-21%
Le deal à ne pas rater :
TOSHIBA 50UA3A63DG TV 4K UHD – 50″ (126 cm) – AndroidTV – ...
333 € 419 €
Voir le deal

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?...
 MessageSujet: Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?...   Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?... EmptyJeu 30 Juin - 21:48

Anonymous
Invité


Click



Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?... 298670TrucPourRpByNatsIchi
Une journée bien belle pour faire une sortie dans un endroit calme et reposant. N'ayant pas le coeur a travaillé durement, Ichigo décida de outre passer son planning et de s'offrir une petite sortie. Cherchant l'endroit le plus idéale pour une telle journée, il décida après de mainte minutes de réflexion, d'aller au parc de Magnoria. Le calme de l'endroit, la fraîcheur du vent sous les arbres et la beauté des cerisiers... Comment ne pas rester à un tel endroit ?... C'est le sourire aux lèvres, qu'Ichigo se dirigea vers ce bel endroit pour se reposer et divaguer dans ses songeries et rêveries dont il raffolait tant ces derniers temps.

Au bout de quelques heures de voyage, Ichigo arriva enfin dans la ville. Il devait être onze heures à ce moment-là, Ichigo se trouvait devant le parc de la ville, le même parc où il avait rencontré ce jeune garçon et sa soeur, mais aussi la jeune fille très mature pour son âge. Il avait fait beaucoup de rencontre dans ce parc, sans vraiment sans rendre compte. Peut-être qu'aujourd'hui, il allait rencontrer une autre personne ? C'était fort probable et le jeune homme ne semblait pas gêné par cela. Il aimait rencontrer des nouvelles personnes, tant que ces dernières sont de bonnes personnes, bien entendu. La vie d'horreur, de ténèbres et d'enfer qu'il avait mené, elle était belle et bien enfin finie ! Tout cela fessait partis d'un passé que jamais il n'oublierais, mais un passé dont il en tire énormément de leçons...

~ Une histoire n'est jamais toute blanche, mais elle n'est jamais tout noire pour autant. La vie me réserve encore beaucoup de surprises ~

C'est d'un pied sûr et confiant, qu'Ichigo pénétra dans le parc, voguant là où les chemins de terre le menaient. Passant devant l'endroit où il avait rencontré les trois enfants, puis l'endroit où il avait lancé les jeunes voyous. Des souvenirs par-ci et d'autres par là... Ichigo se laissait toujours emporter pas les chemins jusqu'au moment où il se rendit compte qu'il tournait en rond. Ne voulant pas s'embêter par une telle journée à choisir l'endroit le plus propice pour s'asseoir, il décida donc de se poser au pied de ce cerisier en fleur. Une scène qui ne lui était pas inconnue, car inconsciemment il venait de s'asseoir sous le même arbre que lorsqu'il avait rencontré une jeune fille...

Une fois qu'il eut ôté sa veste et qu'il fut assis au pied de l'arbre, il retira diverses choses de son sac qu'il trimbalait depuis le début. Pour être précis il retira deux objets, une boite où se trouvait son bentô qu'il avait préparé le matin avant de partir et un livre qu'il se mit à lire, attendant que le temps passe. Les minutes passèrent, les unes après les autres, mais au fur et à mesurent que les pages tournaient, Ichigo n'avait pas vraiment l'impression que sa lecture avançait. Posant son livre à côté de lui, il mit ses mains derrière la tête, tout en effleurant ses cheveux... Et c'est tout en soupirant, avec un air de désespéré, qu'Ichigo prononça...

N'y a-t-il personne pour me tenir compagnie ? ...

Ne s'adressant pas à une personne particulièrement, mais plutôt un cri de détresse pour qu'on le tire de son ennui, même si cela n'était pas un cri en soi-même. Le jeune homme fit un second soupire d'ennui à la fin de cette petite phrase... Quelque chose ou bien quelqu'un allait peut-être le tirer de cela.
 MessageSujet: Re: Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?...   Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?... EmptySam 2 Juil - 13:15

Anonymous
Invité


Click

J'étais en train de traverser la ville de Magnoria, tranquillement.
Heureuse d'avoir un peu de temps libre, je m'étais accordée une petite sortie, histoire de voir d'autres endroits que la guilde. J'avais fait le voyage dans la nuit, en train et au calme, pour arriver vers sept heure ce matin. Loin d'être fatiguée, j'étais partie dès mon arriver exploré les villes des alentours.

Marchant, regardant en l'air, par terre, derrière, s'arrêtant pour observer les oiseaux tournoyant dans le ciel, je me promenais tranquillement dans la ville de Magnoria, parfois même je me surprenais à sautiller gaiement...
Les animaux avaient l'air si libre en cette belle journée... J'enviais beaucoup les oiseaux, faisant joyeusement des acrobaties. Moi qui aimerais temps être à leurs places, voler librement, sentir le souffle du vent... Mais cela n'arriverait jamais, j'en avais bien conscience.
Reprenant alors mon chemin, je me décidais à faire une pause, et m'asseyais sur un banc dans une petite rue. Je ne savais plus quoi faire. Je déplaçais mon regard sur les côtés, observant attentivement la ruelle. Elle semblait vide, je n'aurais rien à faire ici.

Je me relevais, et quand je voulue partir, je vis derrière moi une petite boutique, aussi discrète qu'elle pouvait l'être. Poussant la porte, je découvrais un bel intérieur, rempli de fleurs multicolores. Plutôt intéresser, je m'avançais dans la boutique, et observais longuement les fleurs... Je ressortais une demi-heure plus tard, un joli bouquet de fleurs à la main.
Il se passa la même chose pour pleins d'autre boutique. Un livre par-ci, une fleur par là, j'accumulais les objets, et commençais à être trop chargé.

Je me décidais alors à rentrer, et me déplaçais lentement, gênée par toutes ces choses bien trop encombrante. Je gênais les passants, les bousculais, ce qui qui parfois les énervaient, et bien sûr, les disputes éclataient.

Quand il n'y avait personne devant ou derrière moi, c'était les poteaux que je me prenais en pleine tête, contre les pierres que je trébuchais...
Et tout d'un coup, je devenais un être humain capable de communiquer avec les objets. Je criais contre les lampadaires, demandais aux bancs prenant trop de place de partir...Bref, et continuais d'avancer ainsi, la tête baissée vers la gare.
Ça devait maintenant faire une bonne heure que je marchais, une heure pour parcourir un chemin qu'ordinairement, l'on traversait en un petit quart d'heure.
Légèrement énerver, je relevais la tête et regardais droit devant moi, et découvrit avec grand plaisir que je me trouvais devant l'entrée du parc de Magnoria. J'allais enfin pouvoir me reposer un peu. J'avais déjà entendu parler de ce parc pour son calme et sa beauté, mais je n'avais jamais vraiment eu l'occasion d'y entrée. Je pénétrais alors dedans, heureuse de connaître cet endroit qu'on m'avait souvent mentionné.

A l'intérieur, le monde semblait très paisible. Je cherchais un endroit pour me reposer tranquillement. J'avais tout de même un peu conscience que je dérangeais, même légèrement. On entendait le bruit d'un sac que je traînais, trop lourd pour que je le porte. Mais peut importe, ici personne ne me le reprochait.
J'arrivais maintenant dans un joli coin, avec un beau cerisier d'un côté, un jeune homme en dessus en train de marmonner je ne sais quelle parole, l'air tranquille. Je regardais maintenant en l'air, asseyant de trouver des formes aux nuages, comme une enfant. Je ne faisais pas attention à ce qui se déroulait autour de moi, et n'avais pas vu la jolie racine d'un arbre sortit de terre, juste devant moi. Aussi, la suite était prévisible. Comme une idiote, je trébuchais dedans et m'étalais comme une crêpe sur le sol. Tous les sacs d'objets craquèrent et leurs contenues s'échappèrent dans toutes les directions pour s'éparpiller autour de moi, ce qui créa un gros bruit très peu agréable à entendre. La tête dans le sol, je la relevais brusquement et, les larmes aux yeux, criais, désespérée :


_"J'EN AI MARE !! MARE !"

Comme un réflexe, je me plaquais les mains contre ma bouche, mais qu'est-ce que je venais de faire, encore?
Epuiser, je pleurais pour de bon, agacer par la situation.

Tout ce que j'espérais, c'est que l'on me sorte de là...
 MessageSujet: Re: Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?...   Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?... EmptyLun 4 Juil - 11:10

Anonymous
Invité


Click


Tout était calme aux alentours, même trop, car tout ce calme, ce silence et cette sérénité commençaient à pousser Ichigo vers le gouffre de l'ennui total, ne sachant plus quoi faire, mise à part faire une petite sieste pendant cette belle journée et gâcher tout le plaisir de sa petite escapade. Une main posait sur son livre à côté de lui et l'autre sur son visage pour protéger ses yeux du soleil pendant qu'il les reposait un instant. Les rayons lumineux de ce soleil, cajolaient les contours du visage du jeune homme malgré sa main qui en protégeait une bonne partie et en plus de cela il fallait rajouter cette petite brise rafraîchissante qui donnait un air frais et agréable au jeune homme. En faite, malgré son ennui, Ichigo se trouvait plutôt bien ici.

Ichigo commençait tout juste à s'évader vers le monde des rêves et de l'imagination, lorsqu'il fut comme extirpé de sa somnolence par un bruit qui fit son apparition brutalement et qui sût se différencier des autres petits bruits du parc. Un bruit d'une chute ? D'un objet qui cassait ?Etc... Ichigo retira sa main de ses yeux immédiatement et observa la zone d'où provenait le bruit. Et c'est avec stupéfaction qu'il put observait qu'une jeune femme se trouvait par terre, sûrement dû à une chute malencontreuse. En voyant cela, Ichigo posa une main contre le tronc de l'arbre pour s'en servir de point d'appui et se relever, il se dirigea ensuite vers la jeune femme qui semblait être à bout...

J'EN AI MARE !! MARE !


Se dirigeant vers la jeune femme, Ichigo put la voir plaquait ses mains contre sa bouche, pour ensuite se mettre à pleurer... Le jeune homme ramassa rapidement tous les objets tout autour de la jeune femme, avec une grande rapidité. Il ne lui fallut que quelques secondes à Ichigo pour tout rassembler dans ses bras, c'était là un bien beau butin pour une jeune femme. Une chose était sûre, la jeune femme ne devait pas détester faire le « shopping ». Il se dirigea ensuite devant la jeune femme, posant les objets et autres à côté d'eux. Il l'observa un instant, puis utilisant ses deux mains il retira les mains de la jeune fille qui se trouvaient sur sa bouche. Ensuite il passa délicatement l'une de ses mains sous le menton de la jeune fille et il releva la tête de la jeune femme, ainsi. L'observant une fois de plus quelques instants, le jeune homme utilisa ensuite sa seconde main pour essuyer les larmes de la jeune femme, qui étaient en train de s'écouler le long de son doux visage.

Voyons, Il ne faut pas pleurer. Prenez ma main...


Dit-il avec un air et un sourire plus qu'amicale, pour mettre la jeune femme à l'aise. Tout en tendant sa main vers la jeune femme pour l'aider à se relever...

Une fois que cette dernière fut relevée et qu'Ichigo fut une nouvelle fois plongé involontairement dans son regard, il put constaté à quel point la jeune femme était d'une beauté impressionnante. Sur son visage angélique, Ichigo y discernait une pointe de maladresse, qui lui donnait plus de charme, mais peut-être qu'il se trompait et que la jeune femme n'était pas maladroite... Puis se laissant légèrement emporter dans le monde des rêves un instant, il se mit à penser à quelque chose qui n'était pas essentiel en soit, mais qui... Ichigo se rendit compte qu'il ne s'était pas présenté, quel manque de politesse de sa part.

Pardonnez-moi, j'ai oublié de me présenter. Je m'appelle Fukosaki Ichigo et vous ? Car, je suppose que vous avez un nom, sauf si vous ne voulez pas me le dire bien sûr, ce qui serait normal.


Dit-il avec un sourire non-dissimulé et un air toujours aussi amicale qu'au départ, peut-être même un peu trop, ça dépend pour qui...


Il attendit une réponse de la jeune femme, à moins que cette dernière décide de ne pas répondre à Ichigo et de disparaître aussi vite qu'elle était apparue. Mais quelque chose en Ichigo lui disait que cette personne ne lui ferait pas ça et ne le laisserais pas sans réponse, qui sait, peut-être que son pré-sentiment, son instinct, son intuition ne vont pas se tromper...



 MessageSujet: Re: Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?...   Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?... EmptyMar 5 Juil - 17:02

Anonymous
Invité


Click

Spoiler:
 

Le jeune homme que j'avais aperçu sous le cerisier peu avant ma chute s'était levé, et essuyait mes larmes...

"Voyons, Il ne faut pas pleurer. Prenez ma main..."

Dit-il, tout en me la tendant.

Aussitôt, je glissais ma main dans la sienne ce qui me procurait une douce sensation. Tandis qu'il m'aidait à me relever, je m'aidais en appuyant mon autre main sur le sol. Il avait prononcé cette phrase en souriant, il n'avait pas l'air d'être une personne bien mauvaise, ce qui me rassurait tout de suite.

Une fois relevée, je jetais rapidement un coup d'oeil autour de moi. Les objets éparpillés étaient maintenant rassemblés sur le côté, ramassés par le jeune homme. Je m'apprêtais à le remercier quand je constatais qui me regardait d'un air rêveur. Je ne savais pas vraiment quoi lui dire. Je le laissais me regarder, en cherchant à lui transmettre que j'étais contente qu'il soit venue m'aider, mais aucun son ne sortaient de ma bouche.

Quand je trouvais de nouveau le courage de parler, il me devança :


"Pardonnez-moi, j'ai oublié de me présenter. Je m'appelle Fukosaki Ichigo et vous ? Car, je suppose que vous avez un nom, sauf si vous ne voulez pas me le dire bien sûr, ce qui serait normal."

Fukosaki Ichigo ? C'était un joli nom. Je n'eus pas à réfléchir longuement pour lui répondre.

Déjà car il m'avait appris le siens, je ne voyais pas pourquoi je le lui cacherais. Aussi car il était poli, et ne chercherais pas, du moins, je ne le pensais pas, à me faire de mauvais tours ou à salir mon nom. Mais également car le sourire chaleureux et amical dont il me gratifiait me rassurait. Il avait tout de suite eu un don pour me mettre à l'aise, et j'étais bien heureuse qu'il se trouvait ici au moment où mon malheur était arrivé.

J'avais envie de discuter, j'avais envie d'oublier cette matinée désastreuse qui m'était arrivée. Il fallait que je saisisse ma chance, si je devais parler, se serais avec une personne bien, d'après moi pour le moment, Ichigo Fukosaki en était une.

Je m'étais mise alors à lui répondre à tout allure, ne sachant quoi dire en premier...


"Heu... Je... Heu... Merci beaucoup... I... Ichigo ?"

Lui-dis-je, en souriant aussi amicalement qu'il l'avait fait à deux reprises. Aussi, je reprenais après avoir marqué une pause, un peu plus calmement :

"Oui, merci beaucoup ! Et bien sûr que j'accepte de vous dire mon nom ! Je m'appelle Naoko, Naoko Aisaka !"

Encore plus souriante qu'avant, je me mettais à regarder à côté de moi mes affaires au sol. Mon sourire s'effaçait en réfléchissant à la manière dont je pourrais les transporter. Je ne savais plus quoi dire au jeune homme...Que pouvais-je faire à part le remercier ?...
 MessageSujet: Re: Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?...   Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?... EmptyMer 6 Juil - 14:59

Anonymous
Invité


Click



L'instinct du jeune homme n'allait pas lui faire défaut, pas à cet instant en tout cas. Car, comme il lui avait fait pensé, la jeune fille ne le laissa pas dans son brouillard et vint l'en tirer en lui donnant son nom, après qu'Ichigo se soit présenté à elle.

"Heu... Je... Heu... Merci beaucoup... I... Ichigo ?"
C'était-elle mise à déballer à toute allure, sans vraiment savoir par quoi commencer.

Peut-être parce que le jeune homme venait de l'aborder spontanément sans prévenir, alors qu'il ne la connaissait pas le moins du monde... Oui, c'était sûrement à cause de cela qu'elle parlait aussi vite et aussi confusément... Puis, c'est après un court silence que la jeune femme reprit la parole, avec une voix plus calme et posée qu'avant...

"Oui, merci beaucoup ! Et bien sûr que j'accepte de vous dire mon nom ! Je m'appelle Naoko, Naoko Aisaka !"

Peu après ses paroles, lorsqu'elle se mit à observer tous ses objets, son beau sourire s'ôta de ses lèvres. A partir de là, Ichigo put aisément comprendre le dilemme auquel fessait fasse la jeune demoiselle. C'est à partir de cet instant qu'une petite idée à peine naissante effleura l'esprit d'Ichigo. Même si elle n'allait pas aider la jeune femme, au moins elle pourrait se reposer un instant et songer avec plus de tranquillité pour résoudre son petit problème... Avant cela, Ichigo devait tout d'abords essayer de mettre un vrai début à leur discussion, car les échanges de noms entre deux personnes n'étaient pas vraiment une basse solide pour ouvrir une discussion, bien que cela en était un début en soi. Le jeune homme passa sa main dans ses cheveux à plusieurs reprises, cherchant quelque-chose à dire et ne pas laisser un silence s'épanouir trop longtemps. Puis spontanément, il prononça quelques paroles instinctivement, sans vraiment le « vouloir »...

De rien Naoko...
Naoko Aisaka... C'est un bien beau nom que voilà.


Ses quelques mots qu'il prononça, étaient en réalité ce qu'il pensait dans son esprit. Des choses qui, en temps normal, restent plonger dans sa tête, mais qui exceptionnellement pouvaient parfois sortir de sa bouche sans qu'il s'en rendait tout de suite compte... C'est ce qu'il lui arriva à cet instant-là, ses mots lui échappèrent, puis d'un air assez gêné, il se mordit la lèvre inférieure. Pour se rattraper, il essaya de faire un sourire, mais sa gêne lui fit faire ce qui semblait être un tout petit sourire et rien de plus... Une nouvelle fois, il avait raté sa manière pour rattraper ses paroles maladroites avec son sourire mal fichu. Dans une dernière tentative, il reprit parole pour tenter une ultime fois de se rattraper...

Pardonnez-moi, je ne voulais pas... Enfin bon, mes pensées m'ont échappé... Gomen'...

Certes il avait parlé avec une certaine maladresse, mais il avait néanmoins avoué qu'il pensait ce qu'il venait de dire. Que cela lui était passé par la tête et qu'il l'avait maladroitement exprimé sans vraiment s'en rendre compte... Juste après avoir terminé de se justifier, Ichigo se courba devant la jeune femme, comme autre signe d'excuse... Il se releva quelques instants plus tard... Avec cette fois, un nouveau sourire aux lèvres, cachant sa gêne. Le jeune homme avait réussi à se reprendre en main. Une bonne chose qui semblait être faite. C'est avec son nouveau sourire et une nouvelle confiance en soi, qu'Ichigo reprit une dernière fois la parole...

Je... Eto... Je me demandais... Vous semblez être fatigué à force de marcher avec toutes vos affaires, donc que diriez-vous de poser tous ça un instant et... Et si vous le voulez bien sûr... Je serais ravi de vous avoir comme compagnie pour ce midi, j'ai un bentô qui est assez garni pour deux personnes... Bien évidemment, je ne veux pas vous forcer, vous êtes libre de refuser ma proposition...

Ichigo perdu vite sa confiance au fil de ses paroles. Tous semblait si clair dans sa tête, mais au moment de s'adresser à la jeune femme, il avait soudainement du mal à s'exprimer correctement et aussi clairement que d'habitude. Cela allait peut-être lui passer, mais quand... Attendant la réponse de la jeune femme, il se remit à passer l'une de ses mains dans ses cheveux, avec ses joues qui s'étaient légèrement teinte d'un rouge clair...


Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?...   Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?... EmptyJeu 7 Juil - 14:16

Anonymous
Invité


Click

Toujours en train de réfléchir à la manière dont je pourrais transporter tous ses objets, je ne faisais plus attention au jeune homme. Le silence s'était tranquillement instalé entre nous, mais je ne m'en rendais pas vraiment compte. Le regard rivé vers la pile d'objets, je me contentais de réfléchir à une solution...

De rien Naoko...
Naoko Aisaka... C'est un bien beau nom que voilà.


Ces paroles m'avaient sortie de mes pensées. Je relevais ma tête rapidement vers lui, et je m'apprêtais à le remercier pour le compliment... Quand je vis qu'il avait l'air gêné. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi.
Ses paroles m'avaient fait très plaisir. Je n'osais plus parler, une fois de plus. Je le regardais grimacer, comme si ce qu'il venait de me dire était la pire chose qui pouvait lui arriver...

Pardonnez-moi, je ne voulais pas... Enfin bon, mes pensées m'ont échappé... Gomen'...


Je me demandais vraiment pourquoi il s'excusait. Pour moi, il ne devrait pas l'être... Peut-être pensait-il m'avoir mis mal à l'aise pas ses paroles ? Je ne savais pas. Je pensais que je ne serais pas désolée si j'aurais dit ça à quelqu'un... Je m'apprêtais une nouvelle fois à lui répondre, quand il se courba devant moi, pour s'excuser. Et de nouveau, je ne su quoi dire. Je le regardais juste se pencher, puis se relever avec un sourire, mais cette fois, un véritable sourire.

Je... Eto... Je me demandais... Vous semblez être fatigué à force de marcher avec toutes vos affaires, donc que diriez-vous de poser tous ça un instant et... Et si vous le voulez bien sûr... Je serais ravi de vous avoir comme compagnie pour ce midi, j'ai un bentô qui est assez garni pour deux personnes... Bien évidemment, je ne veux pas vous forcer, vous êtes libre de refuser ma proposition...

Je réfléchissais un instant. Il était vrai que j'étais fatiguée de transporter tous ses objets, bien que j'étais surtout énervée d'avoir été aussi cruche en achetant toutes ces choses inutiles. Maintenant que je savais, je ne recommencerais plus, du moins je l'espérais. Il avait de la nourriture ? Je commençais d'ailleurs à avoir faim. N'ayant pas mangé depuis hier soir, avant mon départ dans le train, je n'avais pas pensé à ramener à manger, pensant que j'utiliserais mon argent pour m'acheter de quoi grignoter. Or, j'avais tout dépensé, j'avais donc deux solutions : soit je rentrais (bien que j'arriverais assez tard pour avoir eu le temps de "mourir de faim"), soit je restais avec lui. Je fis ce second choix. Néanmoins, je ne souhaitais pas le dévaliser, si j'acceptais, je m'abstiendrais de fondre sur son repas... J'étais vraiment contente de l'avoir rencontrée, il m'avait rendu service, et maintenant il me proposait de lui tenir compagnie... Je regardais vers le ciel pendant mes réflexions, une main sur une hanche, l'autre passer dans mes cheveux, immobile. Pour me demander cela, il devait tout de même s'ennuyer... De peur que le silence commence à l'agacer, je tournais mon regard vers lui, et remarquais qu'il rougissait légèrement, et une fois de plus, je ne comprenais pas sa gêne. Je lui répondis alors, un énorme sourire aux lèvres, tout en rigolant :

"Il ne faut pas être gêné de m'avoir dit que mon nom est joli, voyons ! Ca me fait très plaisir ! Vous aussi, votre nom est très joli !"

C'était vrai. J'aimais bien son prénom, ainsi que son nom, ils allaient très bien ensemble ! Ichigo Fukosaki... Je ne lui avais pas demandé pourquoi il rougissait ainsi, de peur de le mettre encore plus dans l'embarras...

Je reprenais donc la suite de ma réponse, sans rigoler cette fois, mais toujours aussi souriante :

"J'accepte votre proposition ! Je suis même très heureuse que vous me l'ayez proposé ! Merci beaucoup !"

Je regardais en direction du coin qu'il s'était aménagé avant mon arriver. Sous un joli cerisier fleuri, fleurs dont on voyait les pétales tombés doucement sur le sol, créant alors un beau tapis rose. Par terre, il avait étalé toutes ses affaires.
Je commençais à prendre les miennes, me relevais avec deux trois choses dans les bras, puis expliquait à Ichigo, le même ton joyeux, le même sourire :

_"Je vais déplacer mes affaires à côté des vôtres, cela ne vous dérange pas ?"
 MessageSujet: Re: Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?...   Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?... EmptyVen 8 Juil - 19:53

Anonymous
Invité


Click



Contrairement à ce qu'Ichigo pensait de ses paroles et de sa maladresse orale, la jeune femme ne sembla pas être déstabilisé par les paroles du jeune homme, mais plus par son comportement qui se trouvait, après chaque nouvelle phrase, un peu plus « timide » et « réservé », mais dès qu'il ré-ouvrait la bouche, il obtenait de nouveau assez de courage pour s'adresser une nouvelle fois à la jeune femme. Pour ensuite revenir au départ et ainsi de suite, il semblait être piégé dans un cercle vicieux dont il n'arrivait pas à se défaire... Pour le moment en tout cas !

Un petit silence s'installa après les dernières paroles d'Ichigo. Le jeune homme semblait toujours un peu confus par ses propres paroles, qui pour lui, avaient été dite avec beaucoup de maladresse et aussi confusément que dans l'état qu'il se trouvait, mais il s'en remettait peu à peu, reprenant une respiration plus calme et posé, tandis que ses joues reprenaient leurs couleurs naturelles en même temps qu'il reprenait son calme... La jeune femme quant à elle, semblait assez pensive et distraite par la proposition d'Ichigo. Elle devait peser le contre et le pour de cela, car dans cette situation le contre était sûrement bien plus présent que le pour. Après tout, la seule raison qui pouvait vraiment la pousser à rester se trouver être sa « fatigue », alors que pour le contre l'élément le plus inquiétant ? Le plus Gênant ? Était qu'Ichigo, était un simple inconnu pour elle et quand ces heures de plus en plus sombre, le monde commence à avoir peur des inconnus grandissante des choses qu'ils ne connaissent pas. Ce qui était normal et assez triste à la fois... Mais cette jeune femme ne semblait pas gêner du fait qu'Ichigo l'avait promptement abordé lorsqu'elle chuta et se mit à verser des larmes, alors peut-être allait-elle acceptait la proposition du jeune homme. Le silence s'était imposé depuis quelques secondes, lorsqu'il fut dissipé par la voix de la jeune femme, qui avait accompagné sa voix d'un grand sourire aux lèvres et d'un rire.

Il ne faut pas être gêné de m'avoir dit que mon nom est joli, voyons ! Çà me fait très plaisir ! Vous aussi, votre nom est très joli !


Contrairement à ce que l'on aurait pu penser, le jeune homme ne se mit pas à rougir une fois de plus, mais il passa tout simplement sa main dans les cheveux tout en affichant un grand sourire à la jeune fille, ne sachant pas trop quoi rajouter mise à part un... Merci... Puis elle reprit la parole, avec un peu plus de sérieux, mais toujours son beau sourire.

J'accepte votre proposition ! Je suis même très heureuse que vous me l'ayez proposé ! Merci beaucoup !"

Ichigo fut aussi heureux que Naoko, lorsque cette dernière lui annonça sa réponse. Il allait pouvoir passer un peu de temps avec quelqu'un, au lieu de rester tout seul dans sa solitude lassante. Après avoir jeté un coup d'oeil sur la petite zone de détente d'Ichigo, la jeune femme ramassa ses affaires, puis avec le même sourire et le même ton, elle s'adressa de nouveau à Ichigo.

Je vais déplacer mes affaires à côté des vôtres, cela ne vous dérange pas ?

Avançant d'un pas pour se rapprocher de la jeune femme, il lui débarrassa les bras en lui prenant quelques objets, tout en affichant à son tour un sourire.

Permettez-moi de vous aider...

Dit-il toujours avec son sourire, alors qu'il avait déjà débarrassé les mains de la jeune femme d'une partie de ses objets. Ils s'étaient déjà dirigés en dessous du cerisier en fleur, ils avaient posé les objets de Naoko à côté de ceux d'Ichigo et s'étaient assis à terre, sur l'herbe verte du parc, les pétales roses du cerisier recouvraient le sol tout autour de l'arbre comme si un magnifique tapis rose avait été posé là... Puis une fois qu'ils furent confortablement installés sous cet arbre splendide, Ichigo décida de prendre la parole, sans avoir une idée de ce qu'il allait dire, il improvisa...

Bon Et bien, je pense qu'on va pouvoir commencer...


Le jeune homme prit sa boite à bentô qui se situait juste à côté de lui et d'un simple jeu entre les cloisons de sa boite, il put scinder son repas en deux parties égales, chacune possédant les mêmes ingrédients que la seconde... Ichigo ôta quatre baguettes de son sac, il en mit deux sur le dessus d'une partie puis les deux dernières sur l'autre partie et il offrit l'une de deux partis, avec les baguettes à la jeune femme et l'autre pour lui-même.

Itadakimasu !

Dit-il avec un air heureux, tout en souriant une fois de plus à la jeune femme. C'est à partir de cet instant-là que le déjeuner débuta, dans un lieu et une atmosphère calme et sereine. Bien évidemment le repas n'était pas du genre que ceux que l'on sert dans des grands restaurants de Magnoria. Celui d'Ichigo était simple, du riz accompagnait d'une sauce et de poisson, ainsi que quelques légumes... Rien de bien difficile à préparer... Alors qu'il avait commencé à entamer leur repas depuis peu. Ichigo prit la parole pour ne pas laisser le silence s'installer trop longtemps.

Dis-moi, Naoko... D'où viens tu ? ... Je sais que c'est peut-être un peu tôt pour poser ce genre de question, mais ma foi, elle aurait pointé le bout de son nez tôt au tard je pense... Mais je comprends si tu refuses de me le dire, après tout c'est ta vie privée.


Dit-il avec un air amical et toujours se sourire aux coins des lèvres. Dans ses paroles, quelque chose avait changé, il hésitait moins, mais sans s'en rendre compte... Il tutoyait la jeune femme, un signe qu'il était plus détendu peut-être...

 MessageSujet: Re: Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?...   Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?... EmptyLun 11 Juil - 13:42

Anonymous
Invité


Click

Ichigo s'avança vers moi, il ne lui fallut qu'un pas pour parcourir la distance qui nous séparait. Il commençait à me débarrasser de mes objets.

Permettez-moi de vous aider...

Il me souriait tout en me disant cette phrase. Je lui rendais son sourire pour le remercier, et le suivais jusqu'au cerisier. Nous déposions mes affaires à côté de celle d'Ichigo, puis nous nous asseyions comme on le pouvait, moi les jambes rassembler sous moi, une position que je n'aimais pas plus que ça, mais que je m'efforçais de prendre quand je discutais avec une personne que je ne connaissais pas beaucoup. J'attendais qu'il prenne la parole.

Bon Et bien, je pense qu'on va pouvoir commencer...

Sur cette phrase, il prit son bentô, l'ouvrit et commença à séparer son repas en deux parties égales. Je le regardais faire, ne sachant pas comment je pouvais me rendre utile. Je me contentais juste de le gratifié d'un sourire, alors qu'il sortait des baguettes de son sac, puis me tendit une des parties, les baguettes posées dessus. Je la pris et la déposa sur mes genoux.

Itadakimasu !

Ichigo était toujours aussi souriant quand il me parlait et je lui rendais son sourire une nouvelle fois, pour le remercier. Je regardais alors la partie du bentô qu'il m'avait donné, pris les baguettes à la main, et examinais le contenu. C'était un repas simple, tout ce qu'il y a de plus normal, du riz, quelques légumes, une sauce... Je tournais mon regard vers lui, et le regardais manger. Je ne savais pas par quoi entamer le repas, et je me mettais donc à piocher quelques petites choses au hasard. Le silence commençait à s'installer, mais Ichigo le rompis :

Dis-moi, Naoko... D'où viens tu ? ... Je sais que c'est peut-être un peu tôt pour poser ce genre de question, mais ma foi, elle aurait pointé le bout de son nez tôt au tard je pense... Mais je comprends si tu refuses de me le dire, après tout c'est ta vie privée.

Je tournais ma tête vers lui. Lui parler de ma vie me dérangeais, pas car je n'avais pas envie qu'il le sache, mais car je n'aimais pas parler de mon passé, que je trouvais inintéressant. Il avait eu raison de poser la question, comme il l'a dit, elle aurait fini pas venir. Néanmoins, je cherchais un moyen de lui expliquer d'où je venais. J'avais passé une petite partie de ma vie à errer dans je ne sais plus quels endroits, j'avais aussi une très mauvaise mémoire des lieux. Je tentais de lui expliquer, le plus brièvement possible, mon passé, d'où je venais...

"J'ai vêcu pendant mon enfance avec mes parents, puis j'ai quitté mon foyer, je ne sais plus où je suis allée... Je n'aime pas beaucoup en parler...Désolée."

Comme je m'égarais dans mes paroles, je préférais m'arrêter là. Je ne souriais plus. Pour la première fois depuis que je parlais avec Ichigo, je ne me sentais pas à l'aise dans mes paroles, j'hésitais. Mais ce n'était pas de sa faute...

J'avais remarqué qu'Ichigo m"avait tutoyé l'or de sa dernière phrase. Cela ne me dérangeait pas. Comme il ne semblait ne pas l'avoir remarqué, je lui demandais, le tutoyant à mon tour.

"Heu... Et toi ?"

Je détournais vite fait le regard. Je me trouvais plutôt effrontée pour oser poser une question à laquelle je n'avais pas répondu. Je rougis, j'étais gênée de le lui demander. J'avais envie d'en savoir plus sur lui, je ne savais pas pourquoi. Peut-être car il m'avait relevée quand j'étais tombée, il me nourrissait maintenant. Oui, c'était sans soute parce qu'il avait été très gentil avec moi depuis le début, et avait réussi à me mettre très à l'aise. Décidément, je commençais de plus en plus à l'apprécier.

Je retournais mon visage vers lui, et lui dit d'un air désolé :

"Pardon de te le demander alors que je n'ai même pas bien répondu à ta question, tu peux ne pas répondre, bien sûr..."

Je ne souriais toujours pas, j'attendais juste qu'il me réponde, la tête baissée, regardant le bentô, tout en continuant de manger.

 MessageSujet: Re: Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?...   Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?... EmptyMar 12 Juil - 13:11

Anonymous
Invité


Click



Ichigo commençait à prendre un peu plus d'assurance à chaque nouveau échange de parole avec Naoko. Laissant son côté réservé et « timide » de côté, pour opter sur un caractère plus confiant et qui lui est plus naturel. Ichigo après avoir dit quelques petites choses, clôtura sa phase de dialogue en posant une dernière question à Naoko. Tandis qu'il lui souriait, la jeune femme tourna la tête vers lui sans afficher de sourire, mais plutôt avec un air songeur... Peut-être qu'Ichigo aurait dû y réfléchir un peu plus avant de poser cette question, car c'est après l'avoir posé qu'il se rendit compte qu'une telle question pouvait rouvrir les blessures du passé et causer bien d'autres souffrances.

Lorsque la jeune femme se mit répondre à la question d'Ichigo, ce dernier se stoppa de manger et écouta ce qu'allait lui dire Naoko.

J'ai vécu pendant mon enfance avec mes parents, puis j'ai quitté mon foyer, je ne sais plus où je suis allée... Je n'aime pas beaucoup en parler...Désolée.


Tous semblait être confus dans l'esprit de la jeune fille, Ichigo l'avait sûrement pris au dépourvu en lançant une telle question à peine après leur rencontre... Elle lui avait fait un très bref récapitulatif de sa vie et bien que tout cela fût maigre pour combler la curiosité du jeune homme, il comprît aisément que Naoko avait sûrement dû passer par de durs épreuves et qu'elle préférait oublier tout cela... Peut-être, Peut-être pas. Cela, il ne le saura jamais réellement.

Naoko avait perdu son sourire, par la faute à Ichigo, en tout cas c'était ce que pensait le jeune homme. Car, il était l'auteur de cette question indiscrète et trop rapidement apparut dans la discussion. Le silence n'eut pas vraiment le temps de prendre place entre nous, car même si la jeune femme semblait quelque peu changée, elle enchaîna rapidement avec ...

Heu... Et toi ?

Elle détourna ensuite la tête, ne voulant pas croiser le regard du jeune rouquin peut-être ? Bien que Naoko avait eu du mal pour répondre à Ichigo, lui n'avait pas vraiment de difficulté pour parler de son passé. Non pas parce qu'il était habitué, étant donné que Naoko allait être la première personne qui allait connaître le passé d'Ichigo, mais parce qu'il avait accepté son passé tel quel. Il ne voulait plus se faire souffrir pour des choses qui se sont passées il y a bien longtemps déjà, il veut s'ouvrir sur le monde et vivre sa vie pleinement, réaliser ses rêves et s'épanouir dans ce monde.

A peine quelques secondes plus tard, Naoko retourna son visage vers Ichigo, puis d'un air désolé, elle prononça...

Pardon de te le demander alors que je n'ai même pas bien répondu à ta question, tu peux ne pas répondre, bien sûr...

Elle ne souriait toujours pas, elle semblait attendre qu'une seule chose, une réponse de la part d'Ichigo. Le silence n'allait pas tarder à se pointer, face à l'incapacité d'Ichigo, à improviser quelque à dire, après les dernières paroles de la jeune femme.

Cependant, c'est avec un ton neutre et un sourire sur ses lèvres, dans l'espoir qu'un autre sourire apparaisse sur les lèvres de Naoko, qu'Ichigo répondit à la jeune femme...

Gomen' Naoko-Chan, tu n'as pas à t'excuser. Je n'aurais pas dû te poser cette question alors que nous venons à peine de nous rencontrer...

Le jeune homme se tourna vers la jeune femme, alors qu'il se trouvait toujours les jambes croisaient, il s'inclina vers l'avant pour demander pardon à la jeune femme. Il se releva quelques secondes plus tard, avec un air plus sérieux, mais toujours avec son sourire.

Eto... En ce qui me concerne...

Le jeune homme fit une petite pause de quelques secondes, histoire de remettre toutes ces paroles en place, dans sa tête. Deux, trois secondes plus tard, il reprit ses paroles pour commencer le petit récit de son histoire...

Je suis née d'un père et d'une mère, que je n'ai jamais vu, pas une seule fois. LE premier endroit où j'ai vécu, me semble-t-il, fut une sorte de petit orphelinat. J'y ai passé pas mal d'année, jusqu'à un jour, où des brigands sont venus piller, raser et mettre le feu à l'endroit. Je garde de cet endroit de mauvais souvenir, mise à part les trois femmes qui se sont si bien occupé de moi, contrairement aux autres qui me rejetaient... C'est aussi le soir de l'attaque, que ma double personnalité a fait surface... Mais je pense qu'il vaudrait mieux éviter de parler de lui, il n'est qu'un être infâme et cruel...

Le jeune homme se tût un instant, le regard vide tout en regardant le paysage en face de lui, comme s'il était là physiquement et ailleurs mentalement... Il se ressaisit quelques instants plus tard, autant cet air évadé et il le remplaça par un air « amical »...

Eto... Après cela, je me suis retrouvé dans une petite forteresse où j'ai grandi, où j'ai appris ma magie et où je suis devenu le fondement de ce que je suis aujourd'hui, à quelques détails près... Puis le sort du destin à une nouvelle fois tourner... Une nouvelle attaque de brigands, cependant la victoire fut notre... C'est ma bêtise à cette époque qui me poussa à traquer les bandits jusqu'à leur camp et une fois devant, je me suis fait attraper... L'un d'entre eux à jouer avec mon esprit, il a réveillé ma double-personnalité et lui a offert un parfait contrôle de mon corps, tandis que moi, j'ai en quelque sorte disparut dans mon propre esprit et je suis devenu amnésique... Ma double-personnalité a profité de mon corps pour faire de nombreuses choses, dont je ne suis pas du tout fier aujourd'hui, mais avec lesquels je dois vivre... Et c'est un beau jour, suite à la rencontre avec une très jeune fille, que j'ai refait surface, mais sans ma mémoire... Après de nombreuses aventures et de recherches sur mon passé, j'ai réussi à retrouver la clef qui ouvrait sur tous mes souvenirs... C'est à partir de là que je suis redevenu, moi... Aujourd'hui, je suis toujours mage et j'ai des rêves... Des rêves que je veux et vais réaliser pour ceux que j'aime.

Le jeune homme se stoppa enfin, essoufflé après avoir autant parlé. Il lui fallait plusieurs longues secondes pour récupérer son souffle. Il n'avait jamais autant parlé en une seule fois... Et heureusement pour lui, il avait oublié quelques petits passages, qui avaient certes leurs importances, mais qui allaient rendre le discours d'Ichigo encore plus barbant ?... A première vue, Ichigo pensait avoir dit les plus grosses lignes de sa vie. Il avait cependant l'impression qu'il avait un peu trop monopolisé la discussion et qu'il avait blablaté un peu trop... Il resta silencieux encore un peu, cherchant une ou deux petites choses pour clôturer le récit de ses péripéties... Et c'est instinctivement qu'il prononça...

Voilà, le récit de la vie du plus grand Samouraï de tous les temps. Tu es la première personne qui connaît mon histoire et j'aimerais que tu la gardes comme... Secret, car pour le moment, j'aimerais que seules certaines personnes la connaissent...

Voilà sur quoi il mit fin à tout son discours, toujours avec un sourire aux coins des lèvres qu'il adressa à la jeune femme, un visage heureux et sympathique, cajolait par la fraîcheur d'une petite brise, tandis qu'il avalait deux, trois morceaux de nourriture dans sa petite boite à bentô...

 MessageSujet: Re: Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?...   Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?... EmptyMer 13 Juil - 20:14

Anonymous
Invité


Click

Gomen' Naoko-Chan, tu n'as pas à t'excuser. Je n'aurais pas dû te poser cette question alors que nous venons à peine de nous rencontrer...

Sur ces paroles il s'était penché en avant, pour s'excuser. Une nouvelle fois, je trouvais qu'il n'avait pas à s'excuser, que l'on se connaisse un peu plus n'aurait, du moins je le pensais, pas changer beaucoup de choses sur la façon dont j'aurais évoqué mon passé. Le jeune homme se releva et dit, souriant :

Eto... En ce qui me concerne...

Je le regardais, en attendant qu'il continu.

Je suis née d'un père et d'une mère, que je n'ai jamais vu, pas une seule fois. LE premier endroit où j'ai vécu, me semble-t-il, fut une sorte de petit orphelinat. J'y ai passé pas mal d'année, jusqu'à un jour, où des brigands sont venus piller, raser et mettre le feu à l'endroit. Je garde de cet endroit de mauvais souvenir, mise à part les trois femmes qui se sont si bien occupé de moi, contrairement aux autres qui me rejetaient... C'est aussi le soir de l'attaque, que ma double personnalité a fait surface... Mais je pense qu'il vaudrait mieux éviter de parler de lui, il n'est qu'un être infâme et cruel...

Il se posa. Son enfance n'avait apparemment pas été la plus simple qui soit... Je me demandais où il était parti vivre après la mise à feux de l'orphelinat où il avait grandi... Et qu'avait-il voulu dire par double personnalité ? Et de qui parlait-il par "lui" ? De cette fameuse personnalité ? Il continua après une petite pause :

Eto... Après cela, je me suis retrouvé dans une petite forteresse où j'ai grandi, où j'ai appris ma magie et où je suis devenu le fondement de ce que je suis aujourd'hui, à quelques détails près... Puis le sort du destin à une nouvelle fois tourner... Une nouvelle attaque de brigands, cependant la victoire fut notre... C'est ma bêtise à cette époque qui me poussa à traquer les bandits jusqu'à leur camp et une fois devant, je me suis fait attraper... L'un d'entre eux à jouer avec mon esprit, il a réveillé ma double-personnalité et lui a offert un parfait contrôle de mon corps, tandis que moi, j'ai en quelque sorte disparut dans mon propre esprit et je suis devenu amnésique... Ma double-personnalité a profité de mon corps pour faire de nombreuses choses, dont je ne suis pas du tout fier aujourd'hui, mais avec lesquels je dois vivre... Et c'est un beau jour, suite à la rencontre avec une très jeune fille, que j'ai refait surface, mais sans ma mémoire... Après de nombreuses aventures et de recherches sur mon passé, j'ai réussi à retrouver la clef qui ouvrait sur tous mes souvenirs... C'est à partir de là que je suis redevenu, moi... Aujourd'hui, je suis toujours mage et j'ai des rêves... Des rêves que je veux et vais réaliser pour ceux que j'aime.

Il s'arrêta, essoufflé. La suite de sa vie n'avait pas été bien meilleure que la première partie qu'il m'avait raconté juste avant. Je ne savais pas quoi penser de la bêtise de cette époque. Sa double personnalité ne lui avait pas vraiment fait beaucoup de bien, on pouvait comprendre qu'il s'en serait passé... Je n'étais jamais devenue amnésique, je ne pouvais pas me rendre compte de ce qu'il avait pu resentir en retrouvant la mémoire grâce à cette petite fille. Peut-être qu'il avait été heureux, sur le coup ? Je n'en savais rien. Son passé était bien plus compliqué que le mien. Je m'en voulais de ne pas lui avoir fait une meilleure idée de ma vie. Ichigo avait accepté son histoire, moi je n'avais pas accepté la mienne. C'est ce qui avait fait la différence sur la manière dont on racontait nos vies.

Il avait merveilleusement bien conclus son récit, je trouvais. Ichigo était donc un mage. Je me demandais, légaux, illégaux, ou neutre ? Je n'osais pas posé de question au sujet de son passé. Je me contentais de le regardé reprendre son souffle, comme si je pouvais trouver réponse dans son regard. Une fois qu'Ichigo fu remit et que quelques secondes furent écoulées, il reprit la parole...

Voilà, le récit de la vie du plus grand Samouraï de tous les temps. Tu es la première personne qui connaît mon histoire et j'aimerais que tu la gardes comme... Secret, car pour le moment, j'aimerais que seules certaines personnes la connaissent...

Je le regardais d'un air étonné. La première personne qui connait son histoire ? Je me sentais très...Priviliéger ? Je ne saurai pas qualifié cela... Que seules certaines personnes la connaissent ? Je me demandais ce qu'il entendait par certaines personnes... Peut-être qu'il me voyait comme une bonne personne ? Je ne savais pas... Je ne lui posais toujours pas de questions. Je me contentais de lui certifier que je n'irais pas crier sa vie au monde entier, mon sourire réapparu sur mon visage et l'air maintenant devenu amical...

"Pas de problème, je garderai le secret ! Monsieur le plus grand Samouraï de tous les temps !"


Maintenant que j'en savais plus sur sa vie passée, je me demandais, ce qu'il faisait dans sa vie de tous les jours, ses passetemps, ce qu'il aimait faire, ce qu'il n'aimait pas... J'avais seulement envie d'en savoir plus sur lui. La question que je m'étais posé revenait maintenant dans mes pensées. Mage légale ou illégale ? Ce n'était plus car je n'osais pas le lui demander que je ne lui posais pas cette question, mais maintenant, c'était par peur d'entendre une mauvaise nouvelle sortir de sa bouche.

"Mais sinon, quand tu n'exerces pas tes fonctions de mages, qu'est-ce que tu fais, Ichigo ?"


J'avais l'impression d'être indiscrète lorsque je lui posais cette question. Je me remettais à piocher la nourriture dans le bentô, qui se vidait au fur et à mesure que la conversation avançait.
 MessageSujet: Re: Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?...   Une Rencontre Hasardeuse ou Bien Le sort du Destin ?... Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» La Cerise s'efface, le Bien trépasse [hentaï, PV Vaelz]
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser