Le Deal du moment : -34%
Tondeuse homme Panasonic ER-SC40-K PRO
Voir le deal
99 €
-15%
Le deal à ne pas rater :
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
849 € 999 €
Voir le deal

[ Mission ] Merci pour l'argent, Steve.
 MessageSujet: [ Mission ] Merci pour l'argent, Steve.   [ Mission ] Merci pour l'argent, Steve. EmptySam 8 Oct - 17:12

Noah A. Kayuuko
Noah A. Kayuuko


Click


Before : Crocs d'argent contre Crocs de sang.


Quartier général de Silver Fang – 06:00.

Noah était seule, pour une fois. Bastian l’avait lâchée peu après les évènements sur l’île de Legion. Et quel plaisir pour elle de n’être pas accompagnée de ce chieur ! Bien qu’elle apprécie de l’avoir à côté d’elle pendant les batailles... Ou pour lui pourrir la vie ? Les deux pourraient fonctionner de toute façon. La demoiselle aux cheveux rouges était affalée sur une chaise. Celle-ci était appuyée sur ses deux pieds arrières la maintenant dans un fragile équilibre. La mage avait allongé ses jambes pour les poser sur une table. Elle regardait le plafond en buvant une bière, comme à son habitude. Depuis que son coéquipier et elle-même étaient venus prêter main forte sur l’île de Legion, la demoiselle n’avait plus rien fait du tout. Pour une fois, elle serait encore seule assez longtemps pour pouvoir réaliser une mission pour la guilde. Et même si elle ne l’était pas, ce n’était pas un réel problème. Bastian n’était qu’un prétexte pour son intégration à la guilde. La demoiselle se fichait pas mal de lui et des larbins de la guilde du moment qu’ils ne venaient pas la déranger ou lui mettre des bâtons dans les roues, même involontairement. Elle finit de boire et se leva en posant la chope sur la table. Noah s’arrêta ensuite devant le tableau des missions. Parmi les missions de son rang, son choix se fit rapidement. Elle prit l’affichette de la mission où était collée la photo d’un type louche. Une simple mission d’assassinat comme elle les aimait.

Elle grava le visage de l’homme dans son esprit et rangea l’affiche dans l’une de ses poches et quitta le quartier général de la guilde. Elle regrettait presque d’y être entrée. Se trouver avec autant de monde l’exaspérait. Surtout que la plus part des membres étaient des brutes odieuses avec une manière de tuer très disgracieuse. Eux, du moment que le sang giclait partout et qu’il ne restait que quelques lambeaux de peaux sur le squelette, ils étaient heureux. Des brutes, c’était tout. La demoiselle aux cheveux rouges soupira et s’arrêta assez loin du bâtiment, là où on ne pourrait pas la voir. Elle ouvrit une de ses portes qui fit apparaître ses ailes. Noah ne souhaitait pas que ces gueux puissent voir sa magie. Ils ne le méritaient pas, de toute façon. La demoiselle vola jusqu’à la ville la plus proche : Hosenka. Il était écrit sur l’affiche que l’homme rôdait souvent dans les alentours de Crocus, la capitale. Alors à peine arrivée à la gare de la ville elle prit un billet pour la capitale. Heureusement pou elle, ou pour les passants, elle n’eut pas à attendre longtemps. La demoiselle grimpa prestement dans le train pou Crocus lorsqu’il arriva. Noah se plaça dans un wagon proche des portes. Malgré sa méfiance – il faut dire qu’il y avait cinq autres personnes dans ce même wagon... – la jeune femme s’endormit rapidement, peu à l’aise dans ces transports en commun. Le temps fila donc à toute allure sans qu’elle ne s’en rende bien compte puisqu’elle dormait profondément.

« Mademoiselle, réveillez-vous. »

La demoiselle appelée, qui n’était autre que Noah, se retint de justesse de poignarder cet emmerdeur. Elle-même a failli se demander comment elle avait pu réussir à faire ça. Elle ne remercia même pas le contrôleur qui venait de la réveiller et descendit du train en se frottant les yeux. La gare était bondée de monde. Pourtant, retrouver le gaillard qui était sa cible ne fut pas difficile. Un grand gars baraqué et chauve passe rarement inaperçu. La demoiselle profita du monde présent et de son expérience en tuerie pour le suivre sans un bruit et discrètement, donnant en réalité l’impression qu’elle cherchait quelqu’un en particulier. L’homme s’engagea dans une ruelle adjacente à la gare. Noah continuait de le suivre en faisant le moins de bruit possible. Il s’arrêta soudainement entre deux containers. Le Créateur seul savait ce qu’ils pouvaient bien faire ici, cela dit... La jeune femme ne se fit pas prier et se cacha derrière l’un d’entre eux. Le chauve fut rapidement rejoint par un comparse que l’assassin ne put pas voir. Rester caché est plus que primordial dans ce genre de situation ! Noah s’assit contre le container en faisant beaucoup trop de bruit à son goût.

J’ai pas pris assez de contrat ces derniers temps. Pas du tout en faite... Va falloir que je change tout ça !

« L’argent est dans le prochain train pour Magnoria. 500 000 joyaux, comme prévu, placé comme d’habitude. Pas de bavures, tout a été compté et tu sais ce qui t’attends si tu y touches ! »

La voix était trop aigüe pour être celle du chauve. Un homme plus petit ou une femme peut-être ? En tout cas l’inconnu s’en va aussi vite qu’il est reparti.

Cinq cent milles joyaux ? C’est une belle somme ça. Je pourrai m’en mettre pleins les poches ! Et accessoirement en donner à la guilde qui en a pas mal besoin... Ces sangsues même pas foutues de bouger leurs miches pour gagner trois sous... Toujours les mêmes idiots qui prennent les risques dans les guildes. Un jour je finirais par me casser et il n’y aura plus de problèmes !

La demoiselle, sortant de ses pensées, se tapit contre le container le temps que l’homme chauve repasse. Lorsqu’il arriva au bout de l’allée sombre elle bondit hors de sa cachette et marcha rapidement jusqu’à un guichet. En s’y rendant, elle remarqua qu’elle avait pris assez d’argent pour un seul voyage. Noah soupira. Elle s’arrêta devant le guichet, tenu par un homme dans la trentaine d’années, avec un sourire charmeur.

« Je voudrai un billet pour le prochain train en direction de Magnoria, s’il vous plaît. Demanda-t-elle le plus poliment – ou hypocritement à voir... – possible tout en décalant un peu son écharpe et en se penchant en avant pour dévoiler un peu plus – malgré qu’il y ai peu de parties de son corps qui soient cachées... -.

- Mademoiselle, vous payez avec de l’argent ou vous partez, lui annonce-t-il d’un ton froid. »

Le visage de la demoiselle garde son sourire charmeur tandis qu’elle se penche encore un peu plus. Aussi rapide que l’éclair elle dégaine l’une de ses dagues qu’elle place sous le cou du guichetier. Elle est tellement penchée en avant qu’on ne peut remarquer son petit manège. Sans se départir de son sourire aguicheur, la demoiselle reprit la parole.

« Et avec ceci, suis-je toujours obligée de payer ?

- N... Non. Tenez, prenez ce billet. Quai 1, le train entre en gare.

- Je vous remercie de votre amabilité. »

Noah retira ce sourire hypocrite de son visage et poignarda l’homme au niveau du cœur. Faute de pouvoir le lui retirer, elle tira une carte de l’une de ses poches pour la placer sur son thorax, au niveau de la perforation de la dague. Satisfaite, la belle ferma le guichet et abaissa la cloison opaque empêchant ainsi de voir ce qu’il s’était passé. L’assassin secoua discrètement sa lame et la rengaina. Elle se décala rapidement, heureuse de constater que personne ne l’avait vue, et se dirigea ensuite vers le train. Elle présenta son billet et embarqua de justesse. La jeune femme s’assit dans un wagon à moitié plein, prenant place à côté du chauve qui ne lui prêta pas attention. Il observait le paysage, anxieux. La demoiselle s’étira et fit mine de s’endormir. Quelques minutes passèrent au bout desquelles le malfrat se leva en prenant garde de ne pas la réveiller. La demoiselle attendit qu’il ai fait quelques pas pour ouvrir un de ses yeux doré. Il se dirigeait vers l’avant du train. La jeune femme patienta encore plusieurs minutes avant de prendre le même chemin. Elle traversa trois wagons pour arriver à ce qui devait être la salle des machines. Le gaillard chauve avait ligoté un employé et l’avait laissé à côté du tas de charbon. Noah ferma la porte séparant le couloir de la salle. L’homme se retourna et fixa la demoiselle. Il se saisit de la pelle et s’approcha, un air menaçant sur le visage.

« Mauvaise idée, mon gros. T’auras pas le dessus. »

Malgré l’avertissement il balança la pelle vers la demoiselle. L’instrument frappa avec fracas la porte et tomba au sol. La jeune femme s’en munit et assomma, avec succès bien évidemment, sa cible qui s’écroula au sol avec des gargouillements. L’assassin délivra l’homme et lui conseilla de s’en aller. Conseil qu’il suivit bien sagement. Noah attacha ensuite le chauve près de la sorte de chaudière qui servait à alimenter le train. Elle s’assit en face de lui le temps qu’il se réveille. Et le temps que cela arrive, la demoiselle s’occupa comme elle le put. C'est-à-dire en observant le paysage et en soupirant toutes les minutes. Comme il ne semblait pas décidé à reprendre rapidement connaissance, la demoiselle aux cheveux grenat le réveilla à l’aide de gifles qui semblaient à peine l’ébranler. Cela fit néanmoins son effet et le malfrat s’éveilla en papillonnant du regard. Noah lui laissa à peine le temps de reprendre ses esprits.

« Qui es-tu ? demanda-t-elle d’un ton faussement intéressé. »

Pas de réponse. La jeune femme sourit et tapota la joue de l’homme.

« Bien. Alors tu t’appelleras Steve. Alors, dis-moi Steve, où est l’argent ? »

Il ne répondit pas. L’assassin soupira. Elle se mit dans son dos et, grâce à un coup de pied entre ses omoplates, elle le fit tomber à terre. Avant même qu’il n’ai l’idée de se relever, la demoiselle se baissa et posa l’un de ses genoux sur sa colonne vertébrale. Une dague vint se placer non loin de ses cervicales.

« Ecoute, t’es pas en position de force alors tu vas me dire où se trouve l’argent. Sinon tu risques de passer un sale quart d’heure. »

Steve garda une nouvelle fois le silence. Noah lui laissa quelques secondes avant d’appuyer sur sa colonne vertébrale. Ce n’était pas ce qu’il pouvait y avoir de plus douloureux et pourtant, cela sembla délier la bouche du chauve.

« Dans le dernier compartiment, là où ils rangent les plus gros bagages et des caisses. Tout est dans une petite caisse allongée.

- T’es pas très résistant pour un type baraqué... J’avais même pas commencé. »

Noah se releva et se tourna vers le tas de charbon. Elle découpa un long bout d’une bâche qui servait à recouvrir le matériau noir. La demoiselle s’empara en même temps de plusieurs morceaux d’assez petite taille. Steve n’avait pas bougé d’un poil et s’était contenté de l’observer d’un œil anxieux. L’assassin se baissa à nouveau et replaça sa dague sur les cervicales du malfrat. Elle se servit de ce moyen de pression, en quelques sortes, pour fourrer les morceaux de charbons dans sa bouche avant de le bâillonner avec le bout de bâche. Le regard de l’homme, apeuré, se fit inquisiteur.

« Le bâillon c’est pas suffisant. Là je suis sûre que tu ne feras pas de bruit. Maintenant, tu te lèves et tu marches jusqu’à la chaudière. »

Il hocha la tête et se releva tant bien que mal. La jeune femme suivit le mouvement, gardant la dague sur la nuque du malfrat. Elle aurait pu le porter mais sa petite taille et son poids l’en auraient empêchée. Heureusement pour son plan, la chaudière était assez grande pour contenir le corps d’un homme. Même aussi grand que Steve. La demoiselle ouvrit obligeamment la porte et poussa le malfrat surnommé Steve en lui souhaitant ironiquement un bon voyage jusqu’à Magnoria. La mage de Silver Fang s’en retourna donc dans son compartiment. Par chance, tout le monde dormait. Elle en profita donc pour filer immédiatement vers le dernier wagon où se trouvait l’argent. Une fois entrée à l’intérieur, elle n’eut pas à chercher bien longtemps. La caisse était presque mise en évidence. La jeune femme, une lueur satisfaite dans son regard doré, l’ouvrit et compta l’argent. Les cinq cent milles étaient bien là. Elle traça alors le nom de l’une de ses techniques dans l’air.

Métamorphosis Gate : Ligthning Wings.

Pendant que la magie faisait son effet, elle attrapa la caisse et la cala sous son bras. Quelques secondes après les ailes de foudre apparurent dans son dos. Noah ouvrit la porte à l’arrière et sortit. Elle grimpa sur le toit du train et laissa le vent gonfler ses ailes avant de sauter. Elle s’envola alors vers le quartier général de la guilde pour terminer cette mission et rapporter de l’argent à ces crevards, comme elle les qualifierait.



After : Le retour du Maître.

Spoiler:
 
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser