-49%
Le deal à ne pas rater :
Four électrique encastrable multifonction WHIRLPOOL OAKP9 555 ...
319.99 € 629.99 €
Voir le deal

Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?]
 MessageSujet: Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?]   Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?] EmptyVen 20 Avr - 15:05

Anonymous
Invité


Click


Yäwé Filia Libri ♫♪


Informations Générales
Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?] 65112235Yw

Yäwé Filia Libri
Citation :
► Sexe : Masculin :°
► Âge : 19 bougies
► Date de Naissance : //Inconnu//
► Lieu de Naissance : //Inconnu//

► Activité(s) : Mage et joueur de flûte
► Statut / Guilde : Mage du Conseil de la Magie

► Surnom(s) : //

► Citation :
« Les Hommes amassent les erreurs de leur vie et créent un monstre qu’ils appellent le destin.»
John Hobbes


Description Psychologique
I have a dream today.
Décrire Yäwé ? Intéressante question. Bien qui répondre entièrement prendrait une éternité. Le Filia Libri est en permanente « évolution ». Vous pensez enfin avoir tous compris à la personnalité du joueur de Flûte qu’un élément nouveau contredit votre théorie. Oui, décidément, étrange personnage qu’est Yäwé.
Tous d’abord, il faut savoir qu’en bien des matières, Yäwé ressemble à un chat. Parfaitement. Il pratique la paresse avec beaucoup d’application pour un jeune homme et n’effectuera une action uniquement s’il voit un intérêt quelconque. Un égoïste pensez-vous ? Le jeune homme préfère le terme de pragmatique. Pour en revenir au point commun avec notre petit félin, sachez que Yäwé est très libre. Il obéira lorsqu’on lui donnera un ordre mais de là, à suivre à la lettre les ordonnances de ses supérieurs… Non. Ce n’est pas dans sa nature. Le musicien ajoutera sa petite touche personnelle à l’ordre, petite touche personnelle agissant souvent en contradiction avec l’ordre précédemment cité.
Deuxième point. Yäwé adore la musique ! Il n’est pas associable mais préfère s’isoler pour jouer. Vous n’avez jamais entendu une musique comme celle de Yäwé. Bien que jouant uniquement de la flûte chaque note parait multiples, se complétant mutuellement et ceux dans un ensemble impossible à décrire. Il faut l’entendre pour comprendre ce que je viens de dire. Mais attention ! Ecoutez la musique de Yäwé est à vos risques et périls ! Comme je l’ai déjà dit, le Filia Libri s’isole pour jouer. Si jamais il surprend quelqu’un à l’écouter… Des mélomanes ont été retrouvés fous après avoir écoutés la musique du joueur de flûte. La folie étant le châtiment reçu dans le meilleur des cas. Yäwé pense qu’il autoriserait des amis à l’écouter. Le truc c’est qu’il n’a pas, pour l’instant, pas d’ami.
Il existe néanmoins une exception où le Filia Libri autorise les gens à écouter sa musique. Yäwé n’est pas parfait comme tout être humain. Parmi ses défauts figure la paresse, je vous l’avais déjà mentionné plus haut et également une capacité extraordinaire à ne pas prévoir. Etrange n’est-ce-pas ? Le joueur de Flûte fait pourtant parti de ses gens qui dépensent sans penser au lendemain. Ce qui conduit bien des fois à la ruine. Dans ce genre de situation, Yäwé s’installe dans une rue, si elle est bondée ce n’est que mieux, si elle est vide, les gens viendront. Il sort sa flûte de son étui et joue. Le temps parait s’arrêter. Les gens ne font plus qu’écouter cette douce mélodie qui évoque le vent bruissant dans les arbres. Ils ne reprendront leurs petites affaires seulement qu’en Yäwé aura fini. Bien que celui-ci ne demande rien, bien souvent la foule lui offre des pièces. C’est le seul moyen que le Filia Libri a trouvé pour se remettre en état quand il dépense l’argent gagné grâce aux missions. Car oui, peut-être l’avait vous déjà deviné mais le musicien n’est pas un simple joueur de flûte. C’est un mage.
Finalement, cela ne donne toujours pas un portrait psychologique précis. Dans ce cas, il ne reste qu’une seul chose à faire. Poursuivre. Le personnage qui nous intéresse, Yäwé Filia Libri de son vrai nom, est, nous l’avons déjà dit paresseux, relativement asocial, fait qui est dû à son enfance solitaire mais ce n’est qu’un partie de sa personnalité. En effet, et justement parce qu’il a grandi seul, il aime particulièrement apprendre, et plus généralement la connaissance, la lecture ayant été presque la seul activité permettant de passer le temps dans le petit village où il a passé toute son enfance. Curieux de nature, cela conduit parfois, le Filia Libri dans des conditions difficiles mais cela ne le gêne pas. Au contraire, le risque rendant la chose beaucoup plus amusante et donc, intéressante. Autre chose que le musicien aime : La hauteur. Il adore se poster dans les hauteurs, tours, immeubles de villes, arbres centenaires cela n’a pas d’importance, pour jouer ou simplement contempler le paysage qui s’offre à lui. Je terminerais en précisant qu’il aime jouer avec les mots, et qu’il possède un certain vocabulaire. Cherchez donc des doubles sens dans ces paroles car chaque mot qu’il prononcera sera susceptible dans posséder.


Background | Test RPG
Ou comme Yäwé fut traumatisé par une enfance beaucoup trop banal.
Le feu ça brûle. L’eau ça mouille. La glace, ça gèle. Mais la neige est plus difficile à qualifier. Chaque pas que faisait l’ombre la brûlait et la gelait en même temps. Le contact doux de la neige sur ses pieds nus lui semblait comme celui d’épines. Désagréable. Mais pourtant, elle ne pouvait s’offrir le loisir de s’arrêter ni même de ralentir. Il était tous proche maintenant. Elle le savait. Dans sa main gauche un berceau dans lequel on devinait la présence d’un bébé. Innocence des premiers jours. Elle haletait. Son objectif, les lumières d’un village n’était plus très loin désormais. Arriverait-elle à l’atteindre à temps ? Il le fallait. Pour l’enfant. Celui-ci, dormant il y a quelques minutes, avait ouvert les yeux. Il ne pleurait pas. Peut-être avait-il compris l’importance du moment ? Difficile à dire. Il fixait l’ombre de ses grands yeux bleus, minuscules petits lacs reflétant le visage féminin de l’ombre. Qui lui souriait. Un sourire doux, empreint d’une grande tristesse. Des cris interrompirent la magie du moment. L’ennemi se rapprochait. Elle continua sa course, plus déterminée que jamais. Elle arriva finalement à l’orée de la forêt et s’arrêta. Les maisons étaient là, à quelques mètres. Et maintenant, qu’allait-il arriver ? Elle avait couru aveuglément jusqu’au village, en essayant de ne pas y penser mais maintenant elle ne pouvait plus l’ignorer. Pour la survie de son fils, il fallait qu’elle accomplisse ce que toutes mères considéraient comme le Diable incarné. Elle allait devoir faire de son fils un orphelin. Elle s’avança, ses pieds nus laissant des traces bien visibles dans la neige. Elle avait froid et tous ses membres grelotaient. Elle s’arrêta de nouveau devant la première maison, qui était un peu à l’écart des autres, et y posa le berceau de l’enfant. Celui-ci ne pleurait pas. Il se contentait de fixer sa mère. Un adieu silencieux se fit entre les deux individus. La mère plongea sa main tremblotante dans une poche de son manteau en loque. Et en sorti une flûte qu’elle déposa à côté de l’enfant. Elle sortit ensuite d’une autre poche un livre. Qu’elle ouvrit. Les pages semblaient couvertes de note de musique. Des partitions. Les Partitions. Elle plongea dans ses dernières réserves pour lancer ce qui serait probablement son dernier sort. Les paroles sortirent de ses lèvres gelées au bout de ce qui parut durer une éternité. Les pages du livre se détachèrent de leur base et, tourbillonnant parmi l’air empli de flocons, disparurent dans le ciel. Une unique page alla se déposer au côté de la flûte et de l’enfant qui avait fini par perdre son combat contre le sommeil. L’ombre recouvrit le berceau de son manteau.
Et disparut dans la nuit, des cris résonnant dans la forêt pour seuls compagnons.
♦10 ans plus tard ♦

« Les mages du Conseils ? »
« Oui, ce sont eux qui font régner la justice sur Fiore »
« Génial ! »
Les yeux du petit garçon s’éclairèrent. Comme toujours lorsque le vieil homme lui parlait de la magie. Celui-ci avait les yeux qui pétillaient. Il pouvait parier que la prochaine phrase de celui qu’il considérait comme son petit-fils serait…
« Parle-moi encore de la magie grand-père. »
Le vieil homme rit dans sa barbe. Il était tard mais Yäwé refuserait d’aller se coucher s’il ne répondait pas à sa question. En grand-père modèle, il refusa pour la forme.
« Non, non. Il se fait tard et tu devrais être couché depuis bien longtemps. »
L’enfant lui fit des yeux suppliants. Et comme toujours, le vieil homme céda. Il se leva avec difficulté et se dirigea d’un pas lent mais sure vers une vieille étagère. Il prit un livre et retourna s’asseoir devant la cheminée, ou l’enfant trépignait d’impatience. Dehors, le vent soufflait une douce mélodie contre le toit de la maison. Le vieil homme s’installa dans le fauteuil et, après avoir pris l’enfant sur ses genoux, ouvrit le livre. Tous deux, bien au chaud devant le feu crépitant d’un bon foyer, paraissait à l’abri de tout. Malheureusement, la vie est rarement aussi simple.
Vous l’aurez peut-être compris : le bébé silencieux du berceau et Yäwé ne sont que la même personne, à dix ans d’intervalle. Le lendemain de cette étrange et sinistre nuit d’hiver, le bébé était, fort heureusement pour lui, toujours en vie. Quelle surprise ce fut pour le vieil homme, qui se nomme d’ailleurs Brumen, lorsqu’il découvrit au pied de sa porte, un joyeux bambin qui le regardait en souriant, occupé à mâchouiller la flûte que l’on avait abandonnée avec lui. Brumen regarda à droite et à gauche avant de prendre sa décision. Il prendrait soin de l’enfant sans rien demander en retour. Il prit l’enfant dans ses bras et referma la porte après avoir pris le berceau.
L’enfance du jeune Yäwé, baptisé de cet étrange nom par son sauveur, se déroula donc en compagnie de Brumen Filia Libri. Enfance très heureuse que passa le jeune Yäwé. Brumen avait été un grand mage en son temps, et avait servi pour le Conseil de la magie. Devenu trop vieux pour pouvoir d’être d’une quelconque utilité au Conseil, il s’était retiré du monde de la magie dans ce petit village du Nord de Fiore et avait consacré sa retraite à assembler une connaissance immense sous la forme de livre. Les livres étaient omniprésents dans la maison de l’ancien mage, au sol, jonchant les meubles ou sur les étagères, la maison pliait littéralement sous le poids du savoir qui avait été réuni ici. Les sujets des livres traitaient de tout. Principalement de la magie. Aussi, la croissance du jeune enfant fut rythmée par l’apprentissage du savoir que renfermait la demeure de Brumen. Celui-ci avait fait construire sa maison en bordure de la forêt et la grande demeure en bois marquait la fin du village, voire de la civilisation ; Au-delà, la végétation reprenait ses droits. Cette maison « isolée » orienta également le caractère de Yäwé, celui-ci ayant très peu de contacts avec l’extérieur. Enfin lors de son quatorzième anniversaire, il apprit la musique. Brumen possédait très peu de livre sur la musique, fait relativement étonnant lorsqu’on voyait l’immense collection de livre qu’il possédait. Yäwé fut donc obligé d’apprendre seul. Et cela ne lui fut pas difficile. Il s’isolait le matin dans la forêt et jouait. D’abord incertaines au début, les notes finissaient par s’assembler toutes seules pour former des accords que Yäwé apprenait peu à peu à maitriser.

♣Yäwé à 17 ans.♣
Le Filia Libri s’était confortablement installé sur la branche qui le soutenait. Il se trouvait dans la clairière qu’il utilisait lorsqu’il souhaitait s’isoler. Souvent pour jouer. Il maitrisait maintenant bien l’instrument qu’il tenait entre ses mains. Une flûte. Brumen ne lui avait jamais caché son origine. Lorsqu’il avait eu ses quatorze ans, le vieil homme lui avait remis la flûte que le Filia Libri avait en sa possession lorsqu’il l’avait trouvé. Cet instrument était fait dans une matière que Yäwé ne connaissait pas, ressemblant vaguement à du métal. Ce dont le jeune homme était sûr, c’était que la matière était extrêmement résistance et coupante d’un certain côté. Une fois, il avait commis la maladresse de la lâcher alors même qu’il se trouvait à la place où il se tenait aujourd’hui. Le résultat ? La flûte s’était enfoncée de la moitié de sa taille dans le sol. Elle ne s’était même pas abîmé et produisait un son toujours aussi délicieux pour les oreilles. Le résultat de cette découverte fut que Brumen décida de lui enseigner l’art de manier l’épée. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, la flûte lui servait également d’arme. Arme qu’il maniait avec un certaine… aisance. Le jeune homme secoua la tête et sortit de sa poche la feuille. Cette même feuille qui provenait du livre dont les feuilles avaient été dispersées. Sauf celle-ci. Naturellement, Yäwé n’était pas au courant de tout cela, il n’était alors qu’un bambin lors de l’accomplissement des faits. Brumen lui avait donné le papier le matin même. Il était temps d’en prendre connaissance. Le Filia Libri avait patienté toute la journée avant que le crépuscule lui permette enfin de s’isoler dans la forêt pour lire en toute quiétude la feuille.
►Partition n°1. Ouverture.
Des notes. Une partition. Le futur mage n’était pas inculte. Il savait lire une partition. Dans le cas présent, il s’agissait apparemment d’accord pour une flûte. Une flûte seule. Heureux hasard, Yäwé maitrisait justement cet instrument. Brumen ne croyait pas au hasard et Yäwé non plus. Il y avait sur la feuille 5 mélodies différentes. Le joueur de flûte décida de tester la première. Il porta la flûte à ses lèvres et joua. Un son magnifique en sortit. Mais en même temps que le Filia Libri déclinait les notes, il sentait comme quelque chose le quitter. Il n’y prêta pas attention et poursuivit la mélodie. Mais failli tomber de l’arbre lorsque ses yeux se posèrent au sol. Tous les animaux de la forêt semblaient s’être donné rendez-vous au pied du chêne. Pire que ça, Yäwé sentait la présence des animaux à travers lui. Il sentait que s’il leur donnait un ordre, celui-ci serait accompli. Tout en réfléchissant, il n’avait cessé de jouer. Il joua la dernière note et tous les animaux semblèrent se réveiller d’un rêve. Ils ne se firent pas prier et se dispersèrent dans un silence troublant. Yäwé haletait. Il comprit ce jour que chaque utilisation de la magie, Sonata comme il avait décidé de l’appeler, consommait de l’énergie. Le visage du Filia Libri esquissa un sourire. Il allait apprendre à jouer plus longtemps et surtout à se servir de ce pouvoir. Il s’allongea sur la large branche où il se trouvait, et son regard se dirigea vers le ciel, cette peinture immense composée de ces morceaux d’or pur appelées étoile. La nuit était tombée et il ne l’avait même pas remarqué. Autre chose : Il avait faim.
◄Le lendemain►
Les lunettes du vieux mage étincelèrent lorsque Yäwé lui parla de la Partition. Le jeune homme connaissait ce regard.
« Dit moi ce que tu sais à propos de cette magie. »
« Pas grand-chose. On dit que tous le savoir de cette magie, « Sonata » comme tu l’appelles, se trouvait dans un livre. La feuille que je t’ai donné doit en être un page. Ce qui laisse supposer que les autres pages aient subi le même sort que la tienne. Je n’en sais pas plus. »
Yäwé avait déjà pris sa décision. Il ouvrit la bouche pour en faire part au vieil homme mais celui-ci l’en empêcha.
« Je te l’interdit. Pas avant que tu maitrises complètement les 5 sorts que tu as en ta possession. Entraines toi et perfectionnes toi dans l’art de l’épée. »
Il montra la flûte qui dépassait de la poche du jeune homme.
« Ensuite tu pourras partir. Rassemble cette magie. Retrouve les Partitions. Et reviens me voir. »
Yäwé acquiesça. Mais pris la parole tous de même.
« Je rentrerais au Conseil de la magie. »
« Quoi ? »
« J’ai plusieurs options qui s’offre à moi. L’une est de rentrer au Conseil. Ce sera un bon moyen d’obtenir des informations. Et dans le même temps faire régner la justice. Tu étais toi aussi au Conseil après tout. »
Yäwé tut la seconde option qui lui aurait permis de collecter des informations afin de retrouver les Partitions. Rentrer dans une guilde noire. Il ne préférait pas y penser. Le jeune mage soutint le regard de son « grand-père ». Le vieux mage sourit et acquiesça.
« Soit. »
♫ 2 ans plus tard ♪
Yäwé partit sans se retourner. Il était prêt. Sa flûte était rangée dans son étui pareil un pistolet et la Partition était dans un poche intérieur contre sa poitrine. Il partait pour le Conseil, avec la ferme attention de se faire engager. Le vieil homme observait, poster depuis sa maison la silhouette du gamin qu’il avait élevé. Le Filia Libri avait soif de connaissance. Surtout, il retrouverait les Partitions. Pour ses parents qu’il n’avait jamais connu. Et pour comprendre.
« Bonne chance. »


Magie Principale
Sonata ♫

Sonata. Ce nom évoque le son. Ce qui, en un sens, correspond totalement à la magie du joueur de flûte. Le Filia Libri maitrise parfaitement la flûte, au point d’en faire une arme et plus important, d’en faire sa magie. Le son et les mélodies que le mage tire de son instrument se transforment en effet en sort entre ses mains. Cette magie fonctionne très simplement et bien utilisé, peut s’avérer terriblement efficace. Ce genre de magie possède toujours un énorme point faible et Sonata n’échappe pas à cette règle. Le son transporte les sorts et il faut écouter la mélodie que joue Yäwé pour ressentir les effets. Un sourd, ou quelqu’un se bouchant les oreilles, sera donc invulnérable face à ce type de magie. Elle fonctionne très simplement donc : Yäwé joue une mélodie, qui en plus d’avoir un son exquis, provoque des effets qui peuvent être varié, en fonction du sort. Toutes personnes écoutant la musique que joue le musicien lorsqu’il utilise sa magie en ressentira les effets. La magie ne marche que dans un rayon de dix mètres. Toute personne en dehors de ce cercle entendra juste une mélodie. Yäwé doit être immobile pour lancer le sort mais il peut se déplacer lorsque le sort a été lancé et que les cibles commencent à en ressentir les effets. Il lui est également possible de cibler une ou plusieurs personnes en particulier. Les mages peuvent lutter contre les effets des sorts mais plus l’écoute se prolonge, plus les effets se font puissants.





 MessageSujet: Re: Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?]   Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?] EmptyLun 30 Avr - 3:40

Senji Kiyomasa
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Bonjour à toi et bienvenue sur Fairy Tail RPG. Mon rôle de modérateur consent à ce que je traite ta fiche afin que la compréhension de ton personnage soit le plus clair possible pour toi et pour nous. Tu dois aussi savoir qu'un autre membre de l'Équipe Administrative peut commenter ta fiche en tout temps si mes commentaires n'ont pas été suffisants envers celle-ci. Si tu as des questions par la suite, n'hésite pas à les poser. Commençons:

Structures et généralités

L'utilisation du modèle avancé a été utilisé et a bien été adapté. Il y a quelques fautes de français qui pourraient être corrigées, mais rien qui soit réellement gênant à la lecture.Ok

Description psychologique

Tu cernes bien les intérêts et le côté réservé de ton personnage. Ok

Background

Ça marche, sauf que tu as le même nom de famille que Lashawn. Est-ce voulu? Je préfèrerais que tu lui envoies un mp et qu'elle me mp par la suite pour me dire que ça lui convient.

Magie
Bien expliquée, très bien auto-modérée, je n'ai rien à dire ici. Ok


En conclusion, j'attends le mp de Lashawn pour la confirmation et tu pourras être validé.
Informations en attente
 MessageSujet: Re: Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?]   Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?] EmptyLun 30 Avr - 17:06

Anonymous
Invité


Click

[Note/ Je répond à la place de mon double compte]
Je lui ai envoyé un mp.
J'attend sa réponse, et si cela ne lui convient pas, je changerait mon nom :°.
 MessageSujet: Re: Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?]   Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?] EmptyDim 13 Mai - 15:25

Ash Tomoe
Ash Tomoe

Eagle's Claw

Click

J'interviens juste rapidement. En regardant tes techniques, on peut voir qu'elles évoluent suivant le Rang du mage. Or, le rang n'a aucune incidence avec la maitrise magique (pour cause, on peut faire 4 missions D et passer donc rang C sans utiliser une seule fois la magie - comment expliquerais-tu cette évolution de sort ?). Je te conseille donc d'utiliser plutôt des indications suivant la maitrise magique (exemple : le sort évolue quand le personnage atteint les 3000 de MM.) Je sais pas si la question a déjà été traitée, ou je ne sais quoi; en tout cas, je tiens à le signaler malgré tout.
 MessageSujet: Re: Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?]   Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?] EmptyDim 13 Mai - 17:30

Anonymous
Invité


Click

Haaaaaaan :°
C'est juste que quand j'ai fait les techniques, je pensais à l'ancien système. (là où le rang allait avec la maitrise magique.) C'est donc bien sûr par maitrise magique et non par rang que la magie évoluera x)
Je vais modifier, et, merci de l'avoir signalé (:
 MessageSujet: Re: Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?]   Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?] EmptyLun 11 Juin - 0:51

Adrien Campbell
Adrien Campbell

Golden Crown King

Click

Des nouvelles pour ce fameux nom de famille?
 MessageSujet: Re: Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?]   Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?] EmptySam 16 Juin - 8:18

Anonymous
Invité


Click

Non, Lashawn ne s'étant toujours pas connecté Sad
Je patiente donc T.T
 MessageSujet: Re: Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?]   Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?] EmptySam 16 Juin - 12:52

Anonymous
Invité


Click

Lashawn n'étant pas venue depuis plus d'un mois, on pourrait valider le DC de Lund et lorsqu'elle revient si cela pose problème, il changera de pseudo, ça me semble le plus logique.
 MessageSujet: Re: Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?]   Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?] EmptySam 16 Juin - 14:06

Anonymous
Invité


Click

OWI *-*
 MessageSujet: Re: Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?]   Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?] EmptySam 16 Juin - 14:13

Anonymous
Invité


Click

Validé dans ce cas Smile

Pour la notation de la fiche, je vois avec Sybi
 MessageSujet: Re: Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?]   Aujourd'hui, vous allez pouvoir ouvrir les yeux et entendre le son de la vie. [Terminée ?] Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Une bonne douche bien méritée [PV Lelouch][Hentaï]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Hors Rp :: Fiches de personnages