Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie!
 MessageSujet: Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie!   Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie! EmptyJeu 2 Aoû - 18:35

Anonymous
Invité


Click




Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie!
Dr. Yura & Arckam … et peut-être d'autres.
[ ... Précédemment ... ] Quelques jours s'étaient écoulés depuis l'accomplissement de la mission d'Arckam, il s'était bien amusé ce soir là, mais il en voulait toujours plus!





Les magnifiques jardins de Corcus, de la journée véritable petit coin de paradis; les multiples fragrances enivrent les sens tandis que les myriades de fleurs polychromes font pétiller les pupilles des petits et grands. Mais lorsque l'astre solaire décline et que peu à peu, les ténèbres deviennent maitresses du monde, il est plus sage de ne pas s'y aventurer seul, qui sait quelle rencontre vous pourriez y faire.

C'est ici que nous retrouvons notre troubadour préféré, assis sur la branche d'un arbre, un faible rai immaculé de la Dame de la nuit éclairant une affiche qu'il tient dans la main, le mot RECHERCHER y est parfaitement lisible dans son habit carmin. Cependant, notre clown fait une grimace, pas celle habituelle, il semble… déçu du portrait qui le représente, ses lèvres s'entrouvrant légèrement, laissant siffler son murmure.


« Sérieusement? C'est une blague j'espère. Mon nez, mon magnifique nez, ils l'ont encore raté… encore un avis de recherche fait en vitesse. »



Notre arlequin laisse s'échapper un soupir d'indignation tandis que ses prunelles livides se perdent sur les vastes étendues vertes-sombres, mais brusquement des bruits de pas le ramène à la réalité. Se mettant accroupi, il tendait l'oreille; ses années d'expériences entraient dans le cours de la partie à cet instant: le rythme des pas, le claquement des talons au sol, quelques petits cliquetis d'entrechoquements en bruit de fond. Le sourire d'Arckam prenant des proportions effrayantes: ils étaient trois hommes de corpulences moyennes, aucune femme dans le groupe; les bruits des talons étant bien trop légers; quelques bijoux qui pendaient, sûrement des colliers ou des chaines… la seule chose que ne parvenait pas à deviner notre fou préféré était la capacité magiques des inconnus, ce qui rendait encore les choses plus amusantes à ses yeux.


Bientôt les prévisions d'Arckam se révélèrent exactes lorsque trois silhouettes apparurent dans son champ de vision, il attendait toujours patiemment haut perché sur son arbre, tel un lynx attendant ses proies, il avait cependant eu la magnanimité de laisser un petit cadeau au milieu de la route, une mystérieuse boîte rouge. Pincé par la curiosité, l'un des trois hommes s'approcha de cette dernière, et toucha le couvercle, qui s'ouvrit brusquement en libérant un petit clown au rire diabolique. La victime de cette petite farce laissa s'échapper un cri strident en lançant la boite au loin, bientôt des rires venant de ses deux compagnons s'élevèrent, le charriant quant à son courage. C'est à cet instant précis que notre bouffon décida d'entrer en scène, à sa façon bien sûr.

Son rire dément s'éleva dans la nuit, perturbant le silence glacial qui avait pris place. Instinctivement, les personnes tentèrent d'identifier l'origine du bruit, sans y parvenir, mais cela importait peu car Arckam allait se dévoiler de lui-même, non sans une touche d'originalité: apparaissant au milieu des trois gaillards dans un nuage de fumée rosâtre.


« Bienvenue au cirque itinérant messieurs… et madame! »


Son dernier mot avait été volontairement appuyé tandis que son regard s'était tourné vers la personne ayant été la proie à sa petite farce quelques minutes plus tôt. Il reprit.


« Vous n'imaginez pas votre chance! Je ne fais que rarement des représentations privées. Profitez-en, que voulez-vous? Un petit ballon chien? Un tour de cartes? Non, vous êtes plutôt de l'école de la grande illusion vous! Je le vois dans vos yeux. »


Les hommes étaient un peu incrédules devant le spectacle qui se déroulait sous leurs yeux; avaient-ils trop abusés de cette délicieuse liqueur en provenance de Bellum? Ou était-ce dû à la fatigue? Pourtant cet hurluberlu semblait bien réel… brusquement, l'un des trois eu un éclair de génie.


« Dites les gars, il vous fait pas penser à celui sur l'affiche qu'on a vu sur le bar de la taverne? »


« T'as raison, il lui ressemble comme deux gouttes d'eau. Pourquoi il est recherché encore? »


Subitement, ils devinrent livides, comme si ils venaient d'avoir une illumination divine. L'arlequin, lui semblait être déconnecté de notre réalité, pensif.


Non non non! NON, impossible, inacceptable, je n'ai pas entendu ça, c'est faux, vraiment faux, archi-faux! Mes oreilles me jouent des tours, j'ai dû rêvé ou je dois être victime d'un sort, oui c'est ça!

Absorbé par son dilemme cérébral, Arckam ne vit pas le poing venir s'abattre sur sa joue, n'y opposant aucune résistance, ce dernier fût projeté à terre, tandis que l'un des trois vociférait.


« T'as cru que tu pourrais nous avoir comme ça? On est pas des gosses! Ça sera pas aussi facile cette fois, tu pensais toucher la prime, hein, avoue. »


Une prime? Quelle prime? Notre clown n'était au courant de rien, et n'en avait cure. Il se redressait lentement, sa tête encore penchée vers l'avant. L'homme tenta une nouvelle fois de le frapper, mais son poing fut stopé net par la main d'un Arckam qui se mit à rire en serrant de plus en plus fort, relevant son effroyable visage, distordu par un rictus surhumain et des yeux écarquillés… la folie était en marche.


« Deux gouttes d'eau? Vous osez me comparer avec ce portrait fallacieux et à des années lumières de mon incommensurable beauté? Mon nez! Ces incompétents ont totalement raté mon nez que ça devrait être puni de peine de mort! Mais avant, je vais m'occuper de vous afin que vous ne commettiez plus cette erreur! »


Le clown brisa la main de l'homme avant de faire une pirouette, écrasant ses pieds dans la figure de ce dernier, le faisant tomber à terre. Il ne se méfiait plus du tout, ces imbéciles avaient insulté son apparence et ils allaient en payer le prix, il envoya un baiser du bout des doigts ainsi qu'un clin d'œil à ses opposants, une invitation burlesque à une morte probable.


« Que le spectacle commence. »



 MessageSujet: Re: Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie!   Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie! EmptyLun 6 Aoû - 10:41

Anonymous
Invité


Click


L'homme fonça vers sa victime, prêt à lui donner un coup de pied... Puis fut happé vers le haut, disparaissant dans le feuillage de l'arbre. Ses compagnons regardèrent avec inquiétude le végétal, essayant de comprendre ce qui se passait. Au moment où ils allaient l'appeler, des tripes commencèrent à dégringoler sur le sol, suivit de plusieurs organes qui volaient dans tout les sens ainsi que des membres coupés nets. La tête de l'inexplicable victime tomba aux pieds de l'homme aux bijoux. Le compère de ce dernier fit alors demi-tours et commença à fuir, avant de s'effondrer sur le sol, un scalpel planté dans le cou.
L'homme au bijou regarda autour de lui, a la recherche de son mystérieux agresseur, ça ne pouvait pas être le clown qui se tenait devant lui qui ne semblait pas comprendre la situation lui aussi. Un rire dément résonna alors et une forme sortie de l'arbre et fonça vers lui.


-Bouya !!!


L'homme commença un hurlement mais ce fit soudain couper la langue avec une grande précision.
Sans qu'il ne comprenne rien, il vit son bras tomber, puis un adolescent au cheveux décolorés accroché sur son dos, un fils bizarre à la main et avec une... jambe ?
Il tenta de donner un coup à son agresseur avec son bras valide mais vit sa main finir un tranche sur ce qui semblait êtres de longues griffes aiguisé. L'homme hurla de douleur... Ha oui.. il n'avait plus de langue.

L'adolescent se dégaga de l'estropié et admira son oeuvre.


-Hummm... j't'aurais bien greffé d'autre chose... mais j'ai pas trop le temps... tant pis ! Tu est très mignon comme ça ! Gniark !!!

-mlpgthfd gftrdftdhjj ggtdd ?

-Scuse moi... parle pas le muet !

-uiggui guyiguyg huigui ?

-Purple m'envoie te tuer ! Je suis Le docteur Yura !!! Gniark !!!


Yura acheva sa victime d'un coup de griffes, tout en riant. Il fit ensuite demi-tour et découvrit l'espèce de Clown qui se trouvait au sol. Il s'approcha de ce dernier puis le regarda de prêt, c'est-à-dire en collant sa tête contre la sienne, puis il détailla l'avis de recherche à ses pieds.

-C'est toi dessus ? Franchement ça te ressemble pas .. Arckam... c'est ça ?


Le chirurgien regarda le nez du clown puis l'avis de recherche, puis de nouveau le nez. Il éclata de rire.


-je vais arranger ça ! L'avis correspondra maintenant !


Yura fonça alors sur Arckam, toutes griffes dehors, prêt à l'opérer... L'heure de la découpe était venu !
 MessageSujet: Re: Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie!   Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie! EmptyLun 6 Aoû - 16:43

Anonymous
Invité


Click




Illusions, tours de magie, tartes à la crème… tel était le spectacle imaginé par l'esprit déluré du clown, mais un petit imprévu venait bouleverser ses plans. Il était là, sorti de nulle part, cet adolescent inconnu aux cheveux décoloré, qui était-il? D'oµ venait-il? La seule chose qui parcourait la tête d'Arckam à l'instant n'était autre que le générique d'un dessin animé de son enfance mettant en scène un robot géant, bref, le vide absolu.

Ses desseins furent vites interprété par notre maître du spectacle. Pas de doute, ce petit était doué, mais ses actions manquaient terriblement de classe, tout n'était que déchirement, démembrement, déchiquetassions… C'était morne et ennuyant, aucune souffrance, aucun jeu!

Notre clown était perplexe, il se contentait de regarder sans rien faire, après tout notre petit décoloré n'avait pas besoin du moindre coup de main, de toute façon Arckam travaillait en solitaire. Mais un détail le chiffonnait, pire même, l'énervait. De quel droit cet énergumène se permettait-il de s'interposer entre lui et ses portes monnaies sur pattes?

Perdu dans ses tribulations, notre troubadour percevait des brides de conversations entre les craquements d'os et les déchirements de peaux. Alors ce petit était un docteur, première nouvelle. Et il souhait lui refaire le nez… intéress…


« PARDON? »


Les paroles du psychopathe avaient ramené l'arlequin dans le monde réel. Juste à temps pour que ses prunelles livides admirent de très près les lames acérées de ce qui semblaient être des griffes.


Deceive

Juste le temps pour l'illusionniste de disparaitre dans un nuage de fumée verdâtre, gratifiant le chirurgien d'un rire dément avant de réapparaitre quelques mètres dans son dos.


« Quoi d'neuf, doc? »
avait-il dit, une carotte en plastique entre les dents.

Même si le ton d'Arckam était enjoué, il prenait cet intrus très au sérieux, il venait de le voir à l'œuvre, certes contre des personnes dénués de magie, mais il fallait être prudent, la témérité n'étant pas la principale caractéristique du clown et les picotements sur son visage lui indiquait que les griffes n'étaient vraiment pas passées loin.


« Je ne te connais pas, je ne sais pas ce que tu veux et à vrai dire je m'en fiche complètement. Mais je n'apprécie pas qu'un illustre inconnu décide de me refaire le portrait sans mon consentement… j'espère que tu as faim. »


Spicy Pies!

Aussi tôt eu-t-il prononcé ces mots que trois tartes à la crème se matérialisèrent autour de lui, il tendit sa main dans la direction de Yura, lui octroyant un clin d'œil.


« Avec les compliments du chef. »


Les tartes fusèrent dans la direction du trouble-fête, menaçant d'exploser au moindre impact.




 MessageSujet: Re: Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie!   Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie! EmptyMer 8 Aoû - 10:39

Anonymous
Invité


Click

Alors que les griffes aiguisées de Yura étaient quelques millimètres du visage blafard du clown, ce dernier disparu dans un nuage de fumée verte. Le psychopathe réagit vite et stoppa son saut a quelques centimètres de l'arbre. Arckam réapparu juste derrière lui, une carotte entre les dents. Ce dernier lança d'une voix moqueuse un " Hé ! Quoi d'neuf docteur ! " qui fit rire doucement le psychopathe.


-Je ne te connais pas, je ne sais pas ce que tu veux et à vrai dire je m'en fiche complètement. Mais je n'apprécie pas qu'un illustre inconnu décide de me refaire le portrait sans mon consentement… j'espère que tu as faim... SPICY PIES !!!


Arckam envoya sur Yura trois tartes à la crème bien gonflée et pleine de crème. Le chirurgien les vit foncer sur lui et se pencha juste à temps pour les esquiver... être taché de sang, ok, mais pas de crème, beurk !
Les tartes s'écrasèrent contre l'arbre, puis explosèrent. Le docteur explosa de rire, puis regarda son patient, un grand sourire sadique aux lèvres.


-Oh... tu aimes jeter des trucs explosifs ! Gniark !


Six scalpels aiguisés se matérialisèrent sur les manches tachées de sangs de l'expérience. Cette dernière regarda le clown, souriant toujours comme un dingue, puis lança les instruments tranchants sur lui. Les projectiles passèrent à cotée de la tête du bouffon, à à peine un millimètre.
Le tir était parfaitement maitrisé, Yura n'avait pas voulu toucher son patient, c'était plus marrant de le faire souffrir avant, de le voir s'agiter et comprendre à qui il avait affaire.
Le psychopathe fonça donc sur le bouffon, toutes griffes dehors, prêt à le découper . Ce dernier esquiva l'attaque comme tout a l'heure, en disparaissant dans un nuage de fumée verte qui aveugla le chirurgien, le faisant trébucher sur une racine et atterrir la tête la première dans une mare pleine de nénuphar.
L'adolescent trempé se releva de l'eau boueuse dans laquelle il était tombé, cracha un poisson dans sur sa manche, puis explosa de rire. C'était assez marrant en fait !


-Tu t'cache comme ça . T'ose pas m'affronter de face . Gniark ! J'ai pourtant individu dangereux et fou sur ton avis... c'est quoi un fou au fait ?


Sans attendre de réponse, Yura effectua un saut monstrueux pour atteindre son adversaire. Il atterrit devant lui, toutes griffes dehors, un grand sourire aux lèvres. Le psychopathe se mit alors à faucher en direction d'Arckam, espérant bien le toucher... et ensuite... il pourrait le découper !
 MessageSujet: Re: Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie!   Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie! EmptyMer 15 Aoû - 16:00

Anonymous
Invité


Click




Arckam fit une moue dépitée en voyant ses tartes exploser sur l'arbre plutôt que sur notre chirurgien en herbe, il aurait tant aimé voir ce dernier être réduit en des petits morceaux sanguinolents et sucrés. Mais ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'il aperçut les scalpels fusant dans sa direction, la célérité du gamin était telle qu'il était trop tard pour les éviter et l'impact semblait être inévitable. Mais contre l'attente du clown ce dernier ne senti qu'un léger souffle de vent sur sa peau, les lames tranchantes étant passées à seulement quelques millimètres de lui.

Il ne fallut pas longtemps à notre bouffon pour comprendre que son adversaire voulait jouer avec lui avant de mettre un terme au duel, le petit remontait dans l'estime de l'assassin et il allait donc exhausser son souhait.

Le jeu reprenait donc, notre docteur fonçant comme un acharné toutes griffes dehors à l'encontre de notre clown, qui cette fois eu le temps de s'esquiver comme il l'avait déjà fait, il n'était pas très à l'aise avec le corps à corps frontal, surtout face à un individu si bien armé. Ce qu'il n'avait pas prévu, c'est que sa fumée aveuglerait son opposant, lui faisant faire une chute dans la marre située non loin de là.

La scène était burlesque de par son arrivée inattendue, et surtout par la réaction de la victime. Qui s'en amusa elle aussi, étrange ce petit, mais intéressant en fin de compte. Lorsqu'il se releva, ses paroles provoquèrent un fou rire chez Arckam.

Il voulait savoir ce qu'était un fou? Il avait pourtant l'air bien placé pour le savoir. Sans crier gare, l'adolescent effectua un saut digne d'une bête sauvage, mettant Arckam à portée de ses dangereuses griffes, amorçant des mouvements effrénés de fauchages. Cette fois, il 'était inutile de compter sur la fumée une fois encore, et il n'y avait pas la moindre racine ou marre pour lui venir en aide.

Il se basa uniquement sur son agilité pour éviter tant bien que mal les coups brutaux du docteur, quelques lambeaux de costume se faisaient arrachés ici et là tandis qu'il esquivait les attaques, mais l'une d'elle parvint à finalement le toucher, plusieurs éclaboussures de sang furent projetées à terre. Il parvint à se dégager avant que l'autre fauchage ne l'atteigne, au prix de terribles efforts pour réaliser sa pirouette.

La douleur lancinante qui lui mordait le flan lui fit poser un genou à terre tandis que son visage se tordait sous les grimaces. La main d'habitude immaculée était recouverte du liquide carmin qui s'écoulait de sa blessure, cet acte de barbarie ne pouvait rester impuni, mais il fallait que le clown gagne du temps pour mettre en place sa contre-attaque. Il releva la tête et sourira à Yura. Mais son sourire n'avait rien de bienveillant, annonciateur de représailles à la hauteur de l'acte commis.


« Tu voulais savoir ce qu'est un fou en réalité? Laisse-moi te donner un avant-goût. »


Arckam se mit à rire, mais rien avoir avec un rire habituel. Celui-ci était froid et menaçant, un rire de clown diabolique qui transperce le corps et l'esprit, qui gagne en intensité, qui se répète de plus en plus comme si une armée clowns avait décidé de rire dans vos oreilles en même temps, occultant tous autres sons de votre esprit. Combien sont-ils? Que veulent-ils? Personne ne le sait, impossible d'être concentré dans de pareilles circonstances. Le chirurgien était maintenant confronté au Clown's Laugh d'Arckam, allait-il pouvoir se focaliser sur sa cible, ou sombrer de plus en plus dans un état paranoïaque l'empêchant de mener à bien ses attaques?


Spoiler:
 

 MessageSujet: Re: Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie!   Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie! EmptySam 8 Sep - 8:42

Anonymous
Invité


Click

« Tu voulais savoir ce qu'est un fou en réalité? Laisse-moi te donner un avant-goût. »


Arckam se mit alors a rire. C'était un rire froid et glacial, qui semblait contenir des centaines de désirs meurtriers qui n'attendaient qu'une seconde inattention de la part du chirurgien pour fondre sur lui et l'emporter dans un torrent de folie pure.
N'importe qui aurait craqué et n'aurait plus pu se concentrer sur le clown...
Mais Yura n'était pas n'importe qui...
Les rires sadiques des clowns ne résonnaient à ses oreilles que comme de simple sons, aussi inoffensifs que le vent dans les feuilles des arbres.


-Gniark ! Joli rire ! Mais... il est censé faire quoi ?


L'expérience pencha sa tête et dévisagea son adversaire.


-T'es vraiment ridicule a rire tout l'temps ! Mais c'est marrant !



Le chirurgien explosa de rire. Les ombres autours de lui semblaient plus grandes, plus menaçantes, mais il s'en fichait, la peur était un concept beaucoup trop abstrait pour lui.
L'adolescent cessa de rire puis jetta un regard sinistre a l'excentrique qui se tenait en face de lui...


-Bon! Assez rit ! C'est l'heure de la découpe !


Yura fonça sur le clown très rapidement, toutes griffes dehors. Ce dernier tenta de se protéger en faisant un bouclier avec ses bras, mais le chirurgien sauta dans l'arbre juste avant passant au dessus de sa tête. Il contait bien s'amuser avec le clown encore quelques minutes avant de l'envoyer au fond de sa glacière. Il frôla de nouveau Arckam.


-C'est ça que t'appels être dangereux ? Gniark ?


Yura passa juste derrière le fou, l'éraflant très légèrement de ses grandes griffes.


-J'ai rien vu de marrant dans l'combat moi ! Tu t'bats vraiment mal !


Le psychopathe fit du bruit en passant dans un buisson.


-Comment t'as pu tuer des gens toi ? T'es même pas capable de me toucher je pense !


Un saut par dessus le clown.

-Dis moi... Tu t'retiens pas quand même ? T'as peur de blesser un ch'tit garçon ! Gnirak !


Un bruit dans son dos.


-Oui ! C'est ça ! Je sens que tu t'retiens ! Tu pense trop ! C'est ça ton probléme !


Le psychopathe se trouva juste au dessus de l'oreille de son patient. Il lui chuchota alors doucement à l'oreille.


-Montre moi de quoi tu es capable... Mais vraiment capable !


Cinqs griffes aiguisés sortirent de la poitrine d'Arckam dans un bruit feutré.


-VAS Y ! Sombre dans la démence avec moi !!!!! GNIARKKKKKK !!!!!
 MessageSujet: Re: Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie!   Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie! EmptyDim 23 Sep - 13:31

Anonymous
Invité


Click




La situation s'annonçait on ne peut plus mal pour notre cher clown, sa technique n'avait pas eu plus d'effet sur l'adolescent qu'une légère brise sur un tronc d'arbre, le prenant de court pour préparer sa riposte. Celle du Doc, quant à elle, ne se fit pas attendre.

C'est un véritable ballet digne des plus grands spectacles qui se déroulait devant ses yeux, la dangerosité des griffes en plus. Yura sautait, grimpait, riait, virevoltait autour d'Arckam sans manquer une seule seconde de le railler, il jouait avec lui comme un chat le ferait avec un souris qui n'a aucune chance de s'échapper, notre troubadour réfléchissait bien que mal à se défendant comme il le pouvait des assauts fulgurants et aiguisés du blondinet, sa blessure lui compliquant encore plus la tâche. Chaque mouvement lui demandait de plus en plus d'efforts, et les mimiques amusées de son visage avaient laissés place à des grimaces torves; manifestations de la douleur qu'il éprouvait.

Le choc fût terrible lorsque plusieurs serres émergèrent du torse du clown, qui n'en croyait pas ses yeux. Notre maitre du spectacle devait se l'avouer, il avait eu les yeux plus gros que le ventre en pensant avoir une chance contre le chirurgien. L'avantage ici, c'est qu'il n'éprouvait aucune honte à fuir un combat lorsque ce dernier tourne en sa défaveur. Il aurait pu tenter d'utiliser sa botte secrète, mais dans son état cela n'aurait fait que retarder l'inévitable, et il préférait la garder dans sa manche pour une possible future rencontre avec cet intéressant jeune homme qui ne manque pas de piquants.

Il esquissa un sourire à Yura


« Félicitation, tu remportes cette manche, mais sûrement pas la guerre. »


Il prit une inspiration, avant de faire tourner ses mains sur elles-mêmes.


« Silly... Go... Round. »



A priori inoffensive, cette technique allait faire tourner le monde de Yura sur lui-même, littéralement. Et aussi doué que soit ce Doc, poursuivre Arckam en ayant l'impression d'être dans une centrifugeuse, cela lui semblait fort peu probable, mais afin de ne prendre aucun risque, notre clown utilisa ses dernières réserves magiques afin de s'évaporer dans des nuages de fumées plusieurs fois de suites, brouillant les pistes par la même occasion.[ ... A Suivre ... ]



 MessageSujet: Re: Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie!   Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie! EmptyLun 24 Sep - 15:38

Anonymous
Invité


Click

-VAS Y ! Sombre dans la démence avec moi !!!!! GNIARKKKKKK !!!!!

La phrase du chirurgien ne sembla pas avoir l’effet escompté sur le clown… ce dernier regarda les griffes sortant de sa poitrine… puis Yura… puis les griffes… puis sourire. Le psychopathe souris a son tour, puis explosa de rire.

-Félicitation, tu remportes cette manche, mais sûrement pas la guerre.

-Gniark… qui sais… Une guerre c’est quoi ? Juste un très long combat, comme un opération sur une tumeur nichée au creux de la colonne vertébrale… c’est long, marrant et on ne sais pas l’issue… Mais moi… je la connais ! Je réussi toujours mes opérations ! Tu n’es rien de plus que la tumeur… et je vais te virer de se monde au final ! Gniark !

Le chirurgien prépara un coup mortel, destiné a mettre un thermes a se combat une bonne fois pour toute. Mais le clown se projeta en avant, se blessant certainement assez gravement au passage, mais pas grave ! C’était ça ou la mort ! Il se retourna ensuite en un éclair et prononça des paroles que Yura ne compris pas sur le coup.. ; sa voie était sifflante et il était dur de percevoir quelque chose. L’adolescent fonça sur sa cible, mais retomba sur sa cape. Il tenta de se relevé mais tomba de nouveau a la renverse. Il jetta un coup d’oeil a Arckam, qui semblait en baver. Un sourire de psychopathe se dessina sur le visage de l’adolescent.

-Hé ! Pourquoi cet air si sérieux ! GNIARK !

Arckam disparu alors dans un nuage de fumée verte. Le psychopathe se précita en trébuchant partout, puis atteint la place ou se trouvait le clown avant ça. Il regarda la terre, puis rigola.

-J’ai gagné cette bataille hein ? donc tu veux encore me rencontrer ? Gniark ! Parfait ! Personne ne m’a jamais échappé… sauf ce gars… Meta… ouais ! Détail insignifiant ! je te retrouverais Arckam… et tu finira dans ma glacière !!!! GNIARK !!!!!!
 MessageSujet: Re: Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie!   Le fou prend le fou, mais quel fou? Cessez-donc cette folie! Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mais quelle est cette hérésie ? [PW Ory]
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» JER parle de vide... D'acc. Mais pour qui se prend-il, l'autre clébard bariolé?
» Quel recours pour les victimes innocentes de la Minustah?
» Quand la rhétorique prend le relais des baguettes... [Pv Calli]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP