Partagez | .
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Escorter le Magot
 MessageSujet: Escorter le Magot   Jeu 28 Avr - 19:10

avatar
Tanaka Uzume

Indépendant Illégal

Click

Précédemment : Défense de la Ville !

DAY 04


Uzume se réveilla, considérant qu'elle n'avait jamais autant bien dormi, même si le lit était dans un assez piteux état : elle avait passé la nuit précédente à dormir en plein air, et donc retrouver un soupçon de confort était pour elle quelque chose de grandiose. Elle s'étira, fidèle à son rituel matinal, puis s'avança vers la fenêtre, pour toujours contempler le même paysage qui s'affichait : le soleil qui se levait déjà vers un ciel sans aucun nuage.
La jeune fille alla directement voir la tenancière de l'auberge où elle logeait depuis quelques jours : cette femme, souvent remontée, était quand même très sympathique envers Uzume, et principalement, c'était sa seule compagnie féminine. Pour cela, Uzume la considérait comme une confidente, et prenait plaisir, le soir, à lui raconter tout ce qui s'était passé dans sa journée magique : voilà trois jours qu'elle était ici, et elle avait déjà connu maintes aventures, entre son combat avec son chef, Hazama, l'adhésion à la guilde, et sa première mission qui s'était déroulée sous un soleil de plomb – soleil habituel dans cette région.
Après avoir rapidement discuté avec la tenancière, elle retourna dans sa chambre et se prépara, car aujourd'hui aussi, elle n'avait pas l'intention de rester à ne rien faire : elle s'accorderait cette grâce après avoir terminé les missions qu'elle avait rapportée de la guilde. Car, deux jours auparavant, elle avait fait le long trajet, à travers la chaine de montagnes, pour arriver au sein de Continuum Shift. Là, elle avait attrapé deux avis de missions qui lui plaisaient bien. La première, elle l'avait accomplie la veille. Si elle se préparait avec assiduité désormais, c'était pour accomplir parfaitement la seconde :

    Escorter le magot
    Objectif : Vous allez devoir escorter un homme d'affaire assez important mais celui-ci pense que ses concurrents ont envoyé des assassins à ses trousses. Il doit en effet transmettre un colis du Village de Tully jusqu'à un relayeur, qui attend dans la Chaine de Montagne. Il faut donc qu'il arrive à destinations en bonne santé.


L'homme en question était normalement arrivé au Village le matin, à l'aube, avec le colis qu'il transporte en main propre : le message à l'intérieur devait être tellement important qu'il préférait sans doute ne pas le quitter des yeux et le transmettre lui même à une personne de confiance. En général, le missions de ce genre concernaient seulement le mage, qui transportait un paquet d'un endroit à l'autre. Mais là, une faute ne pouvait visiblement pas être commise. En plus de transporter le colis, elle devrait donc escorter l'homme, et s'il voyait juste, elle allait devoir se battre. Du coup, ca l'avait arrangé, que la veille, elle fasse la mission pour défendre la ville : en entrainant les soldats, elle revoyait elle-même les bases principales et se remettait à niveau.

Uzume, finalement prête, sortit dehors, vêtue d'un short lui descendant jusqu'au bas des cuisses, et d'un t-shirt blanc. Elle avait prit soin de bien attacher ses cheveux derrières elle, pour ne pas qu'elle soit gênée en combat. Elle portait des chaussures souples, car elle allait devoir à nouveau traverser les montagnes, et ce n'était pas une partie de plaisir.
Elle se rendit jusqu'à la gare, c'est à dire à quelques pas de l'auberge, et vit un seul homme qui attendait sur le quai. Elle s'arrêta devant lui, posant le cercueil qu'elle trainait comme toujours derrière elle. L'homme était assez grand, élégamment vêtu, mais il devait à coup sûr s'en vouloir de s'être chargé ainsi de vêtements, car la chaleur commençait à se faire ressentir, et où ils se rendaient, il n'y aurait pas de répit. Il avait des cheveux blonds soignés, et son visage restait accompagné d'un rictus apparemment naturel. Une lueur de gêne, cependant, se lisait dans son regard : il épiait discrètement autour de lui, en gardant fermement une mallette qu'il tenait à deux mains.

«Bonjour, je m'appelle Tanaka Uzume, je suis la mage de Continuum Shift chargée de vous transporter jusqu'au lieu de votre rendez-vous dans les montagnes.»

L'homme semblait s'apprêter à tendre la main, mais il changea d'avis, préférant garder ses doigts autour de la poignée de sa mallette.

«Je suis Edgar Bel, et je vous remercie d'avoir accepté de m'escorter jusque là bas. Voyez, mon associé, m'attend à un point de rendez-vous dans les montagnes. Nous sommes actuellement dans une situation délicate, et nous avons quelques petites choses de compromettantes pour certaines personnes. Pour avoir tout ceci, il nous a fallu parcourir le Royaume entier, et tout le fruit de notre travail se tient dans cette mallette. On a déjà tenté d'assassiner mon associé, mais aujourd'hui, je dois lui remettre la mallette. Cependant, pour tout vous dire...»

Il se pencha vers Uzume et parla à voix basse.

«...mon associé à également une mallette, mais elle est factice : si quelques espions nous suivaient, quand, dans les montagnes, nous partirons chacun de notre côté après avoir échangé nos mallettes, ils ne sauront lequel de nous deux suivre : or, ce sera mon associé qui aura le véritable message. Mais nos ennemis ne sauront pas lequel de nous deux aura les informations ! Mon ami a, lui aussi, un mage qui l'escorte. Votre rôle est donc de me transporter jusque là-bas, et d'intervenir si quelqu'un veut me nuire.»

Uzume acquiesça avec un sourire.

«Très bien, donc autant ne pas perdre de temps : allons-y !»

Il fallait suivre un petit sentier entre les roches, qui traversait toute la chaine de montagnes. L'associé d'Edgar viendrait de l'autre sens. Ils se mirent alors en route, traversèrent d'abord le village, puis une plaine désertique pour finalement arriver aux premières montagnes. Ils suivirent le sentier, qui passait entre des rochers jaunes, brulants à cause de leur trop longue exposition au soleil. Cette chaine de montagne, par certain endroit, ressemblait vraiment à des canyons.
Edgar, sous le soleil, avait vite fait ôté sa veste, et restait en chemise. Il avait questionné Uzume, lui demandant pourquoi elle trainait un cercueil, et elle lui avait simplement répondu qu'elle avait ses armes dedans. Quand il avait voulu savoir quel magie maitrisait-elle, elle lui avait fait un clin d'œil, en lui disant que c'était un secret, et qu'elle espérait ne jamais avoir à le lui montrer.

Cela faisait presque deux heures qu'ils marchaient sous le cuisant soleil, quand soudain Edgar s'arrêta.

«Uzume, je crains avoir entendu un bruit.»

Uzume s'arrêta et regarda autour d'eux. Une petite plaine, ayant un sol sec et aride, s'étendait sur quelques mètres sous leurs pieds. Au delà, des rochers, assez lisses, commençaient à s'élever. On pourrait facilement y grimper, mais plus loin encore,les rochers prenaient des formes plus tranchantes, et Uzume pensa qu'il serait malheureux de trébucher dessus au risque d'être empalé. Ils étaient en gros dans une sorte de petite vallée, semblable à une gorge, et ils étaient encerclés par des rochers montant toujours plus haut. Uzume craignit une attaque venait des hauteurs, car le soleil était à présent suffisamment haut pour l'aveugler si elle levait la tête. Par précaution, et pour rassurer Edgar, elle entrouvrit le cercueil et en dégagea son épée et son bouclier. Elle prit également un carquois de flèches qu'elle passa autour de son cou. Elle essaya de plaisanter pour détendre l'atmosphère, qui devenait de plus en plus lugubre.

«Je peux faire face à tout, maintenant !»


Edgar resta impassible, regardant toujours autour de lui. Soudain, un autre bruit se fit entendre, se répandant avec l'écho des longs massifs. Uzume était presque certaines qu'ils n'étaient plus tous les deux, mais qu'il y avait bien une troisième présence, voire plus, aux alentours.

«Il y a quelqu'un ?»


Tenant fermement son épée, elle était prête à se battre, s'il le fallait.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Escorter le Magot   Ven 29 Avr - 19:31

avatar
Invité


Click

La demoiselle tenait fermement son épée. Alicia sourit.
*Bien, ces heures d'attente sont récompensées*



La Lady s'était levée tôt ce matin là. Elle avait prévu une activité des plus distrayantes aujourd'hui. Elle avait eu l'écho dans des bars d'une information prometteuse. Un homme (peu importait qui exactement) avait prévu de transporter un message capital. Capital pour qui? Alicia ne s'était même pas souciée de le savoir. C'était plutôt le cadre qui l'intéressait. L'homme avait tellement peur d'être tué sur le chemin qu'il avait engagé un mage. La vampire n'y avait vu qu'un alléchant défi. Qu'elle ne pouvait refuser bien entendu. Tuer un homme et sa garde rapprochée serait des plus excitant.
*Tu as peur de la mort petit homme? Bientôt tu recevras son doux baiser...*

La décision de tuer l'homme avait failli la gêner. Après tout, elle ne savait même pas qui il était, pour qui il travaillait, ou même si il avait un rôle.
*C'est la joie du sport, je suppose...*
Il restait toutefois quelques finitions à accomplir avant de commencer la traque. Il lui fallait savoir où tendre son piège.
A l'aide de "quelques" pièces, elle avait réussi à découvrir que la mission avait été confiée à Continuum Shift, et qu'elle avait répondu à la demande.
*Une guilde neutre... Mais qui reste intouchable directement*
Alicia ne pouvait se permettre de rentrer dans la guilde en chantonnant et en aguichant le barman. Elle serait trop vulnérable. Et elle ne pouvait espérer corrompre un de ces membres. Une seule erreur tactique pourrait lui nuire.


Elle avait tenté son plan numéro 1. A savoir, fouiller les poubelles de la guilde. Ces membres gentillets de guildes "non illégales" étant souvent peu futés, elle pouvait espérer que la demande avec les indications avait été bêtement jetée dans la plus proche benne à ordure. La principale faille de ce plan était qu'une demoiselle de sa condition ne pouvait décement pas écumer les détritus. Aussi paya t elle un idiot pour le faire.
*Les gens sont si faciles à manipuler...*
Toutefois, il semblait que la guilde avait l'habitude de passer ses documents à la broyeuse. Et malheureusement, l'heure tournait. La date du départ de la futur proie d'Alicia approchait, et elle n'avait le temps de corrompre tout un pays.


Il lui restait le plan numéro deux. Car les commanditaires ne viennent jamais afficher leurs requêtes par eux même. Il lui fallait donc trouver celui qui avait déposé le message. Avec l'aide précieuse de deux piliers de bars d'un troquet proche, à qui la vampire promis monts et merveilles, elle découvrit vite celui qu'elle cherchait. Un homme du nom de Stan.
Le soir même, elle s'habilla d'une très courte robe de soirée, dévoilant ce qu'il fallait de son corps. Puis, elle entra chez "Stan" en passant par une fenètre que l'idiot avait laissé ouvert. Et elle patienta. La suite se passa comme elle l'avait prévu. L'homme en rentrant ne se préoccupa même pas de savoir par quel moyen elle était entrée. Un soupçon du regard envoûtant de la vampire avait contribué à éluder les questions gênantes. Elle finit par apprendre ce qu'elle voulait de lui. L'homme au message partirait de Tully pour se rendre à la Chaîne de Montagne. Alicia suggéra à son "indicateur" de se reposer. Elle en profita pour disparaître. L'imbécile penserait qu'il avait fait un rêve des plus agréables.


Le jour tant attendu arrivé, la vampire avait ficellé son plan. Pour aller de Tully à la Chaîne, il faudrait que l'homme passe par une gorge. Et c'est là qu'elle frapperait. Alicia massacrerait les gardes, puis tuerait l'homme en lui faisant savoir qu'elle ne s'intéressait même pas au message. Brillant, imparable, et diabolique.
Ce fut sur place que la confiance de la jeune femme fondit. Elle avait presque oublié que l'homme voyageait de jour. Et qu'elle serait obligée d'adopter sa forme vampirique. Et massacrer les gens tout en conservant une ombrelle restait hors de sa portée.
*Ce serait donc sans repas...*

Bien qu'ayant failli s'empaler lorsqu'elle avait escaladé la paroi, elle tenait à attaquer depuis le sommet. Qu'y avait il de plus magnifique qu'une beauté meurtrière tombant des cieux?
Et elle avait attendu. Attendu. Sous un soleil de plomb. Aussi avait elle annulé la métamorphose. Inutile de se fatiguer. Elle avait même sorti un justaucorps de cuir pour l'occasion. Parfait pour les assassinats. Et bottes assorties évidement.

Alors qu'elle songeait à remettre une nouvelle couche d'écran total, elle les entendit arriver.
*Enfin... Tu es à moi!*
Elle activa sa transformation. Elle savoura le fourmillement de puissance qui l'envahissait. Puis elle se concentra. L'homme était seul avec une jeune fille. Fine, un peu plus âgée qu'Alicia, et qui trainait un lourd cercueil. Alicia se pencha, et gouta le parfum subtil qu'émettait l'homme. Le doux goût de la peur. Et il avait bien raison. Alors qu'elle se reculait lentement, sa botte se rappa légèrement sur un rocher. Un bruit discret. C'était sans compter sur l'homme chargé d'adrénaline, qui s'arrêta brusquement. Alicia cessa même de respirer. La jeune fille au cercueil n'avait pas parue s'en rendre compte mais elle tint compte de l'avis de son compagnon. Si leur odeur arrivait jusqu'au nez sensible de la vampire, leurs murmures lui restaient inaudibles, à cause du fort vent qui soufflait au sommet. La fille aux cheveux bleus manipula son cercueil, et saisit un carquoi, tout en tenant fermement son épée.
*Bien, ces heures d'attente sont récompensées...*

Alicia se recula un peu plus, cherchant le meilleurs endroit d'où bondir pour faire une entrée spectaculaire. C'est là qu'elle heurta le caillou. Une faute de débutant. Mais il était trop tard.
*Tant pis pour la surprise*
Elle se leva, puis courut vers le point le plus bas des gorges avant de sauter. Elle se réceptionna devant son adversaire. La chute avait été un peu plus rude que prévue.
*J'ai sauté d'un peu haut cette fois. Mais qu'importe, après l'effort, le réconfort...*
Et c'est sous un soleil de plomb qu'Alicia tendit sa délicate main vers l'ennemi.
"Est ce vous qui venez mourir en ce lieu?"

Elle n'avait rien contre la mage, elle pouvait même partir. Mais l'homme était une proie qu'elle voulait avoir.
 MessageSujet: Re: Escorter le Magot   Ven 29 Avr - 22:08

avatar
Tanaka Uzume

Indépendant Illégal

Click

Uzume, sur ses gardes, tenait toujours son épée et gardait son bouclier sur son autre avant-bras, de façon à être prête pour intercepter une attaque. Elle s'était rapprochée de l'homme, qui tenait toujours fermement sa mallette, et tournait à présent autour de lui, sondant le paysage. Le silence était imposant, quand soudain, quelque chose déchira ce qui pesait tant dans l'atmosphère : un caillou glissa d'un rocher, au dessus de leurs têtes, et arriva à leurs pieds. Immédiatement, Uzume se tourna vers l'endroit d'où venait la minuscule roche, et elle regarda en l'air. Elle vit un silhouette bondir, sautant de dangereusement haut, mais qui atterrit devant eux sans trop de dégats. C'était une femme, qui faisait environ la même taille qu'Uzume. Elle avait le visage rond, malicieux, et un regard trompeur. Elle était étrangement vêtue, toute de cuir, et on devinait parfaitement ses formes au delà de son vêtement. Elle s'avança vers eux, mais Uzume resta sur ses gardes, même si la fille ne les attaquait pas : elle n'inspirait pas confiance à la mage de Continuum Shift, et elle préférait garder son épée à la main, par pure précaution.
La nouvelle venue, une fois qu'elle fut suffisamment proche d'Uzume, lui tendit une main, qui se voulait sans doute amicale, tout en parlant :

«Est-ce que vous voulez mourir en ce lieu ?»


Le pressentiment d'Uzume se confirma : cette femme était mauvaise. La jeune mage, d'un coup de coude, fit reculer Edgar, pour ne pas qu'il soit à portée de l'étrange inconnue. La femme, aussi mystérieuse qu'elle fut, l'avait invitée à mourir. Ce n'était pas assez commode pour être bon, et donc, poussée par son instinct, Uzume était prête à attaquer, quand quelqu'un lui bondit dans le dos.
C'était Edgar, qui se tenait à ses épaules, tremblant de tout son corps.

«UZUME ! Re...Regarde !»

Il pointa un doigt tremblant vers le torse découvert de la femme. Elle portait à son cou, en effet, un collier assez joli, un améthyste en forme de fleur ayant quatre pétales, comme un trèfle à quatre feuilles. Pour Uzume, cela n'évoqua rien. Mais Edgar semblait tétanisé par cette vision.

«Ce...Ce collier ! Mon associé m'a raconté que ses agresseurs avaient le même ! C'est le collier d'un groupe de criminel !»

Tel le tatouage pour les guildes – d'ailleurs Uzume n'avait toujours pas fait le sien –, ce collier semblait être un moyen d'adhésion au groupe de criminel dont semblait faire partie la femme. Edgar, toujours autant effrayé, recula et se plaqua contre un rocher, ne quittant pas des yeux la femme. Uzume, gardant son sang-froid, était prête à se battre, si vraiment son adversaire était une criminelle.

«Prend garde !»

Elle donna un coup diagonal, partant du haut jusqu'en bas, pour faire tomber son adversaire : si elle était coriace, elle se contenterait de reculer d'un pas sous l'effet du coup. Aveuglée par son désir de battre, elle continua avec une combinaison d'attaque, en tentant un coup latéral suivi immédiatement d'un coup d'estoc.
Uzume gardait sa tempe de combattante, et elle était autant prête à attaquer qu'à se défendre. Le fruit de son long entrainement se prouvait dans des combats comme ceci, où elle se battait pour protéger quelqu'un. Prête à faire face aux atouts de son adversaire, elle jeta tout de même un furtif regard en arrière, pour voir que Edgar n'avait pas changé de position, fixant toujours la jeune femme avec les dents qui claquaient.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Escorter le Magot   Sam 30 Avr - 14:10

avatar
Invité


Click

La jeune fille sembla hésiter. Alicia savait parfaitement comment semer la confusion. C'était sans compter la petite proie ridicule qui vint gâcher le suspence.
«UZUME ! Re...Regarde !»
*Uzume? Intéressant...*
La lady fut légèrement déserçonnée. Elle ne voyait pas ce qu'il y avait de si extraordinaire. Ou plutôt si, elle est là. Mais pourquoi donc une réaction si vive?
«Ce...Ce collier ! Mon associé m'a raconté que ses agresseurs avaient le même ! C'est le collier d'un groupe de criminel !»
*Dommage, je ne pensais que c'était si symbolique... Tant pis, je le cacherais la prochaine fois...*

La petite proie se recula contre un rocher en couinant de terreur. Pitoyable. "Uzume" semblait au contraire décidée à en découdre.
*Avec ce soleil, ça risque d'être difficile... Et en plus c'est une femme...*
A moins d'avoir de la chance concernant ses goûts, la jeune demoiselle serait insensible aux charmes de la vampire.
*C'est le plaisir du risque*


«Prend garde !»
Et "Uzume" chargea. Elle tenta un coup de bouclier. Une attaque simple que la lady esquiva en recula d'un simple pas. Mais la demoiselle ne s'arrèta pas là. Elle enchaîna avec un coup d'épée latéral puis une frappe d'estoc. Si le coup latéral fut esquivé sans problème par un délicat pont arrière de la vampire, l'estoc rapide dessina un joli accroc dans ses vètements, dessinant une fine ligne pâle dans le costume noir au niveau du ventre. Alicia poursuivie sa figure pour revenir sur ses pieds.
*Damnée soit la lumière solaire...*
Si son adversaire était un redoutable bretteur, Alicia ne décela pas la moindre trace de magie sur elle. Elle venait pourtant de Continuum Shift. Elle avait donc obligatoirement une botte secrète.
*Qu'importe*

La jolie vampire tendit ses délicates mains au niveau de son visage.
"Iron maiden"
Ses ongles s'allongèrent de 20 centimètres, une longueur qui devrait suffire à la parade, et se nimbèrent d'une douce lueur blanche. Derrière Uzume, le petit homme continuait de claquer des dents.
*Certaines personnes ne sont bonnes qu'à mourir...*
Il convenait toutefois de laisser une dernière chance à la demoiselle.
"Je ne me retiendrais pas. Mais sache que tu es libre de partir à tout instant. Je te laisserai la vie sauve..."
Puis Alicia attaqua. Ses ongles devenus durs comme de l'acier étaient aussi dangereux que des lames. Elle tenta deux tranches puissantes vers le buste d'Uzume, dans une délicate pirouette.
 MessageSujet: Re: Escorter le Magot   Sam 30 Avr - 15:07

avatar
Tanaka Uzume

Indépendant Illégal

Click

Pendant qu'Uzume attaquait, en donnant de large coups d'épée en direction de son adversaire, elle regardait avec application la réaction de la femme, qui face à l'offensive, se contenta tout bonnement d'esquiver le plus simplement du monde. Uzume aurait presque dit qu'elle dansait, ainsi, en sautant et bougeant pour faire en sorte que les coups ne la tranchent pas. Cependant, le dernier coup d'Uzume fut le bon, car la jeune mage réussit à faire une coupure sur le ventre de l'autre femme, déchirant ainsi le bel uniforme en cuir. La blessure, bien que minime, prouvait cependant que l'adversaire n'était pas infaillible : Uzume, en continuait, pouvait avoir une chance de repousser cet étrange individu.

Reprenant position à quelques mètres d'Uzume, la femme leva subitement ses mains, et prononça distinctement, avec sa voix quasi glaciale, ce qui s'apparentait à une incantation :

«Iron Maiden.»

Les douces mains de l'adversaire palpitèrent alors faiblement, et ses ongles poussèrent alors à une vitesse prodigieuses, allant jusqu'à une vingtaine de centimètres. Chacun de ses doigts étaient ainsi devenus de véritables poignards, et la femme, qui était donc à coup sûr une magicienne, devait parfaitement maitriser l'art de combattre ainsi, avec des griffes mortelles. Cela aurait été ridicule de les faire pousser ainsi par la magie sans les rendre plus résistants, et Uzume fut alors convaincue qu'elle ne pourrait les trancher de son épée. Le moyen de s'en défaire serait donc d'attendre la femme pour qu'elle stoppe son sort, suffisamment touchée pour qu'elle ne puisse plus utilisée la magie. Quelque jours plus tôt, Uzume avait réussi à se défaire des épreuves de Terumi. Une nouvelle épreuve se montrait devant elle, et elle allait devoir, à nouveau, se dépasser pour la surmonter.
La femme, avec ses dix nouvelles armes, parla à nouveau, mais cette fois d'une voix douce, presque chaleureuse; ce qui prouvait qu'elle était un soupçon manipulatrice, car elle semblait s'adapter à toutes les situations : glaciale face à l'ennemi, envoûtante face à sa proie, peut-être même douce avec ses amis, si seulement elle en avait.

«Je ne me retiendrais pas. Mais sache que tu es libre de partir à tout instant. Je te laisserai la vie sauve...»

Elle venait de confirmer qu'elle en voulait à l'homme, et non pas à Uzume. Mais jamais la magicienne de Continuum Shift allait se dérober et s'enfuir, laissant cet homme derrière lui et oubliant sa mission; elle avait son honneur, et elle y tenait. Comme simple réponse, Uzume défia du regard son adversaire, et, comprenant sans doute qu'elle n'allait pas se laisser faire, la femme se décida à l'attaquer : recommençant sa danse, elle assena un premier coup en balançant ses ongles tranchants vers le buste d'Uzume, qui se défendit comme elle pouvait en se plaçant derrière son bouclier. Le choc entre les ongles et le fer se traduisit par un grincement suraiguë qui donna un frisson dans tout le corps de la femme. Elle changea alors de position mais elle vit, trop tard, une seconde valve d'ongles foncer sur elle, et elle se défendit en remmenant son bouclier vers elle et en essayant de faire un barrage avec son épée; si quelques ongles furent déviés, d'autres lacérèrent l'avant-bras d'Uzume, qui était à découvert en tenant ainsi son épée. Préférant oublier la douleur, Uzume recula de quelques pas et reprit sa respiration. Son adversaire n'y allait pas de main morte.
Là, suffisamment éloignée de la femme, elle se décida à l'amadouer, pour tenter d'en savoir plus sur sa mission.

«Qui êtes-vous ? Et que voulez-vous ?»

Uzume, reprenant alors le combat, planta son épée dans le sol juste le temps de prendre trois flèches dans le carquois qu'elle avait dans le dos. A la vitesse de l'éclair, pour avoir répété ce geste des centaines de fois, elle bascula son bouclier sur le côté et appuya sur bouton qui fit sortir, par un mécanisme de son invention, un ficelle. Elle tira sur le petit fil qu'elle tendit tout le long du bouclier, et, perpendiculaire à elle, son bouclier se transforma ainsi en un arc, peut-être ridicule, mais assez intriguant pour décontenancé l'adversaire et renforcer l'effet de surprise. Immédiatement, Uzume banda l'arc avec les trois flèches, et lâcha la corde d'un coup, voyant les projectiles foncer vers son adversaire. Ne perdant pas son temps, elle appuya de nouveau sur un bouton pour que le mécanisme inverse se déclenche : la ficelle se rembobina et rentra dans le bouclier. Elle reprit son épée, replaça correctement son bouclier, et fonça alors vers l'autre femme puis tenter un coup circulaire sur ses fines jambes. Avec son bouclier, elle était prête à se protéger le haut du corps si l'autre tentant de contre-attaquer avec ses griffes menaçantes.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Escorter le Magot   Sam 30 Avr - 17:21

avatar
Invité


Click

Le premier coup de griffes avait heurté le bouclier de la jeune fille. Alicia, sans se déconcentrer, avait grimacé un instant La sensation des ongles sur du métal, bien qu'ayant été rendus solides, n'était pas particulièrement agréable.
Sa deuxième attaque fut plus fructeuse. Faire aller son autre main était plus simple que de bouger un lourd bouclier, si bien qu'Uzume tenta une parade. Si Alicia crut que ses ongles au niveau pouce et de l'index allaient éclater, ceux des trois doigts restants dessinèrent trois lignes sanglantes dans le bras de sa victime.

*Visiblement, elle n'abandonnera pas... Domage, elle avait un beau visage*
Uzume recula de quelques pas. La lady en profita pour reprendre son souffle. Ses figures de combat étaient efficaces, mais elles demandaient un concentration parfaite. Aussi, Alicia avait encore pour l'instant une facheuse tendance à entrer en apnée.

«Qui êtes-vous ? Et que voulez-vous ?»
Alicia sourit.
*Tiens donc? On s'intéresse à moi? Lorsque les gens discutent, c'est que leur fin est proche...*
Son adversaire manipula son bouclier, et pris trois flèches, qui partirent soudain vers la Lady. Celle ci, surprise, ne bougea pas. Se jeter sur le côté était le meilleur moyen de recevoir une flèche. La première partit complètement sur le côté, et s'éclata contre les rocs. La seconde et la troisième en revanche, furent plus précises. La lady avait à présent une griffure superficielle sur la joue, et une plaie plus gênante au niveau de la cuisse.
*Elle paiera pour mon visage!*
Alicia savait qu'elle cicatrisait bien. Mais porter atteinte à son visage était une insulte. Elle torturerait deux fois le plus l'homme avant de le tuer. Celui ne semblait toujours pas décidé à se comporter en homme d'ailleurs.

Uzume continua son assaut, en tentant un coup circulaire bas, tentant visiblement de finir le travail commencé par sa flèche. Alicia sauta prestement pour esquiver l'attaque. Elle remarqua que la jeune fille avait levé son bouclier, pour éviter une attaque aérienne.
*Futée*
Alicia prit appuis sur le bouclier pour s'élancer loin de son adversaire. Elle remarqua la trainée de sang qu'elle avait laissé derrière elle, et sur le bouclier de la bretteuse par la même occasion. La plaie sur sa cuisse n'était pas douleureuse, mais Alicia perdait du sang. Et tant que le jour serait levé, elle savait qu'elle ne pourait pas en boire. Mais elle appréciait ce dialogue musclé avec la guerrière.

"Qui je suis? Aucune importance. Je suis juste là pour l'homme. Pour le plaisir de la chasse et de la traque. Qui il est ou qui tu es n'a aucune importance à mes yeux. Je suis uniquement par plaisir."

Les attaques au corps à corps étaient risquées, tant à cause de sa plaie, que du gênant bouclier. Alicia voulut donc tenter une attaque à distance, puisque son adversaire usait de flèches. Elle résorba les griffes d'une de ses mains, puis la porta à ses lèvres. Elle souffla alors un délicat baiser à la duelliste.
"Bloody kisses"
Une nuée de lèvres écarlates jaillirent, et voletèrent jsuqu'à Uzume. Là, elles tenteraient de se poser sur sa peau. Le moindre contact serait comme une brûlure. Le petit défaut du charme était son côté effaçable, mais qui s'en souciait?
Alicia regarda donc son charme foncer vers Uzume.
 MessageSujet: Re: Escorter le Magot   Sam 30 Avr - 19:39

avatar
Tanaka Uzume

Indépendant Illégal

Click

Alors qu'elle balayait l'air avec son épée, elle vit son adversaire sauter suffisamment haut pour éviter l'attaque, et contre toute attente, elle utilisa le bouclier d'Uzume pour servir d'impact à son saut, et ainsi, avec un second bond, se propulser plus loin. Uzume, en sentant quelques gouttelettes de sang tomber sur son visage, se releva et observa l'autre femme, qui se trouvait à présent plus loin. Une des flèche l'avait atteinte au visage, laissant juste une petite marque, mais une autre, par contre, lui avait causé de violents dégâts à la cuisse, d'où venait le sang qui s'était répandu un peu partout autour d'elles.
Uzume se remit en garde, prête à parer un prochain coup. Son adversaire restât cependant immobile, face à elle, et puis se mit à parler :

«Qui je suis? Aucune importance. Je suis juste là pour l'homme. Pour le plaisir de la chasse et de la traque. Qui il est ou qui tu es n'a aucune importance à mes yeux. Je suis uniquement par plaisir.»


Uzume faillit ouvrir la bouche pour répliquer, mais l'autre femme s'activa elle aussi : elle fit disparaître ses ongles d'une main, qui se replièrent sur eux mêmes, et elle porta cette main prêt de sa bouche.

«Bloddy Kisses.»


Elle lui fit alors un baiser dans l'air, et cette fois, des lèvres se mirent à flotter, portées à toute vitesse par le geste de la femme, et foncèrent vers Uzume. Ces baisers volants arrivèrent par dizaine sur la magicienne, qui tenta de les éviter en plongeant sur le côté. Ce fut vain, car au moins la moitié des lèvres vinrent se poser sur la peau d'Uzume, la brulant instantanément. La jeune femme ne put réprimer un cri de douleur. Sur le coup, sa jambe droite, son bras droit et son visages furent brulés, mais une fois le choc de l'attaque passé, Uzume s'adapta à la douleur occasionnée. Par réflexe, elle frotta la marque de baiser collée sur sa jambe, et à l'aide se salive, réussit à faire disparaître la tâche, et par la même occasion, la douleur occasionnée. Pour éviter de ressentir encore tout ceci, elle se frotta également, à toute vitesse, son visage et son bras. Même si les baisers avaient disparus, elle était rouge aux endroits touchés. Au visage, le baiser l'ayant touchée juste sous l'œil, fit que la brulure enfla cette partie si bien qu'Uzume pouvait seulement plisser l'œil droit. C'est avec cet handicap, presque borgne, qu'elle allait devoir continuer.
Avant de relancer l'attaque, elle se décida à parler.

«Cela a une importance, que tu sois quelqu'un. Tu dois déjà être une criminelle, et si tu as prévu de nous tuer, Edgar et moi, alors tu peux au moins nous donner le plaisir de savoir qui sera notre assassin.»


Pour Uzume, les personnes qui, comme cette femme, revendiquaient le «Mal pour le Plaisir» cachaient un traumatisme ultérieur. Si le besoin était, elle était prête à guérir cette femme. Si cette femme était blessée, Uzume était prête à la guérir, si cela pouvait lui redonner la raison.
Reprenant la bataille, comme pour accompagner ses paroles, elle lança son épée dans un élan presque voué à l'échec vers la femme. Elle se retrouverait désarmée, avec pour seule défense son bouclier. Mais un tel geste n'était pas seulement empli de folie : il annonçait qu'elle était prête à renoncer au combat si l'autre femme les laissait s'en aller vivants.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Escorter le Magot   Jeu 5 Mai - 17:51

avatar
Invité


Click

L'effet du charme avait dépassé les espérances de la vampire. Uzume avait crié de douleur lorsque les baisers avait déclenché leurs effets. Mais elle avait vite remarqué que les baisers étaient effaçables. Elle en gardait malgré tout une trace rouge là où elle avait touchée, et l'une des brûlures située juste sous son oeil, avait provoqué un gonflement innatendu, qui la rendait presque borgne.


«Cela a une importance, que tu sois quelqu'un. Tu dois déjà être une criminelle, et si tu as prévu de nous tuer, Edgar et moi, alors tu peux au moins nous donner le plaisir de savoir qui sera notre assassin.»


Alicia soupira. Uzume semblait appartenir à la catégorie "gentille" des combattants. Ces gens niais qui croient dur comme fer que chaque être a son importance, et que tous ont un bon fond, et une foule d'autres idées loufoques. Elle décida d'esquiver la question sur son nom. Uzume savait déjà qu'elle appartenait à Purple Burgloss, et elle ne devait pas en savoir plus. Autrement, la lady n'aurait d'autres choix que de la faire disparaitre. Et si abattre le magnolien moyen ne la gênait pas outre mesure, elle n'avait aucun besoin de faire disparaître la jeune fille.


Uzume relança un assaut. Etait ce un assaut du désespoir, ou était son handicap? Alicia n'aurait su le dire, mais l'attaque était catastrophique. Alicia se contenta d'esquiver, répendant un peu plus de sang sur le sol.


"Alors il s'appelle Edgar? J'inscrirais ça sur sa tombe... Et sache que tu es dans l'erreur. Je ne cherche pas à vous tuer. Je veux juste LE tuer. Je n'ai rien contre toi. Tu es libre de partir quand tu veux."


Et le plus tôt serait le mieux. Car le lady continuait à se vider de son sang, et elle devrait bientôt se replier, si elle voulait avoir la force de trouver une cachette. Il ne lui restait que peu d'options. Ou Uzume partait, et Alicia pourait savourer le petit homme nerveux, ou elle s'acharnait, et la vampire devrait au mieux la tuer, au pire fuir.
 MessageSujet: Re: Escorter le Magot   Ven 6 Mai - 14:54

avatar
Tanaka Uzume

Indépendant Illégal

Click

En lançant l'épée, Uzume vit que son adversaire soupirait en écoutant sa précédente phrase, et elle se contenta tout bonnement de se décaler pour que l'épée aille se jeter par terre, plus loin, dans un bruit de ferraille amplifié par l'acoustique des lieux. Son œil n'était pas tellement douloureux, mais il la dérangeait tout bonnement. Son champ de vision comportait désormais d'énormes angles morts, et elle avait attesté, quelques minutes plus tôt, que la criminelle était assez agile, et n'aurait peut-être aucune difficulté à l'avoir par derrière.

«Alors il s'appelle Edgar? J'inscrirais ça sur sa tombe... Et sache que tu es dans l'erreur. Je ne cherche pas à vous tuer. Je veux juste le tuer. Je n'ai rien contre toi. Tu es libre de partir quand tu veux.»

Uzume jeta un bref regard derrière elle. Edgar avait stoppé ses claquements intempestifs, mais il avait à présent les yeux écarquillés et se morfondait sérieusement, blanc comme un cadavre. Il priait, aussi pathétique que cela fut. Uzume s'intéressa à nouveau au combat. La femme n'attaquait pas, et Uzume en profita pour parler.

«Que âge as-tu ? Tu es jeune, tu as encore des années à vivre. Souhaites-tu les vivre en fuyant ? C'est la vie des criminels. Fuir, ne plus dormir de peur d'être attrapée. Il est encore temps de changer. Tu peux arrêter tout ça. Quel...maléfice a fait ce que tu es ? Quel malédiction t'as atteint de la sorte ? Tu fais forcément tout ça pour quelque chose. Ne va pas me faire croire que tu tues pour le plaisir, ne me prend pas pour une idiote, s'il te plait.»

Tout en parlant, elle s'avançait sur le côté, se rapprochant de son cercueil, toujours placé debout. Une fois sa dernière phrase terminée, elle rentra à l'intérieur, et referma la porte derrière elle.

Deux secondes plus tard, la porte de l'autre côté du cercueil s'ouvrit, laissant place à une toute nouvelle Uzume. Ayant revêtu son corps artificiel, on pouvait voir physiquement les différences entre les deux corps : celui-ci avait les cheveux roses, et son corps semblait recousu de partout. Avançant d'un pas certain, Uzume avait dans chacune de ses mains une bardiche qu'elle tournoyait autour d'elle. Dans ce nouveau corps, sans dégâts, elle n'avait pas de problèmes d'œil ou de brulures, ni même aucune blessure. Son corps, presque neuf, n'était pas non plus essoufflé.


C'était l'avantage d'Uzume : si elle n'avait aucune magie, elle avait la possibilité de continuer un combat avec son second corps : ainsi, elle recommençait à zéro, tandis que son adversaire, lui, était salement amoché. Elle, elle était au top de sa forme.
Derrière, Edgar semblait être passé à un nouveau stade de sa peur : en voyant Uzume dans son corps morbide, il était prit d'un hoquet convulsif, mais c'était le seul bruit qu'il faisait désormais. Amusée, au rythme du spasme de son client, Uzume s'approchait dangereusement de son adversaire.

«Tuer. Tuer une personne, c'est tuer également son entourage. Qu'as-tu à gagner en tuant Edgar ? Si jamais tu le tuais, sa famille te poursuivrait jusque dans ton sommeil.»

Elle s'arrêta, à deux mètres de l'autre femme, et porta à hauteur de ses lèvres le bout d'une de ses bardiches qu'elle lêcha délicatement avec sa lèvre.

«Si jamais tu le tuais, je te poursuivrais moi-même jusqu'en enfer.»

Sans avertir, Uzume donna un coup horizontal avec une de ses bardiches à hauteur des hanches de l'autre jeune fille, puis elle enchaina avec un coup de pied en croissant, visant la nuque de la femme. Elle termina avec un coup vertical, avec sa seconde bardiche, partant du bas jusqu'en haut, prêt à rapiécer son adversaire.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Escorter le Magot   Ven 6 Mai - 19:36

avatar
Invité


Click

«Que âge as-tu ? Tu es jeune, tu as encore des années à vivre. Souhaites-tu les vivre en fuyant ? C'est la vie des criminels. Fuir, ne plus dormir de peur d'être attrapée. Il est encore temps de changer. Tu peux arrêter tout ça. Quel...maléfice a fait ce que tu es ? Quel malédiction t'as atteint de la sorte ? Tu fais forcément tout ça pour quelque chose. Ne va pas me faire croire que tu tues pour le plaisir, ne me prend pas pour une idiote, s'il te plait.»
*Tu ne m'aide pas vraiment là...*
L'épée était tombée au loin. Les deux jeunes filles étaient face à face.

Uzume était décidément tenace. Elle croyait fermement à la rédemption apparemment. Mais elle se trompait. Aucun maléfice n'avait jamais touché Alicia. Elle avait choisi elle même de ce qu'elle voulait devenir.C'était sa volonté qui lui donnait la force de devenir une vampire. Et ses nuits avaient jusque là été paisibles.
De toute façon, cela n'avait plus d'importance. Le combat touchait à sa fin. Bien que tuer la jeune fille n'avait pas été prévu, Alicia s'y était résignée. Et son oeil enflé offrait un parfait angle d'attaque. Il suffirait d'une simple pirouette. La lady frolerait Uzume, puis elle lui trancherait la gorge par derrière, avec ses griffes restantes. Et ce serait finit.
La chasse avait toutefois prit un goût de cendre. Premièrement, Edgar semblait prêt à se faire dessus, et priait toutes les divinités existantes, avec une intéressante teinte, presque plus pâle que celui de la vampire. Ensuite, l'adversaire d'Alicia avait une volonté si forte qu'elle méritait une place parmis les vivants.

*Les règles du jeu sont inviolables...*

C'est à ce moment là qu'Uzume bondit dans son cercueil. La lady avait remarqué qu'elle reculait lentement, mais elle pensait à une banale manoeuvre d'esquive. Si la jeune fille lui facilitait la tâche en se cachant, Alicia pourrait toujours tuer l'homme, et l'épargner...
Ce qui ressortit du cercueil était à la fois imprévu, et monstreux. Une tout autre jeune fille sortit de l'autre face. Ses cheveux à la couleur des fleurs de cerisier encadraient à un présent un visage étrange, comme si il avait éclaté, puis été recollé. Son corps semblait être un puzzle géant, auquel on aurait ajouté des pièces d'un autre boîte. Ou encore une poupée de chiffon.
La lady siffla entre ses dents. Ce corps semblait puissant, et contrairement à elle, était intact.
De l'autre côté, Edgar s'étrangla, et parut mourir debout.
*Un peu beaucoup de monstres en même temps pour un empoté de son espèce...*

«Tuer. Tuer une personne, c'est tuer également son entourage. Qu'as-tu à gagner en tuant Edgar ? Si jamais tu le tuais, sa famille te poursuivrait jusque dans ton sommeil.»

La vampire commença à reculer. Uzume venait sur elle, maniant deux bardiches. Alicia ne tiendrait plus longtemps. Son adversaire s'arrêta devant la vampire, puis passa sensuellement la lame sur sa langue.
*C'est qu'elle me vole mon rôle en plus...*

«Si jamais tu le tuais, je te poursuivrais moi-même jusqu'en enfer.»

La vampire sourit. Puis grimaça lorsque la bardiche lui entailla la hanche. Elle s'élança sur le côté, et reçu l'impact d'un coup de pied au niveau du bassin, accentuant la douleur de la plaie. Son sang barbouillait le sable. Alicia en avait perdu beaucoup. Et elle s'était bêtement mordu les lèvres en sentant la déchirure qu'avait causé la bardiche, ce qui, au regard de la taille de ses crocs, lui avait bien entaillé la lèvre. Autrement dit, si elle avalait, elle avalerait son sang. Et la lady ignorait si la restriction du sang s'appliquait aussi au sien.
Elle ne pouvait plus prendre de risques.

Elle se releva, puis courut vers le bord de la gorge. Elle prit son élan, puis sauta vers la plate forme qu'elle avait utilisée pour monter la première fois. Si en temps normal elle était suffisement forte pour atterrir sans soucis sur ses pieds, elle atteint cette fois ci la plaque rocheuse du bout des doigts. Une preuve qu'elle avait fait le bon choix. Elle se hissa, puis se tourna vers la poupée de chiffon.
"Tu veux me poursuivre en enfer? Mais je l'espère bien. J'ai hâte de te revoir..."
Elle se tourna vers Edgar.
"Quand à lui je te laisse... Il est tellement ridicule qu'il me dégoûte..."

Alicia se tourna vers la paroi de pierre, reprenant son ascension, se hâtant de se mettre à l'abri des regards. Le canyon formait un dédale naturel, mais elle avait appris à se répérer dans ce genre d'endroits. On ne devenait pas membre de Purple Bugloss si facilement. Elle retourna vers un camp de fortune qu'elle avait dressé avant d'aller vers la route, au cas où justement, elle devrait se replier. Là, elle panserait ses plaies, et songerait à sa prochaine rencontre avec Uzume.
 MessageSujet: Re: Escorter le Magot   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Escorter le Magot
» Le grand magot (6)
» Je n'ais pas de nom, Je suis escorter...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Sud :: Chaine de Montagnes Sud