Mission "Témoins génants"
 MessageSujet: Mission "Témoins génants"    Mission "Témoins génants"  EmptySam 16 Avr - 17:23

Anonymous
Invité


Click

La jeune femme laissait ses jambes balancer dans le vide, perchée sur d'anciens remparts. La splendeur de la lune éclairait son profil parfait. De ses yeux d'améthyste, elle scrutait la ville. Sa proie ne lui échapperait pas.


Alicia marchait doucement dans la belle ville d'Oak Town. Il était déjà midi, et le soleil luisait fort. Aussi, elle avait pris soin de prendre son ombrelle de dentelle noire. Bien que ne risquant absolument rien à s'exposer ainsi à la lumière, elle avait finie par développer une crainte irrationnelle de s'offrir au soleil, buveuse de sang ou non. Elle poussa un sifflement agacée.
Si elle avait bien réussi à entrer en contact avec Purple Burgloss, elle n'avait eu le droit qu'à un intermédiaire, qui lui avait juste confié une mission, pour "s'assurer de ses compétences et de son dévouement".
*Un assassinat et un vol... Cela aurait pu être pire*
Sa proie était un riche homme du centre ville, et qui pouvait représenter une menace pour la guilde. Bien qu'il n'en soit pas conscient, il détenait certains savoirs qu'il ne valait mieux pas divulguer.

La lady avait tenté de soutirer à un ivrogne de passage l'adresse de sa proie. Mais son indicateur était tellement ivre qu'elle n'avait pu en tirer qu'une vague direction. Elle avait pensé le tuer pour son incompétence. Mais imprégné de vinasse qu'il était, son sang aurait probablement eu un goût atroce.
Elle errait donc depuis l'aurore pour tenter de trouver l'endroit exacte. Et elle espérait bien ne pas trouver trop tôt. Il faudrait attendre la nuit pour savourer la chasse.
Elle s'arrêta devant une luxueuse batisse qui portait le nom de sa cible, "Quilod". Un nom aussi ridicule appartenait probablement à un homme riche excentrique et bedonnant. La vampire fit une grimace. Le cholestérol laissait une atroce sensation en bouche. Elle se reprit toutefois. La traque ne faisait que commencer.
*Quand on trouve la tanière de sa proie, il faut encore parvenir à la piéger*


L'occasion se présenta sous la forme d'une domestique.
*Décidément, ces servantes sont vraiment utiles... Je devrais en reprendre une à mon service*
La jeune femme s'approcha de la domestique, qui revenait avec un panier de courses. La petite idiote fut subjuguée par la beauté et la prestance de la Lady. Alicia retint un sourire. La souris venait de se faire prendre. Jouant volontairement avec la dentelle de sa lourde robe bleu nuit, la vampire lança un regard emplie de compassion à la servante.
"Que fais tu là ma pauvre?"
La domestique eut l'air surprise.
"Je... Je fais les courses de monsieur Quilod, Madame."
"Allons allons, pas de madame entre nous ma chérie. Quel est ton nom?"
"Louise"
*Tu es finie*
Il restait à Alicia deux solutions. Tout d'abord, elle pouvait tuer cette idiote, et se faire embaucher à sa place. La seconde option éviterait de laisser un cadavre, et ne la soumettrait pas à la tentation de boire la jeune fille malgré la lumière. Il lui faudrait pour l'instant se contenter de cela.
"Pourquoi diable fais tu seule un travail aussi dur?"
"Et bien... Ce sont les volontés du majordome..."
"Crois tu que je puisse entrer au service de ce monsieur Quilod moi aussi? Je suis sûre que nous pourrions devenir bonnes amies, et cela allègerait ta charge.."
Alicia le savait. Les humaines ne rêvaient que d'amour et d'amitié. Et cette niaise ne pouvait résister.
Pourtant, la servante parut confuse.
"Mais.. une noble dame comme vous..."
*Allons bon, même en faisant des efforts, ma grâce est inimitable... Mais elle ne me trahira pas*
"Allons allons, je ne suis qu'une pauvre fille de la plèbe."
"Mais votre si belle robe, votre allure..."
"Ce ne sont que des maigres rideaux... Un peu de bricolage et ni vu ni connu! Je t'apprendrais si tu veux, et tu seras belle comme une déesse.."
La vampire s'était étranglée en traitant sa robe hors de prix de "rideaux" mais sa victime n'avait pas semblé le remarquer.
"Une déesse? Moi? Vous croyez?"
"Mais bien sûr!"
*Une souillon comme toi? Jamais*
"Je... je vais en parler au majordome..."
"Conduis moi jusqu'à lui, et je le... convaincrais..."


La souris venait de condamner la souricière. Alicia avançait dans les couloirs du manoir, ravie de son petit tour. "Louise" jacassait devant elle, bénissant leur "amitié". Le début restait toutefois trop facile au goût de la vampire. Elle espérait que la suite serait plus riche.
Elle rencontra alors monsieur Hopkins. Le majordome lambda. Grand, maigre, âgé, et probablement vieux garçon. Alicia avisa la position du soleil. Il se coucherait bientôt, mais il éclairait encore trop la pièce.
"Je suis désolé mademoiselle, mais je dois vous avouer que Louise fait déjà très bien son travail, et que je ne vois guère l'intérêt de..."
Alicia l'écoutait à peine. Elle reculait doucement vers un angle mort où la lumière ne pourrait l'atteindre.
*C'est ridicule. Je n'ais pas encore bu de sang, je peux le faire ici...*
Mais sa phobie était plus forte que sa raison.
Le majordome serait facile à convaincre. Ses bonnes paroles n'étaient qu'un tissu de mensonges. Il était tombé sous le charme de la jeune femme dès qu'il l'avait vue. Mais il lui faudrait un petit plus, pour qu'il tombe sous sa coupe.


Dès que le soleil n'eut plus aucun contact avec sa peau, elle activa la métamorphose. Ses cheveux furent balayés par un vent inexistant, et ses yeux virèrent au rouge un très bref instant. Mais puisque le "Monsieur Hopkins" ne la regardait pas dans les yeux, cela n'avait pas grande importance. Elle prit en revanche bien soin de pincer légèrement les lèvres pour être sûre que ses crocs ne dépasseraient pas, et fit bien attention à ce que ses cheveux cachent ses oreilles devenues pointues.
Alicia se sentait enfin elle même. Remplie de puissance et de pouvoir. Son acuité décuplée lui confirma que le majordome était mûr pour la cueillette. Il transpirait abondemment et dégageait des phéromones en pagaille. Elle fronça malgré elle le nez et compris pourquoi il était resté seul. Puis elle passa à l'action et libéra son charisme.
"Quel dommage monsieur. Je suis tellement déçue..."
Le majordome releva la tête subjugué par la voix chantante de la vampire. Puis il croisa son regard.
"Et bien... je suppose que nous pourrions bien vous... trouver une... petite place..."
*Gagné!*
"Comme vous êtes gentil!"
La jeune femme se pencha en avant, dévoilant un majestueux décolleté. Si elle répugnait à se genre de manoeuvres (elle n'avait pas besoin de ça pour séduire), elle était ainsi sûre que le charme serait total.
Toutefois, elle ne disposait que d'un don de suggestion. Elle ne pouvait pas contrôler ses victimes avec le simple charisme. Elle avait trouvé des textes concernant un pouvoir de manipulation plus poussé, mais ce n'était que de vagues allusions. Aussi préférait elle attendre que ses dons se revèlent d'eux même.


Elle prit congé, prétextant vouloir commencer travailler. Elle marcha ainsi dans les couloirs, évitant chaque rayon du soleil couchant qui filtrait par les fenètres du manoir. On lui avait demandé de nettoyer le bureau du maître de maison. Ou plutôt, elle avait suggéré à Hopkins que les pièces importantes, comme les bureaux, avaient besoin d'être nettoyées très régulièrement. Il lui avait alors bêtement demandé d'enlever la poussière dudit bureau.
*C'était trop facile*
Elle pénétra dans la grande pièce, puis ferma soigneusement la porte. Si elle devait tuer le monsieur Quilod, elle devenait aussi s'emparer de sa fortune.
*Les bourgeois cachent toujours leur fortune dans un coffre caché dans leur bureau...*
Elle commença à fouiller la pièce. Elle ne trouva pas, comme elle l'espérait, le coffre derrière un tableau. Cela aurait été à la fois trop facile, mais aussi la preuve d'un esprit simplet.

Cependant, au bout d'un quart d'heure de fouille, Alicia commençait à se lasser. Alors qu'elle se tenait accroupie sous le bureau, elle entendit la porte s'ouvrir. Elle se releva précipitament, et tomba nez à nez avec un beau jeune homme.
"Excusez moi mademoiselle, mais vous êtes?"
"Une nouvelle servante de monsieur Quilod"
Intérieurement, la vampire jurait. Trop occupée à chercher le coffre, elle n'avait pas sentit ce visiteur arriver. Et en plus, il sentait divinement bon.
"J'ignorais que nous avions une nouvelle... Soit. Je suis monsieur Quilod, votre employeur."
La jeune femme sourit. Voilà que sa proie lui tombait dans les bras. Elle s'approcha de lui, prête à l'abattre dès qu'elle serait assez proche.

Alors qu'elle n'était plus qu'à quelques pas de la victoire, l'homme se raidit.
"Qui êtes vous? Ce parfum n'est pas normal..."
Un tourbillon se matérialisa autour de la main du jeune homme.
*Un mage du vent? Il a dû sentir que je n'étais pas humaine...*
La vampire se dressa de toute sa hauteur, et devoilà ses crocs.
"Je suis là pour vous"
Puis elle chargea.
"Iron Maiden"
Ses ongles s'allongèrent et elle frappa, vive comme l'éclair. Le sang gicla. Son ex employeur possèdait maintenant une belle balafre sur la joue gauche. Et Alicia avait le visage couvert de son sang. Son sang... Elle recula vers le fond du bureau. Le soleil n'était pas encore couché. Si elle en avait reçu ne serait ce qu'une goutte sur les lèvres...
L'homme posa une main hésitante sur son visage. Il poussa un rugissement, puis envoya une lame d'air sur la tueuse. Celle ci se laissa couler souplement, esquivant sans mal le projectile mal lancé. Celui ci explosa contre le fond de la cheminée, répendant des cendres plein la pièce, et dévoilant un coffre fort caché derrière les briques.
"Merci. Il m'aurait fallu toute la nuit pour le trouver celui là."
Profitant du brouillard de cendre, Alicia lança una attaque surprise.
"Bloody kisses!"
Une floppée de fines lèvres rouges s'élevèrent, et voletèrent vers le mage. Il ne les vit qu'au dernier moment, lorsqu'elles émergèrent du nuage de suie. Elles se posèrent sur sa peau puis commencèrent à agir. Il tomba à genoux en hurlant, sentant la brûlure ardente des baisers passionés. Mais il remarqua rapidement, un peu trop d'ailleurs, que la brûlure s'apaisait lorsqu'il effaçait les traces en frottant. Il se releva et semblait cette fois ci vraiment furieux.
"Wind Wall!"
La vampire fut écrasée contre le mur. Ce genre d'attaque lancée dans une pièce aussi réduite ne laissa pas de place à l'esquive.
"Wind spear!"
Un courant d'air tourbillonnant jaillit de l'index de la "proie", et enfonça Alicia un peu plus dans le mur. Elle tomba à terre, comme une poupée de chiffon. Elle regarda le dernier rayon du soleil couchant poindre par la fenètre. Le dernier rayon...

Elle se releva. Ses griffes se rallongèrent. Cette fois, plus besoin de se terrer. Elle fonça et frappa. L'homme la regarda avec un air surpris. Il avait cru tenir la victoire. Il baissa les yeux vers les longues griffes qui dépassaient de son torse. Puis il s'effondra dans un râle.
La vampire laissa ses ongles reprendre leur taille, puis suçota distraitement son ongle.
*Les mages d'air sont en général plus rapides que puissants... Bizarre... En tout cas, son sang est aussi savoureux que je l'imaginais.*
La jeune femme ne put toutefois profiter du repas. Le sang n'avait tout son arôme que lorsque la victime était en vie.
*Tant pis...*
Elle retourna auprès du coffre. Collant son oreille à la porte, elle entrepris ensuite de trouver la combinaison. L'ouverture se fit sans annicroche, si ce n'est que Louise entra au beau milieu du forçage dans la pièce, vit son maître à terre baignant dans son sang, et s'évanouit. Alicia l'égorgea pour être sûre qu'elle ne puisse plus jamais hurler.


Ayant récupéré les bourses fournies en jewels du coffre, Alicia remis ensuite les briques en place pour dissimuler le coffre. Si sa cible avait été un vrai riche, elle était presque sûre que personne ne connaîtrait l'existence du coffre. Elle poignarda ensuite Quilod avec une des dagues qu'elle gardait toujours, l'enfonçant dans chaque plaie que ses griffes avaient causées. Ensuite, elle plaça la lame dans la main de Louise. Pour finir, elle mit le feu à la pièce en brisant une lampe à côté de la servante. Les gens croiraient à une dispute entre amants.


Elle ouvrit la fenètre, puis se laissa glisser le long de la goutière avec son butin. Purple Burgloss voulait du sang? Et bien elle en aurait...
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Première mission
» Interdit aux moins de 18 ans
» Discours du PM lors de la Mission Economique Canada-Haiti
» NOTE D’INFORMATION Chef de Mission et Porte-parole pour l’OIF au GABON L
» Quantico: Mission FBI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP