[Mission] Sur la route de Crocus {avec Nox Apostolica}
 MessageSujet: [Mission] Sur la route de Crocus {avec Nox Apostolica}   [Mission] Sur la route de Crocus {avec Nox Apostolica} EmptySam 3 Mar - 19:29

Anonymous
Invité


Click

Spoiler:
 
    C’était d’un pas lent que Kadvael s’approchait de la capitale de Fiore qu’il pouvait déjà apercevoir de loin. Ce n’était pas pour admirer le paysage qu’il avait ralentit, mais c’était à cause du sentiment de respect qu’il ressentait et qui grandissait au fur et à mesure qu’un de ses pieds dépassait l’autre, il se sentait petit mais il n’en était pas gêné, il acceptait volontiers la toute puissance de Crocus en ces lieux qu’il considérait comme quasi-saints dans un surplus d’admiration. Mais il avait encore pour une heure de marche environ et il s’amusait à passer par des chemins de terre bordés de clôture en bois qu’il regardait par delà, dans l’espoir d’admirer également certains animaux qu’il n’aurait jamais eu l’occasion d’apercevoir dans son pays. Mais à son grand étonnement, la faune n’était pas celle attendue, il s’agissait là d’un ramassis d’hommes enfermés dans des boites de conserve, des armures si on voulait être poli. Il s’arrêtait donc quelques instants pour les regarder, curieux, et se disant qu’il voulait voire des animaux ici, peut-être en aurait-il l’occasion ?

    « Alors tu vois, je l’ai pourfendu COMME CA ! »

    Le regard du Chevalier de Bellun s’était dirigé vers un soldat qui donnait un coup d’épée dans le vent, de haut en bas, et de manière maladroite. Celui-ci se vantait d’exploits imaginaires devant un de ses collèges fort crédule et cela, tout en portant fort mal le fourreau de son arme à sa ceinture, chose que Kadvael n’hésitait pas à faire remarquer, pointant du doigt l’objet et en disant à haute voix le problème. Le soldat grimaçait, s’énervant en disant que le voyageur n’était qu’un amateur ne connaissant rien mais ses amis avaient déjà commencé à rire de lui, l’énervant davantage et le poussant à tendre la pointe de sa lame sur celui qui rassemblait à un civil avec son manteau de cuir sombre.

    Cette provocation avait été lancée au mauvais homme, ce dernier sautant par-dessus de la barrière de bois pour s’approcher du soldat qui frappait le plat de sa lame sur la paume de sa main couverte d’un gant de métal, un sourire arrogant sur le visage, ampli de courage simplement car il était armé et Kadvael non.

    « Kadvael- … Tu vas juste te blesser comme ça. »

    Encore une remarque et celle-ci énervait un autre soldat qui s’approchait, demandant poliment à Kadvael de partir, qu’un civil n’avait rien à faire là mais malgré ça, le Chevalier de Bellun ne bougeait pas, mettant ses mains en poche avec un air neutre au visage, comme si il prenait de haut les deux hommes en face de lui, les autres soldats du groupe les ignorant, se disant que l’affaire serait vite résolue, le seul qui regardait la scène était habillé d’une armure plus décorée, légèrement plus imposante et il demandait une première fois au premier soldat, celui qui avait son arme sortie, de retourner dans les rangs, sans effet. Le chef du groupe faisait un pas vers l’avant, répétant un peu plus fort alors que le désobéissant levait son arme, le second soldat quant à lui attrapant Kadvael au col.

    Le temps s’était arrêté peut-être moins d’une seconde, l’homme au manteau noir finissant entre les deux soldats qui l’importunaient. Le premieravait lâché son épée, s’étant mangé le biceps du Chevalier qui lui avait fait une corde à linge, ayant à présent la tête coincée sous son bras. Le second trainait au sol, le bras plié dans son dos, Kadvael retenait son poignet avant de l’éloigner d’un grand coup de talon dans le croupion, le faisant tomber au sol, tête la première. Face à tant de violence, et même s’il s’agissait de recrues arrogantes, le chef avait décidé d’agir, chargeant Kadvael qui prenait l’épée du second soldat qu’il lâchait alors, pour parer le coup. Suite à ce coup, c’était au tour de Kadvael de lâcher son arme, l’épée qu’il avait volé volant dans les airs et celle du chef sous sa gorge, le calmant.

    « Chef- Tu abandonnes à agresser mes hommes ? »

    Le Chevalier de Bellun serrait les dents, n’ayant pas le choix et sans même qu’il dise oui ou non, l’homme qui l’avait vaincu en un seul coup lui tournait le dos avant de se retourner à nouveau vers lui, rangeant son épée tout en s’inclinant légèrement, comme pour appuyer sur les mots qui sortaient d’entre ses lèvres.

    « Chef- Bien. Si tu es calmé, je te réquisitionne pour leur taper dessus…Kadvael ouvre grand les yeux, visiblement surpris, …dans un but pédagogique, bien entendu. »

    Que fallait-il dire ? Rien, c’était ce que l’homme à la peau sombre se disait pendant que les deux soldats qu’il avait mit au sol se redressaient, retournant tout deux dans les rangs comme il leur avait été demandé peu avant. Kadvael ne pouvait rien faire, même s’il avait prouvé sa force, le chef des soldats était clairement plus fort que lui, il lui suffisait de regarder l’épée plantée dans la terre un peu plus loin pour se le rappeler.

    « Kadvael- Et qu’est-ce que je suis censé leur apprendre ?
    Chef- Et si tu commençais par la technique de la demi-épée ?
    »

    Le militaire de Crocus souriait en coin, ayant encore provoqué la surprise chez celui d’Egidia. Combien de temps est-ce qu’il avait gardé l’épée en main, entre le moment où il l’avait sorti du fourreau du soldat et celui où il avait désarmé ? Pendant cet interlude, Kadvael avait effectivement utilisé cette technique mais il ne s’attendait pas qu’elle soit reconnue, cela voulait aussi dire qu’il ne pouvait pas mentir en prétendant ne pas connaître ce genre de chose.

    « Kadvael- … Vous… avez des épées en bois ?
    Chef- Bien sûr que non !
    »

    Suite à cette négation, il fallait faire avec ce qu’il avait sur place. Kadvael faisant juste un geste de la main en disant « Retirez le haut de vos armures, tout le monde » pendant qu’il allait récupéré l’épée que le Chef lui prenait, lui mettant la sienne entre les doigts, l’épée de Commandement de Crocus.

    Admirant la lame offerte le temps de l’entrainement, Kadvael regardait le Soleil qui progressait dans le ciel, il avait encore le temps de leur apprendre ce qu’il devait leur apprendre. Il posait donc doucement sa main gauche sur le plat de la lame. Il expliquait qu’il s’agissait d’un style de combat défensif, utile pour les désarmements et il demandait à un soldat de venir près de lui, demandant aussi à ce dernier de tenir son épée normalement pour ensuite le désarmer d’une technique propre au style qu’il utilisait. Il recommençait une/deux fois pour ensuite demander aux autres soldats de s’entrainer entre eux. Mais pendant qu’il expliquait, il voyait des recrues parler entre elles et d’autres grelotant de froid… A cet instant, il rêvait de quelqu'un lui portant secours, par exemple le Chef mais celui-ci partait vers Crocus en lui souhaitant bonne chance, le laissant seul.

    « Kadvael- C’est pas gagné… »

    Qui serait le sauveur du Chevalier de Bellun?
 MessageSujet: Re: [Mission] Sur la route de Crocus {avec Nox Apostolica}   [Mission] Sur la route de Crocus {avec Nox Apostolica} EmptyLun 5 Mar - 0:05

Nox Apostolica
Nox Apostolica

Quatro Cerberus

Click

Le soleil saupoudrait le paysage de ses rayons dorés, réchauffant l’atmosphère avec sa bouille estivale. Pour une fois, il était seul. Aucun nuage n’était venu l’embêter, il était seul maitre dans ce désert bleu, roi de contrées inatteignables. Sous cette paisible coupole invisible, la nature riait et chantait, heureuse d’être ainsi comblée en cette si belle journée. Les animaux se risquaient en dehors des forêts en famille, profitant de cette campagne paisible pour promener leur progéniture tout hésitante, encore apeurée par l’inconnu. Le cerf osait s’aventurer dans les plaines qui dansaient sous l’influence du vent rafraichissant, suivi de ses protégés, excursion familiale pour découvrir les jolies prairies. En se laissant porter par la brise légère, on s’éloignait du rural pour s’immiscer dans le plus urbain. Sans l’être vraiment. La véritable ville à proximité se trouvait être Fiore, la célèbre cité où se trouvait les guildes de mages les plus connues, notamment Fairytail. Par les chemins accidentés il fallait errer pour atteindre cette lointaine localité. Sur ces sentiers de terre séché, une chariote avançait d’un pas léger, paysan amenant sa paille au marché, pour la vendre aux plus offrants. Dans ce tas désordonné une silhouette dormait, ronflant presque avec ses bras croisés derrière la tête. Nox, au meilleur de sa forme.

Mais alors que la cadence répétitive de son véhicule le faisait somnoler, le paysan découvrit que sa paille était squattée lorsque des ronflements bruyants parvinrent à son oreille. Surement que le paresseux était maintenant en train de rêver. Se retournant outragé, le fermier stoppa son âne bâté pour aller donner une fessée à cet intrus qui dormait à poings fermés. L’endormi est alors réveillé en sursaut par un rabat-joie qui vient l’embêter armé d’une fourche. Yeux exorbités, douleur au fessier. Ca pique ces engins là. Son visage encapuchonné masque alors une colère maitrisée, ce n’est qu’une fois la tête découverte qu’il affiche son air nonchalant. Le paysan se montre menaçant en donnant des petits coups de fourche dans le vent, comme pour repousser l’envahisseur. Soulé par l’empressement du « coq » tout ratatiné, il était comme le soleil matinal, il lui fallait un certain temps avant de se lever. S’emparant d’un pique de l'arme qui le menaçait, le ténébreux jeune homme appuya un coup sec sur l’extrémité qu’il tenait, faisant basculer l’autre extrémité vers les airs parce que l’outil reposait en son milieu sur son genou, frappant ainsi le fermier au menton, le mettant KO en un seul coup.

« Oups… J’pensais pas que… Bref, j’suis ou là ? »

Se trainant jusqu’au bord de la charrette, Nox se mit debout avec difficultés, s’étirant longuement avant de commencer à marcher. Observant les environs d’un regard vide, il aperçut au loin la ville de Fiore. Laissant par terre le vieux pépé, le jeune mage secoua sa cape d’un geste de la main comme pour enlever la paille qui restait accrochée, réajustant l’attache de celle-ci au niveau de son cou, nœud habillé de diverses plumes qui servaient de décoration. Attiré par le bruit caractéristique d’armes qui se percutaient, Nox longeait une clôture en bois. On aurait dit un champ de bataille vu la cacophonie. En s’approchant, il vit une troupe de soldats alignés qui répétait les mêmes mouvements inlassablement. Ils étaient en train de s’entrainer visiblement. En constatant leurs prouesses assez ridicules il fallait l’avouer, Nox manqua de s’étouffer de rire. Mais au moment où il allait se lâcher et se foutre de leurs tronches ouvertement, il percuta un truc. Entrainement, soldats, pas loin de Fiore… C’était sa mission !

Il avait été envoyé par le Conseil pour entrainer au combat une troupe de gardiens… Ils n'avaient que ca à faire de lui donner des missions aussi dures. Horreur sur son visage, un pas de recul. Non, il n’avait visiblement pas envie de se fatiguer à entrainer des handicapés alors que lui-même n’avait qu’une seule véritable compétence : celle de ne rien foutre ! Mais un détail l’intriguait. Une tache noire au milieu d’un tableau grisâtre. Un homme sortait du lot. Il semblait même plus habile que les autres. Et en l’observant plus longuement, on aurait dit qu’il apprenait aux soldats comment faire une passe d’arme. Etait-ce un entraineur ? Pourquoi Nox avait-il été envoyé alors ? A moins que ce ne soit un autre mage qui avait reçu la même mission ? Quoi qu’il en soit, ca arrangeait notre flemmard international. D’une démarche lente et décontracté, il s’avança vers le bonhomme aux cheveux blancs et lui dit :

« Hey ~ Tu t’occupes d’entrainer les troupes? C’est cool ca, tu n’as pas besoin de moi alors… En plus, tu as l’air de très bien te débrouiller donc… ciao ! »

C’était juste pour confirmation qu’il était venu lui parler mais son petit doigt lui disant intérieurement qu’il n’aurait pas dû faire ca…
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [Mission] Sur la route de Crocus {avec Nox Apostolica}   [Mission] Sur la route de Crocus {avec Nox Apostolica} EmptyLun 5 Mar - 1:04

Anonymous
Invité


Click

    C’était d’un revers de main que Kadvael venait de dévier une épée qui vibrait violemment suite à l’impact et par la suite, il regardait le soldat en face de lui d’un regard qui ne montrait aucune compassion, un regard froid et concentré qui effrayait assez l’homme en armure pour qu’il fasse l’erreur de s’immobiliser. Continuant sur sa lancé, le Chevalier de Bellun tournait sur son pied vers la gauche, levant sa jambe droite qui s’abattait dans un bruit sourd sur la hanche de sa proie qui n’était que plus surprise après la frappe, son mentor soufflant sous l’effort, le flanquant à terre devant le regard abasourdi de recrues toujours aussi peu expérimentées.

    « Kadvael- Tout le corps est utile pour désarmer un adversaire, il n’y a pas que la technique de la double épée pour ça. Bien sûr, c’est risqué mais la blessure ne sera que superficielle si vous contrôlez bien ça, c’est toujours mieux que de mourir. »

    Certains soldats ravalaient leurs salives, d’autres faisaient un oui machinalement de la tête sans pour autant avoir compris, ayant juste peur de se faire encore malmener par cet homme qui ne faisait pas encore parti de leurs vies quelques heures auparavant.

    Alors que tout semblait se passer bien, Kadvael ne pouvait pas s’empêcher de sentir un regard se poser sur lui, se sentant presque nu après que ce dernier soit tombé sur lui. Il était légèrement gêné, se sentant stupide face à un simple passant qui irait surement se demander ce qu’un civil faisait à tabasser dans les rangs de la plus grande armée de Fiore. Mais lorsqu’il se retournait pour voire qui était ce nouvel arrivant, tous ses doutes étaient bel et bien partis, son esprit se dévouant totalement à l’analyse de Nox.

    Le garçon était assez large, montrant une musculature qui se voulait développée mais qui n’était pas complètement formée surement à cause d’un jeune âge qu’il était facile de deviner à travers les traits nobles qu’il pouvait laisser visibles à Kadvael. Le Chevalier quant à lui se demandait si ce gars là, ce simple civil n’était pas la meilleure recrue qu’il avait pu voire pour l’instant, elle semblait prometteuse et même expérimentée, loin de tous ses ballots qu’il pouvait trainer derrière lui depuis le début de la journée. A sa vue, on se disait qu’il avait dû avoir un entrainement, pas forcément très poussé, mais un entrainement tout de même, il ne pouvait pas s’agir d’un simple paysan qui se serait fait les bras dans les champs à retourner la terre durant des années, c’était radicalement différent. Mais malgré tout, la démarche du nouvel arrivé n’était pas des plus convaincantes, même si Kadvael pouvait se douter d’un équilibre respectable, il gardait en tête que ce n’était probablement qu’une recrue, se trouvant alors arrogant de le regarder de la sorte, de juger sans savoir.

    Kadvael quant à lui était légèrement plus musclé que Nox, légèrement plus grand également et si le mage du Conseil avait des cicatrices, le Chevalier de Bellun avait les siennes, la plus belle étant un cercle runique qu’il portait sur le centre du torse, prouvant qu’il était lié de près ou de loin à de la magie. C’était ces différences qui faisaient que pendant l’espace d’un instant, le fils de forgeron avait regardé de haut ce gars qui avait dormi dans la paille avant de venir. Il ne le quittait pas du regard, celui-ci étant toujours aussi froid et concentré, il continuait à le sonder du regard pendant qu’il avançait et lui annonçait :

    « Nox- Hey ~ Tu t’occupes d’entrainer les troupes? C’est cool ca, tu n’as pas besoin de moi alors… En plus, tu as l’air de très bien te débrouiller donc… ciao ! »

    Cet espèce de … C’était après ça que Kadvael grimaçait et serrait les poings, se rendant bien compte que celui qui devait entrainé ce ramassis d’andouilles, ce n’était pas lui mais bel et bien Nox qui tentait de s’enfuir, lui laissant son travail comme si rien n’était, montrant un côté un peu rebelle, que ça soit par son comportement irresponsable sur le moment ou bien pour sa façon de parler qui n’était pas des plus nobles, sans pour autant être vulgaire, Nox se situait dans une bonne moyenne et il était quelqu’un qui semblait sincère quoique trop direct. Et c’était aussi un peu le même style chez Kadvael, il était trop honnête pour le laisser partir comme ça, il fallait qu’il remette les choses dans le bon ordre alors il se dirigeait vers le mage du Conseil, sans dire un mot, tenant juste son épée en main comme si elle pesait le double de son poing. Il était énervé et cela semblait affecter sa marche, de plus en plus lourde alors qu’il approchait du jeune homme qui devait s’être douté qu’il n’aurait pas dû lui parler de la sorte.

    « Kadvael- Alors comme ça, c’est toi qui devait te charger de l’entrainement ? »

    Il s’arrêtait à peut-être deux mètres de Nox, mettant le plat de la lame de son épée sur son épaule, penchant un peu la tête pour le regarder d’un air plus neutre, le sondant encore une fois du regard maintenant qu’il le voyait de plus près, réfléchissant surement à la meilleure des solutions qui s’offraient à lui à l’instant.

    … Nox était son sauveur, celui qui allait l’aider à entrainer ses braves gens incapables qui savaient à peine tenir l’épée ! Il l’attrapait par l’épaule sans prévenir, le tirant vers lui pour le faire ensuite passer devant, le poussant vers les soldats qui se demandaient ce qu’il se passait.

    « Kadvael- Si si, tu verras. Tu te débrouilleras aussi très bien ! »

    Pendant leur lente marche, le Chevalier de Bellun soufflait entre ses lèvres des mots légers et doux, de façon que personne ne puisse l’entendre sauf celui qu’il tenait toujours par l’épaule, pendant qu’ils passaient par un bout de la clôture de bois brisée par les entrainements : « Pitié, dites-moi que vous avez une technique à leur apprendre… ».

    Une fois à proximité du groupe de soldat, Kadvael lâchait finalement l’envoyé du conseil pour repasser légèrement devant lui, un peu en retrait vers la gauche. Il admirait la troupe d’incapables quelques secondes avant de leur annoncer d’un air presque joyeux.

    « Kadvael- Parfait ! Alors je vous présente votre prochain professeur pour vos passes d’arme ! Sir … Sir … *il fait signe à Nox de se présenter* … que je réquisitionne par le pouvoir de l’épée qui m’a été confiée ! »

    Suite à ça, Kadvael montrait à tous l’épée qu’il avait en main, l’épée de commandement qu’on lui avait donné le temps de l’entrainement, montrant ainsi son autorité sur toutes recrues ici présentes et montrant également qu’il était effectivement celui qui avait été le premier sur les lieux pour entrainer les braves gens en armure Mais malgré son autorité, et bien qu’il ignorait ceux qui lui posaient cette question, nombres de soldat grommelaient en disant qu’il ne s’était pas présenté non plus. Mais en faites, il s'en foutait, de base il n'avait rien à faire là ...
 MessageSujet: Re: [Mission] Sur la route de Crocus {avec Nox Apostolica}   [Mission] Sur la route de Crocus {avec Nox Apostolica} EmptyLun 11 Fév - 13:04

Nox Apostolica
Nox Apostolica

Quatro Cerberus

Click

L’autre gaillard le rattrapa et le stoppa en posant sa main sur l’épaule de Nox. Le mage du Conseil était tellement pressé de partir qu’il allait l’ignorer superbement quand il aperçut l’épée qu’il tenait, posée sur son épaule… Que faisait-il avec l’épée de commandement du chef des armées ? D’un coup, il se demandait qui était cet homme, il ne le connaissait pas pourtant il fréquentait souvent les haut gradés de l’armée, au Siège du Conseil. C’était vraiment irresponsable de la part du supérieur qui lui avait confié ce trésor. Même s’il était compétent… Mais bon, c’était le genre d’action qu’il aurait pu faire lui-même alors il n’en tint pas réellement rigueur. Il aurait pu s’en foutre aussi mais parce que ce civil tenait l’épée, il se devait de l’aider, c’était son devoir. En plus, c’était sa mission normalement. Donc malgré sa mauvaise volonté, il fit volteface.

A peine venait-il de montrer un peu de volontariat que le chef improvisé le poussa vers les soldats, en l’encourageant. Il avait tant besoin de son aide ? Pourquoi avait-il été promu entraineur alors ? En tout cas, il était heureux, ça se voyait sur son visage et ça s’entendait à la légèreté de sa voix. Tandis qu’il le présenta à tout le monde, lui-même dévoilant son nom et son prénom à la foule, il se mit à bailler… Pile quand l’autre guerrier brandit l’arme de commandement.

« Faut pas t’y croire juste parce qu’un imbécile a bien voulu te confier cette épée. Parce que maintenant que je suis là, c’est moi le véritable chef. Mon blason du Conseil me grade au-dessus de toi malgré ton joujou. DONC ! Si je comprends bien, vous vous êtes entrainé jusqu’à présent à répéter des techniques à l’épée que cet individu vous aurait apprise ? C’est très bien parce que moi j’en connais aucun de techniques. Vous avez maintenant une base suffisante pour ma partie de l’entrainement qui s’intitule…. SURVIVAL ! Oui, vous avez bien entendu. Si je sais me battre, ce n’est pas parce que j’ai été à une école pour parfaire des arcanes mortelles qui tuent en un coup, non, si je suis toujours en vie malgré les nombreuses batailles que j’ai traversé, c’est parce que j’ai développé un instinct de survie suffisant pour me rendre plus fort que mes adversaires ! Et c’est ça que vous allez apprendre aujourd’hui ! Je me fiche que votre rôle consiste simplement à garder des renforts, ce que je vais vous apprendre aujourd’hui vous sera utile tout au long de votre vie, vous n’allez pas forcément être affecté ici de façon permanente. Alors voilà les règles, elles sont simples : Vous conservez vos armures mais vous allez prendre des bouts de bois à la place de vos armes, je n’ai pas spécialement envie que vous mourriez tous, et avec ça, vous allez devoir frapper vos confrères en ayant l’intention de les tuer. Pour vous y aider, je vais vous motiver par ma présence ! Je participerais aussi, habillé d’une armure pour que vous ne me reconnaissiez pas, sauf que mon but à moi sera de vous faire très mal. J’aurais un bâton aussi mais contrairement à vous, je suis un mage, et une de mes techniques me permet de rendre ce bâton aussi dur et puissant qu’un marteau de guerre. Alors je vous conseille de frapper tous ceux que vous verrez sans vous faire voir avant que ce soit moi qui vous surprenne. Un dernier détail, ce n’est pas parce que l’on fera ce petit jeu dans la forêt que vous aurez l’occasion de vous reposer ou de fuir, non au contraire, ça fera de vous des cibles faciles et je vous garantis que si je vous trouve dans ces conditions, je vous démolirais encore plus que les autres ! Bien, allez chercher votre arme dans la forêt, je vous y rejoins. On se retrouve ici quand le soleil sera couché et que les étoiles seront visibles ! Si vous êtes pas KO d’ici là, hahaha ! »

Pendant qu’ils se dirigèrent tous vers la masse d’arbre qui côtoyait la prairie où ils se trouvaient, Nox enfila une armure. Puis, se doutant que quelques-uns le surveillaient, il enclencha sa première technique : Pulse of Berserker ! En concentrant un peu de rage dans sa jambe d’appui, il effectua un démarrage à toute vitesse ! Il allait aussi vite qu’un prédateur en chasse. Mais juste après avoir pénétré dans la forêt, il s’arrêta brusquement. Son coup de pression avait fonctionné, il entendait déjà des soldats détaler. Il ne put s’empêcher de se moquer. Attrapant une branche de la bonne taille, il l’arracha d’un coup sec sans utiliser de magie, juste avec la force de ses bras.

La chasse pouvait alors commencer… Et l’ouverture des festivités se fit pour de bon lorsque trois soldats fondirent sur lui en l’encerclant.

« Haha, bien ! Très bien ! Vous avez raison, la meilleure défense c’est l’attaque ! Tout le monde n’a pas fui en voyant mon assaut, ça me rassure. »

Se penchant vers l’armure qui s’approchait à sa gauche, le mage du Conseil poussa le soldat qui se trouvait à l’intérieur avec un coup d’épaule avant même qu’il abatte son arme sur lui, esquivant par le même un autre soldat qui l’attaquait par derrière. Après avoir repoussé sa première cible, il fit un tour sur lui-même pour frapper le soldat qui l’avait manqué, le faisant se coucher par terre sur le ventre avec la violence de l’impact. Puis il stoppa le bâton du troisième avec son avant-bras de libre avant de lâcher la pression qu’il maintenait sur l’arme adverse en se déplaçant sur le côté, laissant à son dernier opposant le soin de perdre l’équilibre et d’aller se prendre l’arbre en face de lui avec une petite poussée de la part de Nox à la dernière seconde.

« N’oubliez pas de vous relever, j’en ai pas fini avec vous. Je reviendrais pour vous surprendre alors soyez prêt cette fois »

Puis il partit vers d’autres proies à toute vitesse grâce à sa technique. Il aimait ça, oui Nox jubilait. Il adorait ce retrouver dans cet état d’excitation intense, où l’adrénaline parcourt tout son corps et qu’il est tellement à l’affut que nait un besoin urgent, celui de se défouler, pour dépenser toute cette énergie que son corps produit. Il sait que se trouver dans cet état permet à chacun de se surpasser. Plus le danger est important, plus l’expérience qu’ils acquerront sera conséquente. Et grâce à la menace qu’il représentait, il se disait que ça allait porter ses fruits. Il fallait qu’ils comprennent par eux-mêmes que les motivations idylliques comme la gloire, la puissance ou même la victoire, sont des chimères. Sur un vrai champ de bataille, tout ce qu’un soldat ressent, c’est l’envie de rentrer chez lui. Alors grâce à ces instincts de survie qu’ils allaient développer cette après-midi, surement qu’ils auraient un peu plus de chance de s’en tirer si une guerre avait lieu…

En se déplaçant le plus silencieusement possible, Nox aperçut un soldat un peu plus loin qui ne l’avait pas remarqué et qui semblait en plein débat intérieur. En s’approchant, il put entendre ses complaintes.

« …pas fait pour ça, je n’ai jamais demandé à être soldat moi. Pourquoi je dois me coltiner un exercice pareil… Un tel niveau de stress, ce n’est pas bon pour moi… AH ! Qui est là ? Ah… C’était un écureuil… Hahaha, je suis vraiment avec les nerfs à vif. Pourquoi, mais pourquoi… Bon, allez, il faut que je me ressaisisse, et s’il n’était pas loin et qu’il allait me tomber dessus? Je veux retourner auprès de ma femme et ma fille… Je ferais tout pour ça ! Qu’il vienne s’il l’ose, je le battrais jusqu’il soit hors d’état de nuire, et cet exercice pourri sera enfin fini ! »

-Bah vas-y alors ~

Le soldat se retourna d’un coup ! Il aperçut une armure avec un brun ténébreux à l’intérieur, penché contre un tronc d’arbre, les bras croisés. Le reconnaissant aussitôt, il se mit en garde face à Nox qui ne bougeait pas.

« Allez, montre-moi que tu veux retrouver ta fille et ta femme ou je me montre sans pitié ! »

Faisant disparaitre la peur qui se lisait jusqu’à présent sur son visage, le soldat serra plus fort son arme et fonça vers le mage en engageant une attaque verticale descendante qui avait pour cible l’ouverture que l’armure offrait malgré elle au niveau du cou, à côté des épaulières. Nox se tint droit avant de plier les genoux pour mieux amortir le choc, attrapant le bout de bois avec ses deux mains. Une seule n’aurait pas suffi vu la force qu’il y avait mise. Stoppé net, le soldat ne se démonta pas, il lâcha son arme et donna un coup de boule à son entraineur. Surpris, Nox pouvait remercier son casque d’avoir pris tous les dégâts. Il recula de quelques mètres. Le soldat en profita pour foncer sur lui tête baissé dans l’espoir de le plaquer contre l’arbre derrière sa cible. Mais Nox en avait assez vu et, n’ayant pas envie de perdre totalement la face, il utilisa toujours la même technique pour sauter au-dessus du rugbyman moyenâgeux qui fonçait sur lui, en s’aidant de son épaule pour l’esquiver plus facilement avec la main. Ce fut lui qui se prit l’arbre au final et qui tomba à terre, sonné sur le coup. Mais Nox était satisfait, il y avait quand même de bons éléments dans cette armée.

Il poursuivit sa mission de loup assoiffé de violence tout le reste de l’après-midi, rencontrant plusieurs fois certains soldats, punissant d’autres moins prudents, se montrant toujours intraitable. Lorsque la nuit commença à poindre, la tension était encore plus tendue et la fatigue se faisait ressentir mais la leçon commençait à rentrer. Il lui était beaucoup plus difficile de faire face aux officiers qui avaient développer de nouvelles techniques et une stratégie toujours plus aboutie pour qu’enfin, lorsque l’étoile du berger apparut, ils parvinrent à vaincre leur entraineur et à l’immobiliser au sol !

« Bravo ! Je vous félicite, vous avez tous fait preuve de talents aujourd’hui ! Crocus peut être fier d’avoir pour gardiens de compétents soldats comme vous ! Maintenant, si ça vous dit, on peut aller fêter la réussite de votre entrainement à l’auberge du coin ! J’ai la gorge sèche, pas vous ? »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [Mission] Sur la route de Crocus {avec Nox Apostolica}   [Mission] Sur la route de Crocus {avec Nox Apostolica} Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission] Sur la route de Crocus {avec Nox Apostolica}
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Démission Caroline
» Mission: Les documents secrets du bourgmestre [Privé ---> Lucy]
» Gros Mek avec CFK et Krameur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP