Partagez | .
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Suzu, l'Enfant Sans Parole [TERMINEE]
 MessageSujet: Suzu, l'Enfant Sans Parole [TERMINEE]   Dim 18 Déc - 20:38

avatar
Alice Claria Féamor

Sabertooth

Click



ALICE CLARIA FEAMOR

" Life is too short to wait "





Informations Générales


Identity

Nom : Féamor
Prénoms : Alice Claria
Âge : 16 yo
Date de Naissance : 29 Mars 768
Origines : Fiore


Activité(s) : //
Guilde : Angel's Sky
Statut : Mage
Surnom : Suzu
Avatar : Thaïwan – AP Hetalia

 






Psychologie




Alice, appelons-là comme cela puisque c'est son vrai nom, est une adolescente de bientôt 16 ans, très timide et renfermée sur elle-même, dans sa bulle d'humanité qui ne comprend que sa petite personne. Elle est loin d'être égoïste, au contraire, elle fait acte de bonté dès qu'elle le peut, même si elle est obligée de se sacrifier parfois ! Malgré sa grande incapacité à parler, qu'on n'entend jamais sa petite voix, elle n'en reste pas moins attentive, étudiant faits et gestes, analysant les situations dans lesquelles elle se trouve. Vu que cela fait déjà neuf ans qu'elle n'a ouvert la bouche que pour manger, ses autres sens se sont en fait développés, rajoutant à cela son intelligence qu'on voit briller dans ses yeux d'enfant sage. Jeune demoiselle très gourmande, elle aime tout ce qui est sucrerie ; en revanche, elle n'aime pas voir la misère, la souffrance... Elle parait innocente et sûre d'elle lorsqu'on la voit passer sous nos yeux, mais en fait elle est très tête en l'air, oubliant souvent ce qu'elle doit ou ne doit pas faire, et se reprenant à la dernière seconde. Peu sûre d'elle, alors que pour sa magie elle a besoin de l'être ... Maladroite aussi, trébuchant dès le premier cailloux rencontré. En revanche, elle se réveille lors des combats, et virevolte au son de sa lame, devenant une petite furie souple et légère. On ne vous a jamais dit de ne pas vous fier aux apparences ? Elles sont trompeuses, parfois, la preuve : cette enfant qui a l'air si dévoilée au monde extérieur est en fait un cœur tendre de cristal qui risque de se briser, renfermée dans sa petite boite ... Mais qui se réveille lorsque tout devient sérieux.
Elle n'a pas de passe-temps particulier, elle se dévoue depuis ses six ans corps et âmes aux autres, dans le but comme de se racheter d'avoir été celle qui a, d'après elle, tué son frère. Elle ne juge pas au premier regard, et attend donc d'arriver à des réponses concrètes, au fil de la conversation ou du comportement de la personne qui se trouve en face d'elle. Ce n'est pas parce que vous avez une tête de malfrats qu'elle vous considérera comme tel.





Background




Car toutes les histoires commencent par un "Il était une fois". Ou pas... Pas cette fois...

Ce n'est pas un conte de fée que je vais vous conter, mais le conte d'une fée en particulier. Cette fée, c'est ma petite sœur, Alice. Ah, j'oubliais de me présenter, je m'appelle Yukio, et je suis son frère de quinze ans son aîné. Cela peut paraître être une grande différence, mais nous n'avons en fait pas la même mère, la mienne étant morte emportée par une maladie dont j'ignore le nom ; j'étais trop jeune à ce moment pour m'en souvenir. Mais nous avons bien le même père. C'est moi qui ai élevé Alice, dans un petit village où régnait la paix. Sa mère est morte est morte en la mettant au monde, son père, notre père ... je l'ait tué... Vous devez bien vous demander pourquoi ? Bref explication : saoul, il a couché avec ma meilleur amie, Claria, qui a par la suite accouchée, à quinze ans, d'Alice et de son jumeau. Faire naître deux enfants, pour une adolescente de quinze ans a été très dure, et cela l'a tuée, elle n'était pas prête, du moins son organisme ne l'était pas. Le garçon fut pris en charge par la bonne de la famille, et je n'ai jamais eu de nouvelles de lui. Avant de rendre son dernier souffle, elle m'a dit le nom qu'elle voulait donné à la fille et m'a demandé de prendre soin d'elle... Alice.

A ses six ans, elle gambadait partout, fouinait son nez dans tout ce qu'elle trouvait ; conclusion : elle était très curieuse. Elle posait toujours des questions, aussi bêtes soient-elles. Elle voulait connaître le plus de choses sur le plus de choses. Elle disait que plus tard, elle serait la personne la plus intelligente du monde et qu'elle serait capable de créer de la magie sans utiliser de la magie. Mais comme tous les enfants du village, elle jouait qu'elle était une mage et qu'elle combattait le mal. Quand on lui demandait à quoi elle jouait, elle nous répondait "Je réfléchis", ce qui faisait toujours rire son entourage, et elle en riait de plus belle.

Mais comme touche chose a une fin, elle perdit la parole, lors de mon assassinat... Dont elle se rendit responsable... Ou plutôt, de mon présumé assassinat. Cela, elle ne le sait pas ... Voilà de cela neuf années, lorsque l'église sonna midi, des étrangers pénètrent notre maison, et nous prirent en otage contre de l'argent qu'ils réclamaient à mes grands parents maternels. L'après-midi fut un calvaire, comme elle comme pour moi. Mais Alice, plus fragile d'esprit par son jeune âge, ne tint pas le coup... Elle m'entendit crier et hurler de plus belle, par souffrance. Je me faisais torturer par ces individus qui nous étaient inconnus. Elle ne put rester sans rien faire, et la retenir était impossible. Ce que je ne savais pas, c'est que ma défunte meilleure amie avait été une mage ... Peu connue certes, mais elle en avait été une ... De colère, de haine, de l'envie de me sauver ; Alice devint incontrôlable. Elle n'avait qu'à claquer les doigts pour que tout lui obéisse. Elle massacrait nos assaillants dans leur tête, les rendant fou, gardant la pression sur leur cervelle jusqu'à ce que leur tête explose, envoyant du sang plein la pièce... Les objets tremblaient, se levaient sur son passage, s'élevaient et fouettaient les airs pour envoyer valser ceux qui me martyrisaient. A bout de souffle, j'avais cessé de respirer, les coups avaient été trop forts, je n'arrivais plus à résister. J'attrapais un dernier courant d'air que je laissais partir dans un "Je t'aime, petite sœur..."
C'est depuis ce jour là, je présume, qu'elle ne parle plus. Elle fit les gros yeux devant mon corps ne bougeant plus au rythme de ma respiration, choquée. Elle n'avait que six ans... Sa joie de vivre, son sourire constant gravé sur ses lèvres ; tout cela disparut à cet instant. Par chance, le village, entendant des explosions venant de notre maisonnette située quelque peu à l'écart demanda de l'aide. Comment cela se faisait-il qu'ils aient entendu quelque chose qu'à ce moment là ? Je soupçonnais qu'il y ait eu des mages parmi nos agresseurs... Un mage possédant des dons de soins, qui n'était que de passage, se hâta et réussit, par chance, à me réveiller.
La suite, je ne la connais pas, j'ai seulement entendu des rumeurs comme quoi une fillette vagabondait sur les terres de Fiore. Elle serait une Mage contrôlant de ses pensées tout ce qui est réel, mais qui, ne contrôlant pas son pouvoir, serait sans défense. Parait-il qu'elle maniait donc le poignard, qu'elle en possédait deux et qu'elle était plutôt douée au corps à corps.

On l'appelait Suzu, ou l'Enfant Sans Parole.

***

- Hé, comment t'appelles-tu?

L'homme s'était arrêté et accroupi devant moi. J'étais assise, le dos collé contre un arbre, et mes bras refermés autour des mes jambes. Des larmes coulaient à flot de mes petits yeux d'enfant de six ans. L'homme s'assit à mes côtés et me tendit une friandise.

- Si tu la veux, il va falloir me dire ton nom.

Aucune réponse de ma part. L'homme soupira et me tendit quand même la friandise.

- Je vois... Tu dois être muette.

J'arrêtais de pleurer et enfonçais mes yeux dans les siens. Il regarda alentour.

« Je...

Il me sourit. Je n'étais pas capable de prononcer un mot de plus. C'était de ma faute si grand-frère était mort. J'avais trop parlé. Je ne parlerais plus jamais.

- Je vois. Tu ne veux pas parler. Quel que soit ta raison, c'est ton choix et je le respecte.

Je pris un bâton, et, dans la terre, je gravais "Je ne parle pas, je ne parlerais à personne". Ses yeux se baladèrent sur les mots que j'avais écrit.

- Mmmh... Et comment t'appelles tu alors?

Je le regardais, et ne notais aucune réponse. Et si quelqu'un me recherchait pour le meurtre de Yukio? C'était de ma faute si ces étrangers étaient entrés dans la maison. Au bar, dans le village, ils m'avaient demandé où trouver mon frère, et je les avais mené jusqu'à lui...

- Très bien, je t'appellerais donc Suzu, en l'honneur de ma fille disparue. Tu sais, elle te ressemblait beaucoup, et elle avait ton âge. Soit fière de porter désormais le nom de ma défunte fille. Comme tu peux le voir, je n'en suis pas triste. Elle m'a demandée de ne jamais l'être. Car quand on croit que tout est perdu et que la personne que nous aimions a disparu pour toujours, c'est faux. Cette personne restera à jamais avec nous, dans notre cœur. N'est-ce pas?

Je hochais la tête. De son pouce, il ôta les larmes qui coulaient le long de mes deux joues roses.

- Alors ne pleure pas.

Un silence s'en suivit, et l'homme se remit à parler.

- Je ne peux te prendre sous mon aile, mon chemin risque de bientôt se terminer.

Il esquissa un sourire, comme s'il voulait simplement me rassurer. Sa phrase précédente voulait tout dire, je suppose.

- En revanche, je peux te dire de partir dans cette direction. Il pointa le nord de son index. Il y a un village marchand. Cherche Hugo Friede, et lorsque tu l'auras trouvé, dis que c'est Grand Miulou qui t'amène à lui. Il te donnera tout ce dont tu souhaites. Il fabrique des vêtements, des sacs à dos et possède une écurie. Enfin, tout ce dont a besoin un aventurier digne de ce nom. N'oublie pas, Hugo Friede, tu es envoyée par Grand Miulou.

Fixant le Nord indiqué par l'homme, je me retournai vers lui pour lui demander comment demander. Mais l'homme n'était plus là.

***

Je marchais seule dans les rues, longeant les boutiques, à travers la ville marchande où m'avait envoyée l'homme que j'avais rencontré il y a une semaine. Après avoir disparu mystérieusement, j'avais trouvé à mes pieds des provisions, de quoi tenir quelques repas. Mon ventre gargouillait et se tordait tout en faisant des Grouahahah-haaaaaaas. Durant toute la semaine passée, j'avais cherché l'homme vers lequel l'inconnu m'envoyait. Les passants me regardaient bizarrement, sûrement à cause de ma tenue qui n'était que des lambeaux de tissus suite aux quelques tortures que j'avais subies ; certains me proposaient leur aide. Une femme, voyant que je ne parlais pas, m'avait offert un calepin sur lequel écrire ce que je voulais dire. Ainsi, on m'avait envoyée devant une boutique à l'écart de la ville. Il y avait des salles paillées avec des chevaux sur tout un côté. Un homme, un morceau d'herbe sèche dans la bouche, s'approcha de moi et me demanda ce que je voulais. Je pris mon calepin et mon stylo et écrivait de mes doigts frêles "Je suis envoyée par Grand Miulou". L'homme eut un mouvement de recul et m'emmena dans son bureau. Il fit attention qu'il n'y ait personne alentour et ferma celui-ci à double tour.

- On ne prononce, ou plutôt dans ton cas on n'écrit, jamais ce nom. Pas ici. Sais-tu qui il est au moins?! C'est mon frère. Et il a commis quelques... crimes. Étant le gérant de cet endroit, si des personnes venaient à apprendre qu'il était mon frère, j'aurais beaucoup moins de clientèles ! Bon, je reprends mes esprits, laisse moi reprendre mes esprits...

Il fit les cent pas à travers la pièce puis s'assit sur son bureau.

- Que veux-tu? Pourquoi t'a-t-il envoyé?

Je pris de nouveau mon calepin pour y noter que je voyageais seule et cherchais de quoi m'équiper.

- Et tu as de l'argent, gamine?

Je regardais l'homme, et baissais les yeux. Il n'y avait qu'une seule choses que j'ai en ma possession, c'était le collier de pierres précieuses que m'avait offert Yukio. J'allais devoir m'en séparer. Je l'ôtais de mon cou et le tendais à l'homme. Il eut les yeux qui pétillaient, mais il me referma la main.

- C'est bon, c'est gratis pour toi. Te séparer d'un truc pareil, ça montre que t'as un grand cœur, et ça sera ton mode de paiement. Garde ce coeur et je t'offre tout ce que tu veux. T'as de la chance d'être tombée sur moi. Si mon frère t'a envoyé ici, je pense qu'il vaudrait mieux faire ce qu'il dit, de toute façon... Si je ne veux pas qu'il m'arrive quelconque malheur, oui!...

J'ôchai la tête deux fois et l'homme me fit sortir de son bureau. Il m'amena devant diverses sacs et m'en fit choisir un. Le rose où étaient dessinés des yeux et une bouche tirant la langue, qui me fit penser à un oiseau pour je ne sais quel raison, fut mon choix. Il me l'offrit, et y inséra une carte du royaume, ainsi que quelques sous, et des sandwichs. Il m'emmena devant des tenues vestimentaires, m'en proposa plus d'une dizaine. Un tee-shirt blanc fermé par un ruban et une robe bleue firent leur entrée dans ma vie. Il en mit plusieurs tailles différentes, qu'elles puissent m'aller plus je grandirais. Pour finir, il m'emmena jusqu'aux écuries. Il y avait des chevaux, et des poneys.

- Les poneys, non c'est pas le top. Ils sont résistants ça c'est sûr, mais tu vas grandir et dans quelques temps tu seras plus une mioche. Le mieux, c'est une taille entre les deux. On a une gentille femelle qu'est arrivé y'a plusieurs mois. On l'a débourrée et elle a trois ans. Si tu le souhaites, elle est à toi.

Il m'emmena vers la dite jument. Elle était magnifique. J'ochai la tête, contente, et remerciai l'Homme, Mr Friede, par un doux bisous d'enfant sur la joue. Il voulut savoir comment je m'appelais, et je notais en toute innocence "Suzu". Maintenant, c'était mon nom.

***

La suite, elle est très simple : j'ai chevauché mon fidèle destrier, et j'ai parcouru Fiore sur son dos. A mes huit ans, alors que je passais une forêt, j'ai découvert une boite argentée contenant deux dagues avec des clochettes d'or gravées. Je les ai récupéré, bien entendu ...
J'effectuais quelques services dans les villes et villages, comme aider à préparer un gâteau, emmener une mamie faire ses courses. Je vivais aux services des autres, sans un mot, sans une parole. Sur tous mes vêtements et sur mon sac à dos, il y avait écrit "Suzu"; c'est une grand mère que j'avais aidé qui me l'avait disposé sur tout ce que je possédais. Chacun connaissait ainsi le nom qui m'avait été attribuée. A l'âge de quinze ans, maniant très bien les deux dagues dont la boite s'était ouverte le jour de mes dix bougies et connaissant mes pouvoirs magiques grâce à mon souvenir du jour de la mort de mon frère, je décidais d'être bien plus proche des autres, de les aider à plus grande échelle. J'avais essayé de les oublier, ne pensant qu'ils n'avaient apportés que le mal, ces pouvoirs ; mais en fin de compte, j'avais délivré Fiore de quelques malfrats, ou du moins c'est ce que je m'obstinais à essayer d'entrer dans ma tête ... J'avais alors commencé à m’entraîner, me concentrant le plus possible sur mon objectif : arriver à faire tenir dans les airs des objets, et à les faire se déplacer. Il fallait que je sache au moins faire cela, qu'on ne me prenne pas pour une fille à sauver aux quelconques dangers apparents ; plus ils allaient me penser faible, plus ils allaient sûrement m'approcher, alors qu'au contraire, je ne préférais pas. Rester seule m'allait très bien, je ne voulais pas qu'on essaye de me faire parler car je ne le ferais pas...
Cela fut dur, et je mis des mois à réussir. J'avais quinze ans et demi, lorsque j'entrais à Angel's Sky... J'avais entendu parler de cette guilde ces derniers temps, comme quoi elle était récente, et le fait qu'elle soit située dans les airs faisait rêvasser l'adolescente rêveuse que j'étais. Au départ, je ne pensais pas être acceptée, ne maîtrisant que quelque peu mon pouvoir. Mais, par chance, je ne sais comment, j'ai rencontré un homme en cape dans un bar. Je m'étais assise à côté de lui, et il avait émis un petit sourire en me regardant. En voyant sa cicatrice et ses cheveux dorés, j'avais compris que ce n'était qu'autre que Laxus. Nous avions alors eu une petite discussion ; enfin, c'est lui qui parlait. Et pour finir, il m'a dit qu'il m'attendait sur le plateau de la guilde, la semaine suivante. C'est là que l'aventure débuta.





Magie : Wonderland




Alice se crée un monde, dans sa tête, où elle visualise la réalité pour y insérer ou y déplacer des objets. Tout se fait dans sa tête, sa pensée contrôlant son univers (appelé tout comme sa magie, Wonderland) ; son imagination ayant des répercutions dans la réalité. Une partie peut être comparée à de la télékinésie, mais c'est bien plus. Ainsi, elle peut faire voler des objets et même son propre corps ; mais aussi torturer un homme , - même le tuer -, en faisant bouger, en fractionnant ou en exerçant une pression sur sa cervelle qui finira par éclater, la tête avec. Sa magie lui demande beaucoup de concentration et de confiance en soi ; dans les premiers temps, elle devra s'armer de patience et bien souvent fermer les yeux pour mieux visualiser ce qui l'entoure et être plus efficace.



Techniques





Seconde Magie : Real Wonderland





La seconde magie d'Alice est toujours en rapport avec son propre monde, Wonderland, et lui permet un plus grand accès de ce dernier pour un meilleur taux de maîtrise sur la réalité. Pour résumer, Wonderland est son propre monde auquel elle a accès, et où résident deux autres Alice, à plein temps, issues de la magie d'Alice elle-même, elles en connaissent tous les recoins, toutes les limites. Wonderland est un monde à part où seule Alice peut se rendre, accompagnée si elle le souhaite, et où elle manie entièrement l'espace, pouvant en créer un nouveau en un claquement de doigt. En y représentant la réalité, elle peut l'influencer, la base de ses techniques se rapprochant d'une certaine télékinésie, alors qu'en fait elle manie l'objet dans Wonderland, soit dans son esprit, ce qui permet de le manier entièrement dans la réalité. Mais Wonderland, c'est plus que cela, sa seconde magie lui permettant d'approfondir, en quelque sorte, la première.
Sa seconde magie se décline ainsi en deux phases, qu'elle pourra acquérir sur deux paliers de magie différents :





Bebebe - FTRPG
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Suzu, l'Enfant Sans Parole [TERMINEE]   Lun 19 Déc - 19:58

avatar
Adrien Campbell

Golden Crown King

Click

Bonjour à toi et bienvenue sur Fairy Tail RPG. Mon rôle de modérateur consent à ce que je traite ta fiche afin que la compréhension de ton personnage soit le plus clair possible pour toi et pour nous. Tu dois aussi savoir qu'un autre membre de l'Équipe Administrative peut commenter ta fiche en tout temps si mes commentaires n'ont pas été suffisants envers celle-ci. Si tu as des questions par la suite, n'hésite pas à les poser. Commençons:

Structures et généralités

Tu as utilisé l'ancien modèle de fiche, ce qui n'est pas mauvais, mais en regardant l'autre, on se dit que l'ancien n'est pas fameux. La structure est tout de même respectée. Ok

Description psychologique

On comprend que ton personnage n'est pas bavard et qui utilise sa tête lorsqu'il se doit d'être fait. Chose qui est très peu souligné, ce sont ses passe-temps, ce qu'elle aime, ce qu'elle n'aime pas, son attitude face aux autres sa philosophie propre.

Background

Hum... n'est-ce pas dangereux que de donner des dagues à une fillette? Je trouve cela illogique et irresponsable d'un homme qui a été père... Il faudrait changer la tournure des événements.

Pourquoi les gens se retournaient vers toi? Qu'est-ce que ton personnage avait de si spécial? N'importe quelle fillette pourrait se promener dans les rues sans qu'on pose une question.

Le rose qui fait penser à un oiseau? Pourquoi? Aime-t-elle les flamands roses?

Il a beau être le frère de Miulou, mais pourquoi offrirait-il autant à une petite fille? Savait-il au moins que la fille de Miulou était morte? Quelque chose dans cette histoire cloche: trop de gratuité pour peu d'informations révélées.

Comment ton nom est-il apparu sur ton sac? Ta fin arrive beaucoup trop rapidement. Décris de quelle façon ton personnage a maîtrisé ta magie et pourquoi elle intègre Angel's sky plutôt qu'une autre Guilde. Et ce rat, il sort d'où?

Magie

Technique Un: Jusqu'à quelle distance peut-elle les faire léviter? À quelle vitesse aussi?

Technique Deux: Même chose.

Technique Trois: Peux-tu donner un exemple de ce «quelque chose»? Rassembler quoi pour endormir? Comment s'y prend-t-elle exactement? C'est plutôt vague, il faudrait préciser sa façon de faire.

Technique Quatre: En quoi souder des épées s'avère à être plus efficace? Ce soudage manque d'explications sur son utilité en soi. Y a-t-il une limite de quantité à souder ensemble?

Technique Cinq: Plutôt fort comme technique, explique son utilité dans un combat et établis les limites de celle-ci.

Bref, quelques petites choses à changer et d'autres à ajouter. J'ai aussi l'impression que les images choisies ne proviennent pas du personnage choisit au départ. Si cela pouvait être corriger, ce serait bien. Bonne chance Smile

Modifications attendues
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Suzu, l'Enfant Sans Parole [TERMINEE]   Mar 20 Déc - 14:03

avatar
Alice Claria Féamor

Sabertooth

Click

J'ai... corrigé tout cela !
C'était... long xD

Grand Masta Kusodari! Votre volonté est donc éxécuté ~

_________________________________________________________________________


Alice's Soundtrack 1&2

#576D8F ~ #097CBA ~ #B86E6E

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Suzu, l'Enfant Sans Parole [TERMINEE]   Jeu 22 Déc - 1:51

avatar
Adrien Campbell

Golden Crown King

Click

Description psychologique:

Ok

Background:

Les ajouts sont acceptés, mis à part l'histoire avec les dagues, il faudra trouver autre chose malheureusement. Ce n'est pas parce qu'elles ont des clochettes que c'est mieux...

Pour le maniement et la découverte du reste de tes pouvoirs, j'aimerais avoir plus d'explications. Des souvenirs, pour moi, ça reste insuffisant. D'ailleurs, ils ne te serviraient qu'à te montrer une seule de tes techniques. Élaborer un peu plus le sujet serait apprécié. Smile

Pour la découverte d'Angel's Sky, j'aurais besoin de l'avis d'un autre membre du Staff, étant incertain sur ce point. Merci Smile

Techniques:

Technique Trois: Encore vague sur le côté de l'explication. Ce que je te propose c'est d'expliquer que ton personnage arriver à infiltrer un gaz dans l'air qui a des chances d'endormir tes adversaires.

Technique Quatre:

Pendant combien de temps restent-ils soudés ensemble? Quelle est la limite d'objets à être soudés ensemble?

Technique Cinq:

Quel genre de colline...?

Voilà pour la suite, merci de l'intérêt que tu portes à Fairy Tail RPG ^^
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Suzu, l'Enfant Sans Parole [TERMINEE]   Jeu 22 Déc - 12:43

avatar
Alice Claria Féamor

Sabertooth

Click

Bonjour Masta Kusodari ~

Pour ce qui est des dagues, j'ai changé les paroles de l'Homme, qui dit désormais:
- Cela peut sembler fou de donner des armes à une si jeune fille. Aussi dois-tu me promettre de ne jamais les utiliser avant d'avoir tes dix ans. Je ne peux te prendre sous mon aile, mon chemin risque de bientôt se terminer. Pour être sûr que ta promesse sera vrai, je les mets dans cette boite qui, par magie, s'ouvrira seulement lorsque tu auras l'âge requis.

Voilà pour l'histoire des poignards, j'espère que ça ira (:

Pour mes pouvoirs, je pense donc m'être mal exprimée dans mon histoire. Bref résumé ici, donc. Dans le dernier paragraphe, on peut lire "J'effectuais quelques services dans les villes et villages, comme aider à préparer un gateau, emmener une mamie faire ses courses.", lorsque je parle d'effectuer des services, ce sont des services que tout enfant pourrait faire, et que je fais sans l'aide de magie; il n'y en a pas besoin pour faire un gâteau ni pour emmener Mamie au marché. C'est pourquoi j'ai utilisé ces deux exemples là: gâteau + marché = pas besoin de magie!
En ce qui concerne leur étendue et ma maitrise, je pensais réellement que ça allait être compris xD Dans le dernier paragraphe je dis "connaissant [...] mes pouvoirs magiques et leur étendue grâce à mon souvenir du jour de la mort de mon frère". Là, elle ne sait pas combien elle a de technique. Elle n'a eu à faire qu'à sa technique 1 qui a été un vrai carnage puisqu'elle avait à faire des mages de petits niveaux et à des humains, qui n'ont en plus pas vraiment eu le temps de réagir tant ça s'est passé vite. Elle ne connait donc pas l'étendue de ces pouvoirs, mais je les ai noté quand même sur sa fiche de présentation, puisque c'est fait pour ça ^^ Ses techniques se réveilleront à force d'entrainement, et peut-être dans les combats, qui sait ;D Pour finir, parlons de sa maitrise. Depuis la jour de la mort de son frère, elle a décidé de ne plus parler, et n'ayant que six ans, voyageant seule, elle n'a pas pensé que maitriser ses pouvoirs serait bien. Elle a essayé de les "oublier", les terrant dans un coin de sa tête. Cela, c'est rajouté à l'histoire, ici:
"A l'âge de 15 ans, maniant très bien les deux dagues dont la boite s'était ouverte le jour de mes dix bougies et connaissant mes pouvoirs magiques grâce à mon souvenir du jour de la mort de mon frère, je décidais d'être bien plus proches des autres, de les aider à plus grande échelle. J'avais essayé de les oublier, ne pensant qu'ils n'avaient apportés que le mal, ces pouvoirs; mais en fin de compte, j'avais délivré Fiore de quelques malfrats... "

Pour les Techniques, j'ai peu de m'être mal exprimée pour la 4 et la 5 ><

Je vous laisse juger, Masta Kusodari ~
Merci d'avoir pris le temps de regarder mes modifications pas très claires xD Bonne journée à vous ~

_________________________________________________________________________


Alice's Soundtrack 1&2

#576D8F ~ #097CBA ~ #B86E6E

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Suzu, l'Enfant Sans Parole [TERMINEE]   Mar 27 Déc - 22:36

avatar
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Pour tes techniques, en théorie tu aurais dès le départ, le maniement liquide et le maniement solide. Comme je t'ai dit, pour entrer dans la Guilde, il te faudrait au minimum maîtriser celles-là. Comme tu viens de me citer, tu n'utiliserais pas ta magie pour faire les divers travaux ménagers. C'est justement cela le problème. Il faudrait que ce soit expliqué quelque part, en rapport ou non à ces tâches, que tu pratiques cette magie en toi. Des souvenirs ne sont pas suffisants pour être à l'aise avec de la magie surtout si ça a été un fiasco à sa seule utilisation.

Pour les dagues, j'ai lu ce passage que tu avais modifié et justement, je ne trouve pas cela explicable et irresponsable qu'on donne des armes blanches à une petite fille. Même s'il y a cette promesse à faire, c'est illogique, enfin, je trouve cela illogique.

Message au Staff: J'ai besoin d'aide à savoir si la découverte d'Angel's Sky est valide, merci!
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Suzu, l'Enfant Sans Parole [TERMINEE]   Mar 27 Déc - 23:12

avatar
Alice Claria Féamor

Sabertooth

Click

Pour l'histoire des dagues, c'est changé: "La suite, elle est très simple. J'ai chevauché mon fidèle destrier, et j'ai parcouru Fiore sur son dos. A mes huit ans, alors que je me passais une forêt, j'ai découvert une boite argentée contenant deux dagues avec des clochettes d'or gravées. Je les ai récupéré, bien entendu..."
Pour la maitrise des pouvoirs, j'ai ajouté: "J'avais essayé de les oublier, ne pensant qu'ils n'avaient apportés que le mal, ces pouvoirs; mais en fin de compte, j'avais délivré Fiore de quelques malfrats... J'avais alors commencé à m'entrainer, me concentrant le plus possible sur mon objectif: arriver à faire tenir dans les airs des objets, et à les faire se déplacer. Cela fut dur, et je mis des mois à réussir. J'avais quinze ans et demi, lorsque j'entrais à Angel's Sky... "

J'attends donc l'avis du Staff pour la découverte d'Angel's Sky.

Merci d'avoir écrit ces magnifiques lignes qui m'envoient vers le chemin de la vérité, Sybilia-sama, et que votre soirée soit magnifique.

_________________________________________________________________________


Alice's Soundtrack 1&2

#576D8F ~ #097CBA ~ #B86E6E

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Suzu, l'Enfant Sans Parole [TERMINEE]   Jeu 29 Déc - 21:28

avatar
Invité


Click

Pour ma part, Luxus qui vient te trouver et te propose Angel's sky, ça irait, dans les grandes lignes, avec le comportement de Luxus dans les scans donc après son renvoie de Fairy Tail.

J'en dis pas plus pour ne pas spoiler.
 MessageSujet: Re: Suzu, l'Enfant Sans Parole [TERMINEE]   Jeu 29 Déc - 21:39

avatar
Adrien Campbell

Golden Crown King

Click

Cela me va. Par contre, pour la raison de son entraînement si soudain, il faudrait appronfondir la raison. Ce sera la dernière modification à apporter pour moi.

Merci à toi et à Jerenn Smile

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Suzu, l'Enfant Sans Parole [TERMINEE]   Jeu 29 Déc - 23:51

avatar
Alice Claria Féamor

Sabertooth

Click

Masta Kusodari *o*
J'ai modifié ce dernier petit point :3
Voilà:
J'avais alors commencé à m'entrainer, me concentrant le plus possible sur mon objectif: arriver à faire tenir dans les airs des objets, et à les faire se déplacer. Il fallait que je sache au moins faire cela, qu'on ne me prenne pas pour une fille à sauver aux quelconques dangers apparents; plus ils allaient me penser faible, plus ils allaient sûrement m'approcher, alors qu'au contraire, je ne préférais pas. Rester seule m'allait très bien, je ne voulais pas qu'on essaye de me faire parler; je ne le ferais pas...
Cela fut dur, et je mis des mois à réussir. J'avais quinze ans et demi, lorsque j'entrais à Angel's Sky...
Ce qui est en vert est ce qui est changé (:
Bonjour ou bonsoir selon l'heure qu'il est ~

_________________________________________________________________________


Alice's Soundtrack 1&2

#576D8F ~ #097CBA ~ #B86E6E

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Suzu, l'Enfant Sans Parole [TERMINEE]   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Menue-tâche] Histoire sans parole… ou presque. (Kinimo)
» The Longest Day [FB 1611]
» Evaëlynn Cœur d'Argent
» Phrases phylosophiques sans queue ni tête pour vos signatures
» Conseil achat slack line pour enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Avant-Propos :: Vous et votre Personnage :: Saber Tooth