de boisson ou de bras de fer. Défis que Zoro gagnait à chaque fois et où Amy ne participait pas préférant encourager tout ce beau monde.
A la fin de la soirée, il ne resta dans la taverne qu'un Max fatigué, un Zoro fatigué mais pas bourré, un Nathan fatigué et bourré et une Amy qui s’était endormit sur les jambes de Zoro, sa tête reposant sur son buste.

Il pouvait voir les joues rouges d’Amy qui avait succombé à Morphée avec les effets du Rhum et de la fatigues qui s’étaient mélangés pour donner un cocktail imparable.
C’est donc en silence qu’il salua Max et Nathan avant de monter à l’étage où se trouvait leur chambre en transportant Amy sur son dos qui semblait parler dans son sommeille.

Comme l’avait dit Max en début de soirée, leur chambre n’avait qu’un lit ce qui ne dérangea pas outre mesure Zoro, cependant il ne savait pas s’il en était de même pour Amy qui était pour l’instant endormi sur son dos.
Trop fatigué et un peut bourré pour réfléchir à une idée qui satisferait les deux parties, il alla au plus simple en se couchant dans le lit avec Amy sur lui qui le serrait toujours aussi fort et ne semblait pas vouloir lâcher et qui parlé toujours dans son sommeille.

Il s’endormit donc affalé sur le lit, avec Amy sur lui et une couette sur Amy. Dans une dernière pensée, il se demanda comment réagira Amy quand elle se réveillera.
 MessageSujet: Re: Sucreries et co ... ♪   Sam 2 Mar - 20:46

avatar
Invité


Click


Amy ouvrit de grands yeux, l'ambiance qui était au summum il y a quelques secondes, était devenu glaciale. La fillette sentit des regards froids et indiscrets se poser sur eux. Au fond de la salle un homme les regarda avec animosité, Zoro se dirigea vers lui, Amy toujours sur son dos, se mît a trembler de peur. Elle avait peur de ces regards presque malveillant. Zoro se posta face au barman et ils commencèrent un bras de fer. La fillette regarda son camarade, priant intérieurement pour qu'il gagne. Si il perdait, qu'est ce qu'il leur arrivera ? Je vous laisse imaginer le soulagement quand le bras du gérant heurta le marbre. Aussi tôt, l'ambiance se détendit et tout les clients retournèrent a leurs breuveries. Amy soupira de soulagement et serra un peu plus fort le cou de Zoro. Celui ci engendra la conversation avec le barman:

 «Ça faisait longtemps Max que je n’avais pas bue dans ta taverne. Mais il me semble que passer tes journées derrière ton bar ne t’ais ramollis. »

  “Parle pour toi, je t’aurais écrasé si j’avais forcé, mais après il aurait fallu que je refasse mon bar. Mais dit donc tu ne viens pas seul a ce que je vois, ne me dit pas que c’est ta fille… Non, non, ne dit rien je ne veux pas savoir. Alors qu’est ce qui t’emmène aujourd’hui, je pense avoir une petite idée là dessus.”

La transformiste fit un petit signe de la main au gérant qui avait bien changé d'attitude. 

“Tu as vu juste, je voudrais une chambre pour deux nuits, plusieurs bouteilles de Rhums, deux verres ainsi qu’une table occupée par de bon compagnon de boisson.”

“J’ai une chambre de libre mais elle n’a qu’un lit, faudra faire avec. Pour les bouteilles de Rhums et les verres je te les enverrais à cette table là-bas. Ce sont de bon gars qui ont tous une femme et des gosses, il n’y aura donc pas de disons… débordement avec la petite. Cependant un conseil, ne la fait pas commencer fort, à son age elle ne tiendra même pas un verre et s’il y a un problème avec la fille, c’est le tien pas le mien.”

Zoro remercia le dénommé Max et s'en alla rejoindre le groupe qui se tut a l'approche du duo. Son compagnon les présenta et leur demanda si ils pouvaient se joindre a eux:

_Bonjour...

 “Mais bien sur, laissez moi vous présenter Roland, Nathan et moi même Lucas. C’est la première fois que je vous vois ici.”

“En effet ma dernière visite remonta à longtemps et je n’étais pas accompagné par Amy à ce moment là.”

“Elle est donc votre fille ?”

“J’aimerais bien mais non, elle ne l’est pas. Elle est ma coéquipière.”

Amy le regarda surprise par ces paroles, qui la touchèrent au fond. 

“Coéquipière ? Que voulez-vous dire ?”

“Nous somme tous les deux des mages en mission.”

Les trois hommes stupéfait les regardèrent avec de grands yeux.

“Même la fille…”

“Je ne m’y attendais pas…”

 “Tu ressembles plus à un mercenaire…”

Les trois hommes et le camarade d'Amy discutèrent de tout et de rien, surtout des guildes et des mages. Zoro posa devant elle une demi verre de Ruhm. Amy renifla celui ci et fit une grimace. Qu'est ce que c'était ? Elle le but rapidement, et la son regard devint trouble, estoc esprit flou. Elle regarda autour d'elle, tous les visages était vague et la tête lui tournait. Soudain, Nathan regarda la fillette qui commençait a s'endormir:

"Et vous venez de quelle guilde exactement ?"

Amy se redressa brusquement, levant un bras en l'air, elle déclara avec un grand sourire:

_Nous sommes des mages d'Eagle's Claw ! Hihihi ! 

Soudain les yeux d'Amy la piquèrent, elle se recroquevilla sur Zoro, elle cligna des cils puis les ferma. Le Ruhm fit son effet et elle commença a s'endormir au son des voies... 

Amy courait dans les rues, derrière elle la guilde de mercenaire qui 4 ans plus tôt l'avait enlevé. Elle se retourna et le visage de son agresseur était si près du sien qu'elle pouvait sentir son souffle se mêler au sien. Elle réussi a lui échapper mais il était toujours a ses trousses. Elle arriva dans un boulevard et a l'autre bout elle aperçu toute la guilde des Aigles. Elle courut en criant a l'aide, soudain l'un se retourna: Crysis. Il regarda Amy en disant avec un sourire: A quoi bon t'aider ? Les faibles n'ont pas leurs places a Eagle's Claw. Et dans un rire général tout les mages disparurent sauf deux, Crysis et Zoro. Elle courut vers eux mais il n'y avait rien a faire, elle restait sur place.  Soudain dans une brise de vent ils s'évanouirent dans l'air. Amy hurla avant de se recroqueviller sur elle même, la tête dans les mains elle hurla. Elle se mît a sangloter: Ne me laissez pas seule... Je vous en prie revenez !

Soudain elle se réveilla. Un rêve ... Ou plutôt un cauchemar. Elle regarda derrière elle, Zoro dormait paisiblement, elle le regarda silencieusement. Soudainement les images de son rêve lui revinrent, les larmes coulèrent de ses yeux encore endormi, alors elle se jeta autour du cou de son camarade en criant, tout en sanglotant:

_Roro-nii ! J'ai... J'ai bouhouhou...

Elle se mît a sangloter contre le torse de son ami. La fillette resta ainsi un moment avant de reprendre son souffle calmement. Il était environ 7h, quand Amy se calma. Elle marcha jusqu'à la salle de bain, afin de refaire ses couettes et de réajuster son chapeau. Elle enfila ses bottes avant de se retourner vers son camarade et de sourire, ce n'était qu'un rêve après tout, c'était ses camarades, ses amis, sa famille. 

_Alors ? On y va ?    
 MessageSujet: Re: Sucreries et co ... ♪   Dim 3 Mar - 12:39

avatar
Invité


Click

De quoi peut bien rêver un mage épéiste ayant pour objectif de devenir le meilleur bretteur du monde ? Surtout pas de question compliquée comme : « Qu’est ce qu’il y a après la mort ? ». Non… Plutôt comment découper tel type d’ennemie, dans telles situations, en utilisant le moins d’effort ou de magie. Il était donc dans son rêve entrains d’affronter un groupe de voleur dont leur chef était un mage en pleine forêt.
Il était donc entrains de les affronter quand tout à coup l’un d’entre eux lui fit un plaquage en essayant de l’étouffer tout en pleurant avec beaucoup de féminité. Il ne comprit pas, sur le coup, pourquoi se voleur sans fois, ni loi se mettait à pleurer.

Les pleurs le réveillèrent et il vit alors de très près, Amy qui le serrait à la recherche de réconfort, le visage rouge et les yeux pleines de larmes.
Zoro s’assit sur le lit et serra Amy dans ses bras en la câlinant et en lui disant des paroles réconfortantes pour la calmer. Tout ce qu’il comprit entre deux pleurs, c’est qu’elle avait fait un cauchemar, il prit donc tout son temps à rester là assit sur le lit Amy dans ses bras, sa tête collée contre son torse, le cœur battant à un rythme régulier preuve de son grand calme. Calme qui semblait affecter Amy dont les pleurs diminuèrent au fils du temps qui passa doucement, dans cette chambre où un moment très fort et personnel passa entre les deux mages. L’un cherchant à réconforter par sa présence et des signes réconfortant, l’autre qui essayait de reprendre le dessus sur ses émotions.

Zoro sentie le souffle de la jeune fille s’apaiser, ainsi que ses pleurs qui diminuaient en intensités. A un moment Amy suffisamment calmer voulue rompre doucement leur contacte ce qu’il fit après une dernière étreinte. Elle alla dans la salle de bain pour se réajuster les vêtements froisser pendant la nuit et leur étreinte réconfortante. Il en profita lui aussi pour arranger ses sabres, lisser ses vêtements avec ses mains et se nettoyer le visage des gribouillis d’Amy de la journée d’hier. C’est d’ailleurs une petite fille en pleine forme et un joli sourire aux lèvres qui sortie de la salle de bain.


_Alors ? On y va ?

« Oui, on y va. »

Les deux mages descendirent pour aller au salon. Sur le chemin beaucoup les saluèrent de la main auquel il répondit par un hochement de tête. Il semblerait que ce duo surprenant soit déjà connu dans ce bar, ce qui leur facilitera la vie au cas où l’un des deux mages ou les deux ensembles reviendraient à Crocus. Il semble avoir d’ailleurs hériter d’un surnom : « La Belle et la Bête », il n’y avait aucun doute de qui avait quel surnom.
Cela fit rire Amy en entendant cela.


Après avoir prit donc un bon petit déjeuné, ils sortirent l’un sur l’autre (l’un étant Amy et l’autre Zoro vous l’aurez deviné) pour aller en directions de l’usine. Le voyage qui ne devait prendre qu’une dizaine de minutes dura une heure car le sens de l’orientation du bretteur avait encore une fois frappée.


Ils passèrent donc devant des magasins de jouets, de bonbon et de vêtement pour fille qui attirèrent l’œil de Amy et des magasins d’arme et des tavernes qui attirèrent l’œil de Zoro. Cette petite balade improvisée sembla réconforter un peut plus la jeune fille et marchant dans le parc de Crocus, il questionna alors sa coéquipière.

« Amy je peux savoir qu’elle était ton cauchemar ? Mais si tu ne veux pas répondre cela ne me pose pas de problème. »

Cependant Amy lui expliqua quand même son cauchemar et le fait d’être abandonné par les autres à cause de sa faible force. En entendant cela, il s’arrêta de marcher et regardant sa passagère avec son unique œil il dit alors d’un ton solennel.


« Tu pourras toujours compter sur moi, la force physique importe peut, si l’on n’a pas le mental pour l’utiliser à pleine puissance. C’est pour cela que des personnes pourtant faibles arrivent à battre des personnes plus puissantes qu’eux. Tu ne dois pas te sentir rabaissé car tu as des compétences que moi-même n’ai pas. » Puis rajoutant une petite note d’humour et avec un sourire visible, il dit. « Comme la taille par exemple. »

Il vit Amy faire la moue et la gratifier d’une petite tape sur la tête ce qui le fit rire, chose rare chez lui mais la présence de la petite fille semblait le rendre plus conviviale. Reprenant la marche il posa une autre question.

« Dit moi Amy as-tu une famille ? »

La jeune fille ne répondit pas tout de suite et il crut être aller trop loin dans ses questions. Il alla s’excuser quand elle se mit à parler. Il apprit donc qu’elle avait un frère et que c’était grâce à lui quelle avait réussi à entrer d’où son cauchemar. Elle lui demanda alors si lui aussi avait une famille.

« Je n’ais jamais connus mes véritables parents et j’ai était adopté. Mais cela ne ma pas empêché de considérer la personne qui ma adopté comme mon véritable père. Cependant il est mort et j’ai erré sans famille, sans attache pendant de longue année pour réussir la promesse que je lui ai faite avant sa mort. »

Ce récit sembla affecter Amy qui se mit à le serrer encore plus fort dans ses bras et lui dit quelques paroles réconfortantes.


« Mais maintenant je suis dans un groupe qui deviendra peut être ma famille. Dont je l’espère, tu en feras partie. »

Nouveaux serrage de cou de la part d’Amy et nouvelle paroles qui semblaient pleine de joie.

C’est donc un groupe soudé et heureux du moment présent qui se présenta à l’heure, on ne sait trop comment, a l’usine de sucrerie. Il déposa la fille rose et lui laissa comme hier le rôle de chef, en se mettant derrière elle, ces mains sur ses épaules pour lui montrer son soutient.

Il lui glissa à l’oreille.

« N’hésitent pas à me donner des ordres. »

Et c’est avec un sourire qu’il s’imagina cette petite fille toute mignonne et timide donner des ordres a tout va à Zoro avec un air solennelle perché sur son dos.

Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: Sucreries et co ... ♪   Mar 5 Mar - 23:42

avatar
Invité


Click



Sa faiblesse. Amy avait comprit qu'elle était la mage la moins puissante d'Eagle's Claw et le vivait très bien jusqu'à le départ de son frère qui l'affecta énormément intérieurement. Depuis ce jour sa pire crainte était qu'elle soit rejeter a cause de ça. Le duo dévala les escaliers en silence. Soudain une discussion attira l'attention de la fillette, deux hommes parlaient depuis le bar: Tiens, voilà la Belle et la Bête. Amy afficha un grand sourire avant de pouffer de rire. Des compères hors paire qui font la paire. Ils sortirent de l'auberge et Amy se retourna pour faire un petit signe de la main a Max. A peine dehors elle trottina et sauta sur le dos de son camarade.
Il fallait prendre a droite puis deux fois a gauche. J'insistes sur le mot fallait. Car bien sûr le duo se perdit dans l'immensité de
crocus. La fillette aperçu un magasin immense de peluches en tous genres, et ses yeux se mirent a pétiller devant les vêtement de couleur rose bien sûr. Soudain Zoro lui posa une question qui la tira de sa rêverie:

« Amy je peux savoir qu’elle était ton cauchemar ? Mais si tu ne veux pas répondre cela ne me pose pas de problème. »

La petite fille leva les yeux pour formuler sa phrase:

_ J'ai rêvé que ... Vous m'abandonniez .. A cause de ma faiblesse.. Amy se mordit la lèvre. J'ai eu vraiment peur...

Alors, Zoro s'arrêta net, et tourna un peu la tête pour voir la fillette sur son dos:

« Tu pourras toujours compter sur moi, la force physique importe peut, si l’on n’a pas le mental pour l’utiliser à pleine puissance. C’est pour cela que des personnes pourtant faibles arrivent à battre des personnes plus puissantes qu’eux. Tu ne dois pas te sentir rabaissé car tu as des compétences que moi-même n’ai pas. Comme la taille par exemple. »

A cette remarque Amy tourna la tête et fit une moue. Zoro pouffa de rire et la fillette serra un peu plus son cou. Ils reprirent leur marche en direction de la galerie marchande quand Zoro lui posa une nouvelle question:

« Dit moi Amy as-tu une famille ? »

Alors Amy eu comme un flash. Pendant son enfance, elle était la 7eme fille d'une 7eme fille, et était précédé par 6 garçons qui c'était occupé d'elle, l'avaient chouchouté. Ses parents pauvres avaient mît dans son éducation toutes les économies de la famille. Ensuite Amy avait faillit frôler la mort et Crysis, un mage du vent l'avait sauvé. A ce moment la il était devenu son grand frère et avait tout affronté ensemble, ainsi que le test d'Eagle's Claw.

_Oui j'ai 6 frères a la maison, et il y a Crysis... C'est le meilleur mage du monde ! Il est a Eagle's Claw aussi mais la il est... Parti. Je ne sais pas ou.. Mais... Sa voie se brisa. Il reviendra. Elle reprit ses esprits et demanda: Et toi ?

Il lui expliqua alors:

« Je n’ais jamais connus mes véritables parents et j’ai était adopté. Mais cela ne ma pas empêché de considérer la personne qui ma adopté comme mon véritable père. Cependant il est mort et j’ai erré sans famille, sans attache pendant de longue année pour réussir la promesse que je lui ai faite avant sa mort. Mais maintenant je suis dans un groupe qui deviendra peut être ma famille. Dont je l’espère, tu en feras partie. »

Amy serra fort le cou de Zoro avant de dire de sa petite voie:

_Pour moi tu en fais déjà parti..

C'est un couple plein de joie qui entra dans l'usine. Ces quelques paroles avaient rapproché les amis si différents pourtant. La petite fille sentit les mains de son compagnon se poser sur ses épaules, elle posa sa toute petite main sur celle de son camarade, avant d'écouter attentivement les consignes du gérant. Les machines s'occupaient de tout, sauf de ranger les friandises dans les cartons avant de les poser dans un coin, avant que des livreurs viennent les embarqués. Amy expliqua a Zoro avant de se mettre au travail: Elle prenait les confiseries en tous genres, qui sortaient d'une machine et les posa délicatement dans le carton qui se trouvait a ses pieds, rapidement une, deux trois quatre, dix, cartons se remplirent, il en restait a peine 3, alors Amy releva la tête vers son camarade et dit avec un sourire radieux:

_On forme une bonne équipe, Roro-nii !

Elle lui tendit la main pour qu'il tape dedans, toujours un sourire aux lèvres.

 MessageSujet: Re: Sucreries et co ... ♪   Mer 6 Mar - 16:19

avatar
Invité


Click

Ils firent donc des aller retours en transportant des caisses pleines de sucrerie pendant la majeure partie de la journée. Cela n’empêcha pas Zoro de se perdre une fois dans l’usine, ce qui fit bien rire Amy quand elle est allée le chercher pour le remettre dans la bonne direction. Pour aller plus rapidement il ouvrit la première porte pour bénéficier d’une plus grande force pour transporter plus de caisse. Après avoir finit leurs travailles, la jeune mage se tourna vers le bretteur avec un grand sourire aux lèvres.

« On forme une bonne équipe, Roro-nii ! »


« C’est sur Amy. »

Elle lui tendit la main pour qu'il tape dedans, toujours un sourire aux lèvres, ce qu’il fit en prenant garde à ne pas taper trop fort, toujours soucieux à ce que Amy n’ait riens. Le patron arriva rapidement et les remercias de leur travaille et leur donna rendez-vous demain encore a l’usine mais pour cette fois si crée une sucette par eux même.

N’ayant pas d’idée pour l’instant, il attendit que la mage rose monte sur son dos comme a son habitude avant de sortir. Comme il avait encore du temps devant eux Zoro décida de faire un peut les touristes dans Crocus.



Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: Sucreries et co ... ♪   Ven 8 Mar - 0:14

avatar
Invité


Click


Le drôle de patron se dandina vers eux, regardant surpris, le travail déjà finit. Il sautilla de joie, faisant remarquer qu'ils allaient deux fois plus vite que ses ouvriers habituels. Il réfléchit un moment avant de leur donner un horaire pour le lendemain. Ils furent libérés vers environ 15h, Amy regarda attentivement l'usine en détail avant de se retourner et de voir Zoro commencer a s'éloigner, alors elle courut a toutes jambes et sauta sur son dos. Une foie dehors elle escalada son camarade et se mît sur ses épaules. Ils avaient beaucoup de temps devant eux alors ils décidèrent de visiter un peu Crocus, la capitale de Fiore. C'était l'heure où les parents sortaient avec leurs petits, ou les couples s'organisaient des sorties... Vous l'aurez comprit l'ambiance de Crocus bâtait son plein. Amy toujours sur les épaules de Zoro était émerveillée. Un jongleur de torches enflammées frôla le duo et Amy se retourna, les yeux pétillants. Pour elle, se mêler aux autres était nouveau, elle restait seule a Eagle's Claw, bien qu'elle détestait la solitude, elle était mal a l'aise au milieu des personnes. Elle chercha la main de Zoro, l'attrapa et la serra fort. Elle avait trouvé en l'épéiste, un soutien énorme et pour la première fois, elle se sentait bien avec quelqu'un depuis le départ de Crysis. Soudain, Amy aperçu un marchant de barbe a papa. Elle montra de sa petite main la petite enseigne et Zoro, en bon destrier l'y emmena. Elle sortit la bourse que le gérant lui avait donner la veille, et les tendit au marchand qui restait bouche B, choqué de ce qui se trouvait devant lui: Imaginez, un mage aux cheveux verts, une grande cicatrice sur le torse qui était nu d'ailleurs et sur le visage, qui pourrait effrayer si, j'insiste sur le si, une petite fille de 9 ans n'était pas en train d'escalader sa tête, le faisant incliner la tête, mais le plus amusant c'est que le mage s'en foutait. Le vendeur s'empressa de préparer sa commande et de lui donner. Elle en proposa a Zoro qui en prit un petit bout. Toujours sur ses épaules il lui dit qu'il connaissait un bar où il pourrait prendre un verre avant  de retourner visiter la ville. Mais le sens de l'orientation de Zoro frappa une nouvelle foie et voilà le duo au fond d'une ruelle, face a un mur de planches de bois. Ils soupirèrent avant de se retourner et de se retrouver face a 5 hommes qui avaient entre 20 et 25 ans. Ils entourèrent le couple de mage en ricanant.

«Elle m'a l'air bonne ta barbe a papa petite... Tu m'en passes un bout gamine ?»

Amy prêter ses sucreries a quelqu'un qu'elle n'aimait pas, et elle détestait qu'on la traite de gamine. Alors elle regarda le malfrat, et finit sa barbe a papa d'une bouchée, et avala tout rond. Avant de tirer la langue au malotru, qui poussa un petit cri d'exaspération:

«Espèce de sale...»

Avant qu'il ai pût finir sa phrase, Amy lança son bâton de barbe a papa et celui ci fit mouche dans la tête de l'homme:

_Méchant pas beau !

Celui ci dans un hurlement de frustration se jeta en direction du duo suivit de ses compères:

«Sale petite peste tu vas voir !!»

Amy baissa la tête et ferma les yeux: Qu'est ce que j'ai fait .. ? elle serra ses petites mains autour de Zoro avant de dire dans un murmure a peine inaudible a l'oreille de son camarade:

_Pardon..               

   
 MessageSujet: Re: Sucreries et co ... ♪   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un jour, les sucreries domineront le monde et je serai leur plus fidèle serviteur [en cours]
» [PM] Sucreries et discrétion • Ariel
» les bienfaits des sucreries
» [mission] Les bonbons, c'est mauvais pour les dents [pv]
» [Tyrannia] Les sucreries resteront toujours avec moi, même dans la mort... Moi qui suis... Un con.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5