-38%
Le deal à ne pas rater :
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
156 € 250 €
Voir le deal

Voler les voleurs...[D] permanente
 MessageSujet: Voler les voleurs...[D] permanente   Voler les voleurs...[D] permanente EmptyMar 2 Oct - 18:55

Anonymous
Invité


Click

J'avais enfin réussi à entrer dans le côté Sud de Fiore. Ma destination ? Crocus. J'étais rassasié de combat, pour une fois, et je voulais m'amuser un peu d'une autre manière. C'était une des plus grandes villes que je connaissais. Heureusement, je pris une carte pour me repérer à la dernière ville où j'étais. Avec cette même carte, je pouvais savoir que j'étais en pleine ville de Crocus. Cette ville me paraissait bien plus grande que ce que je pensais. Une station de train, des hôtels, un centre-ville...Par où allais-je commencé ? Sans même savoir pourquoi, mon attention se tourna vers une des ruelles de Crocus, où je pus voir pas mal de personnes la traverser avec précipitation. Je voulus voir ce qu'il se passer, mais un endroit me préoccupé encore plus que cette ruelle. Le centre-ville. La vue de cet endroit me donner une impression de déjà-vu, mon cœur battait de plus en plus fort, je sentais des frissons venir. Pas de doute, il fallait que j'aille là-bas. Donc, une fois à destination, je pus remarquer un hôtel de grande classe, mais ce qui me frappait le plus, c'était ce qu'il y avait à côté. Un grand casino avec un panneau d'affichage constitué de plein de néon formant le nom de : Seven Chance. Un casino, c'était la première fois que j'en voyais un. Je voulus y entrer, mais je n'avais pas à le faire. Quel dommage...Cependant, je m'avançai tout de même vers lui. C'était à ce moment que je vis une affiche sur laquelle était marquée : « Besoin de mage assez intelligent. Bonne récompense, rejoignez-moi dans l'hôtel de South Spirit, à gauche d'ici, à environ 500 mètres. » Une bonne récompense hein...Avec pas mal de joyaux, je pourrai peut-être enfin avoir ce que je désirais. Enfin bref, je partis vers cet hôtel où résidait le marchant...Mais comment était-il habillé et comment était-il tout court ? Je retournai rapidement voir l'annonce de recherche, et l'examinai pour voir si un détail sur le marchant ne m'avais pas échappé...Mais rien...Franchement quel boulet ce vendeur...Il n'avait même pas mis une seule description sur lui, à part qu'il était marchant et qu'il serait à l'hôtel de South Spirit. Je dus donc faire avec, et partis pour de vrai, dans cet hôtel mentionné. L'accueil était plutôt chaleureux, même si les personnes qui entraient, dont moi, ne cherchaient pas obligatoirement à trouver une chambre pour dormir. Cependant, après que les hôtesses me lâchèrent, je vus un homme me parler, c'était le marchant en question. Il avait l'air inquiet et un peu impatient. Il m'aborda directement avec le fait qu'il avait posé une affiche concerné un petit travail.

" - Êtes-vous là pour mon annonce posté non loin du casino Seven Chance ?

- Oui, ça se voie tant que ça que je suis mage ?

- Mhm...Des katanas se font rares vous savez.

-Mhm...Je reposerai plus jamais cette question...Bref, que voulez-vous précisément ?

- Voyez-vous, ma marchandise fut volé il n'y a pas longtemps et je cherche à la récupérer le plus rapidement possible. En plus, la garde est trop occupé pour s'occuper de cela, pouvez-vous le faire pour moi ?

- Certainement, mais je veux que la paye soit vraiment bonne comme l'étant marqué sur votre affiche.

- Ne vous inquiétez pas, je vous promets une belle somme.

- Ça marche, votre marchandise est bientôt là, attendez moi ici. Oh, une dernière chose, votre marchandise se trouvait où avant d'être volé ?

- Dans l'allée juste à côté, il y a une charrette qui est mienne, elle était là-dedans...

- Je vois...Je reviens le plus vite possible...Je vous empreinte cette cape..."

Je sortis donc dehors, puis cachai mes katanas qui étaient au dos, en les mettant sur ma taille, sur chaque côté et en les couvrant par la cape que je venais de prendre. Il ne fallait pas que j'attire trop l'attention des gens avec mes armes exposées à leurs yeux. Bref, je m'empressai de rejoindre l'endroit où la charrette se trouvait. Une fois arrivé, je pus constater qu'il y eut une petite bagarre entre voleur sûrement. Un truc du genre : celui qui gagne la bataille, gagne le butin, si vous voyez ce que je veux dire. Et donc, je remarquai que de petites gouttes de sang étaient présentes et pouvaient me mener à l'endroit où se trouvait soit les voleurs qui se sont faits battre, soit les autres ayant la marchandise. Je suivis donc ces gouttelettes de sang sur le sol, sans être trop attentif dessus, pour ne pas que l'on pensait que je faisais une sorte de recherche, ce qui était quand même le cas. Il y avait un carrefour maintenant, je me stoppai donc avant de regarder discrètement sur le côté gauche. Au croisement de ce carrefour, s'y trouvait deux personnes en train de discuter sur un petit grabuge qui se passa à la ruelle de derrière un magasin de bonbons de la ville. A ce qui paraissait, un trouillard masqué et un autre jeune homme s'étaient battus pour un trésor de grande valeur. Enfin, ce qu'il disait faisait plus sous-entendre à une sorte de spectacle pour enfant qu'un véritable foutoir. Si ça se trouve, le trésor pouvait s'avérer être la marchandise du vendeur qui était bien au chaud dans l’hôtel. Ils étaient donc au parc d'attraction la dernière fois qu'ils ont été vus. Il y a des chances pour qu'ils y soient encore. Pas de repos, je partis directement. Enfin, c'est ce que je voulais faire, les deux personnes que j'avais espionné m'avaient découvert, et en plus je ne voulais pas d'embrouille, quelle galère...

" -Eh ! Toi là-bas ! Tu faisais quoi en train de nous espionner !?

-Rien je cherchais juste la sortie de la ville...

-Te fous pas de nous la sortie est de l'autre côté !

-Ah vraiment ? Merci de l'indication, maintenant, je m'en vais...

-Ne crois pas que tu vas en sortir vivant... "

Et merde. Moi qui ne voulais pas me battre, me voilà servis. Le mensonge ne devait pas être un don pour moi, même si ce que j'avais dit, était un peu vrai. Ils n’allaient pas me laisser tranquille, je n'avais d'autres choix que de leur répondre dignement. Le premier homme s'élançait sur moi sans aucune grâce, tel une brute sans aucune stratégie, bien que moi-même n’avais point de stratégie. J'esquivai son attaque, puis fis un coup de pied latéral sur son bide. Il se plia de douleur, tandis que j’enchaînai avec un coup de pied retourné sur sa tête. Il s'éjecta de quelques mètres, tomba sur une caisse en bois qui se cassa et ne put se relever. Tout le bruit que l'on faisait pouvait s'entendre jusqu’à un kilomètre autour environ. Enfin, n'exagérons pas trop quand même, mais ce bordel attira l'attention des gens qui passaient paisiblement dans le coin, tout comme le reste des voleurs. D'ailleurs, je venais d'y pensé, je pouvais les faire parler au sujet de ce qui s'était passé avec les deux personnes près du magasin de bonbon. Un sourire démoniaque se dessiné sur mon visage. Je me retournai vers la deuxième personne qui me pris à espionné. Celui-ci se trouvait près de son camarade à terre. Lorsqu'il me vu le regarder avec un sourire sadique, il prit rage et fonça sur moi tel un sanglier en pleine charge. Il me suffisait de faire un pas sur le côté, et de donner un gros coup de poing qui atterrit directement dans son visage haineux, et l'affaire était déjà close. Du menu fretin, pas de chance, moi qui commençais à m'amuser un tout petit peu...Non ! Je ne pouvais pas me contenter de ça, j'attrapai donc ma seconde victime par le col avant de lui crier dessus.

" -Toi ! T'as bien parlé de deux personnes qui auraient foutus un bordel vers un magasin de bonbons pas vrai ? Tu sais d'autres choses ?

-Oui, mais c'est pas comme si j'allais répondre...Je préfère mourir que de respecter et honorer la demande de quelqu'un d'autre que des gens de mon « gang ».

-Ah c'est que tu préfères mourir...Fallait le dire plus tôt... "

Je levai mon bras et je l'élançai pour pouvoir le frapper au visage. Je continuai encore et encore...C'est fou comme je suis sadique...En plus j'adore ça...Le type qui jouait sa vie entre mes mains décida de tout dire, il ne me croyait pas capable de faire ce que j'avais fait, une belle torture aux poings. Mon sourire cessa, je m'étais fait une joie de le frapper, et je voulais continuer, mais il gâcha mon plaisir.

" -Alors, tu te décides ?!

-Je sais juste que l'un d'eux se trouvait dans un casino se nommant « Seven Chance ». Et cela juste avant le conflit...Je sais rien d'autres je vous jure ! "


Ce casino, hein...J'irai inspecter là-bas juste après que je sorte d'ici. Le type entre mes mains attendait impatiemment que je le lâche. Donc, je le lâchai, mais juste après je lui fis un coup de poing qui le fit s'envoler vers l'endroit où tout le monde regardait le spectacle que j'avais effectué sur ces deux brigands d'occasions...Les autres brigands arrivèrent, mais je partis trop rapidement pour eux et ils me perdirent de vue. Je me mis à rechercher le casino. Je pouvais tout simplement allais dans le parc d'attraction chercher les deux personnes, mais pour une fois mon cerveau fit une preuve d'intelligence. Si je ne savais pas comment ils étaient, comment je les retrouverais ? Après avoir bien cherché dans cette ville où tout le monde me regardait du coin de l’œil à cause de mes choix vestimentaires, un kimono et une cape par-dessus, je retrouvai enfin le casino. J'y entrai pour essayer de choper toutes les informations que je pouvais sur mes deux conquêtes. Cependant, deux gardes surveillaient l'entrée de Seven Chance. Ils me dirent d'enlever mon accoutrement ridicule et de leur laisser pour entrer. Je ne voulais pas, bien sûr, j'utilisai donc directement la force pour entrer. Avec un peu de magie, c'était fait facilement. Ils n'eurent le choix que de me laisser passer, je les avais donné une bonne leçon, rapidement et bruyamment. À peine j’eus le temps de rentrer que mes yeux s'émerveillaient devant tous ces jeux. Je voulus tester une petite roulette mais je n'avais pas le temps. J'entendis alors les deux gardes discuter entre-eux. Si mon intuition était bonne, ils parlaient d'une des deux personnes que je recherche, qui a sûrement dut faire connaître un passage en force, tout comme moi, ou bien différemment. Je m'avançais vers les gardes qui venaient d'échanger leurs places avec d'autres.

" -Yo...Dites-moi, vous avez bien reçus un petit visiteur masqué... ?

-Pourquoi on te répondr... "

Je ne le laissai pas finir sa phrase que je commençai à sortir la lame de mon katana de gauche pour l’impressionner. Je me mis ensuite à faire un petit sourire, tandis que je dégainai lentement mon katana. Les deux costauds, ne pouvaient pas faire grand-chose, car ils étaient partis se reposer, dans une petite salle, en s'allongeant dans de beaux canapés confortables. Celui qui osa, ou plutôt qui essaya de me répondre, changea très vite d'avis et m'expliqua l'accoutrement de l'homme masqué. Son allure serait facilement reconnaissable d'après la description du garde. Mon objectif était finit ici, maintenant, place à la vraie recherche, je partis donc dans le fameux magasin. Mais, où se trouvait donc ce magasin ? J'avais beau chercher, mais en vain. Comment retrouver l'endroit que je cherche tant ? Bon, je vais devoir compter sur mon instinct...Je marchai donc dans la ville tout en regardant les alentours, et je voyais plusieurs enfants qui n'avaient pas l'air d'appartenir à cette ville. Ils étaient vêtus avec des habits ne valant même pas 200 jewels. Pour une ville comme Crocus, ces enfants étaient vraiment à part. Mais...je remarquai que cet enfant volait ! Un enfant volait les portes-feuilles des passants ! Il fallait que je fasse quelque chose, cependant, abattre un gamin me paraissais un peu cruel, même pour un sadique comme moi...Pendant que je réfléchissais, l'enfant voleur s'éloignait petit à petit. Une fois que je m'étais décidé, l'enfant était déjà hors de ma vue. Par où était-il allé ? Je fonçai droit devant moi, l'endroit où je l'avais aperçut pour la dernière fois, qui n'était que de quelques secondes. Devant ! Il n'était pas si loin en face de moi, et donc, je m’empressai d'aller à sa rencontre. Enfin, rencontre, rencontre, ça sonné plus comme du chantage à première vue. J'étais dressé devant le jeune garçon avec un corps de gringalet, m'adressant avec un air de grosse brute.

" -Il y a pas longtemps, t'as fait quoi... ?!

-Ri...Rien du tout monsieur, je vous le jure !

-Ah ouais, et c'est quoi ça... "

J'avais pris le porte-monnaie qu'il venait de voler, et le montrai en le faisant pendre depuis ma main tout en l'agitant. Une sorte de sourire démoniaque se dessinait sur mon visage. Le gosse en face de moi prenait peur, on pouvait voir des larmes couler....Sérieusement, je semais la pagaille partout dans la ville. Fallait vraiment que j'arrêtais de me faire connaître. Une rumeur parlait déjà d'un mage contrôlant les flammes dans Crocus. Bref, je devais arrêter de me faire remarquer, je commençai par le petit en face...

" Ah lala...Ne refait plus jamais ça, tiens garde le, et prend ça, on voit bien que t'es en manque... "

Le gosse se retenait de pleurer et partit en courant. J'espérais qu'il ne refera plus ça...Le vol c'est punis par la loi...Bref, voler c'est le mal...Enfin, avec tout ça, je vais finir par oublier mon principal objectif, ce qu'il ne faudrait pas que je fasse. Et pour finir, je ne savais toujours pas où se trouvait cet endroit où s'était passé la seconde bagarre de voleurs...Mais soudain, je levai ma tête vers le ciel avec instinct et je pus voir une carte qui avait toutes les informations sur un grand panneau ! Et hop ! Je trouvai l'emplacement du magasin. Mais tout cela me fit un mal de crane, devoir réfléchir autant...J'errais en direction de l'endroit ciblée tout en essayant de réfléchir le moins possible pour calmer ma douleur. À un moment, je m'étais complètement perdu, et je ne me rappelai pas d'avoir traversé la route que je venais de prendre.

" Et merde, si je me perds à un moment et aussi bêtement que ça, je vais vraiment me faire tuer par le marchant... "

Cependant, grâce à ma grande mémoire, je pus me rappeler entièrement des descriptions de la carte en ayant la mienne incomplète sous les yeux. Je pus donc me redirigeais vers ce magasin que je peinai à trouver. Une fois derrière ce bâtiment, bien sûr, plus personne n'y était. Cependant, il avait fait tomber une sorte de pense-bête indiquant l'emplacement d'une petite maison à l'extrémité d'un cul-de-sac d'une ruelle. Cette maisonnette était située à l'autre bout de la ville...Je dus partir là-bas rapidement car le vendeur devait s'impatienter. J'étais arrivé à l'endroit de la ruelle presque épuisé. J'inspirais et expirais assez vite pour essayer de récupérer le plus vite possible, et arrivé devant la maison, personne. Pas une trace de vie, à part une mouche volant près de la porte grande ouverte. Je pouvais savoir que c'était la base des voleurs, mais on dirait qu'ils avaient désertés peu de temps après ma venue. L'intérieur était vide, aussi vide qu'un coffre-fort d'un SDF. Bref, je revenais ensuite sur mes pas pour me conduire à l'entrée de Crocus, celle par laquelle j'étais arrivé. Et la même ruelle d'avant, m'attira de nouveau. Je partis donc inspecter cet endroit. Je m'enfonçai de plus en plus dans la ruelle et à la fin, je vis deux personnes encore. Mais cette fois-ci, l'homme masqué était l'un d'entre-eux. C'était lui le voleur puisque je pouvais clairement voir le gros sac derrière eux qui contenait des objets ayant une bien trop grosse valeur pour des gens comme eux, qui étaient en face de moi et m'ayant enfin repéré. Je m'adressai à eux comme s'ils étaient de vulgaires moucherons, du moins, j'essayais...

" Vous avez...Vous avez...Vous savez où peut se trouver un très bon restaurant ? "

J'avais parlé tout seul, pourquoi cela m'arrivais-t-il ? C'était la première fois que cela m'arrivais, changer de phrase sans le vouloir étant comme intimidé par l'homme masqué qui s'était retourné lorsqu'il m'a vu. Il portait une grande toge noire. Sans vouloir vexé l'autre mec, aucune peur arrivait de lui. Il n'était point imposant, tout comme l'homme à la toge d'ailleurs. Mais même si l'homme masqué n'était lui aussi pas imposant, je pouvais presque sentir une atmosphère démoniaque émané de lui. La première chose que je voulais faire c'était de m'excuser et de retourner en arrière, mais mon esprit me dit de rester et de jouer les espions. Bien sûr, je n'allai pas le faire vu comment j'étais nul en mensonge, d'ailleurs, je le suis toujours. Je fis ensuite un petit pas en arrière avant de fermer les yeux, prendre une grande inspiration et expiration pour reprendre confiance et redevenir le vrai moi. Après tout, je n'avais pas à être effrayé si c'était juste un petit voleur de pacotille. En voulant paraître méchant et pas trop gentil - même si c'était pas près d'arriver, être trop gentil - , je m'adressai encore une fois à eux...

" -Vous avez volé ces marchandises hein ?!

- Ouais, et qu'est-ce que ça te chantes trouillard., me répondit le deuxième homme.

-Je vois...Vous allez...Devoir me les rendre...

-Hihihi...Comme si on allait gentiment t'écouter, on garde notre butin et c'est tout...D'ailleurs on a même dut conclure un marché tellement qu’on n’arrivait pas à déterminer de vainqueur dans notre combat..., dis l'homme masqué.

-Oh...Mhfm...Désolé, mais j'ai dit que j'allais reprendre la marchandise ! "

La façon de parler de l'homme à la toge ne collais pas à son physique c'était ce qui me redonna vraiment confiance. Sa voix allait plutôt à un psychopathe qui attend que personne n'est là pour pouvoir commettre des crimes. J'enlevai la cape pour pouvoir mieux bouger, même si je pensais réellement que je pouvais les battre très facilement. Tout à coup, il sortit un petit couteau, n'avait-il pas vu que j'avais un katana sur moi ? Ensuite, il s'écorcha un peu de sa peau laissant couler un peu de sang pour pouvoir le lécher. C'était vraiment un fou, il voulait m'impressionner en faisant ça ? Tout ce qu'il réussit à me faire, c'était m’énerver. Quelque part, on avait une petite ressemblance et je n'aimais pas ça. Je mis toute ma force dans deux coups, un au niveau du ventre puis un autre sur le dos avec le dos d'un de mes katana. Il tomba comme un objet inanimé que l'on aurait poussé. L'autre m'ayant vu, décida de fuir plutôt que de m'affronter en reprenant l'homme à la toge. Je récupérai donc le sac et regardai une dernière fois le fou masqué, qui repris conscience sur les épaules de l'autre type, avant de rentrer dans l’hôtel de South Spirit...

" Il faut vraiment que je pense à ne pas finir comme lui... "

Je repris la cape, et partis enfin vers l'hotêl. Une fois rentré, le marchant qui était encore inquiet et commençait à trembler des jambes, sautilla de joie lorsqu'il vu le sac que je transportai sur mon dos. Il me remercia comme convenu avec une belle somme de joyaux et moi, je filai me reposer deux petite heures avant de lui redonner sa cape. Plus je réfléchissai, plus je me disais que je connaissais le centre-ville de Crocus, mais pas parfaitement, mais sûrement que j'y étais allé dans mon enfance...Enfin bref, je voulais pas continuer à chercher plus longtemps, peut-être pour la prochaine fois. Les deux heures de repos finies, je repris route. Pour une journée où je ne voulais pas me battre, j'en ai fait du combat...Et surtout, plus de mission demandant à réfléchir un peu beaucoup…
   
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser