-15%
Le deal à ne pas rater :
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
849 € 999 €
Voir le deal

Le fer et l'avenir.
 MessageSujet: Le fer et l'avenir.   Le fer et l'avenir. EmptyLun 24 Déc - 19:29

Anonymous
Invité


Click

Viendrait-il ? Il n'en savait rien. Il ne savait pas si Bastian était assez confiant en ses capacités pour débuter un combat en un contre un, en plein milieu du désert, contre lui. Mais pourquoi lui avait-il fait parvenir cette mission ? Atios le savait de toute façon. Dès lors que lui et Karito s'étaient rapprochés l'un de l'autre, il savait qu'il avait mis les pieds dans un nid de vipèrse. Mais beaucoup de gens voulait sa tête, désormais. Peut-être que si Karito était là, c'était pour le mettre en danger ? Le forger ? Le rendre plus fort ? Il n'en savait rien. Mais Bastian ... Bastian était capable de lui permettre de devenir plus fort, il le savait. Mais peut-être qu'il devait accepter la nature première de ses pouvoirs avant d'être capable de devenir plus fort ? Est-ce que tous les moyens étaient bons, pour devenir plus fort ? Beaucoup de gens voyaient en lui une lumière dorée. Mais lui, il savait ce qu'il y avait tout au fond de lui. De l'obscurité dévorante. De l'obscurité qui préférait dévorer que d'aider. Des ténèbres semblables à une lumière noire. Quiconque s'y plongeait finissait dévoré. Il se souvenait de Marre. De la perte de contrôle sur ses pouvoirs. Un monstre. Une envie de tuer. De dévorer. De ne plus se soucier. Laisser libres ses impulsions. Tuer. Détruire. Broyer. Écraser. Laisser sa lumière se teindre à sa guise. La laisser s'adapter. La laisser évoluer. Arrêter de renier sa propre existence. Éteindre sa colère, la maîtriser. Oh, personne, personne n'avait pu vraiment sonder le fin fond de ce qu'il était vraiment. Ces dévorantes ténèbres, tentaient de dissiper ce qu'il avait acquis avec le temps. Son humanité. Mais s'il réfléchissait à tout ça, c'était parce qu'Avalon n'était plus en lui. Le sceau sur ce qu'il retenait au fond de lui n'était pas plus solide. Il se sentait mieux. Malheureusement. Il savait que c'était très mauvais signe. Le filtre de l'épée sacrée était en train de faiblir. Mais peut-être était-il désormais prêt à s'en servir à nouveau ? Oh, tout ça, il allait vite le savoir. Certains voyaient la magie comme une expression de leur esprit contrôlé. D'autres, par contre, n'avaient jamais pu s'empêcher d'exprimer par la magie, ce qu'ils ressentaient du plus profond d'eux-même.

Et lui, il s'en souvenait. Sa magie s'était tout d'abord exprimé par la mort des gens. Il soupira. Il n'était plus comme ça. Il ne céderait plus aux tentations qui avaient été liées à sa magie. Plus jamais. Bastian arriva, comme à son habitude. Tout de cuir noir, vêtu. Le même regard vitreux et le teint blafard. Il semblait être venu seul au rendez-vous. Atios se souleva. Ses yeux tournant instantanément au rouge cramoisi. Son aura se mit à crépiter autour de lui. Oui .. Ce serait un vrai combat. Un combat où ils feraient de leur mieux, l'un contre l'autre. L'épée sacrée, en main du jeune homme, s'était mise à briller d'or. Combien de temps pourrait-elle filtrer seule l'énergie magique du jeune homme ? Il n'en savait rien. Il devrait filtrer de lui-même, sûrement. Assez parler.

Salut, Ketchup. Je suis surpris que tu sois venu. Atios fit quelque lent pas en avant. Pointant Excalibur devant lui et regarda droit dans les yeux celui qui était son ainé. Alors, tu es prêt à en découdre avec moi ? J'aurais voulu pouvoir me servir de tes compétences de meilleure façon. Mais en ce moment, la paix est telle que j'en suis venu à chercher des adversaires. Pourtant, je me dois de préparer le futur, n'est-ce pas ?

Vrombissement de l'air. Une trainée d'or. Atios venait déjà de commencer l'assaut. Comblant la distance entre eux sans effort, sans vraiment bouger, traversant l'espace comme une fusée, sa lame s'écrasa, d'une main, contre celle de l'autre assassin. Le regard du jeune homme était impassible. Vide. Le claquement sonore s'était répandu à travers l'étendue désertique. Bastian Tomaso... Il espérait que ce dernier lui permettrait de surmonter l'ennui et sa faiblesse actuelle.
 MessageSujet: Re: Le fer et l'avenir.   Le fer et l'avenir. EmptyMar 25 Déc - 22:34

Anonymous
Invité


Click

Bastian se rendait dans l'ouest de Fiore, son pseudo employeur lui avait demandé de venir, certainement pour lui un boulot, une élimination ou une surveillance, un moyen de gagner des sous facilement, Karito n'était pas avec lui, d'ailleurs elle n'était même pas à la guilde. Elle devait déjà être sur place. Ça serait pas étonnant en plus. Bastian fit le chemin jusqu'au lieu de rendez-vous. Seulement Atios, pas de trace de Karito ni de son aura.

Vu le message, il me semblait qu'il avait du boulot à me refiler. Mais apparemment, ce n'est pas le cas.

Salut, Ketchup. Je suis surpris que tu sois venu. Alors, tu es prêt à en découdre avec moi ? J'aurais voulu pouvoir me servir de tes compétences de meilleure façon. Mais en ce moment, la paix est telle que j'en suis venu à chercher des adversaires. Pourtant, je me dois de préparer le futur, n'est-ce pas ?

Atios se jeta sur Bastian sans vraiment avoir le temps d'en placer une, la politesse et la patience, c'était pas le fort d'Atios. Bastian bloqua l'attaque et reprit de la distance en servant du mage comme appui pour se propulser plus loin en claquant des doigts au passage. Il rangea ensuite son Katana avant de remettre comme il faut ses gants.

Je suis pas venu te divertir ou t'entrainer. Si tu t'ennuies, va faire du tricot... ne te sers pas de moi pour te "préparer". Franchement, si t'es là pour me tuer, aie le courage de le dire, aucune classe pour un porteur d'épée sacré.... De plus je n'ai aucune raison de te combattre, je n'en ai même pas envie... sur ce bon vent.

Bastian tourna les talons et partit, s'éloignant d'Atios. Il fit un geste du bras qui donnait l'ordre d'avancer mais pour qui ou pour quoi ? Bastian avait créé des cercles de feu derrière Atios. Cinq cercles, chacun créa trois flèches toutes pointées sur Atios. Bastian ne voulait pas se battre mais ça n’empêchait pas de lui en planter une ou deux dans le dos pour lui rappeler qu'il ne faisait pas ce qu'il voulait. Le Flame arrow prit la direction d'Atios. Bastian disparut l'espace d'un instant pour réapparaitre devant Atios, katana en main, pour terminer le travail de la première attaque, si seulement l'attaque fonctionnait.
 MessageSujet: Re: Le fer et l'avenir.   Le fer et l'avenir. EmptyMer 26 Déc - 14:41

Anonymous
Invité


Click

Atios sourit. Il avait d'abord été surpris : il avait écarquillé les yeux, quelques précieuses demi-secondes, avant de réagir. Mais après tout, Bastian n'était pas un guerrier. Il était bien un assassin. Un maître espion. Le seul à avoir un code d'honneur en terme de combat, ce ne devait être que lui. Atios eut envie de rire. Profondément. Bien. C'était très bien. Vraiment très bien. Il était décidé à donner au jeune homme ce qu'il voulait. Jeun homme qui s'était mis à murmurer cinq mots. Cinq mots qui étaient destinés aux cercles de feu qui étaient apparues derrière lui. Soit Bastian le sous-estimait, soit celui-ci n'avait pas encore voulu essayer ses pires tours sur lui. Mais dans tous les cas, il était satisfait de voir que l'ace de Silver Fang avait plus de tripes que ses paroles. Un sourire était né sur le visage du porteur de l'épée sacrée. Malsain ? Non. Sadique... Oui... Très. Un grand sourire, particulièrement amusé. Un ton aussi coupant que l'acier de la lame de Bastian, qui dans un murmure, s'apprêtait à parer les six attaques.

Politesse, audace, courage, respect, honneur, force.

Clac. Clac. Clac. Clac. Clac. Le sixième bruit fut celui du métal qui en rencontrait un autre. Aussi fou que cela puisse paraître, Atios, dans une rotation dans son dos, avait dévié les six flèches pour finir par parer l'attaque de Bastian avec sa lame, projetant des étincelles un peu partout autour d'eux. Atios ajouta alors :

Ne t'inquiète pas. Je te payerais si tu parviens à me faire progresser en quoi que ce soit. Mais ...

Atios se dégagea d'un pas en arrière avant de fracasser à nouveau son épée contre celle de Bastian dans un geste lent mais étrangement précis. C'était comme si le jeune homme avait volontairement commencé à frapper lentement. Sa lame étant dégagée, l'assaut recommença, plus rapide, plus fort. Et quelques secondes plus tard, Bastian devait parer de ses deux mains, une pression de plus en plus croissante. Comment un jeune homme aux bras aussi fins pouvait-il avoir une force aussi démesurée ? Chaque impact de l'épée sacrée était semblable à un souffle d'explosion et des éclats dorés s'échappait tout autour d'eux. Et plus Atios frappait, plus les impacts étaient forts et rapides, si bien qu'une trentaine de secondes après avoir commencé lentement à acculer l'assassin aux crocs argentés, l'ange à la lame dorée avait un rythme effréné. Et le combat était beaucoup moins statique, car il s'était mis à reculer pour mieux attaquer, dans un geste répété pour mieux harceler son adversaire.

Mentir, c'est mal. Et lâche aussi. Amusant pour quelqu'un qui me reproche mon manque de politesse. Pour ce qui est de me divertir, en tout cas, par contre, tu es plutôt doué. Alors, merci, Bastian.

Et comme pour accompagner sa gratitude, la posture d'Atios changea. D'un geste montant de bas en haut, de l'intérieur de sa garde basse vers l'extérieur de sa garde haute, jusqu'au visage de Bastian, Excalibur, brillante de lumière était partie dans une diagonale bien sobre, une diagonale qui avait déclenché une éruption de lumière sous le passage de l'épée, du sol jusque dans le ciel, faisant facilement la hauteur de deux grands hommes. L'éruption solaire avait soulevé un nuage de poussière. Atios savait déjà que Bastian ne serait pas fait touché par une telle attaque - trop prudent ou trop malin - et qu'il avait battu en retraite en arrière, à préparer ses prochaines stratégies. D'un geste brusque, l'air fut rossé. La dépression causée par le mouvement brusque de l'air dissipa instantanément le nuage de poussière et l'épée dans les mains du jeune homme se mit à briller légèrement plus fort que d'habitude. Dans un mouvement où il tranchait l'air, trois vagues de lumière dorée partirent sur le sol jusqu'à la position de Bastian. Ces vagues de lumières faisaient la taille d'un semi-homme et la menace de celles-ci étaient inconnues pour l'adversaire improvisé du porteur de l'épée sacrée, mais celui-ci savait que l'explosion qui suivrait le contact avec celle-ci suffirait à fendre l'acier .. .Alors le manteau en cuir de l'assassin, c'était de l'ordre du très probable.
 MessageSujet: Re: Le fer et l'avenir.   Le fer et l'avenir. EmptyVen 28 Déc - 21:30

Anonymous
Invité


Click

Bastian n'écoutait pas Atios, il n'avait que faire de ses dires, il n'aurait même pas du l'attaquer, ce n'était pas nécessaire de s'épuiser contre lui, mais Bastian n'avait résisté à cette envie de lui faire ravaler son arrogance, son sentiment de supériorité... l'assassin de Silver Fang avait raison, cet homme était dangereux très dangereux. Le mage runique en connaissait des hommes comme lui de là où il venait. Une fois de temps en temps, fallait bien se laisser aller, un bon combat , ça se refusait pas surtout que là, il pouvait se donner à fond sans crainte de tuer trop rapidement son adversaire.

Bastian encaissait les chocs d'Atios, il était puissant vu sa corpulence mais le mage encaissait bien les coups, le plus douloureux c'était les ondes de chocs qui venaient secouer ses runes. C'était douloureux, il fallait que cela s'arrête. Esquivant une attaque dangereuse qui souleva un nuage de poussière, Bastian mit de la distance. Le nuage fut dissipé par Atios, trois vagues de lumières qui se dirigeaient vers le mage de Silver Fang.

Essayons ça... Lightning's Prison

Le mage runique claqua des doigts, la rune de foudre s'illumina et créa quatre petites sphères, trois autour et la dernière au dessus. Les sphères libérèrent l'énergie électrique entre elle pour former une pyramide électrique autour du mage runique pour le protéger de la triple attaque d'Atios.

L'attaque d'Atios firent voler en éclat la défense de Bastian mais elle avait absorbé le choc quand même. Le mage de Silver Fang profita de l'explosion pour dissimuler un Flame's Impact. Un nouveau claquement de doigt qui firent apparaitre six cercles de feu. Un lien se créa reliant les six éléments de feu, consommant la magie des premiers éléments. La magie se concentra quelque secondes, dissipant le nuage de particules.

Prends ça dans les dents, le Krigonite.

Le cercle de feu d'un mètre de diamètre se désagrégea, l'effet fut l'expulsion rapide des flammes sur Atios. Bastian ne s'arrêta pas là puisque qu'il recréa les cercles de feu pour le Flame Arrows autour d'Atios pour l'acculer en défense. Une dizaine de flèche autour de lui et un mouvement de la main de Bastian pour les faire partir vers lui.
 MessageSujet: Re: Le fer et l'avenir.   Le fer et l'avenir. EmptySam 29 Déc - 2:54

Anonymous
Invité


Click

Atios se tint le visage, laissant Excalibur dans sa main directrice en arrière. Un rire. Franc. Amusé. Alors qu'autour de lui, se mit à danser les lueurs d'or. Comme une spirale qui s'écoulait en sens inverse, vers l'extérieur, les lumières d'ors se mirent à danser avec voracité. Le rire était franc, alors qu'Excalibur, malgré sa lourdeur, tenait du bout des doigts de son porteur. Elle aurait pu être un hochet en plastique que ce n'eut été différent. Oui ... Le porteur de l'épée sacrée se baladait, dans cet affrontement qui tournait au jeu de chat et à la souris, un jeu où Bastian était Jerry et où Atios était Tom. Mais dans l'épisode où Jerry meurt et où Tom le tue. Le sadisme a l'état pur. Il laissait faire son adversaire. Sa vague façon de se protéger était risqué, car si la barrière n'avait pas été suffisante, il aurait pu se manger deux coups qui lui auraient fait bien mal. Mais dans l'explosion de la prison de son adversaire, ses instincts le prévinrent du danger. Une trainée d'image diffuse sur la gauche courbée, comme dans une valse, puis une autre, dans une courbe vers la droite, précise et qui l'amena très rapidement dans le dos de son adversaire, esquivant au passage les flèches qui se plantèrent dans le sol, incapables de suivre.

Et c'est ainsi que Bastian se retrouva de nouveau aux prises avec la lame du porteur de l'épée sacrée. Et celui-ci y mettait plus de force et d'ardeur dans la tâche. Et la rapière de son adversaire allait finir par briser, car la force du porteur de l'épée sacrée était outrageusement élevée ? Le futur ancien mage de la guilde des crocs argentés avait mal aux mains car les chocs les faisaient bouger dans les mains. Et cela n'avait fait que motiver Atios à frapper toujours plus fort. Se prenant des envies de sadisme, il se mit à bondir sur la garde de Bastian et à profiter de la gravité pour frapper encore et encore, le forçant à reculer à chaque fois qu'il touchait le sol. Les bruits de lames étaient assourdissants. Tellement qu'en fond, on ne pouvait pas remarquer sonorement deux autres personnes qui se battaient.

Dans un ballet d'éclats et d'étincelles, de volutes dorées et de cendres, en fond, deux personnes se battaient à mains nues dans un rythme totalement différent du futur ex maître espion de Siilver Fang et de l'ange. D'ailleurs, ils avaient l'air fin. Dans le genre "on se bat en arrière-plan, on se bat en arrière-plan !". C'était risible. Et une attaque d'Atios, qui provoqua une nova de lumière, vint les sépara et les fit voler au loin. Dommages collatéraux. Avec l'éloignement, ils étaient juste sonnés, pas morts. Et il avait d'autres Bastian à fouetter, pour le moment. Le repoussant d'un coup de pied dans sa garde avant de faire un sourire éloquent et digne d'un chasseur à Bastian, pour mieux lui avouer :

Hélas, l'hilarium lourd n'a point d'effet sur moi, car je n'en suis pas un. Mais ... Le jeune homme lança son épée en l'air, de sorte à ce qu'elle fasse un tour sur elle-même avant de revenir. Peut-être que je pourrais vous offrir des pilules, n'est-ce pas, officier Sabrovitch ?

Le jeune homme rattrapa son épée le bras tendu, prêt à donner ses pilules à ce cher Bastian.. Et instantanément, elle se couvrit dans manteau d'or de plusieurs mètres d'envergure. Et dans un mouvement rotatif du poignée, dans un rayon de 6 mètres, l'air fut fauché par la lame d'énergie. Une fois. Deux fois. Et la troisième fois, Atios tenta purement et simplement d'écraser sa cible sous le fléau de lumière, ne lui laissant aucune chance s'il n'arrivait pas à esquiver l'attaque. Mais il savait que Bastian esquiverait et chercherait à sortir de la zone contrôlée par Atios ... Car si le porteur de l'épée sacrée faisait mouche, Bastian ne se relèverait pas. Et même Bastian savait reconnaître le danger des attaques du jeune homme.
 MessageSujet: Re: Le fer et l'avenir.   Le fer et l'avenir. EmptyJeu 3 Jan - 20:01

Anonymous
Invité


Click

Un entrainement.... sur le papier car dans les faits, le mage d'Angel's Sky ressemblait une brute sans conscience tout le contraire de ce qu'on attend d'un mage légal... on aurait dit que les rôles s'étaient inversés. Bastian passait presque pour le gentil avec le Krigonite en face. Un mage d'Angel's Sky, il aurait du se faire engager chez Demon's Kingdom. Les assauts de la brute d'Angel's Sky forcèrent Bastian à utiliser sa seconde lame pour diminuer l'impact des chocs sur sa rapière.

Hélas, l'hilarium lourd n'a point d'effet sur moi, car je n'en suis pas un. Mais ... Peut-être que je pourrais vous offrir des pilules, n'est-ce pas, officier Sabrovitch ?
Je vois que nous lisons la même œuvre débile de fiction et que tu lis dans mon esprit. Ça te rend pas plus sympathique à mes yeux... loin de là...

Atios commença a faire des mouvements d'épée, déclenchant un spectacle de lumière, pas terrible, il n'y avait qu'une seule lumière, il aurait pu mettre du bleu, du rouge et du vert, histoire de varié un peu. Bastian profita de cette accumulation pour reculer, un peu laissant quelques mètres en lui et Atios. Le mage runique devait maintenir la distance avec le mage d'Angel's sky. Le mage de Silver Fang sentit le danger arrivé, il effectua deux sauts consécutives vers l'arrière pour s'éloigner d'avantage d'Atios. Sans comprendre les effets de l'attaque, Bastian se protégea derrière la pyramide de foudre qu'il pouvait créer, accumulant pendant ce temps sa magie de feu dans l'autre rune et préparer une dernière attaque.

Une fois la tempête passée, la pyramide se dissipa et Bastian claqua des doigts à de nombreuses reprises, un petit concerto de cliquetis.

Pillar of Flames.... Inferno...

Le Pillar of Flames, quatre cercles de feu formant un carré dont Atios était le centre, quatre colonnes d'un mètre de diamètre d’où des flammes de trois mètres jaillirent suivi de l'inferno. L'inferno était la combinaison entre le Blazing wall et le Waves of sparks. Entre les colonnes de flammes, le mur se créa enfermant Atios dans une carré de flammes ardent. Le tonnerre commença à gronder et les éclairs tomberaient bientôt à l’intérieur du carré de flammes. Les éclairs tomberaient sur la plus forte source de magie et dans cette zone, c'était Atios.

Des flammes de trois mètres en guise de mur et un toit de foudre.... amuses toi bien, je te déconseille de passer à travers les flammes sauf si tu veux finir en tas de cendres. Dans cette zone désertique ma magie est deux fois plus puissant grâce au climat, je devrais te remercier mais ce ne sera pas nécessaire. Attention à la foudre, elle est ciblée sur toi...
Fin du contrat... Au revoir


Bastian s'éloigna de son inferno, pour lui le combat n'avait pas d’intérêt, il avait même révélé sa magie à un homme trop dangereux de son point de vue. Il dissimula son aura avant de disparaitre et de rejoindre la civilisation après son combat dans un coin désertique. Atios correspondait aux attentes de Bastian. Il était fort, brutal, sadique, il pouvait lire dans les esprits et il représentait un danger pour Silver Fang, les autres mages, les secrets de Bastian et pour la vie de la fille adoptive de son ami. Si les nettoyeurs devaient venir, personne n'en réchapperaient.

Bastian croisa la caravane d'un agriculteur qui partait vendre ses biens en ville. Bastian lui demanda s'il pouvait le conduire en ville contre paiement. Le mage runique irait toujours plus vite qu'à pied, il devait partir pour le nord du pays après avoir contacté une connaissance qui lui devait un service.
 MessageSujet: Re: Le fer et l'avenir.   Le fer et l'avenir. EmptyVen 4 Jan - 13:44

Anonymous
Invité


Click

Pauvre, pauvre, pauvre Ketchup-kun. Il était décidément en grande difficulté face à ses sauts et ses assauts. Pour Atios, ceci était bien la meilleure forme d'entraînement. Une joute réaliste où chacun mettait du sien pour parvenir à surmonter l'autre. Et Bastian avait énormément de mal pour pouvoir lui tenir tête. S'il n'avait pas été bon gymnaste et si Atios n'y avait pas été mollo, des tranches de Tomaso auraient trainé dans tout le secteur de Fiore Ouest. Et c'est en général ce qui surprenait les gens qui affrontaient Atios, qui revient encore ici. Tomaso s'attendait peut-être à un gentil petit angelot qui s'amusait à courir dans les fleurs, les marguerites et les pâquerettes ? Erreur. Les anges d'Angel's Sky n'étaient pas tous des mages pleins de finesses, au contraire. Faire le bien, correctement, nécessitait parfois une force que certains ne soupçonnaient pas. Il y avait ceux qui cherchaient les chats dans les arbres. Et ceux qui se coltinaient des mages noirs de haut niveau, des démons et des créatures réputées pour être dangereuses.

Des créatures à la peau résistante, aux griffes acérées. Des mages à la magie puissante, parfois rare, mais surtout en règle générale, mortelle. Et ce n'était pas un assassin qui se contentait de faire le cambrioleur, le gigolo et le chasseur de têtes, qui pourrait comprendre la position d'Atios. Parce qu'elles étaient foncièrement incompatibles. L'un agissait dans l'ombre. L'un agissait dans la lumière.

Là où il ne regrettait pas cet affrontement, c'est parce qu'Atios avait pu comprendre quelques artifices venant de la magie de Bastian. Oui, Tomaso trichait. Il trichait grâce à des runes, installées dans ces petites menottes de joli cœur. En claquant des doigts. C'était intéressant. Cela ressemblait à des objets magiques, implantées dans ses mains. D'où la douleur qu'il ressentait en parant ses coups. Et tel un danseur de tango, Bastian confirma la théorie d'Atios. Cliquetant des doigts comme l'eut fait avec ses pieds un danseur de claquettse, des flammes enserrèrent le jeune homme aux cheveux brun foncés, qui instantanément, se protégea d'une barrière circulaire autour de lui. La foudre le surprit et l'électrocuta largement, en brisant sa barrière. Atios prit une grande inspiration. Oh, ça picotait un peu, mais bon. Il en avait vu d'autres. Genre, les coups de Marre.

Au travers de la fumée soulevait, Atios parvint à conserver quelques bribes de lien et de connexion spirituelle avec son adversaire. Il sourit. Après tout, quoi qu'en pensait Bastian, le jeune homme était assez flatté pour que celui-ci tente de se servir de lui. Il le laissa partir. Il ne savait pas ce qu'il allait faire vers le nord, mais ça n'en valait pas la peine. D'un geste rotatif, il provoqua une dépression qui calma les murs enflammés de trois mètres de haut et soupira. Il avait eu ce qu'il voulait de Bastian. Il savait désormais à peu près comment il pourrait utiliser sa lumière. Il avait une piste pour pouvoir créer ce genre de sort.
 MessageSujet: Re: Le fer et l'avenir.   Le fer et l'avenir. Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser