[Libre Hancko Emil] Retour à Bosco
 MessageSujet: [Libre Hancko Emil] Retour à Bosco   [Libre Hancko Emil] Retour à Bosco EmptyMar 13 Juil - 23:22

Hancko Emil
Hancko Emil

Indépendant Illégal

Click

Précédemment : La Fourbe Voleuse !

Emil était revenu à Harujion. Il aimait bien cette ville, avec le constant bruit des vagues s'abattant sur les grains de sable. Il était tard, minuit approchait, et il se baladait des les petites rues tranquilles de la ville. Il aimait regarder autour de lui, voir ce qui avait changer, observer les passants. Il se sentait pourtant horriblement seul, pour une fois.

.:: FLASH-BACK ::.
Raconté à la première personne

J'avais tué un homme. Cette phrase me revenait sans cesse, même si bientôt cela ferrait un an que j'aurais commis l'irréparable. Pendant un an, je m'étais exilé. J'étais arrivé finalement à l'étranger du royaume de Fiore, et je m'étais installé dans une maison qu'un vieillard louait. Parfois, comme il était souvent seul, il m'invitait à manger, mais je ne supportais aucune compagnie.
Pourtant, un jour, alors que nous mangions face à face, il me raconta que des écrits relatifs à la magie se trouvaient dans les catacombes de l'église du village. Il me dit que cette magie était capable d'effacer une partie de lui même, et que l'ancien prêtre maitrisait cette magie et effaçait ainsi les péchés de la mémoire des gens.
Je m'intéressai beaucoup à cette histoire, et, motivé par l'idée d'oublier mes démons passés, je décidai de voir cette magie.
Nombreux étaient les personnes voulant l'apprendre, mais elle était complexe, et les personnes voulant tester le sort d'effacement perdaient totalement la mémoire, voire toute activité cérébrale. Personne ne maitrisait cette magie, à part le prêtre, désormais mort.
Je me liai d'amitié avec une jeune homme de mon âge, tous deux obnubilés par cette idée. Il devint prêtre, et réussit à apprendre cette magie. Il l'appliqua directement sur moi-même. Quitte à en mourir, je préférai être le cobaye qu'une autre personne innocente.
Et il réussit. Partiellement. Il m'expliqua qu'il avait enfermé une partie de moi dans mon âme. J'étais toujours conscient de ce que j'avais fais, je le voulais pour me punir en quelques sortes, mais il avait enfermé les pulsions meurtrières que j'avais enfouies en moi.. Les pulsions qui s'étaient réveillées un an plus tôt, dans une petite auberge.
Je décidai, libéré de ce qui me hantait, car j'avais peur de recommencer à tuer, de retourner à Fiore. J'apprendrais moi même une magie. Celle de mon ami prêtre m'a été bénéfique. Je voulais une magie utile aux autres. Je voulais aider les gens.

.:: Retour à la réalité ::.

Récemment, la partie meurtrière d'Emil s'était pourtant manifestée. Emil l'avait de nouveau enfermé, mais il doutait de l'efficacité de son sort. Le prêtre l'avait assuré qu'il ne tuerait plus jamais. Pourtant, le sort du prêtre s'était fendu. Qu'allait en être celui d'Emil ?
Il réfléchissait à tout celà, sans vraiment regarder où il allait, quand il entendit un cri. Guidé par la voix, celle d'une femme qui semblait se débattre, il arriva dans une ruelle sinueuse, et vit deux hommes qui étaient en train de s'attaquer à une jeune fille. Ils ne virent pas Emil, et il s'apprêta à accourir aider la fille quand il reçut un violent coup au crane...

Emil se réveilla. Il ressentait une cuisante douleur à l'arrière de sa tête et un bourdonnement continu dans son oreille se faisait entendre. Il essaya de bouger mais se rendit compte qu'il était ligoté. Une terrible corde lui lacérait les poignets, et en plus du bourdonnement qui lui faisait mal au crane, il était complètement déstabilisé. Il était assit mais tomba sur le côté dans un choc lourd. Il attendit quelques minutes, quelques heures peut-être, avant de revenir pleinement à lui.
La douleur s'estompait, et il put enfin rouvrir les yeux. Il ne vit rien, il était plongé dans le noir. Il se sentait ballotté. Il en conclut qu'il était surement sur un bateau.
Il appela à l'aide. Il cria qu'il avait mal. Personne ne répondit.
Enfin, pas directement.
Plus tard, alors qu'il essayait toujours de se défaire de ses nœuds en vain, il entendit un gémissement. Quelque chose bougeait prêt de lui. Ou quelqu'un...

«Il y a quelqu'un ?»
«Oui...Qui est-ce ?»
«Je m'appelle Emil. Je pense avoir été agressé à Harujion, et je me suis réveillé dans ce bateau.»
«Attendez...J'étais aussi à Harujion quand deux personnes m'ont sautée dessus. Je m'appelle Espérance. Je suis bloquée, attachée à quelque chose.»


La présence humaine d'Espérance avait fait retrouvé à Emil ses moyens. Il se souvint subitement alors qu'il pouvait maitriser la magie. Il fit donc apparaitre via une carte Item Captor un poignard, et il tenta de se défaire de ses nœuds. Au bout de quelques minutes, il réussit, et rampa jusqu'à la jeune femme pour la délivrer elle aussi.

«Merci, Emil. Maintenant, il faut sortir d'ici.»

Ils tâtèrent chaque recoins de leur cellule et Espérance trouva un entrebâillement. Emil essaya de forcer la porte qui resta close. Il fit cependant tellement de bruit qu'il entendit de l'autre côté de la paroi la porte se déverrouiller. Deux hommes pointaient des pistolets vers la cellule.

«Putain, c'est quoi ce boucan ?»

Ils n'eurent pas le temps de le savoir; Emil leur envoya deux boules d'eau - aquarafale-, et remercia du plus fort qu'il pouvait Mikio. Ils enfermèrent les deux gardes et refermèrent la porte. Espérance et Emil arrivèrent dans un couloir. Il s'avancèrent prudemment, Emil prêt à recommencer son attaque. Ils entendirent des bruits de pas alors qu'ils étaient au milieu d'un autre couloir et n'avaient aucune issue. Espérance trouvât cependant une petite ouverture qui menait dans la tuyauterie du bateau. Ils rentrèrent chacun dans l'étroit tuyau, et attendirent que les hommes passèrent. Espérance décida de continuer leur chemin dans le tuyau, qui les conduirait surement jusqu'au pont du bateau.
Elle avait raison. Ils arrivèrent à l'air libre, sous la voute céleste étoilée. Aussi loin qu'Emil pouvait voir, il ne vit aucune trace de terre ferme à l'horizon. Ils étaient bloqués au milieu de nulle part.
Ils trouvèrent préférable de se cacher en attendant d'arriver à destination. Ils rentrèrent dans une caisse remplie de fruits et passèrent les heures restantes du voyage à l'intérieur. Ils pouvaient manger à leur guise, et Emil perça des petits trous pour que l'air puisse rentrer.
Enfin, ils sentirent le bateau s'arrêter. Il y avait du mouvement sur le pont. Emil et Espérance regardaient par les trous, et virent une longue file de prisonniers en train de descendre sur la terre ferme. Il y avait plusieurs hommes imposants qui les menaçaient avec des armes.
Soudain, Espérance sortit de leur cachette en insultants ces hommes. Elle fonça sur l'un d'eux, et lui donna un coup de poing. L'homme tombit à terre. Emil, alarmé, voulut lui aussi sortir, mais il savait que c'était du suicide. La seconde d'après, un coup de feu résonna sur le pont, et Espérance tombât à terre, un trou béant au front.
Emil serra des dents. Il sentait des larmes de rage couler sur ses joues. Il sortir de sa cachette à son tour, et fit apparaitre le bâton de glace de Nellaka et un bouclier d'acier. Il s'attaqua aux hommes, se protégeant des projectiles, enveloppant entièrement de glace les esclavagistes. Alors qu'il combattait, il créa un mouvement de révolte parmi les prisonniers qui s'emparèrent des armes à feu des esclavagistes tombés à terre. Les balles fusaient partout. Emil ne pouvait plus sortir de son bouclier. Un homme arriva prêt de lui, armé d'un sabre et d'une expression meurtrière, et il voulut trancher Emil. Instinctivement, le mage sauta en arrière. Il se prit une corde et tombât par dessus bord.
Le choc contre l'eau glacée était douloureux. Emil eut le temps de transformer le bâton de Nellaka en carte et de la faire disparaitre mais il perdit le bouclier. Il voulut remonter à la surface mais sentit plusieurs balles percer l'océan et passer prêt de lui. Il nagea, retenant sa respiration, le plus loin possible, ne s'arrêtant jamais. Jamais. Quand il retourna à l'air libre, il mit quelque temps à retrouver sa respiration. Le bateau était loin derrière lui. Il nagea jusqu'à une plage qu'il voyait au loin, puis arriva dans un petit village.
Un village qu'il connaissait. Le village où il avait passé un an de sa vie. Celui où son ami prêtre avait enfermé auparavant une partie de son âme.
Il reconnut les lieux directement. Il vit la maison qu'il avait louée. Elle était occupée par une famille désormais. Il voulut passer chez le vieillard qui lui avait loué cette même maison, mais l'habitation était vide, poussiéreuse. Emil comprit que son hôte était mort, désormais.
Il se dirigea vers l'église. Une messe était en train de se dérouler. Emil s'assit au fond de l'église et attendit patiemment. Il voyait, au loin, son ami, qui lisait des sermons. A la fin de la messe, chacun partit, sauf Emil, qui s'avança jusqu'à la nef. Son ami, qui était en train d'éteindre des bougies, se retourna en entendant le visiteur arriver. Il reconnut immédiatement Emil, et ils se serrèrent l'un contre l'autre.

«Emil, comme je suis heureux de te revoir.»
«Moi aussi, Shiro.»

Shiro, le prêtre, invita Emil a quitter l'église. Ils se rendirent dans une petite maison à côté de l'édifice. Ils s'installèrent autour d'une table, et Shiro présenta quelques buiscuits secs à Emil, avec un verre d'eau.

«Alors, comment celà se fait-il que tu sois revenu ici ?.»
«C'est par pur hasard. J'étais toujours à Fiore quand je me suis fais enlevé. Je me suis réveillé sur un bateau, et il s'est arrêté içi. Je crois que c'étaient des esclavagistes, mais désormais, je suis mage, moi aussi, et je m'en suis sorti..»
«Ces enfoirés d'esclavagistes, ils ramènent des jeunes de Fiore et les vendent à des riches personnes du coin. Le pire, c'est que ces personnes, qui achètent les pauvres esclaves, viennent souvent à ma messe. Bon, qu'est-ce que tu es devenu, depuis tout ce temps ?»
«Et bien...J'ai appris une magie. Enfin deux magies, désormais. L'une me permet d'enfermer n'importe quoi dans des cartes, même une autre magie, en gros, et l'autre est une magie de glyphe. A Fiore, tu sais, il y a des guildes de mages, mais je préfère voyager seul. J'offre mon aide dès que possible.»
«Très bien, dans ce cas.»
«Par contre...Récemment, il s'est passé quelque chose. Ton sort que tu m'as appliqué il y a trois ans s'est brisé. J'ai pu en appliquer un autre, mais je trouve ce phénomène étrange...»
«Oh, Emil...Je m'excuse. Je dois te confier quelque chose...La magie que j'utilisais pour enfermer le péché des gens, c'était utile dans un premier temps, mais je me suis rendu compte de quelque chose...Au bout de quelques années, la partie enfermée de l'âme se sépare complètement de la personne originale.»
«Attends...Tu veux dire qu'il y avait deux personnes dans un corps ?»
«Oui, en gros. La partie enfermée reste immobile, mais quand elle se libère...Elle reprend le dessus. Par exemple, avec toi, le "Emil meurtrier" prendrais la place du Emil que j'ai devant moi. Depuis, je n'utilise plus la magie, comme elle cause des dégats»

Emil eut un horrible frisson. Ses soupçons étaient fondés. Si son "autre moi" se libérait de son sort, il serait lui même enfermé et le Emil meurtrier viendrait prendre sa place.
Celà s'était déjà passé à Galuna. L'autre Emil était venu.
S'il venait, il ne serait motivé que par le meurtre, soit tout ce qu'Emil avait isolé de son âme.
S'il venait, l'autre Emil sèmerait le chaos autour de lui.

Emil passa quelques jours chez son ami, avant de repartir pour Fiore. Il arriva en bateau, légalement, à Hajurion. Toujours plus troublé.


Prochainement : Le gouffre s'ouvre !
Voir le profil de l'utilisateur
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Libre Emil - Jack -Natsu] Arrivée dans le Néant.
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» 3000 personnes manifestent pour le retour d'Aristide
» RETOUR DE JMB 11?
» Une petite baignade [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 9 :: Rues de la ville