Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
[Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Tomber les masques
 MessageSujet: Re: [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Tomber les masques   Jeu 10 Nov - 23:26

avatar
Invité


Click

Tout était confus, mélangé. Petit à petit, le jeune homme réalisait que sa bêtise était bien plus grande qu'il le croyait... Et plus il avançait dans le temps, plus il se rendait compte qu'il était encore bien loin du compte. Combien de fois encore allait-il se tromper ? Son ennemie, c'était encore et toujours lui même, et il ne devrait jamais en douter.

Catios venait de d'arrêter son poing et de lui expliqué brièvement à quel point il était timbré. Attaquer son allié n'était pas la solution, encore une fois. Alors que les autres passaient à l'action, du moins bougeaient, vu qu'Atios ne fit que se mettre en retrait, laissant une étrange et jolie demoiselle blonde le protéger. La grosse brute protéger par la mignonne, étrange situation. Remarque, l'ennemie était son propre corps, niveau étrangeté on ne pouvait pas mieux faire.


« Haïne ! Rends toi ! Je sais qu'au fond tu es un type sympa ! » Laissa-t'il sortir en s'étonnant que la force de sa voix ne soit pas la même qu'habituellement. Oui, il savait qu'il n'était plus dans son corps... Mais il se rendait compte seulement maintenant que sa voix avait réellement changé.

Il leva ensuite les mains et se regarda attentivement les doigts, pendant que Tcesus attaquait avec une étrange créature à ses cotés. Les ongles du jeune homme était trop humain, ses poings normaux, et aucunes magies de création ne venait. Comment se servir d'un corps comme ça ? Il leva les yeux et marmonna un rire que seule lui entendit.


« Haïne ! » Il soupira en marmonna que s’appeler lui même était décidément très étrange puis repris, « Si tu laisse la rage t'envahir, tu vas pouvoir utiliser une technique vraiment intéressante ! Tu devrais essayer ! »

Cette fois, il ne tentait pas de l'aider. Il connaissait son corps et son gros problème, la colère, lui permettait de faire des actions vraiment phénoménale, comme cette technique qu'il avait inconsciemment baptisé Fury Of Haïne, mais sa folie prenait parfois le dessus et il ne pouvait plus se contrôler. C'était son corps que l'homme utilisait, sa magie, mais aussi ses faiblesses. S'il utilisait le Fury Of Haïne, il perdrait sûrement le contrôle, succombant à la folie qui habite le corps du vrai Haïne, tombera dans l’inconscience en utilisant plus de magie qu'il ne pourrait le supporter.

Après ça, il avança et se mis en posture de combat, légèrement voûté, les bras prêt à bouger en cas de nécessiter, bref, la posture de l'assassin. Elle allait mieux sur son propre corps mais il l'esthétique de la chose n'était pas nécessaire. Il se avançait petit à petit vers l'ennemie, lui même mais restait tout de même à distance, prêt à esquiver les attaque que lui porterait l'ennemie. Sans magie, il se sentait vraiment utile... déjà qu'avec c'était pas trop ça ! Enfin, si Canima se fatiguait assez, il pourrait toujours lui foncer dessus pour utiliser ses arts de combats que lui a apprit son père ! Mais ça remonte tout ça... Oh que ses armes lui manque.


[HJ : Désolé, j'étais pas très inspiré ^^' et en passant, je sais pas si c'est fait exprès mais c'est DarT shoot, et non Dark Shoot (remarque, ça sonne mieux Rolling Eyes) Dart voulant dire dard (dard d'abeille) ça colle mieux à l'aspect piqûre nuisible mais pas fatale de cette technique :3]
 MessageSujet: Re: [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Tomber les masques   Ven 11 Nov - 16:18

Spoiler:
 
Catios et Tésus ne furent pas touchés par les valves envoyées par T.Anima, et Tésus ne perdit pas de temps en fonçant, brandissant de sa seule main son épée, vers son adversaire. T.Anima se mit en garde, chose simple avec l'agile corps de Coloro Haïne, et plaça ses mains en avant, prêt à riposter avec un sort. L'épée s'entrechoqua avec un Shield, défense magique qui faisait office de barrière entre les deux personnes. Mais alors que T.Anima allait repousser le sort pour se dégager de Tésus, l'épée de ce dernier s'embrasa de flammes magiques, suffisamment fortes, bien que mal maitrisées, pour briser le bouclier et rompre l'équilibre corporel de T., qui tomba en arrière. Par chance, Tésus fut occupé par un petit animal, profitant à T.Anima de rouler à terre et se redresser plus loin. A peine debout, il vit l'animal, sans doute un esprit stellaire, attaquer à l'unisson avec Tésus, les deux étant armées et visant la tête de l'homme. Prit au dépourvu, il plaça ses deux bras comme dernier recours devant sa tête, recroquevillée dans ses épaules, et créa un minuscule bouclier qui sortit de ses doigts, mais qui se brisa au premier impact. T.Anima fut sonné et projeté à terre, la tête ensanglantée, et l'espace d'une seconde, cru perdre connaissance. Il s'insulta une bouffée de magie pour se régénérer et, avant qu'il ne touche le sol, au gré de quelques acrobaties, réussit à se retrouver debout.
Un bribe de parole lui parvint au même moment, venant de Acoloro.

«...rage t'envahir...technique très intéressante...»


Oui, ce qu'il ressentait était bien de la rage, mais une rage furieuse, non pas colérique, mais extatique, une rage de vaincre, une rage qui le ressourçait, un sentiment passionnel. Quand il combattait, il retrouvait cette rage et se sentait en osmose avec lui-même, dans un état de bien-être indéniable.
Oui, il voyait de quoi Acoloro voulait parler : Fury of Haine, la technique qui avait mit à terre le chef de Legion. Celle-là aussi, T.Anima la connaissait presque parfaitement. Même si Aleksander avait refusé de l'exécuter devant lui – son chef avait tout bonnement réussi à copier cette technique surpuissante – il lui avait expliqué avec maintes détails son exécution.
Reprennant appui sur ses pieds, T.Anima rassembla ses paumes et créa une minuscule sphère entre les deux mains, mais la sphère s'agrandissait progressivement. Sans avertir, il se mit à retourner en courant de toutes ses forces vers Tésus, et, alors qu'il était le plus proche possible de lui et que la sphère entre ses mains avait la taille d'un ballon de foot, il la propulsa dans le ventre de Tésus en hurlant.

«Fury of Haine !»


La sphère fonça à toute allure. Si Tésus se la prenait intégralement sans apporter de défense, il ne serait plus vraiment en état de combattre.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Tomber les masques   Ven 11 Nov - 17:29

avatar
Invité


Click

Ce qui se déroula devant lui fut assez surprenant. La bataille semblait tourner en leur faveur. Cesus avait fait mieux que prévu : Il avait occuper T. grâce à son esprit invoqué et avait presque réussi à le mettre hors d'état de nuire. Il semblait habiter par la fureur d'un guerrier sur le champ de bataille. Jamais il n'oserait l'avouer en face à Cesus, mais ce dernier avait gagner son respect à travers ce combat. Notamment pour faire preuve d'une telle combativité malgré un bras auto-mutilé. Il était au moins respectable pour cela. Bien sûr, il ne s'attendait pas à recevoir la même reconnaissance de la part de ce dernier, mais tant qu'ils étaient alliés, ils étaient coéquipier... C'est à dire qu'ils n'avaient pas besoin de respect ou d'autres reconnaissances particulièrement utile en société. Pas besoin de convention sociale. Ici, l'objectif était sauver la peau et le corps de chacun. Ils semblaient avoir acquis une certaine entente au travers de l'épreuve, une loyauté envers chacun, tacitement. Même Coloro, qui, désorienté avait agis assez ... étrangement semblait avoir repris ces esprits. Bien qu'au début Atios s'était mordu la langue de frustration face à la répétition de cet incompréhensible aide à l'ennemi, il avait considérer la possibilité que c'était une ruse, un peu plus tard. Peut-être voulait-il inciter son adversaire à se dépenser ? Enfin... à ce moment là, il voulait voir ce qu'était cette fameuse attaque. La fureur d'Haïne. Cette attaque ne devait pas être prise à la légère. Et il allait vite s'en rendre compte. Mais revenons aux actions de Cesus :

Ce dernier tenta de mettre un coup d'épée enflammée qui vint pratiquement faire un guard break sur l'adversaire. Mais cocassement, l'esprit invoqué failli se retourner contre son véritable invocateur. Soucis qui fut régler par la diplomatie (ce qui était encore plus loufoque au beau milieu d'une bataille comme celle-ci. Encore plus quand on savait que l'esprit aurai pu l'empaler si Cesus n'avait pas réagit assez vite). Mais leur enchainement eut raison du bouclier de T.-Coloro, qui se prit de vilain coups sur la tête. Ils pouvaient gagner. C'était le début de la remontée vers la victoire. T. avait sûrement sceller sa défaite en échangeant leurs corps. C'est à ce moment là qu'Atios perçu la voix de Coloro qui semblait une nouvelle fois aider son adversaire. Semblait. Il avait forcément une idée derrière la tête. Le maitre de Phantom Lord ne pouvait pas être assez bête pour aider l'adversaire deux fois de suite consciemment. Mais à ce moment là, T. prit une drôle de position. Les choses allaient mal se dérouler, il le sentait. Quand la sphère de lumière se forma... Atios conceptualisa un plan très simple. Il hurla de toute ses forces, sous le coup de la pression :

- Arthuria !

Celle-ci réagit au quart de tour. Atios sentait une profonde douleur en lui. Son coeur était souffrant. Il n'aimait pas ce qu'il venait de lui demander. Il ne pouvait pas faire autrement. La jeune fille aux blonds cheveux lâcha l'épée qui réapparue dans la main droites d'Atios. Ce dernier à cet instant, ouvrit grand la main vers son A-Coloro. De sa ceinture, le fourreau s'échappa pour flotter à quelques mètres de la mains d'Atios. En même temps, Arthuria bondit et donna le plus puissant coup d'épaule qu'elle pouvait donner à T-Cesus. Si Cesus avait été dans son corps, elle n'aurai pas réussi à le dégager de la trajectoire. Elle se retourna pour faire face à quelque chose de bleu, vaguement sphérique qui emplit son champ de vision. Dans son dos, le porteur d'Excalibur s'était mis à courir vers l'attaque, la main gauche en avant, le fourreau suivit sa main et se mit devant. Il vit Arthuria (et sûrement l'invocation de Cesus) être pris dans le torrent magique. A ce moment là il mit fin à l'invocation... mais il entendit tout de même un hurlement provenant de sa jeune amie. La colère monta en lui comme jamais. Il voulait tuer T. Anima. Il serra les dents. La balle de lumière était gigantesque, terrifiante. Il avait peur. Mais il ne pouvait pas se permettre de douter. Elle allait sûrement raser la forêt dans son dos. Le fourreau s'illumina et Atios se décomposa en particules dorées.

- Avalon !! cria t-il, rageusement.

Atios vit l'île mythique d'Avalon. Il sentit deux présences familières qui remarquèrentt sa présence. Mais il ne désirait pas rester longtemps là-bas et de toute façon, ces deux personnes étaient assez désagréables avec lui. Atios réapparu dans le monde physique devant T-Coloro. Il fallait qu'il se maitrise. Coloro n'y pouvait rien. Si Alter avait était là, il aurai déraper. Mais il se contrôla. Le fourreau était réapparue à la ceinture du corps de Cesus. Le porteur de l'épée sacrée, avec la force des mains de son "coéquipier", décocha un uppercut à la force pleine de rage. (Il avait hésiter à se servir de l'épée.) Mais il ne laisserait pas son adversaire réagir. Il voulait le mettre hors d'état de nuire. D'un mouvement rotatif, il envoya le plat d'Excalibur dans les côtes de son adversaire, lui coupant sûrement net sa respiration. Le combat était sûrement fini.

Atios mit à genou à terre. Il était à bout de souffle. Il haletait. Le corps de Cesus avait était endurant, malgré que l'autre technique avait était utilisé sans réelle utilité. Il toussa du sang. Le corps n'avait rien de grave, mais il allait tout de même avoir besoin de repos. Comme tout le monde, il semblerait. Mais il frappa du sol au poing. Arthuria était retourner elle-même à Avalon. Pour qu'elle récupère de ses blessures. Il s'en voulait tellement.
 MessageSujet: Re: [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Tomber les masques   Sam 12 Nov - 12:19

avatar
Invité


Click

Le combat continuait et peu à peu le surnombre se faisait sentir sur C-Anima qui résistait de moins en moins à leurs assauts. Il usait de boucliers magiques, mais si Tesus n’avait pas été perturbé dans son attaque, c’aurait pu être la fin pour le mage sombre.
Aucun d’entre eux ne pouvait utiliser ses capacités à plein potentiel, à cause de l’échange de corps, sauf peut-être les invocations. En combinant ses forces avec le renard, il avait réussi à l’atteindre et même à le projeter à terre.

A nouveau, le chef de Phantom Lord parlait à celui qui occupait son corps, et ce dernier sembla changer d’attitude. Il apparaissait comme animé par un sentiment de rage, une ténacité qui ravivait ses forces face à l’opposition.
C’est avec cet état d’esprit qu’il courait vers Tesus avec une attaque dévastatrice. Celle-là, il sentait qu’il ne pouvait pas l’encaisser de plein fouet comme les autres. Il n’avait pas peur des conséquences pour ce corps, ni même si cela avait été le sien, mais il devait rester conscient pour continuer le combat. La meilleure façon lui semblait encore d’aller au contact en détournant l’attaque d’un coup d’épée dans le bras.
Il entendit un cri derrière lui, puis soudain un choc à l’épaule, ou plutôt dans son bout d’épaule restant. Déséquilibré, il fut projeté au sol, tandis que sa sauveuse avait sûrement encaissé l’attaque.
Mais ce n’était pas un répit pour C-Anima pour autant. Atios enchainait au corps à corps, tandis que Vulpecula s’était jeté sur le côté pour faucher les jambes de l’ennemi avec sa lance et le déséquilibrer. Une fois au sol ce serait plus simple de le maitriser.

De son côté Tesus s’était relevé péniblement. Sa blessure le lancinait et il avait failli perdre ses esprits à cause du choc, mais il se relevait, une fois de plus. Le regard encore vide et la bouche entrouverte tel un boxeur en train d’être compté, il inspira une longue bouffée d’air pour reprendre ses esprits. Puis toute l’étendue de la mission lui revint : Légion, il fallait arrêter Légion.
Reprenant sa marche au combat, il prit à nouveau la direction de C-Anima, mais ses forces semblaient ne pas répondre. Il savait que dans son vrai corps, il aurait pu résister encore un moment, mais celui de T-Anima était moins musclé, avait moins de cicatrices, et les blessures étaient plus fraiches. Son bras ne portait pas l’épée avec autant de facilité que d’habitude, mais il retournait se battre, avec plus de volonté de que de réelle énergie à vrai dire.
Heureusement que sa force n'était pas son seul atout. En plein combat, le renard avait une faculté pour observer tout ce qui se passait et analyser la situation. Il voyait bien que son maitre n'était pas dans son état normal, et c'était d'autant plus une raison pour conclure ce combat.
 MessageSujet: Re: [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Tomber les masques   Mar 15 Nov - 20:00

Spoiler:
 
La jeune femme à l'allure éthérée s'était visiblement sacrifiée pour sauver Tésus d'une mort certaine. Même si l'attaque avait été une lourde dépense d'énergie, au moins davantage que celle qui avait mit à terre Drak Enrick, mais le résultat était concluant : des cinq adversaires qu'il avait pu affronter, deux attaques suprêmes avaient servies à mettre deux adversaires à terre. En comptant Acoloro, démuni sans pouvoir magique, et Tésus, qui dans quelques heures mourait après avoir perdu trop de sang, seul Catios restait un potentiel adversaire problématique. Il restait cependant une incroyable quantité d'énergie à T.Anima. Acoloro certifiait qu'utiliser le Fury of Haine usait toute l'énergie magique de l'utilisateur. Pourtant, T. était bien capable d'en relancer un nouveau, à l'instant. Au risque de perdre à nouveau une lourde quantité de magie, il éliminerait ses adversaires.
Catios, hargneux suite à la défaite de la piteuse femme, fonça droit sur T., et l'attaqua de front. Il ne fallut qu'un Shield pour éviter tout ça, et T. se contenta de faire un salto en arrière pour sortir de la zone d'attaque de Catios. Il ratterit plus loin pour avoir dans son champ de vision Acoloro, Tésus et Catios, ses trois adversaires.
Erreur fatale : il y avait un quatrième combattant en lice. Le petit renard, armé d'une lance pourtant ridicule, se tenait tout proche de lui et d'un mouvement rotatif, envoya valser T. Tombant sur le côté, ne pouvant empêcher une nouvelle attaque de le toucher, il assembla dans un ultime espoir ses paumes pour créer un dernier Fury of Haine. Une nouvelle sphère se créa rapidement, avant qu'il ne touche le sol, et fonça à toute allure devant lui pour toucher Catios ou Tésus, voire l'esprit impénitent. Son attaque lui servait ainsi de bouclier, et une fois à terre, il ne mit pas plus d'une seconde pour se remettre sur pieds. Là, il eut la nausée.
L'instant d'après, il hurla de douleur. Il avait changé de corps, reprenant l'originel, celui au bras coupé. Il tenait dans sa main une lourde épée qu'il lâcha pour essayer de rattraper un bras inexistant ; non, il était bel et bien de retour dans le corps qu'il habitait précédemment. Il ressentait toute la douleur d'un seul coup. Mais il en était de même pour les autres, qui auraient l'impact concentré de toutes les blessures la seconde même où ils regagneraient leurs corps d'origine.
Le Fury of Haine avait usé tellement de magie que le sort permanent s'était rompu. Il fallait, pour habiter un corps à perpétuité, rester au moins une journée entière à l'intérieure. Il n'avait pas réussi, et resterait donc dans ce corps mutilé pour quelques temps encore. Mais il n'avait plus assez de magie pour assurer un nouveau transfert. Encerclé par Atios, Coloro et Césus, il bouillonna.

«Vous n'êtes que des enfoirés. Seul, j'aurai pu vous battre, mais il a fallut que vous soyez 6 pour me mettre dans une telle situation. Mais ce n'est pas terminé. Oh, non...»

Il ferma les yeux et récita une courte prière incantatoire. Si, lors de son premier sort ultime qui avait faillit tuer Drak, le feu était descendu du ciel, cette fois, il allait avoir une toute autre origine.
Il allait faire muter son energie vitale et magique en flammes. L'ultime sort incandescent...

«...déflagration.»

Toute personne se trouvant à moins de vingts mètres était cramé, brulé jusqu'aux os, la chaleur étant tellement intense que l'homme croyait que le feu était glacial. Tous leurs sens seraient confus, ils auraient un dernier aperçu, brulant, de la vie. Prélude à l'enfer, à l'abomination. T. allait utiliser toute son énergie et allait sans doute s'écrouler suite à ça. Mais il allait tuer ses adversaires, et se réveillerait dans quelques instants. Si ses camarades de la guilde avaient faits des captifs, il se transferait dans leurs corps et débuterait ainsi une nouvelle vie sans souffrance.
Déflagration, l'ultime sort sacrificiel. Ca commença dans un premier temps par les yeux de T, qui se transformèrent en flammes énormes. Puis ses cheveux se dressèrent sur sa tête et s’enflammèrent. Enfin, de tout son corps, s'échappa une vapeur cuisante, et il devint un homme de feu.

«CREVEZ !»

Dans son ultime cri, il ravala toute son energie, puis la recracha d'un coup. Ecartant bras et jambes, rejetant la tête en arrière, il était le foyer d'une immense explosion où les flammes se propageaient à une vitesse supérieure à celle de la lumière. L'ultime sort ; dernier choix. Fin.

Quand, après trente secondes, la zone de quarante mètres de diamètre autour de T. fut complètement cramée, le sort se stoppa et T., le corps noirci par les flammes mais sans brulures cependant, tomba en avant, inconscient. La terre était noire, morte. Les arbres n'avaient plus de feuilles et brulaient tous. L'écorce se brisait en fine poussière. Peut-être des restes d'os de ses adversaires.
Aucune fumée.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Tomber les masques   Mar 15 Nov - 20:42

avatar
Invité


Click

Quand T. Anima s'amusa à bloquer son attaque après avalon, Atios sentit une bouffée de rage l'envahir. Il allait améliorer sa maitrise de l'épée et ses techniques en focalisant ces expériences sur l'élaboration d'une technique qui percerait les boucliers avec aises .... car beaucoup de mage par ici s'en tirait à trop juste compte. D'où la furieuse envie de ruer de coup de pied le corps de Coloro quand le renard fit tomber cette saleté qui possédait le corps d'un de ses compagnons. Ah oui. C'était encore celui de Coloro. A l'instant où T. retournerait dans son corps, Atios serait là pour lui faire payer tout ses actes. Mais il fallait rester vigilant. Après la première grosse sphère, T. devait être très fatigué. Et s'il la réutilisait, Atios serait là pour l'empêcher de s'en servir à des fins belliqueuses. C'est ce qui se produisit. Ô, comme il était plaisant d'imaginer que cette ordure de Légion ne comprenait pas pourquoi il se faisait maitriser. Ô, quel plaisir c'était de se dire qu'il était en rage tout comme lui. Cela faisait un effet similaire aux endorphines. C'était plaisant. Oui, la sensation de la victoire, de voir cet être abject en pleine galère, telle une bête cernée parmi ses bouchers. Il leva ses deux mains pour retenter une Fury Of Haïne. Très mauvaise idée. Atios, Excalibur en main, se déplaça très vite devant. T. fonçait vers l'avant avec. Maintenant que son adversaire réagissait avec hargne et avait perdu son calme, cet action était la preuve qu'il s'enlisait dans la défaite.

L'épée s'illumina. D'un coup en diagonal, il dirigea vers le ciel la sphère d'énergie. Il ne l'emporterait pas au paradis. Son attaque se perdit dans le ciel. Atios avait un sourire de prédateur ... sur le visage de Cesus. Le genre de visage qui voulait dire : "Oh, tu vas prendre toi ... !". Mais au moment où il s'apprêtait à lui faire regretter d'avoir eu la malchance d'être né, un phénomène étrange, somme toute presque inconnue se produisit : Les corps et les âmes s'échangèrent dans l'ordre inverse de tout à l'heure. L'enchantement était rompu et Atios fit apparaitre Excalibur dans sa main. Dans le reflet de la lame, il se vit sourire. Ah, tu es de retour, magnifique et hospitalier corps qui est le miens était lisible sur son sourire. Il reporta son visage vers Cesus. Enfin, c'était T. Anima maintenant. Un T. anima un TOUT petit peu énervé. Oh, c'était plaisant. Le porteur d'Excalibur posa le pour et le contre : Finir maintenant le membre de Légion ou ... Non. Tuer n'était pas autoriser, l'adversaire était somme toute sans défense ... Il ne pouvait pas. Le code de la chevalerie l'interdisait. Décision qu'il allait regretter :

«Vous n'êtes que des enfoirés. Seul, j'aurai pu vous battre, mais il a fallut que vous soyez 6 pour me mettre dans une telle situation. Mais ce n'est pas terminé. Oh, non...»

« T'inquiètes pas, ils ont des jolies cellules à Era. Et peu importe ce que tu tentes de faire, je jure que t'y croupiras. » dit-il. Mais pour Atios qui avait une connaissance approfondie de la forme et le type d'énergie utilisable pour lancer des sorts... ce qui se produisit sous ses yeux l'alarma. Avant que T. ne puisse annoncer la couleur de son acte quasi-suicidaire, le porteur d'excalibur hurla : « Il veut se faire sauter !! Courez le plus loin possible si vous tenez à vos vies ! »[/color] Un acte qu'Atios se mit à faire. Mais là, tel une vierge endormie, comme la belle au bois dormant. Qui est-ce donc, assoupie telle une princesse ? Drak. Le mage rebelle de Légion nouvellement chez Angel Sky. Il entendit T. dire : «...déflagration.» Le jeune homme aux sombres cheveux se mordit la lèvre et parla pour lui-même dans une murmure : « Jouer les sauveteurs ça commence à m'énerver ... Y en à deux qui m'en devront une dorénavant.. » Car oui, tout le monde, même T. avait dû oublier que paisiblement, pendant le combat, Drak, assommé, gisait, incapable de s'enfuir. Le sauveteur, grâce à sa magie, fit un bond à côté de lui. Il entendit cette fois-ci, le bélligérant hurler : «CREVEZ !». A ce moment là, Atios, Drak sur l'épaule fit un bond en avant. Derrière lui, le feu se propagea à une vitesse folle. Mais "l'explosion" fit accélérer aussi son saut. Paradoxalement, si Drak et Atios était sauf, c'était à cause de l'attaque qui aurait pu les tuer. Le porteur de l'épée sacrée se releva avec difficulté. L'atterrissage avait était ... tumultueux...

Drak sauf, Atios, Excalibur en avant, s'avança sur la terre calcinée. Les cendres volaient et la clairière sur 20m avait brûler. Une apre odeur de carbone émanait du lieu qui avait était leur arène lors de l'affrontement. T., de bout, le corps d'une couleur noir, le crâne rasé, une moitié d bras et un autre intact levé, tomba en avant. Inerte. Il était mort ? Atios pris le pouls de son adversaire. Il était faible. Mais toujours là. Atios leva Excalibur. Et la planta devant la tête du semi-cadavre. Elle brilla faiblement. Atios la rangea dans son fourreau, satisfait. Il attrapa sur son dos le corps carboniser et le mit sur ses épaules. La rage était tomber. D'ailleurs, le jeune homme s'étonna lui-même de son calme. Alter, de nouveau ici, ricanait de l'acte vain de T. Anima. Le conseil avait gagner cette bataille. Mais il avait la sensation que quelque chose de grave allait se produire. Quelque chose, très bientôt. Il doutait fort que le conseil voudrait de T. même si légalement, ils devaient l'emprisonner .. légalement, avec Etherion, ils avaient programmer le massacre d'un écosystème, d'une faune, d'une île et d'une guilde entière. Une sorte de solution finale au problème qu'était Legion.

Il doutait fortement qu'en leur ramenant, T. allait vivre des jours heureux. Tant mieux. Il ne méritait plus le bonheur. Quand on rentre à Légion, plein d'idéaux de justice en tête. Au final, on ne se retrouve que sur la voie de la folie, du mal, de la destruction. Il en avait eu la preuve. Sa précédente adversaire était presque démente à l'idée de le tuer, de faire venir le démon retenue par les clefs ... T. était euphorique à l'idée de tuer. Il doutait au final du fait qu'ils étaient des êtres humains. Ils l'étaient hélas. Mais ils avaient oublier toute valeur qui pourrait faire d'eux autre chose que des mages illégaux, des assassins et des mégalomanes.

Atios avança vers le camp du conseil. Il regarda Coloro & Cesus. « Cesus, même si j'ai un peu malmener votre corps, vous pouvez porter Drak ? Coloro, vous devriez vous reposer et rentrer. Vous êtes le plus blessé de nous tous. » Il s'était remis à vouvoyer. La bataille était finie. Il devait récupérer ses manières. Sur le champ de bataille, il était un guerrier. En dehors, il se devait être poli et charmant. Un gentleman. T. Anima était léger. On aurait dit une poupée. Il soupira. Quel gâchis. Il se souvenait de la chanson que sa mère lui chantait pour le bercer. Les paroles de celle-ci n'avaient toujours pas trouver de réponse. Il ne savait toujours pas pourquoi ils étaient là, en guerre contre Légion. Et pourquoi ils étaient obligés de se blesser les uns les autres. Pourquoi le conseil et Légion ne pouvaient pas s'arranger. Tout finirait dans le sang. Le conseil, autant que Légion, était les vrais fautifs. Même les agents du conseils ici semblaient être des pions sacrifiable. Il ne manquerait plus qu'il tir à l'avance, histoire d'être certain que le travail soit bien fait.
 MessageSujet: Re: [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Tomber les masques   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Tomber les masques
» [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Le Soulèvement des Ombres
» [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas... || Haïne - Jerenn ||
» [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Nos idées noires se dévergondent.
» [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Qui s'oppose s'attire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Autres Lieux :: Iles & Océan :: Ile de Legion :: Forêt