Aller à la page : Précédent  1, 2
Plan Citrouille: Activé!
 MessageSujet: Re: Plan Citrouille: Activé!   Plan Citrouille: Activé! - Page 2 EmptyMar 14 Aoû - 18:57

Anonymous
Invité


Click

Putain. Bordel. Chiotte. Citrouille. Gouki aurait pu tenir des heures, mais je sais qu'une liste d'insanités plus ou moins grossières vous déplairait, je vais donc écrire quelque chose de plus construit. Après ses explications pour le moins claires à son frère civilisé, son frère pyromane lui avait fait un Drop Kick, qu'il n'avait pu traduire. Était-ce un Drop kick de bromance, ou bien un Drop kick de défi? Il faut dire que, s'il se débrouillait à l'oral, Takibi avait des problèmes avec l' "écrit" de la langue Cajun. Enfin, Gouki décida de ne rien faire, à part préparer un troll: ce drop kick avait à peine chatouillé. Ensuite, l'initiateur du plan Citrouille prit la parole, et réexpliqua son plan, sauf qu'il parla de trucs plus à terre-à-terre: l'argent, montrant à ces mots une bourse "presque aussi grande que le vide dans le cerveau de Gouki". Le sang tambourina sous les tempes de notre héros, et, par chance pour son frère, il décalquait des soldats, sinon le mage de feu en aurait pris pour son grade. Ensuite, pendant que notre guerrier balançait son Voice Machine Gun, Kumo commença à réprimander Takibi, à grands renforts de baffes et de coud'krâne. Ensuite, il déblatéra un truc, mais comme il engueulait Takibi, bah notre mage n'écouta pas (et même s'il lui avait parlé à lui, il aurait écouté les trois premiers mots, histoire de faire genre, puis serait retourné à ce qu'il fait le mieux, à savoir taper).

A ce moment-là, le flair de notre magicien décela une odeur de brûlé: ça, c'était un coup de Takibi. Pas manqué! Le bicraveur du lot avait foutu le feu à une vieille baraque, et c'était une belle flambée! En ayant fini avec ses opposants, Gouki se prit à baver en imaginant des marshmallows géants qu'il ferait fondre sur le feu... Marshmallows... Manger... Geuh (Connexion avec le cerveau perdue... Tentative de reconnexion en cours... Mot de passe? K-U-M-O)... Ah, Kumo lui demandait d'éteindre le feu avec un Sound Bazooka. Hum, il donnait pas un peu des ordres? Si, il donnait des ordres! Alors, l'aîné des Cajun croisa les bras et fit un geste dédaigneux de la tête: ces flammes le concernaient pas.... Par contre, pour les marshmallows... Il tourna la tête à droite et à gauche, cherchant la précieuse guimauve: y'avait d'tout sur ce port, alors sait-on jamais... L'interrompant dans ses recherches, son frère lui empoisonna la vie (oh oh je suis trop drôle!) en rebondissant sur sa face. Mais fuuuuuuuuuuuuuck! Le Cajun aux cheveux pourpres allait exploser, et ça serait pas beau à voir... Alors qu'il allait héler son frère, un nouvel inconnu entra dans l'équation.

C'était un bonhomme avec des cheveux oranges, des yeux dorés aux pupilles verticales, chétif comme un agneau, et sans doute pd comme un phoque. Gouki l'avait déjà vu quelque part... Et le gay aussi, vu comment il les appela de façon Zehef. Ah, c'est ça! Il avait acheté le Citrouillagra! Tiens, bizarrement, la maison ne brûlait plus alors qu'il y avait toujours des flammes! C'était sorcellerie! Et la température était redevenue normale. C'était sans doute dû à l'arrivée du petit homosexuel. Notre héros comprenait que les flammes ne veuillent pas se montrer sous leurs meilleurs atours, de peur de se faire violer... Remarque, on disait une flamme... Rah, mais on s'en fout! Le massif Cajun marcha jusqu'au gay, baissa la tête pour le regarder, puis prit la parole de sa grosse voix:


- Ah, toi, t'as acheté hier et t'es pas content... Bizarre, t'avais plutôt la tête à t'faire fourrer par des grands noirs, faut pas s'fier aux apparences finalement! Enfin, tu tombes bien: y'avait justement plus rien à tabasser, et mes frères ont pas l'air décidés à aller manger... Alors on va se battre, toi et moi!

Le Cajun à la chevelure écarlate recula son poing droit, et envoya un crochet en direction de la tête du nouvel arrivant.
 MessageSujet: Re: Plan Citrouille: Activé!   Plan Citrouille: Activé! - Page 2 EmptySam 25 Aoû - 19:18

Anonymous
Invité


Click

    Après avoir prononcé mon nom, ce qui pour Gouki serait un soit en exploit intellectuelle, c'est souvent un prélude à une démonstration d'amour cajun de la part de Kumo, histoire de bien faire comprendre à qui il va faire des mamours cajun ! Et ça ne manque pas, PAF, une petite baffe de la fierté qui passe toujours bien, suivit d'un coup de tête de la réprobation, il fait chier la bite lui a jamais être content, c'est un peu grâçe à moi qu'on bouffe, qu'on boit et qu'on bicrave des donzelles (vous vous attendez à un autre mot un bande de gros deg'lasse) plus ou moins, bon d'accord surtout moins légalement, et surtout qu'on s'amuse ! Ok, quand on suit Kumo on s'amuse des fois, mais on fini plus souvent le petit doigt en l'air à boire un thé deg'lasse avec une petite donzelle trop civilisé pour être honnête qui fini pratiquement toujours pas jeté Kumo, souvent à cause de Gouki qui essaie de manger la tasse mais c'est un détail technique ça, faut pas chipoter ! Et ça y'est, Kumo commence à se pleindre, comme quoi on était dans la merde ! On serait dans la merde si on s'était pris une branlée là, c'est pas nous qui sommes en train de faire trempette c'est les autres moches ! Moi, j’appelle ça une sortie remarqué tout au plus ! Et les boissons et les donzelles, c'est un détail, surtout qu'il parle l'animal, il parle toujours beaucoup, voir trop, ça doit être le problème des gens trop civilisé ! Au moins avec Gouki, on parle pas trop, enfin si Gouki il parle mais on comprend pas tout, putain de consanguin !

« - Tu fais chier la bite Kumo, t'es bien content quand tu peux boire avec moi et venir jouer avec les dames ! C'est bien beau de raler, mais tu profites aussi ! J'm'auto-finance ! C'est pas comme l'autre là, toujours en train de gueuler et de bouffer ! »


    Je balance ensuite la bourse bien rempli dans les mains de Kumo. Et il trouve encore moyen de crier ce con, putain jamais content ! A mais oui, il doit gueuler pour le feu, c'est vrai qu'il aime pas ça lui, il a vraiment des goûts de merde, il est très bien mon feu, limte si ça embrase tout le port j'me touche dessus quoi. Puis, brusquement, un nabot aux cheveux fluo, putain de teinture débile, commence à crier d'une voix aigu, où il a pas encore fait sa mue ou alors on lui a coupé un bout... Il se concentre pour visiblement utiliser de la magie, sur mes flammes ! Lui je sens qu'il va finir la tête dans un mur ou le cul dans la flotte, ou les deux, et en même temps ! Jamais sous estimer l'imagination d'un cajun en mode Zehef ! Gouki s'était alors avancé pour lui casser la gueule, mais il a moi ce petit fumier ! L'énorme sac à rage commence alors à le menacer... A putain, j'me disais bien qu'une tête de sucrette pareille ça se retient ! Il avait acheter des citrouilles et devait revenir se plaindre, putain, faut vraiment être con pour se faire avoir par une idée débile comme celle là, enfin débile, d'après Kumo, mais il est pas net sur les idées lui, il a que des plans merdiques où sa fini toujours bien ! Heureusement que j'suis là ! Enfin bref, Gouki voulait se le faire, au sens figuré seulement, faut pas déconner quand même ! Mais pas question ce petit fumier est à moi ! J'écarte alors les bras de mon corps, commence à matérialiser des flammes dessus qui dansent dans sur tempo brûlant *humour niveau Gouki activé*. Et je balance alors mes flammes un peu partout, fallait pas commencer à me les briser ! Là on est face à un putain d'incendie bien comme il faut ! J'arrive dans le dos de Gouki et lui assène une tape derrière la tête bien Zehef ! Du genre qui fait mal pendant quelques jours, mais malgré tout pleine d'affection cajun et de défi aussi ! Ce sac à foutre de cheveux orange aller bouffer le mur et après il allait flotter avec !


« - Gouki, ta mère avec un sac sur la tête ! Ce sodomite est à moi ! T'as vu ce qu'il a fait à mes flammes ce sale con ! Et si t'es pas content s'est pareil ! Et j'peux me battre avec toi aussi si tu veux ! Putain, mais ça serait marrant ça ! Je pète la gueule de ce sodomite et après je m'occupe de ton cas et le perdant ferra la vaisselle ! Et vient pas dire qu'on a pas de vaisselle Kumo, j'te vois venir s'pèce de raz-bas-joie ! Tu peux venir jouer toi aussi, alors pète un coup et viens faire mumuse toi aussi à taper le phoque orange !»


    J'enflamme alors mes poings cette fois avec des flammes froides, en faisant craquer mes doigts ! C'était Zehef, comme la bonne odeur de brûler qui émane de ce port ! J'aurai pas cru qu'on s'amuserait autant dans cette ville de merde !
 MessageSujet: Re: Plan Citrouille: Activé!   Plan Citrouille: Activé! - Page 2 EmptyMar 28 Aoû - 19:07

Anonymous
Invité


Click

Mais ma pauvre Martine vous avez vu ça? Le gros bonhomme avec la coupe de voyou et la bouche arrachée, il criait, mais alors il criait! Et ça faisait voler les hommes de la police! De l'autre côté, le petit maigre aux cheveux longs avec une tête de droguée, il mettait le feu partout! Et il trouvait ça drôle! Enfin, le dernier, le plus louche avec sa peau violette qui s'est déshabillé avant de rejoindre les deux fous... Il tape les policiers avec un sabre et en plus il tape les autres! Ha ma pauvre Martine... Si le général était là... Il aurait fait enfermer ces jeunes qui ne respectent plus rien!

Pas besoin d'être magicien (pour le coups nous le sommes quand même) pour savoir ce qu'on pense de nous. de même, pas besoin d'avoir le QI D'Alfred Zweistein pour savoir que ça va mal finir cette histoire... Et Gouki qui me snobe, j'aurai dut m'en douter. Qu'est ce qui m'a prit de lui demander de faire ça pour moi? C'était comme donner un seau d'huile à Takibi, ça finissait forcément par cramer! Je suis, comment dire? Désappointé. Et je n'aime pas être désappointé. Mais le sourire me revient quand cet idiot me balance finalement la bourse bien remplie. En effet, y a de quoi faire là dedans! Il a fait de la merde, mais de la merde qui rapporte!

- MERCI !

Je commence alors à compter tranquillement au milieu de la foule. Si quelqu'un a le malheur de me bousculer, il termine avec coups de sabre empoisonné sur la tronche. Petit à petit, j'en arrive à l'heureuse conclusion: CE SOIR C'EST FIESTA! Ce qui est bien quand on a de la fraiche, c'est que ça facilite le jeu de la séduction. Déjà que je pars habituellement avec un handicap (deux handicaps en fait, portant les doux noms de Gouki et Takibi), là, j'allais pouvoir viser de la demoiselle avec de l'éducation! Pas une simple gourgandine qui ne dit même pas merci après être passée sous mon corps d’Apollon!

Mais là... J'entends quelque chose de terrible... Dans cette foule qui se fait éclaircir par les flammes et les coups de Gouki, personne ne nous a encore vraiment adressé la parole. Quelques supplications par-ci, un "rendez-vous!" par là, toujours de l'habituel dans ces situations, rien qui pourrait vraiment m'enflammer (moi aussi j'm'y mets! Blague de consanguin powa!). MAIS CA! Un être abject, teint dans une couleur affreuse, affublé de pupilles félines ultra laides ose... Non, j'n'arrive pas à le dire.... CE MEC OSE NOUS HÉLER COMME SI ON N'ETAIT QUE DES PUTAINS DE BOUSEUX! BOUCHERIIIIIIIIIIIIE! Automatiquement, je me mets à charger un obus de poison dans ma main gauche...

- Mais... Mais... Mais... RRRRRRAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH! ON ne t'a jamais apprit la politesse, enculé! ON DIT "BONJOUR"! ON DIT "EXCUSEZ MOI DE VOUS DÉRANGER"! MAIS ON NE DIT PAS "HEY VOUS!


Je charge alors l'inconnu qui semble déjà s'être attiré les foudres de mes frères. J'arrive à la hauteur de Takibi et "oups" le Poison Canon part tout seul, prêt à faucher le p'tit malpoli. Sans attendre de voir s'il encaisse bien ou pas, je me jette dessus lui dit en marquant chaque mot d'un coups de poing:

- Va *punch* Apprendre *punch* La *punch* Politesse *punch* Petit *punch* Enfoiré! *punch*


Je m'arrête après m'être complètement défoulé. Est ce que l'autre va répliquer? Rien ne saurait me faire plus plaisir que d'avoir l'occasion de lui exploser un petit peu plus sa petite face de phoque!

- Désolé les gars, fallait que ça sorte... Si ça ne vous dérange pas, j'aimerai moi aussi réduire cette petite chose à l'état de poussière...

 MessageSujet: Re: Plan Citrouille: Activé!   Plan Citrouille: Activé! - Page 2 EmptySam 1 Sep - 15:31

Anonymous
Invité


Click

Des fois il vaux mieux se taire et rien dire que l'ouvrir et manger des coups. Pourquoi donc ? Simplement parce que sur le coup, je n'avais pas pensé à ce que ça tourne ainsi. J'étais aller me plaindre à ces fumiers qui vendaient de la merde en citrouille, mais je n'avais pas envisagé à ce que ça tourne en mêlée comme dans les jeux du style super smash bross... Alors que j'avais crié pour attirer l'attention du plus gros, celui-ci s'avança pour alors me faire face, me surplombant d'une bonne tête. Beurk, la moitié de sa bouche était étirée de manière à ce qu'on croit qu'il joue à double face dans batman. Sérieux, la chirurgie ça existe, ça fait des miracles pour des sommes miraculeusement excessives.. L'homme laissait sa voix gronder, il semblait sérieux dans chacun de ses dires et ça allait faire mal. Pas le temps de réagir, le poing partit telle une balle de revolver, je me mangea une bonne droite bien cajun ne pleine poire, celle-ci m'envoyant balader quelques centimètres plus loin, car celui-ci ne semblait pas avoir des biceps gonflés à l'hélium, mais de vrais et gros biceps. Un liquide carmin et chaud coulait lentement d'entre mes lèvres. Un goût amer en bouche, je le regardais me relevant, mais alors que j'allais me le faire comme lui voulait me faire, un deuxième approcha. Le frère sûrement. Il s'avançait puis par x pouvoir, il déclencha un véritable brasier sur toute la zone. Il était clair que pour moi, je ne pouvais pas refroidir tout ce feu, alors j'allais devoir encaisser la chaleur pour me concentrer sur eux, sans quoi... ça va mal tourner pour ma pomme, si ce n'est pas déjà fait.

Deux contre un, qu'est-ce qui peut être pire hein ? Rien on est d'accord. Sans rien dire, je me relève, mais alors que je m'apprête à foncer, je saute sur le côté pour éviter un jet de je ne sais quoi et sans avoir le temps de faire quoi que ce soit, un troisième ennemi se dresse devant moi me frappant de plus belle. J'encaisse, du sang coulant encore et encore de ma bouche. Bon au final, j'ai rien dit... Trois contre un c'est pire que deux contre un. Mais je n'ai pas dit mon dernier mot. Malgré la légère fatigue que je ressent face à ces coups, la chaleur qui nous entoure et tout ces autres paramètres, je saisis l'homme à l'espèce de turban m'ayant frappé plusieurs fois pour alors serrer les dents et lorsqu'il est retourné, je lui assène un coup de boule dans le nez, espérant lui casser au passage. Du sang gicle légèrement de ma bouche dû au choc. Piteux état moi ? Qu'importe, ils allaient voir que j'abandonnerais pas, comparé à d'autre qui auraient abandonnés dès le départ. Ils ne semble pas être des criminels pour autant, alors pour ma part, je prenais ce combat comme un combat de rue. Laissant l'autre dans l'état dans lequel je l'ai mis, dans le pire des cas avec un nez cassé, dans le meilleur des cas avec un nez en sang mais pas cassé, je fonce vers les deux autres me concentrant sur eux, ce qui ralentit un peu ma course, mais le but est simple, tout faire pour que la chaleur qui les entours descende rapidement et que par la suite, leurs gestes soient ralentit. Je ne sais trop choisir sur le coup et décide de laisser tomber le pyromane cajun pour me concentrer sur celui qui m'a donné le premier coup.
Ma main se poste dans mon dos pour alors dégainer mon épée. Plutôt grande, sans être immense comme certaines épée de manga, comme la trancheuse de tête de Suigetsu dans Naruto, je la libère de son fourreau pour alors viser le bras de l'homme aux muscles de titans. L'air Zéhef, ils peuvent voir que comme eux, je suis sérieux et veux m'amuser sur ce coup.

«  Vous allez le payer.. Pour sûr.. »


Ma main tenant l'épée fait un geste en diagonal visant le bras pour aller vers le torse, mais pas dit que la lame atteigne la cible, puisqu'ils ont encore une majeure partie de leurs réflexes n'ayant pas de courbatures majeur pour l'instant. Surtout avec la température qui allonge encore le long temps qu'il me faut pour baisser la température alentour.
 MessageSujet: Re: Plan Citrouille: Activé!   Plan Citrouille: Activé! - Page 2 EmptyDim 2 Sep - 17:38

Anonymous
Invité


Click

Mouais, peut mieux faire. Se prendre direct une simple droite de notre héros préféré (ou détesté, ça dépend de qui lira ce rp!) semblait indiquer que le mec encore plus pd qu'un phoque faisait beaucoup de bruit pour pas grand chose. Il venait fanfaronner, mais au final il n'était qu'un petit homosexuel.. 'fin, vu l'état de ses lèvres après le coup de notre Cajun, il allait plus trop pouvoir chuper! Alors que notre héros s'apprêtait à finir vite ce petit enculé et à partir rassasier sa faim (pensez-vous, il n'avait pas mangé depuis au moins trois heures! Il avait l'impression que son estomac essayait de dévorer son intestin grêle, et croyez-moi c'pas agréable comme sensation.), Takibi s'interposa, enfin, on aurait pu dire interposer s'il s'était mis entre Gouki et le rouquin (non, il n'y a aucun double sens sucrette-like espèce de vils brésiliens du forum!), mais je digresse, il interrompit donc Gouki en lui tapant l'arrière du crâne et en parlant de sa mère, QUI ÉTAIT BONNE AVEC UN SAC SUR LA TÊTE, et bonne tout court, vu qu'elle avait fini dévorée par les villageois, puis de ses flammes, et de se battre avec lui, et de faire la vaisselle, et que Kumo vienne taper aussi... Gouki bloqua sur "se battre avec toi". Ce putain de frère prenait trop de liberté, c'est pas parce que c'était lui qui avait les meilleures idées qu'il devait faire le bonhomme, ah ça non! Alors que le mage à la balafre s'apprêtait à envoyer une volée de Baffes de la rage à son frère, il remarqua qu'il avait chaud, d'un coup. Ah, les tendances pyromanes de Takibi avaient pris le dessus... Encore une ville où ils allaient être interdits de séjour, ouais!

Et dans tout ça, Kumo rageait au sujet du manque de politesse du pd. Mais ces hommes contre-natures, qui préfèrent leurs semblables, ne sont pas polis... Ma pauvre Louisette, le général n'aurait pas laissé tous ces gens avec nous! Ils auraient fini en prison, voire à la guillotine! Ensuite, il (Kumo, pas le général) rejoignit ses deux bro et balança un obus de poison sur le petit phoque qui l'esquiva d'un saut sur le côté, mais Kumo était déjà sur lui, l'ayant brain de fort belle manière. Et il lui martela la politesse dans le crâne avec Perte et Fracas (indice sur leur identité: certains les appellent Solitude et Frustration). Cela dit, le phorange (mot-valise, phoque et orange, c'est rigolo non?) parvint à se relever et essaya d'envoyer un coup de tête dans le nez de Kumo. Notre Cajun n'avait pas vu ce qui était arrivé à son frère, parce qu'il hésitait encore entre tabasser l'homosexuel ou Takibi, sachant que ce dernier offrirait sans doute un peu plus de résistance. Puis, le MacGay dégaina une grosse épée et bondit sur notre Cajun, lui envoyant un coup oblique, la lame se dirigeant d'abord vers le bras pour poursuivre sa course vers le torse. Seulement, elle n'en aurait pas le temps, vu que le balafré la bloqua avec son poing, contractant ses muscles pour un maximum de force. La lame mordit un peu ses chairs, mais rien de trop grave. Il ricana, puis se tourna vers Takibi et prit la parole d'un ton narquois:


- Ha ha ha, on dirait que le phoque me préfère moi! Remarque, c'est pas forcément flatteur... Enfin, faut dire que j'ai été capable de lui infliger des dégâts, MOI, j'suis pas resté la passif à juste activer des flamminettes! Ou des flammèches, je sais plus.

Le Cajun retira son poing de sous la lame, et fixa un instant le petit homosexuel: dans un sens, il lui rappelait la jeunesse Cajun. Bon, eux n'étaient pas gays (quoi qu' avec Kumo, on pouvait se demander à l'époque, vu ses manières... Ca avait été vite dissipé quand ils étaient partis faire le tour du monde de la bromance, c'la dit), mais cette volonté de ne rien lâcher même devant trois opposants craqués, bah... Gouki repensa à son passé, et à une scène qui l'avait particulièrement marqué...

***

Le soleil ne brillait pas sur la Louise-i-yann, et les bruits ambiants constitués de sifflements néfastes, de claquements de dents et de jurons (Dé Eisse Ka parlait très fort, très très fort) faisaient un peu peur, et personne de civilisé n'y aurait laissé ses gamins. Ce qui tombait bien pour nos trois héros, qui n'avaient pas de parents (ou qui les avaient reniés! HAN TRV EMO OF THE DEAD). Ce jour-là, Gouki avait demandé à ses frères de le suivre un moment, empiétant sur le temps d'entraînement pendant que Dé Eisse Ka tentait de domestiquer Fanchèvre, son nouveau crocodile, le potentiel refré de Dijik. Et donc, fier de lui, le petit aux cheveux pourpres fixa ses deux frères, les poings sur les hanches, avant de prendre la parole:

- Bon, on va faire vite parce que si le maître voit qu'on feignasse, il va nous botter le train! Et même si j'dis qu'c'est ma faute, c'que j'ferais pas, vous prendriez quand même! Bref, maintenant qu'on est des bros, va falloir qu'on instaure quelques règles! Et comme j'suis le premier arrivé, j'm'y colle! Règle numéro un: Gouki, en tant qu'aîné, est le chef de la fratrie, et de fait aura tout pouvoir sur la répartition de la nourriture! Il commandera à ses frères, et tout contreva..contrenant.. toute personne désobéissant sera punie! Règle numéro deux: De par la règle numéro un, Takibi devra à partir de dorénavant, pour toujours et à jamais, cesser de tourner en ridicule Gouki, et Kumo devra cesser de lui faire chier la bite avec sa politesse, ou peu importe la façon dont s'appelle sa volonté de parler correctement. Règle numéro trois: c'est trop mainstream d'avoir une règle numéro trois!
- Gouki, on dit s'il te plaît! Tu vas me faire le plaisir d'associer des s'il te plaît et merci à chacun des alinéas de ton règlement ou ça va mal se terminer!
- Va t'faire foutre Kumo, c'moi qu'est le chef! Et t'as pas écouté la règle numéro deux toi!
- Mais ta gueule Gouki! J'peux pas arrêter de te troller! Ta tête est un appel au troll mec! T'as vu ton air torve? En plus, t'es pas foutu de parler correctement! J'suis sûr que ta mère a fait des trucs louches avec une chèvre et son frère, d'où le résultat, toi en l'occurrence vu que t'es trop con pour comprendre!

Alors que notre petit Cajun, bien remonté, s'apprêtait à envoyer une droite de la rage à son frère, la grosse voix de Dé Eisse Ka tonna, faisant immédiatement cesser les pépiements, claquements de dents, et autres bruits chelous:

- BANDE DE PETITS CONOS, RETOURNEZ IMMÉDIATEMENT A L'ENTRAINEMENT! OU JE VOUS EN RETOURNE UNE COMME VOUS VOUS EN ÊTES JAMAIS PRIS UNE!

Et les trois frères étaient repartis au pas de course, poursuivis par Dijik et Fanchèvre, qui semblait plus maigre qu'avant, il avait dû perdre deux kilos....

***

Ah, que de souvenirs... Gouki secoua la tête: il avait dû rester là un moment à avoir l'air con (bon d'accord, ça c'est tout le temps, mais sa fierté l'empêchait de le reconnaître), à moins qu'il n'y ait eu un vortex temporel... Hum, non, ses frères et le pd étaient plus dans son champ de vision... Putain, il s'était fait eu à cause du phorange! Enfin, ce petit pouvait avoir de l'avenir: une fois qu'il aurait pris sa branlée, p'têtre qu'ils en feraient un larbin. Pour prendre les conséquences judiciaires à leur place, faire à manger, s'occuper des faibles qui ne valaient pas la peine qu'on s'y intéresse.. Ouais, avoir un larbin, ça serait cool... Mais en attendant, Gouki s'était fait brain le combat! Putain de sa mère quoi!
 MessageSujet: Re: Plan Citrouille: Activé!   Plan Citrouille: Activé! - Page 2 Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant
» Soupe de citrouille servie en son carosse...
» Votre plan de travail
» [ Un plan diabolique - La salle vide ] - [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP