Le deal à ne pas rater :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Sélection d’ebooks gratuits en français proposée par La Fnac
Voir le deal

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Quand la fille chasse son père
 MessageSujet: Quand la fille chasse son père   Quand la fille chasse son père EmptySam 29 Déc - 18:31

Misto
Misto

Eagle's Claw

Click



La forêt. La faim. Misto, accroupie sous un arbre, nouait un nouveau collet. Son septième depuis onze heures ce matin. Elle avait le maigre espoir d’attraper un lapin pour le faire griller près de son feu de camp. Pourquoi était-elle à Kunugi ? Pour compter les victimes futures des projets en cours. Depuis deux nuits, elle épiait, avec ses trois loups, les différents repères de brigand et autres hurluberlus qui avaient élu domicile dans le coin. A sa gauche, Henning la regardait faire minutieusement son dernier nœud.

- J’espère que tu vas attraper un beau pigeon avec tout ça.
- Hé moi dont ! J’ai une faim de loup.

Elle bailla et se frotta les yeux avant de se lever. Dur de faire des nuits blanches, recueillir les informations à la pelle et de chasser par-dessus. L’adolescente regrettait presque de ne pas avoir amené de la compagnie. Sifflant à l’attention de ses compagnons à quatre pattes, elle s’éloigna pour aller se rafraichir dans la rivière proche. Histoire de s’empêcher de sombrer dans le sommeil et d’attendre que le gibier morde à l’hameçon. Les esprits avaient pour mission de surveiller et traquer les animaux pour les conduire dans les pièges. Le système les soulèverait alors pour les pendre par les pattes et leur éviter les attaques des autres prédateurs. La Kashu n’aurait plus qu’à les cueillir et répartir les prises entre ses trois carnassiers et elle. Un vieux truc de chasse enfantin qu’elle avait appris il y a longtemps. Les collets avaient beau être dissimulés, un œil prudent n’aurait aucun mal à les détecter et les éviter.

Soyez sages et appelez-moi si vous avez quelques choses d’anormal.
Compte sur nous.

Asulf, Brynjolf et Henning se rassemblèrent un peu à l’écart pour se répartir les tâches. Le roux à la poursuite. Le blanc à la traque et le cuirassé à la dissuasion s’il ne se faisait pas dissuader lui-même avant. Ils s’élancèrent comme un seul homme pour donner la chasse. Le combattant s’absorba à la recherche d’une hypothétique biche pour son déjeuner, l’insoumis finit par, finalement, dénicher un drôle d’animal qu’il commença à suivre.

Oh la boule de poil rousse, je crois que j’ai touché le gros lot. Je vais avoir besoin d’aide.
Chic chic chic chic. Je veux un cerf grillé avec un quartier de sangli…
T’auras ce qu’on trouvera.


Brynjolf farfouillait dans un terrier pas trop loin d’un des collets quand un inconnu surgit de nul part débarqua. Il couina et s’enfuit illico presto en abandonnant son travail derrière lui.

- Sainte mère de dieu ! Qu’il m’a fait peur celui-là, souffla-t-il après être sûr d’être le plus loin possible du lieu de rencontre.
Ooooh qu’il est beau !
Hey mais ça se mange pas un humain …


Le loup borgne fit demis tour et observa la scène devant ses yeux avec une certaines incrédulités. Un homme brun, mais surement blond de cervelle, qui était pendu par le pied avec, pour compagnon de son infortune, Asulf et Henning juste sous lui. Le loup roux laissa un grand sourire s’étirer sur son museau malicieux. L’hypothèse que ce soit un bandit était haute même s’il n’avait pas l’air d’un mauvais bougre.

- Alors mon vieux ? On a pas les yeux en face des trous ?
 MessageSujet: Re: Quand la fille chasse son père   Quand la fille chasse son père EmptyDim 30 Déc - 0:15

Anonymous
Invité


Click

La guilde Phantom Lord, très calme en ce moment, après le rite du matin comprenant petit déjeuner, douche, passage à l'armurerie pour récupérer des munitions, le pistomancien arriva au bâtiment de la guilde. Le barman et l'infirmière était déjà là, c'était les seuls qui étaient présent avant Jerenn. La revue des effectifs était vite fait... personne... La guilde Phantom Lord pourrait se faire appeler la guilde Jerenn Jarvis tout seul. Mais c'était pas tout à fait le cas, Barret et Jill, recrues de Coloro Haïne, le véritable chef de Phantom Lord était toujours fidèle aux postes. Les autres étaient soit absents soit portés disparus soit mort. Dans les trois cas, on pouvait rien faire pour eux. Le pistomancien en charge de la guilde depuis trop longtemps ne pouvait qu’espérer et attendre. Cependant, au lieu d'attendre comme un poireau dans un champ l'heure de la récolte, le pistomancien embarqua ses affaires habituelles direction la forêt de Kunugi et le second sanctuaire des pistomanciens. Les péripéties seraient-elles au niveau du premier sanctuaire dans la Web Valley. (je connais la réponse mais je vous laisse découvrir en lisant la suite du rp )

En parlant du premier sanctuaire, le pistomancien avait mis deux jours à s'en remettre physiquement, le migraine passait encore mais le pire était de voir, de revoir et presque revivre des souvenirs qui vous appartenaient pas. C'était assez gênant, heureusement ce n'était que pendant le sommeil, la catastrophe si cela se produisait alors que le mage était éveillé.

Après un trajet en train, le pistomancien débarqua enfin... En avant pour la recherche d'un temple caché avec aucune indication pour savoir si on se rapprochait ou si on s'éloignait, sans oublier les brigands, les bestioles en tout genre et les éventuelles rencontre qui pouvaient épicer cette belle journée qui commençait.

Le mage de Phantom essayait de capter les auras de magie tout en errant dans la forêt, s'il se paumait, ça ferait comme dans la Web valley, il serait touché par la providence du hasard qui le mènerait au bon endroit. Une aura particulière capta l'attention du pistomancien qui tenta de s'en rapprocher... Et son regard croisa celui d'un loup qui détala à toute vitesse en le voyant.

C'est du loup qu'émanait la magie ?! Essayons de le ratraaaaa....

Le pistomancien venait de marcher dans un piège de chasseur, se retrouvant pendu par les pieds, la tête en bas.

Quelqu'un a changé le sens de la gravité ? Faisons un essai...

Il attrapa son flingue, enleva une balle d'un chargeur pour voir de quelle coté se trouvait la gravité. Il avait bien la tête en bas. Il releva la tête, voyant ses pieds pris dans un piège bien confectionné.

La gravité n'a pas soudainement changé c'est donc un piège... ah j'ai l'air malin là... je perds mes repaires et mes réflexes dans la forêt.

Des craquement de feuilles et de branches attirèrent le regard du pistomancien sur les alentours.

Oh Tiens des loups !!! Quelle surprise, toute juste pendu par les pieds que les affamés débarquent. Je suis chanceux aujourd'hui.

Un peu trop magique les loups... des loups qui brillent dans la nuit...la classe...bon niveau discrétion pour la chasse c'est pas tip top... mais vu que je suis pendu la tête en bas, qu'ils soient en mode ampoule ou pas... ça va pas les empêcher de planter leur dents ici.

Alors mon vieux ? On a pas les yeux en face des trous ?
Oh, il parle et il est magique... Bonjour, je peux vous aider ?
C'est plutôt moi qui devrait t'aider à descendre le blond.
Si votre aide consiste à planter vos dents sur mon corps, c'est gentil mais je me débrouillerais tout seul.
J'ai faim mais pas au point de manger un mage pas doué
Bon si vous n'êtes pas enclin à me manger, ça vous dérange de papoter avec moi pendant que je me sors de là ? Si vous voulez je pose les questions... La nuit vous brillez ?
J'ai une tronche de luciole franchement ?

Le pistomancien regarda les liens qui le retenaient à l'arbre, une balle bien placée serait parfait. Mais un bon coup de couteau sera amplement suffisant. Pas besoin de rameuter toute la région pour se sortir de là.

Une grosse luciole qui parle...oui c'est possible...

Je manque à tous mes devoirs, veuillez me pardonner, Je m'appelle Jerenn Jarvis et vous c'est quoi vos noms ? Vous avez au moins, je sais pas si cela à de l'importance pour des loups quoi que des loups magique doués d'une conscience et capable de parler, c'est possible .... hum .... Va pour Caninos, Milou et Rantanplan, ça vous plait ?
Pourquoi pas Rex ou Beethoven pendant qu'on y ait ?
Plus sérieusement le ronchon là c'est Henning, le trouillard que t'as fait fuir Brynjolf.
Et toi tu dois être l'intello de la bande...
Je connais pas beaucoup d'intello qui gueule dans un camps de brigand "Hé mec ! Il est où mon steak ?"

J'en connais un et il est juste devant vous....

Sinon vous faites quoi ici à part chercher un repas ?
On discute avec les pendus.
C'est pas faux.

Le pistomancien attrapa son couteau et coupa la corde. Jerenn s'écrasa au sol ayant oublié de prendre compte la fameuse gravité qui le ramena illico au contact de la terre. Il frotta ses vêtements pour enlever les quelques morceau de terre puis se releva en se frottant les mains.

Et à part ça ? Où se trouve votre maitre ou maitresse ? Je doute que vous soyez là pour le plaisir sauf si vous aimez le camping... M'enfin j'ai du mal à imaginer des loups devant un feu de camp avec leur petite tambouille, leurs tentes et leurs duvets.
A une époque on le faisait. Mais c'était avant
Elle n'est pas loin. Qu'est ce que tu lui veux ?

Si j'adaptais cette situation à moi, ce loup se fout de ma gueule comme moi je vanne la gueule des bandits sur les chemins. Je peux comprendre pourquoi les voleurs râlent après moi. Essaie d'imaginer des loups entrain de camper...nan on va éviter sinon la marmotte va venir avec sa copine la vache Milka pour mettre le chocolat dans le papier d'alu.

J'imagine que c'est elle qui posé les pièges et qu'elle est pas là que pour ça. Ça doit faire plusieurs jours que vous trainez ici. J'ai juste deux ou trois questions à lui poser sur la position d'un éventuel sanctuaire qui se trouvent dans cette région. Elle aura peut être vu quelque chose... D'autres questions Rintintin, Idéfix et Odie ?
Un sanctuaire pistomancien c'est ça ? Pense à moins de chose j'ai trop de tris à faire.
Je vais la chercher Lucky Luke ?
Donc vous obéissez à une femme.

Je sens que je vais encore faire une rencontre hors catégorie comme avec tous les gens que je rencontre... Alors tenter de me tuer c'est fait, m'engueuler c'est fait, me faire culpabiliser c'est fait, me frapper aussi...tenter de me bouffer pareil... je vois pas... une météorite  peut être ou alors elle va m'apprendre qu'elle est ma fille et qu'elle vient du futur ? Dans ce cas qui peut être la mère.

Indiquez moi la direction, je vais pas la faire marcher.
Rivière en contre bas. Fais attention à toi et tes yeux.
Mes yeux ? Pourquoi ça ?
Et surtout regarde ou tu marches.
Crois moi, voir une femme se laver c'est sympa. Voir la Lady le faire c'est du suicide.

J'ai trouvé... je vais être un pervers, un stalker, un voyeur... en conclusion elle va me faire le triplé j'engueule, je frappe, je tue.... après elle mettra mon corps dans la rivière qu'elle va remplir de poids pour que je reste bien au fond tout en invoquant des piranhas.

C'est quoi son nom ?
C'est pas tes oignon pour le moment
Et Balto, comment je la préviens si je connais pas son nom ? Oh puis tant pis... de toute manière ça changera pas de d'habitude...
Shida. Dame Shida elle dit.
Merci Croc-Blanc
Achète toi des lunettes j'ai le poil roux.
Bin Croc-Roux alors
Cow boy blond et bigleux.
C'est ça c'est ça...

Jerenn suivit les indications pour arriver vers la rivière où Dame Shida était entrain de se laver. Quelques minutes en marchant à travers les buissons et évitant les pièges de peu par moment. Le bruit de la rivière fit arrêter un instant le pistomancien mais il était un peu loin. Il tenta de s'annoncer à plusieurs reprises en parlant fort pour tenter de prévenir son arrivée.

Dame Shida ?!

Le pistomancien se rapprocha de la rivière, mais lorsqu'il aperçut la jeune femme, il aperçut aussi un piège. Il arriva de justesse à l'éviter mais malheureusement il perdit l'équilibre dégringolant la pente en roulis pour finir la tête dans la rivière après avoir heurté auparavant un rocher avec sa tête. Au moins, peut être qu'il serait pardonné d'avoir fait irruption pendant le brin de toilette de la demoiselle.
Sonné mais conscient, le pistomancien n'avait pas encore bougé regardait le ciel, il reprenait doucement ses esprits, voyant des flashback en rapport avec les sanctuaires pendant les quelques instants de flottement de son esprit.

Dame Shida, pardon de vous déranger, Jerenn Jarvis, mage de Phantom Lord. J'aurais quelques questions à vous poser, désolé si je vous ai fait peur en arrivant, encore une chose vos loups sont frappa-dingues. Donc oui pendant que j'y pense encore... avez vous vu des ruines ou un sanctuaire dans le coin ?

Jerenn se releva, restant assis, le dos tourné à la jeune fille. Il passa la main sur sa tête pour sentir une grosse bosse puis il croisa les bras attendant que la jeune femme soit vêtue pour éviter qu'elle hurle au pervers. Pour patienter il attrapa dans l'une des poches de son sac une barre chocolaté et bu une gorgée d'eau dans sa gourde.

 MessageSujet: Re: Quand la fille chasse son père   Quand la fille chasse son père EmptyDim 30 Déc - 16:46

Misto
Misto

Eagle's Claw

Click



- Dame Shida ?!

La jeune femme n’eut pas le temps de réagir que son visiteur finissait sa chute dans la rivière. Si elle en croyait ses esprits, ce pauvre Jerenn n’avait pas de chance.

Misto… Et si tu mettais quelque chose avant d’être dans une situation plus que douteuse ?

L’adolescente tiqua et sortit de l’eau pour attraper son haut à bretelle et son éternel short. Elle s’habilla en écoutant son ainée lui parler. Elle prit mille précaution pour ne pas faire tinter son baudrier en l’enfilant

- Dame Shida, pardon de vous déranger, Jerenn Jarvis, mage de Phantom Lord. J'aurais quelques questions à vous poser, désolé si je vous ai fait peur en arrivant, encore une chose vos loups sont frappa-dingues. Donc oui pendant que j'y pense encore... avez vous vu des ruines ou un sanctuaire dans le coin ?
- M. Jarvis, quelle entrée fracassante. Vous n’avez rien de cassé j’espère ?

Elle attacha sa ceinture fourreau et s’approcha du mage de Phantom qui lui tournait le dos. La clochette autour de son cou tinta quand elle se pencha pour observer les dégâts. Jerenn mangeait tranquillement. Il avait sans doute dû la sentir venir. La Kashu s’accroupit derrière lui et posa la main sur la bosse. Elle s’aida de son loup confident pour remédier à la douleur et chasser la grosseur.

- Runolf ne fait pas du travail de pointe mais je pense que ça devrais suffire. Au fait, vous pouvez ranger le vouvoiement, je suis largement plus jeune que vous.

Elle se releva pour s’assoir face à lui alors que les trois guignols de services faisaient enfin mine de pointer le bout de leur nez. Asulf vint se rouler en boule près d’elle alors qu’Henning s’asseyait à sa gauche. Brynjolf, pour finir, posa son museau sur son épaule pour observer le pistomancien.

- Enchantée sinon. Mon nom complet est Misto Shida d’Eagle’s Claw. Mise à part leur esprits un peu farceur, ses trois-là ne sont pas aussi fou qu’ils veulent le faire paraitre.

Le loup blanc se leva pour renifler Jerenn de plus près avant de tout bonnement lui sauter dessus. Pendant le maigre déséquilibre du mage, il lui piqua la des trois pistolets qu’il portait pour le ramener à la jeune femme.

- Vous trimballez avec une arme pleine d’âme n’est pas vraiment recommandé vous savez.

La brune le saisit sans grande conviction pour l’observer tout en répondant à la première question de son interlocuteur.

- Pas de ruine ni de sanctuaire ici. Juste une importante concentration d’âmes errantes. Au début je mettais ça sur le dos des brigands du coin mais il faut croire qu’il y a autre chose de plus puissant là-dedans. En tout cas, quelqu’un de moins réceptif que moi ne le détecteras pas. Tout au plus il passera devant mais rien de plus.

Un claquement sec parvint aux oreilles de la jeune femme alors qu’Asulf se levait au quart de tour pour disparaitre dans les buissons.

- Je viens d’attraper mon déjeuner. Ça vous dit de partager en me racontant ce que vous faites ici dans un bois remplis de brigand à chercher un sanctuaire ? Et si accessoirement vous aviez des infos sur les gangs du coin je suis preneuse.
- Misto. On mange quoi nous ?
- Vous pouvez courir après les lapins. Et puis si ce cher Phantom te parait bancal tu vas te faire les crocs dessus donc bon. Je prévois de la place. Bref, de toute façon tu es sociable donc tu ne manges pas les humains.
En théorie oui.

La jeune fille partit raviver le feu du camp qu’elle avait établi dans le coin pour faire griller le malheureux lapin qui avait fini pendu au piège. Asulf le lui ramena tout fier avant d’apprendre qu’il ne le mangerait pas. Il fit la tronche pendant tout le reste du repas improvisé alors que Misto écoutait attentivement ce que Jerenn allait lui raconter.
 MessageSujet: Re: Quand la fille chasse son père   Quand la fille chasse son père EmptySam 5 Jan - 16:32

Anonymous
Invité


Click

Jerenn laissa faire la jeune Shida pour la bosse résultant de sa rencontre avec dame nature, sa voix lui faisait penser qu'il avait à faire à une adolescente. Le pistomancien attendit la fin des soins, il ne pouvait répondre, son esprit lui repassait des souvenirs en vrac des pistomanciens ayant vécu dans le premier sanctuaire. Un vrai bazar doublé d'un bordel sans nom, et vous avez un tas d'images sans rapport qui ne montre on ne sait quoi. Elle lui fit face avec les trois guignols de loups qui faisaient un trop les marioles.

Enchantée sinon. Mon nom complet est Misto Shida d’Eagle’s Claw. Mise à part leur esprits un peu farceur, ses trois-là ne sont pas aussi fou qu’ils veulent le faire paraitre.
Enchanté Misto... Eagle's Claw, comment va Nywell ? Toujours aussi électrique ? J'ai eu le temps de discuter avec les trois guignols canins, ils en tiennent une couche les trois mousquetaires. Pas de vouvoiement, moi c'est Jerenn, pas de messieurs ou autre.

Tiens je suis pas un pervers stalker voyeur et je suis pas mort, elle a décidé de me soigner au lieu de mettre fin à mes jours... Ma chance avec les femmes a-t-elle tourné ? Rêve pas trop Jerenn..

En reniflant sa troisième arme, un des loups lui piqua après lui avoir fait une fête de trois jours. Le pistomancien leva les yeux au ciel en secouant la tête

Je t'en prie, sers toi, Croc-Blanc.
Vous trimballez avec une arme pleine d’âme n’est pas vraiment recommandé vous savez.
Je ne savais pas que mon arme était remplie d'âmes.

Sans déconner.... je me balade avec les souvenirs d'environ neuf cents trente quatre pistomanciens et le savoir de douze maitres de l'ordre. C'est forcément dangereux en plus de me rendre encore plus dingue que d'habitude. Avec ce qu'elle vient de me dire, je crains le pire si j'active le Reiten avec cette arme, je n'aurais pas le choix de faire avec les conséquences lorsque cela arrivera.

Pas de ruine ni de sanctuaire ici. Juste une importante concentration d’âmes errantes. Au début je mettais ça sur le dos des brigands du coin mais il faut croire qu’il y a autre chose de plus puissant là-dedans. En tout cas, quelqu’un de moins réceptif que moi ne le détecteras pas. Tout au plus il passera devant mais rien de plus.

Le claquement d'un piège, Jerenn tourna la tête par réflexe avant de se rappeler qu'il en avait déclenché un aussi et éviter le second de peu. Le piège venait-il d'attraper un animal de la foret ou un animal de la ville ?

Je viens d’attraper mon déjeuner. Ça vous dit de partager en me racontant ce que vous faites ici dans un bois remplis de brigand à chercher un sanctuaire ? Et si accessoirement vous aviez des infos sur les gangs du coin je suis preneuse.
Misto. On mange quoi nous ?
Vous pouvez courir après les lapins. Et puis si ce cher Phantom te parait bancal tu vas te faire les crocs dessus donc bon. Je prévois de la place. Bref, de toute façon tu es sociable donc tu ne manges pas les humains.

Et puis quoi encore ? Proposes leur une sauce barbecue, échalote ou encore au poivre non mais... J'ai trouvé la réponse, ma chance avec les filles n'a pas tourné...elle donne aux loups des idées sur leur repas.... MOI !!! Au secours, aidez moi, il y en a pas une qui veut juste m'aimer... en fait d'une certaine manière elles m'aiment toutes mais à leur manière... les manières sont discutables, variées et pas toujours en ma faveur... quel veinard je suis...

Jerenn regarda le loup levant l'index et faisant non de la main signalant son désaccord avec l'idée.

Je suis pas comestible, tu vas être malade si tu me bouffes. Cependant si vous aimez le poisson, j'ai une idée, par contre vous allez devoir vous mouillez un peu. Tu peux garder ton lapin, ce n'est pas l'heure de manger me concernant.

Le pistomancien se leva et dégaina ses deux armes. Des cercles oranges devant les armes, étrangement, se concentrer était un peu plus difficile pour le pistomancien, le coup sur le crane ou les âmes errantes qui devaient être celles des pistomanciens le perturbait un peu. Jerenn pressa les détentes à trois reprises. Six balles magiques qui explosèrent une fois sous l'eau, faisant remonter le poisson à la surface.

Allez-y, le repas est servi.

Jerenn suivit Misto jusqu'à son feu de camp. Assis à coté du feu, le mage de Phantom Lord tendit sa main pour récupérer son arme inutilisable sous cette forme. Une fois qu'elle lui serait remise, il la remettrait dans l'étui placé dans son dos.

Tu as dit que tu pouvais détecter les âmes errantes ? Tu pourrais détecter l'endroit où c'est le plus dense en âmes. L'entrée du sanctuaire devrait se trouver proche. Bonne appétit avec ton lapin.

Je suppose que ça devait être la même chose dans le premier sanctuaire mais étant incapable de le sentir. J'ai erré dans la vallée pendant des lustres. Je pourrais utiliser la même méthode si Misto ne peut le trouver. Je vais vérifier mais d'abord je lui dis ce que je sais.

Pour les brigands de cette forêt... je connais l'emplacement approximatif de deux campements appartenant à la même bande, leur camp principal ne doit pas se trouver loin. Il évite au maximum les mages sauf quand la récompense vaut le coup. Ils ont pas mal de combattants et quelques mages, rien de bien compliqué pour des mages entrainés. On fait de la reconnaissance avant une attaque ? C'est vrai que dernièrement, les bandits de Kunugi sont actifs. Si tu as une carte, je te montre les zones des campements et des autres zones qui pourraient potentiellement accueillir un campement de bandits.

Jerenn fit une rapide méditation et effectivement quelque chose clochait par rapport à la Web valley, son aura faisait écho de partout, impossible de trouver la direction du sanctuaire, quelque chose n'allait pas avec celui-là.

Ce sanctuaire a un problème.

Des souvenirs vinrent comme un flash à l'esprit de Jerenn, décidément ce coup sur la tête avait fait quelques dégâts. Le pistomancien se tenait l'arrière du crane. Il regardait de l'autre coté de la rivière, un souvenir vint se greffer sur sa vision, lui montrant un pont et un chemin qui avait disparu depuis le temps.

Une fois que tu auras fini ton repas, on ira par là enfin si tu veux venir évidemment.

Le pistomancien traversa la rivière, l'eau à mi-cuisse, le pistomancien n'était pas gêné pour avancer. Il attendit que Misto le rejoigne avant de s'enfoncer plus dans la forêt.

Misto, as-tu déjà mis les pieds dans la Web Valley ? Si oui tu as ressentis la même chose qu'ici ? Je commence à avoir quelques doutes sur l'état du sanctuaire. Allons-y.

Jerenn s'enfonça dans la forêt à la recherche de l'entrée du refuge de ses ancêtres. Malheureusement pour lui, aucun souvenir en mode flash ne vint pour le guider vers l'entrée. Il regarda autour de lui, cherchant un indice mais pas grand chose. Alors il se mit à tapoter sur les arbres et autres rochers pour voir s'ils étaient creux ou s'ils cachaient un dispositif.

Le seul avantage par rapport à la Web valley, c'est que je suis pas paumé, par contre trouver l'entrée... c'est encore moins fléché que dans la web valley ce qui n'est pas une mince affaire.

Jerenn se frotta la tête évitant de justesse d'appuyer sur sa bosse, il déploya son aura mais il avait l'impression que le sanctuaire se trouvait partout autour de lui tellement cela faisait d'écho, certainement les âmes dont Misto parlait. Des arbres, des arbres et encore des arbres, pas de trace d'ancien chemins qui seraient de toute manière recouvert par la végétation depuis le temps.

Misto, les loups, une idée ? Parce que là je vois pas quoi faire au milieu de cette forêt.
 MessageSujet: Re: Quand la fille chasse son père   Quand la fille chasse son père EmptySam 5 Jan - 20:14

Misto
Misto

Eagle's Claw

Click



- Détecter c’est un mot un peu mince pour ce que je fais. Quoi qu’il en soit le foyer de tout ce beau monde apparait de manière clignotante. Sur mes trois visites, je ne m’en suis aperçu que pendant ma première et celle-ci. Et encore, la première fois j’ai failli la louper, expliqua-t-elle en tirant un rouleau de son sac.

Elle observa le jeune homme dans sa pose méditative en croquant dans la viande de son repas. Elle donna le reste à Brynjolf, qui s’était jeté dans ses pattes, effrayé par le bruit des balles. Henning et Asulf se délectait encore de la pêche offerte par Jerenn et se tenaient donc tranquille pour l’instant. Quoi qu’il en soit, son ainé paraissait perturbé. Est-ce que les âmes du pistolet lui envoyaient des signaux ? Misto y aurait mis sa main au feu. La même main qu’elle essuyait dans la rivière.

- Une fois que tu auras fini ton repas, on ira par-là enfin si tu veux venir évidemment.

Evidemment qu’elle voulait venir tient ! Elle jeta un peu d’eau sur son feu en enregistrant les informations du pistomancien. Elle ouvrit le rouleau dans sa main puis le referma aussitôt. Il souhaitait aller vers l’un des principaux lieux où la jeune femme c’était littéralement fait assaillir de toute part avec leur Uta. Ça n’allait pas être une partie de plaisir d’avancer par là mais elle survivrait. Elle s’enfonça dans l’eau jusqu’à la taille sans se préoccuper de l’état dont elle en ressortirait. Elle remit ses bottes de l’autre côté de la berge en répondant à Jerenn.

- La Web Valley ? Jamais mis les pieds à ma connaissance. D’ailleurs avant que j’oublie, ma sœur est toujours aussi électrique que d’habitude. Je dirais même que plus le temps passe plus elle l’est. Je suppose que vous avez du vous croiser en mission, sourit-elle.

Les loups et leur maitresse suivirent l’homme brun. Elle ne fit aucun commentaire sur son étrange manie de frapper les arbres mais ce ne fut pas le cas des loups.

- Et voilà qu’il se prend pour un pic-vert.
- C’est quand même un peu plus majestueux que d’être le dindon de la farce tu ne crois pas ?
- Ouais, c’est une question de point de vu.
- Hum … Bof. Je préfère quand même le pic-vert. Mais il lui manque la couleur.
- C’était la couleur ou le cerveau, on ne peut pas tout avoir.
- C’est pas faux, c’est pas faux.

Misto avançait dans leur sillage en se concentrant régulièrement sur les âmes alentours. Jerenn semblait complètement perdu. Elle fit un pas de trop et lui rentra dedans alors qu’il lui posait une question. Elle leva les yeux vers lui en constatant qu’il était grand. Elle devrait peut-être faire comme Nywell et s’acheter des bottes à talons un jour. Elle aurait surement l’air moins ridicule.

- Je peux tenter de le repérer avec un peu de concentration. Henning, Asulf, Brynjolf, partez en reconnaissance histoire de m’aider un peu.
- Oui chef, tout de suite chef.
- Aller en route bande de feignasse !
- Oh tais-toi, t’es le premier à flemmarder quand on peut.

Ils s’éloignèrent en continuant à se chamailler mentalement, faisant soupirer Misto.

Vous allez arrêter de faire les marioles cinq minutes et la laisser bosser oui ?
Ouais ouais ouais…


La Kashu se laissa envelopper par le ballet incessant des dizaines de millier d’âmes qui hantait ce foutu bois. Elle tenta tout d’abord de trouver ses propres loups après avoir observé celle de Jerenn.

La balle qui t’a transpercé
Vient enfin de retomber à tes côtés
Emportée par le poids de tous tes griefs
Mais déjà prête à voler vers un futur condamné.

Je continue mon chemin en te laissant là,
Recherchant une justice que je ne trouve pas.
Je sauve les uns et juge les autres,
Père porteur de la mort de ceux qui se sont écartés.


Une Uta magnifique mais terriblement brillante pour un simple jeune homme. La brune avait belle et bien raison, les âmes de son pistolet n’étaient pas aussi innocente à ses absences qu’on pourrait le penser. Elle reporta son regard intérieur sur la forêt avec une vague idée de ce qu’elle cherchait. Elle finit par localiser un semblant de résonnance dans une clairière un peu plus loin.

Henning, vas-y en éclaireur
Bien reçu.

- J’ai trouvé quelque chose par-là, fit la jeune femme en pointant la direction du doigt. Je ne sais pas si c’est ça mais ça réagit beaucoup à ta propre Uta. Je suppose que ça « résonne » à ton rythme mais je ne suis pas sûre.

Elle ouvrit sa carte en grand et posa le doigt sur la position du lieu.

- Nous allons ici, il va falloir faire profil bas par ce que nous sommes en plein milieux d’un des territoires d’un groupe de bandit. Il y aura donc des pièges et surement les bandits eux-mêmes. Quoi qu’il en soit, j’ai envoyé Henning en reconnaissance. Je ne sais pas ce qui se trouve là-bas alors je ne prends pas de …
Pas de bandit. Juste deux ou trois piège à ours disséminé partout. Vous feriez mieux de voyager dans les arbres pour plus de sureté.
- Nous allons prendre la voix des airs, enchaina-t-elle. Il dit qu’il y a foison de piège à ours et qu’ils sont rudement bien cachés.

La jeune femme attrapa la première branche à sa portée et se hissa dans un conifère avant de reprendre la progression. Les loups continuaient au sol et les rejoindrais sur place après avoir au préalable vérifié l’absence d’invité surprise. Misto traversa tranquillement et jeta un coup d’œil au dit piège en traversant la zone de risque. Elle poussa un sifflement admiratif en apercevant vaguement un des dispositifs.

- Si c’est pour la chasse à l’ours, ils doivent être sacrément costauds.

Elle changea de sapin en sifflotant et continua son court chemin jusqu’à la destination souhaitée. Elle chantonna en sautant à pied joint dans la clairière fleuri ornée par un magnifique chêne centenaire.

- J’ai élégamment rangé ma main dans ma poche,
Interdit de succomber à la panique de cette vie enlevée,
Simplement forcé à regarder l’âpre désillusion
De ne pas pouvoir regretter.


Elle s’étira et observa ses trois loups étendus dans la plaine. Ils dormaient paisiblement sans se préoccuper des alentours. La Kashu soupira et fit quelques pas dans ce drôle de lieux qui respirait les âmes comme jamais elle n’en avait vu. Jamais ? Non, c’était mentir. Elle ne l’avait vu qu’une fois, à Iceberg. Pendant le passage de Wyvern. Elle inspecta minutieusement les lieux sans rien trouver d’anormal. Avait-elle rêvé ? Dans le doute, elle s’immobilisa et reprit sa recherche d’esprits errants. La source s’était tue.

- Mais qu’est-ce que c’est que cette blague encore ? grommela-t-elle en se focalisant sur Jerenn.

Il brillait comme jamais, parfaitement intégré à l’endroit. Elle aurait même dit qu’à lui seul il perturbait tout son sens de repérage. Flûte. Voilà qui allait lui compliquer un peu plus la tâche. Elle secoua doucement les loups tout en parlant.

- On est au bon endroit mais je ne sens plus rien. Soit j’ai les sens qui rouille et ce n’est pas bon pour moi, soit je suis en plein milieu d’un « puits des âmes » et c’est là où tu voulais aller. Comme tu rayonnes comme un soleil miniature quand je t’observe les yeux fermés je prends la seconde option. Maintenant, reste à savoir où se trouve l’entrée non ?
- Elle est dans l’arbre, bailla Henning.
- Dans l’arbre ? Depuis quand tu rentres dans les arbres toi ?
- Depuis que je sais que c’est une illusion petite.

Curieuse, Misto se releva pour aller examiner le chêne. Elle tendit la main vers lui et eut la stupéfaction de voir sa main s’y enfoncer sans problème. Elle renouvela l’expérience avant de disparaitre entièrement à l’intérieur. Jerenn s’inquiéta et l’adolescente ressortit de sa cachette magique.

- Tu vas être content, j’ai trouvé l’entrée, lui lança-t-elle un sourire mi-figue mi-raisin.

Elle savait quelque chose que le pistomancien ignorait. Mais ce n’était qu’une question de temps avant qu’il l’expérimente lui-même. Grand dieu. Que les esprits pouvaient être farceurs parfois. Elle lui désigna l’arbre.

- A toi l’honneur Jerenn.

Il s’avança, méfiant, dans l’illusion alors que la dalle dissimulé s’activait sur son passage. Asulf, qui regardait la scène sourit brièvement.

Oups ...
 MessageSujet: Re: Quand la fille chasse son père   Quand la fille chasse son père EmptyDim 6 Jan - 15:37

Anonymous
Invité


Click


Comment résumer l'exploration de la forêt... Facile... Loups moqueurs, loups explorateurs, loups tout simple, loups prévenants pour les pièges, loups faignants pour la sieste, loups avec détecteur à illusion et loups qui omettaient de signaler des espaces sous les pieds du pistomancien. Ah sans oublier la jeune magicienne d'Eagle's Claw qui poussait la chansonnette suivi par un mage de Phantom Lord toujours égal à lui même quand il était lassé, attaquant une nouvelle fois son cerveau.

Il court il court le Jerenn, le Jerenn de la forêt.... Je joue à cache-cache avec un sanctuaire perdu il y a une éternité. Vu, c'est toi le chat, sanctuaire perdu....

Le pistomancien avec l'aide de Misto arriva à une petite clairière où les loups pionçaient comme des Ronflex après un repas copieux. D'après eux le sanctuaire se trouvait là. Une clairière, un arbre et des feignasses.

A toi l’honneur Jerenn.

Le pistomancien, perplexe, entra dans l'arbre et activa le Reiten, pendant l'espace d'un instant, pour ouvrir la porte du sanctuaire. La fameuse porte se trouvait sous ses pieds et lorsque la dalle glissa pour ouvrir l'accès au sanctuaire, le mage de Phantom Lord tomba pour se retrouver les fesses au sol. Le chêne disparut laissant la place à l'entrée du sanctuaire Un long escalier qui descendait dans le noir.

Jerenn pencha la tête, un truc clochait, dans la Web valley, le sanctuaire s'était activé dès l'arrivée du pistomancien, celui restait éteint.

Les lampes s'allument pas, les batteries doivent être à plat. Heureusement que j'ai une lampe... Ah oui une question, l'un d'entre vous savait que c'était sous mes pieds, n'est-ce pas ? Ne dites rien j'entends vos rires même si vous riez pas... Allons y, quelque chose cloche dans ce sanctuaire.

Jerenn alluma sa lampe, dégaina son arme, en ouvrant la marche dans ce sanctuaire qui semblait mort en plus d'être désert. Le mage de Phantom Lord était perplexe, inquiet et paumé, il ne savait toujours pas pourquoi il cherchait les sanctuaires, secret, importance, que dalle et les souvenirs des autres pistomanciens ne répondaient pas au question, il était incapable de trier ou de comprendre ce qu'il voyait, il n'avait aussi aucun contrôle sur leur déclenchement d'où les problèmes que cela pouvait engendrer.

Arpentant les couloirs du sanctuaire, Jerenn remarqua qu'il était bien plus grand que celui de la Web valley, il pouvait contenir à vu d’œil deux fois plus de pistomanciens que le premier sanctuaire, par contre,leur construction était similaire.

Ce sanctuaire avait servi bien plus que le précédent, il était plus usé et les murs étaient vraiment abimés, on dirait que quelque chose avait poussé dans le sanctuaire mais savoir s'il venait de l’extérieur ou de l'intérieur, c'était plus difficile à déterminer, peut être les deux. Les murs étaient donc teintés de racines et autres plantes rampantes. Le sanctuaire était loin d'être silencieux, un bruit de fond accompagnait les deux mages, des mouvements lents sur de la végétation. Au détour d'un croisement, un bruit plus proche et plus lugubre, inquiétant, sinistre avec un râle étrange mais très étouffé interpella le mage de Phantom Lord qui se retourna pointant son arme et sa lampe torche en direction de ce bruit. Légèrement surpris, sa respiration s’accéléra. Sa lampe parcourut les murs, sol et plafond du couloir cherchant l'origine du bruit.

Il y a quelque chose... je peux pas dire ni quoi ni ou, mais il y a quelque chose d'autres de vivants là dedans et qui n'est pas du tout content de nous voir là. Ça semble se trouver tout autour de nous sans pourtant y être.

Je devrais pouvoir la trouver en déployant mon aura, le plus fort écho sera cette chose mais si je fais ça, je risque de rapatrier les souvenirs des autres ce qui va me sonner pendant un moment. Je peux pas la laisser seul... Ce sanctuaire est construit comme l'autre, n'importe quelle bestiole irait dans la salle la plus facile à protéger.... la salle où je dois aller pour récupérer les souvenirs des autres... franchement, j'espère que la bestiole sera pas trop dur à éliminer sinon on va avoir des problèmes.

Je sais où elle se trouve, elle est à l'endroit où on doit aller. J'espère que t'es en forme car il va falloir se battre... dans la salle de méditation...le seul endroit où si j'y utilise ma magie, je risque d'avoir des absences... quoique le sanctuaire étant éteint, j'aurais peut être pas le problème...

Si mon flux de magie est l’énergie qui réactive le sanctuaire, je vais faire clignoter les lumières, en plus d'être limité en puissance contre la bestiole. Mais pourquoi je dois retrouver ses satanés sanctuaires.... mais.... qu'est que.... c'était quoi cette image ?! Je vais devenir dingue avant le douzième... il faut vraiment que je trouve un moyen de gérer cette afflux d'information incompréhensible.

Le pistomancien eut une absence de quelques instants, déclenchant une nouvelle migraine, il venait d'absorber les souvenirs d'un nouveau pistomancien, il avait dû passé au travers du pistomancien et son esprit l'avait happé au passage. Le mage de Phantom Lord plaqua la main sur son crane.

Désolé... la salle est par là.... allons y.

Jerenn sortit sa seconde arme, prêt à en découdre avec la bestiole qui squattait son sanctuaire sans son autorisation. Étant l'héritier de son ordre, d'un point de vue technique, ce sanctuaire lui appartenait en plus il était le seul à pouvoir ouvrir l'entrée. Herbicide et lance flammes étaient donc prêt pour dégager la chose végétale rampante du sanctuaire....euh Misto et Jerenn étaient prêt pour s'occuper l’intrus du sanctuaire.

Une double porte en bois passablement abimé par le temps et la bestiole qui avait élu domicile à l’intérieur. Le pistomancien fracassa la porte à coup de pied, il n'était pas nécessaire d'être discret, la chose vivante ici savaiit très bien qu'ils étaient là.

Juste ciel ! Qu'est que c'est ça ?

Quand la fille chasse son père 003_226097

Eh oh t'as l'impression que tu squattes chez les autres, là...

Jerenn densifia son flux de magie pour se préparer au combat face à cette plante. Les lumières du sanctuaire commençaient à briller faiblement, preuve que le pistomancien était la source d'énergie du sanctuaire et preuve qu'il fallait pas trop augmenter sa puissance. La plante, très imposante, occupait la moitié de la pièce, elle s'était très bien installée et elle n'était pas encline à déménager.

Pas plus, je peux pas faire plus niveau magique sans déclencher le rituel....j'espère que ça suffira.

Misto, ne passes pas devant moi, en aucun cas, tu ne dois passer devant moi, je ne suis pas sur te pouvoir te voir avec ce qu'il va se produire ici.

Jerenn commença son ballet, plusieurs tirs magiques simples d'autre avec l’élément de feu. Esquivant les tentacules et les racines de la plante carnivore par des sauts, des roulades ou en se baissant. Chaque esquive était suivi d'une réplique du mage de Phantom Lord. La plante semblait se régénérer après les attaques. Jerenn fit un test avec une balle explosive qui occasionna des dégâts plus importants à la plante. La vitesse de régénération semblait être en adéquation avec l'importance de la blessure. Cette capacité avait peut être une limite. Puisque la plante ne semblait pas assez rapide pour attraper le pistomancien et que ce dernier ne pouvait pas trop augmenter son aura magique, il opta pour un combat d'usure. Celui qui dont les réserves cèderaient en premier perdrait ce combat.
 MessageSujet: Re: Quand la fille chasse son père   Quand la fille chasse son père EmptyMer 9 Jan - 18:43

Misto
Misto

Eagle's Claw

Click



- Il y a quelque chose... je peux pas dire ni quoi ni ou, mais il y a quelque chose d'autres de vivants là dedans et qui n'est pas du tout content de nous voir là. Ça semble se trouver tout autour de nous sans pourtant y être.

Et il pesait ses mots. Les loups se sentaient oppressés et Misto était moins souriante qu’à son entrée. Ils percevaient tous le danger. D’un commun accord, les trois esprits s’organisèrent dans une marche plus souple et silencieuse. Brynjolf marchait près de Jerenn, en tête, soucieux de parer à toute éventualité. Henning et Asulf avait perdu leur langue de vipère et se tenaient sur leur garde.

- Je sais où elle se trouve, elle est à l'endroit où on doit aller. J'espère que t'es en forme car il va falloir se battre... dans la salle de méditation...le seul endroit où si j'y utilise ma magie, je risque d'avoir des absences... quoique le sanctuaire étant éteint, j'aurais peut-être pas le problème...

La jeune femme avait la nausée. Il y avait au bas mot un bon millier d’âmes errantes sur les lieux. Elle remarqua que son guide n’était pas en meilleur état. Peut-être même pire qu’elle. Il se tenait la tête en grimaçant. Sans doute devait-il être lui aussi affecté par la multitude des cœurs présents ici. Elle s’approcha et fit mine de vouloir lui attraper l’épaule mais il l’arrêta.

- Désolé... la salle est par là.... allons y.

Elle l’observa alors qu’il tirait son arme. Apparemment la menace était belle et bien confirmée. Elle commença à donner ses directives à ses compagnons alors que la formation nerveuse éclatait au profit d’une défense plus offensive que précédemment.

Finis la rigolade les gars.
Tu l’as dit Bouffie, mais je n’ai pas l’impression qu’on va être très utile.
Pourquoi ?
Ça sent le pollen. Tu vois ce que j’veux dire ?
Une plante ? Pas bon ça.
On avisera à vue de la bestiole.

- Juste ciel ! Qu'est que c'est ça ?

Une fleur géante. La Kashu grogna. Elle n’avait pas de désherbant XXL pour ce gros machin avec des dizaines de tentacule qui squattait le sanctuaire magique. Comment allait-elle donc pouvoir faire pour appuyer Jerenn dans son entreprise de déracinage ? Surtout qu’elle n’était pas petite la bestiole. La jeune femme dégaina son premier fleuret et siffla à l’intention de ses trois acolytes. Elle allait faire un pas dans la salle mais le pistomancien l’arrêta.

- Misto, ne passes pas devant moi, en aucun cas, tu ne dois passer devant moi, je ne suis pas sur te pouvoir te voir avec ce qu'il va se produire ici.

Elle n’eut pas le temps de lui demander plus ample explication. Les balles magiques fusaient déjà en direction de l’imposante créature. Celle-ci n’avait d’ailleurs pas l’air tellement heureuse de se faire chatouiller les côtes avec des projectiles et répliquait avec ses bras grassouillets de plante verte. Le mage esquivait habillement alors que la jeune fille se faufilait entre les salves offensives du monstre végétal.

- Henning ! Asulf !

Les panaches roux et immaculé filèrent alors qu’un bruit d’explosion retentissait. Jerenn avait sorti les pétards pour chasser la carnivore à racine. Alors que les deux canidés coordonnaient leur mouvement pour distraire la plante sur un de ses flans, Misto se jeta dans la bataille avec Rolf au poing et Brynjolf à sa gauche, légèrement en retrait de son compagnon d’aventure.

Brynjolf, va te poster près de Jerenn. Protège-le des tentacules quand il recharge.
Et toi ?
Je peux m’en sortir toute seule. Henning, volatilise toi je te prie. J’aimerais garder suffisamment d’énergie pour un soin d’urgence.
Compris.


La jeune femme dégaina son second fleuret et trancha l’appendice vert chlorophylle qui la menaçait depuis tout à l’heure. Elle rangea l’arme pour recouvrer la vue et se retrouva à terre, fauchée au niveau des pieds. Sonnée, elle secoua la tête pour reprendre ses esprits et chasser les dizaines d’Uta qui lui envahissait le cerveau. Le Cuirassé rivalisait de vitesse avec Jerenn pour parer les coups et lui ménager des fenêtres de tir toujours plus importante avec l’aide d’Asulf. Misto les regarda évoluer tous les trois en faisant la moue. Décidément elle ne servait pas à grand-chose pour l’instant. Enfin c’était ce qu’elle pensait jusqu’à ce que la bestiole se décide à sortir les griffes et les dents. Le loup roux se laissa surprendre et finit encastré dans le mur dans un concert de couinement alors que le ballet de tentacules se refermait sur le pistomancien et le loup borgne. Elle se releva en hâte pour se placer également dans l’attaque pour obliger Brynjolf à utiliser le bouclier intégral. La Kashu attrapa le bras de son ami pour l’empêcher de bouger et laissa l’esprit gérer la situation.

- Naudhiz Isa Elhaz

Le dôme se déploya alors que les quatre appendices ornés de picot s’écrasait sur la barrière.

- Je ne vais pas tenir longtemps, avertit le loup en campant sur ses positions. Trop de pression …
- Jerenn, aurais-tu une balle de feu ? Parce que là nous risquons d’avoir un petit souci à force qu’elle se régénère aussi vite. Ne t’en fait pas pour la défense, je m’en charge.
- OH LA CLODETTE A BRANCHE ! VIENS VOIR PAR ICI SI J’Y SUIS !
Asulf dans toute la splendeur de sa connerie …
Je ne ferais aucun commentaire là-dessus.
Dire qu’il est censé être son père…
Affligeant.


Le loup se précipita sous le nez de la créature en beuglant tout un tas de sottises deux ou même parfois trois fois plus grosse que lui. Son but était évident : fournir une diversion pour les aider à s’extraire de la pagaille qui leur était tombée dessus. C’était, certes, une bonne idée pour le dôme qui commençait à vaciller mais la jeune Kashu doutait que la plante n’ait des oreilles pour entendre l’esprit gueulard

- OH LE LEGUME-PIEVRE ! BOUGE TES GROSSES FESSES FEUILLUS OU J’TE MORDS !

Un des trois tentacules, celui au sommet du bouclier se souleva pour attaquer. Le loup esquiva en continuant de titiller la bestiole qui réagissait surement au boucan de vibration et non pas au volume sonore. Un second appendice à pic se leva pour attaquer alors que Brynjolf laissait le dôme tomber au profit d’une parade plus résistante. Misto dégaina Runi et fit vibrer la lame sous le poison avant de se lancer dans un cisaillage en règle sous les instructions de ses loups. Jerenn avait maintenant une fenêtre de tir des plus favorables pour chatouiller de la plante carnivore. En espérant qu’elle ne leur bave pas dessus…
 MessageSujet: Re: Quand la fille chasse son père   Quand la fille chasse son père EmptyJeu 24 Jan - 14:35

Anonymous
Invité


Click

Jerenn fut dans un premier temps épaulé par Brynjolf pour le combat lui fournissant des fenêtres de tir bien placées avec un temps suffisant pour un tirer correctement. Après quelques instants de combat symbiotique entre deux combattants qui se connaissait pas du tout. Le mage de Phantom Lord fut saisit par le bras avant de pouvoir contre-attaquer. Misto l'avait stoppé dans son élan pour qu'il reste sous la protection du loup. Jerenn se retrouva sous un dôme de protection de Brynjolf, la plante donnait du fil à retordre aux deux mages, les tir du pistomancien n'était pas suffisant puissant pour endommager de manière irréversible la squatteuse de son temple, il allait falloir passer la barre un niveau au dessus.

Je ne vais pas tenir longtemps... Trop de pression …
Jerenn, aurais-tu une balle de feu ? Parce que là nous risquons d’avoir un petit souci à force qu’elle se régénère aussi vite. Ne t’en fait pas pour la défense, je m’en charge.
OH LA CLODETTE A BRANCHE ! VIENS VOIR PAR ICI SI J’Y SUIS !
J'ai mieux qu'une balle de feu, Brynjolf, c'est ça ?! Donne moi quatre seconde mon grand et fous le camp, je vais désintégrer ce truc enfin je vais essayer.

OH LE LEGUME-PIEVRE ! BOUGE TES GROSSES FESSES FEUILLUS OU J’TE MORDS !
Je rappelle que moi j'ai des oreilles, qu'elles fonctionnent très bien mais mon cerveau a du mal avec les meuglements du loup.... alors met là en veilleuse !

Le comique de la meute s'amusa à attirer l'attention de la bestiole pour tenter de diminuer la pression sur le bouclier. Jerenn déploya son aura et l'heptagone du Rainbow Canon se créa sous les pieds, les triangles se remplirent mais Jerenn ne laissa pas le temps de monter son attaque à 100% de sa puissance pour éviter de faire écrouler le temple sur la poire. Les triangles était remplis au tiers, d'ailleurs cette petite manipulation avait certainement charger la pièce en âmes, les lumières s'étaient intensifiées pendant un instant. La fenêtre de tir offerte par Misto et ses alliés était parfaite, seul l'appât était encore au milieu.

Barre toi Brynjolf....

La pièce s'illumina sur le trajet du tir, la balle traversa la plante en lui faisant un bon gros trou à la place du corps. La plante replia toutes ses tentacules autour d'elle pour se protéger, Avait-elle succombé ? Non ! Un étrange bruit émanait de la plante, elle était pris de tremblements assez coordonnées comme si elle aspirait quelque chose plus loin.

Le mage de Phantom Lord se tint la tête par réflexe, certains souvenirs avait tenté de pénétrer dans son esprit, mais sans utiliser le Reiten, ce n'était pas possible donc ça faisait comme un coup reçu sur la tête.

Des balles explosives, ça serait mieux. Misto, t'as vu le machin bleu-vert à l’intérieur de son corps, il faut le détruire pour la tuer.

Le pistomancien tira plusieurs fois sur les tentacules pour les repousser, il ne faisait que bouger sur une jambe, esquivant, rechargeant et tirant pour repousser les tentacules avec une grande dextérité et une maitrise proche de la perfection.

Dans une situation normale, je pourrais me débarrasser d'elle facilement mais là je suis limité par le temple. Je vais....

Jerenn fit un saut vers l'arrière pour esquiver. Dos au mur, le pistomancien usa de son Shell shot pour stopper les trois tentacules, la plante se fit plus virulente vers le pistomancien le désignant comme la personne la plus dangereuse pour sa survie. Le bouclier se fissura avant de céder tout juste après avoir arrêter les tentacules, le mage de Phantom Lord se carapata vite fait avant de finir empaler au mur tel un tableau.

Je vais utiliser des balles explosives en quantité, tu vas devoir l'arracher du reste de son corps pour éviter les mauvaises surprises.

La plante s'acharna sur Jerenn qui avait l'air de faire le pitre avec ses esquives, une roue, un salto, ça sautille, ça grimpe, ça cours sur les tentacules, ça prend appui sur un mur. Jerenn ne faisait pas ça pour rien, il ne pouvait pas trop se servir de la magie, cela finirait par réveiller le temple et ça serait problématique pour Misto si Jerenn abandonnait au cours du combat suite à des ralentissement sur le réseau autoroutier neurale du pistomancien donc il énervait la plante pour qu'elle oublie la meute de loups et sa maitresse.

Jerenn obtint ce qu'il cherchait en provoquant la plante, une ouverture. Il s'ouvrit une fenêtre de tir plus importante en sautant au milieu de ce champ de tentacules et autres racines. Il vida l’intégralité de ses chargeurs, que des balles explosives de moyenne puissance. Une douzaine de balles qui atteignirent toute leur cible. Le mage de Phantom Lord avait oublié que dans une telle situation, il était à la merci d'une contre-attaque surtout qu'il n'avait plus de balle pour s'aider. Et ce fut un mage volant identifié qui alla visiter le mur à quelques mètres au dessus du sol avant de rencontrer le bon sol de mère nature grâce à la gravité. Jerenn se releva tranquillement mais avec un peu de difficulté. Il rechargea qu'une arme et rangea l'autre, il releva la tête vers le géranium géant.

Si tout ce passait comme prévu, le pistomancien verrait Misto recouverte des fluides corporelles de la plante avec le fameux organe de régénération dans la main ou dans la gueule d'une loup pendant que Misto essayait de faire partir un feu pour faire cuire tout ça.
 MessageSujet: Re: Quand la fille chasse son père   Quand la fille chasse son père EmptyDim 27 Jan - 1:45

Misto
Misto

Eagle's Claw

Click



- Je vais utiliser des balles explosives en quantité, tu vas devoir l'arracher du reste de son corps pour éviter les mauvaises surprises.
- Entendu.

Misto recula et rengaina Runi et Rolf. Un machin bleu-vert. Elle esquiva un tentacule en sautant par-dessus. Asulf s’était dissipé sous la surprise occasionnée par la balle qui lui avait rasé le crâne. La jeune fille fit signe à Brynjolf alors qu’il reprenait son ballet en duo avec Jerenn. Il s’interrompit alors que la plante se concentrait sur le mage kamikaze et rejoignit sa maitresse. Dans un accord tactique, ils se jetèrent tous les deux vers l’objectif. Le cuirassé s’arrêta à mi-chemin pour protéger sa maitresse alors que cette dernière, dans un mouvement de tacle, passait en glissade sous les tentacules qui fusaient. La jeune femme roula sur elle-même pour échapper à un retour de bras avant de se relever pour courir vers son objectif. Elle joua quelques secondes à saute-mouton avec les épines alors qu’un bruit de collision se faisait entendre.

J’espère qu’il va bien.
Brynjolf, demi-tour, tu reprends la coopération.
S-s-sûre ?
Oui, files-y.


La Kashu dégaina Rolf pour se protéger et se jeta dans le trou générer par Jerenn et ses attaques. Elle ignora le sang poisseux du Joliflore mutant et chassa les filets qui lui barraient le chemin vers l’organe de régénération. Elle se posta devant et avisa des nerfs et vaisseaux sanguins qui le reliaient au monstre. Misto permuta ses deux fleurets et empoigna Runi à deux mains. Elle s’affaira au découpage, entourée par la substance visqueuse qui lui goutait dessus. L’odeur nauséabonde lui donnait envie de vomir mais elle fit abstraction de ses sensations pour se concentrer. Faire le chirurgien à l’aveugle ce n’est pas top, surtout quand le patient est récalcitrant.

Brynjolf se calqua sur les mouvements de Jerenn, soucieux d’obéir au mot à sa petite maitresse. Mais il avait la nette impression de gêner le mage plus qu’autre chose. Une fois sur deux, il se trouvait dans la fenêtre de tir à parer un tentacule, l’autre il se trouvait tout simplement sur le chemin. Les coups de feu le faisaient sursauter et la peur montait inexorablement. Il finit par s’effrayer tout seul en apercevant un semblant de reflet sur le mucus des appendices et disparut en piaillant. Dans la plus grande classe et majestuosité qui soit.

Misto s’acharnait sur le dernier nerf. Les balles qui pénétraient parfois par l’interstice se posait, pour la plupart, sur le sol pas trop loin de la jeune femme. La Kashu fit vibrer la lame avec le poison et rassembla ses forces pour un dernier coup. Son entrée se refermait tranquillement, lui rappelant que le temps comptait si elle ne voulait pas se retrouver piégée. Elle mit toute son énergie et trancha le dernier lien à l’organisme du géranium. La rapière rejoint son fourreau et la jeune femme empoigna l’organe pour se précipiter dehors.

- Je l’ai !
Baisse-toi andouille !

Un tentacule balaya les pieds de la fuyarde et la plaqua au sol. Elle tomba lourdement sur les dalles, réprimant un cri de douleur, crispée sur son fardeau. Misto tenta de se relever mais retomba, handicapée par une vive douleur au genou. Elle regarda, impuissante, le bras à pointe qui n’allait pas tarder à lui faire connaitre le mot souffrance.

Flute.
Les gars, faut qu’on se bouge de là et vite.
Que quelqu’un se matérialise !
BOUGEZ-VOUS NOM DE DIEU AU LIEU DE PARLER.

 MessageSujet: Re: Quand la fille chasse son père   Quand la fille chasse son père EmptyDim 27 Jan - 22:47

Anonymous
Invité


Click

Pendant que Misto faisait de la luge biologique et la chirurgie ouverte sur patient géant, le pistomancien accompagné d'un loup continuait à esquiver et attaquer les tentacules, le problème étant que le loup était fréquemment au mauvais endroit, un manque de symbiose et de connaissance entre les deux. Au bout d'un moment le loup allié disparut laissant le champ libre au pistomancien qui continuait à voltiger à plusieurs mètres au dessus du sol grâce aux appuis sur le mur et sur les tentacules.

Je l’ai !

La voix de Misto attira l'attention de Jerenn qui regarda rapidement la situation, la mage d'Eagle's Claw quand elle fut balayé par la grosse fleur-fleur. Devant la situation complètement désatrophique comme dirait une certaine voleuse dans un certain rpg japonais de renommée mondiale (Rikku-FFX-2) Jerenn prit appui sur l'un des murs et activa le reiten dans l'urgence de la situation pour être certains de parvenir à destination oubliant ce qu'il allait se passer lorsque cela arriverait. Le pistomancien tabla sur l'éventualité qu'il avait un petit temps de latence nécessaire au réveil du temple avant que le rituel commence.

Jerenn arriva juste à temps pour la protéger en l'enveloppant dans ses bras. La masse vint frapper le dos du pistomancien assez violemment, la stase défensive avait à peine amorti le choc. Il détruisit la tentacule par un tir de flamme réflexe en visant à travers sa veste. Dopé au reiten son attaque coupa net en deux partie la tentacules sur toute la trajectoire.

Deuxième magicienne d'Eagle's Claw que je sauve en si peu de temps, vous avez pris un forfait excursion « être sauvée par un mage de Phantom Lord » ?

Jerenn regarda Misto.
Ça va, pas trop de casse ? Si tu veux bien m'excuser, je vais dégager un peu le coin.

En se retournant, Jerenn dégaina la troisième, celle du reiten, effectuant des tirs d’énergie sur toutes la plante la transformant en gruyère puis coupa son hyper mode. Les trous engendrés par les attaques énergétiques du mage de Phantom Lord annihilèrent les dernières forces de la plante qui s'ouvrit comme une orchidée à la saison des pluies. Jerenn porta sa jeune équipière un peu plus loin dans la salle pour la sortir des fluides corporelles de la plante.

Prends ton temps pour récupérer, si j'ai pas activé le temple avec mon numéro, je vais certainement avec besoin de ton talent avec les âmes pour faire ce pourquoi je suis venu. Mais on a le temps alors te presse pas jeune fille.

La prochaine fois, préoccupes-toi de ta sécurité au lieu de la mienne surtout dans un situation comme ça, je suis un grand garçon qui a l'habitude de prendre toute sorte de coups mais merci quand même, c'est bien de penser aux autres aussi. M'enfin l'essentiel c'est d'être encore en vie après pour en parle et en rire.


Le pistomancien alla chercher son sac qu'il avait posé à l'entrée pour se désaltérer et s'occuper des éventuelles blessures de la magicienne d'Eagle's Claw.
 MessageSujet: Re: Quand la fille chasse son père   Quand la fille chasse son père Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser