[Mission Hancko Emil] La Fourbe Voleuse
 MessageSujet: [Mission Hancko Emil] La Fourbe Voleuse   [Mission Hancko Emil] La Fourbe Voleuse EmptyMer 25 Aoû - 18:22

Hancko Emil
Hancko Emil

Indépendant Illégal

Click

Précédemment : Face à soi-même !


Emil se promenait dans Oshibana, une ville paisible, quand il croisa un jeune enfant, sale, en haillons, qui criait au coin d'une rue la une des journaux.

«Kin ! La fourbe voleuse toujours en cavale ! Les meilleurs mages du Royaume sont à sa poursuite ! Où est-elle en ce moment ? Interview et témoignages à bas prix dans ce journal !»

Emil s'approchât, prit un journal, et laissa tout l'argent qu'il avait sur lui au petit garçon, qui en fut tout étonné.

«Merci. Prends soin de cet argent.»

Le garçon en haillons lâcha les journaux et parti en courant sans se retourner. Emil le suivit du regard, jusqu'à ce qu'il disparaisse au coin de la rue.
Le mage s'installa sur la terrasse d'un bar, et commença à lire les premières pages de la revue. En voici un extrait :
«Une mage ermite, Kin, s'est fait une renommé en dérobant au conseil magique les archives d'une magie interdite. Le conseil, après avoir vu Kin leur échapper de nombreuses fois, demande finalement de l'aide à n'importe quel mage de Fiore pour trouver cette jeune femme, et l'arrêter une bonne fois pour toute. Il semblerait que la dernière fois qu'on l'aurait aperçu, elle se trouvait à Kunugi...»
La récompense était astronomique, et Emil ne doutât pas que cette Kin devait être redoutable. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas aidé les gens, et il se mit alors en tête d'arrêter cette voleuse. Il se leva, laissant le journal sur la table du bar, et prit la direction de la gare d'Oshibana, non loin.
En arrivant devant l'édifice, élevé par des stèles et orné de deux tours, il s'arrêta quelques secondes pour contempler la beauté de la gare. L'architecture était vieille mais sa splendeur était restée. Emil rentra à l'intérieur, traversa un long hall, puis commanda à une hôtesse un voyage vers Kunugi, mais au moment de payer, il se rendit compte que l'argent qu'il possédait était désormais entre les mains du pauvre garçon. Emil dut retourner à l'auberge où il avait posé ses affaires pour fouiller dans ses économies, il perdit assez de temps pour quitter la gare avec le train sous le soleil qui se couchait.

Le soleil disparaissait derrière les montagnes à l'ouest quand il descendit à la station de Kunugi. Un petit village s'était développé autour de la station, sinon les alentours étaient déserts omis une forêt qui débutait non loin. Emil s'avança dans la rue principale jusqu'à une petite auberge miteuse. Il rentra à l'intérieur, l'endroit était désert, seule une femme ronde vêtue d'un tablier se tenait derrière le comptoir. En le voyant rentrer, elle lui jeta un regard soucieux et reposa le torchon qu'elle tenait pour reculer d'un pas.

«Qu'est-ce que vous voulez à cette heure-ci, mon petit monsieur ?»
«Je suis mage, et je souhaite avoir des informations sur cette Kin, la voleuse que...»
«J'ai déjà une dizaine d'hommes et de femmes qui m'ont loués une chambre pour la nuit, depuis qu'on l'a aperçue là. Première fois que ça m'arrive ! Du coup, ca ne me déplait pas qu'elle ne soit pas attrapée, mes bénéfices n'ont jamais été aussi élevés !»

Décontenancé, mais sentant que la femme avait des informations, il s'avança vers le bar et se pencha vers la tenancière.

«Vous devez avoir entendu quelque chose, alors. Que savez-vous ?»
«Elle aurait été vue dans un bar, et il y a eut alors tellement de mages à le visiter que le barman a pété les plombs et a fermer boutique. Depuis ils sont tous venus chez moi. Le pauvre, n'empêche. En même temps, quand on voit leur dégaine...»
«Qu'est-ce qu'il s'est passé dans ce bar ? »
«Elle est venue demander un verre d'eau. Sauf que le barman l'a reconnue. Et oui ! Même ici, dans ce coin reculé, on a les infos que vous avez, vous des grandes villes ! Le barman a contacté les autorités en secret, mais vous savez, comme ils ont l'habitude que rien ne se passe par ici, les gardes étaient en train de faire la sieste à leur poste d'observation ! La petite voleuse a eut le temps de sentir le problème, et elle est partie précipitamment. Sauf que les unités ont bloqués toute la région. Elle a pas pu aller bien loin.»

Donc la voleuse était toujours dans les environs. Emil remercia la femme et sorti dehors. Si la voleuse était bloqué dans les environs, elle se cacherait le jour et sortirait la nuit pour trouver de la nourriture. C'est ce qu'il ferait, lui, et il était persuadé qu'elle faisait la même chose.
Emil se retrouvait alors de nouveau seul dans la rue. Les maisons, construites pour la plupart en bois, étaient morbides dans la pénombre, et les dernières lanternes qui éclairaient la rues commençaient à s'éteindre. Bientôt, Emil était seul dans le noir le plus profond. Il réfléchit longuement, fit le tour du village, et finit par se cacher derrière un amas d'ordures, ayant vu sur le derrière d'un magasin dont le propriétaire avait oublié de fermer la fenêtre. C'était l'occasion unique pour n'importe quel voleur d'entrer sans faire de bruit dans le bâtiment. Et justement, un voleur rodait dans le coin...
Dans une position inconfortable, Emil resta tapi dans l'ombre pendant au moins cinq heures. Il commença à somnoler quand il entendit un bruit de pas presque imperceptible, mais habitué au silence, Emil l'avait reconnu. Une femme, svelte, au visage fin mais aguerri, avec une natte de cheveux gris malgré un âge jeune, s'avança. Elle était vêtue d'habits larges, mais serrés au niveau de la ceinture et des mains et pieds. Agile, elle n'avançait que lentement, pas par pas, comptant les secondes, préférant attendre que les habitants se rendorment si elle faisait du bruit avant de continuer. Elle remarqua la fenêtre entrouverte et se dirigea vers elle. Emil était trempé de sueur, sa respiration bloquée pour ne pas dissimuler sa présence. La jeune femme, qui était sans aucun doute Kin, la fourbe voleuse, s'apprêtait à passer la fenêtre quand soudain elle s'immobilisa. Emil sortit de sa cachette.

«Le ciel est voilé, et seul un œil qui voulait te voir pouvait te reconnaitre dans l'obscurité totale. J'ai cet oeil. Je t'attendais, Kin.»

En voyant Emil, la jeune fille fit un bon en arrière, mais se cogna contre une barrière invisible et tomba à genoux.

«Ça s'appelle un Glyphe d'Immobilisation. Pendant trois minutes, tu sera enfermée dans un petit espace. Pendant trois minutes, tu es a ma merci, Kin.»

Le mage fit apparaitre une carte qui se matérialisa en le bâton de Nellaka. Il s'approcha, tandis le bâton devant lui, et ordonna à Kin :

«Tends les bras. Je vais te les glacer. Si tu refuses, c'est tout ton corps qui sera transformé en glaçon.»

La jeune fille prit une expression joueuse.

«Tu me dévoiles tout sur tout, et je t'en remercie. TRANSFERT !»

Emil eut l'impression qu'on l'arracha à son corps. Il ressentit un horrible fourmillement au ventre, eut envie de vomir, et fut happé par un tourbillon multicolore. Quand il rouvrit les yeux, il était face à lui-même. Il ne comprenait pas. En regardant ses mains, il reconnut les fins doigts de la fille. Il était à la place où était la fille quelques secondes auparavant. Il était Kin. Et elle, elle avait prit possession de son corps. Il était enfermé. Elle était libre. Et armée.

«Donc, jeune mage prétentieux, tu es bloqué. J'ai beaucoup souffert, toute ma vie. Tu n'as pas l'air d'avoir eut la même existence que moi. Je vais t'apprendre ce qu'est le mal.»

Elle retourna le bâton contre sa main, la main d'Emil, et elle concentra sa magie dedans. Un rayon sortit du bâton et tout l'avant bras d'Emil fut recouvert de glace. Elle fit pareil pour un pied. Le bras et le pied droit d'Emil étaient bloqués par la glace, et Emil, dans le corps de Kin, ne pouvait qu'observer sans rien faire. Kin, sous les traits d'Emil, semblait souffrir beaucoup. C'est haletante qu'elle hurla :

«ANNULATION !»

La même sensation revint, et Emil reprit son corps, mais directement, il sentit son bras et sa jambe qui le brulaient par le froid. Il hurla de douleur, et en lâcha le bâton. Le glyphe disparut et Kin fit un clin d'oeil au mage. Elle le regarda souffrir quelques minutes, puis se retourna.

«A la prochaine !»

Elle voulut s'enfuir mais fut stoppée par un homme qui pointait un pistolet sur elle.

«Tu bouges, voleuse, tu crèves.»

Emil devina que c'était un mage aussi à la recherche de la voleuse. Le mage pointa rapidement son pistolet sur Emil et tira deux balles qui virent s'écraser sur la glace qui se brisa en morceaux.

«Ce sont des balles spéciales. Des balles contenant la puissance du feu.»

Il voulut tirer vers Kin mais tout passa vite. Kin activa sa magie. Emil s'élança pour aider le mage au pistolet. Kin et le mage échangèrent de corps. Kin, dans le corps du mage, lança le pistolet vers l'autre mage qui était dans le corps de Kin, tout en criant "Annulation". Kin revint dans son vrai corps, et attrapa au vol le pistolet. Elle le pointa vers l'homme qui était alors désarmé et qui n'avait rien compris à la situation, et Emil sauta sur elle pour qu'elle évite de tirer, en vain. La balle transperça l'air et au ralenti, se planta dans le crane de l'homme, projetant sa cervelle un peu partout. Emil hurla de rage. Kin retourna le pistolet vers Emil qui n'était plus qu'à quelques centimètres, mais alors qu'elle s'apprêtait à tirer, le temps se figea. La seconde d'après, un homme pointait son épée sur le cou de Kin, un autre mettait ses mains autour de la tête de la fille qui était alors enveloppée d'une étrange surface, une femme pointait deux revolver vers elle et un homme sortant tout droit du sol s'aggripait à ses pieds. Les quatre nouveaux perosnnages dirent en même temps :

«Un seul geste et tu rends l'âme.»

Peu après, Kin fut arrêtée. Les quatre sauveurs d'Emil étaient des mages logeant dans l'auberge, des mages expérimentés, si rapides qu'Emil n'avait pas senti leur présences. Le conseil voulut diviser la récompense en cinq, dont une part pour Emil, mais ce dernier voulut l'offrir à ses sauveurs, pour qui il avait pour dette la vie.
Il n'avait pas vraiment participé à l'arrestation de Kin. Sans l'aide de l'homme au pistolet, décédé, et des quatre autres mages intervenus grâces aux cris d'Emil, il serait mort à l'heure qu'il était. Il fut alors encore une fois convaincu qu'il n'était encore qu'un petit mage, dans ce grand Royaume.

Prochainement: Retour à Bosco !
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Première mission
» Discours du PM lors de la Mission Economique Canada-Haiti
» Quantico: Mission FBI
» *. Kyra Nïran [Assassin, voleuse]
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP