Partagez | .
Libération de l'âme
 MessageSujet: Libération de l'âme   Ven 22 Fév - 13:53

avatar
Invité


Click

« Meta, réveille toi mon fils !! Ca va ?
-Maman ?.. C'est toi ? Ou est passé le château ?..
-Il a disparu, et toi tu es resté là endormi un long moment... Tes sentiments t'ont encore menés à ta perte...
-Quoi ? Attends.. Que fais-tu là.... Tu m'as abandonné il y a des années déjà !
-Abandonné ?! Mais non voyons, c'est de sa faute tout cela.. C'est parce qu'elle est venue...
-Comment ?.. De qui parles-tu ?
-Oh mon chou tu sembles troublé... Et si je prenais plutôt cette apparence, tu la reconnais maintenant ? La source de tes problème ?! »

Je vis alors ce qui semblait être ma mère se métamorphoser, tout l'environnement autour était blanc est brumeux, je ne comprenais rien à ce qu'il m'arrivait puisque mon dernier souvenir était d'avoir mangé la nourriture dans un château et pris une pomme à la main. La nourriture était-elle vraiment empoisonnée ? Là n'est pas le problème, car la chevelure de la femme qui se tenait devant moi devenait peu à peu blonde et la silhouette se faisait plus petite et floue, semblant porter une robe verte... Ses yeux bleus m'ont traversé l'esprit, elle revient hanter mes souvenirs quand il ne le faut pas.. Pourquoi ?!

-Allez rappelle toi, c'est elle la cause de tes souffrances, c'est à cause d'elle que nous sommes emprisonnés au plus profond de toi, nous tes sentiments !! Déteste-la, renie-la, tu n'as qu'à désirer la vengeance suffisamment fort et nous pourront enfin surgir po..
-NON !!... Elle est morte à cause de vous mes sentiments, si c'est la liberté que vous voulez, vous l'aurez mais laissez moi tranquille.. Je ne veux plus de ce fardeau... Ce vide dans mon cœur...
-Parfait... alors trouve un moyen de nous libérer, de nous calmer... Rappelle-toi que si tu veux te débarrasser de notre présence, nous te débarrasseront de notre force, ce sans quoi tu serais mort... Maintenant réveille-toi.. »

Je me suis finalement réveillé et le choc fut violent, où suis-je ? Je me retrouve là, allongé dans une clairière au beau milieu d'une forêt.. Le château aurait disparu ? Et ce rêve, il me semblait si réel, je pense même qu'il l'était.. Me débarrasser de leur force ? A cette pensée, je regardais mes mains que je voyais légèrement floues et lorsque je les ai fermées, de l'énergie s'en est dégagé. Leur force, ce serait donc ma magie... La force de mes sentiments... Si je dois perdre ma magie pour libérer mon âme de ce fardeau, je le ferai donc. Il me suffira d'apprendre une autre magie par la suite, je sais comment m'en servir un minimum, ça facilitera sans doute l'apprentissage.

Je me suis finalement décidé et j'ai par la suite essayé de retrouver mon chemin au milieu de cette forêt. Pour la première fois, je me tournais vers l'avenir. J'ai rapidement trouvé un chemin tracé par de nombreux passages de voyageurs que j'eus donc emprunté de suite. Il remontait jusqu'au sortir de cette petite forêt d'où je pouvais voir une ville au loin, une pancarte « Shirotsume » pointait en direction de la ville. J'ai donc décidé d'y faire escale, au passage pendant que les hauteurs me le permettaient encore, j'ai observé rapidement le paysage et j'ai pu voir une ombre énorme au milieu d'une prairie, j'ai donc levé la tête pour finalement voir un énorme rocher volant.

Une fois arrivé dans la ville, je me suis bien vite posé dans un bar-auberge où j'ai pu questionner le gérant quand à cette île volante, il me la présentée comme étant la guilde d'Angel's Sky, dont les affiche qui étaient déposées dans son auberge étaient directement retransmises là-bas. Qui dit guilde dit mages, et cette dernière était peut-être la solution à mon problème. J'ai donc de suite demandé à rédiger une requête, on me confia donc un stylo ainsi qu'une feuille de papier. J'ai donc rédigé mon annonce qui fut claire et nette je pense.


Citation :
J'aurais besoin d'un puissant mage émotionnel capable de m'aider à me débarrasser du fardeau que représente le pouvoir des sentiments pour moi. J'expliquerai les détails en temps et lieu. Je suis prêt à tout donner en remerciement... C'est sans importance. Rendez-vous à la gare de Shirotsume en début d'après-midi.
Cordialement. Meta Heartless, Mage émotionnel Indépendant

Aussi n'ai-je pas précisé la destination précise de cette requête, qui serait donc disponible pour tous. Le barman s'est occupé de l'accrocher et j'ai par la suite réservé une chambre dans cette auberge. Je suis monté dans cette dernière et me suis rapidement changé. J'ai remis le même T-Shirt blanc, enfin le même genre car l'ancien était grillé et partait en lambeau. J'ai également retiré mes bandages puisque mon bras devait être sûrement guéri désormais. C'était le cas, et une bien grande cicatrice était visible. Je suis ensuite resté là quelque temps avant de profiter d'être dans cette ville pour y marquer mes repères. J'ai donc rapidement trouvé la gare, le lieu de rendez-vous, mais aussi un petit magasin de vêtements qui pourrait bien me servir par la suite. J'ai visité les lieux les plus importants de la ville mais aussi croisé un homme en retournant à l'auberge, ce dernier tenait un paquet de feuilles. Un cercle magique est apparu sous ses yeux et il a de suite disparu. Le gérant de l'auberge m'a donc expliqué qu'il s'agissait d'un coursier d'Angel's Sky qui s'occupait d'amener les missions à la guilde céleste. Je n'eus répondu qu'un simple « d'accord »

Cette ville très animée m'a un peu fatigué finalement. Je suis donc retourné dans ma chambre tandis que le soleil se couchait, laissant entrer des lumières aux couleurs chaudes qui me frappaient le visage. Les seuls reflets visibles dans mon regard étaient finalement ceux créés par ces lueurs... Vivement qu'on me débarrasse de ce fardeau... C'est suite à cette pensée que je suis parti me doucher, diner peu après, et enfin dormir. Le lendemain, j'ai appris auprès du barman que ma requête avait déjà été acceptée à la guilde d'Angel's Sky. Cette nouvelle m'a donc guidé pour ma journée. Je me suis rendu à la gare comme convenu après mon repas de midi, le temps d'y arriver, il devait bien être 13h. J'ai donc patienté là, assis sur un banc, le regard dans le vague et ne pensant à rien, jusqu'à voir un blond arriver sur le quai et qui semblait être à la recherche de quelqu'un. Le dos courbé, je relevais seulement un peu la tête et le regardais de mes yeux perçants dorés, ne présentant aucun reflet.. Je lui dis alors

« Eh toi.. T'es d'Angel's Sky ? Si oui c'est moi qui t'ai demandé ton aide.. »

Je me suis ensuite levé et approché de lui.

« T'inquiètes pas, t'es pas à la bourre... Moi c'est Meta, Meta Heartless.. »
 MessageSujet: Re: Libération de l'âme   Dim 24 Fév - 14:02

avatar
Invité


Click


Emprisonner, en onze lettres. Je me gratte la tête avec le bout de mon stylo comme pour y motiver un neurone récalcitrant, les sourcils légèrement froncés trahissant ma profonde réflexion. Deux minutes plus tard, je n’ai toujours pas trouvé, rien d’étonnant vu mon niveau en mots croisés. Un bâillement magnifique s’empare de mon visage. Quelle motivation aujourd’hui !

« Bah alors Miku, on est en mode loque aujourd’hui ? » Lina s’assoit à côté de moi affichant une expression taquine.
« Je suis pris d’une de ces flemmes, si tu savais » Dis-je dans un soupir qui veut en dire long.
« Oh pourtant il y a une nouvelle mission qui devrait t’intéresser » Rétorque Lina pour piquer ma curiosité au vif.
« Mwai. La flemme d’aller jusqu’au panneau.
- C’est bien pour ça que je te l’ai apportée. »

Elle me tend le papier encore neuf, dénotant que la mission est récente. Je lui adresse un regard avec une signification qu’elle seule peut comprendre. Elle commence à bien me connaitre, et puis comme on dit à Angel’s Sky, mission détachée, mission acceptée. Je lis attentivement la demande, le visage plein de doutes. Un puissant mage émotionnel, ok, je commence à comprendre pourquoi elle me fiche cette mission sous le nez. Elle sait très bien que j’aurai du mal à refuser d’aider une personne en détresse, encore moins si je suis le seul apte à l’aider. Beh oui, j’en connais pas beaucoup, des mages émotionnels, pas du tout à vrai dire. Mais ce mec, si j’ai bien compris, en est un. Et il est pas trop satisfait de son pouvoir. Je me lève et m’étire comme si je sortais du lit sous le regard observateur de ma camarade de guilde. Je conclus simplement avant de quitter les lieux.

« Merci, Lina. »

Je me suis alors rendu à Shirotsume où j’ai déjeuné avant de me rendre à la gare. Bon, comme d’habitude, je déteste ce moment où l’on est supposé chercher le client, le partenaire de mission ou pire l’indic inconnu. Je me place au carrefour de la gare, sous un grand panneau d’affichage, m’appuyant contre un pilier. Je regarde un peu partout en sondant légèrement les émotions, sans trouver quoi que ce soit de frappant. Je tire de ma poche le morceau de papier pour le relire. Comment peut-on considérer son propre pouvoir comme un fardeau ? Est-ce que, comme moi, il est capable de ressentir toutes les émotions autour de lui, mais considère ça comme une malédiction ? Axel m’a pourtant affirmé que je possède une magie perdue, je devrais être le dernier capable de m’en servir. Ca fait beaucoup de mystères sur lesquels lever le voile. Je quitte mon point d’observation pour faire un tour de la gare. Aucun signe d’un client potentiel, jusqu’à ce que…

« Eh toi.. T'es d'Angel's Sky ? Si oui c'est moi qui t'ai demandé ton aide..
- Euh, bah, ouais…
- T'inquiète pas, t'es pas à la bourre... Moi c'est Meta, Meta Heartless..
- Enchanté, moi c’est Miku… Takyio. »

Je ne savais pas trop si je devais donner mon nom de famille, mais en fait, j’étais surtout désorienté. Il n’émane de ce jeune homme aucune émotion… J’ai comme l’impression de faire face à un fantôme. J’ai du mal, c’est très perturbant. Comment est-ce que je pourrais vous expliquer ça d’une manière un peu plus claire… Un peu comme un fraisier sans fraise, ‘voyez ? La perception des sentiments d’autrui est un véritable sens à part entière pour moi. C’est comme si, pour vous, vous entendiez quelqu’un sans le voir, une sensation de vide désagréable sans être hostile. Il me faudra un petit temps d’adaptation, ce n’est rien de grave, je suppose.

« Donc, Meta, ça ne te dérange pas si l’on s’éloigne un petit peu. Il y a pas mal de monde ici, je préfèrerait que nous nous éloignons un peu pour éviter les… Interférences émotionnelles. »

Je l’invite à me suivre vers la large pelouse devant le gare. Il fait un peu frisquet, rien de bien insupportable, l’avantage étant que peu de gens s’attardent dans les environs.

« Bon. Je dois t’avouer que ta requête m’a rendu très perplexe. Je tiens donc à t’avertir : je ne sais pas du tout comment m’y prendre pour t’aider, je ne sais même pas s’il est possible de se débarrasser d’une magie… J’aimerai que tu me donnes le maximum d’informations sur ta magie, d’où vient-elle, comment fonctionne-t-elle, pourquoi est-elle un fardeau pour toi ? Ce genre de demande est très dangereux, je ne saurai t’expliquer pourquoi, je le sens. Es-tu sûr de ce que tu veux, que tu ne regretteras pas de perdre ta magie ? Tu ne peux pas te contenter de… d’arrêter de l’utiliser, tout bêtement ? »

Je fixe mon interlocuteur droit dans les yeux. Je connais déjà la réponse à la dernière question. Même si je n’ai aucune idée du pourquoi ou du comment, les magies émotionnelles sont des magies capricieuses. Rien que le fait que je ne puisse rien sentir émaner de lui prouve qu’il subit, tout comme moi, une partie passive en permanent. Néanmoins, je ne peux m’empêcher de poser la question. Je me sens désarmé face à une personne dont je ne sens pas les émotions, j’ai tout d’un coup la phobie de mal le cerner, de faire des erreurs. Je n’ai pas l’habitude de faire face à ces sentiments-là. A première vue, je dirai que c’est mal parti.
 MessageSujet: Re: Libération de l'âme   Dim 24 Fév - 16:06

avatar
Invité


Click

Il se présenta, se dénommant donc Miku Takyio. Il semblait tout de même mal à l'aise, je ne sais pourquoi. Puis très vite, il m'a invité à le suivre un peu plus loin, sur une pelouse isolée de la foule. Et c'est là qu'une déferlante de mots s'est abattu sur moi. Il tenait vraiment à m'aider, ça se voit.

« Bon. Je dois t’avouer que ta requête m’a rendu très perplexe. Je tiens donc à t’avertir : je ne sais pas du tout comment m’y prendre pour t’aider, je ne sais même pas s’il est possible de se débarrasser d’une magie… J’aimerai que tu me donnes le maximum d’informations sur ta magie, d’où vient-elle, comment fonctionne-t-elle, pourquoi est-elle un fardeau pour toi ? Ce genre de demande est très dangereux, je ne saurai t’expliquer pourquoi, je le sens. Es-tu sûr de ce que tu veux, que tu ne regretteras pas de perdre ta magie ? Tu ne peux pas te contenter de… d’arrêter de l’utiliser, tout bêtement ?
-Je n'ai pas de raison de te cacher quoique ce soit donc.. Si tu ne sais pas comment t'y prendre pour m'aider, je ne saurais pas plus puisque je ne maîtrise pas ma magie. Je l'ai de naissance comme ma mère, mais quelque chose a bloqué son développement en moi, comme mes sentiments.. Donc je ne sais pas du tout comment elle fonctionne, je dirai qu'elle se manifeste sous forme de crise émotionnelle. J'ai appris à en contrôler une partie seulement, c'est-à-dire la partie la plus récurrente de ma magie. »

J'ai hésité à précisé que j'ai soupçonné durant un temps l'absence de mon père en tant que cause de ce blocage émotionnel. Puisqu'il était très peu présent, j'en ai pensé que je me suis fait tout aussi présent inconsciemment. Et puisque je me suis retrouvé seul des années durant, ça aurait pu accentuer ce blocage et solidifier ce verrou magique, si on peu le nommer ainsi. La disparition de Sunniva ne m'a pas aidé non plus, alors que tout allait de mieux en mieux, ma magie m'a dominé à ce moment dans ce désir de vengeance.. C'est donc après cette courte réflexion que j'ai continué en affirmant:

« En fait, je ne pense pas pouvoir maîtriser ma magie, car c'est elle qui me maîtrise... C'est en ça que c'est un fardeau, car le fait de ne pas pouvoir maîtriser ma magie m'a entre autre valu la perte d'un être cher. Et la perte de moi-même par moment.. Si ça se trouve, je suis même responsable de deux autres morts récemment, je n'ai eu aucune nouvelle de mes deux compagnons de cette nuit là. Enfin bref, je n'aurai aucun regret à perdre cette magie.. Le regret, c'est bien quand on est déçu ? Ou un quelque chose comme ça ? Je ne sais pas vraiment ce que sont toutes ces notions vois-tu, c'est aussi en ça que je ne peux m'empêcher de l'utiliser, puisqu'apprendre toutes ces choses liées au cœur et qui me sont inconnues, engendre une nouvelle intervention de ma magie, et je ne voudrais pas blesser d'autres personnes..

Je me rends compte que j'ai beaucoup parlé, je me confie rarement autant, surtout à des inconnus, même Amy doit en savoir moins pour le coup mais je n'ai pas le choix si je veux vivre. Car oui, je pense que ma magie pourrait bien me tuer si ça continue... Je ne savais quoi ajouter d'autres, je me suis donc assis dans l'herbe en tailleur et regardais mon bras zébré de trois profondes cicatrices... Amy.. Que devient-elle de son côté ? Et Kazue ? Ou même ce taré de Yura qui m'a décoré à vie.. Toutes ces personnes, où sont-elles ? Je n'arrive même plus à me situer dans le temps, je ne saurais dire si ça fait des mois ou juste quelques semaines que je ne les ai vus... J'aurais pu demander à Miku, on ne sait jamais, le monde est bien petit au fond. Mais il avait déjà autre chose à faire. Je suis donc simplement resté assis ensuite, à son écoute, le regard dans le vague, je l'ai ensuite coupé

« Et toi ? Parle-moi un peu de toi... Ta magie, tu l'as apprise comment ? Elle fonctionne comment ? Je peux pas poser autant de question que toi mais on sera plus ou moins quittes au niveau de l'échange d'information.. »
 MessageSujet: Re: Libération de l'âme   Lun 25 Fév - 20:08

avatar
Invité


Click


Quelle poisse que de me retrouver dans cette situation. Un mage aguerri qui planche devant un problème de débutant… Sans en trouver une réponse évidente. Moi, le mage des émotions, serai-je devenu une quiche en contact social à force de me relayer sur mon pouvoir pour comprendre les autres ? J’ai beau tenter de lire entre les lignes de son visage les différentes émotions qu’il pourrait cacher, je n’y trouve rien. Ce que je ne sais pas, c’est qu’il n’y a rien à trouver. Je règle mon esprit sur le mode professionnel, prêt à extraire les informations utiles dans la réponse de Meta.

Premier point, le jeune homme semble faire partie de cette catégorie de gens qui, tout comme moi, n’ont pas passé des années à étudier la magie. Chose que je n’aurai jamais cru possible, il dit être mage depuis sa naissance même. C’est une première pour moi, je n’ai jamais vu cela, que ce soit au travers de mes nombreuses lectures ou de mes expériences pratiques. Admettons. Sa magie, ses émotions, et son blocage sont liés. On pourrait penser que le coût de cette magie serait la perte d’émotions, un peu comme le prix de la mienne est le flux permanent de mon environnement. Ainsi elle fonctionnerait à l’opposé de la mienne, sur le principe de base. Soit. Aller, un dernier petit effort, mon neurone blond. Une manifestation par crise émotionnelle… Donc, en pratique, il n’émane des émotions de ce garçon que lorsqu’il utilise un sort. Ce détail me semble important à insérer dans la mécanique de sa magie, mais je ne sais pas vraiment comment l’intégrer alors je me contente de le mettre de côté. Meta marque une pause pendant que je réorganise tout ça en un schéma logique, dans la limite du possible accordé par un cerveau blond.

La suite de son discours n’est pas en soit essentiel à la réussite de la mission, mais ne pas s’y intéressé serait digne d’un mage froid, distant et prêt à tout pour réussir. Pas vraiment mon genre, en soit, cette partie-là, c’est plutôt ma préférée en général. Ce qu’il dit est touchant, mais je ne le connais pas assez bien pour y répondre quoi que ce soit de perspicace, aussi je me tais en tendant une oreille amicale et attentive. Je commence à le cerner un peu, je commence également à comprendre pourquoi il veut se débarasser de sa magie. Cette dernière ne lui autorise même pas la haine, il n’arrive pas à mépriser sa malédiction, pas plus qu’il n’arrive à l’apprécier. Il veut juste s’en débarrasser car c’est dans son intérêt.

« Et toi ? Parle-moi un peu de toi... Ta magie, tu l'as apprise comment ? Elle fonctionne comment ? Je peux pas poser autant de question que toi mais on sera plus ou moins quittes au niveau de l'échange d'information..
- Tu sais, c’est la première fois que je me heurte à une autre magie émotionnelle, je n’aurai jamais imaginé une telle rencontre sous cet angle. »

Dis-je en éclipsant ses questions. Qu’il ne se méprenne pas, j’ai bien l’intention d’y répondre, je cherche simplement une manière simple et claire de présenter mon exposé. Et puis, c’est la vérité. Le vent souffle un peu, remuant les branches des arbres en provoquant un bruissement agréable, je passe alors une main sur mon visage un poil fatigué. J’avais toujours cru qu’un jour je rencontrerai un autre gamin débordant d’émotions avec qui je serai devenu ami en deux temps trois mouvements, avec qui je pourrai parler de théorie et comparer mes talents de maitrise. Je me retrouve loin de tout ça, à remettre en cause mon point de vue si simplet qu’il me choque. Ma magie, je l’ai toujours vécue comme un don, ai-je bien fait ?

« Ma magie me relie à tous ceux qui m’entourent, je connais les arcanes des émotions, je peux les sentir, les lire comme il me plait. Je peux te dire que cette dame qui court devant nous est pressée, car elle a probablement peur de rater son train. Je peux jauger son inquiétude, sa peur, mais j’y trouve aussi de l’espoir, de la nostalgie et de l’amour cachés tout au fond. Pourquoi, je ne peux que supposer, peut-être part elle retrouver un être cher, la télépathie ne fait pas partie de mes capacités. Le petit écureuil qui descend de l’arbre est préoccupé, l’homme sur ce banc là-bas essaye de calmer sa colère. Je dirai qu’à l’inverse de toi, je ressens tout, pour tout le monde. »

Je m’arrête pour réfléchir à la suite, et là, mes neurones m’annoncent qu’ils font grève suite à une surchauffe. Il parait que les malmène en leur en demandant trop, trop rapidement. Hmm, bah on va repasser en mode normal

« Après, tout ce que je fais, c’est influencer ces émotions ou m’en servir comme ressource. Par exemple, si je me concentre sur la colère de cet homme… » Emotion Wave « Je peux attirer le pouvoir des flammes. » Dis-je en lui montrant du doigt mes cheveux désormais devenu feu. Je ressemble à une torche comme ça, aussi j’annule le sort. « Contrairement à toi, je ne suis pas né mage, mais elle apparue progressivement pendant mon enfance, j’ai mis du temps à m’en rendre compte. » Je tique alors sur un détail qui me fait ajouter « J’aimerai que tu me fasses une démonstration également, si c’est possible bien sûr mais avant… Tu as dit que ta mère possédait la même magie ? A-t-elle eu les mêmes soucis que toi ? Ne peux-tu pas t'inspirer d'elle pour maitriser cette magie ?.. »

 MessageSujet: Re: Libération de l'âme   Dim 31 Mar - 11:16

avatar
Invité


Click

Il a d'abord évité ma question en répondant à côté, je n'ai rien dit à cela, après tout c'était une première pour moi aussi de rencontrer un autre mage émotionnel, et je ne pensais d'ailleurs pas qu'on aurait si vite répondu à ma requête.. Il m'expliqua ensuite le fonctionnement de sa magie en me faisant une démonstration, dictant ce que ressentait les êtres vivants aux alentours. Puis il se servit d'un des sentiments présents comme essence magique et c'est suite à cela que ses cheveux se sont enflammés, je l'observais d'un regard intéressé. Il annula son sort et me confia ensuite que sa magie lui est apparue progressivement, il ne l'a donc pas subie de plein fouet comme moi. Je dois avouer qu'elle m'est apparue aussi un peu tard dans mon enfance mais a malheureusement fait l'effet d'une bombe, bien qu'elle était présente depuis le début..

« J’aimerai que tu me fasses une démonstration également, si c’est possible bien sûr mais avant… Tu as dit que ta mère possédait la même magie ? A-t-elle eu les mêmes soucis que toi ? Ne peux-tu pas t'inspirer d'elle pour maitriser cette magie ?.. 

Ca y est.. Il a fallu qu'on parle de ma mère... Celle qui m'a abandonné... J'omettrai volontairement ce détail.. Si j'y arrive.

-J'ai appris à maîtriser quelques sorts jusque là, mais pour en revenir à ta question... Oui ma mère possédait la même magie mais elle n'avait pas les mêmes soucis, je suis le seul à avoir eu ce blocage émotionnel, peut-être parce qu'elle l'a apprise petit à petit.. Mais je ne l'ai jamais vue s'en servir... Et honnêtement, tout ce qu'elle m'inspire, c'est... Je ne sais pas comment définir cela...

*Aller vas-y dis-le, laisse moi me manifester.. Ou je le ferai de force..*

Je sentais une force étrange en moi, ma magie affluait de nouveau comme dans la grotte où Amy et moi avions affronté le Léviathan. C'est cette même force qui nous a sauvé cette fois là.. Ma vision, elle se trouble légèrement... Ca y est je revois net... On pouvais voir l'iris des yeux de Meta virer petit à petit du doré au rouge vif, presque rouge sang. Sa rancune se manifestait. Miku aura finalement droit à une de ces « crises émotionnelles » en direct. Je commençais à être pris de tremblement, ne sentant qu'une envie de... de vengeance !

-Disons que si je la retrouve et que je me retrouve dans cette état... Tu peux sûrement le remarquer et je le ressens moi-même, cette envie de me venger... De vouloir lui faire subir au moins tout autant que j'ai souffert intérieurement.. Non ce n'est pas moi qui ai souffert mes elles.. Mes émotions... Je.. Je... *aide-moi Miku... S'il-te-plait* »

Submergé d'émotions, j'en perdais mes mots je ne peux compter que sur Miku pour m'aider... Presque instinctivement, je me suis levé pour frapper dans ce qu'il y avait de plus proche.. L'arbre d'où descendait l'écureuil.. Le tronc subit une secousse, laissant tomber quelques feuilles et branches fragiles. Ma main quand à elle était bien écorchée... Mes parents qui m'avaient abandonné... Sunniva qui m'avait été arrachée.. Cette enfance.. elle ne m'inspire que de la vengeance et... Ne sachant une nouvelle fois définir cela, des larmes ont commencé à couler le long de mes joues. Ma magie circulait toujours dans tout mon corps mais à l'inverse de tout à l'heure, j'en perdais mes forces si bien que j'en suis tombé à genou, la main ensanglantée et la tête appuyée contre l'arbre. Ma magie se diffusait dans les alentours...

*Cette douleur... Cette tristesse... Ressens-la Meta... Ressentez-le tous avec moi !! A quel point je souffre depuis toute ces années !..*

Les yeux de Meta venaient cette fois de devenir bleus, un bleu océan. La couleur d'un océan de larmes qui se déversait sur les pommettes du jeune homme. Sa magie se propageait autour de lui, faisant ressentir la même chose. Si bien que l'écureuil s'écroula de suite, ayant perdu tout ses forces. Miku le ressentira aussi mais saura sûrement y résister. Il ne ressentira qu'un léger malaise au pire.

Les émotions de Meta se manifestaient de plus en plus fréquemment avec une conscience propre.. Miku saurait peut-être répondre à leur appel...
 MessageSujet: Re: Libération de l'âme   Mar 2 Avr - 21:03

avatar
Invité


Click


Touché. Je fixe en silence Meta tandis qu’il me répond, faisant mine d’écouter tout en me concentrant avec une attention particulière sur son aura. Sa mère. Comme je m’en doutais, sa mère est un sujet sensible, il a suffi de quelques questions pour le remettre sur cette pente glissante et le voir se démener. Rien que la manière dont il en parle dénote une certaine appréhension. Quelque chose se passe en lui, je ne saurais dire quoi, mais le voilà maintenant source d’émotion, d’une seule et unique émotion bien précise. Et cela se sent bien pour moi. Pour tenter de vous expliquer, dites-vous que chacun est un mélange d’émotions, comme une mélodie, et que Meta ne joue actuellement qu’une seule note aussi précisément qu’un diapason. Sa magie s’activa à deux reprises, il frappa violemment un arbre, puis il émana une sorte d’aura qui sape l’énergie. Moi-même, je me sens inopinément fatigué, mais je reprends vite le dessus sur ce sort émotionnel. Il semblerait que ma maitrise de ma magie et de mes sentiments m’en protège. Elle était là, la faille, si je ne saute pas immédiatement dedans, je risque de ne plus avoir d’occasion. Tout ceci n’était probablement pas facile pour Meta, je ne pouvais pas me permettre d’allonger la phase d’observation sous prétexte que je ne suis pas prêt, je dois me jeter à l’eau tout de suite et faire de mon mieux pour l’apaiser. Je m’avance vers lui n’accordant aucune importance à son aura négative et je plonge mon regard dans le sien.

« Shifting Bolt »

Mes iris virent du bleu au violet, répondant en harmonie avec la magie de Meta, et je profite de cet instant d’émotion pour m’introduire dans son cœur. Nous entrons alors tous les deux dans un état second. C’est une manœuvre dangereuse, je ne pourrais peut être pas ressortir sans qu’il ressente une nouvelle émotion, et vu comment cela semble complexe pour lui… Je ne préfère pas y penser. Je me retrouve dans une vaste étendue vide, un noir complet. Concentre-toi Miku, ce jeune garçon doit forcément avoir une source émotionnelle comme tout le monde. Mené par mon sixième sens, j’avance en une direction bien précise jusqu’à apercevoir une lumière étouffée. C’est là, il est là j’en suis certain. Je me mets à courir quand un mur se dresse devant moi. Décidément, son cœur est bien tortueux, cette carapace ne devrait pas être là. Doucement, je pose la main sur le mur

« Laisse-moi passer, tu as besoin d’aide, je suis là pour ça. » Un grondement se fait entendre « Je sais, c’est difficile. Il faut ouvrir ton cœur, ton pouvoir m’empêche de passer, Meta. »

Un nouveau grondement. Il lutte, et un trou apparait au milieu du mur. J’en profite pour me faufiler de l’autre côté avant qu’il ne se referme, et je tombe alors sur la silhouette de Meta. Sa source émotionnelle. Son cœur. Je lui tends la main, et il l’attrape pour se redresser.

« Maintenant que je suis entré, il faut que nous ressortions, et ça je ne peux pas le faire pour toi. Je ne peux que t’accompagner dans cette épreuve, mais c’est à toi d’affronter ton ennemi. »

Les méandres mystérieux d’un cœur ne sont contrôlés que par son propriétaire, c’est la nature même d’une personne. C’est ce qui persiste quelle que soit la situation, ce qui fait que nous sommes chacun unique. Meta doit affronter ses souvenirs, son blocage et le dépasser. Toujours le menant par la main, je donne un violent coup de pied dans le mur traversé tantôt. Dans ce monde tout y est possible à celui qui y croit mais rien n'est matériel. Tout est vrai, mais tout est faux. Le mur s’effondre tel un château de cartes et nous voici face à… sa mère. Je ne l'ai jamais vu et pourtant je peux le deviner rien qu'à son aura Bon courage Meta, pensé-je en lui jetant un regard confiant, c’est à toi de jouer. Nous devons sortir d'ici et pour cela tu dois affronter la vérité, quoi qu'il en coûte.
 MessageSujet: Re: Libération de l'âme   Mer 24 Avr - 16:05

avatar
Invité


Click

Il s'est approché de moi, plein d'assurance malgré les ondes négatives propagées par ma magie. Il devait avoir un fort contrôle de lui-même pour ne pas être affecté... Il m'a regardé droit dans les yeux par la suite, ses Iris avait changé de couleurs comme les mieux quand l'émotion est forte et il a prononcé des mots que je n'ai compris. Je me suis tout de suite senti beaucoup moins lourd. Mais cette désagréable impression d'être perdu et seul persistait... J'ai ensuite entendu des voix dans cet endroit sombre qui m'était quand même très familier sans que je ne sache vraiment pourquoi. Ces voix m'étaient familières aussi, c'était comme si je m'entendais parler de différentes manières. L'un sanglotait, l'autre hurlait de rage et le dernier parlait avec un grande conviction. Ce dernier j'ai pu le voir, c'était moi-même or il avait une mèche blanche ainsi que d'étrange tatouages au visage. Il venait d'ériger un mur entier de magie.

« Meta, tu m'excuses mais je ne peux pas le laisser passer. Nous te devons notre existence mais tu nous dois aussi la vie, nous tes sentiments, qui vivons reclus au fin fond de ton âme. »

J'ai essayé de parler, mais aucun son ne sortait. Comme si seules mes émotions pouvaient communiquer. Miku prit la parole derrière la barrière

«  Laisse-moi passer, tu as besoin d’aide, je suis là pour ça. »

J'ai alors essayé de lui dire de passer, aussi forte était ma volonté de lui dire, mes sentiments interféraient, ne laissant qu'un grondement se faire entendre derrière le mur.

« Je sais, c’est difficile. Il faut ouvrir ton cœur, ton pouvoir m’empêche de passer, Meta. »

J'ai essayé de faire ce qu'il m'a dit, fermant les yeux, j'ai souhaité que mon pouvoir le laisse passer, cela est parvenu jusqu'à ma redevance et ma détermination qui se sont mises à faiblir

« Je ne peux aller contre ta volonté si tu le souhaites tant... C'est ton cœur Meta, et si tu souhaites tant t'ouvrir à lui, je ne peux que m'y plier. Mais je dois te protéger absolument de l'extérieur tu comprends ?.. Alors permets-moi de refermer derrière lui. »

M'étant agenouillé pour faire plier ma détermination qui renforçait ma redevance, Miku avait finalement pu passer et comme prévu, le mur sitôt ouvert se referma derrière Miku. Il me tendit la main, m'offrant un espoir de surmonter cette malédiction. Pardonnez-moi de vous traiter ainsi mais tant que je ne serai pas libre de mes sentiments, vous ne serez qu'un mal à dépasser à mes yeux... Cette pensée se fit entendre, les faisant faiblir un peu plus, ils semblaient comprendre ce que je voulais dire.

« Maintenant que je suis entré, il faut que nous ressortions, et ça je ne peux pas le faire pour toi. Je ne peux que t’accompagner dans cette épreuve, mais c’est à toi d’affronter ton ennemi. »

D'un coup de pied violent, le mur érigé précédemment s'effondra misérablement, je suivais Miku pour finalement le dépasser. Il s'était arrêté net et j'ai vite compris pourquoi quand je l'ai vue. Ma mère se tenait là. Devant nous, j'ai regardé le blond, plein de doute, et il m'a répondu d'un simple regard confiant. C'était donc ça mon ennemi. Mon épreuve... Je commençais à m'avancer quand je vis une écharpe déchirée flotter. Son porteur était moi encore une fois. Mais il avait bien plus d'allure, plein d'assurance mais aussi au regard vengeur.

« Tu ne t'en sortiras pas seul, nous allons tous t'y aider, car nous sommes toi. Tu as bien souffert depuis le début, et c'est pour ça que j'ai un compte à régler avec elle. »

Je le regardais, interrogateur, ne pouvant répondre quand un autre à ma droite prit la parole. Celui-ci était habillé comme moi, ses cheveux étaient plus lisses, cachant presque entièrement son regard, enfin sous chaque œil se trouvait une ligne bleue qui descendait sur ton son, enfin mon visage.

« Elle m'a tant fait pleurer, seul au fond de ton cœur. Mais tu refoulais cette tristesse, à force de souffrir, j'ai compris qu'on devait surmonter cela ensemble. »

Les deux foncèrent sur ma mère pour y infuser une grande dose de magie afin de la faire disparaître. Mes souvenirs refaisait brutalement surface, si bien que le brigand qui avait tué Sunniva sous mes yeux refit surface, m'attaquant avec son regard plein de haine. Prêt à récidiver pour m'empaler. Je vis deux silhouettes se dresser devant moi, l'une me couvrit et dégageait des ondes magiques pures intenses dans l'air, le second quand à lui fit apparaître au creux de sa paume une barrière verte qui rejeta violemment mon assaillant. Un dernier, hargneux, passa à ma gauche. Il avait les cheveux coiffé en épis descendant, raides et rigides. Ses cheveux étaient plus longs à l'arrière, formant une longue natte terminée d'une pointe métallique. L'air énervé, il s'écria

« Celui-là je me le fais, ça m'énerve qu'on lui ait laissé la vie sauve pour cette blondasse ! »

Son bras gauche était imposant et comme recouvert d'une carapace noire formant des pointes sur ses phalanges et son épaule. Il fondit droit sur le bandit et le plaqua au sol avec toute la force de ce bras. Sa main dégageait une énergie sombre et cette énergie se libéra finalement dans un puissant impact faisant tout bonnement disparaître le revenant. Je me retournais vers l'endroit où se trouvait ma mère. Cette dernière s'était élevée en hauteur dans un halo de lumière et elle se mit à me parler, à moi et à mes sentiments en les regardant à tour de rôle :

« Mon fils tu as bien grandi... Et tes sentiments aussi, je vois que tu en as développé d'autres. Maman est fière de toi.. Reviens me voir vite. Je pourrais t'en apprendre plus pour stabiliser ces sentiments. »

Fière de moi ?... Je voyais mes sentiments ignorer simplement ses propos, repartant tous de l'autre côté du mur.. Mais la voir où ?.. Pourquoi et comment ?.. Je commençais à me perdre dans mes pensées quand mon village se matérialisait là où on se trouvait. Nous étions là où Sunniva et moi nous sommes rencontrés. Le tout disparut dans un halo de lumière emportant ma mère au passage. C'était clair maintenant. J'essayais de remercier Miku mais pas moyen. Et juste avant de passer le mur, ma détermination qui représente aussi ma volonté, qui était restée à mes côtés, se tourna vers Miku.

« Il te remercie.. Et nous aussi. On a enfin pu lui parler, ce sera plus simple maintenant, je tacherai de laisser son cœur ouvert. Il pourra continuer à développer sa magie. Sa volonté est de s'ouvrir à d'autres horizons à ce que j'ai compris. On te doit beaucoup. Royalty te le fera savoir. Eh oui on a tous des noms ! Maintenant, fais le sortir, la voie est libre il peut vivre normalement maintenant, il devra juste s'y habituer ! »
 MessageSujet: Re: Libération de l'âme   Dim 5 Mai - 17:02

avatar
Invité


Click


Je suis perdu, j’ai super mal au crâne, migraine de pacotille qui cherchent à me déconcentrer, à arrêter mon sort et tout laisser tomber. Non, non et non, je ne peux pas l’abandonner à mi-chemin, ce serait stupide. Je ne comprends pas grand-chose à ce qui se passe ici, à vrai dire j’ai l’impression d’avoir perdu l’ouïe du commun des mortels, les mots sont remplacés par des notes, les phrases par des mélodies. Chaque personnage qui intervient a une aura émotionnelle particulièrement pure, comme lavée de toute interférence. Des hommes, des femmes que je ne connais pas se succédaient sur scène, jouant leur rôle devant le fantomatique spectateur que je suis. Moi aussi, j’entre dans le jeu et je m’efface, laissant le soin à Meta de régler ses problèmes intérieurs seuls, priant pour sa réussite. Je n’interviens pas, mené par mes intuitions primaires qui m’inspirent à rester, à attendre et à observer. Et ce, jusqu’à ce qu’on m’adresse la parole. J’aurais bien répondu, mais le voile noir se lève à nouveau et tout disparait, à l’exception de Meta, immobile. Je me dirige vers lui et place mes deux mains sur ses épaules, le fixant droit dans les yeux.

« On s’en va. »

Une lueur bleuté, un flash, et nous revoilà l’un en face de l’autre au milieu du parc de la gare de Shirotsume. Le retour à la réalité, si rapide parait-il, n’est pas si simple, et toute la pression du sort me retombe dessus d’un coup. Comme sorti d’une apnée malheureuse, j’ai le réflexe de reculer de quelques pas dans un grand bruit d’inspiration. Je respire bruyamment, main sur le cœur, puis je laisse la fatigue vaincre et mon corps s’assoir sur l’herbe. Wow, mais je suis resté combien de temps là-dedans ? Aouch et ce mal de crâne, j’aurais cru que ce serait passé une fois sorti mais non, j’ai l’impression que ma tête va exploser. Je tends le bras vers ma besace et j’en sors une bouteille d’eau pour boire à grandes gorgées. Fwah, ce sort doit être un de mes plus subtiles et complexe, mais tout de même. Meta semble en bien meilleur état que moi, mais surtout, il… il dégage des émotions ! Surpris, je bondis sur mes deux pieds en dépit de ma fatigue et l’examine d’un regard enjoué.

« Meta, Meta on a réussi ! »

Je ne sais pas trop quoi ajouter, j’ai juste besoin d’exprimer mon enthousiasme sur cette réussite. Ce jeune homme est réparé, débloqué, il ressent des choses comme tout le monde. Soulagement, apaisement, joie, surprise, extase, tout un panel de la vie qui s’offre de nouveau à lui, le rendant plus humain, capable de tisser des liens puissants avec les autres autour de lui. Il faudra également s’habituer à la colère, à la tristesse, aux remords et à la déception. Mais plus j’avance dans mes raisonnements, plus je me dis que tout cela est lié, tout est nécessaire, tout se rejoint au final. Considérations de mage émotionnel, je mettrai ça dans mon autobiographie. Ou je m’en servirai pour embobiner le prochain reviewer du Sorcerer qui me harcèlera pour un article. Hé, faut pas croire, parler pour ne rien dire est tout un art, et même si les blonds maitrise la branche bêtise-à-tout-vent, parfois les journalistes ont des questions pointues dures à dévier.

« Mais du coup… Tes pouvoirs.. ? Comment tu te sens ? »

Je le détaille une nouvelle fois, cherchant une boulette que j’aurais pu faire, on sait jamais. Mon souffle s’est calmé, ainsi que mon cœur qui battait trop vite, et s’il me répond par la positive, j’envisage de l’acculer sous une salve d’attaque pour voir ce qui s’est passé avec son pouvoir. Mais je ne sais pas encore si c’est vraiment une bonne idée, faut voir, peut-être qu’il est tout aussi crevé que moi dans le fond. Encore sous le choc. Sinon on peut aller boire un verre, ou manger des glaces, c’est cool ça l’option glace, je sais que je vais apprécier. Et puis je sais pas trop, ça se trouve je l’ai vraiment transformé ou je ne sais quoi… On aurait peut-être dû demander à quelqu’un proche de lui de l’accompagner histoire de comparer. Zut.

« Hmm en tout cas tu diras à Royalty que vous ne me devez rien du tout. Mettons ça sur le compte de la solidarité entre mage émotionnel. »

Laxus va me tuer s’il apprend que je suis rentré sans paiement… Arf, on verra ça plus tard, c’est pas le sujet. En plus, je sais même pas QUI est Royalty. Je suis bien parti pour l’asile moi aussi si ça continue. Je me demande aussi si trop utiliser mes pouvoirs ne me menace pas de perdre toute émotion un jour… Y’a pas franchement beaucoup d’info sur les magies perdues dans les livres, hormis que c’est dangereux. Bah merci bien, je me doute, mais si je ne connais pas le danger je vais difficilement m’en protéger. Alala.


 MessageSujet: Re: Libération de l'âme   Jeu 27 Juin - 20:59

avatar
Invité


Click

Miku vint alors à moi, me guidant vers la sortie de mon âme désormais libérée. Il semble épuisé tandis que de mon côté, je sens comme des petits picotements parcourant tout mon corps ainsi qu'une légère douleur à l'oeil gauche... Je me sens quand même pas trop au meilleur de ma forme mais c'est mieux que rien... Je souffle alors un coup de soulagement après avoir réalisé que je m'en suis sorti... Bizarre comme sensation ça... Y a plein de nouvelles choses auxquelles je vais devoir m'habituer je crois mais je me dis que ça m'aider sûrement au fond. Je lève alors la tête au ciel, un léger sourire involontaire aux lèvres... Miku l'a remarqué apparemment puisqu'il s'élance vers moi, ayant soudainement retrouvé des forces.

« Meta, Meta on a réussi ! »

Sa joie semble un peu communicative puisqu'elle me fait garder le sourire. Un sourire qui doit paraître bien étrange, ça m'arrive si peu souvent !

« Mais du coup… Tes pouvoirs.. ? Comment tu te sens ?
-Mes pouvoirs, je ne sais pas, j'ai beau me sentir bien, je ne ressens aucune magie affluer en conséquence... Mais je te remercie encore !
 »

Je ne l'avais pas remarqué mais cette douleur à l'oeil, je ne l'avais pas pour rien. C'était l'apparence de Royalty que je revêtais inconsciemment, et cette légère douleur était due au tatouage qui s'était dévoilé sous mon oeil. Miku devait l'avoir vu mais ne semblait pas y avoir plus prêté attention.

« Hmm en tout cas tu diras à Royalty que vous ne me devez rien du tout. Mettons ça sur le compte de la solidarité entre mage émotionnel. »

Mais du coup, Royalty a pu remercier le mage émotionnel personnellement et Miku lui avait directement adresser la parole sans le savoir. Ca me fait plaisir au fond. Et je constate maintenant que cette absence de flux magique devait être due au fait que la magie circulait librement et constamment dans mon corps et non occasionnellement. Il m'a fallu du temps pour le comprendre tout de même, le temps de comprendre que ma magie s'était changée en un Take Over émotionnel... En espérant que cela m'offre plus de liberté que d'entraves ! Je ne savais vraiment comment le remercier mais maintenant que nos chemins se séparent, j'espère le revoir un jour... Angel's Sky, c'est pas très loin d'ici me semble-t-il.

Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: Libération de l'âme   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Libération donne des leçons de déontologie
» Rouillan en libération conditionnelle
» La libération de Gnomeregan
» libération et joueur autonome..
» Libération de l'âme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP