Partagez | .
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Fée et Démon sur le même terrain de chasse ~
 MessageSujet: Fée et Démon sur le même terrain de chasse ~   Mar 27 Nov - 23:40

avatar
Yôshii A.Shunsui

Indépendant Illégal

Click





Acte 2
Épisode 3

Before

~ Fée et Démon sur le même terrain de chasse ~


« Ils n’étaient censés être que des légendes, de lointaines chimères… Mais apparemment, les anciens avaient tort. Cela fait cinq mois maintenant que des monstres auraient établi leur ruche aux pieds d’une montagne au Sud de Fiore. Et deux fois par mois, ils en sortent, attaquant bétails et animaux domestiques… Les vidant complètement de leur sang. Mais le mois dernier, pas moins de quatre attaques ont été dénombrées. Les autorités locales sont submergées et ne savent pas quoi dire à la population effrayée. Craignant une montée en puissance et une désertion de la région, les autorités m’ont appelé pour que je raconte cette histoire. Et ici, tout le monde s’est cotisé pour pouvoir faire appel à des mages et résister face à ces monstres. Espérons seulement que les mages recevront leur appel à temps… Avant que ces monstruosités ne s’en prennent aux hommes.
C’était votre reporter préféré, bravant tous les dangers. J.D. Potter. »

Dit la voix qui sortait de ce petite appareil avec une antenne sur la tête. Ce qu'on appelait plus communément une radio.

Ce long petit discours qui retentissait dans la pièce, c'est tout ce que j'entendis en me réveillant de ma somnolence. J'étais là au comptoir du hall d'une auberge. Des paysans et autres habitants de ce côté-là de Fiore était derrière moi, autour de plusieurs tables, en train de festoyer et de boire, chantant leurs chansons de bonne fortune et de chance. Quant à moi j'étais donc comme je le disais, au comptoir. A moitié couché dessus, un verre dans ma main, l'autre sur la radio, ma tête dans l'un de mes bras. Très franchement, je ne savais même plus comment j'avais atterri ici, je me rappelais seulement d'une nuit un peu tendu et ennuyante, puis que j'ai bu avec un groupe.. J'ai bu... Encore... Puis encore... Sans voir la fin... Et j'avais cette affreuse migraine. J'avais l'impression qu'un petit lutin était dans ma tête est qu'il était en train d'essayer d'accrocher un tableau sur mon front.
Bref, je me levais lentement de ma placer, sous le regard de plusieurs personnes dans la salle. Visiblement, j'avais été repéré, pour je ne savais quelle raison. Bon dieu, je me demandais ce que j'avais bien pu faire la veille. Si seulement je n'avais pas ce trou de mémoire. Je m'apprêtais à retourner dans ma chambre, quand je bousculais une femme, des oppais énormes. Mais même comme ça, je n'y fis pas plus attention, j'étais tellement dans un sale état, que je continuais ma route, sans faire attention à ce qu'elle me disait et en casant un simple.

« Désolé. »
Dis-je d'une voix faible et d'un regard perdu.

Puis je fus enfin dans ma chambre. Pas un palace malheureusement. J'avais loué cette chambre pour trois jours. Et j'étais déjà à mon deuxième jours. Je me posais lentement dans mon lit, pour enfin le laisser s'écrouler lui-même dans les draps, tellement j'étais vidé. Mon regard se fixait sur le plafond, repensant à deux trois petites choses, sans importance pour le moment. Puis je repensais à pourquoi j'étais là. Non pas là, ici, dans cette auberge. Mais ici, à Fiore. Je n'avais pas l'impression d'avoir beaucoup avancé pour l'instant. Je fermais enfin les yeux, et m'endormis sans m'en rendre compte...

Le lendemain, en me levant, je me sentais déjà bien mieux. Je regroupais mes affaires, c'est-à-dire les quelques provisions que j'avais, ainsi que des babioles utiles pendant les voyages, une dague que j'avais prise, pour ne pas utiliser ma magie, ainsi qu'une cape que j'avais trouvé dans mon repère. Je sortis de ma chambre et visiblement, j'étais déjà attendu par deux gros bras. Cicatrices, tatouages, muscles, et mauvaises humeurs. Des gens qui n'allaient pas m'amusait quoi. Ils frappèrent dans leurs poings en souriants bêtement, me voyant certainement déjà mort, mais ces misérables n'avaient encore rien vu.

D'un pas vers l'avant, je m'inclinais comme pour présenter mes excuses, mais tout en le poussant avec mon pied, je propulsais le sac que j'avais sur le dos, un sac bien garni, sur celui qui était en face de moi pour l'étaler sur le mur. Et sans laisser le temps au second d'agir, je le frappais au niveau des articulations des jambes, histoire de le mettre à terre, puis d'un coup de coude au dessus de la tête, il s'écroulait par terre de tout son poids. Ça avait beau être grand et musclé, ça restait des insectes sans importances et facilement négligeables. Je reprenais mon sac de voyage puis descendait les escaliers avant d'entendre une voix familière.

« Mais oui, puisque je vous le dis ! Il était énoooorme !! »

Dit une voix, à la fois excité et effrayé par ses propres mots.

Un homme était entouré par tous les autres qui l'écoutaient attentivement. Pendant que ce premier était en train de débiter tout ce qu'il savait, tout ce qu'il avait pu voir et entendre dans la noirceur de la nuit. Il ne s'agissait ni plus ni moins du reporter, que j'avais entendu la veille à la Radio. J'avais reconnu la voix, malgré l'état pitoyable dont j'avais fait preuve le jour précédent. J'écartais de mon passage un ou deux ivres, puis un petit paysan trop nié pour comprendre l'importance de la discussion. Puis je prenais une chaise au passage, pour m'asseoir devant le reporter, sous le regard perplexe des autres spectateurs et les murmures de ces petits péquenauds.

« Il se croit où ce gamin ? »
« Y en a un, qui se pense un peu trop comme chez lui... »
« Il fait quoi ? »

Et tellement d'autres petits commérages à droites et à gauche, tout autour de nous. Mais je n'y prêtais guère attention.

« Je crois que vous avez beaucoup à me dire J.D.Potter. Je veux savoir tout ce que vous savez sur ces monstres dont vous parlez tant. Et si ça semble amusant, j'irai faire une petite danse avec eux. ~ »
Dis-je d'une voix amusée et heureuse, sous le regard toujours plus perplexe de la foule.

« Yô, tu te crois où là gamin. Laisses faire des mages et retour chez toi, si tu ne veux pas de problème. »
Prononça une voix forte et dur.

Je levais les yeux, tout en me penchant en arrière pour voir qui s'adressait à moi. Je revis ainsi l'un de mes amis de tout à l'heure. Celui qui s'était ramassé mon sac en pleine figure. D'ailleurs son visage se crispa en me revoyant, m'offrant un air de satisfaction et un sourire narquois au bord des lèvres. Puis d'une voix monotone et ennuyé, cachant mon excitation quant à sa futur réaction, je leur offris ces quelques mots pleins de bon sens.

« Qui vous a dit que je n'étais pas un mage ? Hihi. »
Le petit rire à la fin, pour marquer sa réponse invisible.
« Maintenant, si vous le voulez bien. J'aimerais savoir la suite, pour me convaincre d'aider vos carcasses à vivre plus tranquillement dans cette minuscule partie du monde. »
Concluais-je.

Je n’apprêtais même plus attention au reste, j'attendais des explications conséquentes et lourdes en informations utiles. Même si je rêvais un peu trop , car il était pratiquement évident que je n'allais pas avoir autant d'informations que je le souhaitais. Mais peut-être que...


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Fée et Démon sur le même terrain de chasse ~   Mer 28 Nov - 7:32

avatar
Invité


Click

Alors que le soleil était au zénith par cette belle journée, j'avais décidée d'un pied ferme d'aller me trouver un boulot à faire pour payer mon loyer ce mois-çi car si je ne trouvais pas rapidement quelque chose, je finirais à la rue. J'y ai déjà échapper par miracle les autres fois et j'espère sincérement que ma chance ne me lâchera pas tout de suite.

J'entrais alors dans la guilde presque vide à mon grand étonnemment. A croire que tout le monde eu la même idée que moi. Je ne vis ni Gray, ni Erza, ni Natsu...Peut-être sont ils partit ensemble? Non je ne pense pas sinon Natsu serait venu me chercher comme d'habitude. Oh et puis être séparer par moment ne fais pas de mal, à trop compter sur eux je vais finir par ne plus savoir me débrouiller toute seule.

Tant dis que mes yeux fixèrent le tableau des missions, je cherchais désespérement quelque chose qui serait pour moi mais à croire que ma chance...m'avais lâcher et je vais devoir vivre dans la rue. Soudain j'entendis la radio de la guilde et m'approchais pour écouter les nouvelles...Des fois que...

"- Ils n’étaient censés être que des légendes, de lointaines chimères… Mais apparemment, les anciens avaient tort. Cela fait cinq mois maintenant que des monstres auraient établi leur ruche aux pieds d’une montagne au Sud de Fiore. Et deux fois par mois, ils en sortent, attaquant bétails et animaux domestiques… Les vidant complétement de leur sang. Mais le mois dernier, pas moins de quatre attaques ont été dénombrées. Les autorités locales sont submergées et ne savent pas quoi dire à la population effrayée. Craignant une montée en puissance et une désertion de la région, les autorités m’ont appelé pour que je raconte cette histoire. Et ici, tout le monde s’est cotisé pour pouvoir faire appel à des mages et résister face à ces monstres. Espérons seulement que les mages recevront leur appel à temps… Avant que ces monstruosités ne s’en prennent aux hommes.
C’était votre reporter préféré, bravant tous les dangers. J.D. Potter.
"

Quel fait divers étrange mais à la fois intéressant...Il suffisait juste de chasser des monstres, ça n'allait pas être bien difficile surtout si les gens de la région recherchaient des mages pour faire ce travail! C'est décider je me lance.

Je fis ma valise à la hâte et partit en direction des montagnes au Sud de Fiore. Un boulot seule équivaut à toute la récompense car je ne détruirais rien et il n'y aura personne de la guilde pour tout détruire non plus! Ha!Ha!Ha! Je m'en réjouis d'avance.

En arrivant dans un petit village j'avais entendu dire que le reporter se trouvait justement en ville. Etant donné que l'annonce émanait de lui autant lui poser quelques questions sur ces monstres locals pour savoir si il en savait un peu plus que ce qu'il ne disait à la radio. On m'indiqua alors la direction d'une petite auberge non loin de là et je m'y rendis d'un pas décidé et déterminé à réussir cette mission coûte que coûte.

J'entrais alors dans l'auberge et vis une foule de gens regrouper dans un coin et en son centre...le reporter! Ah le voilà!! Il allait falloir que l'on discute lui et moi sans tout ces curieux qui ne pourrait qu'agraver la panique qu'il n'y a déjà. La population locale avait l'air ravie en me voyant arriver mais aller savoir maintenant ce que j'allais devoir faire.

Je m'avançais vers lui et poussa un peu tout le monde en laissant ma valise à l'entrée.

"- Excusez moi, pardon...Pardon!! fis-je en me faufilant entre des hommes plus grands que moi"

J'arrivais face au reporter et souris jusqu'à voir un jeune homme d'environ la vingtaine assit juste en face de lui. A croire que je ne suis pas la seule sur le coup, vue la façon dont il me regarde....

"- Je suis une mage de Fairy Tail, je viens ici pour votre annonce, fis-je au reporter"

Il eu alors un grand silence dans la salle et parmi l'assemblée qui me dévisagea étrangement. Quelle ambience étrange. Le reporter était alors entre moi et l'homme en face assit sur une chaise.
Je le regardais et lui sourit gentiment et un peu gêné d'interrompre sa conversation...J'eu alors une idée.

"- Si tu es aussi ici pour l'annonce à la radio, pourquoi ne pas le faire ensemble? demandais-je un peu gênée"

Allait-il accepter...Telle est la question!
 MessageSujet: Re: Fée et Démon sur le même terrain de chasse ~   Mer 28 Nov - 23:53

avatar
Yôshii A.Shunsui

Indépendant Illégal

Click


J'étais en train de m'occuper de ma chere proie fournisseuse d'informations sur cette futur mission qui allait m'attendre, quand une femme fit son entrée, bien qu'un peu discrète. Avec son petit sourire, une fois sortie de cette foule d'ivrognes et de sots. Un tel exercice avait dû en gaspiller des calories, sauf dans ses oppais qui étaient disproportionnés par rapport au reste de son corps. Quoi que, cela aurait pu être pire. Une femme, le même âge que moi ou pas loin en tout cas. Une longue chevelure blonde, marqué par un visage blanc. Un visage qui ne semblait pas malheureux, un petit sourire dans le coin des lèvres, une posture normal, sans avant goût de timidité ou d'exhibition corporelle comme le font certaines femmes.

« Je suis une mage de Fairy Tail, je viens ici pour votre annonce. »
Dit-elle au reporter.

Alors premièrement, elle venait squatter mon interrogatoire musclé, qui n'avait rien du tout de musclé ! Deuxièmement, elle m'ignorait ! Troisièmement, c'était une mage légale ! Quatrièmement, j'ai un jouet ! Dieu existait bel et bien. J'avais tant de projets pour elle, en une fraction de seconde. Tu es venue ici pour l'annonce ? Mais j'avais plus l'impression que tu étais venue pour me distraire. Tout n'allait pas être aussi ennuyant que ce que j'imaginais. Lorsqu'elle se présenta, c'est un grand silence qui s'empara de la pièce. Ni les sots de paysans, ni le reporter, ni moi-même placèrent un mot pour couper ce silence pesant et distrayant dans un sens. Puis elle se mit enfin à m'offrir un peu d'attention. Pas trop tôt hein ! Elle me lança un regard pour ensuite me sourire gentiment. Un sourire que je lui rendis à son égal. Puis elle s'adressa enfin à moi.


« Si tu es aussi ici pour l'annonce à la radio, pourquoi ne pas le faire ensemble? »

Dit-elle, avec un air pas très à l'aise.

En y repensant, là dernière fois que j'avais fait une mission avec une personne, c'était avec elle... Et voilà comment ça avait fini. Un souvenir lointain et douloureux, que seul les contrées du temps pourront effacer de mon cœur, l'un des rares couteaux encore plantés dans ma peau et qui me donne cette froide impression de s'enfoncer toujours plus chaque jour, au lieu de s'estomper avec les frôlements du temps sur mon existence.

Je pensais à sa proposition. Malgré son corps fragile et plus petit que le mien, elle semblait être une mage plus puissante que moi. En tout cas, l'énergie que je sentais émaner d'elle était plus intense que la mienne. Même si elle n'était pas spectaculaire à m'en faire éclater la mâchoire sur le sol froid et humide, à m'en faire éclater les vaisseaux sanguins du nez et à saigner du nez tel un homme fantasmant sur ses désires les plus intimes. Elle pourrait toujours m'être utile dans cette mission et un grand avantage.

« Pourquoi pas. Tu sembles avoir de l’expérience, alors c'est avec plaisir. Quel est ton nom, jeune mage de Fairy Tail ? »

Fairy Tail. Si ma mémoire était bonne et elle l'était, il s'agissait de la guilde numéro une de Fiore. Une guilde très connue, pour ses diverses exploits. Des exploits tous plus bandants les uns que les autres. Une guilde légal pleine de couleur, une guilde que je n'aimais rien que pour ses exploits. C'était vraiment dommage, qu'elle ne fut pas illégale, car j'y serais déjà à l'heure qu'il est. Tant pis, je ferais sans. Pour le moment, j'allais m'amuser avec cette petite fée, pas trop méchamment quand même. Je lui fis un petit clin d’œil amical, accompagné d'un maigre sourire comme début. Elle allait devoir le mériter, le plus beau de mes sourires.

« Bon Mr. Le Reporter. Dites-nous tout ce que vous savez sur ces petites créatures qui vous ont fait mouiller. Et en échange, les mages que nous sommes se chargeront en deux deux de détruire toutes ses bêtes des alentours. »

Dis-je d'une voix sûr, clair, tout en ayant un air confiant, qu'aucun autre homme n'osait contester. Mais cela allait-il durer ? J'allais bientôt le voir. Le Reporter commença à nous raconter toute l'histoire dans les moindres détails, quant à moi, je me balançais toujours sur ma chaise, tout en regardant le plafond, les pieds sur la table. Décontracté et zen attitude, c'est la clé de la victoire. D'après ses explications, les monstres vivaient dans des endroits sombres et humides, comme les mines et les grottes. Ensuite, on ne savait pas à quoi les bestioles ressemblaient, étant donné que personne ne les avait jamais vu, mais d'après certaines personnes, elles posséderaient une paire d'ailes, dont le bourdonnement provoquerait des vertiges. Quand aux restes, je n'en fis même pas attention, j'avais ce que je voulais. Mais avant même que le Reporter puisse finir son exposé sur la situation. Le bon gros toutou de tout à l'heure revient beugler au-dessus de ma tête. Décidément il ne m'avait pas dans son cœur celui là. Il était mal luné ou quoi ?

« Attendez ! Toi, qu'est ce qui nous dit que tu es bien un mage. La mage de Fairy tail, j'ai vu sa marque, mais toi je ne vois aucune marque sur ton corps. Alors qu'est-ce que tu as à dire le nain ? »

Dit-il tout en se dressant au-dessus de moi, alors que je continuais de me balancer.

Je le regardais, levant une fois de plus les yeux vers lui, en arrière. Je souriais, puis laissais ma chaise tomber en arrière. Dans ma chut majestueuse et volontaire, je donnais à mon pied l'élan nécessaire pour l'envoyer dans l'entre-jambe de monsieur et l'étaler par terre, entre un tas d'homme. Je me relevais tout en souriant et en adressant un regard menaçant à chaque homme qui se mettait devant moi, pour qu'il s'écarte puis une fois au-dessus de mon très cher ami qui commençait sérieusement à me pomper la turbine, je lui offris mes sentiments.

« C'est vrai. Tu as raison, je ne vous ai pas prouvé que je suis un mage. Alors pour commencer, je ne fais parti d'aucune guilde, je suis un mage solitaire qui vagabonde là où il en a le désir. Si ça te pose un problème le mollusque tu me le dis. Et de deux, voici la preuve que je suis un mage, alors savoure ton dernier repas... »


Je le regardais, levant une fois de plus les yeux vers lui, en arrière. Je souriais, puis laissais ma chaise tomber en arrière. Dans ma chut majestueuse et volontaire, je donnais à mon pied l'élan nécessaire pour l'envoyer dans l'entre-jambe de monsieur et l'étaler par terre, entre un tas d'homme. Je me relevais tout en souriant et en adressant un regard menaçant à chaque homme qui se mettait devant moi, pour qu'il s'écarte puis une fois au-dessus de mon très cher ami qui commençait sérieusement à me pomper la turbine, je lui offris mes sentiments.

L'excitation montée en moi, au fur et à mesure que les larmes coulées le long de ses lèvres. Puis elle fut à son paroxysme lorsque la bombe explosa à l'intérieur de la bouche du sot. Devant l'air effrayé de toutes les personnes. Quand je me mis à rire aux éclats en me moquant de ma pauvre victime qui continuait de pleurer. Bien évidemment que je ne l'avais pas tué, il s'agissait seulement d'un fumigène. Au pire, il ne pourra plus se servir de sa bouche pendant quelques jours, mais sa vie n'était en rien menacé. Cependant, la fumée qui sortait par sa bouche était une image amusante, quand on la couplait avec les larmes de ses yeux.

« Pardonnez-moi. Je vous prie de continuer maintenant que ce petit détail et régler. »
Dis-je tout en continuant de pouffer de rire dans mon coin, pleurant limite d'un bonheur moqueur.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Fée et Démon sur le même terrain de chasse ~   Jeu 29 Nov - 9:11

avatar
Invité


Click

Il me fit le même sourire que je lui tendis et finit par me dire, toujours assit sur sa chaise

"- Pourquoi pas. Tu sembles avoir de l’expérience, alors c'est avec plaisir. Quel est ton nom, jeune mage de Fairy Tail ?
- Je m’appelle Lucy! Enchantée! fis-je en le saluant brièvement"

Son visage me disais quelque chose, je ne savais pas pourquoi mais j'avais l'impression de le connaître. J'avais un de ces trous de mémoire qui frappe souvent Natsu qui ne se souvient jamais de personne c'est assez troublant à vrai dire. Je repensais alors aux missions passées et je me rapellais de lui! Bien sur...Comment oublier ce qu'il s'était passer ce jour là?!

« Bon Mr. Le Reporter. Dites-nous tout ce que vous savez sur ces petites créatures qui vous ont fait mouiller. Et en échange, les mages que nous sommes se chargeront en deux deux de détruire toutes ses bêtes des alentours. »

Je restais debout attendant que le Reporter nous raconte sa version de l'histoire et de quoi tout cela en retourne. Je jetais de bref regard à mon nouvel "équipier" d'infortune qui avait l'air à moitié endormie non pas que l'histoire du Reporter ne l'intéressait pas mais on dirait qu'il était déjà au courant de ce qu'il ce passait ici.

Soudain un homme s'approcha au milieu de la foule, plutôt musclé et pas vraiment content, un peu aigris sur les bords.

« Attendez ! Toi, qu'est ce qui nous dit que tu es bien un mage. La mage de Fairy tail, j'ai vu sa marque, mais toi je ne vois aucune marque sur ton corps. Alors qu'est-ce que tu as à dire le nain ? »

C'est vrai...Peut-être les villageois avec besoin de preuve pour nous laisser faire cette mission. Ils voulaient être certains que le travail serrait forcément bien fait. Ma marque sur ma main était ma seule preuve et bien sur cela suffisait amplement à prouver ma crédibilité mais qu'en est-il pour le jeune homme blond?

« C'est vrai. Tu as raison, je ne vous ai pas prouvé que je suis un mage. Alors pour commencer, je ne fais parti d'aucune guilde, je suis un mage solitaire qui vagabonde là où il en a le désir. Si ça te pose un problème le mollusque tu me le dis. Et de deux, voici la preuve que je suis un mage, alors savoure ton dernier repas... »

Il engagea brusquement le combat et ce fut à la fois bref, rapide et douloureux pour l'homme à terre. Cette violence et ce caractère de feu me rappelais étrangement quelqu'un. Une fois que ce fut terminer, j'eu presque pitié pour cet homme mais je préférais rester en dehors de cela même si les méthodes du mage blond ne me plaisais pas pour l'instant.

« Pardonnez-moi. Je vous prie de continuer maintenant que ce petit détail et régler. »

Il se retourna vers nous, reprit sa place et continua de faire comme si de rien n'était alors que la foule recula de quelques mètres autour de nous. La violence dont il avait fait preuve avait certainement dissuader quelques autres à le questionner sur son appartenance.

Le reporter continua alors et expliqua ce qu'il fallait faire...Chasser des monstres provoquant un brouhaha énorme avec leurs ailes et pour avoir la paix, détruire la reine. Il était connu que ce genre de mission était d'une simplicité étonnante et j'eu presque la motivation de me mettre de suite au travail. Je regardais alors mon compagnon de mission ...

"- J'y pense! Tu ne t'ai pas présenter! Quel est ton nom? demandais-je avec curiosité."

Mis à part son nom ce n'est pas ça qui m'intéressais le plus...Malgré mes capacités au combat pas vraiment exceptionnelle bien que développer par rapport à ce que c'était, j’espérais surtout être aider.

"- J'espère que nous arriverons à résoudre ce problème rapidement, fis-je en lui souriant sans gêne cette fois"

Oui, espérons le.
 MessageSujet: Re: Fée et Démon sur le même terrain de chasse ~   Ven 30 Nov - 0:08

avatar
Yôshii A.Shunsui

Indépendant Illégal

Click


Les explications sur les monstres que nous allions poursuivre s'enchaîner les unes après les autres, bien que le reporter en eut fait le tour très rapidement. Il ne savait pas grand-chose, seulement les choses les plus basiques. Vraiment le basique en y repensant, car il n'y avait pratiquement aucun détail de connu sur ces monstres. C'est une fois qu'il eut fini de parler, que la jeune blonde de Fairy Tail me parla, tandis que je lui tendais mon attention.

« J'y pense! Tu ne t'es pas présenter! Quel est ton nom? »

Un nom. Vite, vite. Que devais-je faire ? Lui donner le mien ? Ou en inventer un sur coup de tête puis faire mine d'être une autre personne par pure précaution ? En mentant, elle n'y verrait que du feu, mais en ne mentant pas, si quelque chose dérapait pendant la mission, j'allais sûrement avoir un retour de flamme. Alors que devais-je choisir ? Bon, une fois n'est pas coutume. Je me levais de ma chaise d'un petit saut, faisant ainsi reculer ma chaise en arrière, puis je la regardais tout en souriant amicalement à son regard curieux.

« Arima. Pour vous servir. »

Pas de mensonge. Pas de bavure. Pas de précision. Simplement le principal. Tout comme les explications que nous avions eu, cela restait flou, mais global. Elle n'avait pas besoin d'en savoir plus sur mon nom à rallonge. Puis au moins, ainsi je ne lui avais pas menti et je restais sur le droit chemin, donc on ne pouvait rien me reprocher pour une fois. Héhé.

« J'espère que nous arriverons à résoudre ce problème rapidement »
Dit-elle tout en souriant.

Les paroles ne sortirent pas de mes lèvres déjà occupées par un sourire. Tout ce que la jeune femme reçue comme réponse, se fut ce hochement de tête que j'effectuais avec mon air de niais heureux qui partait en mission avec une personne inconnue et qu'il venait tout juste de connaître. Pas mal comme réponse ?

Sans attendre la venue de la neige, je prenais les devants. Je me dirigeais vers la sortie de l'auberge. Tandis que sur mon chemin, toutes les personnes présentes dans l'auberge s'écartaient de ma route, plus par peur que par respect. Ils n'avaient certainement pas envie de finir comme mon vieil ami par terre, que je saluais d'un geste de la main tout en souriant sadiquement, en sortant. Une fois à l'extérieur, libéré de cette odeur d'alcool qui régnait dans l'auberge, garnis par ses multitudes de produits liquides qui étaient déversés dans tous ses verres aux quatre coins de la bâtisse. Libéré de cette odeur infâme de puanteur, dû à la crasse et à la transpiration qui émanaient des corps de ces vivants à l'intérieur, je pouvais savourer la fraîcheur de l'air, une petite brise aussi douce que rafraîchissante. J'attendis quelques instants pour voir si ma nouvelle compagnon me suivait puis une fois que j'en eus la certitude. Je commençais à me mettre en route, le temps était précieux aujourd'hui et j'avais beaucoup à faire au final ! Bien plus que ce que l'on aurait pu imaginer.

Nous commençâmes à nous diriger vers les montagnes, car j'avais déjà une petite idée du lieu où nous pourrions en trouver. De ces jolies petites bêtes. Sur moi, je n'avais pas grand-chose, mise à part ma cape qui me protégeait du froid, un sac sur le dos bien remplis ainsi qu'une dague à ma ceinture. Rien de plus. Rien de moins. Est-ce que ça allait suffire. Telle était la question.

Je me tournais enfin vers ma partenaire après avoir marché quelques minutes dans mon silence le plus complet qui soit, je lui adressais un mince regard, caché par l'obscurité qui régnait lorsque nous passions sous un arbre ou même un rocher imposant par sa taille. Puis, après quelques secondes de silence supplémentaire et de mûr réflexion, je lui offris ces quelques mots.

« Bon, j'espère que ça ne te dérange pas, mais j'ai déjà un petit plan en tête. Je pense savoir où nous pourrons trouver quelques-unes de ces bestioles, sans trop nous forcer. Donc je vais t'expliquer ce que j'ai en tête. Ou en tout cas une partie. Hihi... »

Je fis une pause, pour observer le ciel bleu et vaste. En le regardant ainsi, j'avais l'impression de fondre mon regard dans les profondeurs d'une eau bleu-clair, dont on pourrait le fond. Une eau qui illuminait mes yeux avec les reflets du soleil. Le ciel était si beau, ce jour-là. C'est tout en continuant d'observer un tel ciel, que je continuais dans mes explications.

« Tout d'abord, ces monstres vivent dans une grotte, ou peut-être même une mine. En tout cas, la probabilité la plus grande pour un lieu de vie adéquate pour ce genre de prédateur est un endroit reculé, caché aux yeux des gens de préférence. Dans les montagnes, ce ne serait pas suffisant, car des gens se rendent souvent en montagne et on aurait déjà localisé leur position, si c'était le cas. Donc elles ont dû s'enfouir sous la roche et faire leur ruche dans une caverne, où quelques choses dans ce genre. »

Il passa la main dans ses cheveux, puis baissa la tête pour observer cette fois si le sol. Dur, rocailleux, il s'effritait par-ci par là. Il n'y avait pratiquement plus de verdure au sol, mise à part cette couleur grise monotone, quelques fois teinté par ce marron de terre. Rien de splendide et tout d'ennuyant, je trouvais. Puis après avoir avalé une dernière fois ma salive et songé à la suite de mes paroles, je repris.

« Cependant, pour accueillir une colonie de grosse bêbêtes, il faudrait une entrée assez conséquente. En émettant l'hypothèse que les monstres sont d'une assez belle taille, bien évidemment. Donc, si mes souvenirs sont exactes, pendant mon voyage, qui m'a conduis jusqu'ici, mon ami remarqua qu'une ancienne mine se trouvait non loin dans les montagnes. »

Je tendis mon bras en l'air, d'un geste majestueux et lent, tandis que je finissais de parler et de débiter ces quelques derniers mots. Quand soudainement, pile quand j'eus fini, un aigle sortie des hauteurs de l'infinité bleue qui nous surplombe et se posa sur mon bras, laissant un cri strident s'échappait de son bec.

« Voilà mon ami. »
Dis-je tout en rigolant tout seul dans mon coin.

Ses yeux étaient de véritables laser. Personne ne pouvait échapper à sa vue, elle était perçante et d'une capacité étonnante, rien que pour cela, j'avais entièrement confiance en mon vieux et fidèle compagnon. Puis d'un petit geste de la main, je le fis rebattre des ailes et disparaître dans ces hauteurs qui lui sont accessibles.

« En clair. Mon ami a vu la nuit dernière, l'une de ces bestioles rentrait dans la mine dont je te parlais juste avant. Donc on y va. Logique non ? Héhé. »

Bon j'avoue mon crime. J'avais feinté avoir réfléchie un peu, alors qu'en réalité, c'était mon aigle qui avait tout fait et qui m'avait dit où aller. Mais hein. Je ricanais de ma bêtise qui m'amusait, tout en souriant d'un grand sourire à cette mage de Fairy Tail. Répondant au nom de Lucy.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Fée et Démon sur le même terrain de chasse ~   Dim 2 Déc - 6:47

avatar
Invité


Click

Alors qu'il répondit à ma question par une présentation breve et rapide, il me donna son nom de famille " Arima" c'est tout ce que j'eus. C'était l'essentiel, je n'en demandais pas plus. Mes quelques petites expériences m'avais appris que moins j'en savais sur mes partenaires d'infortune, mieux je me portais. Alors qu'il prit les devants en sortant je le suivit laissant toutes mes affaires en plan et sans trop de me poser de question. Il devait surement avoir des informations que je n'avais pas sur la mission.

« Bon, j'espère que ça ne te dérange pas, mais j'ai déjà un petit plan en tête. Je pense savoir où nous pourrons trouver quelques-unes de ces bestioles, sans trop nous forcer. Donc je vais t'expliquer ce que j'ai en tête. Ou en tout cas une partie. Hihi... »

Je fis un hôchement de la tête pour le laisser s'exprimer. Peut-être que grâce à lui j'allais en apprendre plus sur ce qu'il se passait ici et ainis me faire ma propre idée. Il me fit une explication détaillé en parlant aussi de grottes et autres coins sombres. C'est vrai que tout ce qu'il me racontait se tenait parfaitement et je lui fis confiance sur l'instant.

Soudain Arima me parla d'un ami à lui et il tendis son bras tout en souriant. Je ne comprenais pas pourquoi il affichait ce sourire. C'est alors qu'un aigle apparu des hauteurs et se posa sur son bras.

« Voilà mon ami. »

J'étais assez étonnée de voir que son ami était...un aigle. Effectivement c'est pas tout les jours je voyais ça. L'aigle laissa un cri strident sortir de son bec et reprit son envol tant dis que je restais fixe, les yeux grands ouverts...Toujours aussi surprise.

« En clair. Mon ami a vu la nuit dernière, l'une de ces bestioles rentrait dans la mine dont je te parlais juste avant. Donc on y va. Logique non ? Héhé. »

Je repris alors ma concentration, une fois l'aigle partit et regarda Arima surprise et à la fois un peu perturbée.

"- Attend, attend! Tu vas me dire que tu comprend le langage d'un volatile et tu me demandes de faire confiance à un aigle? C'est ça?"

J'étais quelques peu septique quand aux fait de suivre déjà un mage que je ne connaissais que vaguement mais j'avais encore du mal avec l'histoire de l'aigle. Je regardais alors le jeune homme blond en croisant les bras et en attendant une explication...Un mage qui comprend les animaux...Pourquoi pas!

 MessageSujet: Re: Fée et Démon sur le même terrain de chasse ~   Lun 3 Déc - 0:33

avatar
Yôshii A.Shunsui

Indépendant Illégal

Click

La soudaine apparition de mon ami, l'aigle, ne laissa pas Lucy indifférente. J'avais la sensible impression qu'elle n'était pas tout à fait convaincu, ou en tout cas réticente par rapport à l'idée que ce fut un aigle qui m'avait donné tous ces petits détails et qui m'avait dit où aller précisément. Effectivement, au premier coup d'oeil, cela paraissait assez louche et étrange, mais pourquoi pas ? Rien était impossible dans notre monde après tout !

"Attend, attend! Tu vas me dire que tu comprends le langage d'un volatile et tu me demandes de faire confiance à un aigle? C'est ça?"

Dit-elle avec l'air que j'avais soupçonné juste avant.

Qu'avais-je dit juste avant ! Voilà la preuve irréfutable que j'avais raison et que mes soupçons étaient tout aussi juste. L'humain est une créature simpliste se contentant d'une idée du monde bien simple et sans goûts. L'une de ces peinture vide, où un petit point noir était dessiné, si on pouvait appeler cela dessiner, au milieu d'une grande zone blanche. L'une de ces choses sans goût, ni volonté et encore moins de sensibilités à l'étendue de notre monde. Pourquoi tout devrait s'arrêter au possible et pas au-delà ? Pourquoi ne pourrions-nous pas faire ce que certains disent impossible et élargir encore un peu plus chaque jour, les possibilités que le monde nous offrait. Alors en quoi, pouvoir établir un lien avec une autre créature vivante, dotée d'une grande intelligence pouvait être si étrange ? A moins que l'étrangeté était moi-même ? Héhé, pas déplaisant comme idée... Je lui faisais un sourire un peu niais, avec un sourire à la limite de la grimace, puis lui répondait aussi franchement que je le pouvais.

« Alors, d'une ce n'est pas un volatile. C'est mon ami, Sora ! Ensuite, si tu as une meilleure piste vas-y. Je lui ai toujours fait confiance et ça ne changera pas aujourd'hui. Je ne mettrais jamais ses capacités exceptionnelles en doute, donc je continuerais de le suivre. A toi de voir quel chemin tu veux suivre, mais dans tous les cas, je serais le premier à affronter ses créatures. Héhé. »
Lui dis-je assez froidement au début, puis terminant avec un petit rire de défi.

Dans ma colère contrôlée et calmé, j'avais instinctivement enfin donné un nom à mon aigle. Je ne savais pas exactement ce qui m'avait passé par la tête, mais ce nom m'était sorti de la bouche, ainsi. Sans prévenir. J'avais enfin appelé mon aigle par son prénom. Et à partir de ce jour, il allait le garder. Sora.

D'ailleurs, sous la prononciation de son nouveau nom, Sora avait immédiatement réagi, à la seconde exacte où son prénom avait été prononcé. Il était redescendu des hauteurs, puis c'était majestueusement posé sur mon épaule. Il battait des ailes, fier et montrant la puissance dont il pouvait faire preuve. Pour garder son équilibre, il avait légèrement planté ses griffes dans ma peau et quelques gouttes de sang commençait à s'y échapper. Je ne ressentais pas la douleur, j'étais trop occupé à écouter mon ami.

« Il m'a dit de te dire, de ne plus l'appeler volatile. Lui, tout comme moi, n'aimons pas cette appellation. Il mérite autant de respect que moi, alors traites-le avec un minimum de décence ! Car il va nous être d'une grande aide pour traquer ces montres. »
Dis-je pour rapporter les paroles de Sora aux oreilles de la jeune mage de Fairy Tail, comme il me l'avais demandé.

Étrangement, depuis que j'étais à Fiore. Lucy était visiblement la première personne à m'avoir fait passer du côté un peu plus froid et net. En temps normal, même les provocations et les insultes n'avaient guère d'effet sur moi, mais traiter ainsi mon ami, m'avait assez chauffé le sang.
Sora n'était pas un volatile. Il était un splendide aigle royal. Il était une partie de moi, une partie de ma vie et une partie de mon existence. L'insultait de volatile, reviendrait à nous rabaisser tous les deux. Et ceci je ne le permettais pas.

Je continuais d'avancer, à une vitesse très raisonnable. A côté de moi, Sora volait juste au niveau de ma tête et nous nous échangions des regards, puis communiquions par pensée. Je lui souriais, comme je n'avais jamais souri à nul autre humain, mise à part elle peut-être... Mais ce n'était pas le moment de pensée à elle.. Même si elle me manquait, je devais bien l'avouer.

Je me retournais enfin, alors que Sora retournait dans les airs pour examiner le terrain et vérifier que nous étions bien toujours en sécurité. J'écartais peu à peu mon regard du ciel, qui s'était accroché à Sora qui prenait de l'altitude, pour le fixer sur Lucy. Je laissais quelques secondes s'écoulaient paisiblement dans notre silence parfait. Seul les grincements des branches, les feuilles fouettaient par le vent et les quelques bruits d'animaux, offrait un peu de sons à nos oreilles.

« Bon. L'entrée est à cent mètres. Alors tu as le choix. Tu peux venir avec moi, où emprunter une entrée qui se trouve cinquante mètres plus loin encore par rapport à la première. Ensuite, une fois à l'intérieur, fais attention, on sera sûrement dans le noir et si les monstres sont nombreux, nous aurons donc dû mal à en sortir une fois au cœur de la mine. Et les tunnels seront certainement de véritables labyrinthes. Toujours partante ? »
Dis-je d'un ton assez sérieux. Tout en attendant sa réponse avant d'agir. C'était probablement la première fois, que j'attendais sa réponse ou une réaction avant de me lancer, depuis que nous nous étions rencontrés.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Fée et Démon sur le même terrain de chasse ~   Lun 3 Déc - 7:36

avatar
Invité


Click

Il fit une légère grimace et finit par me dire

« Alors, d'une ce n'est pas un volatile. C'est mon ami, Sora ! Ensuite, si tu as une meilleure piste vas-y. Je lui ai toujours fait confiance et ça ne changera pas aujourd'hui. Je ne mettrais jamais ses capacités exceptionnelles en doute, donc je continuerais de le suivre. A toi de voir quel chemin tu veux suivre, mais dans tous les cas, je serais le premier à affronter ses créatures. Héhé. »

Sur le moment je ne savais quoi lui dire, tout ce que j'avais l'impression c'est d'être un boulet pour lui ou alors qu'il essayait de me provoquer. Parfait! Je tuerais ces créatures avant lui également! Après tout j'en suis parfaitement capable. Soudain l'aigle...non Sora revenu vers nous et se posa sur le bras de son ami qui me regarda de nouveau

« Il m'a dit de te dire, de ne plus l'appeler volatile. Lui, tout comme moi, n'aimons pas cette appellation. Il mérite autant de respect que moi, alors traites-le avec un minimum de décence ! Car il va nous être d'une grande aide pour traquer ces montres. »

On aurait dit qu'il était vexer par ce que j'avais dis. Ce comportement me rapeller étrangement quelqu'un...Sauf que c'était pour un chat. Natsu ne supportait pas qu'on traite Happy de moyen de transport également...Par ce comportement, Arima me fit rapeller Natsu. C'était étrange comme ils pouvaient être semblable sur ce point là.

On continua alors d'avancer sous l'oeil attentif de Sora et on finit par s'arrêter au bout d'un certain moment.

« Bon. L'entrée est à cent mètres. Alors tu as le choix. Tu peux venir avec moi, où emprunter une entrée qui se trouve cinquante mètres plus loin encore par rapport à la première. Ensuite, une fois à l'intérieur, fais attention, on sera sûrement dans le noir et si les monstres sont nombreux, nous aurons donc dû mal à en sortir une fois au cœur de la mine. Et les tunnels seront certainement de véritables labyrinthes. Toujours partante ? »

Je regardais alors la fameuse entrée....Mon équipier me fit une description des lieux qui ne m'enchantais guère mais je n'allais pas me décourager juste pour ça...Après tout être dans le noir parmi les monstres ce n'est rien du tout...NOOOON rien du tout!! J'allais le faire.

"- C'est bon je vais te suivre, je ne vois pas pourquoi on devrait se séparer maintenant. Et puis on y arrivera certainement mieux à deux que chacun individuellement."

Je ne savais pas vraiment si je pouvais compter sur son aide et rien ne me garantissais qu'il n'essayerait pas non plus de me faire faux-bonds une fois dans la mine. L'important était d'aller au plus loin avec lui tant que je le pouvais ensuite j'improviserais comme je l'ai toujours fait.

Je lui passais devant et marchai d'un pas déterminé puis ne voyant personne derrière moi, je me retournais et lui souris avec le même sourire provocateur qu'il m'avait tendu tout à l'heure.

"- Bah alors? Je croyais que tu voulais être le premier à te faire les monstres?!"

Premier arrivé, premier servi, c'est toujours comme cela que ça a fonctionner.
 MessageSujet: Re: Fée et Démon sur le même terrain de chasse ~   Mar 4 Déc - 23:59

avatar
Yôshii A.Shunsui

Indépendant Illégal

Click

L'entrée était en face de nous. Le début d'un immense labyrinthe sculpté dans la roche de la montagne. Des poutres en bois imposants étaient posés tout autour de l'entrée pour la maintenir et éviter qu'elle ne s'écroule. A l'intérieur c'était le même topo, un tunnel maintenu dans toute sa profondeur par des poutres légèrement plus fines que celles à l'extérieur. Faites sauter les bonnes poutres et dites adieu à la lumière du jour. Une mauvaise petite manipulation et nous allions finir nos jours dans la grotte. La mine était abandonnée depuis sûrement quelques années déjà.

« C'est bon je vais te suivre, je ne vois pas pourquoi on devrait se séparer maintenant. Et puis on y arrivera certainement mieux à deux que chacun individuellement. »
Dit-elle. Faisant exactement ce que je voulais qu'elle fasse. Je n'avais pas vraiment envie d'être tout seul, maintenant que j'avais un peu de compagnie. Mais chut, secret.

La jeune mage de Fairy Tail, me dépassa en faisant quelques pas accélérés, elle se retourna avec un sourire provocateur, égal à celui que je lui avais fait et elle me largua ses quelques paroles.

« Bah alors? Je croyais que tu voulais être le premier à te faire les monstres?! »


Un petit sourire sadique se dessina sur les courbes de mes lèvres, ma langue se glissa entre mes dents, puis se faufila entre mes deux lèvres pour y lécher leur contour, plongé dans se sourire amusé teinté par mes yeux enivré par l'excitation. De la provocation, il n'y avait rien de mieux pour que je m'amuse.

« Héhé... Très bien. Tu veux jouer, alors on va jouer. Mais ne viens pas pleurer quand tu verras mon score, Lucy. »


Je lui fis un petit clin d’œil, accompagné d'un autre sourire provocateur, histoire de la chauffer un peu. Je voulais qu'elle soit sérieuse, tout autant que j'allais l'être, sinon cela n'allait pas être amusant pour moi.

Sans l'attendre, je commençais à courir vers l'intérieur de la grotte. C'était presque comme si mes jambes avaient un contrôle sur elles totale. Je ne les commandais plus. Comme si quelque chose de plus puissant que mon cerveau, ordonnait à mes jambes de se diriger à l'intérieur de la mine. Pas de problème, c'était sûrement ce qu'on nommait l'instinct qui me guidait et tant que je gagnais notre petit jeu, ça me convenait parfaitement !

« Alors, c'est tout ce qu'à un mage de Fairy Tail ? Dépêches toi, où je ne te laisserais que le menu fretin. Hihii »

Mais à peine quelque pas de plus, et c'est sur une scène inattendue que nous tombions. A terre, deux cadavres humains étaient en train de se décomposaient. Les verres et autres insectes étaient déjà en dans leur festin, savourant sans nul doute la délicatesse de cette chair devenu violette et nauséabonde. Alors que pour moi, rien que l'odeur provoqua une remonté dans ma gorge, tellement elle était d'une insupportable puanteur. Je reculais de quelques pas en arrière, pour trébucher sur un sac. Lucy était pas très loin derrière moi et avant qu'elle arrive. Je fouinais dans la stupide chose qui m'avait fait perdre mon équilibre et … « Whouuuu... Hiiihiii.... » Un petit rire sadique se fit raisonner dans la mine, tandis que mes yeux se tintèrent d'une folie incompréhensible par l'homme. Imaginer un personne obnubilé par un objet à un tel point que... « Mon précieuuux... » Voilà, je l'avais dit. La folie était en moi et moi j'étais en elle. Mais je stoppais toute mon extase à l'approche de Lucy et cachais mon précieux de ses yeux chapardeurs.

« Hoy, tu ne devrais pas regarder par là. Huhu... »

Dis-je tout en pointant les cadavres du doigt. Tout en continuant d'avancer, avec mon sac sur les épaules. Sifflotant d'un air innocent et amusé, malgré la présence de deux cadavres derrière moi.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Fée et Démon sur le même terrain de chasse ~   Mer 5 Déc - 12:12

avatar
Invité


Click

Alors que le jeune mage blond répondant au nom d'Arima me dépassa il prit les devants dans la grotte et s'enfonça tant dis que je lui courais après.

« Alors, c'est tout ce qu'à un mage de Fairy Tail ? Dépêches toi, où je ne te laisserais que le menu fretin. Hihii »

Je déteste que l'on me provoque! Surtout quand j'ai toutes mes chances de remporter les duels!!! Mais à quoi je pense? Voilà que je me mets à agir comme tout ceux de la guilde à provoquer les gens et à aimer ça? Qu'est-ce qu'il m'arrive? Après tout autant s'amuser de temps en temps c'est vrai que c'est drôle

"- Tu vas voir lequel de nous deux ne laissera que le menu fretin à l'autre, fis-je en étant derrière lui"

Tant dis que l'obscurité se faisait de plus en plus intense, je ralentissais le pas alors que mon partenaire avait garder le même rythme. Il faisait de plus en plus froid également et en me retrouvant presque seule, l'endroit ne me disais rien qui vaille. Je repris alors ma course pour rattraper Arima.

En regardant vaguement au sol je vis deux cadavres et je voyais la silhouette d'Arima devant suivit d'un bruit étrange comme une chute...Etait-il tomber? Surement mais le voilà debout de nouveau même si je voyais mal.

« Hoy, tu ne devrais pas regarder par là. Huhu... »

Aaaaaaaaah!! Mais c'est horrible!! Ceux là sont en décomposition totale!!! Quelle odeur qui plus ai!

"- ATTEND MOIIIIIII!! criais-je en lui collant aux talons"

Non je n'ai pas peur..Je n'ai pas peur...Bon ok j'avais un petit frisson mais rien d'important..Il fallait que je me concentre aussi bien sur ma mission que mon défi.

"- ça devient de plus en plus étroit, fis-je en avançant plus doucement, On devrait faire attention maintenant...De plus les cadavres que nous avons croiser ne me rassure pas, fis-je en tenant mon bras droit"

Il avançait toujours sans trop faire attention...Il avait l'air plus concentré et plus préoccupé...Peut-être que dans sa chute il s'était cogné la tête? Nooon ne soit pas stupide Lucy! L'endroit est juste bizarre et tu ferrais mieux de te bouger les fesses si tu ne veux pas finir en pâter pour bêtes toi aussi.

Aller du courage!
 MessageSujet: Re: Fée et Démon sur le même terrain de chasse ~   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Spoliation de terrains a Fermathe 45
» Fanmi Lavalas veut occuper le terrain, en attendant Obama...
» Le statut du vodou et l’histoire de l’anthropologie
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» BELGIQUE (La Louvière): cage 14 croisée (griffon) épagneul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Sud :: Chaine de Montagnes Sud