[PV Saphira] Terre d'Enca, une demoiselle en perdition.
 MessageSujet: [PV Saphira] Terre d'Enca, une demoiselle en perdition.   [PV Saphira] Terre d'Enca, une demoiselle en perdition. EmptySam 8 Sep - 17:36

Anonymous
Invité


Click

Il est des jours où il vaut mieux rester coucher.. Ce jour, n'en est pas un.

Haïne est, depuis quelques semaines, à la recherche de la musicienne de la guilde Phantom Lord. Celle-ci a, semblerait-il, fugué. Personne ne semblait s'inquiéter de son absence... Il faut dire qu'elle est une femme, enfin, une demoiselle très discrète. Haïne espérait de tout coeur qu'il n'aura pas à conjugué cette dernière phrase au passé. Il n'a plus de nouvelles, pas un indice sur sa destination. Il a cherché partout, utilisant son flair de chien pour accélérer la recherche, perdant peu à peu espoir et la mémorisation de l'odeur de la jeune fille... Il ne restait plus que les terre d'Encan dans les pays connus. Ensuite, Haïne devra chercher dans les îles, les mers, les océans.. Mais il n'abandonnera jamais, pas tant qu'il n'aura pas au moins trouvé une piste ou, dans une issu plus fatal, le corps de son amie de ses débuts. Après tout, elle est celle qu'il a croisé avant de rejoindre Phantom Lord et tout de suite ils se sont entendu à leur façon. Elle lui avait hurlé dans l'oreille une bonne centaine de fois, l'ayant rendu plusieurs fois à moitié sourd et n'ayant eut comme seul réaction de la part de la fille un rire mi-joyeux, mi-sadique. Enfin, la joie est un grand mot. Ce sentiment n'a, semblerait-il, jamais vraiment habité cette personne.. Haïne avait même osé penser qu'elle n'était juste pas capable de montrer ce sentiment. Lui n'étant pas totalement capable de montrer son amour pour Ama, l'amour étant aussi un sentiment comme la joie, il peut très bien entreprendre que des personnes ne puissent pas exprimer leurs sentiments quel-qu’ils soient.

Aujourd'hui, Haïne sort de sa cachette, dans une sorte de cabane en bois abandonné dans les contrés des Terres d'Enca. Il s'était levé relativement tôt, à cause des bruits produit par la guerre permanente de ce pays. Il s'habilla, ramassa quelques unes de ses affaires quand.


~ Haïne, saute tout de suite hors de ce bâtiment. ~

Et c'est sans réfléchir que Haïne sauta, laissant par terre quelques affaires dont il pourrait se passer. A l'instant où il passa la porte, la cabane explosa, envoyant un bon morceau de bois pointu vers Haïne. La détonation effraya Haïne, déclenchant le processus d’auto-protection, accélérer par la volonté d'Héka'. Les griffes argentés de Haïne s'allongèrent et découpèrent le morceau de bois d'une part, et le dévièrent de l'autre, mettant ainsi hors de danger le corps de la bête.

" Il était moins une... heureusement que je t'ai avec moi mon ami. "

Haïne sentit un acquiescement de la part de son subconscient bestial. Il n'y avait pas à dire, depuis qu'il avait apprit à tisser des liens avec son alter ego canin, la vie lui était plus facile et moins folles... Enfin bref ! Haïne venait donc d'esquiver la mort, encore une fois, laissant quelques injures s'extirper de sa gueule pour avoir perdu quelques affaires auxquelles il tenait un peu malgré tout. Sous sa forme mi-homme mi-canine, il observa les alentours, quelqu'un devait être la cause de cette explosion. Il sortie ses griffes et huma l'air tel un prédateur cherchant sa proie. Rapidement, une odeur nauséabonde lui vint aux narines. L'odeur d'un homme qui n'a pas prit de bain depuis longtemps. Haïne utilisa une impulsion pour projeté une planche de bois contre un pilier encore en l'air, l'explosant et faisant sortie violemment un homme de derrière celui-ci. La jambe de l'homme se fit écraser par le pilier, l'empêchant de fuir. Haïne trancha l'arme que l'homme, pris de panique, dirigea vers lui. Il l'attrapa ensuite au col et le souleva très légèrement, augmentant la douleur de l'homme du coup.

" Alors, mon gars, qui t'envoie? "

L'homme bégaya d'un air incompréhensible, Haïne le gifle, le griffant involontairement en passant. Il ne contrôle après tout pas encore très bien sa transformation. La griffure était moche, douloureuse, mais pas mortel.

" Alors? ça va mieux? "

L'homme renifla puis repris, il apprit à Haïne qu'un groupe de mercenaire voulait empêcher le chef des Phantom de les trouver. Haïne lui demanda pourquoi. L'homme se tut. Haïne leva le bras, l'homme tendit les bras pour l'arrêter. Il reprit ensuite, c'était parce qu'ils avaient une amie à lui chez eux.

" QUOI? VOUS AVEZ EMPRISONNÉ SAPHIRA ? "

La colère lui fit déployer ses griffes qui traversèrent la gorge du bandit.

" Oh, merde !! Non, non, non, dis moi où est votre tanière !! "

L'homme montra du doigt une direction puis tombe dans l'inconscience permanente. Haïne le reposa délicatement à terre puis fit tomber le restant du pilier sur lui, une sorte de tombe pour le remercier d'avoir "coopéré" et pour s'excuser de l'avoir tué. Haïne pris donc la direction indiqué par l'homme et arriva devant une grande falaise. Il huma l'air et identifia ce qui semblait être l'odeur de son amie. Il n'en était pas sûr, il avait humé trop d'odeur depuis la denirère fois qu'il l'a sentit..
Il entra donc dans la grotte, sur ses gardes, sans briuts pour ne pas se faire repérer comme Héka lui dictait. Pour une fois, Haïne se faisait discret dans ses entrées ! Sauf que...


" SAPHIIIIIIIIRAAAA, JE VIENS TE DÉLIVREEEEEER !!! "

Les abrutit ne changent jamais.
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» tremblement de terre haiti
» La Terre contre le Feu [Privé Shading]
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]
» Légion de la terre du milieu
» Mal de terre [pv: naël]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP