Premiers pas sur un nouveau chemin
 MessageSujet: Premiers pas sur un nouveau chemin   Premiers pas sur un nouveau chemin EmptyMar 29 Jan - 19:57

Anonymous
Invité


Click



Après quelques jours à me reposer à l’hôpital, les médicomages ont enfin décidé de me laisser partir. Ils ont une politique de soins particulière ici, ils voulaient être sûrs que j’allais parfaitement bien sur tous les plans sans exception avant d’autoriser ma sortie. Je ne m’en suis pas trop plein, j’en ai profité pour discuter avec Axel sur les arcanes du nouvel aspect de ma magie. Ça m’a l’air hyper compliqué, mais en même temps tout simplement génial. Rien que pour le principe des rencontres qui fleurit dans mon esprit, en fait. En plus, Axel m’a mis l’eau à la bouche, promettant de me prouver de quoi je suis capable dès aujourd’hui.

Par-là, par-là !

Il n’arrête pas de disparaitre pour réapparaitre un peu plus loin au prochain détour, avec ses habitudes de fantôme sans corps. Ca doit être amusant, est-ce que moi aussi je pourrais errer sur Fiore comme ça quand je serai mort ? Dites-vous bien, j’ai demandé à Axel comment c’était la mort, mais il ne sait pas plus que moi. Nous en avons tous les deux conclus qu’au final, il n’était pas vraiment mort, puisque je portais son cœur en moi. Je vous épargne le pavé philosophique, je suis étrangement persuadé que cela ne vous intéresserait pas, mais moi, ça me passionne.
A force de le suivre en toute confiance, je me perds dans Acalypha et j’ai beau questionner Axel sur la destination, il refuse de me répondre, s’amusant à cultiver le suspense et mon intérêt dévorant. Quel chieur celui-là, je l’aime de plus en plus, mais là c’est pas drôle je veux savoir bordel ! Finalement, les réponses me tombent dessus comme un obus explosif quand Axel m’abandonne dans un vieux parc pour enfant des quartiers pauvres. Et comme toutes les réponses, ce qu’elles apportent à part la satisfaction d’un curieux, ce sont de nouvelles questions encore plus farouches.

« Axel, on fait quoi ici ?
- On t’apprend à capturer des cœurs.
- Mais il n’y a personne ici.
- Ah, tu ne vois personne ? Écoute un peu pour voir ?
- T’entends ça Sin, il nous voit pas, pas comme si t'étais dur à louper…
- C’était quoi ce bruit ?
- J’en sais rien, essaye de te concentrer un peu plus pour voir ?
»

Je le fixe avec un air exaspéré avant de soupirer. Suite à ça, j’inspire un grand coup et j’obéis, chose que je déteste faire. Fermant les yeux, mon agacement laisse alors place à de un étonnement sans pareil. Il y avait deux autres personnes ici, une débordante d’amusement et une calme comme tout, plus discrète. Ces sources émotionnelles sont différentes de celles que j’ai l’habitude de sentir, et pourtant leur fonctionnement semble identique. Comment ai-je pu les louper ?

« Il est galère un peu ton pote. T’es sûr qu’il en vaut la peine ?
- Attends un peu
- Haha, quand tu nous avais promis de revenir avec un mage, je pensais que tu allais nous ramener un gros asocial antipathique comme Sin, j’ai eu peur, mais si c’est pour qu’un gentil gamin soit incapable de nous voir…
»

J’ouvre les yeux, et je découvre alors deux nouveaux intervenants, une pipelette blonde – tiens, un semblable – qui déverse toujours son flot de parole, et une autre silhouette beaucoup plus imposante aux cheveux bleu, muette comme pour contraster volontairement avec le blondinet.

« Enchanté, moi c’est Miku. »

Axel esquisse un sourire fier en ma direction pendant que le blondinet se tourne d’un pas vif vers moi, l’air emerveillé. Le grand garde, en revanche, ne laisse rien paraitre.

« Wow wow wow, tu peux nous entendre !
- Bien sûr qu’il peut t’entendre, c’est un maitre de l’Emotion Crossroad.
»

Le mot maitre me fait frémir, j’ai l’impression qu’il est lourd de responsabilité et de maturité, deux notions qui m’échappent encore malgré moi.

« Wouhou, je vais enfin avoir de la compagnie ! Je suis Myde » Dit-il avec un grand sourire sincère en me tendant une main, avant de réaliser qu’il est immatériel. « Woops, pardon, je suis tellement excité que j’en oublie les évidences. Le grand machin là, c’est Sin. Il parle pas beaucoup, tu peux faire comme s’il n’était pas là. »

En effet, l’âme au corps massif ne semblait porter son intérêt que sur son ami exalté, tout le reste le laissant dans un stoïcisme digne du plus grand des philosophes.

« Voilà, Miku. J’ai rencontré Myde et Sin quand je suis moi-même devenu un cœur, et je leur ai promis de revenir avec un mage capable de laisser libre cours à nos talents. Accepterais-tu de faire un peu de place dans ton corps pour ces deux-là ? »

Si servir d’hôte à Myde me semblait simple, faire rentrer un corps comme celui de Sin dans mon esprit… Quoique, si on ne se fie pas aux apparences, Sin étant plus serein, sa présence serait moins tumultueuse pour mon esprit. Axel m’a bien expliqué tout ça, mon corps sert de réceptacle, mais je dois capturer les âmes pour pouvoir mettre à profis leurs capacités, bien que je n’aime pas ce terme de capture. Je préfère parler de pacte, je me vois mal forcer l’entrée d’un cœur dans mon corps et lutter pour l’empêcher de sortir.

« Alors, alors, tu veux bien de nous, dis ? Sin n’est pas très bavard, mais il est d’une loyauté sans pareille. Et Axel n’arrête pas de se moquer de moi, du coup un nouvel ami ne serait pas de trop ! »

Je fixe alternativement Myde puis son ami Sin. J’ai l’impression de leur forcer la main, mais il parle de devenir ami, et pas de puissance magique. Je vous jure que j’ai du mal à me défaire de ce rôle de profiteur intéressé, je ne le suis pourtant pas. Après un moment d’hésitation, j’accepte avec un certain manque d’assurance. En théorie, ça semblait simple, mais c’est ma première mise en pratique. Myde saute de joie un peu partout dans le décor, glissant de manière imaginaire sur le toboggan avant de s’élancer sur la roue qui demeure immobile. Axel m’indique Sin d’un mouvement de tête pour que je commence par le plus simple. Ouais enfin, il est vachement intimidant. Bon.

« Emotion Crossroad : Secret Art ! »

Mes yeux s’illuminent d’une lueur noisette et je fixe Sin droit dans les yeux. Celui-ci soutient mon regard, et c’est comme si mon esprit venait de se heurter contre un mur. Un mal de crâne horrible s’empare de moi, et je recule par réflexe de quelque pas, ma tête entre les mains. Une plainte audible s’échappe et j’entends Axel s’offusquer.

« Sin, t’aurai pu l’aider un peu ! Miku, il faut que tu te concentres sur ses émotions, que tu relies les tiennes au siennes pour l’accueillir. Ton rôle n’est pas de le rejoindre, mais de l’accueillir.
- Essaye avec moi, essaye avec moi !
»

L’accueillir, l’accueillir, t’es bien drôle Axel, c’est pas toi qui est en train de souffrir à l’apprentissage là. Comme si ça ne suffisait pas, je sers de phénomène de foire à un Myde exalté. Une fois le mal de tête passé, je dirige mon attention vers Myde qui, d’un coup, me semble à nouveau plus facile à cerner. Je laisse son aura émotionnelle infuser en moi et répète une nouvelle fois l’incantation. Cette fois, j’ai plus l’impression d’être devenu un aspirateur, comme si toutes les émotions de Myde étaient attirées vers moi, la source elle-même se dirigeant vers mon cœur pour ne faire qu’un avec moi. Une tension extrême s’empare de moi à l’instar d’un trou noir avant de disparaitre subitement.

« J’ai l’impression d’être passé sous un rouleau compresseur… Et rien n’a changé.
- Mais si ! Matérialise-moi, allez ! J’ai hâte de retrouver mon joujou !
»

J’hausse un sourcil, comment ça, ça a marché ? A ce moment-là, comment je fais déjà ? Comme pour Axel, je laisse mon instinct prendre les choses en main ? Je me demande quelle forme va prendre Myde… Dans un élan d’excitation, je lève un bras bien droit vers le ciel et je m’exclame :

« Melodious Noctune : Myde ! »

La sensation n’a strictement rien à voir avec les flammes enragées et protectrices d’Axel. Strictement rien. Cette fois, c’est de l’eau qui vient à moi avant de disparaitre pour laisser place à une arme terrifiante, d’une surpuissance inoui…

Mon sitaaaaar !

La matérialisation avait quelque chose d’amusant et de charmant à la fois, mais je sens d’ici l’entrain de Myde me contaminer, et bien que l’instrument de musique mesure quasiment ma taille, c’est avec un naturel toujours aussi déconcertant que je le place devant moi, en position de jeu. Myde s’excite comme une puce, me pressant pour que je découvre ses talents musicaux. Imparable. Je ne peux échapper à son amour de la musique, c’est comme si c’était ses envies qui prenaient le dessus sur les miennes quand je compose les premières notes

« Wet Minuet ! »

Je découvre avec fascination les facultés de cet instrument qui donne alors vie à quatre petites silhouettes aquatiques devant moi, mimant les quatre personnages présents dans une mise en scène rocambolesque qui ne tarde pas à tourner en comédie de boulevard. Ce n’est pas mon imagination qui s’exprime, mais celle de Myde, et il s’en donne à cœur joie croyez moi. Voilà que petit Axel va déclarer sa flamme à petit Myde devant les yeux admiratifs de petit Miku. Mais petit grand Sin n’est pas content, et il éjecte mini-Axel d’un coup de pied bien placé avant de se placer devant mini Myde tel un garde du corps. A en voir la figurine d’Axel voler devant mes yeux, j’explose de rire, mettant fin au sort. Captivant, envoûtant, ravissant.

Nope, juste magique !

Le sitar disparait et la voix hilare de Myde résonne dans mon esprit. Mais qu’il est con celui-là, on va bien délirer je le sens. Il a réussi à vexer Axel qui, pour la peine, refuse de m’aider pour l’instant. Etonnement, mon nouvel essai de pacte avec Sin est beaucoup plus simple. Est-ce parce que ma réussite avec Myde m’a donné confiance en moi, ou parce qu’il ne voulait pas lui-même prendre le risque d’être séparé de ce petit blond qui semble être la seule chose qui compte vraiment pour lui, je ne saurai dire. Il n’aura pas dit un mot du début et à la fin, et il n’est pas plus loquace via télépathie. Sa matérialisation est bien plus impressionnante, fidèle à l’image que je m’étais faite de lui jusqu’à présent. Plus sauvage encore, je pense qu’elle est à double tranchant. Je la testerai bien un jour, si ma vie est en danger, ou peut-être plus tôt que je ne m’y attends ? Avec ces deux nouveaux compagnons, enfin surtout à cause de Myde, j’ai l’impression que je vais devenir schizophrène. J’ai comme l’impression qu’ils ne vont pas tarder à s’apparenter à une seconde famille, de ce que j’ai appris de ma relation avec Solis et ses esprits. J’en suis soulagé, au fond, j’ai beau faire le fier, apprendre qu’on a été adopté sous ces conditions, vingt ans après, ça fait plus mal que je ne veux me l’avouer. J’aurai probablement besoin de leur soutient prochainement. Et si… Et si je me fermais à tout le monde, pour ne m’ouvrir qu’à eux ? Dans notre monde à nous, sans les méchants êtres humains de dehors ? Naaaah, quelle idée stupide. Hein qu’elle est stupide ?


   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» nouveau forum defis extremes
» Developpement: Nouveau Kiskeya
» Un nouveau jeu Pokemon pour 2013 ?
» Relations d'un tout nouveau monde
» Quand on est nouveau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP